Close

ecole pour les francais dans les institution francaise

je me suis informé pour la rentre début  scolaire en septembre  afin de mette ma fille a l'école maternelle… !  J’ai été surpris et choqué de ce que j'ai entendu ce jour… !  Et surtout ma femme aussi…. !   Les Français sont obligés de payes l'école au prix le plus fort …. ! Et oui sachant que en France l'école et gratuits… !  Moi Français ma fille Française  nous somme oblige de payés l'école française …. ! En plus je demande le dossier bourse …. ?et il faut voir ce que l'on demande comme documents pour que ma fille, pour   qu’elle puisse rentrer et avoir une bourse…. !  Je suis de plus en plus écœuré on nous fait du bla bla … !mais enfin compte les vazas sont la poule au œuf d’or…. !  Et comme partout ou doit pays le prix fort pour éduqué nos enfants… ! Mon enfants dans une institution française, d’une éducation française, et aussi académie français ici à Tana,  et on nous fait payer… ! Je pense que l’éducation nationale française même à Madagascar avez les mêmes droit et bien non  nous devons crache au bassine … !et payer plus de 7a 8 M ar  merci l’éducation nationale française.

cpc.orcc :

!et payer plus de 7a 8 M ar  merci l’éducation nationale française.

Bonsoir... vous n'êtes pas en France, cela n'a rien à voir avec l’éducation nationale française. Vous êtes expatrié et les lycées Français ne sont pas gratuits (de plus en tant que Français vous payez bien moins cher qu'un Malgache)
Laurence  :)

Laurence a raison... à Madagascar, l'école est payante dans les écoles françaises, pour les enfants français dont les parents sont expats ou les bi-nationaux...
A Diégo Suarez, il faut compter 1580 euros par an pour un enfant au collège français... et l'accès à la bourse demande des revenus si bas que je pense que peu d'expats en bénéficient...

Il me semble me souvenir que c'est durant le "rêgne" de Sarko que la prise en charge de l'éducation scolaire des petits français à l'étranger a fait un sacré recul... avec un désengagement financier sans précédent... d'où la fermeture des lycées français en province au profit de Tana... embauche de professeurs malgaches en supprimant des postes de professeurs d'origine françaises...
A Diego, un instituteur et un professeur de français voient leur contrat supprimé en fin d'année scolaire au profit de l'embauche de 2 locaux... raisons budgétaires...
Maintenant, reste à savoir si cela vaudra le coup, à terme, de payer autant pour un service éducatif rendu au niveau de collèges malgaches !

C est bien avant Sarkozy que le système des 4 barèmes à été mis en place.

1) tarif boursiers Français (il y en a bien plus d'expats qui en bénéficient que vous ne croyez LysdD)
2) tarif Français
3) tarif Malgache
4) tarif ni 2 ni 3.

Il n y a aucune obligation de passer par le lycée Français, bon nombre d'élèves d'origines Française, Européenne, Indienne, Chinoise, Malgaches vont dans des écoles homologuées par la France aux tarifs d'environs de 200.000ar/mois (Collège de France...).

Bonjour, merci de votre réponse, par contre est ce que les diplômes délivré par les écoles homologué est reconnu par l'état Français? Et puis le jour où je rentre en France ,est ce que le transfert de classe en classe est identique?? Merci

Vu qu homologuée par la France = programme Français = transfert ok.

Ecole homologuée = programme français... mais pas forcément avec la pédagogie que l'on attend. Cela est déjà très visible au collège français dans la façon qu'on les enseignants malgaches et français ont d'enseigner.
La façon malgache est très "descendante"... le prof dispense, les élèves reçoivent. Il n'y a pas d'interaction entre le prof et les élèves... ni entre les élèves d'ailleurs. On demande aux enfants d'être des éponges, d'apprendre par coeur la leçon qui est donnée telle qu'elle... elle n'est pas adaptée à l'individu mais au groupe... donc il vaut mieux être bon et comprendre du premier coup.
A l'inverse, la pédagogie française est participative. On ne fait pas qu'apprendre, on doit comprendre le cheminement qui amène à la compréhension et l'interaction entre enfants et adulte, entre enfants est un élément essentiel de l'apprentissage. La leçon peut être adaptée à un seul.

