Close
Suivez toute notre actualité sur Facebook !

écart entre les riches et pauvre en France

L'écart se creuse déplus en plus entre les riches et les pauvres  en France.  Qu'en pensez vous ?

... quel rapport avec le forum Cameroun ?

C'est ce que j'allais dire, je vois pas le rapport avec le Cameroun, ceci dit ce phénomène est mondial .........!

Je crois qu'il est temps de dire la réalité  aux peuples africains paraport à l'immigration qu'il n'y a pas toujours des riches en France (Europe)  il y a beaucoup de pauvres et la pauvreté se creuse encore et encore comme au Cameroun.

Merci Ina pour votre réponse ; je crois que vous devriez peut-etre relancer une discussion sur le forum France, avec les explications que vous venez de nous donner .. merci ;)

ina22 :

Je crois qu'il est temps de dire la réalité  aux peuples africains paraport à l'immigration qu'il n'y a pas toujours des riches en France (Europe)  il y a beaucoup de pauvres et la pauvreté se creuse encore et encore...

Hello
Seulement vous oubliez que le pauvre en Europe est plus riche que le pauvre en Afrique .

Deja meme pour les besoins elementaires , en Afrique len pauvre narrive ni a manger ou a se vetir.
.
Ne comparer pas lincomparable

Seulement vous oubliez que le pauvre en Europe est plus riche que le pauvre en Afrique .

Déjà même pour les besoins elementaires , en Afrique len pauvre narrive ni a manger ou a se vetir.


Vous croyiez que vivre avec les allocations, les aides est une vie ...???  la réalité  est là aujourd’hui en France.
" les africains peuvent changer leurs meurs et système , l'Afrique pourra se développer un jour:  Exemple les Européens sont des bosseurs paraport a nos frère africains qui passe leur temps a faire la fête.

Faisant souvent le  voyage entre le Cameroun et la France,  j'aimerais expliqué au peuples africains ce qui leur attend en France quelques réalités seulement...

Il en va de la France comme de tous les autres pays du monde Ina. les riches sont de plus en plus riches et les pauvres s'enlisent de plus en plus. Mais, a qui la faute ?
je suis aussi d'accord qu'on peut se sentir diminuer quand on vit des allocations et aides.

Marc

la pauvreté quelque soit la forme sous laquelle elle se présente est inacceptable et devrait être combattu avec force et détermination partout ou elle se trouve ..........!

ina22 :

Seulement vous oubliez que le pauvre en Europe est plus riche que le pauvre en Afrique .

Déjà même pour les besoins elementaires , en Afrique len pauvre narrive ni a manger ou a se vetir.


Vous croyiez que vivre avec les allocations, les aides est une vie ...???  la réalité  est là aujourd’hui en France.
" les africains peuvent changer leurs meurs et système , l'Afrique pourra se développer un jour:  Exemple les Européens sont des bosseurs paraport a nos frère africains qui passe leur temps a faire la fête.

Vous parlez de vivre avec les allocations, comme une honte, une tare...
C'est déjà une bonne chose pour les dirigeants d'un pays, de pourvoir des minimas sociaux aux plus démunis. C'est une bonne chose d'organiser cette solidarité, même si, certains vont le décrier comme étant un cancer. D'autres ne vont se satisfaire que de cela.

Ma chère. Regardons la situation de plus près.
Savez-vous que ces minimas sociaux sont consentis sous plusieurs critères et conditions, aussi, ne perçoit qui veut? Ce n'est pas automatique et croyez-moi, je sais de quoi je parle : je suis Assistante sociale!

Savez-vous que, dans une société où le travail est de plus en plus difficile, comte tenu de la conjoncture économique, sans ces minimas, certaines personne mourront, non seulement de faim mais, de tout?

