Close

Etes-vous heureux en Algérie ?

Bonjour à tous,

Les Nations Unies publient chaque année le classement des pays les plus heureux. En 2016, le Danemark, la Suisse et l'Islande figurent en tête des pays du bonheur.

Vous sentez-vous heureux en Algérie ? Vous estimez-vous, aujourd'hui, plus heureux que dans votre pays d'origine ? Qu'est-ce qui, selon vous, a contribué à ce changement ?

De manière générale, trouvez-vous les habitants heureux  en Algérie ? Comment le voyez-vous ?

Merci de partager votre expérience.

Bien sûr que je me sens heureuse en Algérie! Culture conviviale et chaleureuse, place importante de la famille et des liens familiaux, le sentiment de solitude est rare, climat trrrrrès ensoleillé (ne dit-on pas que la lumière du soleil éloigne la dépression?)...
Bref, même si la nostalgie pour mon pays d'origine vient de temps à autre me rendre visite, même si les choses ne sont pas parfaites et que la vie quotidienne n'est pas toujours aussi facile qu'en France,  les compensations sont bien là!
Pour ce qui est des habitants du pays, oui, je les trouve de manière générale plutôt joyeux et souriants. Et beaucoup plus expressifs qu'en France. Ce qui me frappe le plus étant la vie des personnes âgées. Bien plus entourées qu'en France, celles que je connais ne se sentent pas coupables d'"être à la charge" de leur famille, elles en font partie, tout simplement, et partagent la vie de leurs enfants, petits-enfants, neveux, nièces...De quoi rendre heureux non? Et pas que les anciens...Tout le monde y trouve son compte et  a l'habitude d'inclure l'autre plutôt que de l'exclure, d'une façon générale en tout cas.

Bonne journée à toutes et à tous...

Bonjour
Contrairement à mon amie Janet je ne suis pas d'accord sur tout. Quand on est expatrié et qu'on n'a pas de famille on est plutôt exclu. Les algériens ne sont pas si accueillants que ca bien au contraire on vous dit souvent "pk êtes vous là?" Si on ouvrait les frontières beaucoup se sauveraient et tout se comprend quand on voit que les écoles en hiver ne sont pas chauffées, certaines villes ne sont pas réapprovisionnées en victuailles, les mairies passent leur temps à voler donc forcément des travaux qui n'auraient durés qu'un ou deux mois deviennent des années. Les routes sont abominables, conduire en Algérie c'est devenue une corvée. Visitez le pays et ses beaux paysages, vous ne trouverez pas de toilettes publics ni dans les cafés ou c'est encore plus sale que de faire dans la nature. Aucune commodités. les personnes âgées qui restent dans les familles c est parce qu'elles n'ont pas le choix. Quand vous avez dans la famille une personne aveugle, l'autre a l'alzheimer et que vous devez vous occupez en plus de vos gamins ... de quelle aide et soutien parlez vous ? Celui de la famille ? Sûrement pas! Parlons des hôpitaux c'est une horreur ! Les femmes accouchent toutes dans la même salle !!! Séparées par des rideaux !!!! L'Algérie un pays musulman ??!!!! Non sûrement pas !
Si vous vivez le plus indépendamment de l'état avec un projet économique rentable et que vous avez un pied à l'étranger au cas où .... (conjoncture sociale et économique très mauvaise) vous pouvez vivre tres bien. Sinon vous entrez dans un rouage administratif sans fin, un salaire de misère qui ne vous permet pas de vivre mais de survivre.
Et le soleil tape sur le système de tous le monde là-bas, tout le monde ne réclame que de la pluie. Alors SVP SOYONS HONNÊTE

