Close

Besoin d'information ( mutation Mayotte )

Bonsoir, je m'apelle Fabien,

Mon employeur me propose un poste à Mayotte dans la capitale je crois. Je suis breton, ma femme Diana est péruvienne et on a un enfant de trois ans. J'aimerai rencontrer des gens sur le forum pour leurs poser qq questions et peu être créer des relations d'ors et déjà. Avant d'accepter définitivement nous nous posons certaines questions simples mais importantes comme est ce que sympa la vie la bas, est ce facil pour ce loger hors de la capitale,, n'y a t il pas trop de moustiques, y a t il des places à l'école maternelle, etc.  Merci de bien vouloir m'aider. Cordialement Fabien, Diana et Lucas.

Bonjour
Mamoudzou est la préfecture pas la capitale nous sommes dans un département français oui on peut se loger à l'extérieur mais il y a d'énormes embouteillages tous les jours pour venir à Mamoudzou. Les écoles publiques sont surbookees il existe des écoles privées. Il y aussi beaucoup de moustiques on dort sous des moustiquaires la vie n'est pas si facile mais Mayotte à ses bons côtés. Personnellement moi j'aime y vivre il faut prendre quelques précautions.
Si vous avez d'autres questions..........

Marie

Eh oui, préfecture pas capitale.

Sinon côté moustique, c'est moins important qu'en Guadeloupe où j'ai passé 7 ans sous une moustiquaire. Ici je dors sans moustiquaire ni clim.

Se loger à Mamoudzou le contexte n'est pas top. Il y a la possibilité de se loger dans des zones "mzungu" : Petite-Terre, les Hauts-Vallons, Koungou...
Mais en contre partie il y a le temps de transport :
Petite-Terre 30 à 40 mn : 5 à 10mn sur place, 20mn de barge, 5 à 10mn dans Mamoudzou.
Les Hauts Vallons : 20 à 45 mn pour 5 km en voiture ou la moitié en scooter.

Après il faut aimer "le temps béni des colonies". Activité culturelle minimaliste, activité sportive à la piscine ou dans quelques clubs, activité du week-end encadrée (pas de sortie seule, privilégier les plages sécurisées ou les sorties bateau (avec le sien ou en payant un opérateur). Et tout cela entre mzungu.

Je pars après seulement 8 mois

Rabban. Repartez vite .....j 'ai appris  à  vivre autrement à Mayotte...à priori ,vous pensiez vivre sous le soleil avec tous les avantages de la métropole,ici on vit avec l'essentiel...quand je retourne en métropole je suis surprise de tout ce superflu qu on croit indispensable à notre vie.....

Marie

marie3159 :

Rabban. Repartez vite .....j 'ai appris  à  vivre autrement à Mayotte...à priori ,vous pensiez vivre sous le soleil avec tous les avantages de la métropole,ici on vit avec l'essentiel...quand je retourne en métropole je suis surprise de tout ce superflu qu on croit indispensable à notre vie.....

Marie

dans les" indispensables" il y a la sécurité et c'est pas le cas à Mayotte , la salubrité : c'est pas le cas non plus ! et Marie, apprenez que chacun à la droit de s'exprimer sans qu'immédiatement on le tacle ! pour moi, mon séjour à Mayotte à été une longue punition .

Repartez

marie-annerouet :
marie3159 :

Rabban. Repartez vite .....j 'ai appris  à  vivre autrement à Mayotte...à priori ,vous pensiez vivre sous le soleil avec tous les avantages de la métropole,ici on vit avec l'essentiel...quand je retourne en métropole je suis surprise de tout ce superflu qu on croit indispensable à notre vie.....

Marie

dans les" indispensables" il y a la sécurité et c'est pas le cas à Mayotte , la salubrité : c'est pas le cas non plus ! et Marie, apprenez que chacun à la droit de s'exprimer sans qu'immédiatement on le tacle ! pour moi, mon séjour à Mayotte à été une longue punition .

Mayotte n'est pas toute rose, loin de là...
c'est aussi l'interet des fora (celui ci et le routard), de la presse en ligne, des échanges, de savoir où l'on va mettre ses pieds, pour ne pas etre trop déçu.
Mayotte, c'est l'Afrique.
Mayotte, c'est une ile, avec parfois, des ruptures d'approvisionnement (de beurre, de moutarde..).

Mon premier tour de magasin, au Shopi de petite terre, je suis arrivé à la caisse avec le caddy vide : aucune marque que je connaissais ou que j'aimais, la plupart des produits qui étaient sur ma liste n'etaient pas en rayon, le fromage et les yaourts avec des tarifs qui te donnaient envie de t'en passer...
Nous sommes montés à Score avec la ferme intention de nous nourrir ; donc, viande, riz, pates, glaces, ...


on s'y fait...
et, c'est vrai qu'en métro, il y a opulence et on ne s'en rend meme pas compte

mais, ce n'est pas pareil

(nota : dans mon administration, quand on a réussi le passage à Mayotte, on peut s'adapter partout (quoique, à Wallis, j'aurai peut etre du mal)

Bonsoir Marie-Annerouet,

Pour quelles raisons votre séjour a-t-il été "une longue punition"?
N'ayez pas peur d'être direct, c'est justement ce que je recherche dans ce forum.


