Close
Suivez toute notre actualité sur Facebook !

Nouvelle vie au Brésil

Merci Economicus t'es choux, j'y vais de ce pas jeter un coup d'oeil!

Hihihihi...bon...quand tu auras lu ce fil...tout particulièrement le post de Stephanie 1975...ne me reproche pas d´être un choux plutôt douteux...

mdr ok

Flavia,

Un petit lien où Fabrice le Nud parle de son projet réussi  Sao Paulo. Et tout n'a pas été facile.
En souhaitant qu'un jour c'est vous qui serez interrogée.

https://www.google.fr/url?sa=t&rct= … -FUljwie_w

Merci bcp zanzibar «si deus quizer!!»

J'ai rencontré Fabrice  avec "pousseautacquet"  et ma femme en 2004, dans sa boutique implanté une rue parallèle à l'avenue paulista.
A l'époque rien n'était facile pour lui,  il vendait ses croissants à  3,00R$ l'unité alors que le smic local se situait à 270 R$ mensuel, cependant le succès commençait à prendre et le matin c'était la file à l'entrée de sa pâtisserie, notamment sur sa terrasse et son offre de petit déjeuner à la Française.
Il avait choisi la rue Alameda Jau pour lancer sa première pâtisserie, son loyer était de l'ordre de 10 000 -15 000 R$/ mois et son pari était risqué,  les Brésiliens ne connaissant pas grand chose de l'art culinaire français en matière de gâteaux et donc peu ouvert à d'autres cuisines que celles de leur pays.
Son pari audacieux était issu de son expérience internationale, il avait ciblé la rue Alameda Jau, car proche de l'avenue Paulista, avenue  qui concentre le cœur économique de Sao Paulo avec ses milliers d'employés de banque d'affaire et ses grandes institutions international et national ainsi que l'ambassade de France à quelques centaines de mètres, mais qui a aussi la particularité d'être déserte du vendredi soir au lundi matin...
Ma femme (Brésilienne), second de cuisine en France dans un restaurant 2 épis Gault et Millau, avait exactement le même projet pour son pays, et lors de l'acquisition de notre affaire commerciale de pousada dans la " Suisse Brésilienne" début 2004, nous fîmes de même pendant plusieurs années, proposant à nos clients des spécialités françaises à leur petit déjeuners : croissants, brioches, tarte tatin etc.. ce qui les changeaient de l'éternel "mozarella, presunto etc..." du matin

Mais attention ce qui est vrai à Sao Paulo, n'est pas une vérité dans le reste du Brésil. D'autres ont essayé de suivre le chemin de Fabrice du côté de Fortaleza, monté une pâtisserie et rapidement jeté l'éponge  en moins de 2 ans, pour diverses raisons et notamment la plus importante qui était le manque de clientèle localement que se soit du côté des "gringos" comme celui des locaux et aussi par un emplacement mal choisie, à cause de moyen limité et comme je le disais à Flavia, il faudra cibler le coeur de Fortaleza car en périphérie c'est la mort assurée, sans parler aussi que  vouloir vendre des des gâteaux lorsqu'il fait  à 40° est une chose difficile, sans parler des contraintes de conservation, ce qui est différents dans les Etats du sud du Brésil, entre Sao Paulo et Porto Alegre.

Flavia,
Je prends la discussion un peu tard mais bon.  J'habite à Fortaleza depuis 5 ans. Je peux vous donner un peu d'info sur la ville et sur une expatration.
En général, les gringos adorent et les Brésiliens de retour haissent la ville. Ce que les Brésiliens n'aiment pas, c'est le soleil quasi 365j/an....la politesse et l'éducation fameuse des Cearenses... Certains gringos comme moi, voient le coté positif : la joie de vivre et l'humour ces Cearenses (réputé dans tout le Brésil).
Comme beaucoup de capitale Brésiliennes, Fortaleza a énormement grandit avec tout les problêmes du Brésil : violence, polution (surtout sonore), embouteillage, côut de la vie.
Pour résumer: si vous avez les moyens d'habiter dans les meilleurs quartiers et de mettre vos enfants dans une école privée (R$1000-1200 /mois ou R$2000 / mois en "integral"), c'est une ville très agréable. Sinon c'est un mauvaise idée...mais à vrai dire, rien de particulier à Fortaleza, certainement SP et Rio sont des villes encore plus dures par leur taille et côut de la vie.
Vous pouvez m'envoyer un message privé si vous avez des question précises.

