Close

Les AUDACIEUX DU RURAL

"Les audacieux du rural", nous sommes plusieurs de différents pays africains (hors Afrique du Nord), à vouloir créer une micro-ferme en permaculture.
Nous aimerions nous contacter les uns et les autres pour échanger nos attentes, nos expériences de terrain, afin de progresser ensemble dans nos réalités africaines.
Il ne s'agit pas de communiquer avec des experts, mais avec des personnes installées elles-même sur le terrain qu'elles exploitent.
NOUS RECHERCHONS D'AUTRES "AUDACIEUX DU RURAL", pour nous regrouper en réseau inter-africain.
Merci de faire la passe de cette information à vos connaissances!

Crabine :

"Les audacieux du rural", nous sommes plusieurs de différents pays africains (hors Afrique du Nord), à vouloir créer une micro-ferme en permaculture.
Nous aimerions nous contacter les uns et les autres pour échanger nos attentes, nos expériences de terrain, afin de progresser ensemble dans nos réalités africaines.
Il ne s'agit pas de communiquer avec des experts, mais avec des personnes installées elles-même sur le terrain qu'elles exploitent.
NOUS RECHERCHONS D'AUTRES "AUDACIEUX DU RURAL", pour nous regrouper en réseau inter-africain.
Merci de faire la passe de cette information à vos connaissances!

Intéressant...
Je suis sur ce genre de projet depuis l'année dernière mais, le manque de temps et de disponibilité pour le mettre en place au pays aidant, je suis encore en phase "projet" et "rêve"

J'ai sollicité le concours d'un habitué de ce site. Il a accepté de m'aider pour la mise en place mais, il faut s'y lancer.

Aujourd'hui, une tante s'est rendu au village, pour discuter d'un terrain pour moi... J'attends sa réponse et aimerais lancer les travaux de défrichement de zone dès fin novembre.

Question : acceptez-vous les gens qui n'ont pas encore commencé?

Bonjour,
très intéressante initiative. Est-ce qu'elle se résume pour le moment à ce post ou il y a plus? parce que pas de contact, pas de référence de à un site ou une organisation, ça laisse un peu sur sa faim. Mais peut-être suis-je trop pressé? alors patience et attendons voir...

Nous en sommes à vouloir démarrer chacun sur son terrain, et c'est bien pour cela que nous voulons nous mettre en réseau, pour être plus efficaces.

Le but est que chacun puisse bénéficier les uns des autres, de leur expérience, conseils, astuces.
Pour l'instant, nous avons besoin de faire passer l'idée, car il y en a qui sont déjà en rodage, et même plus loin sur leur parcelle.

Nous allons ouvrir une page Facebook, car il y a énormément de monde à toucher.
Le hic est que les Africains en général, s'approprient une info et ne la passent pas à d'autres, c'est ce qui freine beaucoup toute action!!


Le bouche à oreilles est très important. Dans les villages, les nouvelles vont vite, puisque bcp de gens bougent d'un village à l'autre pour des cérémonies, ou événements divers.
Donc ils savent dire où il y a ce genre de type qui a démarré de façon originale et bizarre, et blablabla...
Interrogez autour de vous, pistez les bonnes infos et vérifiez-les!

Nous voulons juste des AUDACIEUX DU RURAL, et non des personnes qui font ce que tout le monde a fait jusqu'ici, de la mécanisation, du défrichage à tout va, de grandes surfaces à exploiter, et autres choses à abandonner d'urgence!!

Nous voulons faire de la permaculture, exploiter un hectare par personne (capacité maximale d'une personne), et démontrer que famille peut s'auto-suffir ainsi.
Ceux qui ont plusieurs hectares, peuvent y faire des plantations fruitières et des plantations d'arbre à feu (pour la cuisson des aliments).
Ils peuvent aussi louer des parcelles à des paysans sans terre, pour des cultures limitées dans le temps, ce qui entretient ton champ.

Mais A CONDITION que ces loueurs n'utilisent aucun produit chimique qui bousillera ta terre!!

