Close

Du Moyen-âge à l'age de la pierre taillée

Sur l'Express de ce vendredi 9 septembre :

C’est un fait propre à Maurice. La voiture électrique pollue plus que celle qui carbure au diesel ou à l’essence. C’est ce qui ressort d’une étude financée par l’Agence française de développement (AFD) pour le compte de la défunte Commission Maurice île durable (MID).

Osman Mahomed, qui en est l’ancien président, a déposé les conclusions de ce rapport à l’Assemblée nationale, la semaine dernière. Rapport qui propose, entre autres, «de ne pas encourager le développement des véhicules électriques auprès des particuliers».

La conclusion des consultants vient du fait que la production d’électricité à Maurice repose principalement sur les combustibles. Et que, par extension, les voitures électriques dépendent de ces fossiles.

Les consultants ont comparé deux voitures de la même marque et ayant la même performance, l’une électrique et l’autre thermique. «La voiture électrique est chargée à l’électricité produite à partir d’énergie fossile. C’est une particularité, dans un pays comme Maurice, qui dépend principalement des centrales thermiques émettant du CO2, de constater que la voiture électrique pollue plus que celle à moteur thermique», dit Osman Mahomed.

Le rapport final de l’étude commandée par la commission MID précise «qu’il n’est pas possible d’interdire toute vente de véhicules électriques». Le document soutient qu’«… il est proposé de réserver en priorité l’introduction de ces véhicules à des flottes spécifiques à condition de leur demander fermement d’installer des systèmes de type photovoltaïques pour la fabrication d’électricité ‘verte’ servant à la recharge de ces véhicules». Les voitures hybrides rechargeables sont aussi mentionnées. Le document propose «d’encadrer» ce développement.

Selon les chiffres officiels de la National Transport Authority, de 2009 à juillet 2016, 21 voitures électriques et 3 083 voitures hybrides ont été enregistrées pour être sur nos routes.
Partagez cet article

Bonjour,
Cela est bien joli mais l'urgence serait d'établir un controle anti-pollution pour chaque véhicule roulant sur l'ile, notamment pour les bus. Port Louis devient irrespirable.
D'autre part aucun controle de l'air n'est effectué et encore moins diffusé dans la presse locale.
Je pense honnêtement que si le gouvernement veut s'attaquer à ce problème, les priorités ne sont pas sur l'aurorisation ou non des voitures électriques.

Bye
Pat

Bonjour,

Je crois me souvenir qu'en 2015 (?) ces contrôles anti-pollution devaient être en vigueur, du moins sur les poids lourds et bus mais à la vue des nuages émis on penserait plutôt à d'antiques locomotives à vapeur. D'ailleurs des mobylettes semblent également se cacher derrière cet écran fumigène.
A quoi servent les contrôles techniques (fitness) ? Relever les N° de moteur semblent plus utiles !

Bonjour,

Le problème que soulève l'article est bien plus la dépendance de Maurice aux énergies fossiles (et par conséquent son incapacité à pouvoir développer un parc automobile électrique, entre autres), que l'impact environnemental prétendu moins bon à Maurice des voitures électriques.  Les voitures électriques en France roulent au nucléaire: est ce mieux? C'est un débat. Mon avis en tout cas est que Maurice doit tabler davantage sur les énergies propres compte tenu de la situation mondiale actuelle, des opportunités économiques liées et de la taille de l'ile.

Le chiffre le plus inquiétant absent de l'article est l'augmentation annuelle observée de 10% du parc automobile sur l'ile (chiffre NTA 2015 si je me souviens bien) et une image du transport en commun très mauvaise par rapport au véhicule personnel.

Attention au mélange des genres, ce n'est pas la voiture électrique qui pollue mais les centrales électriques au Diesel, qui fournissent l'électricité nécessaire.
Il suffirait que chaque acheteur de VE fasse installer à son domicile qq  panneaux solaire et une petite éolienne individuelle, pour résoudre le problème, ce système est déjà largement utilisé à bord des voiliers de plaisance donc, techniquement  disponible.
D'autant qu'avec un territoire de qq 100km dans sa plus grande longueur, Maurice se prête parfaitement à la version électrique.
Inutile de compliquer les choses simples, en revanche je suis tout a fait d'accord sur l'urgence de faire contrôler sérieusement la pollution des bus et autres camions d'un autre âge, c'est même une urgence primordiale.

