Close

Pourquoi venir passer sa retraite en Tunisie ?

Bonjour à tous, et plus spécialement aux retraités ou futurs retraités.
J'avoue être curieuse de connaître les motivations qui poussent certains d'entre vous à vouloir passer leur retraite en Tunisie. Bien sûr, le climat est plutôt sympathique, le niveau de vie pour un expat plus que correct, mais d'un autre côté, on se retrouve malgré tout assez loin de tous et de tout, et confronté à des difficultés pas toujours faciles à gérer....Alors si vous pouvez me donner des explications....

Bonjour.
Il va être difficile de vous répondre, car chacun ressent à sa façon, le fait de se trouver en Tunisie. Le premier critère est à mon avis, le désir de vivre dans ce pays, pour sa qualité de vie, et non pas seulement pour une question financière. Personnellement, je suis en Tunisie depuis 1999, par choix, je n'ai jamais travaillé dans ce pays, et j'ai toujours choisi les solutions administratives qui me demandaient le moins de stress possible, et tout a toujours bien été. Il y a un certain temps d'adaptation, ça c'est sûr. C'est pour cette raison, que je conseille toujours aux personnes qui ont le désir de venir vivre en Tunisie, de commencer par louer pendant quelques mois, un appart ou une maison dans la ville qui semble leur convenir et de vivre le quotidien tel qu'il est, et non pas vu au travers des hôtels. Cette solution permet de déménager facilement et de voir ailleurs. Je n'ai pas eu ce problème, puisque je me suis (ainsi que mon mari) tout de suite sentie bien à Mahdia. D'ailleurs depuis le début je loue toujours la même maison, et j'espère pouvoir continuer à y vivre tant que je resterai en Tunisie. Je n'achèterai jamais en Tunisie, par choix, et non pas pour raisons financières, et je me félicite chaque jour de notre choix quand je vois tous les problèmes auxquels sont confrontés les acheteurs européens, et j'imagine la succession après!...mes filles n'ont pas besoin de tous ces tracas administratifs de l'autre côté de la méditerranée.
Dire que nous sommes loin de tout et de tous, c'est un peu exagéré. Les vols sont nombreux, et la France est à 1h30, 2h de la Tunisie. Combien de temps faut-il pour faire Lille/Marseille ?Mes enfants et petits-enfants aiment venir à Mahdia, ainsi que bon nombre de personnes de nos familles, nos amis et entre les voyages que nous faisons sur la France (environ 4 par an)nous n'avons pas l'impression d'être abandonnés ni de les abandonner. Et bien sûr, INTERNET, ça ça n'a pas de prix!...
Je ne sais pas si j'ai répondu à votre attente, mais il n'y a que vous finalement qui pouvez gérer votre présence ici.
Monique

Il n'y a pas grand chose à rajouter aux écrits de Madhia et en ce qui nous concerne, mon mari et moi, ce sont les mêmes raisons qui nous ont fait prendre une location à l'année sur Hammamet puisque la retraite est attendue pour fin mai 2011 et qu'en attendant, nous y allons le plus souvent possible.
Perso, je mets 1h30 pour aller voir ma mère ( Roye-Roubaix ).... sourire !
Essayer la Tunisie ce n'est pas forcément l'adopter mais pour nous, cela l'a été sans hésitation ....

bonjour à tout le monde,
je rejoins les écrits ci-dessus : nous aimons le climat de la tunisie avec son soleil, en 2 heures nous sommes en france; nous ne pourrons nous installer que dans 2 ans et cela nous tarde puisque dès que nous sommes dans ce pays, la vie devient beaucoup plus cool pour nous et cela fera à tous les enfants une destination "vacances"; là nous revenons de stokholm et je peux vous dire que nous aspirons à retrouver la luminosité de la tunisie.....et sa population accueillante! à stokholm, c est la débrouille pour les français en anglais avec des panneaux indicateurs que nous ne comprenons pas mais.....en tunisie, bizarre, on ne se perd jamais et on peut discuter avec tout le monde; vive les pays ensoleillés !