Je joins ici une série de vidéos d'un couple qui a démarré cette aventure. Ils ont réussi à avoir ce qu'ils ont en 4 ans, mais quelle réussite!!
Nous pouvons faire de même avec du terrain, de l'eau, de la logique, du courage et de la persévérance! Et faire reverdir les déserts!

Exemple de permaculture

FAITES PASSER LES INFORMATIONS!!

Crabine :

Je joins ici une série de vidéos d'un couple qui a démarré cette aventure. Ils ont réussi à avoir ce qu'ils ont en 4 ans, mais quelle réussite!!
Nous pouvons faire de même avec du terrain, de l'eau, de la logique, du courage et de la persévérance! Et faire reverdir les déserts!

Exemple de permaculture

FAITES PASSER LES INFORMATIONS!!

En effet! très intéressante vidéo. Je suis dans l'agriculture que j'ai débuté de façon classique et j'évolue tranquillement vers le bio et la permaculture. ce qu'ils ont fait en Quatre année est tout simplement époustouflant. ça donne fait rêvé. Mais il y a beaucoup de savoir a acquérir et a adapté à notre écosystème africain. Je suis sur une surface déjà trop grande pour être strictement dans le modèle mais n'empêche que j'en épouse totalement la philosophie autant face aux rapport entre l'homme et son environnement qu'aux rapports des hommes entre-eux. par exemple j'ai associé plusieurs de mes employés en leur donnant des terres et des parts dans l'entreprise, mais trouvé ceux qui s'investissent sincèrement c'est difficile. Tout le monde pense au profit a court terme et restent convaincu que le vol et l'arnaque sont la seule voie de sortie. Donc avant de prendre des partenaires il faut être très très vigilent.

Je souhaite beaucoup de succès à votre démarche et malgré le fait que mon projet soit trop étendu pour en remplir toutes les conditions ce sera avec plaisir, si vous le permettez que je collaborerai avec vous et votre futur réseau. Echanger ne peux que nous enrichir mutuellement car la plus grande richesse c'est le savoir, ne serait-ce que parce qu'il permet d'enrichir les autres sans s'appauvrir.

à bientôt Crabine.

PS: tu peux voir ce que nous avons fait en 7 ans en jetant un coup d’œil sur notre blog http://www.cameroon-food.org/ évidemment rien de semblable à nos amis de la ferme du BEC mais le cœur y est.  :proud

Bonjour, j'ai un ami au Sénégal qui a préféré ne pas rester en France après sa formation, et est rentré chez lui, où il travaille dans l'humanitaire.
A force de suivre mes publications, il se décide à se mettre aussi au rural.

Mais...comme je le dis toujours "Africain a les gros yeux"!
C'est à dire qu'un homme (et non une femme) africain, voit toujours TROP grand...et s'en mord les doigts quasi toujours...
Il faut toujours faire à sa mesure, ce qu'on peut faire soi-même sans se tuer au travail...

Il a acquis 50 ha de terres qu'il comptait labourer, ne pas cultiver lui-même pour garder son job, et y mettre des ouvriers.
Je le lui ai déconseillé en lui expliquant que le labour et ses conséquences, sont un business de vente de machines et produits chimiques tuant le sol et les gens!
Car après le labour qui renverse littéralement la vie de la terre, on doit forcément y remettre de quoi produire, donc  des produits chimiques...Et ça profite à qui? aux vendeurs de rêves...
Mais le paysan a bousillé sa terre! Cancer et autres maladies en sus!

Donc j'ai conseillé de diviser cette grande surface en parcelles de 2 ha et de 5 ha, de construire une bonne maison dessus avec la Voûte Nubienne présente aussi au Sénégal, et d'autres pays africains.

De LOUER les parcelles avec contrat de défense d'utilisation de produits chimiques.
Car les produits se propagent sur les autres parcelles!