Deux pédagogies avec des résultats très différents à la fin.
Une école malgache homologuée donnera à votre enfant le contenu d'un programme français... mais si vous retournez en France un jour, cela ne voudra pas dire que votre enfant est au niveau qu'on attend de lui là bas. Il sera très déphasé à mon avis et ne saura, par exemple, pas travailler seul ou prendre des initiatives d'apprentissage.

bonjour merci de votre réponse a ce que vous me dite c'est que si mon enfants va a l'école  sous la tutelle des professeur malgache  et des qu'il rentre en France il sera complètement défasses de la façon et   de travailler vis a vis de la façon Français il risque de prendre du retard au retour en France je ne pige pas comment l'éducation nationale française accepte cette façon de travailler a  de toute façon on vois comment ils ont leur diplôme sa fais 11a ns que je suis ici je suis toujours étonné de cette position de poste

cpc.orcc :

bonjour merci de votre réponse a ce que vous me dite c'est que si mon enfants va a l'école  sous la tutelle des professeur malgache  et des qu'il rentre en France il sera complètement défasses de la façon et   de travailler vis a vis de la façon Français il risque de prendre du retard au retour en France je ne pige pas comment l'éducation nationale française accepte cette façon de travailler a  de toute façon on vois comment ils ont leur diplôme sa fais 11a ns que je suis ici je suis toujours étonné de cette position de poste

En fait, votre enfant, à son retour en France ne saura pas travailler comme ses camarades français... il ne sera pas aussi autonome et aura du mal à prendre des initiatives... il aura du mal aussi à travailler seul, à faire des recherches, à aller plus loin... et c'est ce qui fait la différence au final... quand on aborde des études supérieures.

A Diégo, ils remplacent à la prochaine rentrée, un prof de français expatrié par un prof de français malgache.... une vraie économie...
L'administration affirme que ce professeur sera formé à l'enseignement français... et à cette pédagogie participative qui fait la différence avec l'enseignement malgache... Je n'y crois guère...
La plupart des professeurs locaux continuent, malgré la formation qu'on leur dispense, à enseigner leur matière de la façon dont ils l'ont apprise... juste descendante... Quand un enfant ne comprend pas, ils ne ré-expliquent pas d'une autre façon, ils renvoient à la leçon telle qu'elle est et aux exercices... et "démerdes toi"...
La plupart de ceux qui réussissent au collège français prennent quantité de cours particuliers en dehors... quand ils arrivent à la Réunion ou en France pour le lycée, c'est souvent la catastrophe...

L'administration française se désengage de plus en plus de l'enseignement des enfants d'expats à l'étranger...
Ici, un jour, on m'a rétorqué que l'école n'était pas obligatoire et que si je n'étais pas contente, libre à moi de retourner en France pour donner l'éducation que je désirais à mon enfant... sympa !
Ceci dit, les lycée français à l'étranger ont de moins en moins de moyens et sont obligés de faire des choix sous peine de fermer... Ce que je comprends... mais à terme, pourra t'on demander autant de frais pour un enseignement que l'on peut trouver dans un collège malgache pour 10 fois moins cher ?

Ma fille rentrera en seconde dans 2 ans. Elle sera inscrite au CNED... et je continuerai comme je le fais actuellement... l'inviter à faire plus, à ne pas se satisfaire du "peu"... un vrai rôle de répétiteur...

Je ne suis pas d accord avec ce que vous dites, nombre d élèves qui ont étudiés jusqu'en terminal dans des écoles homologuées par la France à Madagascar se retrouvent en Belgique, France, Canada etc...et n ont pas plus ou moins de difficultés à y faire des études supérieures.

