Close

Etes-vous heureux aux Etats-Unis ?

Bonjour à tous,

Les Nations Unies publient chaque année le classement des pays les plus heureux. En 2016, le Danemark, la Suisse et l'Islande figurent en tête des pays du bonheur.

Vous sentez-vous heureux aux Etats-Unis ? Vous estimez-vous, aujourd'hui, plus heureux que dans votre pays d'origine ? Qu'est-ce qui, selon vous, a contribué à ce changement ?

De manière générale, trouvez-vous les habitants heureux  aux Etats-Unis ? Comment le voyez-vous ?

Merci de partager votre expérience.

Vaste debat.

Chaque cas est different donc chaque experience d'immigration est unique.
Par exemple, la vie d'un expat' aux USA va être très différente s'il s'agit d'un expat' Européen sous visa L deja cadre supérieur ou assimilé et celle d'un gagnant de la carte verte du Benin qui va avoir du mal à trouver un job au minimum wedge. Les deux sont difficilement comparables.
Cependant les deux auront une difficulté commune a gérer qui est celle de l'éloignement de leur culture d'origine, de leur pays d'origine, de leurs proches restés au pays.

Apres, savoir si les Américains sont heureux... oui pour ceux qui ont un job bien payé, une bonne assurance maladie et un niveau d'etude suffisant afin de les avoir aidé à faire les bons choix. Sans oublier non plus que l'endroit où on va vivre, du fait de son climat va bien contribuer au bonheur.   

Dans notre situation personnelle, sommes nous plus heureux ou moins heureux que si nous étions restés en France? Je ne sais pas car nous ne sommes pas restés en France et comparer une chose qui s'est produite avec une autre qui ne s'est pas produite est un peu compliqué ;-)
La seule chose que je peux dire c'est que sur le plan materiel, nous avons bien mieux réussi ici aux USA que ce l'on aurait pu faire en France. Aussi notre expatriation a permis à notre fille d'avoir accès à un système scolaire et universitaire de bien meilleur qualité que celui qu'elle aurait eu en France.  Aujourd'hui elle est en train de terminer l'université et les entreprises Californiennes ont deja commencé a recruter pour l'année prochaine, elle est en train d'être interviewée par ADOBE, par ORACLE et d'autres de la silicon valley... c'est pas en France que ça lui serait arrivé.

Pour ma part, bien plus heureux car les USA correspondent à ma vision du travail : J'aime innover et essayer des trucs, et ici c'est le parfait pays pour s'exprimer dans des domaines innovants.

J'ai également davantage d'options par rapport à mes finances, dans la mesure où la gestion de mon argent n'est pas en moitié déléguée à mon gouvernement (retraite, santé, etc.) donc plus de liberté dans ce domaine là également.

Typiquement, je pense que les USA correspondent bien aux personnes ayant un profil aventurier et qui n'ont pas peur de se débrouiller toutes seules.  Dans le cas contraire, vivre aux USA peut être difficile.

alcfeoh :

J'ai également davantage d'options par rapport à mes finances, dans la mesure où la gestion de mon argent n'est pas en moitié déléguée à mon gouvernement (retraite, santé, etc.) donc plus de liberté dans ce domaine là également.

Ça je sais pas si on peut en être très fier.
Certes notre argent pour nos vieux jours n'est pas géré par le gouvernement, mais il est géré par des fonds de pensions qui en 2008 en on mis plus d'un sur la paille.
Mon 401K s'est pris une vraie claque durant ces années là alors que ma retraite par repartition gerée par le gouvernement (social security) n'a pas bougé d'un millimètre.

Un petit détail qui pourrait vous intéresser : les USA sont classés 14e dans le rapport (accessible ici)

Severinguiton :

Un petit détail qui pourrait vous intéresser : les USA sont classés 14e dans le rapport (accessible ici)

Tu veux aller y vire au Danemark? Quand il pleut pas c'est qu'il va pleuvoir.

