Close

naturalisé

3 ans déjà qu'un hiver trop enneigé à New york nous  a expédié "de una vez" en RD..
Le déménagement s'est fait sans containers.Deux ou trois bidons bleus, quelques "cajas", la table,les chaises, le lit ,... à la dominicaine(la grosse communauté de Doms aux USA et en particulier à NYC - 1 million- fait qu'il y a une noria continuelle avec l'île).
Nous n'avons pas préparé "l"expatriation"de manière concrète,même si nous l'avions souvent évoquée, et par chance le parachutage s'est plutôt bien passé,mais nous avions quelques atouts:
Arrivés dan un petit village perdu de l'est entre Higuey et Samana,El Cedro, appelé aussi La Colonia,
c'ést le  village d'enfance de mon épouse ( marido y esposo .... deux notions très différentes ),une maison était en cours de construction...La famille, les amis d'enfance  étaient autant qu'il n' y avait pas à conquérir.
Hébergés par la famille, qq gouttières dans le zinc au dessus du lit et un besoin de plus d'intimité nous on fait déménager pour une location en dur
Pendant ce temps la maison se terminait, "je " y ai mis la main à la pâte,ce qui a fluidifié on ne peut plus les relations avec l'équipe qui y bossait,et terminé une intégration de surface, qu'il a fallu au fil du temps renforcer
Il n' y avait pas vraiment de contrat de location,on nous a demandé de libérer les lieux, plutôt que prévu,Il a fallu se tranférer dans la maison pas encore terminée.
Pendant ce temps , arrivé en règle avec un visa, il a fallu transformer et faire la résidence.
Un pied à terre à la capitale, un espagnol fluide,une compagne dominicaine (qui savait quand il fallait et ne fallait pas élever la voix) nous ont permis de faire les démarches  sans avocats.Avons beaucoup appris en deux jours ( eh oui le premier jour ils avaient égaré le dossier, après plusieurs heures d'attente, voyant la fermeture arriver nous avons réagi.. trop tard,revenez demain)
Et il faut dire que la première fois qu'on entre à "la migracion"dans tou ce brouhaha, on est paumé, stressé.
Mais nous avons,observant toute une journée ,( puisque rien d'autre à faire,)ce qui se passait autour de nous,trouvé la soulution (et juré , je n'ai pas recommencé, sauf de manière officielle avec les VIP) "contourné le problème"pour 8 ou 10 000 pesos je crois  .J'ai eu ma résidence en deux mois et demi , la cedula et la licencia de manejar dans la foulée ( erreur ou facétie d'un fonctionnaire ,sur mon permis de conduire ma couleur est "métis")
Les mois ont passé,je me suis fait "visiter"mon atelier par un amateur de perceuses de marque, puis un délicat est entré une nuit  dans la maison m'a piqué les euros et les pesos de mon portefeuille et sympa m' a laissé mes cartes bancaires et tout mes papiers (il a du avoir un remords il a embarqué l'appareil photo, mais  aussi il devait être dedans  ayant participé a de nombreux travaux).
Secoués, découragés la deuxieme fois ..., mais la vie a suivi son cours , j'ai renouvelé ma résidence,avec  l'expérience et les échanges sur le forum... les doigts dans le nez!