Bonjour à tous,

Je me permets d'intervenir rapidement dans cette conversation pour informer les potentiels intéressés que*** Je suis dans la capitale depuis deux semaines en tant que bénévole dans une ONG où je fais déjà du soutien scolaire auprès de lycéens en sport étude rugby. ***

Bonne journée,
Steven

Modéré par Naomi il y a 2 ans
Raison : Veuillez s'il vous plait poster ce genre d'annonce uniquement dans la section Petites Annonces >Soutien scolaire à Antananarivo, Merci.

Bonjour, ne vous inquiétez pas Monsieur, je suis française, nous ne pouvons bénéficier d'une bourse et nous avons 2 enfants scolarisés dans une école homologuée (La Clairefontaine) et non, ils ont le niveau, parlent bien le français, écrivent bien. Lors des rallyes maths et scientifiques, les écoles homologuées ne sont pas en reste au contraire. Oui , c'est vrai par contre ils demandent beaucoup d'efforts aux enfants (pas mal de devoirs), l'éducation est plus stricte que dans les écoles françaises (on leur apprend le respect et la discipline). Ils peuvent être excessifs parfois mais en fin de compte, l'enfant est habitué à travailler dès petit. De même, les locaux ne sont pas des plus modernes. Je connais plusieurs parents qui déchantent et sont déçus du lycée français, d'autres en sont contents. Cela dépend de l'enfant je pense. Au final , ils auront le même bac. Je connais beaucoup de malgaches qui avaient un bac malgache et qui s'en sont sortis haut la main avec d'excellents diplômes (hec, polytechnique paris et ingénieurs...) alors n'écoutez pas trop les clichés car l'autonomie cela dépend aussi de l'enfant et de la façon dont il est élevé. Et puis cela ne fait pas de mal pour un petit "vazaha" de cotoyer des enfants d'autres horizons pour leur ouverture d'esprit plus tard... En maternelle, vous pouvez trouver de charmantes petites écoles qui enseignent le programme français aussi bien.

Bonjour,  je fais réponse à votre écris merci de cette explication,  je commence par la bourse je ne fais du sectarisme ou autre rien  de savoir que nous les vazaha nous avons aucun droit à cette fameuse bourse qui est une institution française pour ce qui n'ont trot les moyens  rien ne m'étonne sachant que les gens qui sont au niveau de cette institution font du favoritisme...!  Pour ce qui vienne mette leur enfant dans nos institutions.
Pour ma filles je cherche une école française,  a être franc  je ne la voyez pas dans cette école...!  qui pour moi j’ai des crainte qu’il ne soit pas  à la hauteur suivant mes penser ….§ mais je demande à voir et qui en temps normale je n’écoute ce que je pense …. !  Mais je reste à votre écoute, ma femme aussi j’aimerai que vous m’en dite plus sur cette école…. ?  Que je connais très bien pour y avoir habité à côté si c'est ivandry je penser la mette à androhibe ou une autre institution de l’enseignement française…… !  Mais je voulais la mette en rapport avec des autochtone et des Français car elle est métisse et la mette dans une école où elle  ne soit une riser de seul vazette ...! je cherche quelque chose qui puisse la développé comme tous les enfants qu'elle puisse évoluer apprendre et se développés et gravir les échelons comme elle doit le faire dans les année qui vont suivre mais pas la laisser pour  une laisser  pour contre comme certaine écoles voir instituteur ne font rien pour développés l'enfant… !  Pensent que les écoles française sont pour être une éponge et si elle ne suit pas on l'a laissé sur le bas-côté sans lui explique car pour un professeur malgache ont tous les mêmes niveaux, autre que ceux de France car le jour où je vais retourner en France je ne veux pas que l'on me dise qu'elle a du retard et qu'elle puisse perdre des années d'école pour un retard faute de mauvaise enseignement ….. ! Donc oui j'ai des craintes tous comme sa maman ou nous espérons voir notre fille évolué  et  se développer et aussi faire des études que ça sois en France ou ailleurs autre que mada   sans dénigré ou dire ou faire mal mais mes crainte sont fondé et sachez-le jours où ma filles rentre je serai dans tous les couts ou syndicat comme j'ai fait en France pour faire de l'éducation  comme il se doit en France je ne lâcherai rien sur ce domaine.
Merci

