Close

Les clichés les plus populaires sur la vie au Canada

Bonjour à toutes et à tous,

L’expatriation au Canada fait l’objet de nombreux clichés qui ont parfois la vie dure.

Quelles sont les principales idées reçues sur l’expatriation au Canada ?

Quels sont les clichés qui reviennent le plus souvent sur la vie au Canada ?

Partagiez-vous cette vision avant de vous installer dans le pays ? Qu’en est-il aujourd’hui avec le recul ?

Merci d’avance,

Christine

Bonjour Christine,

Les clichés sur le Canada... Il y en a au moins autant que de provinces.

De beaux exemples de clichés se trouvent dans la chanson de Grand Corps Malade " À Montréal ": les toasts au sirop d'érables, le - je cite - "drôle de patois", les Montréalais qui - évidemment contrairement aux méchants Français - ne sont pas racistes, et entre toutes les communautés culturelles c'est Peace and Love, Le Plateau Mont-Royal et ses bobos, etc.

Les guides touristiques ne sont pas mal non plus : le Québécois barbu en veste à carreaux avec une tuque en peau de castor sur la tête qui boit du sirop d'érable, les aurores boréales, les forêts d'érables de toutes les couleurs pendant l'été indien (pas faux mais pas partout)...

Les idées reçues, qui persistent (encore) beaucoup (trop)

Le Canada qui n'a jamais connu de crise économique
Il est totalement High Tech
Tout est possible, etc.

Par ailleurs, les immigrants n'ont généralement pas conscience que le Canada et la France n'ont pas la même notion de petit et grand, proche et loin.
Une anecdote amusante : une cousine me contacte pour être hébergée à Montréal. "Tu comprends, mon copain est à Edmonton, on pourra se voir tous les week-ends."
Il habiterait Toronto, pourquoi pas (4h de route entre Montréal et Toronto, exp perso en bus), mais Edmonton surement pas.
Pour info, faire en voiture Montréal-Ottawa (beaucoup plus proche) prend environ 2h30 - 3h00.

Plus, et mal connu des immigrants, les éventuels clivages régions vs métropole, en particulier Montréal.

Il y en a surement encore beaucoup que j'ai oublié.

Quelles sont les principales idées reçues sur l’expatriation au Canada ?
Au Québec tout du moins du fait que la province et Francophone et bien beaucoup pensent qu'il suffit d'arriver avec sa valise pour s'installer et hop le tour est joué. :huh: (une prolongation de l'Europe quoi !!!! ).

Quels sont les clichés qui reviennent le plus souvent sur la vie au Canada ?
(Les Indiens) ça aussi c'est quelque chose, à l'ère (de la communication et de l' audio-visuel),  il y a encore des Français qui s'attendent à voir des Indiens vivants comme au temps des westerns, tout comme les Inuits d' ailleurs.  :joking:
Comme dit Louisqc, la notion du temps et des distances. Ça me fait halluciner à chaque fois. Mais ou étaient donc nos voyageurs lorsqu'ils avaient cour de géographie ?. Comment se fait t-il aussi qu'ils ne savent plus lire une carte à l'échelle ?.   :/   Nous avons eu une demande pour visiter dans la même journée un,  ATTENTION ATTACHEZ VOS TUQUES AVEC DE LA BROCHE parce qu'à la vitesse ou il va falloir se déplacer,  il faudra bien ça  : Sherbrooke, Drumondville (village d'antan), ville de Québec, Ottawa et pour finir les Chutes de Niagara.  :lol:
La seule réponse que nous avons eu c'est :« nous avons une simple auto et pas un avion à réaction.» parce qu'en plus, il faut être chauffeur et guide en même temps.   ;)  Nous leurs avons expliqué que c'était impossible et pour réponse nous avons eu un :« pourtant sur la carte ça paraît pas si loin» de désappointement.   :(  .

Partagiez-vous cette vision avant de vous installer dans le pays ?
Non pas du tout. 