Sourire Gene. comment vas-tu ?

je connaissais la Tunisie depuis très longtemps (y étant resté plus de 6 mois dans les années 75/76 et y ayant effectué plusieurs voyages dont le dernier en 1981...je n'y était pas revenu depuis...pour x et x raisons tant professionnelles qu’inexplicables. Au mois d'octobre 2009 re- voyage et re-coup de cœur...après quelques hésitations et plusieurs aller/retour nous avons décidé de nous y installer....plaisir du pays, accueil, changement radical a 1h15 de la Métropole…Pour nous qui sommes du sud de France le soleil est aussi de la partie en plus longtemps..et puis la mer omni présente…Le seul hic actuel et que nous faisons encore pas mal d’aller et retour tant que nous n’avons pas finalisé notre situation en France ou chacun sait qu’il n’y a pas non plus de complications ni de tracas tant administratif que sociaux..bref.

Nous avons, par contre acheté a Hammamet…tout compte fait, pas plus de complications, si l’affaire est bien mené, qu’en France, des delais supplementaires...mais c'est la vie qui nous court après,on n'est pas sous pression. Nous sommes tombé sous le charme d’un magnifique loft mauresque dont la vue sur le golfe d'Hammamet et ses alentours  me laisse toujours en extase depuis.
Mais c’est un choix personnel , achat ou location, toutes les solutions sont valables pourvu qu’elles soient en accord avec soit même…et puis notre fils s’y trouve comme un coq en pate…alors que demander de plus sinon que la vie continue a s’écouler avec autant de calme et de sérénité, et que nous puissions y rencontrer autant d’amis que possible pour partager ensemble ces moments de plaisir.
Comme le dis si bien Monique,seul chacun peut gerer son cas

Bonjour à tous,
Doma, on est tous soit des retraîtés ou des futurs retraîtés :)
Le même dilemme se pose aussi pour les tunisiens expatriés. Moi, je trouve attractive l'idée de passer la retraîte en Tunisie. Dans chaque choix il y a des avantages et des inconvénients.
Un retraîté n'a pas beaucoup de choses à gérer, donc pas de difficultés réelles.
Et si on choisit des villes tranquilles, comme Mahdia, Monsatir et Sousse, la vie est à l'échelle humaine, le climat est magnifique, la vie n'est pas chère, le rythme est lent, l'enjouement, la convivialité, le soleil, tous ces facteurs adoucissent les petits problèmes quotidiens qu'on peut rencontrer.
Mais, si on vient déjà avec des réflexions et images négatives sur le pays/société qui va nous accueillir, l'aventure risque d'être perdue d'avance.

Merci à tous ceux qui ont répondu aussi vite. Bon, un peu de réalisme malgré tout, Tunis/paris, c'est 2h 30 !  Mais je suis d'accord, ce n'est pas loin et moi-même pendant mes trois ans à Tunis, je ne me suis jamais sentie éloignée des miens, sachant en plus qu'en cas de catstrophe, je pouvais revenir sans problème. Et puis, le voyage par bateau a un charme extraordinaire. Aujourd'hui, en attente d'un nouveau départ, nous sommes en stand by dans la région parisienne. Résultat, 2 heures de transport le matin, kif kif le soir pour mon mari ! Le trajet quotidien Carthage/Tunis en TGM était nettement plus sympa et convivial. Ce que j'ai lu dans vos écrits me parait réaliste et conforme à ce que je considère comme règle de vie dans un pays étranger. A savoir, s'adapter à son rythme et à ses habitudes pour pouvoir en profiter à fond.

Je suis venue m'installer à Hammamet il y a 5 mois pour ma retraite d'instit (prise à 55ans ,le plus tôt possible!)
Avantages: le climat!(pendant que les français se gèlent je suis jambes nues et déjeune en en terrasse), le fait de pouvoir me baigner dans la mer-j'adore!- une bonne moitié d e l'année(sans problème jusque fin octobre) et surtout vie 3 à 4 fois moins chère(on peut très bien se loger pour 200euros/mois et même en  mangeant au resto tous les midis ne dépenser que 5 euros /jour etc.
Inconvenients : si comme moi on est seule,pas évident de se faire des amis( tunisiens ou français) , on se fait pas mal avoir au début par les "amis"tunisiens -pas tous bien sur-qui ne pensent qu'à profiter de notre relative richesse(ils gagnent environ 6 fois moins que nous ) et en tant que femme seule,même pas jeune,on se fait harceler par les gigolos
La vie est certes différente mais  je suis assez adptable
et globalement je suis contente d e cette décision!!Et j'ai déjà eu des visites (ami,fils)et en aurai encore!