A tout les niveaux, oui. L'impasse professionelle que j'ai laisse derriere moi il y a 18 ans a donne place a une excellente carriere ici, sur le plan financier mais aussi le fait d'excercer une activite professionelle passionante. Ma vie sociale est tres remplie, beaucoup d'activites, d'exterieures souvent, et de pouvoir poursuivre mes passions. Le style de vie me convient parfaitement. J'ai trouve la compagne ideale et je m'entend tres bien avec sa famille, que l'on voit souvent, ses 3 freres et 2 soeurs. Nous vivons sur un ranch de presque un hectare en basse montagne avec beaucoup de vie sauvage et assez peu peuplee. Donc oui, le bilan est tres positif.

Mon cercle d'amis et ma famille adoptive sont tous tres positifs, et malgre les aleas de la vie, je dirai qu'ils sont majoritairement heureux. Bien sur, quantifier le bonheur est assez difficile je pense.

Severinguiton :

Un petit détail qui pourrait vous intéresser : les USA sont classés 14e dans le rapport (accessible ici)

Le bonheur est subjectif de toutes façons. D'autres études vont dire que dans les pays nordiques, sans luminothérapie ils seraient tous en grand déprime.

Pour ma part, je suis convaincu que le climat joue un rôle important dans l'humeur au quotidien, ce qui éliminerait probablement pas mal de pays d'office.

Bonjour,  pour mapart oui, même si parfois la vie est plus dure qu'en France (Etat providence). On se sent surtout plus libre qu'en France. On est également plus responsable;

stevenmika :

Bonjour,  pour mapart oui, même si parfois la vie est plus dure qu'en France (Etat providence). On se sent surtout plus libre qu'en France. On est également plus responsable;

C'est marrant que tu parles de libertés et de responsabilités car je ne vois pas du tout qu'elles sont les libertés et responsabilités que l'on aurait en plus aux USA qui n'existeraient pas en France.

Certes il y a plus d'opportunités professionnelles aux USA qu'en France mais quant aux libertés et responsabilités, je ne vois pas bien à quoi tu fais allusion...

Comme beaucoup répondront ici, il y a un peu plus de souplesse et d'opportunité dans le monde du travail. L'inconvénient étant moins de vacances. Ca rend heureux certaines personnes, comme des entrepreneurs, mais le travail ce n'est pas tout.
Le climat est aussi agréable dans certains états, comme la Californie. Dans beaucoup d'états, il fait trop chaud en été ou trop froid en hiver, mais il y a la clim partout.
Ensuite il y a beaucoup d'autre critères, comme les amis (pas toujours facile aux US, où ca reste un peu superficiel), la nourriture (on trouve de tout, mais ... c'est pas ça)...
Bref le bonheur dépend de ce qu'on cherche.

GoyaveEtChocolat :

Bref le bonheur dépend de ce qu'on cherche.

De ce que l'on cherche ou plutôt de ce que l'on trouve? ;-)

"On se sent surtout plus libre qu'en France"
Si une phrase resonne juste, la voila.  Le probleme en France. c'est que le governement essaye de regler la vie des gens par tous les moyens. Parfois c'est util (regulations financiere), parfois c'est absurde et pesant (nouvelles regles routieres, radars a tout va, impositions ou regle locale farfelue). Et je ne parles pas de certaines lois de travail ou bien le system judiciare difficile pour le publique general.
Pour etre heureux en France il faut accepter sa soumission et c'est bien domage.

Pescaraplace,

la plus grande des libertés, c'est de pouvoir jouir du fruit de ses efforts et de son travail.

En France, un travailleur se voit ponctionner de plus des deux tiers de ses revenus (68% en moyenne tous impôts te taxes confondus). En d'autres termes, il ne dispose librement que moins d'un tiers du fruit de ses efforts.

Aux USA, ce taux est divisé par deux. L'individu est donc libre de disposer plus des deux tiers de son travail.

Ça ne vous parle pas ça ?? Bizarre parce que je peux vous dire que ça change la vie.

Marc0675 :

Aux USA, ce taux est divisé par deux. L'individu est donc libre de disposer plus des deux tiers de son travail.

Ça ne vous parle pas ça ?? Bizarre parce que je peux vous dire que ça change la vie.

Le modele fiscale Francais est un modele mondiale de tout controlleur et tresorier zeleux qui essaye de batir un empire. Je suppose que la tax sur la fortune est comprise dans vos calculs?
En France tout est bon a une tax. La TVA de 20% est une abomination.

