Close

A PROPOS DE VOTRE OU DE VOS RETRAITES COMPLÉMENTAIRES EN 2016

Bonjour,

En avril dernier,  comme vous avez pu le constater, votre ou vos retraites complémentaires n’ont pas augmenté. Il est ntéressant de savoir pourquoi.....

En effet en fin 2015 (octobre précisément) le patronat et trois syndicats ont signé un accord qui est appliqué : Dorénavant la revalorisation des retraites n’aura plus lieu en Avril, mais en novembre 2016. (Et 7 mois de gagné pour nos régimes de retraite….) Donc RDV en novembre 2016 si…….

Eh oui, il y a un si, car encore un coup du patronat et de ces syndicats, ils ont en effet prévu de faire des économies (sur notre dos bien sûr, pas sur le leur….) en décidant  que les retraites seraient réévaluées avec une incidence inférieure d’un point par rapport à l’inflation. En clair, en 2016 l’inflation (ou hausse des prix) sera selon les prévisions annoncées par l’INSEE de l’ordre de 1 % et dans la pratique, il ne devrait donc pas y avoir en novembre d’augmentation sur votre retraite ! 

Préparez-vous donc à vous serrer la ceinture encore d’un cran  cette année ! Votre « cochonnet » va encore en prendre un coup cette année, vous ne pourrez plus l’alimenter et pire vous risquez à ce rythme de l’amaigrir…….

Cordialement,

@Lebat1

On s'est trompé d'histoire de démocratie ...

On les a laissé faire ...

On est cons ...

Dans une prochaine vie, on ne les laissera pas faire, on contrôlera ... :)

Amitiés  :cheers:

roro

EINSTEIN a dit : Si vous courez assez vite autour d'un arbre, vous arriverez à vous rattraper en vous xxx. Si vous votez Hollande en 2017, cela aura le même effet ...

Cher Le bat,  on va vous appeler Cassandre. Ce que vous écrivez est tellement juste que ça en crève les yeux (de ceux qui les ouvrent).
Pour être élu il faut favoriser une partie de la population au détriment de l'autre.  Et l'autre c'est nous. On suppose appeler cela la démocratie.
Voltaire suggérait un despotisme éclairé. Je vote pour Voltaire.

Bonjour,
ne pas oublier que les complémentaires doivent "augmenter" en fonction de l'inflation moins 1 %.....donc pas d'inflation....pas d'augmentation.....

http://droit-finances.commentcamarche.n … aites-2016

et si les réserves financières des complémentaires s'épuisent rapidement ( < 60 mds environ fin 2015) dans les prochaines années, le risque est de voir le montant des pensions "baisser" de 10 à 15%.... !!

Car la "répartition" c'est de reverser "aux retraités" ce qu'on encaisse "des salariés et des employeurs"....et le déficit n'est pas près d'être réduit...ou si peu.... (plus de 3 mds en 2015)....

http://www.latribune.fr/economie/france … 59273.html

Mais soyons "bons joueurs"...(ici, nous faisons des "économies" et nous avons "récupéré" une partie de CSG/CRDS ce qui fait 4% d'augmentation....quand même)....vu ce qui attend, avec les prochaines mesures, les futurs retraités qui eux, ne sont pas 'sortis" de l'auberge....

Cdlt,
Serge

Bonjour,

Étrangement, ce n'est pas si sur que les pensions vont baisser si vite et d'autant (10 à 15%) ...
Il y a moyen de s'y prendre autrement ...!

Avez vous vu comme "ils" cherchent comment s'y prendre pour supprimer tous les "régimes spéciaux", comment augmenter le "temps" de cotisations ...

On en reparlera dans quelques années ... :)

Amitiés à tous

roro

Un Saludo à toutes et à tous  :top:

Merci pour l'info ....

