Close

Les Allemands se sentent en sécurité

https://www.deutschland.de/sites/default/files/styles/stage/public/field_visuals/feeduploaded-0969550bb1e95499a8bfa8cd156babff.jpg?itok=VBMGNERL    La grande majorité des Allemands estiment certes qu'il est probable qu'une attaque terroriste islamique ait lieu en Allemagne dans les prochains mois, mais les gens ne sont pas inquiets au quotidien. C'est le résultat d'un sondage réalisé auprès d'un échantillon représentatif par l'institut de sondage YouGov sur commande de la Deutsche Presse Agentur (dpa). 75% des sondés estiment qu'il est plutôt certain qu'une attaque terroriste faisant des morts aura lieu en Allemagne. Néanmoins, seuls 14% des citoyens allemands ont renoncé à prendre le bus ou le train par peur d'un attentat au cours des trois derniers mois. Près de la moitié des sondés continuent d'utiliser les transports en commun. Un tiers des sondés déclare de toute façon ne jamais utiliser les transports en commun.

Le tableau est semblable lorsqu'il s'agit des manifestations ou des places publiques. Une part également faible (14 %) des sondés a renoncé, par peur d'une attaque terroriste, à se rendre à un concert ou à une fête populaire. Plus de la moitié des sondés ne partagent pas ces craintes. 26% des sondés ne comptaient de toute façon pas se rendre à une manifestation publique au cours des derniers mois. Une nette majorité des Allemands (67 %) continue de fréquenter les places animées des centres-villes.

Le psychologue Michael Krämer interprète ainsi la réaction des Allemands : « J'estime qu'il est plausible que pour le moment, aucune nette modification du comportement de la population allemande ne se produise. » Les attaques terroristes devraient être bien plus massives pour que les gens, par peur pour leur vie, n'aillent plus travailler. « Ce serait exactement ce que souhaitent les terroristes. Nous n'en sommes heureusement pas à ce point. »

Lorsque les sondés se déplacent dans l'espace public, près de la moitié d'entre eux observent avec attention leur environnement. Par crainte d'une attaque terroriste, 45% des sondés observent les personnes qu'ils croisent avec plus d'intensité qu'il y a encore quelques années. Pour Krämer, qui est également président de l'Association professionnelle des psychologues allemands, ceci n'est pas surprenant : « Selon moi, c'est une réaction très naturelle, qui naît de l'insécurité. » Il s'agit selon lui d'une réaction de protection naturelle chez les gens.

Après les récents attentats qui ont frappé le pays, une nette majorité des Allemands (65 %) souhaite que la police soit plus présente, selon les résultats d'un sondage mené par l'institut de sondage YouGov. Lorsqu'il s'agit de l'intervention de la Bundeswehr sur le territoire allemand, les Allemands se montrent toutefois plus réservés. 57% des sondés se prononcent pour un changement de la loi fondamentale allemande, de manière à que les interventions de l'armée allemande soient plus faciles à mettre en place sur le territoire allemand.

Source : dpa : traduction : FSM                         La grande majorité des Allemands estiment certes qu'il est probable qu'une attaque terroriste islamique ait lieu en Allemagne dans les prochains mois, mais les gens ne sont pas inquiets au quotidien. C'est le résultat d'un sondage réalisé auprès d'un échantillon représentatif par l'institut de sondage YouGov sur commande de la Deutsche Presse Agentur (dpa). 75% des sondés estiment qu'il est plutôt certain qu'une attaque terroriste faisant des morts aura lieu en Allemagne. Néanmoins, seuls 14% des citoyens allemands ont renoncé à prendre le bus ou le train par peur d'un attentat au cours des trois derniers mois. Près de la moitié des sondés continuent d'utiliser les transports en commun. Un tiers des sondés déclare de toute façon ne jamais utiliser les transports en commun.

Le tableau est semblable lorsqu'il s'agit des manifestations ou des places publiques. Une part également faible (14 %) des sondés a renoncé, par peur d'une attaque terroriste, à se rendre à un concert ou à une fête populaire. Plus de la moitié des sondés ne partagent pas ces craintes. 26% des sondés ne comptaient de toute façon pas se rendre à une manifestation publique au cours des derniers mois. Une nette majorité des Allemands (67 %) continue de fréquenter les places animées des centres-villes.