La tax USA est deja elevee a environs 20-30% sur la totalite des revenus pour haut revenus (> $200K) mais compare a la France il n'y a pas photo. D'ou peut etre contribution a ce sens de liberte aux USA.

Malgres tout cela, quand je rentre a PAris, je vois trop de gens faire la manche dans le metro, assis a cote des distributeurs de banques, trop de personne qui ne joingne pas les 2 bouts et un systeme medical qui devient de plus en plus inquietant. Il me semble que ce matraquage fiscale n'abouti a rien de plus de ce qu'on voit aux USA pour les tres faibles salaires et les personnes agees

Je pense que juger du bonheur de vivre aux Etats-Unis est trop vague car il faut préciser de quel/s état/s vous parlez. C'est un très grand pays et il y a beaucoup de différence entre le nord et le sud, l'ouest et l'est et le centre. Personnellement, je n'ai habité que dans une ville moyenne de la cote est et je n'aime guère les gens et pas du tout le climat. Les gens sont principalement axés sur la vie matérielle et utilisent la religion pour prétendre à une compensation. Ils sont gentils mais peu intéressants et me semblent être des moutons. Par contre, j'ai souvent eu l'opportunité de me rendre à l'ouest où j'ai trouvé des gens plus ouverts aux nouveautés, plus relaxes et moins prétentieux. Après tout, les grosses têtes telles qu'inventeurs et autres fleurissent dans l'ouest. Le soleil y est, bien sur, pour quelque chose. Moralité, après une vingtaine d'années d'obligations professionnelles à l'est, je vais m'installer, l'année prochaine en Arizona et je sais que mon mari et moi y serons pleinement heureux. Donc, choisissez bien votre état, si vous le pouvez.

Hello Patricia,

en Arizona ... mais il n'y a pas de mer ! Pas de lac ! Pas de verdure ! Il y fait plus de 40 d° l'été !

Comment allez-vous faire ??? :-)

Beaucoup ont mentionné notre liberté financière ici, même si on dit que l'argent ne fait pas le bonheur mais il y contribue nettement. Avec ma famille nous vivons dans le Michigan, je ne connais pas encore assez les autres régions, mais la relation humaine ici est très importante et les gens sont beaucoup plus conviviale, et je pense que cela est un facteur important dans notre épanouissement personnel et le bonheur.

Marc0675 :

Hello Patricia,

en Arizona ... mais il n'y a pas de mer ! Pas de lac ! Pas de verdure ! Il y fait plus de 40 d° l'été !

Comment allez-vous faire ??? :-)

Bon, il ne faut pas generaliser quand meme. Bien que la majorite de l'Arizona soit un desert, il y a quand meme pas mal de coins sympas somme Lake Pleasant Park, Roosevelt Lake et les forets de pins aux alentours de Flagstaff et de stations de ski. Il y a aussi pas mal de vie sauvage, meme des elks autour dans la region Flagstaff. Beaucoup d'endroits pour camper, randos, kayak, ski, chasse, peche, etc... Bon, faut aimer les grands espaces. C'est pas pour tout le monde, c'est vrai. Puis la Californie est a quelques heures de route.