Savez-vous que ces minimas sociaux, permettent à ces personnes démunies, de participer à l'économie nationale, en consommant, à la hauteur de leurs possibilités?

je peux t'en citer des listes et des listes. Nous les travailleurs sociaux, nous sommes confrontés à une impuissance telle qu'on ne peut mm plus apporter le minimum vital aux nécessiteux, parce que les budgets sont en baisse voire, peu et nous assistons  à une massification de la pauvreté. De plus, nous nous retrouvons confrontés à l'afflux incompressible de migrants et des réfugiés, souvent économiques...

Alors, parler des minimas sociaux comme une honte, je ne peux pas l'accepter car, la France au moins, elle essaie de faire quelque chose pour les nécessiteux mais, elle est victime de sa générosité et se trouve face à des équations difficiles à résoudre.

Au Cameroun, il n'y a que la solidarité familiale et celle-ci, se trouve déjà en difficulté, je le constate.
Comme l'a dit quelqu'un, en France, un pauvre est plus riche qu'au Cameroun mais, c'est une autre vision des choses.

Un jour, un monsieur vient me voir car, il est à la fin de ses droits d'allocations chômage : il se retrouve avec des revenus qui ne peuvent même plus couvrir son loyer. Il doit quitter cet appartement. Il a 54 ans, il ne trouve pas de travail car, à cet âge, c'est difficile, etc... Le tableau est sombre et je n'ai pas grand chose à lui proposer. Vous savez ce que je lui propose? D'aller habiter chez sa vielle mère qui habite un petit appartement. C'est l'alternative à la rue...

Un autre monsieur, à peu près le mm profil, à part que lui, il a en plus, des problèmes de santé. Selon les critères d'octroi des minimas sociaux, il n'est pas éligible au RSA. J'envoie quand même sa demande mais, ma chef me la renvoie car, il n'a pas de projet, critère pour accorder le RSA... Mon petit monsieur va se retrouver sans couverture sociale qui lui permettra de continuer ses soins car, sans RSA...

Alors, en discutant avec un médecin psy, d'une structure partenaire, je trouve brèche pour inscrire le suivi de mon petit monsieur, afin qu'il soit suivi et, du coup, j'ai un projet pour lui... Bref, on jongle entre l'humain et la loi...Essayez de visualiser notre pression constante et notre impuissance.

Ces deux messieurs sont des bons alsaciens de souche, de plusieurs générations... Et pourtant....

Alors, non seulement je trouve inapproprié de parler des allocations en terme de mépris, elles ont le mérite d'exister même si elles ne répondent plus vraiment aux besoins qui ne font qu'évoluer dangereusement, mais aussi, tout le monde n'est pas éligibles à ces allocations, à commencer par les français eux-mêmes et aux  étrangers que s'ils sont en situation régulière et éligibles aux prestations sociales. Ce n'est pas automatique.

lilianez :
ina22 :

Seulement vous oubliez que le pauvre en Europe est plus riche que le pauvre en Afrique .

Déjà même pour les besoins elementaires , en Afrique len pauvre narrive ni a manger ou a se vetir.


Vous croyiez que vivre avec les allocations, les aides est une vie ...???  la réalité  est là aujourd’hui en France.
" les africains peuvent changer leurs meurs et système , l'Afrique pourra se développer un jour:  Exemple les Européens sont des bosseurs paraport a nos frère africains qui passe leur temps a faire la fête.

Vous parlez de vivre avec les allocations, comme une honte, une tare...
C'est déjà une bonne chose pour les dirigeants d'un pays, de pourvoir des minimas sociaux aux plus démunis. C'est une bonne chose d'organiser cette solidarité, même si, certains vont le décrier comme étant un cancer. D'autres ne vont se satisfaire que de cela.

Ma chère. Regardons la situation de plus près.
Savez-vous que ces minimas sociaux sont consentis sous plusieurs critères et conditions, aussi, ne perçoit qui veut? Ce n'est pas automatique et croyez-moi, je sais de quoi je parle : je suis Assistante sociale!

Savez-vous que, dans une société où le travail est de plus en plus difficile, comte tenu de la conjoncture économique, sans ces minimas, certaines personne mourront, non seulement de faim mais, de tout?

