Close

Gérer le mal du pays au Canada

Bonjour à toutes et à tous,

Etre expatrié au Canada est une belle aventure… qui peut aussi s’accompagner de moments de nostalgie.

Quels sont vos conseils pour éviter d’avoir le mal du pays ?

Comment gérez-vous ce sentiment ?

Existe-t-il des endroits au Canada où retrouver des produits ou l’ambiance de votre pays d’origine ?

Partagez avec nous votre expérience.

Merci,

Christine

:/ si tu pose la question tu doit pad etre au bon endroit

Je crois que le pire à faire est de tenter de retrouver "l'ambiance de son pays".
Tenter de retouver la culture française au Canada - ou l'inverse - est une erreur. La culture est issue de l'adaptation à l'environnement et de l'histoire.  Vouloir retrouver de la culture européenne au Canada, c'est comme vouloir injecter du sang de chameau à un cheval pour que le cheval  ait moins vite soif. Le cheval mourra... parce que ce n'est pas un chameau.
Vous êtes au Canada? alors acceptez le CANADA et vivez comme au Canada avant de commencer à le critiquer. Quand vous aurez mieux saisi l’environnement et l'histoire des Canadiens (dans quelques années) alors vous pourrez commencer à tenter de donner quelques avis et suggestions pour changer POSITIVEMENT certaines façons de faire et sans se référer à votre pays d'origine.
Une bonne façon de faire pour s'intégrer est d’être bénévole (ou bénéficiaire) dans des organisations communautaires. Il y a en a de toutes sortes : pour aider les défavorisés, pour intégrer les nouveaux arrivants, pour donner ou recevoir des cours d'art, pour soutenir des musées etc.)

SVP: Ne dites jamais, "Chez nous en France, on agit différemment..." C'est montrer qu'on n,accepte pas la culture locale. Trop souvent dite, cette phrase sera prise comme un sentiment de supériorité et vous isolera petit à petit.

Si vous vivez ici, votre pays est ici.
(S) Un immigrants depuis 30 ans.

J'ai rarement la nostalgie de la France mais quand ça arrive, j'écoute de la musique, les informations, je parle à la famille là-bas. À Québec, il y a aussi de nombreux restos à l'ambiance française et quelques épiceries(l'épicerie européenne, le marché du vieux port,.... Et en général ça passe assez rapidement car j'aime vivre ici et je peux en voir tous les avantages.

Les expatriés disent tous: vivement la retraite que je retourne dans mon pays.
Arrivé l'âge de la retraite, plus personne ne veut retourner dans son pays.
Il faut du temps pour apprécier son pays d'adoption.

Moi j'aime vivre au canada mais je n'ai pas forcément envie de suivre leur mode de vie dans tous les domaines. Chez nous, on garde nos traditions familiales (repas familiaux, cuisine française, non consommation à outrance) et nos façons de faire à la française, dehors on s'adapte et on ne fait pas de vagues...

Je n'ai pas le mal du pays vraiment mais la bonne nourriture me manque (du coup je cuisine tout par moi même pain, pâtisseries, viennoiseries, yaourts etc... C'est fou ce qu'on peut faire soi-même quand on s'en donne la peine...) Et avec le temps (ca fait quatre ans qu'on est là), on a réussi à trouver des bons endroits où acheter de bons produits (viande chez un producteur local par exemple, saucisson de france que je commande directement à ma coop car ils n'en vendent pas mais font l'effort de rentrer le produit juste pour moi une fois par mois). Du coup, de ce côté là ça va...

Par contre, ce qui me manque c'est de pouvoir inviter des gens chez moi pour rester des heures à refaire le monde autour d'un bon repas, d'un bon plateau de fromage et d'un dessert genre Trianon.... On avait rencontré des français cet été avec qui on a pu partager des choses vraiment sympas mais malheureusement ils ont décidé de ne pas rester au canada. Dommage c'est tout ce qui nous manquait vraiment... On a pas mal de connaissances parmi les canadiens qui sont vraiment sympas, par contre tout le monde à sa vie, sa famille, ses amis et n'a pas forcément besoin d'autres personnes dans leur quotidien... Et les autres français qu'on a rencontrés ici, on n'a pas vraiment accroché....

