Close

Les clichés les plus populaires sur la vie en Inde

Bonjour à toutes et à tous,

L’expatriation en Inde fait l’objet de nombreux clichés qui ont parfois la vie dure.

Quelles sont les principales idées reçues sur l’expatriation en Inde ?

Quels sont les clichés qui reviennent le plus souvent sur la vie en Inde ?

Partagiez-vous cette vision avant de vous installer dans le pays ? Qu’en est-il aujourd’hui avec le recul ?

Merci d’avance,

Christine

L'idée que je m'en faisait, c'était que j'allais être confronté aux paradoxes habituels. C'est à dire:
- richesse et grande pauvreté l'un à côté de l'autre
- servage d'une partie de la population
- analphabétisme
- corruption endémique
- pays avec un énorme potentiel mais avec vraiment trop de disparité entre les grandes villes et centres industriels et l'arrière-pays.

Tant que l'Inde n'aura pas amené au moins trois quart de sa population à un niveau intellectuel et financier viable, ce pays n’accédera jamais au niveau international à la place qu'il devrait avoir.

Les indiens n'ont pas un niveau intellectuel moindre que le notre intelligence et éducation ce n'est pas la même chose.
Quant à accéder à une place de premier plan au niveau international c'est en cours. Les économistes prévoient même que dans quelques décennies ce sera la première puissance mondiale.

"Quelles sont les principales idées reçues sur l’expatriation en Inde ?"

On m'a dit que j'allais devoir me convertir à l'hindouisme, que mon mari allait me cloîtrer, que ma belle famille me forcerait à payer une dot, que j'allais tomber malade, etc etc...

"Quels sont les clichés qui reviennent le plus souvent sur la vie en Inde ?"

Les gens sont tous soit des mendiants miséreux soit des milliardaires (faux, la classe moyenne se développe de plus en plus), les femmes se font violer à tous les coins de rue, les gens sont sales et idiots, etc etc

"Partagiez-vous cette vision avant de vous installer dans le pays ? Qu’en est-il aujourd’hui avec le recul ?"

Je n'avais pas vraiment de vision définie avant de partir et je m'étais beaucoup renseignée donc ça m'a permis de bien me préparer. Avec le recul, je relativise beaucoup de choses et je les comprends mieux. J'essaie de regarder les choses avec leur point de vue.

Le résultat est que pour rien au monde je ne partirais.

Bien le bonjour Lillybelle,

Bien sur que tout n'est pas blanc ou noir.

L'avis que j'ai donné correspond à celui que j'ai sur chantier. Dans la région où je me trouve, les inégalités sont flagrantes...

Et quand je discute avec les ingénieurs indiens, ils ne rêvent majoritairement que d'une chose, c'est de partir vivre à l'étranger...

Essayez par exemple de les faire parler du système des castes... Vous serez surprise par le silence...

Quand au niveau intellectuel, je n'ai pas dit ou laissé sous-entendre qu'ils étaient stupides. Mais les conditions de d'accès aux études et les difficultés rencontrées par une grande partie de la population font que beaucoup n'ont même pas terminé leurs études primaires. Mais ce n'est pas pour cela qu'ils ne savent pas se débrouiller. L'Europe a également passé par cette phase à l'époque de la révolution industrielle au début des années 1900.

Quand on fait une expatriation, d'une manière anecdotique, c'est un fait comme quand on fait une mayonnaise, elle prend ou elle ne prend pas. Si vous êtes heureuse, j'en suis bien content.

Je chipotais sûrement mais c'est l'expression niveau intellectuel qui m'avait fait tiquer alors que niveau d'études est je trouve plus approprié.

Après c'est vrai que mon approche est différente car comme je me suis installée ici et que je suis mariée à un indien on me parle plus librement des castes puisque je suis sensée devenir "indienne" (même si je suis française à la base et que je ne le renierais jamais) et aussi mon mari sait que je ne jugerais pas.

Mais c'est très intéressant de voir les différents points de vue de l'expatriation privée et professionnelle par exemple :-)

Lilibelle74 : Je suis d'accord, je me suis mariée à un Indien également, et ma vision se rapproche plus de la votre. On m'a fait les mêmes commentaires avant mon départ, et je suis partie avec le même état d'esprit, j'ai donc accepté les différences sans les juger.
Phipiemar: Il ne faut pas brusquer les gens, lorsque l'on est "adopté" dans une famille indienne on comprend mieux les choses, on apprend  aussi à observer les comportements, les rapports de castes, classes, genres, etc. Les Indiens, comme n'importe quelle autre nationalité d'ailleurs, ont à cœur de renvoyer la meilleure image possible de leur pays ce qui explique peut-être les silences gênés. D'autre part, partir à l'étranger signifie en général une opportunité pour envoyer de l'argent à la famille restée au pays, et pas un rêve de vie durable. Les Indiens sont très  attachés à leurs pays, c'est du moins mon ressenti. Tout n'est pas parfait mais il y a un grand potentiel, notamment chez les jeunes qui représentent plus de la moitié de la population.

Bonjour  reydau,

La question n'est pas de brusquer les gens ou pas.  J'ai plus de vingt ans d'expatriation dans le monde. J'ai travaillé avec de nombreux ingénieurs indiens en Afrique. Je n' ai aucun à priori. Je me suis contenté de donner mon ressenti sans sentiment. . .

Donc tant mieux pour vous si tout est parfait.

Oui voilà je le ressens aussi ils sont très fiers et très attachés à leur pays et effectivement certains m'ont parlé de partir à l'étranger pour se faire quelques économies puis après de rentrer au pays.

Je suis d'accord avec vous sur le fait qu'il y a énormément de potentiel de développement je pense vraiment que c'est une terre d'avenir et que dans le futur il faudra compter avec l'Inde :-)

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Inde

Conseils pour bien choisir votre assurance santé en Inde.

Déménagement en Inde

Conseils pour préparer votre déménagement en Inde

Assurance voyage Inde

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage en Inde

Billet d'avion Inde

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour l'Inde