Et puis je me sens bien ici.
Culturellement c'est un quasi désert,il n'y a pratiquement pas une rue pratiquable,,il n' y a pas vraiment de délinquance( il n' y a qu'un seul flic )le colmadon le samedi soir serait qauelquefois  à éviter ,quelques bagarres se terminent mal ,l'eau c'est tous les 3 jours, pas de "luz" le lundi PM et le mardi PM, mais une laison quotidienne directe avec la capitale (la guagua de Ramon) des liaisons toutes les heures avec Higuey, dont depusi peu deux "expresos".Pas trop chaud, , assez arrosés, adossé à la loma (une la plus haute s'appele la llovedera") , 4 km de la plage... plus de vaches et de chevaux que de touristes,
Nous étions deux "blancos" à 20 km à la ronde, un suisse et moi.Il a rencontré un cheval au petit matin en rentrant a moto,sans casque, d'une virée.je reste le seul européen.
Donc j'ai laissé de coté les craintes des un et des autres sur la double nationalité , que j'ai pu lire de ci de la sur le forum, et j'ai décidé de me faire naturaliser, parce que j'aime une dominicaine et que c'est ici que je vais vivre désormais (et purée!!!j'aimerais bien toucher 500 pesos pour mon vote lors des prochaines élections)
Ce fut beaucoup plus facile que la résidence,il faut dire que j'entrais largement dans la case "six mois de reisdence/sixmois de mariage)
C'est très bien expliqué sur le site du MIP,et pour une fois on nous avait prévenu de fair les photocopies avant.
Déposé le dossier le 30 avril 2015 (pas de file ça se passe dans le centre,de la capitale , au MIP )Il,a été accepté dans les dix minutes,  j'ai payé l'impot ,payé 1500 pesospour le dépôt de dossier. J'ai appris les 40 et quelques questions sur la constitution,l'histoire et la géographie de l'île pour l'entretien qui a eu lieu(en espagnol)15 jours plus tard.Puis le temps que ma situation judiciaire soit vérifiée par Interpol, j'ai reçu le sésame en novembre 2015, payé 5000 pesos pour "droit à Juramento", et attendu que mon tour arrive ce 28 juillet dernier .Le seul petit problème c'est qu'ils n'envoient pas de mail, ne telephonent pas , c'est à toi de te manifester quand tu penses que la date arrive - ce qui fait que j'ai loupé un mois.
Tous les derniers jeudi du mois , il ya une cérémonie, où 50 à 60 personnes jurent sur la constitution , et où le vice ministre de l'immigration nous remet un certificat de naturalisation.
Alors recommence un peu le parcours du combattant, aussitôt sorti ,courir jusqu'à la Lupéron, à la JCE centrale, faire vérifier le dossier remis, faire une premiere fois la queue ( ah il fallait faire une photocopie?) trouver la cahute "debajo de la mata" , revenir faire la file ( vous avez payé les 1500 pesos? non? caisse 9!
refaire la queue ... ah dans 3 semaines ? je vais être obligé de revenir à la capitale?!est ce qu'il y a un VIP?ah 2000 pesos? où? caisse 9 ?refaire la queue, asseyez vous on vérifie. revenez demain à midi (tout ça en 120 minutes
Je suis reparti le vendredi midi de la capitale aavec le même dossier, sauf qu'il était accompagné d'une belle lettre avec tampon de la licenciada " fulana de tal" qui recommandait à la oficialia de mon bled de procéder à la retranscription de mon extrait de naissance pour m'en donner un dominicain.
j'ai couru à Miches samedi matin, par chance la oficialia était ouverte ,j'ai été reçu par le directeur qui a lu et relu le dossier , ça a pris 20 bonnes minutes, et qui m'a dit de revenir lundi, que la personne qui était en charge de cela s'était fait porter pâle ce samedi." revenez lundi, vous l'aurez "sans doute dans la journée". ah ok, vous ouvrez à quelle heure? huit heures ,mais venez plutot à 11 heures.
voilà, lundi je paierai 1000 pesos, et j'irai faire faire ma cedula (en une heure)à la JCE à trois coins de rue.
je suis devenu dominicain, je râle, mais j'ai appris à attendre...
Dernier détail, quand on a la cedula , on peut aller se faire faire un passeport , on nous a  remi pour cela une enveloppe  scellée et cachetée ... 6000 pesos avec VIP, passeport dans les deux heures!, mais ce sera pour plus tard, juste pour aller à Cuba.
La cosntitution dominicaine permet la double nationalité.Droits et devoirs indentiqes que les dominicains de naissance, sauf pas possible d'être président et vice président, mais si la RD déclare la guerre à la France, pas obligé d'y aller.Ca a du bon!
voila je voulais parler des démarches  mais dire  aussi que je me sentais bien ici,même si tout n'est pas parfait et quequefois même aplatanados, ça peut coincer,après ça dépend aussi du caractère, de l philosophie et des aspirations de chacun, et on peut lire dans ce forum que nous avons tous et toutes des ressentis et des approches différents
Bernard