On écoute la radio française .... Ce qui aide je pense, c'est d'avoir la famille qui vient rendre visite en été... Ou les amis !!! mais bon ca fait loin. Ma famille ne viendra pas,même si je leur paie le billet d'avion.

Sinon vraiment, nous on aime vivre ici... On a choisi un endroit isolé et calme.... Le rythme de vie est franchement agréable pour nous. La neige l'hiver, la plage l'été c'est super pour les enfants. Les conditions de travail de mon conjoint sont vraiment meilleures qu'en France, moins de monde, moins de gens qui font la tête.... Les gens sont plus optimistes, plus serviables.... Il me manque juste une ou deux très bonnes amies avec des enfants et ce serait parfait.

Moi je suis ici depuis 16ans et je ne me.vois plus vivre en Belgique je me sentirais comme une étrangère puis quand ont vois ce qu'il ce passe en Europe je me dit que je suis bien au Canada

Je suis chez moi ici
Fr

Bonjour,
Ou vivez-vous dans le News Brunswick, coté nouvelle Ecosse? Votre Message est teinté d'espoir et de mélancolie, mais je pense qu'il faut tenir bon. Je pense depuis près de deux ans à m'établir avec ma famille au canada, je ne supporte plus de vivre en France l'écœurement m'a gagné peu à peu, et là je n'en peux plus. J'ai travaillé toute ma vie et j'ai une amé de paysan et de colon comme mes ancêtres je présume, en France hélas le travail n'est plus à la mode et on regarde d'un mauvais œil les gens qui réussissent, cela ne le supporte plus.

A vous lire

Hello,

Nous vivons à Shediac, à côté de Moncton. Shédiac est une station balnéaire (les eaux les plus chaudes d'Amérique du nord apparemment). Nous avons travaillé de longues années à Disney, sur des bateaux de croisières de divers compagnies aussi, du coup j'imagine qu'inconsciemment on a recherché cet état d'esprit d'endroit de vacances....

La mélancolie est là certes, mais nous ne regrettons pas nos choix de vie !!! ce que je trouve parfois dur c'est que peu importe combien les gens son sympas ici, souvent leurs intérêts sont si éloignés des miens que je ne me sens pas vraiment connectée.... Bon, soyons honnêtes, je suis un peu en décalage avec les autres en général de toute façon !!! Mais j'aime vivre ici, je trouve qu'on est plus serein.

Où envisagez-vous de vous installer ? et quel projet professionnel ?

Armelle

Bonjour,
Je ne connais pas du tout le Canada, nous vivons actuellement dans le Sud de la France en lisiere de foret pas trés loin de la mer. En fait le plus loin possible du genre humanoide, tout en restant a proximité de la civilisation , boulot oblige. En ce qui me concerne j'ai une entreprise qui marche bien donc j'investirai dans une autre, peut importe l'activité j'ai toujours travaillé dur et j'aime ca. Mon epouse travaille dans une unité de recherche INSERM, docteur en économie de la Santé je pense qu'elle pourra se recaser sans probleme dans une ville comme Toronto. En revanche moi Toronto c'est exclu, je ne supporte pas les villes donc il va falloir trouver un compromis. On va donc dans un premier temps faire des séjours et tater le terrain, il y a aussi le coté scolaire car nous avons trois enfants. Mais bon c'est un projet qui murit.

A vous lire.

Jacques

soriano jacques :

En revanche moi Toronto c'est exclu, je ne supporte pas

Jacques

Moi non plus, je ne supporte pas Toronto.
Bonne chance dans vos démarches.

Vous avez raison, l'école reste une gros problème, du moins au Québec. Mais il y a des écoles françaises qui enseignent le programme français, avec des compléments pour respecter le programme local.  Mais il faut pouvoir se les payer.