En fait nous n'avons pas trop le choix quand nous ne pouvons pas bénéficier de bourses... On se tourne vers les écoles homologuées. Puis on voit par rapport à notre secteur. Nous avons inscrit nos enfants à la Clairefontaine Ivandry. Mais en maternelle ils étaient à la maternelle à Androhibe "les Goélands" jusqu'en cp. (prix très convenable).Ce n'est pas homologué mais reconnu par toutes les écoles françaises. La directrice est française et c'est une petite structure. Je vous encourage à la visiter. Mes enfants ont adoré ! Et pas de problème ensuite pour entrer en école française puisqu'ils font le même programme. Et franchement pour la maternelle, c'est important que les petits se sentent bien. Leurs fêtes sont un régal avec des instits qui s'impliquent. Quant à la Clairefontaine, j'ai un avis un peu mitigé. Pourtant ils ont de bons résultats. (la prof de français de mon fils en 4eme est française et leur a dit qu'ils avaient un meilleur niveau qu'au lycée français).  Ils veulent en faire trop pour toujours être au top et finalement ils tombent dans l'excès... Colles à tout va, avertissement pour rien bien souvent, aucun dialogue possible parents profs proviseur... C'est "si t'es pas contents, tu t'en vas y'en a 10 qui attendent ta place"... Les profs à part certains qui sont très biens sont "vieille école". Mais bon, on fait avec car de toute façon, c'est surtout des profs malgaches qui enseignent en écoles françaises et pour un prix !!!

La plupart des Français installés à Mada font beaucoup d’élitisme, envoyer ses enfants au lycée Français d'Ambatobe ça fait bien, les récupérer avec chauffeur et 4x4 ça fait bien, par après un petit un tour à la city ça fait bien, un petit plongeon à la piscine du Carlton ou Ibis (en été) ça fait bien, aller au golf du Rova ça fait bien..., bref beaucoup de bling bling avant tout je pense, la plupart ne voudraient surtout pour rien au monde se mélanger dans des lieux à haute densité malagasy, quoi que pour une petite aventure cachée avec une belle petite plateaux là certains de ceux ci laisseraient de coté leur haute estime pour se mélanger dans un environnement 100% malagasy...

JacquesVB. :

La plupart des Français installés à Mada font beaucoup d’élitisme, envoyer ses enfants au lycée Français d'Ambatobe ça fait bien, les récupérer avec chauffeur et 4x4 ça fait bien, par après un petit un tour à la city ça fait bien, un petit plongeon à la piscine du Carlton ou Ibis (en été) ça fait bien, aller au golf du Rova ça fait bien..., bref beaucoup de bling bling avant tout je pense, la plupart ne voudraient surtout pour rien au monde se mélanger dans des lieux à haute densité malagasy, quoi que pour une petite aventure cachée avec une belle petite plateaux là certains de ceux ci laisseraient de coté leur haute estime pour se mélanger dans un environnement 100% malagasy...

Résidant en province, je puis vous dire qu'on est loin de la description que vous faites ci dessus.
Au collège français de Diégo, ils sont une douzaine de collégiens vahazas... et si on enlève les enfants des professeurs, il n'y en a plus que 3... Sur plus de 300 enfants, je pense que la densité malagasy est largement respectée...
Coté bling bling... il n'y a pas de chauffeur de vahazas avec 4X4 rutilants... ici ce sont les karanas et les malgaches nantis qui en ont...
Coté bourse, il n'y en a pas dans la douzaine d'enfants vahazas dont je parle plus haut... Seuls des bi-nationaux en bénéficient... Personnellement je n'en ai même pas fait la demande...