Economicus tu es qu a moitié choux en effet!!!mdr mais bon je ne t en veux pas, je m attendais un peu a ce genre de lecture!! De plus mon mari m a un peu interdit de trop discuter avec vous  :lol:  car il dit que vous allez me mettre trop de «milonga na cabeça» et je vais encore plus stresser et c est lui qui va empatir  :D  il dit que les francais en general sont tres nefatifs et voient le mal partout, ce sont d eternel insatisfait qui se plaignent le ventre plein!!! ;)  :lol:  ce sont ses dire!!!
Ils me dit qu on se fera notre idee par nous meme et si ca ne nous convient pas on avisera!! Vu que je ne suis pas tres obeissante et un peu tetue je suis tjrs la!! :P  :lol: 
MAIS moi je dis c est bien de savoir un peu comment l on vecu les autres c est enrichissant et on est moins surpris, quand ca tombe!!! Merci pour votre aide les gars ou filles!!!

Ton mari a tord de pas nous ecouter...il verra par lui meme si l'on est comme il dit 😈😈 c'est lui qui aura vite fait "mau na cabeca" et regrettera certains "avantages" qu'il avait France, mais pas tout de suite ...apres quelques mois au Bresil....et comme on dit : il vaut mieux etre averti que pas du tout

Flavia... il n´y a pas que des Français sur ce forum. Il-y- a aussi des Belges, des Suisses...qui donnent leur avis.

De toute façon tout passe par le blé. Si vous avez les moyens de partir en famille plusieurs mois voire un an...de vous planter éventuellement...puis de retourner...ou d´aller ailleurs...bref appliquer le très fameux plan B...c´est magnifique ! Très bonne expérienxe pour vous et les enfants...sauf concernant leur scolatité qui s´en trouverait perturbée. Donc...selon la somme de pognon dont ton mari dispose...et celle qu´il peut jeter sans se soucier...il a raison d´être cool..et de ne pas trop écouter...

Pour les Français ce que dit ton époux est vrai. Mais se plaindre quand on a le ventre plein...ça veut dire qu´on met la barre plus haut que beaucoup d´autres avant d´ être content. Ça veut dire qu´on n´a pas seulement besoin de bouffer pour se nourrir...mais qu´on veut aussi que ça soit bon !

D´ailleurs...jamais les Français n´ont été de grands migrants. Contrairement aux Italiens par exemple. La France était un pays où on était trop bien pour le quitter...et ceci sur tous les plans. En revanche les Italiens ont souvent eu le ventre vide chez eux et ont beaucoup migré à travers le monde.  Ils ont constitué la moitié des USA, la moitié de l´Argentine...Il-y-a des ressortissants italiens dans le monde entier. Beaucoup au Brasiou notamment. Partout on trouve la pizza et les spaghettis. Les italiens sont portés vers l´extérieur...adaptables...astucieux...bosseurs. Et la France pour sa part a aussi beaucoup accueilli d´italiens..mais elle en a accueilli aussi beaucoup d´autres comme des Espagnols, des Portugais, des Arméniens, des Grecs...et  bien d´autres nationalités dans les toutes dernières décennies...

...En revanche  des Français à l´étranger  il-y-en a encore que peu par rapport à d´autres expatriés. A part ceux y séjournant quelques années car employés par des grands groupes ceux que j´ai rencontrés y étaient souvent pour des raisons sentimentales à la base...et souvent pour y végéter. Ou pour y dépenser leur pognon plutôt que pour en gagner ! Quelques cas rares cependant...qui avaient le ticket d´entrée dès le départ...on  fait des choses intéressantes. Ticket d´entrée...à  savoir le pognon nécessaire à l´étude puis à l´implantation de leur projet, les compétences globales et pas uniquement artisanales, la forte volonté et la disponibilité totale. Bref ce qu´il faut à tout entrepreneur ...mais en plus dans un pays à découvrir. En revanche les jeunes cerveaux français s´exportent aujourd´hui beaucoup dans les pays anglo-saxons.

Et c´est pour ça qu´on t´éclaire sur beaucoup de choses concernant le Brasiou. Parce que la vie à la Française...même si ce n´est plus ce que c´était...ta mère et toi vous vous y êtes bien faites...ainsi que ton mari d´origine Italienne...Ce serait donc dommage de la regretter et de perdre beaucoup dans une aventure exotique. Des couples en ont fait la triste expérience au delà du pognon et du temps perdu !

