Close

Etes-vous heureux à Mayotte ?

Bonjour à tous,

Les Nations Unies publient chaque année le classement des pays les plus heureux. En 2016, le Danemark, la Suisse et l'Islande figurent en tête des pays du bonheur.

Vous sentez-vous heureux à Mayotte ? Vous estimez-vous, aujourd'hui, plus heureux que dans votre pays d'origine ? Qu'est-ce qui, selon vous, a contribué à ce changement ?

De manière générale, trouvez-vous les habitants heureux  à Mayotte ? Comment le voyez-vous ?

Merci de partager votre expérience.

Ah le bonheur! Cette drôle d'idée bourgeoise...J'aurais peur de m'ennuyer. Ceux qui restent durablement ici ont intégré définitivement l'idée que la vie n'est pas un long fleuve tranquille, le bonheur s'ils l'ont cherché un jour, ils ont renoncé à le trouver, du moins à Mayotte et ce n'est pas bien important au fond.
Ce qui est observable chez les résidents affirmés, ceux qui ont cessé au bout de quelques temps de pousser des petits cris extasiés en sautillant dès qu'ils aperçoivent un maki, c'est la forte consommation quotidienne d'alcool ou d' herbe. Plutôt l'alcool associé au cannabis pour les messieurs et le chanvre pour les dames qui sont souvent plus raisonnables (et ça aide à garder la ligne). Personnellement, mon tabagisme extrémiste suffit à mon bonheur pour le moment. Il m'incite à savourer la poésie du paysage depuis ma terrasse, à fixer les moments contemplatifs ou d'amitié.

De ce qui précède il découle que si on considère le bonheur comme la satisfaction des besoins premiers, je suis parfaitement heureux à Mayotte, tant qu'il y a du tabac.http://medias.psychologies.com/storage/images/bien-etre/sante/arreter-de-fumer/interviews/pourquoi-les-femmes-fument-encore/1317961-3-fre-FR/Pourquoi-les-femmes-fument-encore_imagePanoramique647_286.png
Bon, c'est décidé, la semaine prochaine, j'arrête. Si le samedi, au voulé je sniffe la cendre du barbecue, ne faites pas attention, ça va passer.

Pareil.
Depuis l'arrivée de l'adsl en 2012, je peux enfin regarder la ligue des champions.
Cela suffit pour être heureux.

Moi quand j'étais encore à Mayotte, trouver du poulet frais et regarder des films en streaming sur le net suffisaient à mon bonheur et ça me consolait de tout le reste.😃

Venant de Perpignan et ayant subi une mutation à Paris,  j'ai retrouvé à la fois la vie en plein air du Sud, un cadre sain (bien moins pollué que Paris) et une vie simple (pas le genre à pleurer parce que je ne trouve pas certaines choses). Bref, une vie dehors et toujours au bord de l'eau, tout va bien. Je suis heureuse!

Oui, le bonheur ça n'est pas compliqué ici:http://images.delcampe.com/img_large/auction/000/208/252/698_001.jpg

Christine :

Vous sentez-vous heureux à Mayotte ? OUI

Vous estimez-vous, aujourd'hui, plus heureux que dans votre pays d'origine ? Mayotte est un département de mon pays d'origine. Donc pas de réponse possible pour moi à cette question

Qu'est-ce qui, selon vous, a contribué à ce changement pas de changement :  J'ai été heureux aussi dans d'autres pays que la France
De manière générale, trouvez-vous les habitants heureux  à Mayotte ?
certains un peu, d'autres non. PD'une manière générale, une certaine insatisfaction, comme dans toutes les communautés humaines en évolution rapide ; et surtout des jeunes qui ne peuvent développer leur potentialités 

Comment le voyez-vous ? écouter et observer

Merci de partager votre expérience.

Oui je suis heureuse à Mayotte d'un certains côtés et non pour d'autres choses..

