Close

Amoureuse de Bali, envisage un jour venir habiter du coté de Ubud

Bonjour !

Toute nouvelle ici, je me présente - rapidement (je vais essayer). Je m'appelle Fanny, j'ai 33 ans, je vis à Paris depuis 15 ans.

Adepte des changements radicaux, je crois que j'arrive à nouveau à l'un de ses croisements de vie où je vais devoir me jeter à l'eau. Mais j'ai le pied marin.

Après avoir découvert l'Europe en sac à dos, Barcelone en duo, New York au micro (j'ai joué à la chanteuse quelques temps dans ma prime jeunesse)... je viens de découvrir Bali. Et de tomber amoureuse. De ses routes, de ses chiens improbables. De ses nids de poules. De ses habitants. De son rythme. De son soleil. De ses promesses.

Je suis rentrée voilà quelques jours à peine et je n'ai plus qu'une envie : trouver une excuse pour y retourner. Vite. Le plus vite possible.
Mais pas n'importe comment.
J'ai un travail à Paris. Par correction pour mon employeur et mes collègues, je ne peux pas tout plaquer du jour au lendemain.
J'ai un logement en location.
J'ai un chat.
Et c'est à peu près tout !

J'ai décidé d'apprendre l'indonésien. Avec un budget "4ème démarque". Mais il me semble indispensable de pouvoir échanger avec les balinais et les indonésiens dans une langue qu'ils connaissent tous (et il me semble plus judicieux d'apprendre le Bahasa Indonesia que le Balinais).

Dans l'absolu, j'aimerais m'installer à Bali, certainement du côté de Ubud.
Dans mes rêves les plus fous, j'aimerais travailler à l'Ecolodge sur Gili Asahan qui restera pour moi la définition même du Paradis sur Terre.

Des rêves, j'en ai des tas. De la motivation, j'en ai à revendre.
Mais j'ai peur de partir dans tous les sens et de tout faire retomber comme un soufflet...
Me voilà ici, pour me recadrer, pour apprendre, pour échanger, pour s'entraider, pour discuter, sympathiser :)

Et je n'ai pas su faire plus court, pardon...

Et une plage de rêve en face de komodo ca ne te dis pas

Dis comme ça, ça fait rêver effectivement...

Pouvez-vous m'en dire plus ? Me raconter : où, quand, comment, pourquoi même ? Je suis curieuse :)

Fanny Dugas :
Le genre de post que tout le monde lit mais auquel personne ne repond (sauf, Sumbawa, mais ça ne  compte pas…). Là, on atteint des sommets ! Alors je fais un effort, pour une fois, je vais repondre ou plutôt commenter, en esperant etre utile, a vous et a d`autres.
On redescend sur terre ? L`expatriation c`est pas vraiment ca. C`est d`abord une question de pognon. Pour Bali, 12 000 euros (c`est mon chiffre : certains diront plus, d`autres dirons moins) :
pour vivre (sans excès) pendant six mois,
le temps de passer par les (différents) visas (couteux),
pour obtenir une autorisation de travailler,
pour trouver un travail,
sans oublier le billet de retour si ca ne marche pas.
Ensuite on peut parler de rêves, de motivation à revendre, sans doute aussi d`énergie débordante (comme tout le monde)…
Ni pour décourager, ni pour encourager : juste réaliste !
Si vous remplissez cette première condition, à votre disposition pour parler d`expatriation à Bali…
Bien-sûr, pour ceux qui ont déjà un job assuré et les retraités, c`est diffèrent.
Signé : un expat à Bali.

Merci de m'avoir répondu.
Une fois de plus mon enthousiasme passe pour pour de la naiveté...
Mais du coup, si je n'ai pas encore 12 000 € je ne peux pas parler expatriation ?
Pourtant il va bien falloir partir de quelque part pour que je puisse mettre en branle ce projet.
J'exposais mes rêves les pus fous, je ne suis pas une illuminée qui pense qu'il suffit de racheter un billet d'avion pour changer de vie. Dans le genre pragmatique et sérieux, je me pose là. Mes quinze dernières années le prouvent. A moi et mes proches du moins.
J'ai bien les pieds sur terre. A chaque fois que j'ai pris un virage dans ma vie (et parfois aussi violent et "en épingle" qu'une expatriation) j'avais les pieds bien ancrés. Mais sans cette motivation débordante je serai encore dans le Sud-Ouest à végéter. J'aurais sûrement 10 kg de trop. Certainement un compagnon ventripotent légèrement (passé 30 ans la bière laisse quelques souvenirs), qui aime le foot et ses copains. Et notre chien. Et moi. Et ça irait. J'aurai mon petit cercle d'amis, j'irai à Bordeaux prendre un shot de vie citadine. Au Cap Ferret pour rêver.
Mais jamais je n'aurai quitté ma province à 18 ans, jamais je n'aurais foulé quelques scènes françaises ou new yorkaises avec mon joli micro, jamais je ne prendrai des décisions plus essentielles que "lait de riz ou lait d'amande" ?!
Donc ma question : si je n'ai pas 12 000 € en poche, je ne suis pas habilité, autorisée ou même légitime pour m'expatrier ?
C'est sacrément dur comme jugement. Réaliste, certes. Recadrant à n'en pas douter.
Mais je préférerais savoir comment vous Floresbali, et d'autres, avaient réussi à partir pour vivre et travailler à Bali. Il me semblait être au bon endroit pour cette entraide là.