Hello,

Pour ce qui est de ta femme et la possibilité pour elle de se trouver un travail dans son domaine, renseigne-toi tout de même car beaucoup d'immigrants sont déçus lorsqu'ils se rendent compte que leurs diplômes français ne sont pas valides ici et qu'il faut qu'ils recommencent leurs études pour avoir une chance de retravailler dans leur domaine.

Mon conjoint a du passer son sceau rouge en électricité pour avoir un job correct. Dans son domaine, il est tout à fait normal qu'il ait eu à repasser des examens car le système électrique canadien est différent de celui de la France. Nous le savions avant d'arriver ici. Mais parfois les gens qui viennent ne sont pas vraiment préparés à retourner étudier.

Armelle

Il ne faut pas penser comme ça ; soit vous n'avez plus rien à faire dans votre pays d'origine qui ne vous apporte plus rien et auquel vous n'apportez plus rien soit vous n'êtes pas prêt au changement.

Si vous voulez vraiment partir, allez-y en vacances, et restez-y 1 mois l'été + 1 mois l'hiver pour vous imprégner mais si vous partez déjà avec des "soucis", ce n'est pas la peine d'y partir !

Hello
Salut Christine

Bonjour,

je vous rejoins parfaitement à peu prés sur tout! Nous sommes sur Québec depuis 2 ans et demi et je n'ai jamais eu de mélancolie ni mal du pays ! Et bien au contraire !! Oui le bon fromage et la charcuterie me manquent mais ppppffff une goutte d'eau dans l'océan !! On fait autrement, on mange autrement et oui on fait soi même! Et c'est encore meilleur !! Côté boulot c'est le jour et la nuit pas de stress et du respect du respect du respect! Pourquoi aurait on le mal d'un pays ou on est toujours allé travaillé avec un nœud à l'estomac!!

Nous non plus nous ne connaissons que très peu de Québécois et en fréquentons encore moins! tant pi! comme vous dites ils ont déjà leur vie et ne nous ont pas attendus! c'est pas grave l'essentiel est de sortir et de lier des connaissances le reste suit (ou pas), les liens avec les québecois ce sera la génération prochaine qui les tissera! Dans notre cas nous ne voulions pas nous isoler alors nous avons tisser un réseau depuis la France sur les réseaux sociaux de futurs immigrants qui aboutissaient leur projet en même temps,  nous avons partagé nos expériences d'expat et de nouveaux arrivants. Nous nous sommes rencontrés autour d'un pique nique et le temps à fait son œuvre élimant naturellement le groupe. Nous sommes maintenant 4 familles d'amis soudés!! deux d'entre nous avons même eu un enfant ici!! nos petits québécois sont donc notre ancrage le plus profond à notre nouveau pays!

et oui il faut se faire de petits plaisirs avec ce que l'importation nous offre, oui nous ne vivons pas comme tous les québécois, nous dinons a 19h30 - 20h et ne comprenons toujours pas comment faire autrement! peut etre ne sommes nous pas ici depuis assez longtemps pour ça, peut être ne serons nous jamais prêt à cela mais peu importe, à l'extérieur on s'adapte! la vie ici est tellement plus tranquille... tellement plus belle....

C'est en effet pour offrir un avenir meilleur a mes enfants, moi je suis un ours donc le canada devrait me convenir. C'est pour eux que nous devons partir, car ici nous sommes en soin palliatif, c'est terminé, on dit parfois que le plus dur est de partir croyez moi pour ceux qui resteront le mal sera bien pire.C'est triste, mais c'est factuel et le réalité est implacable.

Bonjour Christine,

Merci pour ce post ! C'est vrai que le gérer la nostalgie n'est pas évident ! Tu as trouvé ta réponse? Il existe des lieux de rencontre pour échanger de nos expériences ?
Merci,

Eva

Bonjour,

Je trouve votre réponse très encourageante !
Je ressens un peu le mal du pays, et pourtant je ne suis là que depuis juillet 2016 !!
Super l'idée du pique nique ;)

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Canada

Conseils pour bien choisir votre assurance santé au Canada.

Déménagement au Canada

Conseils pour préparer votre déménagement au Canada

Assurance voyage Canada

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage au Canada

Billet d'avion Canada

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour le Canada