...Réponse de Normande (que je suis de coeur) p'têtre bien qu'oui, p'têtre bien que non...
Comment peut-on définir le bonheur ?
Suis-je heureuse comme mes voisins car ils viennent de bétonner tout leur jardin (et donc plus de tracasseries de jardinier...) ou le suis-je comme les autres car il pleut (enfin, en Californie) et dois-je l'être quand je trouve du fromage qui ressemble (de loin) à celui acheté (en France) en urgence chez l'épicier du coin, un dimanche soir, en rentrant de weekend, après 4 he de galère sur l'autoroute...car le frigo était vide, les gamins affamés et les devoirs pas terminés ???
Ou le sommes-nous (ou penser l'être plus) sur le plan professionnel, car, en France, nous étions dans l'impasse...
Ou l'être comme mon mari, qui travaille de la maison (ce qui convient à l'un peut ne pas convenir à l'autre, entendons nous bien, et de ce fait, je suis celle qui doit faire le travail de socialisation)…
Sommes nous heureux de nous lever tous les jours à 5:30 (quelques samedis et jours fériés aussi) car les compétitions commencent à 7h?
Sommes-nous heureux de voir nos enfants bosser dès 16 ans afin de se payer l’essence et/ou l’assurance de leur première voiture ?
Sommes nous heureux (je parle de notre propre cas) de voir nos enfants s’américaniser de la sorte et malheureusement voir leur notions de français s’évaporer… (pas faute d’avoir essayé…)
Sommes-nous heureux de nous dire que la prochaine generation dans notre famille sera américaine ?
Sommes-nous heureux de ‘perdre’ au fur et à mesure nos amitiés en France ? (je parle pour nous) et d’avoir mis tout ce temps pour se faire admettre dans la communauté dans laquelle nous vivons ici ? (pas faute de les avoir invités tous à la maison…)
Est-ce que nous n’analysons pas notre bonheur par rapport à ce que nous voyons, lisons, entendons sur notre pays natal (en l’occurrence la France, pour moi) ?
Suis-je plus heureuse en Californie car pour l’instant, je suis au soleil et n’ai pas à subir (au quotidien) le foutoir ambiant qui règne sur le territoire national 
Serais-je restée cette Française lambda qui râle/fais la grêve, pars en vacances toutes les 6 semaines (et oui, quel bonheur de ne plus avoir de vacances, toutes les 6 semaines…) mais surtout qui ne veux pas qu’on touche à un cheveu de ses acquis…?
Suis-je devenenue moins stressée ?
Wow, c’est énorme comme question… et je ne peux pas encore y répondre, sauf que comme vous me posez cette question, je vous répondrai qu’en ce qui me concerne l’avenir le dira (en fonction de la ‘réussite’ pro et perso de mes enfants).
En fait je poserais la question différemment: qu’ai-je véritablement gagné (qu’ai-je appris sur moi-même, suis-je fière de moi, de ce que j’ai entrepris ?)

catrault, j'imagine que vous êtes un être libre et rationnel donc maître de vos choix de vie. Si donc, vous restez vivre aux USA c'est que cela vous apporte pour le moment plus de bien-être et d'espoir que si vous étiez restée en France. Si ce n'était pas le cas, vous y seriez retournée avec votre petite famille ... Ou alors, je ne comprends pas.

...J'ai bien dit que je parlais en mon nom propre. Ce qui est valable pour nous n'est peut être pas valable pour vous.
Je suis peut être heureuse en Californie, mais c'est loin d'être le bonheur parfait. J'ai aussi ce luxe de pouvoir faire des choix, mais peut être que je n'en n'ai pas la totale maîtrise... :)
Et je peux comprendre que vous ne compreniez pas, nous sommes tous venus pour des raisons bien différentes. Demain ce site posera la question suivante (déjà posée, cela dit): estimez-vous avoir réussi aux USA ? Votre vision de la réussite sera différente de la nôtre. :) Have a great day (ça, c'est un truc que j'adore ici, cette attitude positive  :)  :)  )

Aux Etats-Unis je ne sais pas... mais a New York oui. Pour le moment en tout cas.
Je ne me vois pas vivre ailleurs et ne sais pas si je pourrais etre heureuse ou non dans une autre ville.
Cette ville me tire vers le haut, me booste. Elle m'epuise beaucoup aussi parfois car la vie n'y est pas toujours facile, car chere... Une installation assez chaotique d'ailleurs. Mais ce sont les aleas de l'immigration. Je ne suis pas une "expat" avec plein d'avantages.
Mais quand je me reveille le matin et me rends compte que je suis ici, oui je me sens heureuse. Je me sens plus libre de faire ce que je veux, j'ai plus d'opportunites car on n'a pas regarde que mes diplomes, on a cru en moi.
Est-ce que ce sera encore le cas le jour ou j'aurai un enfant?.... la je ne sais si New York sera ideale ou non. En tout cas, j'y ai vecu, je l'ai quittee pendant 6 ans et je l'ai retrouvee, je l'aime New York! :)
La France ne me manque pas du tout. Je l'aime aussi, mais n'eprouve aucun besoin d'y etre. Ma personnalite colle avec NY.
Et vivre ailleurs aux USA? je n'en eprouve pas le besoin pour le moment. J'ai mis la barre trop haute des le debut! haha (je parle pour moi...)