Bonne continuation Cléonisse et comme dit en MP, à bientôt ....

Bonjour à tous,

une question

Au delà de l'image de vacances, la Tunisie n'a pas que des avantages et peut d'entre vous n'en parlent :(, car voir une plage, des palmiers et du sable tout l'année, cela devient surement lassant sans compter les tracas quotidiens, donc j'aimerai que ceux qui sont sur place depuis pas mal d'années et pas depuis quelques mois puissent si possible me faire un inventaire des points négatifs car à vous lire il n'y a que du positif c'est pour cela que j’émets des réserves car le revers de la médaille à son importance.....ayant été 2 fois dans le passé, pour moi la Tunisie n'est pas le "paradis" sauf durant un séjour vacances....

j'attends de vos réponses :)

Personnellement, je ne pense  pas que la Tunisie soit le paradis, même pendant un court séjour vacances. Mais une chose est sûre: J'ai un confort de vie que je ne pourrais avoir en France. Et ce, sur des choses essentielles comme le logement, les services (femme de ménage (même si je préfère de loin le terme d'aide-ménagère), le coiffeur, la nourriture, les déplacements ( je ne me déplace qu'en taxi ou voiture de location et mon budget transport est trés inférieur à celui que j'avais, pas chez moi, (parce que chez moi, pour l'instant, c'est ici!) mais en FRANCE!Etc... etc...
Comme je dis souvent: j'aurais 10 raisons de rentrer dans mon sud varois, mais, toujours pour l'instant, 20  de rester ici...
Aprés, le paradis n'est pas sur terre et surtout pas...ailleurs, même avec beaucoup d'argent!

Maintenant, je vais vous dire ce qu'il n'y a de moins bien Tunisie, mais pour moi, cela reste des détails, car c'est à moi de m'adapter et non la Tunisie à s'adapter à moi, ou à nous, européens:
On ne trouve pas dans les commerces toute la variété de produits que l'on peut trouver en Europe, loin s'en faut et ce dans tous les domaines.
   Les villes, même touristiques, sont loin d'être entretenues comme en France - Mais comme il n'y a pas d'impôts locaux, on comprend vite pourquoi....
On ne trouve pas autant de variétés de restaurants et de spécialités qu'en France ou en Italie, mais il est vrai, pas au même prix non plus.
La religion y est omniprésente peut-être, mais tous les tunisiens que j'ai rencontrés jusqu'alors sont bien plus polis que bien de mes compatriotes de l'Europe laïque, nantie et gavée.
Mais par contre, une chose est trés grave: la femme musulmane et indraguable ou sinon,avec, beaucoup de danger ou de conséquences néfastes. Cela n'est pas bien grave car la plupart d'entre nous (sauf moi,bien sûr!:lol:) viennent ici avec leurs compagnes...
Des détails, tout ça, enfin, pour l'instant, je m'en accommode fort bien. Bien sûr, je verrai dans deux ans cinq ans, c'est évident! Mais n'est ce pas le propre de l'Homme de se lasser de tout et de trouver l'herbe plus verte chez son voisin?

8 choses à considérer avant de décider de partir en retraite à l’étranger.

1 - Identifiez vos priorités en étant honnête avec vous-même. Qu’est-ce qui vous importe le plus ? Vos soirées au théâtre ? Les bons moments partagés avec vos amis d’enfance ? Le coût de la vie ? Une connexion Internet performante ? Ne trichez pas. Si vous ne pouvez pas imaginer vivre sans un bon verre de Bordeaux aux repas, sans visiter vos enfants et petits enfants tous les dimanches…vous devrez peut-être repenser votre projet.

2 - Prenez toutes les décisions en commun avec la personne avec qui vous voulez partir. Les avis de votre conjoint(e) peuvent être différents des vôtres, il serait préférable de mettre tout cela sur la table sans tarder.

