Close

Gérer le mal du pays en Allemagne

Bonjour à toutes et à tous,

Etre expatrié en Allemagne est une belle aventure… qui peut aussi s’accompagner de moments de nostalgie.

Quels sont vos conseils pour éviter d’avoir le mal du pays ?

Comment gérez-vous ce sentiment ?

Existe-t-il des endroits en Allemagne où retrouver des produits ou l’ambiance de votre pays d’origine ?

Partagez avec nous votre expérience.

Merci,

Christine

Bonjour bonjour ! :)

Comment gérer le Heimweh … Voilà une question intéressante !
Personnellement, le mot "mal du pays" serait pour moi un peu trop fort … Je parlerais plutôt de coup de blues, ou coup de mou … Il m’arrive de ressentir un manque de fromages exotiques, et il arrive que l’odeur de la baguette fraiche encore chaude le matin me manque … Ce qui est le plus dur pour moi c’est le climat … En comparaison à ma Provence natale, j´ai souvent un peu de mal … Des fois quand je vois des photos de la France ou encore de ma région, je me dis que c’est quand on quitte quelque chose qu’on se rend compte de ce qu’on a laissé …
Mais je pense que si on arrive à se reconstruire un univers sain et équilibré il est facile d’être pleinement épanoui dans son nouveau pays … Et surtout il faut s´entourer des bonnes personnes. Des personnes qui vous veulent du bien et qui vous aideront en cas de coup dur.
Si j’ai un coup de blues, je me mettrai sous la couette avec un bon film français ou bien j’irai manger dans un resto français …Ou bien encore je télephone à des amis ou à de la famille. Et selon les moyens ou si on n’habite pas trop loin, rien ne vaut un weekend au pays pour se redonner des forces !
Perso, en habitant au nord de l’Allemagne et venant du sud de la France, je ne peux pas revenir tous les jours haha …
Mais je me sens ici pleinement épanouie :) 

Bonsoir,

Je suis du même avis que Travellingwithannabelle, le terme "mal du pays" est trop fort. L'Allemagne reste un pays Frontalier de la France et la culture européenne.

J'éprouvais tout de même une grande difficulté dans la communication au début car je ne parlais pas du tout l'allemand. Même si la majorité des allemands parlent bien l'anglais, ce n'est pas le cas dans les petites villes. Le plus dur était de gérer tout ce qui est administratif. Une vraie casse-tête. Mais j'ai de la chance d'être en colocation avec des allemands, ils m'ont beaucoup aidée pour les démarches administratifs.
J'étais très frustrée de ne pas pouvoir communiquer avec mes collègues et de ne pas comprendre les conversions de mes colocataires, mais après 1 an et demi de cours intensif et une "imprégnation" complète dans la vie allemande, les choses se sont améliorées. Je prends même plaisir à lire des magazines, à écouter la radio, à regarder la TV en allemand.

Il m'arrive aussi d'avoir des coups de blues et la gastronomie française me manque! Etant d'origine asiatique, j'ai du mal aussi à trouver certains produits culinaires asiatiques, alors qu'à Paris tout est à porter de main. Pour passer les coups de blues, je passe des coups de fils à mes proches ou plutôt je "skype", je regarde mes séries et mes émissions préférées françaises via internet. J'écoute des musiques qui me rappellent des bons souvenirs en France. J'ai de la chance d'avoir une bonne connexion entre Francfort et Paris. Ca me permet de revenir régulièrement voir mes proches.

Pour des gens qui désirent ou qui vont s'installer en Allemagne pour quelques années:
Pour ce qui ne parle pas du tout la langue, la 1ère chose à faire est de prendre des cours intensifs pour avoir les bases de la langue.
le 2ème conseil que je peux donner est de trouver une bonne colocation ou d'éviter de s'isoler en arrivant dans le pays: par exemple inscrivez-vous à des cours collectifs, participer à des événements à thème ou à des associations de la ville...
le 3ème conseil est d'éviter de fréquenter que des francophones pendant plusieurs mois (si vous voulez progresser linguistiquement), le temps de bien s'intégrer dans la vie allemande et de trouver ses marques.