Ho...oui, ont est heureux, mais CE n'est pas toujours CE que l'on espère, comme partout il y a des hauts et des bas...Pour le moment, je suis à Paris pour mon visa, CE n'est pas évident....J. Houliez

OUI sans hésitation pour moi-même, ma femme et mes 2 enfants. Je précise que je parle de la vie dans la région de Boston car les US sont un vaste pays (ou plutôt un continent.)

Pourquoi ?

Liberté professionnelle: ici pas question de rester cantonné qu'a un métier ou a un poste. Ici changer de métier et d'employeur est un plus voir un must pour les grandes carrières et ceci à tout age.
Aussi les trous dans le CV, les jobs et expériences d'horizons divers qui seraient des négatifs en France sont très appréciés. Et autant que les employeurs aiment les diplômes des grandes universités américaines, venir d'une école moins prestigieuse est moins rédhibitoire même pour les plus hautes fonctions (essayer la même chose en France sans sortir d'une grande école est impossible).


Liberté de gérer ses revenus et ses cotistations: a l'exception de Medicare qui a été créé pour obliger les employeurs d'offrir une couverture santé aux plus bas salaires, on peut gérer son contrat santé soi-même et cela responsabilise beaucoup plus sur la consommation de Médecine mais qui offre aussi un service de qualité en cas de coup dur. Idem pour la retraite où on n'est pas tributaire des politiques politiciennes inconnues d'ici quelques décennies mais on reste maître de son argent. Du coup, la pression fiscale est moins importante pas tellement au niveau du revenu (où tout de même beaucoup d’allégements sont possibles notamment venant des efforts d'investissement et de dons aux associations caritatives) mais aussi liée a une TVA basse qui favorise la consommation.
En général aussi les métiers qui ont nécessite un grand investissement de formation sont beaucoup mieux valorises et le travail dur paie toujours.

État d'esprit: oui pour les communautés, ethniques, sociales, religieuses, normal de côtoyer des chrétiens de tout bord, comme des juifs,  musulmans,  bouddhistes mais aussi des LGBT et en général  toute ethnie et culture imaginable, tous les jours  et sans en faire une histoire (on en rit encore des histoires de burkini en France). Oui pour l'attitude positive contre la lamentation permanente de nos compatriotes de l'hexagone. Beaucoup plus d'esprit civique aussi, les gens se respectent davantage et respectent les idées et le biens d'autrui.

École: ici aussi il existe beaucoup plus de libertés sur les façons d'enseigner et d'apprendre et même si la carte scolaire existe aussi pour le public, il y a des moyens d'aller vers l’école de son choix ou de compléter par un enseignement informel qui s’opère dans les centres d'accueil, bibliothèques publiques, programmes pour enfants organises par les Universités.

En somme, oui quelqu'un venant de France peut être bien plus heureux s'il recherche la liberté et le choix que les US offrent à tous les niveaux, à condition d'accepter un plus grand degré de responsabilité dans son quotidien et dans sa prévoyance ( l’état ne sera pas la pour le tirer d'affaire dans la plupart des cas)  et une grande ouverture d'esprit dans les interactions du quotidien et une mentalité positive même face à l'adversité.

Bonsoir Christine,

Merci pour cette question cruciale. Il y a un adage qui dit: "On est toujours mieux chez soi". Vivre à l'étranger n'est toujours pas facile quelque soit la position qu'on y occupe. L'environnement et la chaleur familiale concourent à l'épanouissement de tout ëtre humain. A l'étranger, c'est l'isolement total. Aux USA, la vie est tellement stressante à cause du travail pour payer les bills que nous n'avons pas le temps de nous occuper de tel ou tel frère. Isolé avec sa famille (Mr, Mme et les enfants). Ce n'est pas facile. Mais en dehors de cela, la société Americaine est bien organisée. Elle crée les conditions et donne la chance à tout le monde de réussir. On n'a pas besoin d'ëtre parent de tel ou tel homme politique pour occuper un poste. Elle forme l'homme sur le plan de la maturité, chacun doit se battre pour réussir, tourner le dos à la fraude à la facilité et au favoritisme qui sont monnaie courante dans nos sociétés. Surtout pour les enfants, la société offre le meilleur système éducatif. J'ai terminé mes hautes études et j'ai facilement trouvé du travail. En un mot, ce n'est pas facile, mais je préfère vivre aux USA pour m'occuper de mes parents au pays. Que Dieu nous bénisse
Paul