Savez-vous que ces minimas sociaux, permettent à ces personnes démunies, de participer à l'économie nationale, en consommant, à la hauteur de leurs possibilités?

je peux t'en citer des listes et des listes. Nous les travailleurs sociaux, nous sommes confrontés à une impuissance telle qu'on ne peut mm plus apporter le minimum vital aux nécessiteux, parce que les budgets sont en baisse voire, peu et nous assistons  à une massification de la pauvreté. De plus, nous nous retrouvons confrontés à l'afflux incompressible de migrants et des réfugiés, souvent économiques...

Alors, parler des minimas sociaux comme une honte, je ne peux pas l'accepter car, la France au moins, elle essaie de faire quelque chose pour les nécessiteux mais, elle est victime de sa générosité et se trouve face à des équations difficiles à résoudre.

Au Cameroun, il n'y a que la solidarité familiale et celle-ci, se trouve déjà en difficulté, je le constate.
Comme l'a dit quelqu'un, en France, un pauvre est plus riche qu'au Cameroun mais, c'est une autre vision des choses.

Un jour, un monsieur vient me voir car, il est à la fin de ses droits d'allocations chômage : il se retrouve avec des revenus qui ne peuvent même plus couvrir son loyer. Il doit quitter cet appartement. Il a 54 ans, il ne trouve pas de travail car, à cet âge, c'est difficile, etc... Le tableau est sombre et je n'ai pas grand chose à lui proposer. Vous savez ce que je lui propose? D'aller habiter chez sa vielle mère qui habite un petit appartement. C'est l'alternative à la rue...

Un autre monsieur, à peu près le mm profil, à part que lui, il a en plus, des problèmes de santé. Selon les critères d'octroi des minimas sociaux, il n'est pas éligible au RSA. J'envoie quand même sa demande mais, ma chef me la renvoie car, il n'a pas de projet, critère pour accorder le RSA... Mon petit monsieur va se retrouver sans couverture sociale qui lui permettra de continuer ses soins car, sans RSA...

Alors, en discutant avec un médecin psy, d'une structure partenaire, je trouve brèche pour inscrire le suivi de mon petit monsieur, afin qu'il soit suivi et, du coup, j'ai un projet pour lui... Bref, on jongle entre l'humain et la loi...Essayez de visualiser notre pression constante et notre impuissance.

Ces deux messieurs sont des bons alsaciens de souche, de plusieurs générations... Et pourtant....

Alors, non seulement je trouve inapproprié de parler des allocations en terme de mépris, elles ont le mérite d'exister même si elles ne répondent plus vraiment aux besoins qui ne font qu'évoluer dangereusement, mais aussi, tout le monde n'est pas éligibles à ces allocations, à commencer par les français eux-mêmes et aux  étrangers que s'ils sont en situation régulière et éligibles aux prestations sociales. Ce n'est pas automatique.

Oui et non mais terrain très glissant.
Exemple: pourquoi les migrants arrivant en France ont certains droits que non pas des Français sans abri?
Donc sujet critique et je pense qu'il vaut mieux clore mais ceci n'est qu'un avis personnel!

Hummm oui Pascal je suis d'accord, cette discussion n'a pas vraiment sa place sur le forum Cameroun et de plus des amalgames sont déjà entrain d'être faits .........

:cool:

Pascal S :
lilianez :
ina22 :

Seulement vous oubliez que le pauvre en Europe est plus riche que le pauvre en Afrique .

Déjà même pour les besoins elementaires , en Afrique len pauvre narrive ni a manger ou a se vetir.


Vous croyiez que vivre avec les allocations, les aides est une vie ...???  la réalité  est là aujourd’hui en France.
" les africains peuvent changer leurs meurs et système , l'Afrique pourra se développer un jour:  Exemple les Européens sont des bosseurs paraport a nos frère africains qui passe leur temps a faire la fête.