Dans l'attente de votre réponse.
Cordialement
Lettre7.

marie3159 :

Rabban. Repartez vite .....j 'ai appris  à  vivre autrement à Mayotte...à priori ,vous pensiez vivre sous le soleil avec tous les avantages de la métropole,ici on vit avec l'essentiel...quand je retourne en métropole je suis surprise de tout ce superflu qu on croit indispensable à notre vie.....

Marie

Bonjour à tous,

je suis moi aussi surprise de cette quasi agressivité avec laquelle sont remis en place les nouveaux arrivants, ou qui ne sont même pas encore arrivés, lorsqu'ils ne font qu'émettre leurs craintes ou leurs opinions.
Pour moi, l'essentiel est le respect et la tolérance. Je suis moi-même "fraîchement" arrivée, (3 mois), et je me sens parfois humiliée par certaines réactions de "si ça te plait pas t'as qu'à partir!", alors que pour moi ce forum est justement pour faciliter l'entraide, la solidarité et l'intégration.

En ce qui me concerne, habituée à un minimum de confort en métropole, je trouve ici des avantages et des inconvénients.
Tout ce qui est nourriture "métropole" est très cher, mais il est facile de s'adapter, surtout si l'on cuisine un petit peu. Et franchement on trouve quand même l'essentiel. Quelquefois, il faut attendre et profiter des promos, ou faire plusieurs magasins pour trouver le produit le moins cher, mais c'est un coup à prendre.
Nous sommes parfois confrontés à des réactions racistes, ça arrive, mais les mahorais sont des gens très respectueux, simplement, il faut aussi leur montrer qu'on s'intéresse à leur culture, et la moindre des choses et d'apprendre un peu la langue, ce qui facilite énormément les contacts.
Après il y a effectivement le problème de l'insécurité qui reste énorme. Et encore, d'après ce que l'on raconte autour de moi, c'était pire en avril et mai, lors des grèves, ou les gens n'osaient plus sortir de chez eux. Je suis venue une semaine en avril rejoindre mon conjoint, on a passé la plupart du temps enfermés, à cause des barrages, des voitures brûlées, des agressions.
Il y en a beaucoup moins maintenant, mais il faut toujours adopter une attitude prudente, et personnellement, je suis sur mes gardes en permanence, avec toujours de quoi me défendre sur moi;

Les moustiques sont bien présents, c'est vrai, et vecteurs de maladies. Il faut prévoir les produits nécessaires, les moustiquaires. Pour moi, les huiles essentielles font des miracles.
Il ne faut pas oublier que c'est un climat tropical, et il n'est pas toujours évident à supporter pour tout le monde.
Mais après il y a des tas de gens qui vivent ici, et se portent très bien.
Je relativise beaucoup les choses, et je m'adapte facilement, mais il faut y mettre du sien.
A côté de ça, on vit dans un paysage superbe, entouré de plages magnifiques. Quelle chance d'aller travailler en ayant pour vue l'océan indien; la chance aussi de pouvoir aller admirer les dauphins, les baleines, les tortues, de caresser des makis...
De découvrir une autre culture, d'autres traditions.
De ne pas rentrer chez soi avec l'odeur des usines, de la pollution.
Par contre en effet, gare aux embouteillages, qui sont une véritable calamité ici. Il faut privilégier l'utilisation du 2 roues, et envisager un nouveau mode de conduite, c'est à dire, connaître son code de la route, tout en sachant que personne ne le respecte, et anticiper en permanence la conduite des autres, que ce soit, voitures, motos, camions, et même piétons.

Voilà, quel que soit votre décision, je vous souhaite tout le meilleur, et si vous décidez de venir, alors Caribou!

Irian

Irian, quelle huile essentielle utilises tu contre les moustiques? Comment (sur tout le corps, en diffuseur?)?
Merci bcp

Yoyo l'huile essentielle de Géranium est censé fonctionner mais personnellement je suis un cas désespéré.

:lol:  merci Arwen

marie3159 :

Rabban. Repartez vite .....j 'ai appris  à  vivre autrement à Mayotte...à priori ,vous pensiez vivre sous le soleil avec tous les avantages de la métropole,ici on vit avec l'essentiel...quand je retourne en métropole je suis surprise de tout ce superflu qu on croit indispensable à notre vie.....

Marie

Marie, je crains pour vous que vous jugiez trop rapidement les intervenants. Que savez vous de ce qui est indispensable pour moi ?

Où ai-je écrit que "je pensez vivre sous le soleil avec tous les avantages de la métropole".
Comme je l'écrivais précédemment j'ai vécu 7 ans en Guadeloupe mais pas sur la Grande-Terre, à Saint-François ou Saint-Anne comme tous les touristes, mais à Basse-Terre la ville, sur la Basse-Terre l'île. Pour votre info Basse-Terre est une commune de 10000 habitants où le plus gros supermarché est comparable au Jumbo Score tant par la taille que par les ruptures de stock.