Quand je vois ce que vous décrivez plus haut, je ne peux que me féliciter de vivre à Diégo... je ne me sentirais pas au diapason de mes compatriotes...
Par contre, je persiste et signe... les pédagogies d'enseignement malgache et française sont à un monde l'une de l'autre...
La dureté de la discipline des professeurs en école malgache (où les punitions corporelles sont de mise très souvent) éteint l'esprit d'initiative des enfants, ne laisse pas de place à l'interactivité... les enfants sont des machines à apprendre, mais mettez les infos apprises par coeur dans le désordre et vous verrez le mal qu'ils ont à retrouver un fil conducteur, un raisonnement.
L'école malgache est faite pour les très bons, ceux qui peuvent bénéficier d'aides extérieures et arrivent à suivre... les moyens sont abandonnés sur la route comme les enfants en grande difficulté...
L'école française est faite pour les moyens et un peu pour ceux qui ont besoin d'appui... moins pour les très forts... mais eux s'en sortent tout seuls...

Bien entendu des enfants malgaches réussissent et c'est heureux... surtout d'ailleurs dans les disciplines universitaires qui leurs demandent de continuer à apprendre par coeur (médecine, droit,...)... mais combien sont laissés sur le bord de la route, à la limite de l'alphabétisation ?

Ma fille n'a pas besoin de coups de règle sur les doigts pour apprendre la civilité, le respect et les valeurs qui sont les miennes. Je crois que l'abus de discipline éteint juste les enfants ou les rends plus malins... je ne trouve aucune qualité à l'enseignement d'avant 68 de toutes les façons... pour l'avoir personnellement subie et en garder des séquelles physiques à vie...

Bonjour,

La discussion est intéressante, merci à tous pour cet échange contradictoire cordial, quand on a connu des dérapages non contrôlés sur ce même forum dans le passé.

Ma question aux expats est la suivante : nous vivons avec mon épouse malgache en France actuellement, et  envisageons  de nous y installer d'ici une dizaine d'années (je sais c'est très loin  :) ) avec notre petite qui aura 10-11 ans. Quelle est votre expérience d'expats sur ce point ? L'intégration à l'école a t'elle été difficile ?
Faut-il privilégier le lycée français car on arrive juste à Mada ? Je précise que notre fille baigne dans la langue malgache depuis qu'elle est née, et que nous venons par exemple aussi d'y passer 2 mois, séjours qui seront répétés à l'avenir au moins tous les 2 ans.

Nous envisageons aussi d'ici la fin de cette année d'acheter un terrain en périphérie de Tana. C'est aussi pour cela que nous nous projetons très il car il faudra prendre en compte le douloureux paramètre du long temps de déplacement pour être dans Tana intra-muros.

Ma fille s'est très bien intégrée à son arrivée. Pourtant, elle n'avait jamais été scolarisée à l'étranger et en plus nous sommes arrivés en cours d'année scolaire à Mada.
Dans sa classe il n'y avait qu'un seul enfant "blanc" mais né ici...
Elle a été bien accueillie et compte dans ses copains autant de jeunes malgaches que d'indiens.
Ma fille est très adaptable. Elle observe beaucoup et est assez discrète aussi, ce qui a certainement attisé l'intérêt et la curiosité des autres enfants.

La problématique de votre fille sera différente. Elle part avec un avantage qui peut se révéler aussi un inconvénient. Elle est métisse malgache élevée en France.
Quoiqu'il arrive, si vous savez l'entourer et être un repère solide pour elle son intégration sera facilitée...

Merci Lys pour ce témoignage.

Je peux vous demander quel âge avait votre fille à votre arrivée à Mada ?

Ma fille est arrivée à Mada à 11 ans, elle en a 13 à présent.
A part la souffrance animale qui la touche énormément ici, elle ne regrette pas sa vie en France, mais je suis bien consciente que ses racines seront toujours françaises et qu'elle retournera vers elles tôt ou tard, inversement à moi qui a eu une enfance africaine et me suis toujours trouvée comme à l'étranger en Europe...

A Diégo, à l'inverse de Tana, il n'y a pas de lycée. Ma fille suivra jusqu'au bac les cours avec le CNED. Le collège français  a organisé cette possibilité que je trouve très intéressante. Après, elle retournera certainement en France pour des études supérieures si elle veut en faire.