Sans vouloir offenser qui que ce soit, il faut tout de même reconnaître que le système des retraites par répartition - qui était un excellent système d'un point de vue sociétal - est gravement affecté aujourd'hui faute de n'avoir jamais réellement évolué ces 25/30 dernières années, alors que la société française transformée l'exigeait et que les alertes en ce sens n'ont pas manqué !

Peu importe les gouvernances qui se sont collées à l'exercice du pouvoir, les défaillances en cascade se sont succédé avec une constance remarquable.
Parallèlement les réponsables de ce fiasco généralisé sont parfaitement identifiés et vous connaissez tous la formule : "quand on veut tuer son chien on dit qu'il a la rage".

Ne nous y trompons pas car en l'état le système n'est plus réformable et l'emplâtre sur la jambe de bois sert de catalyseur.

Le système des retraites par capitalisation tente timidement de se subsituer aux défaillances connues et tues.
Le système n'en est cependant pas moins risqué  par ces temps de turbulences spéculatives, puisque l'épargne des travailleurs est capitalisée, très souvent à leur insu, dans des fonds "vautours" qui se volatilisent sans grandes conséquences pour leurs auteurs sitôt le larcin ficelé.

Quoi faire pour bien faire ?  :sick

amiroro :

Bonjour,

Étrangement, ce n'est pas si sur que les pensions vont baisser si vite et d'autant (10 à 15%) ...
Il y a moyen de s'y prendre autrement ...!

Avez vous vu comme "ils" cherchent comment s'y prendre pour supprimer tous les "régimes spéciaux", comment augmenter le "temps" de cotisations ...

On en reparlera dans quelques années ... :)

Amitiés à tous

roro

Il serait grand temps de s'en occuper, mon cher Robert, de ces fameux régimes spéciaux, mais le mal est fait et ils ne reviendront jamais en arrière sauf gros bouleversement dans le paysage politique français - ce dont je doute énormément -

Exemple :  le régime spécial de retraite des salariés d'EDF et de GDF Suez. On y découvre que la pension moyenne versée à ces agents a augmenté en 25 ans de 72% au-delà de l'inflation.
Cherchez l'erreur ....

La suite ici  :

les caisses de retraite du privé  (ainsi que l'argent de nos impôts) "subventionnent"  et renflouent les caisses largement déficitaires des fonctionnaires qui distribuent de généreuses retraites à ses agents au regard de leurs cotisations et durée de cotisations.

J'ai hâte de quitter ce nœud de vipères ....

A très bientôt , au soleil de l'Algarve .....
Amicalement

Bonjour,

@Mouny1

Je suis tout à fait d'accord avec vous, il y a bien longtemps que le régime des retraites aurait dû être adapté à la situation économique qui elle évolue.

Et les gestionnaires le savaient,

Mais  voilà, tous les gouvernements qui ont eu ce soucis à traiter ont au pire colmaté les brèches laissant la suite au prochain gouvernement. (Comme bien d'autres dossiers !)

Pour réformer, il faut l'accord de tous. Nous sommes en démocratie. Et la démocratie à ses limites, on le voit dans toutes les grandes questions que les gouvernements ont eu à traiter.  Ils sont faibles bien souvent et hésitent à mécontenter les électeurs. Au pire, s'ils tentent une réforme, le peuple descend dans la rue, le gouvernement fait marche arrière......  On en arrive à passer certaines lois, en cachette, durant les vacances !

Il y a un gros problème !  D'où des injustices comme celles signalées plus haut, qu'aucun gouvernement ne peut résoudre.

La démocratie  à du mal à fonctionner, seul un changement radical permettrait de relancer la machine.......   En perspective des jours qui ne seront certainement  pas joyeux.....