3 - Soyez bien conscient que nulle destination de retraite n’est parfaite. Aucun climat n’est idéal, aucune ville n’est 100% sure. Ménagez votre enthousiasme.

4 - Ayez à l’esprit que peu de pays au monde sont aussi organisés et structurés que la France. Dans beaucoup d’endroits les magasins, banques, administrations ferment à l’heure du déjeuner et le soir dès 5 heures. Dans certains pays, les rendez-vous et les heures d’ouverture ne sont pas respectés et dans d’autres seule la distribution de bakchichs fait avancer les choses.

5 - N’oubliez pas votre bon sens à la frontière. Attention à ne pas attraper le syndrome qui menace tous les étrangers qui débarquent dans un pays chaud et ensoleillé. L’eau est turquoise, le sable chaud…Ce gars dont vous venez de faire la connaissance et qui tente de vous vendre un appartement dans la résidence qu’il est en train de construire en vous montrant où se trouvera la piscine, en vous faisant miroiter une exposition avec vue imprenable sur la baie. « Regardez cette vue, vous ne trouverez jamais mieux, mais il faut vous dépêcher car il ne reste qu’un lot à ce prix et un couple passe visiter demain… ».
Est-ce que vous achèteriez un logement de cette façon en France ? Une propriété que vous voyez pour la première fois, à un endroit où vous n’avez jamais mis les pieds auparavant ? Auprès d’un gars qui vient de vous accoster dans la rue ?
Investir dans l’immobilier à l’étranger nécessite d’être particulièrement méfiant.

6 - Il n’y a pas un paradis de retraite qui fait l’unanimité auprès de tous les retraités. Le seul qui peut déterminer quel est votre meilleur choix de destination de retraite, c’est vous. Il y a des dizaines d’endroits magnifiques, bon marché, surs et habités par des gens accueillants où vous pouvez choisir de prendre votre retraite. La question est de savoir ce que vous recherchez et ce qui est prioritaire (voir paragraphe 1 ci-dessus).

7 - Commencez par louer. N’achetez pas avant d’avoir « testé » l’endroit pendant au minimum 6 mois. Même si le pays choisi se confirme être votre paradis de retraite idéal, il se peut que le voisinage, la ville ou la région où vous allez vous installer ne corresponde pas à ce que vous recherchiez. Donnez-vous le temps de vous assurer que vous vous y sentez bien.

8 - Soyez préparé à douter. De toutes les personnes qui sont partis prendre leur retraite à l’étranger, je ne connais pas une personne qui, à un moment ou à un autre ne se soit demandé “Mon dieu, qu’est-ce que je fais ici ? » Soyez prêt à répondre à cette question et comprenez que ça passera. Tout ce qui vous a décidé à partir vous attend, vous devez juste vous donner un peu de temps pour ajuster le tout.
Enfin, souvenez-vous de ceci : ou vous vous sentirez bien à un endroit ou vous ne vous y sentirez pas bien. Toutes vos recherches et enquêtes préparatoires sont importantes mais rien ne remplacera le sentiment que vous éprouverez en allant sur place.

;) Chapeau bas Al.
Je n'aurais pas pu dire mieux, même moins bien, moi qui vis en Tunisie depuis plus de 12 ans, sans jamais n'y avoir travailler, ce qui est important pour la vision de la vie ici, d'après ce que j'ai pu lire ou entendre.

“Mon dieu, qu’est-ce que je fais ici ? »

Ça c'est vrai, nous nous le sommes dit avec mon mari, car il y a 12 ans, le pays n'était pas aussi "évolué" que maintenant, je parle en terme de consommation. Nous sommes des "pionniers" de l'internet, où il fallait presque "pédaler" pour avoir une connexion de 54kbits. Et puis, finalement, l'année sabbatique que nous avions décidé de prendre, s'est transformée en + de 12 ans ici.
Nous n'avons pas eu à chercher la ville où nous nous sentions bien, puisqu'au départ nous avions prévu Sousse, Monastir, mais qu'arrivés à Mahdia, où nous étions passés lors d'un voyage précédent, nous avons posé nos valises. Quand je dis nos valises, c'est vraiment le terme approprié, puisque nous avons tout acheté ou fait faire ici. Nous n'avons pas le caractère à nous compliquer la vie avec des démarches administratives quand ce n'est pas vraiment nécessaire. Et je l'ai déjà dit, nous sommes dans la même maison depuis le début, et nous espérons bien y rester encore longtemps, longtemps!.....
Rien de plus à ajouter à tout ce qu'a dit Al, tout est juste.
Monique