Tropicase :

Attention au mélange des genres, ce n'est pas la voiture électrique qui pollue mais les centrales électriques au Diesel, qui fournissent l'électricité nécessaire.

Je ne sais plus lequel, mais un pays d'Asie taxe fortement les fameuses Tesla. Ce n'est pas la voiture qui est en cause, c'est évidement la pollution générée pour produire l'électricité.
Tant que chacun n'aura pas suffisamment d'autonomie pour produire son électricité (ou en partie), la voiture électrique ne fait que déplacer le problème (elle a cependant d'autres avantages).

Jean-Luc

Bonjour,

L'éolien comme le solaire polluent globalement tout autant que la centrale au charbon ou au diésel.
La fabrication des sources d'énergies dites "propres" est excessivement polluante. L'aluminium et autres métaux imposent d'immenses sacrifices de sol devenant impropres à toutes ressources végétales voir à la destruction de ces surfaces plantées fournissant naturellement l’absorption du CO² et la fourniture d’oxygène.
Pour ces productions d'électricité il faut utiliser de grandes quantités de batteries pour le stockage et le traitement de l'énergie, ces batteries possèdent une vie très limitée, environ 3 ans. Elles sont recyclées ? Où, comment ?
Les capteurs solaires ne sont pas non plus éternels, leur élaboration nécessite quantité de métaux rares devenant dangereux en fin de vie.
Le stockage de déchets transformés est une plaie pour la nature mais peut-être que pour eux comme pour les balayures il suffit de les pousser chez le voisin ... Politique de propreté personnelle coutumièrement utilisée à Maurice !

C'est très difficile pour le consommateur de savoir comment il peut réduire son 'impact environnemental' !
Certaines énergies polluent notre air, d'autres notre sol, certaines pollutions sont visibles (gaz d'échappement des véhicules) alors que d'autres sont mieux dissimulées (lors de la fabrication et lorsque le matériel devient vétuste) ...
Un vrai casse-tête!

Au prix où sont les "Tesla" je pense que celui qui peut s'en offrir une s'en tape totalement de payer une taxe supplémentaire, mesure stupide et sans effet réel, juste pour se la jouer "écolo"

A ce niveau de réflexion, il n'y a même plus de discussion possible, on verse dans le sectarisme car tout pollue, même la simple bougie du moyen-âge.
Quoiqu'on en dise, on arrête pas l'évolution de la vie et aujourd'hui qui accepterait de vivre comme au moyen-âge ???? C'est tout simplement impensable.
Mais que l'on se rassure, le monde s'adapte en permanence et la terre continuera de tourner avec ou sans les écolos.

Si, on peut discuter! Je me plaignais juste parce que l'on n'a pas (facilement) les informations suffisantes pour consommer en toutes connaissance de causes. (Je suis française, j'aime me plaindre!  ;)  )
L'argument "écologique" est affiché sur des produits dont l'effet néfaste est le mieux caché mais pas forcément le moindre. Et on peut quand-même réfléchir au degré de ces différents effets.

Effectivement, à Maurice il y a une pollution qui se voit beaucoup, c'est celle qui est due aux gaz d'échappement. Il serait bon de limiter la pollution atmosphérique surtout dans les villes où l'air est parfois irrespirable! Donc oui aux voitures électriques! Avec éoliennes!!

Oui, la Terre continuera de tourner, c'est certain! Mais est-ce que les générations futures vivront toujours dans un aussi bon environnement?

Julie.

Certes la Pollution des gaz d'échappement à Maurice est un cas extrême qu'il faudrait traiter de toute urgence, pas besoin d'être un grand spécialiste pour faire cette constatation, je suis tout à fait d'accord.

Bonjour à tous,

Avec plus ou moins 486 144 véhicules inscrits à la NTA depuis fin décembre 2015 et une évolution annuelle de presque 4,5% !. Pour une population de 1 275 986 .. et toujours selon les chiffres encore il y aura dans 10 ans plus d'1 millions de véhicules à Maurice. Aujourd'hui nous sommes d'accord il n'est pas rare de voir des véhicules hors d'âge :(. Il y a plus que jamais besoin de solutions moins polluantes sur les routes :).
Pour finir je ne sais pas si il y a des recherches sur la voiture électrique avec éoliennes mais cela me semble prometteur ;).