Vous parlez de vivre avec les allocations, comme une honte, une tare...
C'est déjà une bonne chose pour les dirigeants d'un pays, de pourvoir des minimas sociaux aux plus démunis. C'est une bonne chose d'organiser cette solidarité, même si, certains vont le décrier comme étant un cancer. D'autres ne vont se satisfaire que de cela.

Ma chère. Regardons la situation de plus près.
Savez-vous que ces minimas sociaux sont consentis sous plusieurs critères et conditions, aussi, ne perçoit qui veut? Ce n'est pas automatique et croyez-moi, je sais de quoi je parle : je suis Assistante sociale!

Savez-vous que, dans une société où le travail est de plus en plus difficile, comte tenu de la conjoncture économique, sans ces minimas, certaines personne mourront, non seulement de faim mais, de tout?

Savez-vous que ces minimas sociaux, permettent à ces personnes démunies, de participer à l'économie nationale, en consommant, à la hauteur de leurs possibilités?

je peux t'en citer des listes et des listes. Nous les travailleurs sociaux, nous sommes confrontés à une impuissance telle qu'on ne peut mm plus apporter le minimum vital aux nécessiteux, parce que les budgets sont en baisse voire, peu et nous assistons  à une massification de la pauvreté. De plus, nous nous retrouvons confrontés à l'afflux incompressible de migrants et des réfugiés, souvent économiques...

Alors, parler des minimas sociaux comme une honte, je ne peux pas l'accepter car, la France au moins, elle essaie de faire quelque chose pour les nécessiteux mais, elle est victime de sa générosité et se trouve face à des équations difficiles à résoudre.

Au Cameroun, il n'y a que la solidarité familiale et celle-ci, se trouve déjà en difficulté, je le constate.
Comme l'a dit quelqu'un, en France, un pauvre est plus riche qu'au Cameroun mais, c'est une autre vision des choses.

Un jour, un monsieur vient me voir car, il est à la fin de ses droits d'allocations chômage : il se retrouve avec des revenus qui ne peuvent même plus couvrir son loyer. Il doit quitter cet appartement. Il a 54 ans, il ne trouve pas de travail car, à cet âge, c'est difficile, etc... Le tableau est sombre et je n'ai pas grand chose à lui proposer. Vous savez ce que je lui propose? D'aller habiter chez sa vielle mère qui habite un petit appartement. C'est l'alternative à la rue...

Un autre monsieur, à peu près le mm profil, à part que lui, il a en plus, des problèmes de santé. Selon les critères d'octroi des minimas sociaux, il n'est pas éligible au RSA. J'envoie quand même sa demande mais, ma chef me la renvoie car, il n'a pas de projet, critère pour accorder le RSA... Mon petit monsieur va se retrouver sans couverture sociale qui lui permettra de continuer ses soins car, sans RSA...

Alors, en discutant avec un médecin psy, d'une structure partenaire, je trouve brèche pour inscrire le suivi de mon petit monsieur, afin qu'il soit suivi et, du coup, j'ai un projet pour lui... Bref, on jongle entre l'humain et la loi...Essayez de visualiser notre pression constante et notre impuissance.

Ces deux messieurs sont des bons alsaciens de souche, de plusieurs générations... Et pourtant....

Alors, non seulement je trouve inapproprié de parler des allocations en terme de mépris, elles ont le mérite d'exister même si elles ne répondent plus vraiment aux besoins qui ne font qu'évoluer dangereusement, mais aussi, tout le monde n'est pas éligibles à ces allocations, à commencer par les français eux-mêmes et aux  étrangers que s'ils sont en situation régulière et éligibles aux prestations sociales. Ce n'est pas automatique.

Oui et non mais terrain très glissant.
Exemple: pourquoi les migrants arrivant en France ont certains droits que non pas des Français sans abri?
Donc sujet critique et je pense qu'il vaut mieux clore mais ceci n'est qu'un avis personnel!