J'espère que mon témoignage servira aux gens qui veulent vivre l'expérience en Allemagne ;-).

ce que je vient de lire est bien réconfortant , je  pense que ceux qui sont reparti Parsqu' ils n'ont pas pu ou voulu s'adapter eux parlerons de mal du pays , mais moi aussi je parlerais de coup de blue , ou de coup moult . tous les expats ont ses moment de doute , de nostalgie ,moi aussi je suis passé par lá .
j'ai remarqué aussi que plus mon expatriation durais, plus j'étais étranger dans mon pays ,ma ville , voire ma famille , j’étais sorti de leur quotidien ,alors j'ai tiré un trait sur mon pays ,moi j'ai  ma famille ici avec ma femme et me s deux filles . Pour la gastronomie oui c'est différent  ,mais étant lorrain j'ai pas eu trop de mal á m'adapter , surtout que la région oú je suis est une région viticole et on y mange très bien ,et les vins sont excellent . Chez moi j'ai planté un mirabellier d e Nancy ville  oú je  suis née et vécu ,un coin de lorraine dans mon jardin .
@joe-lee  j'apprécie tout particulièrement l e 3éme conseil concernant la fréquentation des français . Quand je vous lit le  meilleur moyen de vaincre le coup de moult ,c'est d'apprendre l'allemand .merci á vous deux .jean  Luc ;)

Salut à tous !  :)
Comme dit dans les messages précédents, je pense que l'expression mal du pays est un peu exagéré. Il arrive des moments où la famille, les amis et la culture française manquent mais tout cela n'est souvent pas bien long.
J'habite à Breme depuis 1 an et à mon arrivée, j'ai tout fait pour m'intégrer et apprendre la langue. Chose faite, j'ai ensuite décidé qu'il fallait profiter à fond de cet apprentissage ! Je pense que le fait d'appeler papa maman et les copains français tous les jours n'arrange pas les choses, il faut rester au maximum en contact avec des Allemands afin de s'intégrer correctement et surtout de perfectionner son langage.
Pour ma part quand la France me manque rien de mieux qu'un bon footing avec de la musique française dans les oreilles  :top:
Personnellement, je travaille depuis 11 mois en équipe et côtoie donc des Allemands tous les jours. Des collègues qui sont devenus avec le temps des amis.
Si jamais le manque de la france était trop fort, le meilleur moyen de se ressourcer et de retrouver la pêche reste quand même un bon petit voyage ou un weekend dans notre ville d'origine ! ( prévu pour ma part en décembre)
L'Allemagne etant un pays merveilleux, je m'y  suis attaché très vite

merci maaxx pour ton témoignage , une constante se dégage ,apprendre la langue pour éviter le mal du pays ,et avoir seulement ,un coup de mou .  jean  Luc ;)

Je ne sais pas... A part au début (bon, je suis venu pour mon ex au départ, ca allais déjà pas entre nous alors je n'étais déjà pas en forme) des problèmes de communication et un certain isolement... Des coups de blues oui certainement, mais lorsque j'ai voulu au bout de quelques mois (huit ou neuf) revenir en France, contrairement à l'allemagne, je n'avais rien : pas d'aide sociale, pas de boulot, rien. Nada. Ca fait mal d'avoir plus dans un pays dont on ne comprend pas la langue que dans son propre pays.

Puis, comme beaucoup d'expat aussi, je n'ai jamais été vraiment "dans la norme". Alors là où on pouvait me trouver bizarre sur certains détails en France, on pars du principe que je suis étranger, et mes amis allemands n'y prètent pas attention puisqu'ils s'attendent de facto que je sois différent.

Le mal du pays ou coup de blues, le manque de ma douce France... Il m'a suffit d'y remettre les pieds huit/neuf mois après et de me retrouver sans rien (heureusement, mon bail en Allemagne n'était pas fini et mon employeur m'a repris) pour que ca passe.

Nan, c'est la mer qui m'a manqué et presque rendu malade, et là je parle bien de mal du pays. Même dix ans après, il m'arrive d'avoir comme une petite nausée par moment lorsque mon nez recherche le sel dans l'air...

c'est une bonne dépression que tu as eu du  á des problèmes personnelles ,d’ailleurs l'expatriation est un excellent baromètre pour les couples ,ça passe ou ça casse . jean  Luc  ;)

Comme déjà dit précédemment dans la conversation le meilleur moyen de retrouver la patate est de s'offrir un petit weekend en France dans la famille !  :top:
( ça ne reste que mon avis)

moi je retourne très rarement dans ma  ,pour me ressourcer ,je regarde mes filles ,et ma femme ,mais j'ai 26 ans d'expatriation .Mais l'année prochaine je vais passer 2 semaines en Bretagne ,pour revoir les lieu oú j'ai tirer au canon comme jeune marin .  jean  luc  ;)