Sarah   

Petite précision pour les néophytes en la matière : l'éolienne n'est pas sur la voiture mais sur le toit de la maison ou au sommet d'un mât à proximité. Il y a maintenant des éoliennes à pales verticales beaucoup plus discrètes et relativement silencieuses. Ainsi, vous ne verrez plus ces hélices disgracieuses mais un élément cylindrique mobile de faible dimension.

Oui, je sais @tropicase .. il y a pas si longtemps en Vendée proche de la maison de mes parents l'installation de plusieurs éoliennes et j'avais eu l'occasion d'apprendre pleins de choses mais je trouvais l'idée poétique :).
Mais je m'excuse bien volontiers pour mon erreur  ..
Cordialement,
Sarah

Tropicase :

Au prix où sont les "Tesla" je pense que celui qui peut s'en offrir une s'en tape totalement de payer une taxe supplémentaire, mesure stupide et sans effet réel, juste pour se la jouer "écolo"

C'est un peux comme le malus pour rouler en Cayenne dans Paris, c'est de la fumisterie, si t'as le pognon pour ton Cayenne, ce n'est pas quelques milliers d'euros qui vont empêcher l'achat.

J'ai nommée la Tesla, parce que c'est celle de l'article, une Zoé aurait été pareil, l'idée étant de taxer ce qui pollue pour générer sa source d'énergie.

Jean-Luc

@ Tropicase:
J'ai déjà vu ce genre d'éoliennes à installer chez les particuliers, ça semble très intéressant!
Y a-t-il un investisseur intéressé pour développer l'idée sur le forum??

Julie.

Bonsoir à tous,
Il y a un parc éolien justement à Roches Noires depuis 2015 mais il n'y a pas encore d'offre pour les particuliers c'est idem pour les lampadaires solaire :(. En tout cas, au dernière nouvelles !

Sarah 

En France il est interdit de produire son courant électrique soit-même (Chasse gardée EDF)
En  conséquence, personne ne s'est vraiment pencher sur le développement éolien privé.
D'autant plus que pour installer ce type de matériel, il faut encore se battre avec la réglementation moyenâgeuse  de l'Urbanisme. Dans de telles conditions vous ne risquez pas de trouver le moindre investisseur. Ici à Maurice cela pourrait se faire si le gouvernement s'y intéressait....vaste programme !

Bonsoir,

Lorsque je vivais à La Réunion, mon voisin avait la totale. Il avait profité des aides de l'ADEME et avait sur son toit, une éoliènne à pales verticales, des panneaux photo-voltaïques et un chauffe-eau solaire.

C'est vrai que même par grand vent, l'éoliène est silencieuse, ce qui est bien.
Par contre, ombre au tableau, le type était plus à profiter des bons plans qu'écolo, régulièrement, il brûlait des pneus le soir, pour notre plus grand plaisir, puisque le vent donnait vers notre varangue.

Jean-Luc

.. Mais il y a des éoliennes domestique en France et comme pour les panneaux solaire il est possible de vendre son électricité à EDF. Chez moi en Vendée nous avons des panneaux solaire mais j'avoue que nous avions hésité avec une éolienne domestique mais les champs alentour étant déjà bien fournir ..
Concernant, les lampadaires solaire il y a un marché et Maurice travaille dessus Et sans grande surprise elle devrait choisir son Ami La Chine Si jamais un jour il se lance.
Pour moi c'est comme pour le domotique, la toiture végétale, les piscines naturelle faut-il peut-être plus de COMMUNICATION :).

Sarah   

SarahLoMaurice :

..  la toiture végétale

Des toitures végétales, il y en a plein à Curepipe, ok, je sors.

Bonne nuit à vous tous.
Jean-Luc

:lol:

Bonjour à tous,
Mais Jean-Luc tu l'aimes tant que cela cette ville de Curepipe :D mais dans le fond tu as raison c'est VERT gétale là-bas !! Ah oui mention très bien à Moka :top: moi j'aime cette ville mais mon conjoint préfère un charmant petit coin de Fried Landt Flaak de son jolie nom d'antan.

Désolé de polluer la conversation de @Tropicase :).

En tout cas, bonne journée à mes amies Julie et Jean-Luc

Sarah   

SarahLoMaurice :

Mais Jean-Luc tu l'aimes tant que cela cette ville de Curepipe

Sarah,

je recherche une société pour imprimer des T-Shirts, j'ai une idée du style "I :heart: Curepipe", ça peux le faire ?

