Close

Mini guide Dubai

Bonjour a tous,

Afin de répondre aux questions les plus récurrentes du forum ainsi que ceux que je reçois sur mon blog, j’ai décidé de me lancer dans ce mini guide en marge de ceux très fournis que vous pouvez déjà trouver sur Expat.com

Le Travail
Trouver du travail aux UAE
C’est LA question que se posent ceux d’entre vous qui souhaitez s’expatrier aux Emirats. Il y a plusieurs façons pour s’y prendre :
-    Vous travaillez déjà pour une multinationale qui est implantée aux UAE, explorez la piste de la mobilité interne. Il y a plusieurs avantages à cela, votre entreprise vous connait déjà ( vos compétences sont reconnues), vous connaissez déjà le mode de fonctionnement de votre société et êtes donc immédiatement opérationnels. Vos chances sont donc plus grandes d’obtenir le poste en question à condition bien entendu de faire partie des profils recherchés. Manifestez-vous tôt auprès de votre management, faite savoir que vous êtes candidat a une mobilité géographique, surveillez les postes qui s’ouvrent sur votre intranet (bien que la plupart du temps, lorsque le poste est publié, votre entreprise a déjà le nom du candidat qu’elle souhaite positionner, c’est pourquoi il est important de faire savoir que vous êtes mobile afin d’anticiper). Et n’oubliez pas, votre performance comptera dans les critères de sélections, vos RH connaissent les résultats de vos évaluations annuelles et les recruteurs internes consulteront votre manager.
-    Explorez les annonces sur Internet. Vous avez l’habitude de visiter Monster ou Cadremploi, ce n’est pas forcement là que vous allez trouver du choix. Un petit conseil, chargez le moteur de recherche Google pour les UAE (facile, tapez juste Google.ae à la place du traditionnel Google.fr) ensuite faite vos recherches en anglais. Quelques site qui couvrent bien la zone : GulfTalent et Linkedin. D’ailleurs, n’hésitez pas à créer un profil sur chaque site d’offre d’emploi, vous augmenterez votre visibilité. Ensuite, certaines annonces ne sont publiés que sur les sites d’entreprise. Ciblez des entreprises implantées à Dubai puis visitez leur site web section « carrière ». Enfin, démarchez les chasseurs de tête sur les UAE, pour en avoir la liste, passez par Google, vous verrez qu’il y en a beaucoup.
-    Certains entreprennent de venir directement sur place pour démarcher. Je ne suis pas certain de l’efficacité de cette méthode, mais si vous le faite, il vous faudra prévoir un budget conséquent pour tenir, le cout de la vie a Dubai est élevé… Les seuls retours positifs que j’ai entendu avec cette formule, ce sont les personnes qui sont venu avec un projet d’entreprise pour créer leur propre business ici (vous apportez la combinaison de deux choses : vos idées et des capitaux).
Dans tous les cas, soyez persévérant et patient. Travaillez bien sur votre CV (un CV se personnalise toujours en fonction du poste que vous ciblez) et sachez que tous les entretiens se feront en anglais (au cas où ce dernier point ne vous a pas semblé évident).
Quelques conseils pratiques :
-    Si une entreprise est intéressée par votre profile, la plupart des entretiens se feront par téléphone, Skype ou autres moyens de communication similaires. A moins que vous ne postuliez pour un poste exécutif, il est peu probable que la société vous offre un billet d’avion aller-retour en business pour vous rencontrer en face à face.
-    Méfiez-vous des arnaques, un contrat trop beau, avec des montants exagérés et des conditions qui font baver pour un poste de technicien… Vous devriez peut-être vous renseigner d’avantage sur la boite qui recrute. Au minimum vérifiez leur site internet, ensuite cherchez sur internet toujours, la grille des salaires aux UAE, vous trouverez les salaires moyens de certains postes. Ensuite posez des questions sur le travail en lui-même, entrez dans le détail. Si vous recevez une offre sans avoir jamais passe d’entretien, redoublez de méfiance. Et surtout, n’envoyez jamais d’argent pour votre visa ou votre voyage (même si c’est de l’avance sur frais). C’est à la charge de l’employeur.  Ne vous laissez pas abuser par Dubai et ses paillettes, tous ceux qui vivent à Dubai ne nagent pas sur l’or… Il y en a mais cela reste un minorité comparée à la population totale.
-    Enfin, n’espérez pas venir aux UAE pour vous la couler douce au bureau. Ici tout le monde travail au moins 8 heures par jour. Quand vous commencerez, vous devrez faire vos preuves. Si vous ne faites pas l’affaire, il est assez aisé pour votre société de vous renvoyer chez vous, même après la période d’essai…
-    Vérifiez et négociez votre contrat de travail. Un contrat type doit comprendre le montant de votre salaire fixe, le variable, les avantages tels que le transport, le loyer, l’école des enfants, le billet allez retour annuel pour rentrer en France, le nombre de jours de congés… Préparez-vous à négocier et sachez laisser du leste pour ne pas atteindre le point de rupture. En règle général, si vous recevez un contrat de travail c’est que la société souhaite sérieusement vous avoir. C’est le moment donc d’en tirer un peu profit. Faites attention toutefois de ne pas tirer sur la corde.
-    Sachez que vous êtes en compétition avec la planète entière. Et il y a une réalité ici : beaucoup de postes sont trusté par les indiens (qui sont très nombreux et vont avoir une préférence très marquées pour leur propre ressortissants). Certains vont se dire qu’en tant que Français nous avons de sérieux atouts. Je suis malheureusement au regret de constater que par rapport à un anglo-saxon (américains et anglais en tête), nos atouts pèsent moins lourd sur la balance. C’est-à-dire qu’a compétence égale et expérience égale, un américain ou un anglais aura plus de chance de décrocher le poste (à l’exception peut-être des entreprises française). Ce qui ne veut pas dire qu’il faut baisser les bras. Il faut juste vous accrocher et rester motivé. Préparez vos entretiens !