Qu’en est-il aujourd’hui avec le recul ?
L'impression de déjà vu et vécu (la France nous rattrape). :(

Idée reçue :
"Au Canada on est toujours près de la nature sauvage."
En fait, si vous habitez à Montréal, il vous faudra faire de long trajets en voiture pour vous trouver en pleine nature où faire des randonnées d'une journée. Et encore, souvent il vous faudra payer l'entrée dans un parc. Si vous n'avez pas de voiture, il faudra en louer une. Vous risquez de regretter votre village près des Alpes, des Pyrénées ou du Massif Central.  En Belgique, Verviers est plus près des sentiers de randonnées que Montréal; Bruxelles donne plus de possibilités de grandes promenades - accessibles par les transports urbains que Montréal : La forêt de Soignes permet de grandes promenades, quasi seuls, contrairement au Mont-Royal.
Ne pas oublier la taille du Canada : entre Montréal et Vancouver, il y a près de 4000 km. Compter plus de 700 km entre Montréal et les chutes du Niagara.

Vous avez bien raison. Les distances sont très grandes. Et la fin de semaine, après le travail, il faut faire la navette pour les activités des enfants (soccer, hockey, ballet, etc.). Les gens qui partent à la campagne ont soit un chalet soit beaucoup de temps. Aller voir les belles couleurs dans les Laurentides, si on habite la Montérégie, ce sont des heures de trafic pour traverser les ponts et la ville et se retrouver finalement à la queue leu leu sur l'autoroute. Ayant voyagé pas mal en France (des villes de taille moyenne et des flopées de villages, je comprends que des gens s'ennuieront du petit village charmant tout près de la ville. Ici, il faut aller loin. Je suis québécoise « by the way » ;)

Déjà le Canada, ce n'est pas que Montréal. Quiconque habite à Québec, Sherbrooke ou Ottawa/Gatineau, on a la campagne pas si loin. Il est vrai que Montréal est loin de toute nature. Je conseille d'aller carrément aux Etats-Unis, malgré la frontière, c'est plus proche que les Laurentides, en particulier dans l'Etat de New-York. Les clichés, je n'oserais pas les citer, mais avec Internet, franchement, il est facile de se renseigner sur les distances, ça prend un quart de seconde sur google map par exemple.

emma1068 :

Déjà le Canada, ce n'est pas que Montréal. Quiconque habite à Québec, Sherbrooke ou Ottawa/Gatineau, on a la campagne pas si loin. Il est vrai que Montréal est loin de toute nature. Je conseille d'aller carrément aux Etats-Unis, malgré la frontière, c'est plus proche que les Laurentides, en particulier dans l'Etat de New-York. Les clichés, je n'oserais pas les citer, mais avec Internet, franchement, il est facile de se renseigner sur les distances, ça prend un quart de seconde sur google map par exemple.

Tout a fait d'accord Emma, là je parle d'exemples que je connais.

J'en  profite d'ailleurs pour souligner aux futurs arrivants que le Québec, c'est 9 fois la France, donc oubliez le raccourci le Québec = Montréal.

Effectivement paradoxalement, les clichés sur les États-Unis restent les cowboys et New-York, et plus exactement Manhattan.
Pourtant, tout immigrant Français au Canada voulant mettre à jour son visa devra faire le tour du poteau, et s'il part de Montréal, la première chose qu'il verra sera... des champs de maïs et des agriculteurs, et donc ni la Big Apple, ni le moindre cowboy.
Mais là je sors un peu du sujet.

Concernant les distances que l'on peut trouver par Internet... Oui, encore faut-il se défaire des clichés pour trouver la véritable information.

