Close

Expat au Québec

Bonjour à tous,
Je m appelle Gaëlle j ai 33 ans, mariée avec 3 enfants.
Nous aimerions changer de vie et tenter notre chance au Québec.
La France n est plus sûr et je veux pouvoir élever mes enfants en toute sécurité, pouvoir sortir faire des courses en toute sécurité et non plus dans le doute de se faire tuer.
Mon mari et moi avons beaucoup discuter et pourquoi pas un changement radical!!
J aimerai avoir vos avis, expérience..
Je suis éducatrice spécialisée , aurais je la possibilité de travailler la bas dans le même secteur? Mon mari est contremaître.
Comment fonctionnent les écoles?
Par où commencer?
Quelles étapes pour préparer ce projet? Combien de temps ce dernier se prepare T il?
L accès à la propriété est il facil à obtenir?
J ai un chien et un chat, quelle procédure pour les emmener?
Tant de questions qui se bousculent!
Merci si vous prenez le temps de partager votre expérience avec moi.
Bonnr journee à tous
Gaëlle

Bonjour Gaëlle,

Bienvenue parmi nous :)

Votre discussion est maintenant sur le forum Québec.
Vous pourriez peut-être jeter un petit coup d'oeil aux discussions déjà existantes sur le forum afin d'en savoir plus sur la vie au Québec.
Le guide de l'expatrié au Québec pourrait aussi vous aider.

Merci,

Priscilla  :cheers:

http://www.immigration-quebec.gouv.qc.c … index.html

http://www.cic.gc.ca/francais/immigrer/ … omment.asp

Merci pour les liens.
En naviguant sur ces derniers je suis tombée sur les frais. Mais je ne comprend pas trop quel visa je dois obtenir moi et ma famille, si j ai besoin d un permis de travail?
Pourriez vous m éclairer sur les papiers officiels Qu il me faut pour réaliser notre projet. On aimerait s y installer définitivement mais en gardant notre nationalité française, peut être obtenir la canadienne dans le temps, travailler en tant Qu éducatrice spécialisé et mon mari en tant que contre maître, inscrire mes enfants dans une école. Ma vie en France mais au Canada simplement.
Merci de toutes vos infos.
Gaëlle

Ce n'est pas vous qui décidez si vous allez avoir la nationalité canadienne déjà.

On ne comprend pas ce que vous cherchez : Faire une demande de résidence permanente de la France ? Demander un permis de travail et donc être sous contrat de travail au Canada ?

Quand vous saurez déjà ce que vous voulez réellement faire, les membres pourront alors vous aider.

Bonsoir,

Je souhaite tout simplement y vivre définitivement.
Et j aimerai savoir si j ai besoin du visa et du permis de travail?
Je sais ce que je veux je me suis peux être mal exprimée!! ;)

Il suffit de lire les sites... les démarches sont clairement expliquées... sur le site du cic il y a une section... immigrer.

Ensuite dis toi bien que ta vie en france mais au canada simplement tu peux oublier ça! Tout simplement parce que rien ne garanti que tu seras dans la même branche... tout comme ton mari (d'ailleurs contremaître c'est assez flou on ne sait vraiment pas ce qu'il fait ni dans quel domaine.) Si c'est dans la construction je peux te dire tout de suite que si il voudra travaillez sur des chantiers neufs il devra sans doute refaire des formations, cours, examens et même peut être recommencez bien plus bas.

Il est contre maître en maintenance. Je sais que ça sera différent mais tellement mieux que chez nous. Le pour et le contre à bién ete pese!!! Merci pour toutes les infos.

Gaellemilanellasarah :

Il est contre maître en maintenance. Je sais que ça sera différent mais tellement mieux que chez nous. Le pour et le contre à bién ete pese!!! Merci pour toutes les infos.

Bonjour, je suis moi même dans la gestion de départements de maintenance sur du multi-sites Québec et Canada...

Dans quel domaine est il ?

Pour le reste , attention de ne rien fuir au risque de se retrouver face à un mur !!!

Gaellemilanellasarah :

Il est contre maître en maintenance. Je sais que ça sera différent mais tellement mieux que chez nous. Le pour et le contre à bién ete pese!!! Merci pour toutes les infos.

J'adore ce genre de phrases de la part de personnes qui n'ont même pas idée de comment est la vie ici... sur quoi tu te bases pour en être si sur?!