Donc un conseil incontournable que tout le monde te donnes : allez ton mari et toi ...éventuellement avec les enfants...passer au moins deux mois à étudier votre projet, le budgéter sérieusement, connaître Fortaleza et ses quartiers...réfléchir, calculer, observer, écouter, sentir...chiffrer !
...Avant de prévoir toute expatriation de la famille au Brasiou.

Sans cette approche...partir seule un mois...pour t´occuper simplement de choses pratiques de la vie de tous les jours...puis faire venir sans plus le reste de la famille comme tu dis vouloir le faire...parait tellement absurde...que j´ai perdu un peu de temps pour te pondre ce post.

Désolée mes amis les Belges, suisses et autres nationalités présentent sur le forum, en effet je vous avez oublier!!!oups!! :joking:
Ne prenez pas mal ce que dit mon époux il est du genre très très protecteur et ne veux que mon bien!!! il ne veux pas en effet que je me remplissent la tête de choses et d'autres pour que je ne perde pas confiance en notre projet!!! Il est ambitieux et veux par tous les moyens réussir ses rêves et je le connais bien il s 'en donnera les moyens!! Il a des contacts au brésil qui ont réussi dans leur projet sur Rio et ils le boostent énormément donc il est très positif sur tout ça!! Mais ne vous en faites pas j'ai compris le message..prudence, économie, taxes etc.... je pars en éclaireuse pour un mois et demi tout d'abord donc je verrai bien, si tout va bien mon mari me rejoint en novembre et qui sait !!!
Quand a l'argent ;)  je suis plutôt discrète a se sujet mais cela fait 3 ans que nous économisons, nous avons aussi renoncer a acheter sur Toulouse......bref nous sommes prévoyants... et  j'ai hérité de terrains sur Bélem donc on verra!! :)
Autre chose "economicus" je sais ce que je perds (la France avec ou sans ses inconvénients)et effet je ne sais pas ce que je gagne(le Brésil et ses incertitudes!) je n'ai jamais dévaloriser mon pays d'adoption, je l'aime comme le mien donc ne me fais pas passer pour une ingrate mon ami :( , je sais ce que ce pays vaut!!!

Terrains sur Belem= valeur faible, car ce n'est pas les terrains qui manquent au Brésil sauf sur RDJ, SP etc.........3 ans d'économies peuvent s'envoler en 6 mois (même chose en France)....la dernière personne que j'ai rencontré à Fortaleza à  laisser 100 000€ en 2 ans, une autre 50 000€ en 6 mois...dans les 2 cas, les mêmes erreurs de perceptions et de croyances ou tout était possible , donc avant d'investir quoique ce soit, la prudence reste de mise, mais cela vous l'avez bien compris en principe....louer votre maison ou appartement meublée, prenez en location votre voiture neuve et profiter du soleil cet hiver, après vous n'êtes pas dans l'urgence de faire quoique ce soit car on dit : qui va piano va sano va lontano et cela est encore plus vrai au Brésil....le nerf de la guerre restant l'argent disponible, et au Brésil il fond aussi vite qu'en France, et cela reste vrai dans tous types de projet équivalent, car il faudra en plus  vivre sur son capital environ 6 à 10 mois avant de voir arriver les premières rentrées d'argent, mais on peut limiter ces dépenses et mettre une partie de son argent transféré au Brésil sur un placement type fundo de investimento  DI, qui rapportera 1.10% par mois d’intérêts, intérêts disponibles immédiatement

Sur Belém tous les projets immobiliers sont en panne depuis deux-trois ans.

Pour le reste Flavia a raison: le pire peut survenir certes, mais il n'est pas certain. Pour qui veut et sait s'adapter il doit y avoir encore des choses à faire au Brésil...

chicobrasil :

un placement type fundo de investimento  DI, qui rapportera 1.10% par mois d’intérêts, intérêts disponibles immédiatement

Hihihihi...En écho à cette éternelle et inguérissable bévue...pour  de longs contenus explicatifs et de la fantaisie  dans la forme...hihihihi...se reporter  à  certains échanges dans "Point de la situation économique. Comportement du Réal"...

...Ici ce serait hors sujet...et de toute façon toujours impossible à assimiler. Attention ! Je ne dis pas impossible par tout le monde...hihihihi

Truander la CFE est une source de revenu pour certains!!!

Ha oui ? Ils doivent être très forts ! Comment font-ils ?