comme disent beaucoup de personnes ici, c'est trop vague, comment pouvoir juger une impression de bonheur, il y a trop de facteurs !!!!
notamment le facteur familial, si vous êtes venus seul, ou avec votre femme, vos enfants ?
Si vous avez un logement ?
si vous travaillez ou pas ?
en bonne santé ou pas ?
et surtout si vous avez un projet qui tient la route !!
dans quel Etat, pour quelle raison, avec ou sans projet ? difficile tout cela !!!
pour ma part, j'ai une sensation de bonheur extrême depuis mon arrivée avec mon épouse et mon fils cadet et pourtant c'est un parcourt du combattant chaque jour, notamment administrativement !!!!
mais cela n'est pas propre aux USA, mais on ajoutera le soucis de la langue et de comprendre ce que l'on vous demande.
Maintenant le bonheur est dans la tête, certaines personnes ne seront jamais heureuses nulle part !!

OUI!!!!

Bonne question que voilà !
Comme mon propre bonheur n'est pas l'essentiel, il me semble plus utile de commencer à évoquer ce que je vois, ici, dans une ville moyenne de la côte ouest de la Floride.

Oui, je vois tous les jours beaucoup de gens heureux, souriants, courtois.
Non, ce ne sont pas seulement les gens les plus aisés qui peuvent tout s'offrir et qui finalement sont vite pris par l'ennui.
Le bonheur, le plus répandu, apparaît être celui de la plupart des catégories socio-professionnelles, de gens qui travaillent souvent beaucoup et longtemps et en sont fiers.
Il suffit d'aller dans n'importe quel magasin pour voir un personnel parfois parfois jeune, parfois âgé  (plus de 70 ans). Certains n'ont bien sûr pas le choix en étant obligés de travailler mais quand on discute avec eux, la plupart confirment leur fierté de se rendre utiles, le plaisir des nombreux contacts liés à leur activité.
Dans les restaurants, dans les garages, dans les administrations, en ville, sur la route, sur la plage, au spectacle, dans les écoles, les maisons de retraite voire même dans les hôpitaux, on voit des gens souriants, aimables, positifs. L'un d'eux se déplaçait en fauteuil roulant sur lequel il avait posé un autocollant Ferrari !
Ce qui frappe le plus en venant de France est qu'on ne voit pas de gens aigris, jaloux. La réussite est ici considérée comme normale. Elle suscite l'admiration. Les voitures luxueuses et il y en a beaucoup (Ferrari, Maserati, Mercedes haut de gamme, etc...) ne risquent pas de se faire griffer. Souvent, elles sont laissées vitre ouverte ou décapotées sur les parkings des grandes surfaces.
En ville, il n'y a pas de tags, de papiers qui traînent, de déjections canines.

Finalement, c'est tout cela qui me plaît, qui fait que mon épouse et moi nous nous sentons très bien ici, en sécurité, sans stress, sans crainte d'être agressés pour un regard perçu (d'ailleurs à tort) comme mauvais.

Certes, nous ne sommes pas les ravis de la crêche (expression à la mode en ce moment :-), tout n'est pas forcément idyllique dans tous les domaines, mais pour nous, ce qui est évoqué ci-dessus l'emporte très très largement sur tout le reste.

Ok avec Mikethom, pas de jaloux, pas d'aigri, toujours des gens accueillants et souriants, polis, pas de petite racaille de m...e ... comme en France. Pays devenu complètement décadent
....

Pas d'accord je gere moi meme mon 401 k et mes investissement donc s'il chute ce sera ma faute, msintenant si vous laissez votre argent dans des funds , courage!!!

Legion319 :

Pas d'accord je gere moi meme mon 401 k et mes investissement donc s'il chute ce sera ma faute, msintenant si vous laissez votre argent dans des funds , courage!!!