Ainsi, si tu fais ça, tu auras tes terrains entretenus, un revenu de location intéressant pour toi, et tu feras oeuvre utile en permettant à ceux qui n'ont pas de quoi acheter une terre et une maison, de se donner dans une petite exploitation familiale.
Tu auras la satisfaction de permettre l'auto-suffisance alimentaire de plusieurs familles!
Et un héritage et une vision formidables pour tes enfants!

J'ai vu ton site, bravo! juste un conseil...
Relis ou fais relire, il y a beaucoup de fautes d'orthographe...
Penses aux petites productions qui rapportent rapidement pour la trésorerie.

Crabine :

J'ai vu ton site, bravo! juste un conseil...
Relis ou fais relire, il y a beaucoup de fautes d'orthographe...
Penses aux petites productions qui rapportent rapidement pour la trésorerie.

Merci Crabine, pour avoir prix le temps de me lire et pour tes commentaires.

C'est noté je vais faire relire car perso je déteste me relire car je passe mon temps a changer ce que j'écris mais surtout,   je vois mieux les fautes des autres que les miennes ;).

je ne suis pas présent régulièrement sur le terrain et le problème est que nous avons une main d’œuvre tournante à part un noyau dur qui s'est vraiment investi. Trouver des gens qui prennent l'agriculture au sérieux au Cameroun c'est très difficile, mais j'avoue que je les comprends un peu puisque tout ceux qu'ils connaissent sont soit pauvres ou très pauvres. j'espère pouvoir leur présenter un autre modèle et ainsi leur redonner l'envie...

Crabine :

Bonjour, j'ai un ami au Sénégal qui a préféré ne pas rester en France après sa formation, et est rentré chez lui, où il travaille dans l'humanitaire.
A force de suivre mes publications, il se décide à se mettre aussi au rural.

Mais...comme je le dis toujours "Africain a les gros yeux"!
C'est à dire qu'un homme (et non une femme) africain, voit toujours TROP grand...et s'en mord les doigts quasi toujours...
Il faut toujours faire à sa mesure, ce qu'on peut faire soi-même sans se tuer au travail...

Il a acquis 50 ha de terres qu'il comptait labourer, ne pas cultiver lui-même pour garder son job, et y mettre des ouvriers.
Je le lui ai déconseillé en lui expliquant que le labour et ses conséquences, sont un business de vente de machines et produits chimiques tuant le sol et les gens!
Car après le labour qui renverse littéralement la vie de la terre, on doit forcément y remettre de quoi produire, donc  des produits chimiques...Et ça profite à qui? aux vendeurs de rêves...
Mais le paysan a bousillé sa terre! Cancer et autres maladies en sus!

Donc j'ai conseillé de diviser cette grande surface en parcelles de 2 ha et de 5 ha, de construire une bonne maison dessus avec la Voûte Nubienne présente aussi au Sénégal, et d'autres pays africains.

De LOUER les parcelles avec contrat de défense d'utilisation de produits chimiques.
Car les produits se propagent sur les autres parcelles!

Ainsi, si tu fais ça, tu auras tes terrains entretenus, un revenu de location intéressant pour toi, et tu feras oeuvre utile en permettant à ceux qui n'ont pas de quoi acheter une terre et une maison, de se donner dans une petite exploitation familiale.
Tu auras la satisfaction de permettre l'auto-suffisance alimentaire de plusieurs familles!
Et un héritage et une vision formidables pour tes enfants!

Je suis en train de négocier pour un terrain d'1 hectare pour commencer. Je ne recherche pas le grand mais, une surface qui me permet de lancer mon projet. C'est plus un outil pédagogique qu'une recherche de profit immédiat. J'aimerais montrer aux gens, ce qu'ils ont comme alternative à la culture vivrière qu'ils pratiquent depuis, sans donner de trop grands discours théoriques

J'en avais déjà un peu parlé, lorsque j'étais sur place. C'est pour cela que deux oncles du village se sont proposés à me donner les terrains. Comme je connais déjà assez bien les mentalités des miens, je préfère les acheter avec titre foncier...

