Close
Suivez toute notre actualité sur Facebook !

Vos nouvelles habitudes au Brésil

Bon de ma petite expérience passée :

J'ai du apprendre à me décoincer un peu. Et c'est loin d'être réalisé. Si je reviens dans ce pays, il me reste un long trajet à parcourir. Des personnes qui vous font un large sourire sans vous connaitre, um abraço comme si vous étiez un grand ami et vous en échange répondez par des gestes  maladroits. Bon j'ai dû beaucoup transpirer , surtout que beaucoup étaient d'un milieu ( le monde médical) où si j'avais eu à les connaitre  auparavant c'était à ma place de patient.
Par contre cette expérience pour moi qui suit de nature timide m'a été de la plus grande utilité car en France j'ai trouvé beaucoup plus facilement à me comporter.

J'ai du apprendre que les lieux où je me rendais n'étaient pas dédiés au touriste passéiste amateur de petites départementales que je suis, mais la plupart du temps fait de grandes lignes droites permettant  une activité économique rationnelle.

J'ai du apprendre que les centres commerciaux, du fait de leur sécurité étaient des grand lieux de distraction pour les brésiliens. Qu'on pouvait faire 150 kilomètres parce que la destination était un endroit où l'on réalisait de bonnes affaires et que le coeur historique ne valait pas la peine de s'y arrêter.
Mes amis et connaissances ont du en échange voir comment mes réactions semblaient venir d'une autre planète.
Qu'un lieu paradisiaque était un lieu où l'on se retrouvait pour manger au restaurant, si possible avec de la musique même après avoir fait une demie heure de chemins non asphaltés et non pas où l'on pique niquait  tranquillement, les paysages et le calme étant la récompense.
Où il est bizarre de ne pas avoir de religion alors que l'on est prêt dans le cas où l'offre locale ne serait pas suffisante, à vous en créer une de toute pièce.
Apprendre que la distinction entre classes sociales semble plus forte malgré cette convivialité apparante.
S'habituer à des services beaucoup plus développés qu'en France. Même dans les quartiers riches de Paris avec nos digicodes et au mieux le couple de gardiens on doit leur faire un peu pitié.
Me doucher plus souvent pour montrer qu'un vieux français pouvait quand même faire quelques efforts.
Le plaisir de toilettes publiques parfaitement entretenues, gratuites et nombreuses.
Ne pas râler quand mon compagnon réclamait un sac plastique pour envelopper victorieusement chacun de ses achats. Et oui le rétablissement de la distribution des sacs gratuits suite à une décision juridique s'inscrit au plus haut dans les libertés de beaucoup.

Aimer les brésiliens qui savent de petites joies en faire de grandes.

Pour donner un petit avis sur les critiques apportées par un certain nombre de français dans ce sujet. Peut être une question de milieu que j'ai connu, mais je n'ai pas rencontré plus critiques vis à vis de leur pays que certains brésiliens que j'ai cotoyé.
Et dans le cas d'un couple binational, puisqu'il y a un choix de résidence fait, pourquoi celui qui suit l'autre n'aurait-il pas la possibilité d'être dur avec le pays où il s'installe suite à transaction. Je fais une différence avec l'expatrié favorisé qui ne se déplace que parce qu'il touche plus d'argent que dans son pays d'origine et en voudrait toujours plus sans tenir compte de la situation des locaux.

Mais il le fait exprès au pas dans sa ..................... . Vraiment tu trouves réellement normal qu'une ville à 130km de Belo Horizonte tu as 25km de chemin en terre.

Tu imagines quand tu es malade, pas d'assurance santé, avec option hélicoptère, la galère pour rejoindre Belo Horizonte.

Pour ton imagination, une pluie de novembre, qui rend la route en terre impraticable, un médecin de campagne qui n'a pas les moyens de soigner un patient, solution transfert à BH, mais la route en terre est impraticable. Seul solution l'aérien.

Mais je comprends maintenant votre vision. Je vous propose qu'on se retrouve à furnas dans l'une de nos maisons de campagne pour boire un verre.
Vous devez avoir une résidence à furnas.

economicus :

..ça demanderait peut être un petit coup de neuroleptique...

:D On se marre bien ici, n'est-ce pas?
Je suis d'accord avec vous, à partir du moment ou la réalité ne rejoint pas les désirs d'Arnaud,
qui imagine "tout" d'avance, par rapport à ce qu'il va donc trouver en face de ses pré-jugements.

On imagine donc le trouble qui l'habite, et l'ignorance quand il désigne le Brésil coupable
de n'être pas conforme à ses attentes. Je nous imagine sur le siège arrière, quand il découvre
la piste en terre et s'exclamant.
"ILS L'ONT SUREMENT FAIT EXPRES, ILS SAVAIENT QUE J'ALLAIS PASSER PAR LA"

arnaudbh :

Mais il le fait exprès au pas dans sa ..................... . Vraiment tu trouves réellement normal qu'une ville à 130km de Belo Horizonte tu as 25km de chemin en terre.