Fanny Dugas :
Ne racontez pas votre vie, restez dans le sujet. Il ne me semble pas m`être permis de vous juger. Si, si avec moins de 12 000 euros devant vous, vous êtes parfaitement « habilitée, autorisée ou même légitime pour vous expatrier » et en plus à galérer et regretter. Déçue en France + déçue a l`étranger = double peine.
Comment, moi ou d`autres avons réussi à partir pour vivre et travailler à Bali ? Voilà la bonne question et la réponse que j`y apporte.
A part quelques cadres d`entreprises avec salaire et avantages assurés ou selfmade (wo)men talentueux dans un domaine particulier et porteur, la plupart des expats (à Bali ou ailleurs) sont rentiers. Des gens qui ont vendu entreprises ou bien immobiliers en France ou ailleurs ou qui sont retraités. Quelques-uns (ré)investissent pour une nouvelle aventure professionnelle.
Une expatriation volontaire est difficile, longue et chère à organiser. A Bali, il est plus facile de dépenser son argent que d`essayer d`en gagner. C`est parfait pour les retraités (mon cas). Bali se mérite, il faut savoir attendre…
C`est vrai qu`il existe aussi une nébuleuse de gens qui « travaillent » sur internet, «  merdonnent » à droite à gauche dans des situations irrégulières et prennent de gros risques vis-à-vis de la législation du travail en Indonésie.
Je souhaite de tout cœur que vous puissiez vous faire embaucher par l'Ecolodge sur Gili Asahan… si toutefois le salaire vous convient.
Je doute fort que ce second post vous plaise plus que le premier…
Signé : un expat à Bali

Détrompez-vous, je préfère ce post au précédent. Je vous trouve moins "agressif". (même si raconter sa vie pour faire connaissance et apprendre des autres me semble essentiel quand même)(la mienne de vie, je la connais, par contre la vôtres à vous tous, je pourrais sûrement en apprendre beaucoup sur moi par la même occasion)
Et oui, je suis un brin susceptible au réveil. Et oui je travaille sur moi pour changer ça, aussi.
Mon idée, envie, de partir est assez vieux. Pour Bali c'est tout récent. Ce n'est même pas encore un projet, c'est le début du commencement de quelque chose qui émerge en moi. Mais je suis venue ici très vite pour justement, en savoir plus, obtenir de bonnes idées, des mises en garde aussi (eh oui). Histoire de ne pas partir dans tous les sens et de me perdre en route.
Je compte(ais) un peu sur ce forum pour échanger et comprendre, et apprendre un maximum.
Par contre c'est vrai que je me vexe facilement si à peine mon idée toute neuve, fragile et qui ne demande qu'à être aiguillée, organisée, renforcée... on décide de l'arracher comme une mauvaise herbe.
Je pense que tout se mérite dans la vie. Bali mais le reste aussi. Et je pense qu'il faut bien commencer quelque part.
Je ne suis pas rentière, je ne suis héritière que de ma bonne éducation et de mes valeurs. N'empêche. Aussi fou que ça puisse paraître, je ne vais pas rester 15 ans de plus à Paris. Et encore, dans 15 ans, l'âge de la retraite sera tout aussi loin. Parce que je mérite mieux que la vie que je mène.
Alors je vous remercie pour vos mots, pour le temps que vous avez pris à me répondre et pour votre souhait, pour cet ecolodge qui représente désormais pour toi tout ce vers quoi je pourrais aspirer, tendre, aujourd'hui. Je me le souhaite aussi. Mais - en imaginant que cette embauche devienne un jour effective (rêvons un peu) - avant ce départ, j'ai besoin de savoir où je vais, comment je vais m'y prendre, apprendre l'essentiel. Il est impensable pour moi de partir à l'aventure, "La fleur au fusil".

Je n embauche personne , je cherche un associé .....

On ne parlait pas de votre ecolodge...

Ho excusez moi

Bonjour Fanny Dugas

Une nouvelle discussion a été créée à partir de vos posts et des retours reçu sur le Forum Bali.

Cordialement
Kenjee
Expat.com

Et si on a 12 000 €?
On peut faire quoi?

desole de te decevoir mais avec  ce montant tu ne vas faire grand chose en moins d un an ils auront fondu
claude

Je me reconnais dans ce que tu dis Fanny.

Ton rêve t'appartient, il est bien d'être mise en garde mais des suggestions positives seraient bien plus constructives...

Je te conseille ce site pour des informations : http://balisolo.com/2015/10/05/trouver- … ob-a-bali/

Comme je vous comprend ... Je suis rentrer de Ce Magique VOIE AGE depuis le 3 octobre 2016... Je me demande ce que je fais ici ??? J'ai la Version 6.0 (ans)... Je sais que j'ai trouvé mon endroit... Comment parvenir à changer de Vie??? Pour l'instant Présent ... Je n'ai pas de Réponses... Je laisse L'Univers Conspirer à mes Souhaits..🎁🎁🌏🌏🌏

Staerseed2016 : Toujours pas redescencu sur terree ! Et je parie que tu n`as rien vu du vrai Bali...

Redescendu ... Il Est VRAI que je demande que L' Authentique ... A Découvrir ...c'est pour Bientôt ... Je ne vais pas t'attendre ...🌏🤗🌏

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Bali

Conseils pour bien choisir votre assurance santé à Bali.

Déménagement à Bali

Conseils pour préparer votre déménagement à Bali

Assurance voyage Bali

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage à Bali

Billet d'avion Bali

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour Bali