Cordialement

Bonjour @lebat1,

à propos des complémentaires Arrco et Agirc, ce sont les partenaires sociaux (syndicats patronaux et salariés)  qui sont à la manœuvre....le gouvernement s'occupe du régime vieillesse et du plafond sécurité sociale.
Effectivement le gouvernement recule chaque fois "sous la pression"...mais a un moment il faudra prendre des mesures....
Les partenaires sociaux "s'adaptent" au régime vieillesse, il faut savoir que les complémentaires devaient être prises à 65 ans, mais ils ont créés l'AGFF qui permet de partir quand on a la retraite vieillesse à "taux plein"....
Quant au plafond sécurité sociale qui augmente parfois plus que l'inflation, c'est le gouvernement qui le fixe, puisque pas mal de cotisations se calculent sur ce montant....plus il est haut et plus le montant des cotisions est élevé....

C'est un problème crucial pour les générations à venir....et surtout pour les jeunes qui ont du mal à payer plus de 23 % de charges (ils se demandent s'ils auront droit à une "retraite"...), sur leur salaire brut pour les retenues sociales en tout genre....
Rappelez vous que lorsque nous avons commencé à travailler, le montant des retenues sociales était d'à peine 6 %.....
Cdlt,
Serge

... je crois que la base de calcul de la complémentaire est le salaire brut moins le plafond SS.... je vérifierai à l'occasion.
Boa noite.

@Lebat

"Pour réformer il faut l'accord de tous. Nous sommes en démocratie .... ".

Certes. Encore faut-il que la démocratie commence par se respecter elle-même.

L'incompétence et/ou la corruption généralisée de la classe politique qui s'est fait déposséder du pouvoir par des lobbies surpuissants et qui n'est donc plus en mesure de gouverner, ne laisse effectivement rien présager de très euphorisant dans un futur proche.

Le peuple n'ignore pas que l'exercice du pouvoir est un casse-tête incontestable mais, pour de multiples raisons il s'est désintéressé depuis longtemps de ses dirigeants passe-droits, en lévitation permanente, qui ont perdu tout contact avec la réalité.  Ça le peuple l'a bien intégré !

Quand une partie du peuple descend dans la rue c'est aussi pour répondre au spectacle navrant et intolérable auquel il est contraint d'assister, impuissant.

Bonjour @pertinax,

la retraite complémentaire se calcule effectivement sur le salaire brut( par points, en fonction d'un salaire de référence, dont le montant est calculé chaque année et du taux de cotisation prélevé et du prix d'appel des cotisations) :

http://www.agirc-arrco.fr/particuliers/ … -retraite/

Arrco jusqu'au plafond de la sécurité sociale (tranche A), avec un taux de 6 à 8%...
l'Agirc sur la tranche B (au-delà du plafond sécurité sociale et jusqu'à 4 plafonds),
la tranche C, au-delà de 4 plafonds ( ne se "liquider" qu'à 65 ans...)

C'est "un peu compliqué" pour les salariés actuels qui ont du mal à évaluer leur future retraite....

pour nous, c'est déjà fait ....et on devra "se contenter" des points que nous avons acquis durant notre activité professionnelle....

Cdlt,

Serge

oui nous ne sommes pas mieux en belgiques helas

Faut il rappeler que la naissance du système par répartition est dû à la faillite de l'emprunt russe qui a ruiné des milliers de pensionnés.  Et depuis un siècle rien ne bouge en France pour réintégrer la retraite dans le jeu économique. ...

Bonjour,
concernant le retraite par répartition, on peut dire "heureusement" que ce système à été mis en place dans les années 40....certes, il fallait prendre des mesures pour le maintenir en place, mais comme c'est politique, personne n'a pris le problème au sérieux et le réveil est douloureux....
le plus dur, étant pour les jeunes actuels qui eux paient et ne savent pas quel sera leur avenir "lointain" au niveau des retraites....
Quant à nous, même si les pensions ne sont revalorisées, nous pouvons être heureux d'avoir ce que nous avons....
Cdlt,
Serge

A propos de la retraite par répartition ...

J'aurais vraiment tendance à défendre ce système qui s'autoalimente, à l'image d'un marché, quel qu'il soit ...

Les jeunes ne savent pas ce que sera demain ... Ce n'est pas nouveau ... À l'époque, souvenez vous, lorsque vous étiez jeunes "aussi" ...