L’environnement de travail
En principe, vous effectuez 8 heures de travail hebdomadaire plus une heure de pause déjeuner. C’est votre entreprise qui fixe les horaires (typiquement entre 8h et 9h le matin, pour finir entre 17h et 18h en fin de journée). Pour certains postes (dans l’hôtellerie, la restauration ou la grande distribution par exemple), il n’est pas rare de travailler 6 jours sur 7. Si vous êtes cadre, vous n’est pas assujettis aux horaires, traduction : Vous allez travailler plus… Comme vous allez le comprendre, Dubai est dynamique, et il n’y a pas de secret a ce dynamisme, tout le monde doit travailler… Beaucoup.
Vos collègues viendront de tous les horizons, très vite, vous devrez vous habituer à différentes méthodologies et approche du travail. Apprenez à comprendre chaque nationalité avec laquelle vous allez devoir composer et adaptez-vous. Vous vous ferez vous-même votre propre opinion de chacun avec l’expérience.
L’anglais est la langue parlée par tous. En revanche, vous risquez d’être d’avoir des difficultés avec certains accents. Au bout d’un ou deux mois, ceci ne deviendra plus problématique, votre oreille va s’habituer. Au début, si vous ne comprenez pas votre interlocuteur, n’hésitez pas à lui demander de répéter, ça ne l’offusquera pas. Vous pouvez aussi privilégier les échanges par e-mail, ça évitera des malentendu dû aux incompréhensions.
Dans la plupart des bureaux, vous avez ce qu’on appelle les « office boys ». C’est du personnel souvent chargé de petites taches de manutention (colis, lettres, entretiens,…), ils apportent le café et peuvent dans certains cas laver votre voiture. Ce sont des personnes qui ont des salaires très bas comme vous pouvez l’imaginer, et un petit billet de temps à autre pour les remercier sera toujours accueilli d’un large sourire.
Au Emirats, vous aurez droit à des jours fériés (au nombre de 10 fêtes par an). Chaque année certaines dates varies (notamment en fonction du ramadan), vous pouvez par exemple consulter Gulf News pour avoir ces dates.  Le secteur public a plus de jours fériés que le secteur privé, et les écoles se calent au jours fériés du secteur public.

La vie aux Emirats
Le cout de la vie
Encore une autre question récurrente… Le vie coute cher ici, et le premier poste est le loyer. Bien que ces derniers temps, le prix on stagnés voir baissé dans certains quartiers, se loger pas cher à Dubai reste une vrai problématique. Faire les courses n’est pas moins cher qu’en France si vous voulez continuer à consommer des produits de chez nous. Je lis souvent des questions de type : Quel salaire négocier à Dubai pour conserver le même niveau de vie qu’en France ? C’est franchement une question à laquelle personne ne peut répondre, car vous seul connaissez votre train de vie en France. Faites un petit effort et taper sur Google « cost of living in Dubai ». Vous allez trouver plusieurs sites très bien fait et à jour qui vont vous donner le prix de chaque produit ou service (prix du lait, d’un forfait de téléphone, du ticket de métro etc…). Faites votre calcul, et vous pourrez vous faire votre propre opinion. Ce qui est certain, c’est que l’essence et les cigarettes sont bradés comparés à la France. Malheureusement, pour le reste, faite attention, à la fin du mois, vous risquez de vous apercevoir que vous avez finalement dépensé beaucoup.