Je crois que cette ville est pire que ma Lorraine. Même ma belle-mère qui y a passé sa vie, le dit.

A Bientôt
Jean-Luc

Pas de soucis, ces échanges de point de vue restent positif ds l'ensemble (no pollution), mais comme je le disais : En France il faut passer sous les "fourches-caudines " EDF pour être autorisé à produire son propre courant....à moins d'être dans un coin de montagne perdue non desservi par la Cie.....et qq marginaux qui du fond de leur campagne, le fond en catimini.

Salut JLM,

Pour l'impression des T-shirt J' :heart: Curepipe, addresse toi au magasin Maxim à ........ Curepipe bien sure.  :lol:  :lol:

Je peux te garantir que tu en vendras au moins un. J'ai un client a coup sure pour toi !!!  :lol:  :lol:

Bonjour,

Tropicase affirme ; En France il est interdit de produire son courant électrique soit-même (Chasse gardée EDF)

C'est complétement faux !
Il est possible d'installer une toiture photovoltaïque et de revendre tout ou partie de la production électrique. Évidemment, comme pour toutes installations électriques il est obligatoire d'appliquer les normes techniques en vigueur, que ce soit pour la sécurité des biens et des personnes ou la "pollution" environnementale (site protégé par exemple).
C'est un investissement lourd et dont la rentabilité peut se comparer à une création industrielle car il faut escompter plusieurs années avant de récupérer sa mise de fonds.
ici à Maurice on peut faire pratiquement n'importe quoi et n'importe où avec éventuellement quelques appuis occultes mais pas certain que les bénéfices soient rapides. Ce n'est donc pas une pure question écologique !
Et puis, se prétendre écolo est un peu comme avoir des enfants sans être marié ... c'est facile.
Par contre, avoir la volonté de laisser à nos descendants un monde sans déserts artificiels est autre chose, encore faut-il choisir entre le fric et une vie saine.

Bonjour à tous !

Je suis très intéressée par ce sujet car depuis que nous sommes à Maurice (non mariés mais avec un enfant, et c'est pas facile tous les jours  :whistle: ) nous nous interrogeons sans cesse sur notre empreinte carbone.
Un tel développement sur une si petite île implique nécessairement quantité de flux maritimes et aériens qui rendent bien difficile toute écoconception.
Les trois quarts de l'électricité produite à Maurice étant issus de sources fossiles, c'est sûr que nous ne sommes pas prêts de vivre verts.
Je suis tout à fait d'accord concernant l'urgence de mettre en circulation sur l'île des véhicules essence mais moins polluants. Cependant, cela veut dire :
- 1. fabriquer de nouveaux véhicules donc utiliser des ressources.
-2. Les faire venir jusqu'ici
-3. Que deviennent les vieux véhicules inutilisés à Maurice? Est-ce que les ferrailles sont compactées et repartent par bateaux? Ou bien sont-ils stockées quelque part sur l'île? ou bien sont ils revendues à des pays plus pauvres qui vont les faire rouler encore et encore ?
Bref, au final, sera-ce vraiment moins polluant de remplacer ces vieux véhicules polluants.  :/

Si vous passez votre vie à vous demandez pourquoi les soleil se lève à l'est et se couche à l'ouest vous finirez par oublier de vivre, tout simplement.
Personnellement j'avoue honteusement que "mon empreinte carbone" (faudra traduire pour les gens normaux)....j'en, ai rien à "foutre"
Je vous souhaite quand même de bonnes cogitations et des nuits sans sommeil.
Pour moi quoi !

Bonjour Yiauthli,

Pour mettre les choses au point, je ne suis pas un écolo mais trouve seulement qu'il y a un énorme gaspillage de la nature et que la continuité égoïste autant qu'imbécile de notre civilisation nous mène droit dans le mur.
L'être humain est conçue pour progresser technologiquement, il est aussi fainéant dans le sens qu'il ne recherche que les facilités de la vie. Qui, de nos jours, va vivre sans électricité, en se déplaçant à pieds, en étant auto-suffisant par son élevage et sa culture vivrière, etc ... ?
Par contre il serait bien que l'industrie, en général, réfléchisse à ses productions et ne fasse pas passer son compte en banque avant la "propreté" de ses produits. Le consommateur est en grande partie responsable, il lui faut du consommable dans des emballages clinquants, des véhicules aux caractéristiques "matuvues", il néglige et rejette les légumes en vrac et non calibrés, veut résider dans des logements chics, surtout quand l'envie lui prend de s'expatrier ! Il recherche également des loisirs luxueux et sans entrainer d'efforts.
Tout cela a un coût et un retentissement sur l'environnement.