Il est surtout évident que vous avez besoin d'un visa et d'un permis de travail ...
J'ai toujours du mal avec les gens, qui cherchent à immigrer, mais qui ne prennent ni le temps ni la peine de faire des recherches. Un projet d'immigration se prépare sérieusement. On ne se dit pas " bon allez je vais sur expat.com balancer toutes les questions et on me dira tout".
Un minimum d'investissement.

Ensuite, vous voulez :  "  travailler en tant Qu éducatrice spécialisé et mon mari en tant que contre maître "
Euh, déjà, j'ai vu des personnes médecins dans leur propre pays, conduire des taxi au Canada, donc si vous pensez exercer le même métier, vous rêvez.

On n'envisage pas de vivre dans un autre pays en donnant des conditions " je veux garder ma nationalité, je veux exercer le même métier". Ce serait un privilège que vous donnera le Canada si on vous permet de vous y installer, donc ne faites pas la fine bouche.

Si vous n'êtes pas prête à faire des concessions, restez en France.

Bonsoir,
Tout d abord merci bcp de prendre du temps pour me répondre. Il est en maintenance mécanique. Y a T il du travail au Québec dans sa branche?
Bonne soiree
Gaëlle

Bonjour,
Mon mari travail dans la maintenance mécanique. Actuellement. Il est contremaîtres dans une très grosse cimenterie.
As T il dès chance de trouver dans sa branche?
Cordialement
Gaëlle

Je trouve votre reponse inadaptée sur un site t'elle que celui ci. Ce site est conçu pour partager son expérience et aiguiller. Chose que je demande. Si vous aviez pris le temps de bien lire tout le debut de mon post, vous vous seriez rendu compte que je suis au tout début de projet. Donc évidement nous avons pleins de questions en tête.
Je sais de quoi je parle quand je dis que nous serions mieux au Québec qu en France. Donc les commentaires inutiles pour essayer de nous dissuader je pense que vous pouvez vous les garder. Nous ne sommes pas des écervelés qui ont pour projet de changer radicalement de vie et de l imposer à nos enfants si ce n était pas pour de bonnes raisons.

Tu sais de quoi tu parles mais demandes si ton mari peut trouver du travail... alors en gros que sais tu exactement? Tu connais quoi de la vie ici? Comment peut être si affirmatif pour ton avenir ici alors que tu ne connais même pas les démarches à faire et ne sais même pas si vous allez pouvoir travailler dans le même domaine...

Je pense que vous desceditez ce site avec ce genre de réponses. Je n ai effectivement pas les réponses à ces questions ç est pour cela d ailleurs que je les pose.
Éfin bref j espère vraiment que ce site est constitué de personnes beaucoup ouvert que vous à la discussion et beaucoup aimable.

Encore une fois et pour que vous compreniez bien, je suis au tout début de mes recherches concernant une expatriation au Québec. Donc
Non nous n avons réponses à beaucoup de questions et bién évidemment nous nous renseignons de beaucoup de choses.

A mais je suis très ouvert à la discussion... mais cela demande aussi un minimum de travail personnel une immigration! Pourquoi vous ne consultez pas des sites d'emploi pour voir si vos métiers sont en demande ou non, ce qu'on demande comme qualification pour exercer.

Avec un projet comme celui ci rien ne tombe tout cuit dans le bec et la procédure c'est l'aspect le plus facile de l'immigration!

Gaellemilanellasarah :

Je pense que vous desceditez ce site avec ce genre de réponses. Je n ai effectivement pas les réponses à ces questions ç est pour cela d ailleurs que je les pose.
Éfin bref j espère vraiment que ce site est constitué de personnes beaucoup ouvert que vous à la discussion et beaucoup aimable.

Encore une fois et pour que vous compreniez bien, je suis au tout début de mes recherches concernant une expatriation au Québec. Donc
Non nous n avons réponses à beaucoup de questions et bién évidemment nous nous renseignons de beaucoup de choses.

Bonjour,

Je vous conseillerais de venir ici durant une période assez longue en vacance par exemple, mais non en touriste mais bien en tant que futur immigré.

Personne ne peut répondre à vos questions d'employabilité, de cadre de vie ni de lieu.
Vivre au Québec, n'a absolument rien à voir avec la France et même si beaucoup pensent le contraire..

Je vous conseille de parcourir le site Expat.com par onglets, de lire les conditions en lien avec l'immigration.

Vous parliez d'emploi, une comparaison facile..