Oui car nous avons une vie simple,moins matérialiste qu'en métropole et vivons (surtout pour les plongeurs) avec un lagon encore beau dont la richesse nous étonne à chaque mise à l'eau, que ce soit pour le petit poisson ou le gros.Nous avons la chance d'avoir cela à portée de main, surtout pour ma part où de petite terre j'ai les tortues qui viennent pondre sur une plage magnifique à 15 min de chez moi.. Cette île que l'on maltraite est un petit bijou qu'il faut protéger à tout prix tant son "côté sauvage" est son atout.Oui aussi car les locaux sont (pour une bonne partie ) des gens gentils qui ne sont pas "interessés" comme certains de nos compatriotes métropolitains et je sais de quoi je parle..Je suis résidente depuis près de 15 ans, travaille dans le privé, cotoie des natifs, des comoriens, malgaches, réunionnais et métro et la cohabitation se passe bien, chacun respectant les différences de l'autre, il y a encore de la tolérance, de l'écoute et du dialogue, et c'est tant mieux.
Ou alors j'ai de la chance de travailler dans un service où tout le monde se parle (et ou l'on a de bonnes parties de fou rires 😊).

De l'autre côté, je ne peux pas dire que l'insécurité, la délinquance croissante, cette misère, ces gamins tout seuls, cette problématique mayotte/comores (qui ne s'arrêtera jamais) m'enchante 😐mais tout ceci est politique et soit nous subissons (et espérons que l'on trouvera une solution un jour) soit nous partons pour faire comme les 3 singes (je ne vois, ne sais et ne dis rien...) Au contraire, il faut que la métropole sache ce qui se passe ici mais en toute objectivite et qu'ils arrêtent de ne parler que de ce qui ne va pas...

A part ça tout va bien !

Marie

Oui aussi car les locaux sont (pour une bonne partie ) des gens gentils qui ne sont pas "interessés" comme certains de nos compatriotes métropolitains et je sais de quoi je parle...
Ah bon, c'est comme ça en Petite Terre, je ne le savais pas. Pourquoi ce choix de Petite  Terre au juste?

De manière générale je trouve que les blancs sont en prison ici, enfermés dans leurs maisons aux fenêtres grillagées avec la peur constante de se faire cambrioler. Impossible de sortir s dans la rue sans se faire regarder de travers ou sifler....et la nuit n en parlons pas. On ne compte plus les agressions, les vols à l arraché ou dans les voitures....non , nous ne vivons pas libres et donc pas heureux à Mayotte.

De manière générale je trouve que les blancs sont en prison ici, enfermés dans leurs maisons aux fenêtres grillagées avec la peur constante de se faire cambrioler.Oui, mais les Blancs ne sont pas les seuls dans cette situation, les commerçants indiens, les Mahorais riches ou pauvres et aussi les Comoriens se font voler. Les jeunes se volent entre eux. Il suffit d'avoir un petit quelque chose, une télé médiocre, une marmite et trois hérissons pour se faire voler et pas nécessairement par plus pauvre que soi. Attribuer la déliquescence sociale à la pauvreté est une vision superficielle et très insuffisante. Les réseaux de passeurs qui opèrent ici ne sont pas forcément pauvres et agissent pour le compte de véritables nantis des îles voisines. C'est pas un scoop.
Et oui, c'est usant de rester sur ses gardes et ça gâche le plaisir.

bonsoir
oui vraiment, il suffit de faire du tri sélectif autour de soi
et être bien accompagné .... eviter les cliches coles a mayotte
et se dire on a la chance de vivre dans ce lagon magnifique....
les choses evolueront forcement.... du bon et du mauvais...la loi de l humain

Tout à fait d'accord avec zitoun: les Mahorais aussi mettent des barreaux aux fenêtres et de barbelés au dessus de leur mur, parfois plus que les mzungu !

Des moments de bonheur, il y en a. Ils sont dans les sourires des amis qui t'accueillent ou que tu acceuilles, les jeux, les choses amusantes du quotidien, dans les footings à la recherche des endorphines dans la malavoune, dans les soirées animées (!), quand tes élèves évoquent Kenichi Ohmae, quand tu vois les gens danser, quand tu enseignes dans la bonne humeur, dans la simplicité d'une vue sur la mer, dans la bouteille de métropole ou le fromage qu'on déballe comme un trésor, dans les gens qui te montrent la dignité dans les coups durs, et dans tout ce qui est à venir...

Magnifique texte!!
Bravo pour ce moment de littérature.

Merci Cavaliers ! Quels sont vos moments de bonheur à vous ?