Tu dis : nous nous interrogeons sans cesse sur notre empreinte carbone.
Mais tu n'as pas de solutions, n'est-ce pas ? Pourtant, ce n'est pas difficile, il suffirait que tu conserves ton idéal et devienne chef du gouvernement afin de gérer le pays selon tes convictions !
Tu as vécu dans un pays destructeur de la plus importante forêt primaire, massacreur d'une énorme réserve d'eau douce et des gens qui en vivaient et résultats de ton existence là-bas ?

L'Afrique du Sud possède probablement les plus importantes réserves animalières au monde mais que fait-elle de ses villes tentaculaires ?

L'Australie pleure sur l'amenuisement de sa grande barrière de corail qui ne sera peut-être plus qu'une légende dans 50 ans mais quand est-t-il des ses industries et mines hautement polluantes ? Rien car il faut toujours engranger plus de fric !

Maurice est un grain de sable dans l'océan. Elle aussi possédait une barrière de corail luxuriante, des lagunes et mangroves où vivaient et se reproduisaient des milliers de poissons et tortues. Le béton envahie ses côtes, des promoteurs ouvrent des brèches dans la seule protection de l'île pour la plus grande joie des touristes et étrangers qui s'y installent, des sports nautiques motorisés recouvrent de sable quelques coraux moribonds. Résultats : le littoral est cent fois plus en danger que Port-Louis avec ses fumées de véhicules !

Franchement même si toute ces réflexions sont justifiées....à quoi bon se prendre la tête au sujet de situations, aussi consternantes soient elles, contre lesquelles nous n'avons aucun pouvoir ???
Nous n'avons malheureusement d'autres choix que de constater et nous adapter !

En fait, sans du tout vouloir t'offenser Tropicase, je crois que ma génération et la suivante n'ont pas d'autre choix que de se poser ces questions. Je ne dis pas qu'il faut retourner à l'âge de pierre, mais une certaine sobriété et une réflexion à minima sur ce que nous sommes et où nous nous voulons aller ne me semblent pas superflues.
Clodmu, je suis juste comme toi: j'observe et j'ai un avis. Je ne prétend rien dicter ni imposer, je suis une consommatrice qui essaie d'être raisonnable, rien de radical :) Sinon je n'aurais pas aggravé mon cas en prenant l'avion jusqu'ici  ;)

Bonsoir à tous!

Vous voyez que c'est un sujet compliqué! @ Yiauthli : ta réflexion sur le remplacement des voitures afin de polluer moins est le genre de casse-tête que je me pose aussi... Effectivement, nous avons parfois de bonnes intentions mais par manque de connaissances pointues, nos actes peuvent avoir l'effet inverse de celui attendu...

Je suis d'accord sur le fait que nous n'ayons pas d'autre choix que de se poser ce genre de questions. Lorsque j'ai le choix, j'essaie de ne pas polluer plus que "nécessaire". J'avoue apprécier la visite de ma famille à Maurice (par avion forcément, donc horriblement polluante!) mais entre deux paquets de gâteaux, je prends celui qui a le moins d'emballages plastiques, je privilégie les produits "made in Moris",... et j'ai mauvaise conscience lorsque je prends ma voiture...
Malgré tout, je vis au rythme actuel...

En revanche, je ne suis pas d'accord sur le fait que le consommateur soit responsable de  la pollution de ses produits de consommation, ce sont les industriels qui doivent minimiser les conséquences sur l'environnement. Ce sont eux qui peuvent choisir de fabriquer des emballages recyclables, de filtrer au maximum l'eau et les gaz que leur usine rejette, d'équiper leur usine de sources d'énergie "propre",... sachant qu'aujourd'hui le terme "éco-responsable" est un argument de vente! Donc même un petit peu plus chers, leurs produits se vendront!

Allez, il ne faut pas que ça nous empêche de dormir la nuit, c'est là que nous polluons le moins!!!

Julie.

Julie B-V :

...En revanche, je ne suis pas d'accord sur le fait que le consommateur soit responsable de  la pollution de ses produits de consommation...