Bien à vous

rick06 :

Bonjour,

La discussion est intéressante, merci à tous pour cet échange contradictoire cordial, quand on a connu des dérapages non contrôlés sur ce même forum dans le passé.

Ma question aux expats est la suivante : nous vivons avec mon épouse malgache en France actuellement, et  envisageons  de nous y installer d'ici une dizaine d'années (je sais c'est très loin  :) ) avec notre petite qui aura 10-11 ans. Quelle est votre expérience d'expats sur ce point ? L'intégration à l'école a t'elle été difficile ?
Faut-il privilégier le lycée français car on arrive juste à Mada ? Je précise que notre fille baigne dans la langue malgache depuis qu'elle est née, et que nous venons par exemple aussi d'y passer 2 mois, séjours qui seront répétés à l'avenir au moins tous les 2 ans.´

Nous envisageons aussi d'ici la fin de cette année d'acheter un terrain en périphérie de Tana. C'est aussi pour cela que nous nous projetons très il car il faudra prendre en compte le douloureux paramètre du long temps de déplacement pour être dans Tana intra-muros.

Bonjour,

Je suis malgache et mon mari français, expatrié depuis sept 2014.
Notre fille est née en France et est arrivée ici à l'âge  de 8 ans. Très bonne intégration alors qu'elle est très timide et adore son école (école française) et ses amis.
Les cours sont de meilleure qualité que dans son ancienne école en France.

Merci Lys et Malala 21 (je ne vous appelle pas malala  :lol: ) pour ces témoignages super intéressants. Tout cela me rassure quelque part, même si je me projette dans quelque chose de très loin.
Je pense que d'ici là, nous continuons à aller régulièrement à Mada, elle se familiarisera plus avec le pays, y ayant déjà sa famille du côté de ma femme.
Reste à voir l'histoire de l'insécurité d'ici quelques années  :/  . Vaste sujet, où on peut tirer beaucoup de plans sur la comète  :)

En France l’école est financée à environ 50 % par l'état, et le reste par les collectivités locales : mairies pour le primaire, département pour les collèges, région pour le lycée. A l'étranger l'état, à travers l'AEFE finance grosso modo sa quotte part. Et ce sont les parents qui payent la part des collectivités locales ! A l'époque Sarkosy, ce dernier avait découvert le problème avec son fils élève à New York. Il avait fait étudier la potentielle gratuité intégrale de l'enseignement français à l'étranger: Cout estimé entre 700 et 900 millions d'Euro annuel ! Il a renoncé, et vu la situation budgétaire actuelle, c'est pas près de changer...
Par ailleurs, il y a des bourses, dont le montant global reste à peu près stable, en légère diminution. Il est vrai qu'il y a de très nombreux abus, contre lesquels l'administration ne fait pas grand chose d'intelligent voire est probablement dans certains cas complaisante ! Comme d'habitude, ce sont les moins riches qui en pâtissent !

cpc.orcc :

je me suis informé pour la rentre début  scolaire en septembre  afin de mette ma fille a l'école maternelle… !  J’ai été surpris et choqué de ce que j'ai entendu ce jour… !  Et surtout ma femme aussi…. !   Les Français sont obligés de payes l'école au prix le plus fort …. ! Et oui sachant que en France l'école et gratuits… !  Moi Français ma fille Française  nous somme oblige de payés l'école française …. ! En plus je demande le dossier bourse …. ?et il faut voir ce que l'on demande comme documents pour que ma fille, pour   qu’elle puisse rentrer et avoir une bourse…. !  Je suis de plus en plus écœuré on nous fait du bla bla … !mais enfin compte les vazas sont la poule au œuf d’or…. !  Et comme partout ou doit pays le prix fort pour éduqué nos enfants… ! Mon enfants dans une institution française, d’une éducation française, et aussi académie français ici à Tana,  et on nous fait payer… ! Je pense que l’éducation nationale française même à Madagascar avez les mêmes droit et bien non  nous devons crache au bassine … !et payer plus de 7a 8 M ar  merci l’éducation nationale française.