Il y a beaucoup de job ici Wow c'est fou...Mais combien réellement de disponibles. Les jobs se font beaucoup par réseautage interne. Les entrevues , pour en faire toutes les semaines, elles sont toujours positives pour les candidats, mais rien ne se finalise car ici tout est toujours +++

Respirez, reprenez et souriez rien n'est facile.

Merci aux participants de ce sujet de comprendre la complication d'un point A pour avancer...

Certains prennent de suite le bon chemin , d'autres tergiversent..Le tout étant d'y arriver.

jessouorient :

Il est surtout évident que vous avez besoin d'un visa et d'un permis de travail ...
J'ai toujours du mal avec les gens, qui cherchent à immigrer, mais qui ne prennent ni le temps ni la peine de faire des recherches. Un projet d'immigration se prépare sérieusement. On ne se dit pas " bon allez je vais sur expat.com balancer toutes les questions et on me dira tout".
Un minimum d'investissement.

Ensuite, vous voulez :  "  travailler en tant Qu éducatrice spécialisé et mon mari en tant que contre maître "
Euh, déjà, j'ai vu des personnes médecins dans leur propre pays, conduire des taxi au Canada, donc si vous pensez exercer le même métier, vous rêvez.

On n'envisage pas de vivre dans un autre pays en donnant des conditions " je veux garder ma nationalité, je veux exercer le même métier". Ce serait un privilège que vous donnera le Canada si on vous permet de vous y installer, donc ne faites pas la fine bouche.

Si vous n'êtes pas prête à faire des concessions, restez en France.

Bonjour, merci pour cet apport...
Je vais vous demander de garder le sourire et d'apporter avec sagesse.

Peut être un jour, avez vous immigré et avez apprécié le soutien des autres qui ont peut fait face à vos erreurs..

Bonne soirée

Bonjour à tous,

j'ai enlevé les deux derniers posts de ce fil. Je vous rappel que nous sommes sur un forum d’échange et d'entraide, je vous prie d'éviter les critiques qui n'aident pas. Partageons et essayons de s'entraider dans la convivialité s'il vous plaît.

Merci,
Christine
Expat.com

Merci....

Bonjour, pour ma part je te conseillerai de faire un voyage exploratoire au Québec en hiver.

J’ai travaillé quelques mois à Québec, j’ai adoré les Québécois! J’y suis allé entre juin et octobre mais je crois qu’il faut vivre l'hiver la bas qui est très froid et très long. Il faut pouvoir le supporter.

Après pour tout ce qui est visa je te conseille de consulter le site du ministère de l’'immigration et de l'inclusion du Quebec, il est très complet. Les Québécois sont très organisés et rigoureux. C’est aux français de s'adapter à  leurs règles, c est nous qui avons un accent la bas. Pays formidable à découvrir.

Pour réussir une expatriation il faut prendre le temps de bien l'étudier.

Bon courage.