S'ils veulent des certitudes, les jeunes peuvent toujours tenter d'obtenir que la retraite par répartition soit inscrite dans la Constitution (Et la future à venir) ...!

Et à l'opposé ... Souvenez vous des "fonds de pension" aux USA ... Ils étaient bien dans le jeu économique ... Et avez vous en mémoire ce qu'il advint ?

Il faudrait juste quelques personnes éclairées pour "lisser" les "vagues" démographiques  ( ... Oui, je sais, la baby boum a provoqué plus qu'une vague : Un déferlement ... Mais "on" le savait, pas vrai?)

Amitiés  :cheers:

roro

Modéré par kenjee il y a 2 mois
Raison : Contenu inapproprié modéré

Bonjour,
voici un lien qui pourrait vous "plaire" :

https://www.boursorama.com/actualites/r … 1075ce8f74

Cdlt,
Serge

amiroro :

A propos de la retraite par répartition ...

J'aurais vraiment tendance à défendre ce système qui s'autoalimente, à l'image d'un marché, quel qu'il soit ...

Les jeunes ne savent pas ce que sera demain ... Ce n'est pas nouveau ... À l'époque, souvenez vous, lorsque vous étiez jeunes "aussi" ...

S'ils veulent des certitudes, les jeunes peuvent toujours tenter d'obtenir que la retraite par répartition soit inscrite dans la Constitution (Et la future à venir) ...!

Et à l'opposé ... Souvenez vous des "fonds de pension" aux USA ... Ils étaient bien dans le jeu économique ... Et avez vous en mémoire ce qu'il advint ?

Il faudrait juste quelques personnes éclairées pour "lisser" les "vagues" démographiques  ( ... Oui, je sais, la baby boum a provoqué plus qu'une vague : Un déferlement ... Mais "on" le savait, pas vrai?)

Amitiés  :cheers:

roro

Bonjour l'Ami Roro,

Lorsque j'étais étudiant ( il y a 50 ans ) nous avions eu un mémoire à réaliser sur "L'avenir des retraites par répartition à l'horizon 2010 ".

Nous étions arrivés à la conclusion que le système par répartition ne devait pas être remis en cause mais qu'il fallait le compléter par un système  par capitalisation.

Donc effectivement, on savait...

Amicalement

Gérard

#20 Désolé Robert, au regret d'être d'un avis différent j'aurais tendance à dire que le système s'auto-alimente de la même manière que le Jourdain alimente la mer Morte (elle baisse de 1,45 m par an).
De moins en moins de cotisants, de plus en plus de bénéficiaires, trouver un équilibre est improbable. Regardons donc comment ils ont fait ailleurs.
Gérard a raison, cela fait plus de 50 ans que l'on sait qu'on court à la faillite. Mais aucun chef d'état ne veut être celui de la faillite du système. Pour le moment on a la CSG, le RDS, la TS et l'endettement pour bricoler....

@Pertinax

Bonsoir cher ami,

Attention à ne pas manier le sophisme, ton esprit éclairé vaut davantage ... :)
(Et regarder ailleurs ... Si ça suffisait ... Ou bien TOUT regarder ailleurs, pas seulement ce qui sert à étayer son hypothèse, même quand on la nomme certitude ...).

Nous sommes maintanant dans un monde à un tel niveau d'absurdité que confier son argent, son avenir, sa vieillesse à un groupe de financiers, qu'on appellera comme on veut (Fonds de pensions, par exemple) relève de l'inconscience ...

L'intérêt de la "répartition" est qu'il n'y a aucun argent à voler ni faire disparaître puis qu'il n'y a pas d'argent en stock ...