Heureux? Oui, ce matin, absolument. Je fais les bandes de placo de ma salle d'eau en écoutant Neil Young,  d'ailleurs il faut que je fasse attention à ne pas salir le clavier. Je pense à ma Chérie tendrement.  Mais Mayotte n'a rien à voir là-dedans. A part le soleil et la mer, comme partout. Comme partout dans les endroits fréquentables.
http://ekladata.com/QacKkRLQrYTT1UE2QRanas2jT8M.jpg

T'aurais pu enlever l'alliance

Mam's passe la journée avec toi?http://www.filmsdocumentaires.com/uploads/0001/0546/photo_les_annes_sea_sex_and_sun_big.jpg

Comment ne pas être heureux ici? Dans un environnement pareil?http://j-ai-dit-oui.com/wp-content/uploads/2013/10/plages-de-reve-maldives.jpg
Des gens si gais et  si chaleureux?http://tahitienfrance.free.fr/tradition/danses_traditionnelles/grands_ballets/les_gr9.jpg
Une cuisine régionale remarquablehttp://www.rustica.fr/images/okchoucroute-l720-h512.jpg
Sans oublier les makis;http://img.radio-canada.ca/2015/12/23/635x357/151223_3e022_uneprem_raton_laveur_sn635.jpg

Bonjour,
Pour ma part, je pense que l’île ne s'y prête pas pour nous rendre heureux.
Tout autour de nous il y a des choses tellement négatives qu'on ne peut pas être heureux.
Heureusement que j'ai un travail qui me plait et compense un peu cette environnement rude.
Sylvaine

Le bonheur à Mayotte...ou la capacité d'être heureux tout court... Vaste sujet...ou comment replacer une préoccupation humaine dans un lieu donné? Je rejoins "non mais allô quoi?" le bonheur EST cependant nous ne le voyons pas...nous ne le ressentons pas, nous n'en prenons conscience que lorsqu'il nous échappe. Le fond du problème n'est pas "heureux à Mayotte" mais heureux au fond de nous même... Tout est une question de point de vue, pas de vérité. Si on n'oublie pas ce qui nous à poussé à venir ici, si nous n'oublions pas ce que nous avons quitté et pourquoi nous l'avons quitté alors nous pouvons être heureux où que nous soyons,non? Heureux ou malheureux est somme toute plus du ressenti que du vécu... C'est juste une question de point de vue. "On attire a soi ce que l'on est".On peut être heureux à Mayotte vraiment heureux ... Sauf avec les moustiques....

je dirai pas mal
sans pouvoir aller au delà de ces belles citations
disons que les moustiques sont la aussi pour chercher un certain bonheur
dans nos contenus mélangés de Danone et de bonnes friandises
notre malheur fait le bonheur de ces minuscules créatures....

je crois que vous êtes a la hauteur de créer un forum..... il faut trouver l intitule ....

merci

Merci....un forum? Hummmm....sur les moustiques!!!! Pourquoi dit on "un" moustique alors que ce sont les femelles qui piquent? Bonne soirée a vous.

Oui le bonheur est subjectif.http://data.eleveurs-online.com/eleveur/texte_photos/76392/1854.3.600.jpg Mayotte ça a du chien.

Heureux ou malheureux est somme toute plus du ressenti que du vécu... C'est juste une question de point de vue: Effectivement, les sentiments de chacun sont différents. Il n'y a pas de règles!
On attire a soi ce que l'on est: Sur ce point je serai plus mitigée. Etre ouvert, respectueux des gens, d'une culture différente entraîne souvent des expériences positives. Mais quand on subit une agression, un cambriolage... je ne crois pas que ce soit de la faute de la victime. Certaines personnes s'en remettent, d'autres non. Par ailleurs, la différence culturelle peut ne pas être surmontée; et là, on ne peut pas critiquer les gens car ça dépend de chacun.
Perso, je suis heureuse à Mayotte, je l'étais aussi en métropole... Mais je crois que si on m'avait posé la question en avril 2016, je n'aurais pas répondu la même chose. Les barrages en journée, les coupeurs de route, les "émeutes" nocturnes, les violences, les décasages ... eh ben ça fait drôle tout de même... Ma famille devait venir en vacances à cette époque. On a préféré décaler leurs dates; Air Austral n'a même pas fait payer les frais de changement de billets au vue des événements... c'est pour dire!
En ce moment, à Mayotte, c'est plutôt calme et c'est cool. C'est peut être pour cela que les nouveaux arrivés ne se reconnaissent pas dans les commentaires de bloggers installés à Mayotte depuis plusieurs années. Et vice versa.
De toutes façons, personne ne convaincra l'autre d'être heureux ou de ne pas l'être!