Erwan

Salut,

Wow, c'est quoi ces réponses, vous avez mal dormis ou quoi? Si votre expérience est un échec, ce n'est pas une raison pour écoeurer le monde.
Pour ma part je vis à Québec depuis 7 ans et je ne regrette qu'une chose c'est de ne pas avoir fait le saut avant.
Je suis tout à fait d'accord pour dire qu'on se sent plus en sécurité ici. C'est un peu comme vivre en France dans les années 50. Les jeunes filles rentrent chez elles à pied au milieu de la nuit sans être inquiétées. Ma femme, qui est un peu mère poule, laisse notre fils de 7 ans faire du vélo dans le quartier alors qu'elle ne laissait pas ses frères ainés sortir seuls quand nous étions en France.
Le marché du travail est plus facile avec 5% de chômage à Québec mais il faut vérifier si vos formations seront reconnues surtout dans le domaine de la santé et du service aux personnes.
La vie n'est pas forcément bon marché mais l'immobilier et les voitures sont moins chères. L'essence est moins chère également mais les véhicules consomment en général plus qu'en France (surtout en hiver). Parlons de l'hiver justement. Il faut aimer, en tout cas ne pas détester, le froid, la neige, le verglas... Beaucoup de mes amis Québécois pur laine, détestent l'hiver. Pour ma part, j'aime la neige de décembre à février, ensuite je ne supporte plus. Malheureusement, le printemps n'arrive qu'en mai donc j'ai 2 mois pénibles par an.
Même si les gens parlent français, ce sont des nord américains. Très accueillants au premier abord mais cela reste malheureusement souvent une façade. Les vraies amitiés, tel qu'on l'entend en France, sont difficiles à construire. Et ce n'est pas pour rien qu'ils ont inventé l'expression "maudits Français". Certains ont un a priori défavorable envers nous. Ce n'est pas la majorité mais ils existent, autant s'y préparer. En tout cas ne venez pas ici en "Parisien" qui sais tout et qui va tout leur apprendre, en particulier le français même si le niveau général est assez faible. Ceux que ça gène d'entendre des "malgré que" et "des journals" n'ont qu'à retourner chez eux.
Oubliez les 5, 6, 7 semaines de congés par an, plus rtt, plus... C'est souvent 2 semaines de vacances en commençant et 40 heures de travail par semaine. Ceci dit, ça dépend des domaines, pour ma part j'ai commencer avec 4 semaines de congé et 35 heures par semaine. Les services de santé de base sont gratuits mais c'est difficile d'accéder à un médecin de famille et l'attente dans une clinique médicale est hallucinante (entre 4 et 6 heures avant de voir un médecin). Sans parler des urgences, c'est encore pire. Mais il parait que ça va changer...
Pour les visas, je suis arrivé ici avec un permis de travail, valable 3 ans grâce à un emploi que j'ai décroché dans les missions de recrutement du Québec en France (http://journeesquebec.gouv.qc.ca/index.html#haut). Ensuite nous avons demandé la résidence permanente. À présent nous sommes en train de monter notre dossier de citoyenneté.
C'est une belle aventure, un pays immense, des découvertes magnifiques mais il faut avoir l'esprit ouvert et être prêt à s'adapter. Ce n'est pas le paradis, mais pour notre famille, les avantages dépassent les inconvénients et plus je vis ici, moins j'envisage de retourner vivre en France.
Pour les vacances cet été, nous partons pour un trip de 10000 km en voiture vers l'ouest des Etats-Unis et du Canada. Rien que pour ça, ça vaut la peine!

Jean

Superbe reponse qui me remonte le moral!!! Merci merci beaucoup!!
Votre commentaire nous reboost, meme di nous n avions pas perdu notre envie!!!
Merci pour toutes ces infos.
Je reviendrai très certainement vers vous pour plus d info ou di je rencontre des difficultés!!
Bonnr soiree
Gaëlle

Ça me fera plaisir de vous répondre dans la mesure de mes compétences

Bonjour chacun est en droit de donner son point de vue c est bien le propre d un forum...

Concernant la qualité de vie, le sentiment de sécurité il est très clair qu'à Qc c est vraiment ideal. Nous y avons trouvé ce que nous cherchions.

Pour le coût de l immobilier, chacun y verra son compte, nous ne serions pas objectifs. Disons que nous avons eu une vie avant le Québec et n'avons eu aucune difficulté à trouver ce que nous voulions, quand nous le voulions. Ceci dit sur Quebec, il y à boire et à manger en immobilier.

Pour l 'emploi, attention ce n est pas si facile de se retrouver au même niveau. Oui, certains parleront des premières expériences dites incontournables, mais elles ne font pas vivre une famille. Pourquoi avancer cet argument, juste que les sites d emploi regorgent d'offres et parfois cet aspect peut etre trompeur...

Les relations, JeanQuebec, à très bien tout resumé. Tout le monde se cause sans formalité aucune, nos origines peuvent vite nous mettre en confiance. Il n en est rien en fait, mais ça nous correspond. Nous nous voyons quand ça nous tente et voilà. Finalement, c est bien suffisant.

L'aspect surenchère permanente est particulière mais c est ainsi. Il faut savoir se garder une gêne de temps à autre. Finalement chacun sa vie, n'est ce pas.

Êtes vous pour venir en voyage de prospection ?

Bonjour,

Si votre expérience est un échec, ce n'est pas une raison pour écoeurer le monde.

Jamais compris cette notion d'échec, comme si s'expatrier était un examen ou un projet qu'il faudrait absolument « réussir » sous peine de tomber en disgrâce. C'est évidemment une notion très dénigrante envers ceux qui tout simplement ne trouve pas chaussure à son pied ici au Québec.