Bonjour Idéologie 21. Je vois que vous n'avez pas vraiment le même avis que moi sur la question. J'aimerais simplement ajouter que la notion de bonheur est en fait très subjective, c'est un ressenti qui peut varier énormément d'une personne à une autre, indépendamment de l'environnement, et même du vécu. Ce que vous dîtes sur les difficultés de la vie quotidienne existe certes, mais tout dépend de l'attente de chacun en matière de bonheur.
J'ai vu une jeune femme s'occuper de son père qui souffrait d'alzheimer, qui était aidée de ses frères et soeurs pour le faire, qui refusait de donner à son père des médicaments qui avaient tendance à trop endormir ce dernier, juste parce qu'elle disait vouloir le voir vivre pleinement, même si cela devait lui donner à elle énormément de travail. J'ai vu un handicapé que des amis de la famille promenaient à bout de bras lorsqu'ils le pouvaient, et cela se faisait dans la joie et la bonne humeur. Je vois chaque jour des personnes prêtant leur voiture sans aucune gêne à ceux qui n'en n'ont pas. Je vois des hommes et des femmes veiller des proches à l'hôpital des jours et des nuits. J'ai connu une jeune fille atteinte de leucémie dont le papa continuait de toucher un salaire malgré ses absences dans le seul but de rester au chevet de sa fille. J'ai vu la même chose se produire lors de la maladie d'une femme dont le mari avait obtenu l'accord de son supérieur pour s'absenter le temps nécessaire pour les soins de cette dernière. J'ai vu des quantités d'actes de bienfaisance qui m'ont mis de la joie dans le coeur. Ca, c'est en effet mon bonheur. Bien sûr, j'ai vu aussi des insuffisances administratives qui pourrissent parfois la vie, j'ai vu des gens malhonnêtes qui volent presque par habitude, j'ai vu des gens envier leurs voisins, je sais que la vie peut être bien difficile lorsqu'on a un malade à la maison et qu'il arrive que l'on ne soit pas entouré...Je sais tout ça, et ne vous imaginez pas que je n'en ai rien vécu. Mais voilà, la majorité des gens que je croise en Algérie ont des principes, de beaux principes de générosité et de solidarité. Envers l'expatriée que je suis aussi, ils ont un certain sens de l'accueil. Et lorsque je tombe sur une personne qui me demande ce que je fais encore en Algérie, au lieu de prendre cette remarque négativement, je lui fais tout simplement remarquer que je me sens bien, ici, en Algérie, que son pays est un beau pays et que les gens y sont très sympathiques, et que, décidément, non, je n'ai pas envie de repartir...
Voilà, j'espère ne pas vous avoir trop dérangé avec ces paroles qui n'engagent bien sûr que moi.
Bonne continuation à vous et au plaisir.

:cheers:
c'est la culture qui veut Ca mais cet élan de générosité existe aussi en France dans la communauté Musulmane. Et les absences autorisés pour rester aux côtés d'un proche malade, les patrons ne sont pas tous sans scrupules....
Je suis tt à fait d'accord que la notion de bonheur est subjective et que chacun a un ressenti différent mais quand je vois tellement d'injustice en Algérie (il y en a partout soyons clair là-dessus) je ne défends aucun pays sur ce point. 😳
Mais en Algérie c vraiment quelque chose !! Il faut vivre dans un village ou une petite ville pour être au plus proche de la réalité. Alors que j'étais enceinte de mon 3eme enfant, mon suivi de grossesse a été lamentable ! Une femme médecin a presque refusé de me soigner car elle avait des idées bien arrêtées sur  ceux qu'ils appellent des immigrés. Et moi j ai été également choquée d'entendre que ceux qui vivaient en France on les appelait des vendus. C'est blessant et difficile de passer outre car pour moi aussi c'était un grand bonheur de vivre en Algérie, de contribuer à la croissance du pays, et de vivre parmi les siens, finalement vivre en Algérie c est avoir les nerfs solides car le nombre de gens qui n'ont pas accès au soin, les accidents routiers pour des causes multiples. Tiens une anecdote : février dernier mon oncle qui attendait à l'arrêt de bus se fait écrasé par le toit en tôle de l'arrêt de bus car un camion qui venait de jijel pour une livraison à tlemcen avait perdu ses freins et à foncé dans l'arrêt. Mon oncle s'est retrouvé une semaine dans le coma avec un gros traumatisme crânien et à décédé laissant 4 enfants derrières lui et rien pour vivre. (Paix en son âme). Des histoires comme ça j'en entends tous les jours et l'état ne fait rien pour améliorer les conditions des algériens. Voilà pk les gens sont obligés de se serrer les coudes. Vivre comme expatriés avec tous les avantages qu'on peut vous offrir et vivre dans la réalité de l'Algérie actuelle c deux choses différentes et la notion de bonheur peut être légèrement ébranlée. 😱
Ps : Il faut pas oublié qu'on peut quitter l'Algérie pour voyager, les algeriens c autres. Rien pour oublier le quotidien ils n'ont rien
Bonne continuation à vous aussi

