Close
Suivez toute notre actualité sur Facebook !

Développer son réseau social en République Dominicaine

Bonjour à toutes et à tous,

S’expatrier en République Dominicaine, c’est aussi quitter sa famille et ses amis. Il apparaît alors important de pouvoir se créer rapidement un nouveau cercle de connaissances.

Comment faire pour se constituer un réseau social en République Dominicaine ? Où et comment rencontrer du monde ?

Est-il facile d’aller vers la population locale ? Quelles sont les spécificités culturelles à prendre en compte ?

Partagez vos conseils et votre expérience !

Merci d’avance,

Christine

bien sur quand on vit en condominium , on rencontre des compatriote ou des expat qui eux soit vous donnent de bon conseils, quand ils n'essaient pas de vous escroquer

quand j'avais mon resto-pizzeria , j'organisais une fois par mois un diner en semaine ou les expat de la côtes nord se rencontraient, se découvraient  et passaient une bonne soirée

il y a deux sortes d'expat  : ceux qui se replient sur eux même et ceux qui vont vers les autres, mais c'est ainsi aussi en france ou en belgique

quand a aller vers les dominicains,   en vivant parmi eux et si on les respecte , eh bien on est assez vite intégré si on accepte de baragouiner en dominicains

ils adorent avoir des amis gringo qui font l'effort de parler dans leur langue

malheureusement   dans les expats , il y a de tout comme partout....  et on a parfois des déceptions,   mais même dans une famille , on arrive a avoir des désaccords

alors....................

je dois dire qu'ayant vécu en polynesie, là  je me suis refait une vrai famille sur place....
et il est des amitiés qui restent malgré mon départ il y a 20 années

allez :   exprimez vous , mais restons courtois...........

lucas

Bonjour a tous. Je pense que Lucas a assez bien resume,mais il parle plus en general que pour la Rep dom. Desole mais les dominicains n'ont pas d'ami comme on l'entend en France et quand on parle de respect, ils ne se respectent pas eux meme, donc!!!!! Quand aux polynesiens, là c'est vrai que vous allez avoir de vrais amis, parce qu'ils n'attendent rien de vous, au contraire ils sont prets a tous partager ce qu'ils ont avec vous, sans retour. Un salut particulier a tous les polynesiens

Camilovivi :

Desole mais les dominicains n'ont pas d'ami comme on l'entend en France et quand on parle de respect, ils ne se respectent pas eux meme, donc!!!!!

Pouvez vous développer votre idée? Quel est le pays au Monde où les gens sont si apathiques où ils n'ont pas d'amis et ne respectent personne ?

Je pense que la société en RD se développe autour de 2 cercles : D'abord la famille au sens large: y compris les beaux-frères, belles-sœurs, cousins etc. C'est le cercle de "confiance" et d'entre-aide (presque) désintéressé. Vient ensuite les amis dans le sens propre et les voisins avec des relations plus ou moins d'intérêt et de service rendu. Ce n'est pas tellement l’intérêt dans le sens mauvais du terme, plutôt "je te rends un service, tu me dois un service". Evidemment si vous êtes riche et vous avez des longs bras, tout le monde veut être votre ami.
La société n'est pas conduite par le mérite mais par le pouvoir, ce qui fait que le relationnel est indispensable si on veut s'en sortir. Connaitre un avocat, militaire ou politicien n'a pas de prix..Les comportements se sont adaptés à cette réalité donc il ne fait pas faire des raccourcis. On obtint un travail par connaissances, on regle des problèmes par des connaissances etc. cela n’empêche pas d'avoir des amitiés dans le sens de la sympathie.

Cela existe ne France aussi. On demande à des amis pour pistonner quelqu'un au travail, pour trouver un stage à un jeune, pour trouver un bon avocat, un bon artisan etc..