Tu imagines quand tu es malade, pas d'assurance santé, avec option hélicoptère, la galère pour rejoindre Belo Horizonte.

Pour ton imagination, une pluie de novembre, qui rend la route en terre impraticable, un médecin de campagne qui n'a pas les moyens de soigner un patient, solution transfert à BH, mais la route en terre est impraticable. Seul solution l'aérien..

Donc nous avons un expat sur un forum d'expat qui n'a pas compris ce qu'est l'expatriation.

Moi je laisse tomber. En plus il est pas tout seul sur ce forum. Il y en a des moins jeunes,
qui rament.
Je leur met la définition:
S'extraitre, s'éloigner de sa patrie
Partir vivre loin de son pays d'origine.

Donc neuroleptique ou pas, il faudrait qu'ils désirent un peu plus ce qu'ils leurs arrivent.
Et ils seront heureux.  :D

Je vous souhaite Arnaud de vous rapprochez plus encore du pays avec lequel vous avez élu domicile.
Vous devriez vous réveiller assez rapidement, Respectez bien la MESURE,
tout comme une chaussure qui serait trop grande,
si tu vas au delà de ce qu'il faut pour chausser ton pied.
Une fois qu'on a dépassé la mesure, il n'y a plus de limite. :/

Aventureiro :

Vivre sous les tropiques, au rythme des plages animées, d'une nature sauvage et de traditions profondément ancrées au sein d'une société multiethnique promet d'être une expérience hors du commun. :D

Ahhhh je comprends mieux pourquoi tant de joie et tant incompréhension face au critique de ceux qui vivent dans un autre Brésil, les plages les cocotiers, pas de soucis, pas de racisme...
Bref la vie de carte postale quoi
Sauf qu'il n'y pas qu'un Brésil, et surtout la mer n'est presente que sur la moitie des bordures du Brésil, la majorité des brésiliens n'ont jamais vu la mer ou la verront une fois dans leur vie, en raison de la distance et surtout du coût
Pour les 80% restant, ceux qui habites dans les terres, la vie c'est pas se prélasser en buvant des jus de fruit au bords de la plage, mais plutôt se lever à 5h du mat pour se taper 1h30 de bus sur des routes en mauvais état et refaire pareil le soir en rentrant à 20h épuisé, cette vie là je l'ai vécu, pendant pres de 2 ans comme la plupart des gens que je cotois ici
Alors d'accord tout n'est pas à jeter mais il faut arrêter avec les clichés, et sortir un peu de sa bulle, parler avec les gens, pour vrai de la politique, du gouvernement, des infrastructures et la tu verras que ceux qui critique les premier se ne sont pas les étrangers mais les resilient eux-mêmes, à juste titre...

zanzibar1 :

Le plaisir de toilettes publiques parfaitement entretenues, gratuites et nombreuses.

La dessus en tant que français je penses qu'on sera tous d'accord, sans compter les espace famille, les toilettes réservés aux enfants ou encore les "fraldários" qui ont même parfois des couches gratuites et du personnel à votre service... Pour des jeunes parents c'est juste le rêve quand en France on est obligé de changer ses gosses sur le minuscule banc entre deux arbres en plastiques...

karmaBR :
Aventureiro :

Vivre sous les tropiques, au rythme des plages animées, d'une nature sauvage et de traditions profondément ancrées au sein d'une société multiethnique promet d'être une expérience hors du commun. :D

Ahhhh je comprends mieux pourquoi tant de joie et tant incompréhension face au critique de ceux qui vivent dans un autre Brésil, les plages les cocotiers, pas de soucis, pas de racisme...
Bref la vie de carte postale quoi
Sauf qu'il n'y pas qu'un Brésil, et surtout la mer n'est presente que sur la moitie des bordures du Brésil, la majorité des brésiliens n'ont jamais vu la mer ou la verront une fois dans leur vie, en raison de la distance et surtout du coût
Pour les 80% restant, ceux qui habites dans les terres, la vie c'est pas se prélasser en buvant des jus de fruit au bords de la plage, mais plutôt se lever à 5h du mat pour se taper 1h30 de bus sur des routes en mauvais état et refaire pareil le soir en rentrant à 20h épuisé, cette vie là je l'ai vécu, pendant pres de 2 ans comme la plupart des gens que je cotois ici
Alors d'accord tout n'est pas à jeter mais il faut arrêter avec les clichés, et sortir un peu de sa bulle, parler avec les gens, pour vrai de la politique, du gouvernement, des infrastructures et la tu verras que ceux qui critique les premier se ne sont pas les étrangers mais les resilient eux-mêmes, à juste titre...

Le texte que tu citais, vient de ce même site
http://www.expat.com/fr/destination/ame … ud/bresil/

Salut SMARTY spécialiste multi-pseudo devant l'eternel. Je suis admiratif, tu gardes toujours le même style. Théorie du complot, américain Gros vilains et on te répond de manière honnête et passionné. Tu a un don, tu m'impressionnes vraiment. Tu mets un peu d'animation dans ce forum quelque peu endormi.  A plus bisous mon ami.