Figurez vous qu'il est tout à fait possible de ne pas ou plus aimer le Québec, aussi extraordinaire que cela puisse paraître, au même titre qu'un expatrié ne trouve plus son compte dans son propre pays. Devrait-on alors dire de cet expatrié que sa vie dans son pays d'origine a été un échec ? Je ne le crois pas.

Les gens changent au cours de leur vie. Bien plus rapidement que la mentalité collective ou la culture d'un pays ou d'une province. Il est donc encore possible que des choses auxquelles on ne prêtait pas attention nous irritent au plus haut point 10, 15 ou 20 ans plus tard. Il est possible qu'un coin du monde ne correspondent plus à nos valeurs de femme ou d'homme mature - ou que dans le meilleur des cas - on se rende compte dès notre arrivée que ce lieu ne correspond pas à l'image qu'on s'en faisait.

Il est aussi très courant, surtout chez les immigrants de luxe, c'est-à-dire ceux qui ont le loisir de retourner chez eux quand ils le souhaitent, de passer outre les irritants initiaux, tout cela pour « réussir » coûte que coûte. Ces irritants finissent tôt ou tard par revenir sur le coin de la face comme un boomerang et plus ce dernier a volé loin, plus son retour fait mal. Au final c'est sa capacité à faire abstraction ou « faire avec » qui décide si on part ou si on reste.

Nul part, je ne vois là où est l'échec tant raillé par ceux qui font de leur immigration une montée sur un podium.

Il y aurait bien d'autres choses à dire, mais pour finir, un petit aparté :

Ceux que ça gène d'entendre des "malgré que" et "des journals" n'ont qu'à retourner chez eux.

C'est exactement ce qu'ils font(1). Ou alors ils s'en vont ailleurs. Évidemment, pas uniquement à cause du massacre de la langue(2) mais disons que c'est un exemple plutôt symptomatique ou révélateur de bien d'autre(s) chose(s).

(1) http://www.stat.gouv.qc.ca/statistiques … df#page=81
(2) http://www.journaldemontreal.com/2015/0 … r-langue-1

Je dirais qu'il faut y aller par étape :
- d'abord étudier votre admission à l'immigration (lire les posts sur les démarches initiales);
- ensuite, décider ou non de postuler. C'est à ce moment-là, à mon avis qu'il faut se déplacer au Québec, rencontrer les associations professionnelles par exemple, commencer son réseau et surtout vous renseigner sur vos métiers, sur place c'est mieux! Il faudrait savoir si vous devez faire une formation ou non, adhérer à un ordre ou à une association... Globalement, vous serez bien reçus. S'il faut effectuer de nouveau une formation...
- Si vous postulez, ne perdez pas votre temps d'attente en France (il doit être de deux ou trois ans actuellement); prenez des cours d'anglais! L'anglais est un frein énorme pour beaucoup de Français; le fait d'être bilingue ouvre de nombreuses portes et construisez votre réseau!
- Vous dites que vous souhaitez rester au Québec toute votre vie, vous n'en savez rien encore... donc, si vous le pouvez, éviter de vous débarrasser de tous vos meubles et de votre voiture avant de débarquer enfin pour un temps. Si les parents peuvent stocker les meubles pour un temps, c'est bien!
- Un truc aussi, certains réseaux peuvent se construire à partir de la France, il n'est pas rare que les associations professionnelles (moi c'était un prof de formation continue) aient des contacts au Québec.
- Vous devez être conscients des gros problèmes du système de santé et scolaire, mais encore une fois, ça dépend des régions. Montréal est le pire.
- Sinon, faites votre chemin en restant prudents! N'allez pas demander à Pierre ou à Paul leur avis sur votre projet! Par contre, au Québec, il peut exister des associations régionales (Bretons, Normands...) françaises ou des associations par corps de métier (c'est plus rare)! Disons que c'est un moyen de réseauter avec des gens qui ont un intérêt commun avec le vôtre. Beaucoup de Français se tirent dans les pattes. Il faut se dire aussi qu'il n'y a pas que le Québec surtout si on maîtrise l'anglais. Les gens ont aussi le droit de ne pas aimer le Québec ou certains aspects, mais on peut en aimer d'autres suite à leur expérience.

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Québec

Conseils pour bien choisir votre assurance santé au Québec.

Déménagement au Québec

Conseils pour préparer votre déménagement au Québec

Offres bancaires pour nouveaux arrivants

Conseils pour bien choisir votre banque au Canada

Assurance voyage Québec

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage au Québec

Billet d'avion Québec

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour le Québec