Tout migrant qui arrive et qui fait une demande d'asile auprès de l'ofpra dans n'importe quelle  préfecture qui lui délivre une attestation de demande d'asile. Il perçoit une allocation de demande d'asile, pendant la durée d'étude de sa demande par l'ofpra (office français de la protection de réfugiés et des apatrides) Cette allocation n'est versée qu'aux personnes n'ayant aucune ressource et elle est égale au RSa. Elle cesse d'être versée dès la notification de l'ofpra.

Quant aux sans - abris, comme je l'ai dit plus haut, il y a des critères d'éligibilité au RSa et la plus part des sans abris perçoivent le rsa et, peuvent accéder aux structures d'accueil et de réinsertion sociale (chrs : centres d'hébergement et de réinsertion sociale. Le nom veut tout dire) Le hic, c'est qu'il n'y avait pas déjà assez de places avant la crise économique et sociale, maintenant, c'est pire.
Quant aux migrants, ils peuvent être hébergés dans des CADA (centre d'accueil de demandeurs d'asile) si place il y en a.
La fameuse polémique sur des migrants mieux reçus que les sans abris français n'est qu'une polémique populiste de plus car, il n'y a aucune loi qui va favoriser les étrangers que les français... Malheureusement, comme je l'ai dit, nous observons certains critères devant des situations de tensions.

j'accompagne actuellement six familles albanaises qui ont fait des demandes d'asile. Elles ont toutes été déboutées de leurs demandes, pour la bonne raisons que l'Albanie ne fait pas partie des pays considérés comme peu sûr, selon les critères de la demande d'asile conventionnelle de 1951 ou Convention de Genève... Mais, ces personnes ne peuvent pas retourner et ne veulent pas y retourner pour diverses raisons. Elles ne sont pas du tout aidées par les structures sociales car, elles observent la loi et ne peuvent pas aider les personnes en situation irrégulière.

Alors, ceux qui donnent des informations qu'il suffit d'être en France pour percevoir des allocations, ne disent pas la vérité. J'ai vu plein de gens piégés dans des situations impossibles, parce qu'ils n'arrivaient pas à régulariser leurs situations. J'ai vu bcp qui passent par des voies totalement illégale, inhumaines et amorales...

Steph.k :

Hummm oui Pascal je suis d'accord, cette discussion n'a pas vraiment sa place sur le forum Cameroun et de plus des amalgames sont déjà entrain d'être faits .........

:cool:

je pense moi, qu'il faut aussi en parler car, cela pourrait éclairer certains utopistes qui viennent mourir dans la Méditerranée
Pas plus tard que la semaine dernière, une amie m'a présentée son frère camerounais et qui a fait une demande d'asile, pour "entrer" dans le circuit de l'afflux de réfugiés et migrants. Or, ce dernier a bourlingué à Dubaï, Chine, Italie et j'en passe. D'autres camerounais de la ville lui ont conseillé de faire une demande d'asile...

Lorsque je lui demande quels sont les critères de demande d'asile Conventionnel, Constitutionnel ou aides subsidiaires (on trouve toutes les infos sur le net) il n'a pas pu me répondre. Et pourtant, tout se joue sur l'entretien devant un collège d'experts, connaissant la situation du pays du ressortissant...

Je leur ai dit que moi, je refuse de l'aider car, c'est une situation qui va à l'encontre de mon éthique. Puis, je sais aussi qu'il va se faire aplatir devant la commission. S'il avait eu des informations fiables, il ne se serait pas laissé tomber dans ce piège dans lequel, je sais qu'il est tombé...

Donc, je pense que cette discussion a aussi sa place ici. En tout cas, je reste à la disposition de ceux qui veulent des infos fiables. Si j'en connais, je les donne. Beaucoup de gens sur ce site m'interrogent en MP, ce serait aussi intéressant d'en donner de façon publique, si cela peut aider certains.