Merci de vos avis :) .... la Tunisie n'est certainement pas l'endroit ou j'irai m'installer, car la Tunisie me ferait revenir 40 ans en arrière par rapport à ce que j'ai aujourd'hui en France et 20 par rapport au Brésil
Ensuite il est important de connaitre les bons et les mauvais points qu pourraient favoriser tel ou tel pays avant de prendre une décision qui ensuite pourrait s'avérer "moyenne" pour quelqu'un qui n'aurait pas fait une évaluation correcte de ses besoins en terme d'environnement quotidienne...

Chaque expatriation est une aventure qui doit être si possible la plus agréable lorsque l'on a pris en compte tous les paramètres que l'on recherche et que l'on retrouvera une fois sur place. Ne pas s'emballer sur un coup de tête est essentiel.

Pour en revenir sur mes interrogations, celles ci portaient sur l'environnement médicale (est-il performant), sur le réseau d'approvisionnement en médicament, sur vos relations avec les autorités locales (mairie, police etc...), sur vos problèmes de tous les jours que vous avez rencontrés avec les compagnies d’électricité, eau. Sur l'imposition fiscal éventuelle (immobilière et revenu), sur les différences culturelles, le regard des Tunisiens sur les "étrangers" etc.....

chicobrasil :

Merci de vos avis :) .... la Tunisie n'est certainement pas l'endroit ou j'irai m'installer, car la Tunisie me ferait revenir 40 ans en arrière par rapport à ce que j'ai aujourd'hui en France et 20 par rapport au Brésil

Jeune expatrié, je ne suis donc pas particulièrement encore attaché à ce pays, mais j'y suis bien, c'est simple....
Mais quand je lis ces lignes, je crois que votre opinion est faite
Dans ce cas, pourquoi vos poser encore des questions? :whistle:

chicobrasil a écrit:

Merci de vos avis  .... la Tunisie n'est certainement pas l'endroit ou j'irai m'installer, car la Tunisie me ferait revenir 40 ans en arrière par rapport à ce que j'ai aujourd'hui en France et 20 par rapport au Brésil

paradoxalement c'est le plus grand intérêt que je trouve a la Tunisie, vivre simplement et sans stress comme dans la belle France dont je me souviens quand j'étais petite ....

Tout à fait d'accord avec toi Sara 2, depuis que je suis en Tunisie je vais parfaitement bien, dans tous les domaines. Lol!
Moi le Brésil je connais bien pour rien j'irais m'y installer pour ma retraite.
Cordialement Chantal

chicobrasil :

la Tunisie n'est certainement pas l'endroit ou j'irai m'installer, car la Tunisie me ferait revenir 40 ans en arrière par rapport à ce que j'ai aujourd'hui en France et 20 par rapport au Brésil..

Sr. chicobrasil, c'est vrai qu'à partir des quartiers fermés pour riches (los condominios fechados) à Campos do Jordao (São Paulo) , on ne peut peut se rendre compte qu'on meurt encore de faim dans le Sertao du Brésil, Lula a promis « Fome Zero » (Faim zéro), mais ne l’a pas accomplit!!!

Un tiers de la population rurale est pauvre au Brésil. Presque tous sont analphabètes.
Bien qu'il soit la 12ème puissance mondiale, le Brésil demeure un pays mal développé.
La Tunisie n'a pas de problème de famine,le taux national d'analphabétisme en Tunisie a été réduit à 19% (2009)et je ne parle pas de l'insécurité.