Tout à fait d'accord, et c'est bien là l'exemple de la liberté même, qui implique aussi davantage de responsabilité individuelle car ce n'est plus un gouvernement qui a la charge de gérer (ou dépenser...) vos économies.

alcfeoh :
Legion319 :

Pas d'accord je gere moi meme mon 401 k et mes investissement donc s'il chute ce sera ma faute, msintenant si vous laissez votre argent dans des funds , courage!!!

Tout à fait d'accord, et c'est bien là l'exemple de la liberté même, qui implique aussi davantage de responsabilité individuelle car ce n'est plus un gouvernement qui a la charge de gérer (ou dépenser...) vos économies.

Non mais on sait et on a vu que c'est suite aux actions ou aux décisions du gouvernement que la bourse monte ou baisse, donc que votre 401k monte ou s'évapore.

Pescaraplace :

Non mais on sait et on a vu que c'est suite aux actions ou aux décisions du gouvernement que la bourse monte ou baisse, donc que votre 401k monte ou s'évapore.

"Du" gouvernement ? Liberté dit aussi pouvoir investir dans plusieurs pays. Et choisir d'autres options qu'un 401K par exemple.

alcfeoh :
Pescaraplace :

Non mais on sait et on a vu que c'est suite aux actions ou aux décisions du gouvernement que la bourse monte ou baisse, donc que votre 401k monte ou s'évapore.

"Du" gouvernement ? Liberté dit aussi pouvoir investir dans plusieurs pays. Et choisir d'autres options qu'un 401K par exemple.

Cette "liberté" de pouvoir aller investir des sous partout dans le monde n'est pas exclusive aux USA.
N'importe quel citoyen Européen peut très bien aller investir en Chine ou ailleurs à ce que je sache...

Clarification sur les 401K. Tu peux customiser ton 401K et le changer a tout moment. Tu peux investir ton 401K agressivement, risque mais gros gains potentiels. Ou de maniere conservative, sur mais retour sur investissement lent. Tu peux le configurer et le changer aussi a tout moment en mixant les bonds, short-term reserve ou stocks. A toi de voir quels sont tes buts pour la retraite et si tu es pret a prendre des risques. Je ne suis pas joueur. Mon 401K est assez distribue mais conservateur. Il augmente gentiment, annee apres annee sans perdre de valeur et assez immunise des caprices de la bourse.

Prendre avantage des plans HSA en plus offre des benefices interessant. Comme je disais, il y a tellement d'opportunites fiscalement, mais bon, la on s'eloigne du sujet du bonheur. C'est pas dans les comptes en banques et les actions que tu le trouvera.

Pescaraplace :

N'importe quel citoyen Européen peut très bien aller investir en Chine ou ailleurs à ce que je sache...

Tout à fait, mais en France par exemple une grande partie des revenus partent dans un système obligatoire qui sert a éponger 1000 milliards de dettes, donc l'argent du citoyen sert à payer des intérêts plutôt que d'en accumuler pour lui même.

Aujourd'hui, je peux placer chaque mois l'équivalent de mon ancien salaire en France, cet argent m'appartient à 100% et je suis heureux d'en faire ce que bon me semble plutôt que de financer palais et dorures des héritiers du trône de France.

Que la bourse monte ou descende c'est a vous de vendre vos stocks maintenant si vous laissez les societes de financement gerer vos economies ne venez pas vous plaindre, je fait du day trading avec mon 401 k et si je perds je ne plaint personne

Ca depend de la personalite, si tu  vient ici pour vivre comme en France ca ne passera pas, si tu t'adapte et arête de critiquer, ca va beaucoup mieux

On parle de la liberté de gérer comme on le souhaite ses cotisations pour la retraite et de choisir sa propre couverture santé et sociale taillée à ses besoins sans être tributaire des politiques gouvernementales  et des cotisations diverses et variées qui plument doucement mais sûrement nos compatriotes de l'hexagone et rendent le coût du travail impossible (et le chômage au plafond).

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Etats-Unis

Conseils pour bien choisir votre assurance santé aux Etats-Unis.

Déménagement aux Etats-Unis

Conseils pour préparer votre déménagement aux Etats-Unis

Assurance voyage Etats-Unis

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage aux Etats-Unis

Billet d'avion Etats-Unis

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour les Etats-Unis