Les souvenirs restent et tu seras sûrement très content de retrouver la france durant 2 semaines  :)
Même si la Bretagne à une météo particulière... Je viens de Loire-Atlantique, pas très très loin de la Bretagne et la météo n'y ait pas meilleur  :D

bien sûre car j'aime la France ,  j'y est passer 35ans de ma vie ,dont 1an sous les armes  .la Bretagne a une météo "marine"  :lol: , ,un jour moi et mes camarades  ont étais á l extérieure de notre fort (montbarrey á Brest) un coup de tabac nous a surprit , on a du faire 300m á quatre patte dans un fossé pour rentrer  :D ,ça laisse des souvenirs :lol:  jean  luc  :lol:

Je partage mon avis pour ne faire que renforcer tout ce qui a déjà été dit : je voulais également dire que personnellement je ne ressens pas de mal du pays en vivant en Allemagne. Nos deux pays ne sont pas assez différents pour se sentir trop étranger !
Je suis arrivée en couple ici, donc j'imagine aussi que ça aide au départ.

La seule chose qui me manque ce sont mes ami(e)s/ma famille, et ça, l'Allemagne n'y peut rien !
Mon conseil donc : invitez vos proches à vous rendre visite, vous vous sentirez mieux et leur ferez découvrir votre magnifique pays d'adoption  (qui est bien souvent méconnu et jugé des Français) ! ;)

Tschüßi !

PS: apprendre l'allemand est bien sûr une obligation ^^

Bonjour,
Nous arrivons en janvier à dusseldorf, mon mari nos 2 enfants et moi. Les enfants seront en lycee francais. Je ne travaille pas, et il est vrai que je redoute l isolement et le mal du pays....

Un conseil, aller voir sur le site InterNations et qui organise au moins 3 soirée par mois et permet de s'inscrire à des groupes qui organisent en journée ou le soir des visites de ville, de galeries, des sorties, brunchs ... Pour les soirées, ce n'est pas obligatoire d'être membre, pour les groupes, à vérifer ...
Conseillé de parler Anglais, mais j'ai rencontré des gens de tous pays qui venaient pour échanger, communiquer, dans une ambiance très friendly !
Bonne chance

Oui comment dire nous avons dû quitter notre Genève natal et atterrir à Frankfurt et mon mari a du nous laisser pendant 5 mois car il a dû se rendre en Finlande. Donc que faire à Francfort repartir ou rester notre fille et moi-même on s'est dit aller nous sommes plus forte que ça.Léa à été à l'école tous les jours et moi je me suis dis OK ce qui ne tu pas te rends  plus forte et nous avons continué notre bout de chemin Léa metrisant  de mieux en mieux l'allemand moi très fière et de fil en aiguille j'ai tapé d'ou je venais et maintenant je sais encore plus et mieux qui je suis. Oui à a grande joie maintenant mon mari est avec nous et nous voyageons beaucoup. The end et ils vécurent heureux

Personnellementjenemesentpasmaldupaystuvisuneautreculture entouragetresimportantlesenfantsmafemme moij.etaisenpremierlieuenFRANCE POUR10ans apres en italie maintenant26anni mes enfants sont nes enitalie maintenant je suis entrain de mepreparer pour vivre en allemagne mafemmea aime beaucoupstutgart aussi mes fils mongrand fils vit a Berlino merci beaucoup et a bientot

mvturpin :

Un conseil, aller voir sur le site InterNations et qui organise au moins 3 soirée par mois et permet de s'inscrire à des groupes qui organisent en journée ou le soir des visites de ville, de galeries, des sorties, brunchs ... Pour les soirées, ce n'est pas obligatoire d'être membre, pour les groupes, à vérifer ...
Conseillé de parler Anglais, mais j'ai rencontré des gens de tous pays qui venaient pour échanger, communiquer, dans une ambiance très friendly !
Bonne chance

pour ma part c'est pas dans ce genre de truc que j'irais óu on le rencontre que des expats en général ,celas peut être bien pour un détaché qui dans 2-3 ans repartiras ailleurs , ce genre d'expat n'a pas vocation á s' intéresser au pays . pour ceux qui sont sous contrat local ,eux doivent apprendre la langue ,car le mal du pays vient encore plus vite lorsque que l'on est isoler . l e sport est un excellent moyen pour rompre la solitude .pour ceux ou celle qui ont des enfants ,ils peuvent rejoindre un groupe de parents , moi j'ai le mal du pays quand je suis en France , au bout de quelques jours ,l'Allemagne me manque  :) .  jean  Luc ;)

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Allemagne

Conseils pour bien choisir votre assurance santé en Allemagne.

Déménagement en Allemagne

Conseils pour préparer votre déménagement en Allemagne

Assurance voyage Allemagne

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage en Allemagne

Billet d'avion Allemagne

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour l'Allemagne