Je suis arrivé en Guadeloupe quand a débuté la grève générale qui a bloqué la Guadeloupe pendant 44 jours. Les produits métro furent particulièrement absents pendant cette période et mon déménagement arriva 5 mois après moi. Ce ne furent pas des obstacles rédhibitoires pour moi, le fruit à pain, le taro, la dorade coryphène ou le cabri suffisaient largement à mon alimentation.

Il y a deux Carrefour en Guadeloupe tous les deux sur la Grande-Terre, une fois le calme revenu et durant les sept ans de mon séjour je n'y ai pas mis les pieds plus d'une fois par an.

Avec mon épouse nous courrions 1 à 2 fois par semaine sans précaution particulière sur différents parcours.

Pour nos loisirs, nous pratiquions en couple la randonnée en forêt, la randonnée en PMT et la photo ornithologique. Nous avons parcouru des traces tant sur la Basse-Terre que sur la Grande-Terre sans appréhension. Chaque fois que l'envie nous prenait, nous passions 1h30 à 2 heures dans l'eau sur n'importe quelle plage sans que notre voiture ne fut braquée une seule fois. Tout cela avec un appareil photo en bandoulière.

Depuis que je suis ici mes collègues de travail, car j'ai un métier mon fortement, déconseillé de me promener avec l'appareil dans Mamoudzou mais également dans la campagne. D'ailleurs ils m'ont dissuadé de partir seul dans la campagne ou à la plage. Depuis que je suis ici je dépense plsu d'argent pour mes loisirs que lorsque j'étais en Guadeloupe.

Je paie les excursions en bateau (avec diverses sociétés), je paie une association "écologiste" pour pouvoir bivouaquer ou randonner, je paie un parking pour ma voiture quand je me baigne...

Quant à la nourriture...
Je n'ai pas de problème avec le boeuf du Swaziland frais, en plus il est plus écologique que du boeuf français congelé. Par contre le poisson, le poulet et les légumes ?
On me dit que je n'ai pas les bons réseaux. Mais si les bons réseaux c'est acheter au bord de la route des produits dont je ne connais pas l'origine et qui sont vendus aussi chers que dans les Sodifram ?
Entre le bilan sanitaire et le bilan écologique j'ai des doutes.
Sans oublier que toute cette économie souterraine est un amplificateur du phénomène d'immigration clandestine et prive les collectivités locales des ressources qui permettraient d’améliorer les routes, les écoles etc.

Une dernière couche, le travail. J'ai bossé avec des fonctionnaires nationaux ou territoriaux et ce fut l'enfer. A chaque fois que je proposais autre chose que ce qui étais en place on me disait avec condescendance : "Mais non ici c'est Mayotte, ce n'est pas pareil".
Ah bon, un ordinateur ne fonctionne pas ici comme en Europe. Les téléphones portables de l'Océan Indien sont différents de ceux de la mer des Caraïbes. A Mayotte les électrons ne se déplacent pas dans les câbles de la même manière qu'aux Antilles. Par contre on sait ce qu'est le Feder et on réclame l(intervention du préfet pour n'importe qui.

Marie, je n'ai pas attendu vos conseils, je vais quitter Mayotte prochainement mais ce n'est pas pour aller vivre à Paris ni même dans une ville moyenne, je retourne dans un petit village du Languedoc pour cultiver mon jardin et sillonner la garrigue et les bois.

;) b Bonjour yoyo,
J'utilise de l'huile essentielle de lavande aspic et de l'huile essentielle de tea tree diluée dans un peu d'huile végétale de nigelle en application sur le corps. Je n'ai pas testé le diffuseur.
Espérant que ça fonctionne pour toi, cordialement
Irian

Arwen et irian merci bcp.
Je vais donc appliquer vos conseils sur ma fille qui doit être génétiquement proche d Arwen (vrai parc d'attraction à moustiques).

Je ne sais pas quel âge à ta fille, mais si elle est encore bébé les huiles essentielles sont déconseillées.
Quoi qu'il en soit, commence par une ou deux gouttes de chaque diluées dans 2 cuillères à soupe d'huile végétale de nigelle.

Bonne journée à toi! :)  :cheers:

C'est l'aînée et elle a 4 ans. Je demanderai conseil au pharmacien t'inquiète  ;)

yoyo6440 :

Arwen et irian merci bcp.
Je vais donc appliquer vos conseils sur ma fille qui doit être génétiquement proche d Arwen (vrai parc d'attraction à moustiques).

:) Il faudrait qu'on se rencontre pour voir laquelle ferait l'antimoustique pour l'autre.

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Mayotte

Conseils pour bien choisir votre assurance santé à Mayotte.

Déménagement à Mayotte

Conseils pour préparer votre déménagement à Mayotte

Assurance voyage Mayotte

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage à Mayotte

Billet d'avion Mayotte

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour Mayotte