Hahahahaha...oui dès l´ apparition d´Avantureiro Smarty-Expresion-Rainbow-Vasp-Pousseautaquet...etc...ont rejaillis de leurs cendres...hihihihi

Tiens Aventureiro....très fameux multipseudo...pour te faire plaisir et continuer l´animation .je continue à te répondre :

....Ce n´est pas parce que certains sont lucides de ce qui les entoure...en bien mais aussi en minable...au Brasiou ou ailleurs...qu´ils vivent un "calvaire" et le "désespoir" !...

...Car dans ce cas ceux qui sont dans la contemplation admirative seraient plutôt des imbéciles heureux !!!...Tu vois ce que je veux dire ?   Hihihihihi

Bises

Economicus, je ne sais pas de quoi vous parlez.
La lucidité je pense c'est ce qui manque le plus a beaucoup d'expats, et ici même il y a beaucoup de gens dans ce cas.

Vous ne le constatez pas vous-même?

imbéciles heureux.  Etre un imbécile heureux, je suis, tu es, il est une truffe, une merguez, une saucisse, une chipolala. et j'en passe......................................etc. peut être un choix philosophique. Penser qu'on est un imbécile c'est déjà faire preuve de lucidité. Contrairement aux âmes bien pensantes qui s'imaginent agir sur les choses alors que le train est déjà loin. A méditer petit scarabé.........;

leon robinson :

Contrairement aux âmes bien pensantes qui s'imaginent agir sur les choses alors que le train est déjà loin. A méditer petit scarabé.........;

Bonne interprétation, néanmoins, il est certain, qu'agir pour être heureux devrait être le maître mot, en expatriation. Personne ici, ne fais vraiment d'éffort pour le comprendre et se comprendre.

Bonjour tout le monde,

J'interviens à nouveau sur cette discussion.

Pouvons-nous sil vous plaît éviter tous commentaires hors sujet?  :sick

Merci de participer uniquement pour partager des informations en rapport aux questions posées par Christine.

Bonne journée à tous,
Priscilla

Oui Priscilla...ultime réponse philosophique de ma part :

leon robinson :

...âmes bien pensantes qui s'imaginent agir sur les choses alors que le train est déjà loin. A méditer petit scarabé.........;

Et pour beaucoup le train est dájá arrivé ! Mais contrairement à Cioran qui disait que tout est vain...il reste le plaisir de l´inutile. Comme de faire l´amour sans procréer. Et le plaisir ce n´est pas vain. C´est même essentiel. A méditer gros scarabée...hihihihihi

Aventurier tu me fais rire, tu as raison nous allons laisser les pauvres mourir, sans soin en campagne et garder les meilleurs hôpitaux tous les médicaments pour la classe a.

Tu me fais réellement pitié, l'amélioration des conditions de vie pour les personnes de la compagne est un devoir. On ne peut tolérer cela. Voir des hôpitaux sans médicaments.

Pour répondre à la question "Qu'est-ce qui, au contraire, vous semble difficile à assimiler ?"
facebook.com/ajplusenglish/videos/767171730091003/
Si si tout va bien ici, merci...

Stop, arretez, j'ai quitte la France il y a 35 ans. J'ai 20 ans de Bresil. Vos commentaires deviennent insupportables. Des problemes y en a partout, laissez chacun vivre sa vie comme il l'entend. Nous ne sommes que 2 Francais, la ou je vis et c'est un bonheur. Ne ramenez pas tout a l'argent svp.

Grammado c est une autre expérience, c'est plus l'Europe que le Brésil. Réellement le sud du Brésil c'est organiser de très bonne route.

Ecoute, moi je trouve bien de vivre ici, jaime la nature et les coins touristique.
Je travail bien je gagne bien ma vie ici, la seul chose que jaime pas c que ya trop de la mafia ici

Le riste jaaadoooor

:top:

JERIMADO :

Stop, arretez, j'ai quitte la France il y a 35 ans. J'ai 20 ans de Bresil. Vos commentaires deviennent insupportables. Des problemes y en a partout, laissez chacun vivre sa vie comme il l'entend. Nous ne sommes que 2 Francais, la ou je vis et c'est un bonheur. Ne ramenez pas tout a l'argent svp.

Bon mais sinon para rapport aux questions posées ?
C'est possible de répondre aux topics au lieu de faire des commentaires d'humeur ?
C'est pas facebook ici...

dekoun achour :

Ecoute, moi je trouve bien de vivre ici, jaime la nature et les coins touristique.
Je travail bien je gagne bien ma vie ici, la seul chose que jaime pas c que ya trop de la mafia ici

Le riste jaaadoooor

:top:

Bon mais sinon para rapport aux questions posées ?
Un peu plus de détails, le but du topic n'était pas de donner son avis mais un retour d'expériences, pour enrichir le forum...

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Brésil

Conseils pour bien choisir votre assurance santé au Brésil.

Déménagement au Brésil

Conseils pour préparer votre déménagement au Brésil

Assurance voyage Brésil

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage au Brésil

Billet d'avion Brésil

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour le Brésil