@ Lucanne : Merci pour l'anecdote sur les visites en un jour, c'est vraiment drôle.
Concernant les amérindiens, c'est effectivement parfois la surprise : Pas de tipis, pas de coiffes à plumes, destinées précisément au folklore pour touristes, et éventuellement au Pow Wow.
Un amérindien aujourd'hui (d'ailleurs lequel, les tribus sont nombreuses) vit parfois en réserve certes, mais dans des maisons avec chauffage, électricité, Internet (bref normal), mais aussi parfois en ville. Il est francophone, anglophone, ou les 2, selon la province. Ils peuvent avoir des noms "pittoresques" (je n'aime pas l'expression, mais je n'en trouve pas d'autres), ou pas, s'ils sont métis. Je n'expliquerai pas les nuances, on entrerait dans le politique, mais le constat est là : un touriste en mal d'aventures folkloriques peut tout à fait croiser un amérindien sans le savoir.

Autre cliché, plus rare : Pouvoir payer en Dollar US ou en Euro. AU CANADA, ON PAYE EN DOLLAR CANADIEN. Vous voulez payer en dollar US ? C'est éventuellement possible... mais vous paierez plus cher, et évidemment pas d'Euro même si j'ai déjà entendu " oui mais l'Euro, c'est plus fort que le dollar canadien". Eh oui, mais vous n'êtes pas en Europe....

Montreal loin de toute nature... il suffit d'aller à oka c'est un parc de la sepaq, à rigaud, hudson... a montreal même il y a les parcs nature de l'ile bizard, cap st Jacques... voilà exactement ce qu'on appelle des clichés.

Oui, PK (lol), à  Montréal, on peut se rendre dans ces endroits; en Montérégie il y a quelques beaux grands parcs à Longueuil, mais pour voir les montagnes de toutes les couleurs, c'est plus loin. Mais bon, déjà dans ma cour et autour, c'est plein de gros arbres matures et  j'ai déjà droit à un beau spectacle. :)

Un cliché qui a mon avis va longtemps persister : les portes du Canada sont grand ouvertes, et il y a du boulot pour tout le monde ... il me semble que oui le Canada a besoin de main d'oeuvre qualifiée, et il y a des possibilités intéressantes pour les professionnels dont les spécialités sont recherchées, mais il n'y a malheureusement pas de la place pour tout le monde ?

Julien :

Un cliché qui a mon avis va longtemps persister : les portes du Canada sont grand ouvertes, et il y a du boulot pour tout le monde ... il me semble que oui le Canada a besoin de main d'oeuvre qualifiée, et il y a des possibilités intéressantes pour les professionnels dont les spécialités sont recherchées, mais il n'y a malheureusement pas de la place pour tout le monde ?

Bonjour Julien,

Effectivement ce cliché persiste, mais il serait temps de se poser les bonnes questions :

- Si les portes sont grandes ouvertes, alors pourquoi le principe d'immigration choisie ?
- Oui le Canada a besoin de main d'oeuvre qualifiée - comme beaucoup de pays d'ailleurs - mais les agences de promotion du Canada parlent-elles suffisamment de la concurrence locale (voire entre immigrants) et des ordres professionnels ?

Voilà donc un cliché, largement relayé par les médias étrangers (entre autres français) et les agences de promotion du Canada, entre autres du Québec : Les baby boomers partent en retraite, il n'y a pas assez de Québécois pour combler les besoins du marché du travail.

La réalité: Personne n'attend les immigrants. À chacun de faire sa place, de se faire son idée et de faire la comparaison entre ce qu'on laisse et ce qu'on projette de trouver, les "sacrifices" liées au départ (parce que quitter un pays n'est pas un simple déménagement) et le projet de qualité de vie et d'accommodements raisonnables.

Une fois de plus, j'invite les futurs arrivants à consulter les sites officiels pour se faire une idée avant de se lancer dans une aventure qui pourrait couter cher à bien des égards.

"Nous parlons la même langue, donc nous pensons et rions des même choses" FAUX ! TOTALEMENT faux.... lol Je déménage de la région de Quebec pour m'installer en Colombie britannique avant l'hiver :) Je n'en peux plus en 6 mois seulement..!