Oui bien sûr Liliane ce sujet est très important, mais l'intituler de la discussion est un peu hors sujet nous sommes sur le forum Cameroun et les sujets devraient concerner le Kamer ..........  :cool:

PS : pourquoi ne pas lancer une discussion sur ce sujet qui te tien à coeur ...... ;)

Steph.k :

Oui bien sûr Liliane ce sujet est très important, mais l'intituler de la discussion est un peu hors sujet nous sommes sur le forum Cameroun et les sujets devraient concerner le Kamer ..........  :cool:

PS : pourquoi ne pas lancer une discussion sur ce sujet qui te tien à coeur ...... ;)

Ce sujet ne me tient pas particulièrement à coeur car, trop vaste, complexe et délicat...
Je viens de m'installer comme Assistante sociale en libérale: même si je n'ai pas la pression institutionnelle (dans le cadre d'une structure soumise à une hiérarchie) mais, je suis soumise à une pression juridique, structurelle et autre. C'est rageant de se sentir impuissant face à des situations pénibles...
Mais, je suis légaliste...


Je préfère apporter certaines précisions, si je connais la réalité et ne veux pas que certains aillent vers une information erronée.

J'entends tellement les gens dire aux Cameroun, qu'en France, tu as droit aux allocations même si tu ne travailles pas. Ou, avec les allocations, on peut vivre sans travailler ou, même si vous touchez les alloc, vous êtes quand plus riche qu'au Cameroun, etc...

Toujours est-il que certains sont attirés, comme des papillons vers la lumière et se brulent les ailes ou meurent.

Certains vont vouloir faire le voyage par d'autres moyens comme des mariages et autres...

D'autres, comme l'initiatrice de ce post, vont parler de ces alloc, avec une connotation de mépris....
Le sujet est trop vaste mais, il a une place ici car, il s'agit de l'expatriation.

Bonjour Liliane,
J'apprécie beaucoup ta contribution sur ce fil mais je me permet juste d'apporté une petite nuance: j'ai relu le post d'INA22 et je ne crois pas décelé de mépris pour les bénéficiaires d'allocations. je peux me tromper évidemment mais je crois simplement qu'elle dit comme toi que la position de bénéficiaire d'allocations n'est pas une position enviable et que si justement les camerounais encore vivant au pays savaient tout ce que ça implique comme sacrifices ils ne sacrifieraient pas des années de leur vie et des millions de francs CFA avec pour objectif ce mirage.

le conseil que je donne systématiquement lorsque quelqu'un vient me voir pour tenter cette aventure je leur répond invariablement: Il vaut mieux qu'ils investissent cet argent à développer l'activité qui leur a permit de réunir cette somme car ils feront fortune trois fois au Cameroun avant d'avoir simplement pu régulariser leur situation en France.

pour ceux qui veulent partir en Amérique du nord par la procédure légale c'est une autre histoire... (encore une terre d’accueil mais que pour les intellectuels BAC +5 mais dans certaines filières uniquement)

La France n'est plus une terre d’accueil même pour les déshérités et il faut le faire savoir. ne serait-ce que pour cette raison je crois que ta contribution est très importante mais il est vrai que tous ne lisent pas tous les sujets et il serait intéressant de déplacer ces contribution dans une nouvelle discussion avec pour titre: voici ce qui attend les candidats à l'immigration clandestine en France.

C'est mon humble avis.

frangin :

Bonjour Liliane,
J'apprécie beaucoup ta contribution sur ce fil mais je me permet juste d'apporté une petite nuance: j'ai relu le post d'INA22 et je ne crois pas décelé de mépris pour les bénéficiaires d'allocations. je peux me tromper évidemment mais je crois simplement qu'elle dit comme toi que la position de bénéficiaire d'allocations n'est pas une position enviable et que si justement les camerounais encore vivant au pays savaient tout ce que ça implique comme sacrifices ils ne sacrifieraient pas des années de leur vie et des millions de francs CFA avec pour objectif ce mirage.

le conseil que je donne systématiquement lorsque quelqu'un vient me voir pour tenter cette aventure je leur répond invariablement: Il vaut mieux qu'ils investissent cet argent à développer l'activité qui leur a permit de réunir cette somme car ils feront fortune trois fois au Cameroun avant d'avoir simplement pu régulariser leur situation en France.

pour ceux qui veulent partir en Amérique du nord par la procédure légale c'est une autre histoire... (encore une terre d’accueil mais que pour les intellectuels BAC +5 mais dans certaines filières uniquement)

La France n'est plus une terre d’accueil même pour les déshérités et il faut le faire savoir. ne serait-ce que pour cette raison je crois que ta contribution est très importante mais il est vrai que tous ne lisent pas tous les sujets et il serait intéressant de déplacer ces contribution dans une nouvelle discussion avec pour titre: voici ce qui attend les candidats à l'immigration clandestine en France.