Le psychologue Michael Krämer interprète ainsi la réaction des Allemands : « J'estime qu'il est plausible que pour le moment, aucune nette modification du comportement de la population allemande ne se produise. » Les attaques terroristes devraient être bien plus massives pour que les gens, par peur pour leur vie, n'aillent plus travailler. « Ce serait exactement ce que souhaitent les terroristes. Nous n'en sommes heureusement pas à ce point. »

Lorsque les sondés se déplacent dans l'espace public, près de la moitié d'entre eux observent avec attention leur environnement. Par crainte d'une attaque terroriste, 45% des sondés observent les personnes qu'ils croisent avec plus d'intensité qu'il y a encore quelques années. Pour Krämer, qui est également président de l'Association professionnelle des psychologues allemands, ceci n'est pas surprenant : « Selon moi, c'est une réaction très naturelle, qui naît de l'insécurité. » Il s'agit selon lui d'une réaction de protection naturelle chez les gens.

Après les récents attentats qui ont frappé le pays, une nette majorité des Allemands (65 %) souhaite que la police soit plus présente, selon les résultats d'un sondage mené par l'institut de sondage YouGov. Lorsqu'il s'agit de l'intervention de la Bundeswehr sur le territoire allemand, les Allemands se montrent toutefois plus réservés. 57% des sondés se prononcent pour un changement de la loi fondamentale allemande, de manière à que les interventions de l'armée allemande soient plus faciles à mettre en place sur le territoire allemand.

Source : dpa : traduction : FSM              La grande majorité des Allemands estiment certes qu'il est probable qu'une attaque terroriste islamique ait lieu en Allemagne dans les prochains mois, mais les gens ne sont pas inquiets au quotidien. C'est le résultat d'un sondage réalisé auprès d'un échantillon représentatif par l'institut de sondage YouGov sur commande de la Deutsche Presse Agentur (dpa). 75% des sondés estiment qu'il est plutôt certain qu'une attaque terroriste faisant des morts aura lieu en Allemagne. Néanmoins, seuls 14% des citoyens allemands ont renoncé à prendre le bus ou le train par peur d'un attentat au cours des trois derniers mois. Près de la moitié des sondés continuent d'utiliser les transports en commun. Un tiers des sondés déclare de toute façon ne jamais utiliser les transports en commun.

Le tableau est semblable lorsqu'il s'agit des manifestations ou des places publiques. Une part également faible (14 %) des sondés a renoncé, par peur d'une attaque terroriste, à se rendre à un concert ou à une fête populaire. Plus de la moitié des sondés ne partagent pas ces craintes. 26% des sondés ne comptaient de toute façon pas se rendre à une manifestation publique au cours des derniers mois. Une nette majorité des Allemands (67 %) continue de fréquenter les places animées des centres-villes.

Le psychologue Michael Krämer interprète ainsi la réaction des Allemands : « J'estime qu'il est plausible que pour le moment, aucune nette modification du comportement de la population allemande ne se produise. » Les attaques terroristes devraient être bien plus massives pour que les gens, par peur pour leur vie, n'aillent plus travailler. « Ce serait exactement ce que souhaitent les terroristes. Nous n'en sommes heureusement pas à ce point. »

Lorsque les sondés se déplacent dans l'espace public, près de la moitié d'entre eux observent avec attention leur environnement. Par crainte d'une attaque terroriste, 45% des sondés observent les personnes qu'ils croisent avec plus d'intensité qu'il y a encore quelques années. Pour Krämer, qui est également président de l'Association professionnelle des psychologues allemands, ceci n'est pas surprenant : « Selon moi, c'est une réaction très naturelle, qui naît de l'insécurité. » Il s'agit selon lui d'une réaction de protection naturelle chez les gens.

Après les récents attentats qui ont frappé le pays, une nette majorité des Allemands (65 %) souhaite que la police soit plus présente, selon les résultats d'un sondage mené par l'institut de sondage YouGov. Lorsqu'il s'agit de l'intervention de la Bundeswehr sur le territoire allemand, les Allemands se montrent toutefois plus réservés. 57% des sondés se prononcent pour un changement de la loi fondamentale allemande, de manière à que les interventions de l'armée allemande soient plus faciles à mettre en place sur le territoire allemand.

Source : dpa : traduction : FSM    jean luc :(

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Allemagne

Conseils pour bien choisir votre assurance santé en Allemagne.

Déménagement en Allemagne

Conseils pour préparer votre déménagement en Allemagne

Assurance voyage Allemagne

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage en Allemagne

Billet d'avion Allemagne

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour l'Allemagne