Pour moi amis et relations sont deux choses bien differentes. D'autre part je penses qu'il faut "vivre" les dominicains au quotidiens pour pouvoir en parler

Je pense qu'on en revient toujours un peu à la même chose, cela dépend vraiment du niveau intellectuel et de l'éducation que chacun a reçu . Je comprends parfaitement  ce que veut dire Camilovivi, il y a des différences énormes de comportement avec d'autres pays ; par exemple il est très mal vu ici de s'affronter directement, si on est en désaccord,  on va prendre plein de pincettes, on est hypocrite à fond, on fait ses coups en douce mais par devant on sourit;  mi amor mi pana mi hermano mais les gens ne cessent de se critiquer les uns les autres, jamais de front, toujours par derrière , on va te rapporter ; fais attention a fulano, lui il travaille mal, lui il est voleur, etc etc
Après 10 ans je me méfie de plus en plus, je n'accorde plus ma confiance aux commerçants, aux ouvriers, bref à aucune personne  avec laquelle je vais avoir un rapport à l'argent. J'ai quelques vrais amis doms, mais la plupart ont soit vécu à l'étranger,  soit ont fait de très bonnes études ( dans certains campos  j'ai passé des moments formidables avec des familles pauvres, sans doute incultes mais ce n'est pas de l'amitié, juste de la convivialité et c'est formidable aussi)
je suis quelqu'un de très ouvert , je n'ai eu aucune difficultés à très vite connaitre énormément de gens mais très peu valent la peine ( cela n'engage que moi), la plupart des expatriés qui sont dans ma région,  je ne les aurais jamais fréquenté en France, pas les mêmes valeurs, pas les mêmes idées politiques, pas le même niveau social, pas le même vécu, se fréquenter juste parce que l'on est originaire du même pays et que l'on a choisi le même point de chute, n'a aucun sens pour moi.
Ici je milite pour des valeurs qui me sont chères, dans des mouvements comme Somos Pueblo ou certaines Cadenas Humanas , cela me permet de rencontrer des gens qui partagent mes idées, avec lesquels je peux échanger et intellectuellement ça compte. Mais je ne pense pas que s'expatrier c'est quitter ses potes ou sa famille, grâce a internet  je n'ai jamais perdu de vue les gens avec lesquels j'ai partagé énormément , qui sont et resteront des amis pour la vie. En résumé rien ne me manque :-)

Bonjour Christine,
En fait je n ai pas cherché de manière planifiée à me faire des amis. En effet pour moi la vraie amitié se construit avec le temps. C'est d'ailleurs le cas, j'ai eu la chance,  à travers mes activités,  yoga, forum justement, de rencontrer des gens de grande valeur humaine et qui se sont montres très proches et fiables
J'aurais effectivement pu chercher de façon plus systématique à faire des rencontres, mais j avais décidé de prendre mon temps justement, un grand luxe de la vie et de laisser les choses se faire naturellement.
Avec 6 ans de recul, je suis heureuse du résultat, les quelques amis sont si précieux.
Sinon on peut bien sûr, être plus "militant" et fréquenter les cafés français. Les réunions de l alliance française, s il y en a dans votre ville.
Catherine

Bonjour à tous.
On a les amis que l'on mérite me disait un jour un ami chilien.
C'est comme de partout, et l'expatriation n'y change rien.
Si on a des enfants scolarisés, on va devoir fréquenter d'autres familles, qu'elles soient dominicaines ou étrangères. Ainsi, nos fréquentations seront diverses. Ma femme, en France, par le biais de l'éducation de nos enfants, a eu l'occasion de s'ouvrir au monde, qu'il s'agisse d'autochtones ou d'autres étrangers comme elle.
Par le biais du travail, aussi, cela permet de côtoyer des gens divers, sympas ou non. Que l'on soit en France ou ici, c'est du pareil au même.
Le voisinage permet aussi d'avoir des relations diverses et variées, qu'il s'agissent d'étrangers ou de dominicains, dans des quartiers huppés ou d'un standing moindre. Mais tout se fait naturellement. Il y a le feeling ou il n'y a pas.
Et puis, par les différentes activités que l'on pratique, sportive, politique, culturelle, religieuse, musicale.......... On doit pouvoir rencontrer des gens avec qui on aura des points communs, des atomes crochus comme on dit.
Mais c'est pourquoi je n'avais pas répondu à ce forum par avant, car il n'y a aucun intérêt pour moi à disserter là dessus tant il n'y a rien de particulier entre le fait de vivre ici ou ailleurs.
Cordialement