Classement des deux pays:

Morts violentes
30 – Tunisie
43 – Brésil
Sécurité sociale et humaine
26 – Tunisie
47 – Brésil
Corruption
29 – Tunisie
31 – Brésil

Tout à fait d'accord avec toi Gaudi, je n'ai pas voulu appronfondir car il y à beaucoup plus à dire sur le Brésil!
Tu ne parles pas des enlévements! et d'autres choses plus grave
évidemment si tu restes dans les quartiers fermés et protégés! Et encore? je ne me vois pas vivre comme cela j'aime trop la liberta!
Chantal

rourounet :
chicobrasil :

Merci de vos avis :) .... la Tunisie n'est certainement pas l'endroit ou j'irai m'installer, car la Tunisie me ferait revenir 40 ans en arrière par rapport à ce que j'ai aujourd'hui en France et 20 par rapport au Brésil

Jeune expatrié, je ne suis donc pas particulièrement encore attaché à ce pays, mais j'y suis bien, c'est simple....
Mais quand je lis ces lignes, je crois que votre opinion est faite
Dans ce cas, pourquoi vos poser encore des questions? :whistle:

moi je rejoins tout simplement rourounet et je me pose la même question, monsieur puisque votre décision est déjà prise , pourquoi se poser encore toutes ces questions?

c'est assez marrant que ce post qui est très "vieux" resurgisse lol
Si cet homme est venu sur le forum, c'est pour voir"les fous" qui vivent là!
Amicalement
Francis

Plus il y à de fous + l'ont rit!!!!!!!!!!!lol!
MDR!!!!!!!!! C'est bien connu!!!!!
Chantal

aucun des deux pays n'est idéal,
au brésil tout n'est pas que violence, j'y ai vécu au nord et jamais je n'ai eu aucun problème et avec une vie plus douce.
Seulement c'est plus loin de la france
en tunisie, la faim existe aussi,tout dépend de l'endroit mais dans le centre, certains n'ont pas 250 millimes pour s'acheter un pain
Mais c'est vraiq u'on peut se demander ce que chico do brazil fait la?

djerba "en tunisie, la faim existe aussi,tout dépend de l'endroit mais dans le centre, certains n'ont pas 250 millimes pour s'acheter un pain"

C'est simplement faux, pour les raisons suivantes:

On peut ne pas avoir un seul millime dans sa poche, mais on ne souffrira jamais de faim en Tunisie. Le don de l'alimentation est trés répandu dans les pays arabes, pas seulement aux pauvres, mais aux voisins, aux nouveaux-venus, etc.
Exemple, si on ne peut pas faire le Ramadhan ayant une justification valable (maladie, indisposition, etc.), pour compenser ce manquement au rituel, le devoir religieux oblige à nourrir 60 pauvres.
La nuit du destin, traditionnellement, les familles tunisiennes préparent des dîners à répartir aux pauvres.
Je me rappelle moi-même ramener du couscous à l'agneau, plus tajine et pastèques aux centres de soutien aux besogneux.
Il y a plusieurs services sociaux ouvernementaux et ONGs qui se chargent de distribuer la nourriture aux démunis.
La solidarité dans ce sens existe.

encore une fois, je vis ici et je connais des gens qui ont faim, et nous aidons aussi une association qui transmet aux pauvres parce que justement ils ont faim, sortez dans les campagnes et vous verrez.
D'ailleurs c'est bien pour cela que les émeutes en 2008 ont étés appellées émeutes de la faim et on fait de nombreux bléssés.
De nombreux enfants souffrent de malnutrition surtout protéino calorique et subissent d'importants retards de croissance 12,3% des enfants en tunisie
sipps.it/pdf/taba2008/imene.pdf

ah oui! C'est bien vrai de rappeler cela...Les temps ont du changé depuis que notre ami Gaudi vivait en Tunisie

Rourounet, j'ai passé 35 ans de ma vie en Tunisie, je rentre au moins 4 fois par an en Tunisie, je suis les nouvelles de mon pays à la loupe, je donne des cours à l'université sur certains aspects de la vie au Maghreb, donc, je suis en contact avec des données de sources fiables  et je ne crois pas, avec toute modestie, qu'un expat puisse connaître mieux le pays qu'un tunisien.

Un tunisien il connait la Tunisie profonde et comprend la langue des gens, et vient en plus sans préjugés et ne joue pas à l'anthropologue-amateur. Un tunisien VIT les problèmes de son pays.