C'est mon humble avis.

Très éclairé, comme d'habitude

C'est vrai que j'ai été un peu fort en y décelant une petite note de mépris pour ceux qui ne vivent que des allocs...

Je connais tellement des gens qui n'ont que cela et parce qu'ils n'ont pas de choix. Je connais les gens qui ne peuvent même pas avoir cela....

C'est vrai, une rubrique dans le sens d'informations aux candidats à l'immigration serait la bienvenue mais, je ne peux pas en parler car, c'est trop vaste et je ne maîtrise pas tous les sujets. Je préfére apporter des petites touches sur des infos transversales à mon expérience professionnelle et personnelle, en contribution avec celles des autres.

Lorsque j'en parlais de façon orale à mon entourage à Ebolowa. On m'a toujours répliquée que je suis méchante et menteuse car, si c'était réellement le cas, pourquoi moi, j'y vis, que je les laisse faire leurs expériences...

Je comprends tout à fait et je n'insiste pas trop car, je me donne juste une responsabilité morale d'avertir, informer mais, je laisse et respecte le libre-arbitre de chacun

Et ceux qui sont déjà ici mais, "piégés" ils me fuient comme de la lèpre car, ils n'aimeraient pas que je leur dise ce qui en est... Peut-être qu'ils ont besoin de continuer à rêver...

frangin :

B

La France n'est plus une terre d’accueil même pour les déshérités et il faut le faire savoir. ne serait-ce que pour cette raison je crois que ta contribution est très importante mais il est vrai que tous ne lisent pas tous les sujets et il serait intéressant de déplacer ces contribution dans une nouvelle discussion avec pour titre: voici ce qui attend les candidats à l'immigration clandestine en France.

C'est mon humble avis.

Salut Frangin comment vas tu,

si la France est toujours une terre d'accueil, mais c'est un peu plus compliqué depuis quelques temps. maintenant effectivement il serait intéressant d'argumenter sur le sujet avec une nouvelle discussion.

:cool:

Discussion difficile mais je pense importante ... enfin, peut-être pas sous cette forme sur le forum Cameroun en tous cas.

Au passage, (message person) un merci à lilianez, pour le travail que vous faites, on a besoin de gens comme vous.

Il y a un manque d'informations aussi bien côté Français, que Camerounais. Je pense comme Frangin, lorsque je vois toutes personnes n'aviguants sur des embarcations je n'ose pas dire le mot. Je pense aussitôt je préfèrerais avoir faim chez moi que chez les autres. Maintenant je dois dire que je suis fière que mon pays essaie de donner un minimun vital, par humanité et aussi je ne voudrais pas voir dans mon pays des hommes et des femmes dormir dans la rue comme en Inde                                              Pourtant j'ai bien vu à Paris, un couple de Rom avec leurs 2 enfants dormir en pleine place de la Bastille le jour ils mettaient leurs semblants de matelats à l'interrieur du vieille cabine téléphonique, il y a quelque temps que je ne suis pas allée à Paris, je ne sais donc pas s'ils y sont encore (d'autant plus que les cabines téléphoniques se font de plus plus rares..
Les très riches et très pauvres ont toujours existés, il est vrai que depuis la crise, il y a davantage de pauvres, et davantage de riches.
Un changement de mentalité serait bienvenu, (Un pauvre qui s'enrichit est insupportable, il attrape le virus de l'intolérance, et pour cause il ne veut pas voir ceux qu'ils lui rappellent un passé douloureux.)