Se nourrir

Les restaurants sont légion ici. Ça peut aller du petit « boui-boui » au resto d’hôtels de luxe. Vous trouverez aussi de la nourriture de tous horizons. Vous pourrez manger pour 3 Euro ou taper dans la grande gastronomie pour plus de 100 Euro par personne. L’alcool n’est pas servi partout. Seuls les restaurants faisant partie d’un complexe hôtelier ont la licence et peuvent vous en proposer.
Dans les supermarchés, vous pourrez également trouver de tout. Fruits et légumes, produits laitiers, comme en France. En revanche, vous aurez moins de choix. Mais, si vous aimez faire un bonne raclette en hiver, c’est tout à fait possible. De même, trouver des huitres et du foie gras pour votre table de réveillon, sera assez aisé. Deux grandes enseignes françaises sont présentes : Carrefour et Géant. 
Il existe des supermarchés de plus petite taille mais pour de la clientèle plus aisée car les prix sont plus élevés et les produits de meilleure qualité : Spinneys et Choithrams. C’est également auprès de ces enseignes que vous allez pouvoir acheter du porc.
Pour en revenir à l’alcool, il est en vente à Dubai, et ils sont deux à se partager le marché : MMI et African + Eastern. En revanche, vous devrez demander un permis d’alcool pour pouvoir en acheter. Allez visiter leur site web, vous aurez toutes les informations nécessaires pour effectuer la démarche. Ce que vous devez savoir, c’est que l’alcool coute très cher (tout comme le porc). Pour éviter de payer le prix fort, certains expat profite de leur retour de voyage pour en acheter à partir du Duty Free. Vous avez le droit d’acheter jusqu’à 5 bouteilles à l’aéroport. Une autre alternative aussi connu est d’en acheter dans les Emirats d’Ajman ou Umm Al Quwain. C’est en revanche risqué, car pour revenir sur Dubai, vous devrez passer par l’Emirat de Sharjah ou l’alcool est interdit… Si vous vous faite prendre, vous pourriez perdre votre visa de résident et ainsi votre travail… Donc à vos risques et périls.

L’école pour les enfants
Vous avez des enfants ? Ceux-ci peuvent continuer une scolarité française sur Dubai. Il y a deux options :
-    Le lycée français international privé AFLEC : Ecole franco-libanaise qui enseigne le même cursus qu’en France.
-    Le lycée français International Georges Pompidou : Dépend du ministère de l’éducation national française.
Les deux se valent, le niveau scolaire est élevé en revanche les places sont très limitées. Vous devrez vous y prendre très tôt pour les inscriptions et il n’est pas rare d’être en liste d’attente. Le fait d’être français ne vous donne pas la garantie que vous enfants seront scolarisés dans un de ces deux établissements.
Si vous ne parvenez pas à inscrire vos enfants dans une de ces deux écoles, il existe des alternatives. Il y a un lycée français également à Sharjah dans l’Emirat voisin, il dépend du lycée Georges Pompidou. Inscrivez vos enfants dans plusieurs établissements, les frais d’inscriptions ne sont pas remboursés, mais vous augmentez vos chance leur chance d’être acceptés. Les horaires d’école sont différentes qu’en France. Les enfants commencent à 8 heures puis finissent à 13h45 ou 14h (pour la maternelle et la primaire en tout cas). L’après-midi, vous pouvez les inscrire à des activités extra-scolaire moyennant le paiement de frais.
Enfin, vous pouvez toujours inscrire vos enfants dans un établissement anglas ou américain. Le choix est plus vaste et vous allez définitivement trouver une place pour vos petits.
Dernière chose, l’école est payante est la scolarité vous coutera très cher (entre 7000 et 9000 Euro par an et par enfant dans une école française).