Bonjour Julie et tous les autres,

Je trouve que nous, consommateurs, avons aussi une part de responsabilité.
Les industriels créent des besoins, savent nous mettre l'eau à la bouche avec un packaging inutile, mais surtout répondent aux attentes des consommateurs. Nous même (en général) qui demandons des légumes calibrés et parfait, même si insipides, nous qui sommes attirés en premier par les belles boites, préférons acheter un produit qui a fait deux fois le tour de la terre, parce que fabriqué par des enfants, il sera le moins cher. OK, je pousse un peu, disons pour le salaire d'un adulte qui correspond à l'argent de poche d'un gosse en France.

Bien évidement, on a le droit de réfléchir et de se poser des questions (cf Yiauthli).
C'est même sain, quand on voit ce que devient notre planète. Et Maurice en est un bel exemple.
L'équilibre développement économique et développement durable est difficile à trouver.

Quand j'étais gosse, l'écologie on en n'entendait pas parler, depuis mon pays-haut cœur de la sidérurgie et de la métallurgie, le carbone, il était calculé pour fabriquer l'acier et la fonte, pas pour son empreinte. Le robinet pouvait couler toute la journée, on s'en foutait royalement. Alors je comprends la réaction de Tropicase qui me semble plus âgé que moi sur sa photo (j'ai 52 ans), La prise de conscience, elle est de ta génération, de celle d'Emma, de Sarah.
Personnellement, j'estime que c'est votre génération qui m'a ouvert les yeux sur de mauvaises habitudes. Il y a quinze ans, je rigolais Maintenant j'essaie de faire attention par de petits gestes. Je ne suis pas prêt pour un changement de mode de vie, même si je devrais. Plus pour moi, la terre tiendra bien encore 30 ans, mais pour les générations à venir. Celle de ma fille en premier. c'est en étant égoïste pour elle, que je pense aussi aux autres.

En France j'avais pris l'habitude de tout trier. Ici, à mon rythme je fais attention de ne pas gaspiller l'eau, par exemple, j'ai mis une minuterie sur la pompe, où elle est en route juste le matin et le soir, pour la douche ou la machine à laver. Le reste de la journée, l'eau coule elle même du "Tank" qui est sur le toit. Il n'y a pas de pression, mais c'est largement suffisent. Du coup, il y a moins de gaspillage. Ce n'est pas pour la facture du CEB, le compteur ne marche pas, il n'y a jamais de consommation d'eau, je pourrais remplir toutes les piscines de Flic en Flac.
Ca ne m'empêche pas de récolter l'eau de pluie quand il y en a, j'ai mis un "Drum" de 250L en sortie de gouttière. J'arrose les plantes avec. Je limite mes déplacements, parce qu'avec un moteur 3L ce n'est pas le top. Si je ne suis pas pressé, je prends le bus pour PL. Celui qui crache tout noir ...

Bref, je me dis, que plutôt que de vouloir habiter sur Mars, je préfère faire des efforts et rester ici.

Bon dimanche
Jean-Luc

JLM :

Ce n'est pas pour la facture du CEB, le compteur ne marche pas...

Oups, vous aurez compris c'est de la facture CWA que je parlais.
Le compteur du CEB, il marche bien lui. Même si je n'utilise pas la clim.

Jean-Luc

Dommage ça serait trop beau, malheureusement, le folklore à ses limites !!!

Pour information: c'est en Anglais
Fuel 'too dirty' for Europe sold to Africa

:whistle:

Merci External, c'est bien moche tout ça...

@JLM : je suis d'accord sur le besoin de changer les mentalités des consommateurs, mais ceux qui choisissent d'utiliser des plastiques non recyclables sont bien les industriels.
Je félicite Maurice d'avoir interdit les sacs plastiques noirs en janvier! Depuis nous avons beaucoup plus d'emballages en papier et il est écrit sur nos nouveaux sacs en plastiques qu'ils sont biodégradables. C'est très bien! C'est dommage qu'il faille des lois pour que les objets du quotidien soient moins polluants...

Julie.

External :

Pour information: c'est en Anglais
Fuel 'too dirty' for Europe sold to Africa

:whistle:

Le niveau est impressionnant !

Merci pour ce lien
http://ichef-1.bbci.co.uk/news/624/cpsprodpb/3E95/production/_91212061_africa_sulphur_2016_5cat_v3.png

Jean-Luc

Nouvelle discussion