A djerba: il y a une grande différence entre FAIM et MALNUTRITION, il y a aussi une malnutrition aux USA, ce n'est pas un pbénomènre exclusif aux pays du Tiers-Monde.

En ce qui me concerne,Gaudi, je n'émets que des avis, je reconnais que je n'y connais rien, sinon ce que je peux entendre çi et là, notamment dans la Presse et ce qu'a fait Djerba, relatant les fameuses "émeutes" de la faim!
Je ne connais déja que peu mon pays, je dois même dire que je ne me connais pas trés bien moi même, alors, pour ce qui est de la Tunisie, en tant qu'expat, récent en plus, tu peux être absolument sûr (contrairement à d'autres sujets!)que je me garde de la moindre affirmation -
Il se semble donc qu'il s'agisse d'une conversation utile de poursuivre avec Djerba:| Bonne journée à tous!

Dans ce cas là demandons l'avis de nos amis tunisiens.

le débat a dérapé....je pose des questions sur la Tunisie et vous me parlez du Brésil....les questions que je pose au sujet de la Tunisie sont pertinentes et j'attends votre opinion sur le négatif car à vous lire il n'y a que du positif (on semble oublier le négatif) et je pourrai ensuite vous montrez que les argumentaires avancés sur le Brésil ne tienne pas la route à 100% (seul ceux qui y vivent savent de quoi il en retourne).... Les questions que je pose ne concerne pas mon expatriation éventuel en Tunisie et sont plutôt d'ordre général car si la Tunisie m'avait emballé je n'aurai pas été m'installer au Brésil depuis 2003, choix que je ne regrette pas car à ce jour ma perception concernant l'instabilité religieuse et politique des pays du Nord de l' Afrique renforce mon choix

Ne croyez pas que je pratique l'esprit d'escalier, ni le style "Zut! Je vais en remettre une couche, noon, je suis juste allé sortir mon scooter, mais je me pose une question toute simple " A quoi sert un forum d'expatriés ou de futur expatriés?.
Gaudi, je t'en prie, éclaire-moi de tes connaissances, parce qu'à mon humble avis, depuis que je lis attentivement tes interventions, il me semble que tu te trompes de lieu d'expression...
Pas de cours magistral, stp, réponse simple, possible?:lol:

chicobrasil :

le débat a dérapé...

Ben, celle-là, elle arrive à point!
Je ne savez pas que vous seriez en mesure de me faire rire autant!

Bravo à trois aimables intervenants qui je l'espère, se reconnaîtront, pour leur involontaire sens de l'humour
Ne partez pas, je compte revenir aussi... Merci:lol:

Cher Rourounet,
Je sais que tu n'es pas le genre d'expatrié reporter de guerre :)


Ce que certains journalistes appellent les émeutes de la faim en 2008, c'est à eux qu'il faut poser la question de cette appelation, car les émeutes ont éclaté dans la zone minière de Redeyef pour l'injustice dans les chances de travail dans la société Phosphates Gafsa et n'a jamais été question de faim.
Je persiste et signe, il n'y a pas de faim en Tunisie, il y a certainement des cas de manque de fer, d'anémie ou manque d'iode dans les zones rurales du nord-ouest, mais il y a un grand suivi de ces cas de la part de l'institut national de la nutrition.

Je voudrais ajouter quelque chose:
On mange mieux dans les zones rurales de la Tunisie que dans les grandes capitales de l'Europe. On mange bio sans le savoir, on cuisine avec de l'huile d'olive vierge extra sans le savoir, on boit du lait frais de vache au lieu du tétra-brik Oméga 3 ou 6 qui passe par 4 laboratoires de biotechnologie, les enfants de ces zones rurales ne souffrent pas d'obésité infantile ou de cholostérol, car il ne consomme ni Donut, ni cake, ni croissant, mais du pain complet avec de l'huile d'olive et du lait naturel.
Je ne sais pas vraiment qui est le mal-alimenté des deu: un enfant de la Tunisie profonde qui fait des km à pied traversant les champs pour aller à l'école, ou un enfant parisien que sa mère accompagne à l'école en voiture en lui donnant de l'argent pour acheter son goûter de la machine distributrice de pâtisseries riches en lipides, sucres rapides, colorants et autres additifs chimiques.