Logement
Comme précédemment dit dans le chapitre cout de la vie, le logement coute cher. Le loyer est payable à l’année en un ou plusieurs chèques post datés. Du fait que les loyers aient baissé un peu, n’hésitez pas à négocier les prix. Si vous cherchez un logement, ne vous y prenez pas 3 mois à l’avance, 1 mois suffit pour trouver un appartement ou une maison. D’ailleurs la plupart des agents vous demanderont de les rappeler qu’un mois avant la date de prise des lieux. En effet, le marché est dynamique et les biens tournent vite entre les départs et les arrivés d’expats.
Tout d’abord commencez par chercher sur internet le type de logement qu’il vous faut (ça vous donnera aussi une idée de ce qu’il faudra négocier sur votre contrat de travail). Deux sites prédominent le marché des annonces : Dubizzle et Propertyfinder. Beaucoup de biens en location ne sont pas sur les sites (bien que le choix en ligne soit déjà bien étoffé). C’est pourquoi, lorsque vous appelez pour visiter une maison, et que celle-ci ne vous plait pas, l’agent immobilier vas souvent vous recontacter avec d’autres logements qui parfois ne figure pas sur le site internet. Tout simplement parce qu’il vient de se libérer. La signature du contrat ainsi que la remise des clés peuvent être très rapide. Dès le moment ou vous payez c’est réglé. Attention quand même à quelques détails importants. Assurez-vous lorsque c’est possible que tout fonctionne dans la maison ou l’appartement avant de signer (notamment la climatisation, les lumières…) vérifiez que vous avez tous les jeux de clés. Et enfin assurez-vous que l’agent avec qui vous traitez est bien agrée. Sachez par exemple que la colocation n’est pas autorisée à Dubai. Dans la pratique, ça se fait, bien entendu, mais si vous êtes pris la main dans le sac car votre voisinage vous a dénoncé, ce sera alors à vos risques et périls… Si vous êtes en colocation, soyez discret, et soyez sympa avec le gardien de l’immeuble et vos voisins.
Où est le quartier Français ? Il n’y a pas de quartier français ! Vous pourrez néanmoins trouver une plus forte concentration de français (type famille) vers Umm Suqeim et la Marina. Sinon nous sommes éparpillés un peu partout sur la ville. Et de toute façon, le fait d’être dans un quartier avec plus de français ne veut pas forcément dire que vous allez tout de suite vous faire des amis français. Il y avait en 2013 plus de 17.000 français enregistres au Emirats, notre nombre croît rapidement, a cela s’ajoute tous les ressortissants qui ne se sont pas enregistrés, alors vous pouvez imaginer que lorsque vous allez croiser un français dans une rue de votre quartier, vous allez pas forcement engager la discussion. C’est comme toutes grandes agglomérations, les gens ne se disent plus bonjour dans la rue. Je pense donc que le choix de votre logement ne doit pas s’arrêter sur ce critère. Prenez un logement qui soit pratique pour vous, proche des commerces, de l’école ou du bureau. Prenez en compte la circulation car malgré une superbe infrastructure routière, certains quartiers (notamment entre la Sheikh Zayed road et le plage) sont un vrai enfer pour la circulation.

Sociabiliser avec d’autres expatriés
D’abord, il est facile de faire connaissance avec vos collègues, de leur proposer un diner à la maison. Sachez cependant, que tous ne vous renverront pas l’invitation, tout dépend de leur culture. Donc les premières personnes avec qui en général vous allez discuter et parfois sortir sont ceux qui travaillent avec vous. Ensuite, pour les familles, les femmes se retrouvent souvent à l’école le matin, en emmenant les enfants ou en allant les chercher. Il y a l’alliance Française de Dubai, ils ont un site web, moyennant une petite cotisation annuelle, vous allez pouvoir profiter de plusieurs activités organisées par l’association (visites culturelles, découvertes sportives etc…). Chaque rentrée scolaire, l’Alliance française organise un « coffee Morning » ou vous pourrez faire connaissance avec d’autres françaises de votre quartier. Les hommes sont aussi les bienvenus même si la grande majorité des inscrits sont des femmes.
Si vous êtes sportifs, inscrivez-vous a une activité sportive (football, kite surf, golf…), vous aurez la aussi l’opportunité de rencontrer d’autres personnes et développer votre réseau d’amis ou professionnel. D’autre part, Dubai, ce n’est pas que la ville, mais il y a aussi tous les alentours à explorer. Si vous avez la possibilité de le faire et que vous aimez le calme et la nature, achetez un 4x4 et inscrivez-vous a un groupe d’explorateurs, pour faire des sorties BBQ ou camping dans le désert ou la montagne.
Enfin, vous avez le forum Expat.com pour organiser des sorties ou soirées.