Les vagues oscillations qui réveillent les peurs principalement chez ceux qui n'ont rien à craindre sont, un coup défavorables et le coup d'après favorables ... Et la "répartition" n'est affectée par aucun des cracks financiers ou autres dévaluations ... Elle demeure sereine ... Ce qui entre est redistribué: C'est lumineux ...
Pareil que lorsque tu donnes de l'argent à des nécessiteux, ça revient illico par la consommation ... Alors que si tu confies ton argent à un fonds "financier" très rapidement, tu ne sais plus où il est ... Et un jour ou l'autre, arrive un grand coup de râteau sur le marché te ratisse tes économies ...

@Gérard ... Par capitalisation tu as le PEA ... C'est toi qui modules et arranges tes choix ...
T'as vu tous les "mickeys" qui te font croire tout ce que tu souhaites entendre ...Chacun peut s'occuper de sa capitalisation ...

En synthèse: La répartition, ce n'est pas un capital, c'est certain, mais c'est une obligation qui t'ouvre un droit ... ! (J'aimerais ajouter inaliénable) ...

(Il y a eu la manif des retraités en France aujourd'hui, je crois, contre la diminution du pouvoir d'achat ... Bravo les papys ... :) ).

Amitiés les amis

roro

amiroro :

@Pertinax

Bonsoir cher ami,

Attention à ne pas manier le sophisme, ton esprit éclairé vaut davantage ... :)
(Et regarder ailleurs ... Si ça suffisait ... Ou bien TOUT regarder ailleurs, pas seulement ce qui sert à étayer son hypothèse, même quand on la nomme certitude ...).

Nous sommes maintanant dans un monde à un tel niveau d'absurdité que confier son argent, son avenir, sa vieillesse à un groupe de financiers, qu'on appellera comme on veut (Fonds de pensions, par exemple) relève de l'inconscience ...

L'intérêt de la "répartition" est qu'il n'y a aucun argent à voler ni faire disparaître puis qu'il n'y a pas d'argent en stock ...

Les vagues oscillations qui réveillent les peurs principalement chez ceux qui n'ont rien à craindre sont, un coup défavorables et le coup d'après favorables ... Et la "répartition" n'est affectée par aucun des cracks financiers ou autres dévaluations ... Elle demeure sereine ... Ce qui entre est redistribué: C'est lumineux ...
Pareil que lorsque tu donnes de l'argent à des nécessiteux, ça revient illico par la consommation ... Alors que si tu confies ton argent à un fonds "financier" très rapidement, tu ne sais plus où il est ... Et un jour ou l'autre, arrive un grand coup de râteau sur le marché te ratisse tes économies ...

@Gérard ... Par capitalisation tu as le PEA ... C'est toi qui modules et arranges tes choix ...
T'as vu tous les "mickeys" qui te font croire tout ce que tu souhaites entendre ...Chacun peut s'occuper de sa capitalisation ...

En synthèse: La répartition, ce n'est pas un capital, c'est certain, mais c'est une obligation qui t'ouvre un droit ... ! (J'aimerais ajouter inaliénable) ...

(Il y a eu la manif des retraités en France aujourd'hui, je crois, contre la diminution du pouvoir d'achat ... Bravo les papys ... :) ).

Amitiés les amis

roro

Bonsoir
1000 à 1500 personnes à Paris. Une misère...pourquoi nos dirigeants de tout bord se priveraient ils? D'autant qu'après leurs mandats, ils iront pantoufler dans les groupes qui, un jour prochain, vont rafler ce juteux marché qu'ils convoitent depuis si longtemps. On peut compter sur eux pour une bonne gestion...à coup de placements en UC titrisés.
Amitiés et boa noite.

@Modafinil

Bonjour (enfin ...presque),

Oh! Oui, comme tu as raison : Votre argent m'intéresse ... !   :top:

Amitiés  :cheers:

roro

@ L'ami Roro

Bonjour Robert,

La répartition repose sur les actifs et les retraités....
Les problèmes principaux sont de 2 ordes

-Il y a de plus en plus de retraités qui vivent de plus en plus longtemps

-Il y a de moins en moins d'actifs. L'entrée dans le monde du travail se fait de plus en plus tard et les salaires sur lesquels sont prélevées les cotisations sont plus bas.