Bonjour Crabine,

Je suis totalement séduite par votre projet que je trouve génial! J'aimerais pouvoir dans un an ou deux monter un projet de petite ferme artisanale avec pratique d'une agriculture familiale et expérimenter la permaculture justement. J'ai tout à apprendre en terme de techniques permaculturales. Jusqu'ici j'apprends des choses à travers des livres ou par des amis dont certains ont été au Bec Hellouin justement et à la ferme de sainte Marthe mais j'aimerais enfin pouvoir passer à l'action, passer enfin à la pratique, en tenant compte de l'environnement de chez nous. L'idée de créer un groupe d'échanges est fort intéressant! Je vous suivrai de très près... J'attends avec beaucoup d'impatience la page Facebook liée à votre projet.

Ps: Avez-vous entendu parler du site Ndanifor Permaculture à Bafut? ( Ouest Cameroun)

Voici encore 2 liens d'articles simples et qui te donnerons envie de faire pareil...

http://www.bioalaune.com/fr/actualite-b … rmaculture

http://www.permaculturedesign.fr/le-jar … maculture/

Crabine :

Bonjour, j'ai un ami au Sénégal qui a préféré ne pas rester en France après sa formation, et est rentré chez lui, où il travaille dans l'humanitaire.
A force de suivre mes publications, il se décide à se mettre aussi au rural.

Mais...comme je le dis toujours "Africain a les gros yeux"!
C'est à dire qu'un homme (et non une femme) africain, voit toujours TROP grand...et s'en mord les doigts quasi toujours...
Il faut toujours faire à sa mesure, ce qu'on peut faire soi-même sans se tuer au travail...

Il a acquis 50 ha de terres qu'il comptait labourer, ne pas cultiver lui-même pour garder son job, et y mettre des ouvriers.
Je le lui ai déconseillé en lui expliquant que le labour et ses conséquences, sont un business de vente de machines et produits chimiques tuant le sol et les gens!
Car après le labour qui renverse littéralement la vie de la terre, on doit forcément y remettre de quoi produire, donc  des produits chimiques...Et ça profite à qui? aux vendeurs de rêves...
Mais le paysan a bousillé sa terre! Cancer et autres maladies en sus!

Donc j'ai conseillé de diviser cette grande surface en parcelles de 2 ha et de 5 ha, de construire une bonne maison dessus avec la Voûte Nubienne présente aussi au Sénégal, et d'autres pays africains.

De LOUER les parcelles avec contrat de défense d'utilisation de produits chimiques.
Car les produits se propagent sur les autres parcelles!

Ainsi, si tu fais ça, tu auras tes terrains entretenus, un revenu de location intéressant pour toi, et tu feras oeuvre utile en permettant à ceux qui n'ont pas de quoi acheter une terre et une maison, de se donner dans une petite exploitation familiale.
Tu auras la satisfaction de permettre l'auto-suffisance alimentaire de plusieurs familles!
Et un héritage et une vision formidables pour tes enfants!

Je fais déjà de l'agriculture avec un minimum d'intrant chimique (que des engrais bio et idem pour les fongicides). Je n'ai pas encore trouvé le moyen de faire un insecticide bio qui tienne. Pourtant j'ai essayer un fois l'échec a été lamentable donc quand les capsides font rage en saison sèche, nous pulvérisons uniquement les arbres apparemment touchés et leurs proximité sur une dizaine de mètres de rayon.

Louer mon terrain? trop de problèmes de voisinages et ensuite ils vont se l'approprié par la force. à l'est ce n'est pas la terre qui manque, je souhaiterais la louer que j'aurais du mal à trouver preneur, surtout que les prix d'achats sont relativement bas... Mes parcelles sont en fait de la forêt et les viabilisée représentent de gros investissements...

Je ne suis pas un intégriste de la permaculture j'ai fait des stages de formation en France et bon nombre de producteurs bio qui se lancent sans marché d'écoulement des produits a proximité galèrent aussi par moment. Ce n'est pas tout le temps tout rose mais je souhaite apprendre et faire aussi naturellement que possible mais graduellement et intelligemment.