Mary.casablance :

Il y a un manque d'informations aussi bien côté Français, que Camerounais. Je pense comme Frangin, lorsque je vois toutes personnes n'aviguants sur des embarcations je n'ose pas dire le mot. Je pense aussitôt je préfèrerais avoir faim chez moi que chez les autres. Maintenant je dois dire que je suis fière que mon pays essaie de donner un minimun vital, par humanité et aussi je ne voudrais pas voir dans mon pays des hommes et des femmes dormir dans la rue comme en Inde                                              Pourtant j'ai bien vu à Paris, un couple de Rom avec leurs 2 enfants dormir en pleine place de la Bastille le jour ils mettaient leurs semblants de matelats à l'interrieur du vieille cabine téléphonique, il y a quelque temps que je ne suis pas allée à Paris, je ne sais donc pas s'ils y sont encore (d'autant plus que les cabines téléphoniques se font de plus plus rares..
Les très riches et très pauvres ont toujours existés, il est vrai que depuis la crise, il y a davantage de pauvres, et davantage de riches.
[b]Un changement de mentalité serait bienvenu, (Un pauvre qui s'enrichit est insupportable, il attrape le virus de l'intolérance, et pour cause il ne veut pas voir ceux qu'ils lui rappellent un passé douloureux.)/b]

Maintenant il y a des migrants qui dorment à mm le sol à Paris. Annie Hidalgo, maire de Paris a décidé de faire construire un centre...

Il faut venir voir comment les migrants vivent à Calais... D'ailleurs, on n'a pas besoin de venir, les télévisions sont là pour rendre compte. Presque tout le monde est cablé au Cameroun

ha haha, Pauvre France si Généreuse. Que Dieu bénisse la France

Merci, c'est sympa.
Mais c'est la mentalité des humains qu'il faut changer, Dieu n'a pas grand chose à voir avec notre mentalité mondiale, Du tout pour moi, les autres qu'ils se dém...... avisez vous un jour d'avoir plus qu'un ami ou même qu'un membre de votre famille,, vous allez tout de suite constater un comportement différent.

Humm il y a toujours eût et il y aura toujours des gens fortunés et des gens qui vivront dans la pauvreté. croire que cela changera est utopique.......
La question serait, est ce que la richesse matériel est la clé pour être heureux et en bonne santé dans la vie.......!

Steph.k :

Humm il y a toujours eût et il y aura toujours des gens fortunés et des gens qui vivront dans la pauvreté. croire que cela changera est utopique.......
La question serait, est ce que la richesse matériel est la clé pour être heureux et en bonne santé dans la vie.......!

Au moins, la France a pensé aux pauvres, mm si ce n'est pas parfait

Heureux, et bien je n'en sais rien, pour  l'unique raison, lorsqu'on a tout le rêve n'existe plus, l'argent ne donne pas la santé, mais éventuellement vous sauvez, en allant à l'autre bout de la terre afin d'entrer dans un hôpital hyper équipé, mais cela ne marche toujours. Enfin j'aime bien vivre avec ce que j'ai, sans trop me préoccuper des très riches.    QUANT A HEUREUX c'est quoi exactement, lorsque les autres sont plus importants que vous même,!!!!

Salut tout le monde
Steph, la richesse materiel n'est pas suffisante pour rendre heureux, mais ca commence bien par la.

Marc

Le plus important n'est pas que cela commence pas là.
La bêtise humaine se comporte ainsi, vous avez beaucoup d'argent, autour de vous on dira :
Il est beau, intelligent, cultivé enfin tous les adjectifs quallificatifs et toutes les qualités qu'est susceptible d'avoir un pauve. C'est ainsi et cela sera jusqu'à la nuit des temps.

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Cameroun

Conseils pour bien choisir votre assurance santé au Cameroun.

Déménagement au Cameroun

Conseils pour préparer votre déménagement au Cameroun

Assurance voyage Cameroun

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage au Cameroun

Billet d'avion Cameroun

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour le Cameroun