Il sera de plus en plus difficile d'équilibrer les comptes.

Il n'y a que 3 leviers :

-le montant des retraites
-la durée des retraites
-le montant des cotisations.

Amicalement

Gérard

#23     Modafinil, c'est quoi les UC ? Des junk bonds ?

UCITS ?

Enfin … c'est comme les subprimes… on prétend que c'est du AAA et on le vend aux investisseurs naïfs …alors que c'est du junk de junk
autant acheter des bonds de Petroleos de Venezuela : au moins la on a du rendement!

Amiroro a dit :
"L'intérêt de la "répartition" est qu'il n'y a aucun argent à voler ni faire disparaître puis qu'il n'y a pas d'argent en stock ..."

.... à condition qu'il y ait assez d'argent à répartir, bien sûr.

En développant par l'absurde, si les impôts et taxes servent à financer un fonds de retraite c'est comme si le retraité-imposable se payait lui-même sa pension. Ce n'est pas un oscillation, mais une vrille.

Bonjour,

voici un lien sur les différentes cotisations prélevées, dont celles pour la retraite "sécurité sociale" :

http://www.journaldunet.com/management/ … tisations/
....
et le retour "à l'équilibre"....
http://cercledelepargne.com/retour-a-le … vieillesse

L'age de la retraite est "repoussé" de plus en plus, et finira par atteindre ce qui se fait en Europe....au moins 65 ans....ce sera le chantier du futur gouvernement...

La répartition, c'est ce qu'on encaisse aujourd'hui, pour verser aux retraités d'aujourd'hui....pour la CNAV, c'est le gouvernement "qui gère"....

pour les complémentaires Agirc et Arrco, ce sont les partenaires sociaux...et quand il y a encore des "réserves" cela va bien, mais le jour où il n'y aura plus de réserves financières, .... on répartira ce qu'on encaisse, moins les frais de gestion....et comme il y a de moins en moins de cotisants, pour plus de retraités....le réveil risque d'être douloureux dans une dizaine d'années....ou même moins....
....à moins que l'âge de la retraite soit "repoussé".....
donc, mieux vaut être retraité aujourd'hui que ...demain...

Cdlt,
Serge

Trajan Cartage :

#23     Modafinil, c'est quoi les UC ? Des junk bonds ?

Même pas. Juste les Unités de compte que votre banquier met dans vos avoirs et notamment dans les assurances vie, soit sans vous le dire, soit en vous expliquant que il vaut mieux panacher les fonds Euros (essentiellement obligataires donc qui ne rapportent quasiment plus rien et se casseront la figure si les taux remontent un tant soit peu). Le pb est que ces UC ne sont pas des titres vifs ni même des paniers de titres vifs ou l'on sait de quoi exactement est composé le panier mais des paniers de plein de titres différents transformés et retransformés (titrisés en langage poli,dit aussi langue de bois ou novlangue, pourris en vrai langage)au cours des ventes entre banque, dont même les banquiers ne savent plus exactement ce qu'il y a dedans et qui, si ils s'effondrent, seront retransformés pour être raflées par d'autres banques ou fonds d'investissement pour 25% de leur valeur( cf subprimes etc ...)
Bon WE

Trajan Cartage :

#23     Modafinil, c'est quoi les UC ? Des junk bonds ?

C'est comme les "James Bond's girls" en moins bien  :lol:

Gérard 64 :
Trajan Cartage :

#23     Modafinil, c'est quoi les UC ? Des junk bonds ?

C'est comme les "James Bond's girls" en moins bien  :lol:

ça va être de plus en plus dur de pouvoir se les offrir...