Merci pour ces liens supplémentaires.

Bonjour Crabine,
je trouve dommage et pas très constructif que tu ne prenne pas la peine de répondre aux deux dames qui se sont déclarées intéressées par ton projet. à moins que tu ne cherche que des personnes déjà établies dans l'agriculture bio au Cameroun?

Un second point est qu'il faut éviter de vouloir reprendre systématiquement le modèle économique des exploitations maraichères bio occidentale en Afrique (en particulier au Cameroun) sinon tu risques d'avoir de mauvaises surprises. Je maintient mon intention de cultiver une grande surface parce qu'il n'y a pas de sécurité social chez nous, pas de retraite et j'ai besoin d'être certain de m'en sortir et d'avoir des fonds en cas de pépins personnel.

Reste que tu semble savoir de quoi tu parles sur le plan agricole donc j'espère que tu prouvera que t'as raison auquel cas je serais le premier a prêcher cette bonne nouvelles au paysans africains peu nantis.

Reste que j'ai déjà beaucoup expérimentés (à mes frais) du coup Je te laisse tester ton modèle d'exploitation et j'espère que t'auras l'amabilité de partager tes conclusions avec nous sur le Forum d'ici un an ou deux. (ou avant si t'as déjà commencé).

Bonne journée.

lilianez
12 Septembre 2016 23:04:12

Désolée d'avoir sauté votre post!
Oui bien sûr, moi-même étant dans ce cas, même si j'ai une expérience dans le rural ivoirien, mais c'était en "débrouillé"...

lilianez :
Crabine :

Bonjour, j'ai un ami au Sénégal qui a préféré ne pas rester en France après sa formation, et est rentré chez lui, où il travaille dans l'humanitaire.
A force de suivre mes publications, il se décide à se mettre aussi au rural.

Mais...comme je le dis toujours "Africain a les gros yeux"!
C'est à dire qu'un homme (et non une femme) africain, voit toujours TROP grand...et s'en mord les doigts quasi toujours...
Il faut toujours faire à sa mesure, ce qu'on peut faire soi-même sans se tuer au travail...

Il a acquis 50 ha de terres qu'il comptait labourer, ne pas cultiver lui-même pour garder son job, et y mettre des ouvriers.
Je le lui ai déconseillé en lui expliquant que le labour et ses conséquences, sont un business de vente de machines et produits chimiques tuant le sol et les gens!
Car après le labour qui renverse littéralement la vie de la terre, on doit forcément y remettre de quoi produire, donc  des produits chimiques...Et ça profite à qui? aux vendeurs de rêves...
Mais le paysan a bousillé sa terre! Cancer et autres maladies en sus!

Donc j'ai conseillé de diviser cette grande surface en parcelles de 2 ha et de 5 ha, de construire une bonne maison dessus avec la Voûte Nubienne présente aussi au Sénégal, et d'autres pays africains.

De LOUER les parcelles avec contrat de défense d'utilisation de produits chimiques.
Car les produits se propagent sur les autres parcelles!

Ainsi, si tu fais ça, tu auras tes terrains entretenus, un revenu de location intéressant pour toi, et tu feras oeuvre utile en permettant à ceux qui n'ont pas de quoi acheter une terre et une maison, de se donner dans une petite exploitation familiale.
Tu auras la satisfaction de permettre l'auto-suffisance alimentaire de plusieurs familles!
Et un héritage et une vision formidables pour tes enfants!

Je suis en train de négocier pour un terrain d'1 hectare pour commencer. Je ne recherche pas le grand mais, une surface qui me permet de lancer mon projet. C'est plus un outil pédagogique qu'une recherche de profit immédiat. J'aimerais montrer aux gens, ce qu'ils ont comme alternative à la culture vivrière qu'ils pratiquent depuis, sans donner de trop grands discours théoriques

J'en avais déjà un peu parlé, lorsque j'étais sur place. C'est pour cela que deux oncles du village se sont proposés à me donner les terrains. Comme je connais déjà assez bien les mentalités des miens, je préfère les acheter avec titre foncier...