Tu devrais ouvrir un fil pour ça.

Tu es mieux placé pour en parler !!!  la CFE tu connais bien

Je me demande si le plus compliqué à surmonter dans l'installation de Flavia au Brésil c'est la lecture de certains messages  :) . Une fois l'obstacle franchi j'ai l'impression que tout doit presque paraitre simple.
Flavia a eu la gentillesse de nous parler de son parcours, de celui de son mari qui est plus que sécurisant pour ce projet. Ce que lis dans certains messages me donne l'impression qu'elle a dix huit ans, qu'elle fait sa crise d'adolescence, qu'elle choisit le Brésil complètement par hasard.
Bien entendu elle ne peut pas tout maitriser dans le détail avant l'installation et heureusement car il n'y aurait plus de surprise mais c'est un projet super bien organisé.
Quand je vois mon parcours personnel où j'ai abandonné mon activité professionnelle à 50 ans , sécurisé mon futur avec 800€, en restant propriétaire de ma résidence principale et aujourd'hui même rentré en grande partie en France me dire que j'ai vécu une vraie vie pendant 10 ans et que ceci est inoubliable, je ne comprends pas tout ce besoin de jeter un regard si négatif sur le Brésil.
Regardez aussi la réalité, malgré toutes leurs difficultés les brésiliens sont plus heureux que les français en moyenne. Je connais certains de leurs travers, mais au moins il y a de l'énergie là bas.

Flavia je ne vois vraiment pas comment dans n'importe cas de figure vous puissiez au final ne pas trouver votre nouvelle vie enrichissante ainsi que pour toute votre famille.

chicobrasil :

Tu es mieux placé pour en parler !!!  la CFE tu connais bien

C´est précisément ceux qui y adhèrent à la CFE qui ne voient pas comment on peut la truander !!!

Toi peut-être qui n´y adhère pas...et qui vois donc les choses de plus haut...oui ! Hihihihihi.

Mais pourquoi donc parasites -tu ce fil brutalement ?  En tentant de me calomnier à nouveau ?

Quelque chose t´aurait-il contrarié ?

Tu te sens vise par quoi...c'est que tu as surement des choses a te reprocher...peu etre un soucis de dents....le poste dentaire coute cher aux retraites meme au bresil

Quel est le le lien avec la demande de Flavia ?

Ne cherche pas Zanibar il n´y a aucun lien en effet ! Chico Brasiou doit avoir un problème de chico...puisque brusquement en dessous de l´un de mes post il parle de CFE puis de dents !!!...hihihihihi...

...Alors que moi...je ne faisais que rediriger d´un air amusé un point loin du sujet qu´il abordait vers un fil où le débat avait été me semble-t-il vidé. A moins que Chico ait la dent dure ? Hihihihihihi

Chico...rigolade à part...si tu veux connaître le système de remboursement de la CFE il est simple. Elle rembourse strictement tout sur le barème de la Sécu française...barème indexé sur les frais médicaux  français définis et contrôlés. Point final !...La CFE est une filiale privée de la Sécu dédiée aux expats français...ou sous certaines conditions ayant bossé dans l´UE

...Maintenant...puisque tu dis que tu ne connais pas la CFE...si "on t´a dit" qu´il-y- a des adhérents qui peuvent générer des revenus avec ça !...vu les frais médicaux aujourd´hui généralement autant chers sinon plus au Brasiou ou dans le monde entier qu´en France !....hihihihihi...On ne voit guère où les  truandeurs   truandent quand la CFE  par exemple leur rembourse 20 alors que ça  leur a coûté 60 ! Hahahahahaha....Mais ouvre donc un fil pour savoir comment ces géniaux truandeurs font ! ...Ne te contente pas d´allusions plus que douteuses  hors sujet et directement sous mes post...en arguant après coup que je puisse me "sentir visé"....Hihihihihi

Car si ça peut te rassurer...non...je ne me "sens pas visé" !....Impossible !...hihihihihi...A moins que tu aies envie  du contraire.... Dans ce cas crois donc que je me "sens visé".... Hahahahahaha

En tout cas ce qui précède aura peut-être apporté quelque chose à Flavia sur le plan couverture santé.