Bonjour Bernard, est ce que vous pouvez donner plus de détails au sujet de l'entretien qui a lieu en personne, 2 semaines après  le dépôt du dossier.   Combien de questions vous a-t-on posées ? et est ce qu'elles étaient  faciles?  Combien de temps pour cet entretien?  j'assume que ça  se passe en privé  avec une personne qui pose les questions.  Merci.  Cordialement.  Margarita.

bonjour
voici le questionnaire.
je l'ai avec les réponses , mais en Word et je ne sais pas faire pour le mettre ici

https://www.google.com.do/url?sa=t& … 7424,d.dmo

ça s'est passé en espagnol,un après midi, au ministere de l'interior et policia(13e etage , el Huacal)
un peu comme un oral d'un exam, tout le monde attend dans le couloir et on est appelé l'un(e) après l'autre, dans une petite pièce .cela a duré 5 à 10 mn.
una "licenciada" du ministère pose une quinzaine de questions du questionnaire au hasard et quelques unes en plus ,pas très compliquées, (mais je ne m'en rappelle plus) ,visant a s'asssurer que vous connaissez un minimmum la langue et la culture.mais rassurez vous on ne vous demande pas de chanter l'hymne national.
pour quelqu'un qui parle un minimum d'espagnol et a un peu de mémoire c'est plutôt tranquille
à la fin elle a mis dans le dossier  la mention "approbado"

rien de bien sorcier
bernard

merci.  J'ai déjà les questions/réponses.

Merci 1000 fois pour ce récit plein d' humour. j'ai éclaté de rire au passage de 500 pesos pour le vote (c'est la réalité) et si la RD déclare la guerre à la France.. :lol:

suite et fin
le vendredi j'ai eu mon certificat de naturalisation, restait à le transcrire dans l'état civil dominicain, pour pouvoir avoir la cedula dominicaine.
- le samedi offcialia ouverte , mais la personne en charge est malade
- le lundi pas de liaison intranet
- le mardi pas de laison mais un technicien prevu le soir, si dios quiere
- le mercredi c'est arrangé, mais "la luz se fue" comme souvent le mercredi, et pas d'inverseur
-le jeudi tout est en ordre, revenez à 15 h , ce sera fait .à 15h00 : on s'y met, patientez.
à 16 h 30 j'ai enfin mon acte..avec un sourire, des excuses , des félicitaions pour ma patience
mais le centre de cedulation est fermé, la machine est "dañada " depuis ..le debut de la semaine.
le vendredi direction higuey , et en une heure c'était réglé
la vie a la campagne a du bon, mais il faut choisir entre la tranquilité et l'efficacité.
choisi la traquilité .... 'relative: notre (ex)futur alcalde est en tôle pour avoir commandité l'aasassinat du regidor de samana.... c'est la loi des urnes ( funéraires)
bernard

c est exactement comme ça la vie en République
. choix entre tranquillité efficacité.  Vous avez trèsbien décrit la vie de tous les  jours...  surtout lorsqu on est hors dez villes.

haha  votre alcade est en prison et chez moi notre alcade a ete re élu parce qu il a acheté tout le monde, incluant le juge de la junta electoral de la ville... et la vie continu ... incroyable.

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié République Dominicaine

Conseils pour bien choisir votre assurance santé en République Dominicaine.

Déménagement en République Dominicaine

Conseils pour préparer votre déménagement en République Dominicaine

Assurance voyage République Dominicaine

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage en République Dominicaine