Sociabiliser avec les locaux
Vous souhaitez connaitre d’avantage la culture locale et comprendre leur mode de vie au quotidien ? Autant vous dire que ce ne sera pas facile à Dubai. Tout simplement parce le vrai Dubaillotes sont une minorité, vous verrez dans les centres commerciaux des Emiriens d’autres états mais très peu de locaux de Dubai. Et quand ils viennent d’autres Emirats, il est difficile de toute façon de tisser relation car vous ne pourrez pas les voir si fréquemment que ça, ensuite et surtout sur quelle base construire cette relation ? Au travail, ce sera plutôt une relation professionnelle, et en dehors du boulot (diner d’affaire compris) ils ne vous proposeront pas d’aller chez eux.
Ceci ce ne veut pas dire qu’il est impossible de se faire des connaissances parmi les Emiriens. Tout d’abord, ils ont des loisirs, et parmi leur loisirs de prédilection, il y a tout ce qui tourne autour du désert. Dans vos périples en 4x4, n’hésitez pas à vous arrêter dans les fermes à dromadaires. Surtout si vous voyez un gros 4x4 garé là avec des vitres complètement fumées. Vous aurez alors le plaisir de vois une ferme de dromadaire, vous serez bien accueilli par le propriétaire, vous pourrez engager facilement la conversation, et si ça match, il vous offrira même du lait de dromadaire. Vous comprendrez alors le sens de l’accueil des Emiriens. Toujours dans le registre désert (n’oubliez pas qu’ils descendent de nomades), les locaux sont friands de sport mécanique. Si vous en avez la possibilité, et que vous aimez les sensations fortes, achetez-vous un buggy de type « Polaris » et très vite vous allez rejoindre une équipe de riders qui sont pour une très grande majorité des Emiriens (pour rejoindre une équipe locale, allez voir sur Instagram, ils y en a des pages pleines).
J’ai pour ma part rejoins la Dubai RZR team, et un week-end sur deux je suis avec eux. Apres chaque sortie, le soir, vous serez invité dans une de leurs fermes pour un BBQ et vous tisserez de vrais liens d’amitié.

Les loisirs
Sur les Emirats, ce n’est pas ça qui manque. Ça va vous prendre un certain temps pour faire le tour de tout ce que Dubai peut vous offrir, entre le sport, les quartiers historiques, les attractions pour touristes… Il est possible de faire tous les sports ici, et le matériel utilisé ou les infrastructures sportives sont de très bonne qualité. Enfin, si vous êtes plutôt « nature », sortez de la ville, tout autour, dans les autres Emirats, il y a tout autant à faire si ce n’est plus. Si vous êtes curieux et que vous avez un peu l’âme d’un explorateur, naviguez sur tout le territoire, il y a des forts qui ont été restaurés et dans le pays voisin (Oman) vous pourrez en découvrir d’avantage, plus des Wadi (lit de rivière) d’une très grande beauté, ainsi que des montagnes encore plus hautes que celles des Emirats. Pour les activités sportives, allez juste sur internet et cherchez « Dubai Entertainment guide ». Un bon plan pour alléger le porte-monnaie est d’investir sur « The Entertainer Dubai » qui propose des coupons de réduction sur des activités de loisir mais également sur les restaurants. Celui-ci coute environ 500 dirhams et sera vite amorti.
Il y a aussi des concerts et spectacles (ce n’est tout de même pas du niveau de Londres ou Paris) tout le long de l’année. Pour consulter ce qui est disponible, vous pouvez consulter Ticketmaster.ae

Je termine ce poste par quelques vidéos perso afin d’illustrer la partie exploration des Emirats et sport mécanique. J’espère que ça aura aidé à donner quelques éléments de réponses aux candidats à l’expatriation.
Bonne chance et bon courage à tous dans vos projets.

Exploration des Emirats

Sortie en Buggy avec les Emiriens de la Dubai RZR Team

Votre réponse ...Merci pour tout le temps que vous aviez pris pour nous.

Que dieu vous bénisse!!!! Merci de donner de votre temps précieux tout est clair

Top merci

Merci beaucoup.

Merci beaucoup pour toutes ces réponses.  Y a t-il  des aides pour l'école  car avec 3 enfants ça fait un peu peur ! Merci

la majorité des entreprises assurent les frais de scolarité pour les enfants de leurs employés.

Bonjour,

Il y a des bourses accordées par l'état francais mais je ne connais pas les détails, il faut je pense vous renseigner auprès du ministère de l'éducation française.
Ensuite, votre entreprise peut vous financer tout ou partie des frais de scolarité. C'est un élément à négocier dans votre contrat de travail.

Merci beaucoup

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Dubaï

Conseils pour bien choisir votre assurance santé à Dubaï.

Déménagement à Dubaï

Conseils pour préparer votre déménagement à Dubaï

Assurance voyage Dubaï

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage à Dubaï

Billet d'avion Dubaï

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour Dubaï