Bon les gars je veux dire Chicobrasil et Economicus vous vous perdez la les gars!!!! et Zanzibar a totalement raison et merci de le relever..... mon cher Zanzibar qu'en effet je ne suis plus une enfant (37 ans c'est vrai je pense que je fais jeune sur la photo)et que j'ai bien compris le message de la prudence, et je pense que vous avez peut être compris ou pas a travers mes post...que je ne suis pas totalement bête ou seule!!!!!!!!! :sosad:  :mad:  ;)
Ensuite il est vrai aussi que mon cher Chico vous devez avoir été terriblement déçu par le brésil, pour etre en effet si peu motivant!!! peu importe les petits atouts que j'apporte a mon aventure, Chico le démonte immédiatement, le brésil ne vous a t il point apporté de joie ou de bons souvenirs???!!!aucun pays n'est parfait!! et ce n'est pas ça que je vais chercher la bas!!pkoi irai je faire les choses de travers et sans prudence la bas alors que je ne fais déjà pas ici étant mieux lotie? :/
Et Zanzibar(merci encore) a compris que c'est en effet une belle aventure que je m’apprête a vivre AVEC ou sans les inconvénients!!! je ne pense pas avoir pris le billet d'avion vers l'enfer, j'ai foie en mon peuple et c'est vrai que bcp semblent bien plus heureux avec le peu qu'ils ont la bas que le bcp ici!!! pour moi c'est ca la recette du bonheur, la simplicité, la joie, la bonne humeur, la combativité et le partage!!!j'ai bcp de bons echos d étranger vivant dans mon pays!!! et vous oubliez je j'ai bcp de famille, et amis  aussi au brésil, alors finalement je me demande pkoi finalement je m’inquiétait autant!!! j'etais venu chercher des avis, des vécus, des éclaircissements  et aussi avec certes un peu de naivetée peut être de l'encouragement!!! :(
Mais heureusement j'en ai eu par certains!!! :top:
Je pense que je sais a peut pres tout ce que je veux savoir, grace a vous aussi donc je vais parconséquent me retirer du forum pour ne pas perdre espoir ou pour ne pas perdre mon enthousiasme sur tout ca!! merci a tous  pour vos messages, et a l'intéret que vous avez donné a mon histoire!! a un de ces jours !! bonne route a vous  :cheers:  :D

Flavia...perso je ne me  “perds “pas...je ne faisais que répondes à des allusions  douteuses de Chico Brasiou. Pour me perdre il en faut beaucoup plus !...

Pour le reste qui te concerne les réponses quelles qu´elles aient été n´étaient que de la générosité. Même si elles n´allaient pas dans le sens de tes rêves....

Donc ...et ceci va  surprendre Chico Brasiou...n´interprète pas  ses paroles  en disant qu´il a été "terriblement décu" !..Car pour te soulever certains points  divers membres  n´ont eu nul besoin d´être "terriblement déçus" !...Tu vois sur ce point je dois défendre l´objectivité...quitte à surprendre  favorablement Chico Brasiou ...qui doit être  de ma part totalement estomaqué ! Hihihihihi

Amen pour ton espoir et ton enthousiasme. Até logo.

Flavia,
Je commence à connaitre Fortaleza assez bien car j'y viens régulierement depuis 13 ans et y habite depuis bientôt 5 ans. Toute expatriation au Brésil est un vrai challenge; chaque personne vie cela différement et les réponses précédentes le montrent bien.
A Fortaleza comme dans toute les grandes villes, vous pouvez avoir une qualité de vie excellente mais tout ce résume á une et une seule question: aurez vous les moyens pour vous payer cette qualité de vie?
Au Brésil, à la différence de l'Europe, la qualité se paie cher. Je ne parle pas ici de localisation mais aussi de santé, d'éducation de vos enfants, du tranport et même de votre sécurité.
Alors que peut-on faire dans le Nordeste (et le Nord certainement) pour gagner bien sa vie? Les Brésiliens des classes moyennes/hautes sont 1. Fonctionnaires (et seulement certaines catégories). 2. Medecins et autres professions liberales comme avocats(et encore pas tous) 3. Entrepreneurs/chefs d'entreprise. Il y a três peu d'employés qui gagnent bien leur vie ici car il y a peu de grosses sociétes et elles ont une activité surtout locale,donc pas beaucoup de pognon...un responsable informatique gagnent R$5000/mois.
Donc pour les expats, il reste a créer son business. Est ce que créer un business est facile? Non. Si on a pas créer de business en Europe, pourquoi serait-on capable de créer un business au Brésil?
Après avoir créer son business, sera-t-il suffisant pour en vivre et vous payer cette qualité de vie dont je parlais plus haut? C'est tout le problême. C'est vraiment en quittant l'Europe que l'on comprend cela.
Je dirais, jeunes ou célibataires, c'est l'aventure et c'est merveilleux, mais avec une famille, c'est bien différent. Moi je n'aurais pas accepter de m'expatrier si ma situation et celle de ma famille n'allait pas être au moins égal à celle que l'on avait en Europe (j'habitais à Londres avant de venir à Forta).
Alors préparez vous bien financièrement;travailler votre portugais (enfin votre mari) et ayez un plan B et C.