Le bonheur humain dépend de la capacité d'abstraction poétique de chacun et il y a aussi le bonheur animal auquel nous ne sommes pas insensibles. Le soleil sur la peau, la satisfaction d'un bon repas. C'est autre chose. Si l'on n'a accès qu'à cela , on confond bonheur et confort, le bonheur et le matérialisme se confondent alors.
L'accès au bonheur poétique nous élève et nous humanise. Cette capacité est très individuelle, on peut trouver de la poésie dans un bout de barbelé ou une tôle ondulée. Des œuvres contemporaines emploient d'ailleurs ces matériaux. Cela ne plaît pas à tout le monde et je ne suis pas amateur, dommage.
L'un de mes bonheurs à moi, ça n'est pas original, est de regarder la nature, d'aller à sa rencontre à la pêche, en randonnée. Là, comme beaucoup je m'évade sans avoir à le chercher, je suppose que c'est le bonheur. C'est le mien et celui de beaucoup.

Malheureusement à Mayotte ces rencontres avec la nature sont gâchées par les comportements humains. Si l'on s'éloigne des lieux fréquentés pleins d'immondices et de bruit, on prend le risque, sinon de se faire agresser, du moins de trouver son véhicule avec une vitre cassée. Garder un bateau même modeste en état de fonctionner est très compliqué. Tout cela, les précautions à prendre constamment, ne favorise pas ma capacité d'abstraction poétique, que je retrouve instantanément en d'autres lieux. Mayotte n'est donc pas le lieu pour ce type de bonheur.

Mon écrit n'est pas de la prose ni du prosélytisme ...soyons très claire là dessus.... Je n'ai posté que parce que la question du bonheur est très intéressante en elle même... Je n'ai a aucun moment voulu balayer la souffrance de ceux qui ont été victime de violence a Mayotte... Je ne suis pas dans le déni ou dans quoi que ce soit d'autre ... Jusqu'à présent je n'avais jamais osée prendre la parole... Je vois que j'aurais mieux fait de continuer en ce sens.  Je pensais que nous pouvions avoir des discussions ici des échanges entre personnes , en fait non ce n'est pas possible. Si tu dis ce que tu penses, si tu écris ce que tu ressens, si tu n'es pas dans le sens du courant alors.... C'est la levée de boucliers mais je ne suis pas en guerre.....drapeau blanc!!!!! Je retourne a mon silence, bonne continuation à toutes et à tous. L'optimiste qui reste sur ses gardes....

Melusine, personne n'est en guerre et certainement pas moi! Range ton drapeau blanc et écris ce que tu penses. Échangeons.
Ça m'arrive souvent de ne pas être d'accord et qu'on ne soit pas d'accord avec mes idées (regarde mon avatar LOL). A vrai dire, on s'ennuierait si tout le monde pensait la même chose...
Le blog n'est que "virtuel"; la vraie vie est dehors.

Eh oui, échanger sur un blog suppose de ne pas être trop susceptible, si l'on exprime son point de vue on s'expose à se faire rembarrer et à avoir à répliquer. Notre point de vue n'a d'ailleurs qu'une valeur toute relative car il est appelé à changer avec le temps, la période de l'année, le moment de la semaine.
Ce qui est intéressant, peut-être plus que les échanges eux-mêmes, que la confrontation des points de vue, c'est d'observer les diverses attitudes de chacun:
Certains se mettent en mode émission/réception, d'autres plutôt majoritaires, n'émettent pas et c'est dommage. D'autres enfin se contentent de petites phrases assassines sans argumentation, ça n'est pas souvent intéressant.
Ce qui me plaît aussi, c'est d'assister à des convergences de points de vue de gens d'obédiences très variées, d'observer l'évolution d'un posteur au cours du temps. La question philosophique du jour sera donc: Est-ce que perdre ses illusions permet d'atteindre à la Vérité?
Pour ceux qui sèchent je propose aussi: " L'expérience est -elle transmissible?"
Et comme le dit très justement Yoyo, ça n'est qu'un jeu et la vie est dehors.
Mais histoire de la contredire un peu, faut bien, justement je pars déjeuner ce midi avec Anne-Hermine et son mari, rencontrés sur blog-expat, chez qui j'ai d'ailleurs passé de très belles journées cet été dans leur Bretagne. Les échanges ici peuvent donc conduire aussi à la vie du dehors, à des amitiés, à de l'entraide.
Ca y est, c'est moi l'optimiste ce matin, mais qu'est-ce que j'ai? Ah oui, c'est dimanche.http://idata.over-blog.com/6/16/13/66/Nouvelles-3/antilles6.jpg