Bonjour Idéologie 21, Je comprends ce que tu peux ressentir, je sais que la différence de culture entre la France et l'Algérie, le niveau de vie aussi et les façons de penser sont bien différentes entre la France et L'Algérie, et que l'on peut être choqué ou déçu au premier abord. Il faut savoir que mon acclimatation ne s'est pas faite en un jour, qu'il m'a fallu beaucoup observer avant de parler, toujours essayer de rester positive et de ne pas prendre mal ce qui, en France, aurait pu me blesser. Lorsqu'on me demande pourquoi je reste en Algérie par exemple, au lieu de penser que l'on ne veut pas de moi, je me dis tout simplement que celui qui rêve tant de partir en France ou en Europe se sent tellement abasourdi de voir quelqu'un qui y vivait et qui peut y retourner quand il veut, préférer rester en Algérie, qu'il peut avoir ce genre de réflexion qui ressemble presque à un reproche.
C'est évidemment vrai que la communauté musulmane en France a ce même élan de générosité que les musulmans d'Algérie. J'ai eu la chance de le constater lorsque j'y vivais. C'est d'ailleurs, entre autre, ce qui m'a rendu l'idée d'une expatriation plus facile.
En Algérie, il est vrai que le rôle de la solidarité entre les membres d'une même famille, ou bien entre les habitants d'un même village, par exemple, est indispensable, tout simplement parce que les infrastructures sont loin d'être au top! Mais c'est peut-être justement les difficultés de la vie qui permet que l'esprit de générosité perdure. Un peu comme en France, lors d'inondations passées, où les habitants de villages débordés par les eaux avaient à coeur d'aider leurs voisins. Un immense élan d'entraide s'était mis en route, parce que l'Etat ne pouvait pas tout. Je dirais qu'en Algérie, oui, tout ne brille pas, tout ne marche pas comme sur des roulettes, le manque de personnel dans les hôpitaux ne permet peut-être pas par exemple de veiller sur les malades comme il le faudrait, alors les gens se relaient au chevet des malades. Lorqu'un malade est transfusé, les proches et les habitants d'un même village viennent donner leur sang pour remplacer le stock utilisé
J'habite moi-même dans un village. En arrivant en Algérie, l'investissement que nous y avions fait pour pouvoir vivre décemment a été réduit à rien suite à un problème administratif. Il a fallu serrer les dents, essayer de rebondir avec 5 enfants à nourrir. J'ai accouché en Algérie de mon 5ème enfant. Je faisais de l'hypertension. Oui, j'ai eu peur, j'ai accouché dans un petit hôpital alors que ça aurait dû se faire dans un CHU (et j'ai compris plus tard que la gynéco m'avait orientée ainsi pensant me faire plaisir, comme elle le faisait lorsque ses patientes la suppliaient de pouvoir accoucher dans l'hôpital où elle exerçait!). Comme tu peux le voir, essayer de comprendre la culture des gens de mon nouveau pays a pris du temps. Et ce n'est pas fini. après 16 années, J'en apprends un peu plus chaque jour sur la façon de vivre et de penser des gens qui m'entourent. J'essaie le plus souvent possible de comprendre, même si parfois la tentation est grande de vouloir imposer mon point de vue (surtout lorsque je crois que c'est le meilleur!!!).
Et même si cela n'est pas toujours facile, même si parfois je me sens incomprise (ça arrive, c'est sûr!), je persiste à me sentir bien parmi ces gens qui ouvrent leur porte et leur coeur à celle qui, après 16 ans, n'a toujours pas fini par apprendre la langue du pays!
Pour finir, je ne peux m'empêcher de penser, même si les infrastructures en Algérie ne sont pas au top, même si notre investissement a été perdu pour raison administrative, que nous avons eu de la chance, nous et des milliers (millions? je ne sais pas) d'Algériens, de bénéficier de cette aide de l'Etat pour construire notre logement, une aide 100% gratuite (pas de remboursement à faire) et qui permet, encore aujourd'hui, de construire un logement dans sa totalité, ou presque! Il suffit pour cela que le terrain de construction se situe en zone rurale. Une montagne de choses restent à faire, c'est certain, mais oui, mon coeur me commande d'être optimiste...
Cordialement à toi Idéologie 21, en espérant que mon avis ne te brusque pas.

Wouah !!! Je te tire mon chapeau !!! Je suis abasourdie d'entendre une si grande force morale et autant d'optimisme de ta part ! Apres ce que tu as vécu j'ignore ce que j'aurais fait. Allah wa ghlem.
Tu es courageuse. Moi c juste ma 1ère année en Algérie. Donne moi un peu de ton courage de ton optimisme

Salut Janet tu es un vrai exemple à suivre, tu restes toujours positive et optimiste malgré les difficultés qu'il peut y avoir de vivre en Algérie tu ne gardes que le coté. J'espère avoir le même état d'esprit que toi quand je m’expatrierais en Algérie dans quelques années.

Merci beaucoup à toutes les deux pour vos encouragements! Dîtes-vous que l'adaptation est aussi une question de temps. @ toi Idéology 21, une année, c'est encore bien peu pour se faire une idée précise, sois patiente et peut-être verras-tu davantage les bons côtés que les mauvais.@ toi kays69, je te souhaite aussi de pouvoir réaliser ton rêve d'expatriation dans les meilleurs conditions possibles, même si le sentiment de bonheur dépend parfois davantage de notre état d'esprit que de nos conditions de vie.
Cordialement.

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Algérie

Conseils pour bien choisir votre assurance santé en Algérie.

Déménagement en Algérie

Conseils pour préparer votre déménagement en Algérie

Assurance voyage Algérie

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage en Algérie

Billet d'avion Algérie

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour l'Algérie