Bonjour Louis,
Nouveau sur le forum, je me permet de te contacter pour avoir ton ressenti sur le tourisme dans le nordeste et savoir quelles ont été tes plus grandes difficultés quand tu as débuté ta posada.

J'ai une formation dans l'immobilier et le tourisme.
Mon projet serait de monter une auberge de jeunesse (pour minimiser le recours aux employés) au nord de fortaleza et de louer du matériel (stand up paddle, surf..et cours de kitesurf éventuellement) avec a long terme l'idée d'y rajouter une 3eme activité d'agence de voyage réceptive.
Je connais la région depuis 5 ans, ok pour le visa, au début je comptais louer une posada pour pas investir trop d argent, le temps de mieux m'intégrer...

Tout d´abord il faut savoir qu´en general quand on te loue une pousada ici, c´est qu´elle ne marche pas bien, et le loyer qu´ils vont te demander (en general on paye une année d´avance) corespond plus ou moins a ce qu´ils savent que tu va facturer., donc bien etudier l´endroit avant de signer quoi que ce soit. Moi j´ai commencé il y a 15 ans en louant pour une saison le restau d´un fançais qui avait deja un certain temps sur place et donc une bonne clientéle. Ça m´a couté cher mais ça m´a permis d´aprendre sur une affaire qui marchait. Ensuite je suis parti sur Arraial d´ajuda ou j´ai repris un restau en mauvaise posture que j´ai remonté, j´y suis resté 4 ans (encore en location). Je suis remonté sur Itaparica ou j´ai maintenant acheté une maison que j´ai transformé dans un premier temps en restaurant puis pousada depuis 3 ans. Une des principales dificultée est le personnel. Il faut etre la tout le temps, dificl de trouver des gens a qui on puisse confier son affaire. Se faire une clientele peut etre assez long, surtout dans les endroits saisonnier, il faut bien compter 2 ans avant de commencer a avoir un retour. Surtout comprendre que nous somme dans un autre pays avec une autre culture, c´est a nous de nous adapter a eux, pas a euxx de s´adapter a nous, pour ceux pour qui c´est trop dure,vaut mieux rentrer en France. En fait le Brésil est un pays comme les autres, si on veu s´en sortir, faut bosser. Pas trop esperer venir ici juste se la couler douce a la plage, apart si vous etes a la retraite.
Bon courage

Merci beaucoup pour votre réponse, j en prend bien note, bonne route a vous aussi.

Pour compléter les réponses, le seul écueil restera l'obtention d'un visa qui sera dure d'obtenir sauf à investir au minimum 500 000 R$ pour un visa d'investisseur ou "0" si on est conjoint marié de Brésilien(ne)..

Après la pousada est un bussiness non rentable économiquement au vu de la concurrence et qui nécessite des investissements disproportionnés pour une présence 24/24h, 7J/J  et le tout pour un faible revenu au final...vaut mieux viser une activité de commerce alimentaire style bar, marchand de glace ou petite restauration à emporter plus lucrative et moins contraignante.

n'oublier pas que 500 000 R$ placé au Brésil rapportent sans rien faire environ 70 000 R$ annuellement net d'impôts et que cette même somme investit dans une pousada risque d'en rapporter moins sans parler qu'il faudra gérer du personnel, payer des factures, s'acquitter de taxes  et impôts divers...et que le retour sur investissement, c'est à dire lors de la revente risque d'être négatif compte tenu que l'on vend actuellement moins cher son immobilier que ce que l'on a acheté et qu'il ne faut pas être pressé avec des délais compris entre 1 et 5 ans...sauf à brader son bien immobilier...

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Fortaleza

Conseils pour bien choisir votre assurance santé à Fortaleza.

Déménagement à Fortaleza

Conseils pour préparer votre déménagement à Fortaleza

Assurance voyage Fortaleza

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage à Fortaleza

Billet d'avion Fortaleza

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour Fortaleza