Bonjour,

Voici quelques nouvelles concernant les retraites complémentaires :

Les retraites complémentaires encore gelées en 2016 http://www.20minutes.fr/economie/193861 … elees-2016

Cordialement


Gérard

@ #30 merci Modafinil. Donc on peut titriser des créances et les détitriser à foison ? Mais c'est monstrueux ! La crise des subprimes aux USA est justement due à la titrisation de créances douteuses.  Mais à quoi donc servent toutes ces commissions, cours, hauts conseils etc qu'on entretient à grand frais en France et ailleurs si la malhonnêteté est en vitrine ?

Trajan Cartage :

@ #30 merci Modafinil. Donc on peut titriser des créances et les détitriser à foison ? Mais c'est monstrueux ! La crise des subprimes aux USA est justement due à la titrisation de créances douteuses.  Mais à quoi donc servent toutes ces commissions, cours, hauts conseils etc qu'on entretient à grand frais en France et ailleurs si la malhonnêteté est en vitrine ?

A amuser le peuple. Panem et circenses...pendant que ceux qui titrisent à foison font également partie des "machins" dont vous parlez. En 2008, tout le monde n'a pas perdu. Les quelques personnes qui avaient joué l'effondrement ont décroché le jackpot. Le seul hic , c'est que je crois qu'ils étaient 5 aux USA. Les peuples ont payé et la machine s'est remise en marche, broyant tout sur son passage jusqu'à la prochaine fois( par exemple si la BCE diminue ses rachats de dettes et augmente , même juste un peu, ses taux.
Boa Noite

Trajan Cartage :

@ #30 merci Modafinil. Donc on peut titriser des créances et les détitriser à foison ? Mais c'est monstrueux ! La crise des subprimes aux USA est justement due à la titrisation de créances douteuses.  Mais à quoi donc servent toutes ces commissions, cours, hauts conseils etc qu'on entretient à grand frais en France et ailleurs si la malhonnêteté est en vitrine ?

A rien!... :sosad:

:cheers:

GerPhin "à rien"
Cela me fait penser à une blague allemande qui, en français donnerait ceci : qu'elle est la différence entre "pour rien" et "gratuit" (kostenlos und umsonst)
Ces différents comités,  conseils,  commissions sont là pour rien. Mais ils ne sont pas gratuits.
Le monde est gangrené par une minorité de profiteurs...

Trajan Cartage :

GerPhin "à rien"
Cela me fait penser à une blague allemande qui, en français donnerait ceci : qu'elle est la différence entre "pour rien" et "gratuit" (kostenlos und umsonst)
Ces différents comités,  conseils,  commissions sont là pour rien. Mais ils ne sont pas gratuits.
Le monde est gangrené par une minorité de profiteurs...

Quoi que...
Quelqu'un qui ne sert à rien ne produit aucun effet qu'il soit positif ou négatif mais représente un coût ce qui en soi est évidemment négatif.
C'est évidemment bien pire quand un coût ne rapporte que du négatif.  :dumbom:

Voilà une mauvaise blague allemande:

http://www.latribune.fr/economie/union- … 05779.html

L'histoire est un perpétuel recommencement! :joking:

:cheers:

Gérard 64 :
Trajan Cartage :

GerPhin "à rien"
Cela me fait penser à une blague allemande qui, en français donnerait ceci : qu'elle est la différence entre "pour rien" et "gratuit" (kostenlos und umsonst)
Ces différents comités,  conseils,  commissions sont là pour rien. Mais ils ne sont pas gratuits.
Le monde est gangrené par une minorité de profiteurs...

Quoi que...
Quelqu'un qui ne sert à rien ne produit aucun effet qu'il soit positif ou négatif mais représente un coût ce qui en soi est évidemment négatif.
C'est évidemment bien pire quand un coût ne rapporte que du négatif.  :dumbom:

Comme les taux négatifs, dernière invention de l'esprit financier tordu..
Bien à vous

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Portugal

Conseils pour bien choisir votre assurance santé au Portugal.

Déménagement au Portugal

Conseils pour préparer votre déménagement au Portugal

Assurance voyage Portugal

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage au Portugal

Billet d'avion Portugal

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour le Portugal