Pour mon épouse et moi il n'y a plus aucune confiance envers la majorité des habitants de la République Dominicaine ! Nous nous faisons arnaqués depuis presque 10 ans. Et, une fois encore  notre propriété de 31 hectares est occupée illégalement et l'occupant refuse le bornage du terrain par notre Agrimensor pour établir le Deslinde de notre terrain ??? Donc une fois encore il faut qu'un avocat s'occupe de l'évacuation de cette personne qui comme d'habitude ne sera pas jugée et ne devra pas payer des frais d'avocats.
Mon épouse et mon fils étaient aller en février 2016 pour faire établir le Deslinde et accompagné par une personne qui voulait établir officiellement un contrat de location de la propriété pour une société internationale et créer des emplois pour Dominicains.
Hélas rien n'a pu ce réaliser car la propriété est occupée illégalement et apparemment ce genre de délinquance est absolument classique en République Dominicaine si vous quittez votre bien pendant plusieurs semaines il vous faut un gardien sinon vous risquez le même problème qui nous est arrivé 3 fois en 9 ans et nous coûte une fortune .....

bonjour lucas !je voulais juste s'avoir si tu étais retourné vivre en république ? si oui,. est tu a sosua et tu fais quoi . c est juste par curiosité on s 'était déja parlé il y a quelques années avant que tu quittes la république

Malheureusement,il faut le dire ,le niveau intellectuel est très bas chez les dominicains,ceux ci ayant quitté l'école très tôt.Pas d'éducation,en grande partie. Je pense qu'ils ont surtout appris à mentir,à demander de l'argent,en permanence.cela,ils savent le faire.Et les" madres" qui dirigent le tout,dans la famille.

A l'attention de TINA
Bonjour, je ne suis que depuis un an et demi en République Dominicaine, mais je partage totalement votre analyse. Ayant habité en Martinique pendant 12 ans j'arrivais aux mêmes conclusions.
Cordialement,

le niveau social des dominicains et peut être bas mais a part quand la notion ARGENT rentre en ligne de compte il y a moyen de créer du lien social
par contre sur las terrenas en particulier je ne dirais pas la même chose des expats.
en effet souvent très souvent la démarche d'approche pour aider faire connaissance ou sympathiser  n'est pas sincère .
c'est juste l'occasion de voir ce que l'on va pouvoir te piquer !!!!
après si avoir du lien social c'est passe ses soirées a picoler dans les bars et a brancher la femme ou le mari de l'autre alors oui je comprend mieux pourquoi  je reste chez moi
en France après 45 ans au même endroit et en ayant fréquente le milieu du rugby là nous sortions chez l'un ou chez l'autre / on faisait des grosses 3 eme mi temps etc ....
ici après 2 ans rien mais parce que donner sa confiance a quelqu'un, comme ça, c'est pas dans ma nature.
pour vivre heureux vivons cache
voilà une devise que beaucoup de monde devrai mettre en pratique !

merci et bravo ,,,,,, je suis d accord avec vous a 200 % avec  votre analyse de la rep dom , ce sont exactement mes vues sur le pays , sur les dominicains et les francais residents  ici ....

     cordialement , jacques

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié République Dominicaine

Conseils pour bien choisir votre assurance santé en République Dominicaine.

Déménagement en République Dominicaine

Conseils pour préparer votre déménagement en République Dominicaine

Assurance voyage République Dominicaine

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage en République Dominicaine

Billet d'avion République Dominicaine

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour la République Dominicaine