Le plus difficile pour moi n'a pas été l'emploi, le logement, ou l'intégration des coutumes, mais clairement approfondir mes amitiés, dans le sens où dès lors que l'on fait de l'humour "français" assez direct, taquin, sur la dérision, et l'autodérision, cela passe extrêmement mal... T'es jugé comme un "osti de français" qui se croit supérieur, ou qui l'ouvre trop... Mais finalement tu fais juste de l'humour au second degré et ils ne le comprennent jamais si tu ne précises pas... de plus, ils sont TRÈS susceptibles... et le pire, c'est que... ils se sentent rabaissés si tu as le courage de dire que le français est différent du québécois... "bah là, si ton humour passe pas avec nous, c'est que t'es pas drôle ou fermé d'esprit" hm... Non :) Juste qu'on est plus dans la subtilité généralement... on traduit pas tout dans le sens littéral du terme...  ya qu'à voir les traductions courantes lol  "bienvenu" ou "plaisir" - l'esprit est déjà plus ou moins formaté.

Pour garder mes amis québécois je dois éteindre mon humour taquin qui me rendait si heureux... Donc ici je porte un masque H24 face aux queb, et je me libère face aux Osti de français ahah :)

Le piège est que l'on parle (à peu près) la même langue... et que l'on s'exprime a un peuple américain... Alors notre aisance dans cette langue peut nous porter préjudice... C'est pourquoi je pars en région anglophone pour ne pas me faire piéger et m'immerger dans une culture et langage totalement différent, à tout niveau !
Je ne veux pas changer ce que je suis, alors si je ne suis pas compatible avec une population locale, je ne vais pas forcer les choses et continuer à chercher ma place !

Faire de l'humour, c'est vrai qu'il faut être prudent que ce soit au Québec ou en Colombie-Britannique. L'humour est un trait culturel et quelqu'un qui n'est pas issu de la même culture peut mal le prendre ou ne pas comprendre. En Colombie-Britannique, il y a beaucoup de Chinois et je doute que ces mêmes personnes comprennent les plaisanteries made in France. Les Anglos tous issus de diverses origines, c'est la même chose. Pourtant, vous avez des chances de vous faire apprécier si vous apprenez à plaisanter comme eux ou sur des sujets qui ne mangent pas de pain. Vous savez probablement qu'avec des gens de culture et de langue différente, vous aurez à faire cet effort... C'est vrai qu'avec les Québécois, c'est moins évident parce qu'ils parlent la même langue (et pas du tout la même culture). Moi aussi, vivant à l'étranger depuis longtemps, je ne suis pas certaines que les plaisanteries made in France me font encore rire.

L'humour est effectivement une question sensible, donc il faut faire très attention, en particulier aux plaisanteries et réflexions sur la politique.

Autre cliché : Tous les Québécois sont francophones, et de toute façon le Canada a 2 langues officielles, donc avec juste le français, ça sera suffisant...
Eh non ! Voici le recensement linguistique de 2001 pour le Québec. Il n'est pas récent mais donne une idée.

Je vous laisse imaginer la situation dans les autres provinces, même le Nouveau-Brunswick, pourtant seule province officiellement bilingue (30% de francophones, pour 70% d'anglophones (= qui ne parlent que l'anglais) )

Et pour revenir à l'humour, l'humour anglophone n'est pas le même que l'humour francophone, donc prudence encore.

Un autre cliché : le système de santé au Canada est très mauvais.
Si je n'ai jamais été gravement malade, j'ai toujours apprécié le CLSC et l'hôpital, même si il faut attendre des heures parfois pour être soigné. La carte soleil, c'est comme la carte Vitale...
Bref, peu de changements à ce niveau là.

Maintenant, lorsque l'on est très malade, blessé, etc... que l'on souffre mais que l'on n'est pas dans une situation d'urgence, alors l'expérience peut être très, très différente...

Un peu d'humour :

"Top 20 des clichés sur nos amis Canadiens - Topito"

:D

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Canada

Conseils pour bien choisir votre assurance santé au Canada.

Déménagement au Canada

Conseils pour préparer votre déménagement au Canada

Assurance voyage Canada

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage au Canada

Billet d'avion Canada

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour le Canada