Bravo pour cette démarche de démarrage modeste. Quand tu pourras vivre au village, tu seras mieux placée pour maitriser tes productions, et ensuite élargir ta surface.

dahliachris :

Bonjour Crabine,

Je suis totalement séduite par votre projet que je trouve génial! J'aimerais pouvoir dans un an ou deux monter un projet de petite ferme artisanale avec pratique d'une agriculture familiale et expérimenter la permaculture justement. J'ai tout à apprendre en terme de techniques permaculturales. Jusqu'ici j'apprends des choses à travers des livres ou par des amis dont certains ont été au Bec Hellouin justement et à la ferme de sainte Marthe mais j'aimerais enfin pouvoir passer à l'action, passer enfin à la pratique, en tenant compte de l'environnement de chez nous. L'idée de créer un groupe d'échanges est fort intéressant! Je vous suivrai de très près... J'attends avec beaucoup d'impatience la page Facebook liée à votre projet.

Ps: Avez-vous entendu parler du site Ndanifor Permaculture à Bafut? ( Ouest Cameroun)

Merci pour votre intérêt, je vois que vous êtes aussi passionnée pour la terre!
Je vous encourage à acheter un hectare ou deux de terrain d'abord, et plus tard développer peut-être.
Vous pourrez ainsi faire vos propres expériences.
J'ai trouvé un descriptif de Ndanifor au Cameroun, en français, http://wire.barza.fm/fr/farmer-stories/ … -ips-12565

frangin :

Bonjour Crabine,
je trouve dommage et pas très constructif que tu ne prenne pas la peine de répondre aux deux dames qui se sont déclarées intéressées par ton projet. à moins que tu ne cherche que des personnes déjà établies dans l'agriculture bio au Cameroun?

Un second point est qu'il faut éviter de vouloir reprendre systématiquement le modèle économique des exploitations maraichères bio occidentale en Afrique (en particulier au Cameroun) sinon tu risques d'avoir de mauvaises surprises. Je maintient mon intention de cultiver une grande surface parce qu'il n'y a pas de sécurité social chez nous, pas de retraite et j'ai besoin d'être certain de m'en sortir et d'avoir des fonds en cas de pépins personnel.

Reste que tu semble savoir de quoi tu parles sur le plan agricole donc j'espère que tu prouvera que t'as raison auquel cas je serais le premier a prêcher cette bonne nouvelles au paysans africains peu nantis.

Reste que j'ai déjà beaucoup expérimentés (à mes frais) du coup Je te laisse tester ton modèle d'exploitation et j'espère que t'auras l'amabilité de partager tes conclusions avec nous sur le Forum d'ici un an ou deux. (ou avant si t'as déjà commencé).

Bonne journée.

---------------------------------------------------------
Merci pour tes remarques par rapport aux posts que j'avais sautés...j'ai répondu aux deux dames!

Pour ton exploitation, si tu arrives à gérer une grande surface, tant mieux. Chacun voit à la mesure de ses capacités, moi je préfère commencer petit, pour agrandir ensuite.
Niveau finances, ça rapporte bien et ça demande pas de main d'oeuvre importante.
On se tient au courant, mais tu peux aussi me suivre sur mes pages Facebook où je partage beaucoup.
Nature, elle et nous: https://www.facebook.com/Nature-elle-et … page_panel

Association Le Choix-solidarité: https://www.facebook.com/MarieChristine … page_panel

Energies propres, pour le quotidien des pays du soleil: https://www.facebook.com/Energies-propr … page_panel

M Christine Giordani (page perso): https://www.facebook.com/7MChristine

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Yaoundé

Conseils pour bien choisir votre assurance santé à Yaoundé.

Déménagement à Yaoundé

Conseils pour préparer votre déménagement à Yaoundé

Assurance voyage Yaoundé

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage à Yaoundé

Billet d'avion Yaoundé

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour Yaoundé