Rourounet....toi...en escalier, si tu n'avais pas ton bon sens et ton esprit tu aurais certainement glissé sur la rampe de l'incomprehensibilité...mais je constate qu'il n'en est rien et que tu recadre exactement le sujet a defaut de recadrer les sujets.

@chicobrasil:

Je crois qu'il y a un problème de conception ici.

Ce que vous appelez "instabilité politique et religieuse en Afrique du Nord" et vous jugez comme négatif, est un mouvement de l'Histoire, ce sont des pays qui luttent pour leur liberté et leur dignité.
Si on suit votre logique, vous préférez une fausse stabilité, style la Tunisie de Ben Ali ou la Lybie de Gaddafi à des pays démocratiques où règne l'Etat de Droit.
Ces périodes de transition sont nécessaires dans n'importe quel changement.

Je crois qu'on est sur deux registres différents: je parle de développement humain, de démocratisation, de liberté, d'égalité, de solidarité et vous, vous  voyez le monde d'une autre perspective, celle de l'homme d'affaire ou du rentier qui cherche à payer le minimum d'impôts, à profiter d'une main d'oeuvre bon marché, et à jouir d'une excellente qualité de vie matérielle à huis-clos et que crèvent les autochtones pour que je vive "bien".

Effectivement je ne comprends pas ce que vient faire sur ce forum chicobrasil?
Veut il nous destabiliser? Nous ferons de la résistance!
Pour ma part je suis très bien en Tunisie malgré ce qui se passe et commme le dit gaudi, le Pays est dans une phase intermédiaire, il se cherche!
Attendons et nous verrons, je ne suis pas là gaudi pour profiter des Tunisiens vivre à moindre coût etc mais pour vivre sans stress avec des personnes gentilles.
Amicalement Chantal

gaudi :

Cher Rourounet,
Je sais que tu n'es pas le genre d'expatrié reporter de guerre :)

Bien sûr et j'apprécie la réponse que et les clarifications que tu apportes juste aprés cette ligneje n'ai pas cité volontairement tout le paragraphe

Je ne suis qu'un paisible retraité qui apprécie et respecte mon pays d'adoption - J'y suis arrivé juste avant la Révolution et je tiens à  y rester, pour des raisons d'éthique personnelle, entre autres.
Bien sûr que j'y trouves mes avantages, bien sûr que je constate chaque jour que des choses pourraient être améliorées.
Mais mon devoir est de ne pas cracher dans la soupe et d'apporter ma toute petite contribution démocratique:
Et cette petite contribution est d'y rester et d'y dépenser ma retraite, ce que je continue à faire... sans la moindre peur du futur, sans la moindre et si je suis un peu fou, ce n'est pas d'aujourd'huil'avantage est de le savoir et je crains que ça dure encore assez longtemps:lol:

c'est sur que gaudi en venant en vacances dans tes salons tunisois, tu dois voir beaucoup la pauvreté:/
Mais peut être toi d'espagne, connais tu mieux la situation du centre et du sud qu'un tunisien qui vit ici et n'est jamais parti.
Pour ta gouverne, je suis mariée avec un tunisien,donc je peux aller au contact des populations et essayer de les comprendre car depuis j'ai également appris l'arabe du sud.
Moi et mon mari avont vu des gens dans le centre venir vers nous pour nous demander l'aumone d'un morceau de pain, ils ont refusé notre argent et nous ont juste demandé de la nourriture.
Ce n'est pas a djerba que j'ai vu la faim, mais même ici à zarzis certains enfants partent le matin le ventre vide.
les émeutes de la faim ont étées appellées ainsi car à cause de l'augmentation des denrées alimentaires, de nombreux tunisiens ne pouvaient plus se nourrir suffisement.

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Tunisie

Conseils pour bien choisir votre assurance santé en Tunisie.

Déménagement en Tunisie

Conseils pour préparer votre déménagement en Tunisie

Assurance voyage Tunisie

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage en Tunisie