Moi aussi grâce au blog j'ai maintenant deux amies que je vois régulièrement! Alors Zitoun Tu as raté ton coup, je suis tout à fait d'accord avec toi.  :P

Et ta dissertation, ça avance? Tu as pris quel sujet? Lundi dernier délai. :P

Ni l'un ni l'autre. J'ai mieux à faire: je m'entraîne pour la course de pirogue de vendredi.
Prépare les banderoles d'encouragement!

Bon d'accord, jusqu'à vendredi alors pour la dissert- ces élèves toujours la même chose!- c'est où cette course de pirogues? Dans le Nord?http://www.phototeam-nature.com/wp-content/uploads/2015/04/NAT_9944-Version-2.jpg

Défi du fundi a l'îlot m'bouini.

A yoyo et zitoun: ce qui est pénible ce n'est pas la confrontation ( j'ai la carrure pour cela) mais qu'on vous prête des propos que vous n'avez pas tenus car même pas pensés.... Ça c'est frustrant.... Avec la pluie mon drapeau blanc a perdu de sa superbe....il est rouge comme la latérite d'ici.....MDR..... Allez, tout cela n'est pas bien grave .... Big kiss a marie annerouet!!!big up poulette, je ne suis pas rancunière, ça me sert à ça de dire ce que je penses, après je passes a autre chose......mais "amen pas ta fraise trop souvent"....ptdr.....c'est dimanche, j'ai l'humeur badine......

Quand au sujet philosophique de ce dimanche "est ce que l'expérience est transmissible" là ça m'inspire.....il me vient un tas d' idées.....ma grand mère disait toujours que les expériences c'est comme les virus, on ne les transmets qu'aux gens faibles.......bon allez blague à part.....l'expérience est quelque chose que l'on acquiert a la force de son poignet, a la sueur de son front, pas après pas, erreur après erreur... Par conséquent, c'est quelque chose de très personnel l'expérience, c'est quelque chose que l'on éprouve, dans ses chaires....somme toute l'expérience c'est comme le bonheur, personne ne peut convaincre personne....personne ne peut transmettre le fruit de son expérimentation au novice.....expérimenter est un bonheur égoïste ( ou une douleur immense) que l'on ne peut léguer, même pas à nos propres enfants. Chaque existence aura son lot d'expériences mais elles ne se cumulent pas entre elles même génération après génération. Les "savoirs faire "eux se transmettent tant qu'il y a un maitre et un apprenti. Les savoir faire eux sont transmissibles pas les expériences... La transmision de l'expérience est une drôle d'idée bourgeoise (pour reprendre l'expression consacrée)....j'aurais peur de m'ennuyer..... Bon c'est dimanche....

J'ai mal interprété ton proverbe. Ok. Mais si tu relis mon post, il n'est pas virulent et je partage même ton sentiment de bonheur à Mayotte, même s'il a été "malmené " au mois d'avril.
Ni Zitoun ni moi n'avons parlé de confrontation, de guerre, de drapeau blanc, de levée de boucliers...  :blink:
Je pense que tu te meprends sur nos intentions. Certes il y a des bloggers qui écrivent des commentaires désobligeants voire même agressifs; je ne pense pas faire partie d'eux.
Quant à ta dissertation, tu es meilleure élève que moi car j'ai envoyé balader le fundi. Non mais j'ai besoin de m'amuser le week-end  :dumbom:

Salut Mélusine,
À chaque fois que je vois ton pseudo je pense à la chanson de Renaud.

Je voulais le signaler.

Pour les bourgeois, voici la chanson
https://m.youtube.com/watch?v=e3gQPDDe0E0

Cordialement

A

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Mayotte

Conseils pour bien choisir votre assurance santé à Mayotte.

Déménagement à Mayotte

Conseils pour préparer votre déménagement à Mayotte

Assurance voyage Mayotte

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage à Mayotte

Billet d'avion Mayotte

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour Mayotte