Vous comprendrez très vite - et le plus souvent à vos dépens - que le statut de "français de l'Étranger" n'existe pas.

Vous devrez ainsi assumer à vos propres frais la protection sociale de votre famille et la scolarité de vos enfants.

Quant aux aides diverses qui "pullulent" en FRANCE, pour nous, "nada".

Lys de Diego :

A Diégo Suarez, il faut compter 1580 euros par an pour un enfant au collège français... et l'accès à la bourse demande des revenus si bas que je pense que peu d'expats en bénéficient...

Permettez-moi de vous corriger, Chère Lys.

Selon les statistiques de l'A.E.F.E., c'est à MADAGASCAR que l'on trouve le taux d'élèves boursiers le plus élevé au monde - au sein du réseau "mondial" A.E.F.E., s'entend -.

Crusaders :
cpc.orcc :

je me suis informé pour la rentre début  scolaire en septembre  afin de mette ma fille a l'école maternelle… !  J’ai été surpris et choqué de ce que j'ai entendu ce jour… !  Et surtout ma femme aussi…. !   Les Français sont obligés de payes l'école au prix le plus fort …. ! Et oui sachant que en France l'école et gratuits… !  Moi Français ma fille Française  nous somme oblige de payés l'école française …. ! En plus je demande le dossier bourse …. ?et il faut voir ce que l'on demande comme documents pour que ma fille, pour   qu’elle puisse rentrer et avoir une bourse…. !  Je suis de plus en plus écœuré on nous fait du bla bla … !mais enfin compte les vazas sont la poule au œuf d’or…. !  Et comme partout ou doit pays le prix fort pour éduqué nos enfants… ! Mon enfants dans une institution française, d’une éducation française, et aussi académie français ici à Tana,  et on nous fait payer… ! Je pense que l’éducation nationale française même à Madagascar avez les mêmes droit et bien non  nous devons crache au bassine … !et payer plus de 7a 8 M ar  merci l’éducation nationale française.

Vous comprendrez très vite - et le plus souvent à vos dépens - que le statut de "français de l'Étranger" n'existe pas.

Vous devrez ainsi assumer à vos propres frais la protection sociale de votre famille et la scolarité de vos enfants.

Quant aux aides diverses qui "pullulent" en FRANCE, pour nous, "nada".

En même temps le temps des colonies est fini et en tant qu’étranger voulant s'expatrier hors France/Europe de son plein gré il est normal qu'il n y ai pas d accompagnement type social.

Lys de Diego :

La façon malgache est très "descendante"... le prof dispense, les élèves reçoivent. Il n'y a pas d'interaction entre le prof et les élèves... ni entre les élèves d'ailleurs. On demande aux enfants d'être des éponges, d'apprendre par coeur la leçon qui est donnée telle qu'elle... elle n'est pas adaptée à l'individu mais au groupe... donc il vaut mieux être bon et comprendre du premier coup.

Et je ne vous parle pas des écoles "malgaches" où l'enseignement n'est construit qu'autour d'un seul principe ..... "l'apprentissage par cœur".

JacquesVB. :

En même temps le temps des colonies est fini et en tant qu’étranger voulant s'expatrier hors France/Europe de son plein gré il est normal qu'il n y ai pas d accompagnement type social.

On pourrait tout aussi bien inverser la question.

Est-il normal que la FRANCE consacre de tels budgets à l'aide sociale de réfugiés - au demeurant "faux" réfugiés pour la plupart - alors que, dans le même temps, elle ignore totalement ses propres ressortissants résidant à l'Étranger ?

Crusaders :
JacquesVB. :

En même temps le temps des colonies est fini et en tant qu’étranger voulant s'expatrier hors France/Europe de son plein gré il est normal qu'il n y ai pas d accompagnement type social.

On pourrait tout aussi bien inverser la question.

Est-il normal que la FRANCE consacre de tels budgets à l'aide sociale de réfugiés - au demeurant "faux" réfugiés pour la plupart - alors que, dans le même temps, elle ignore totalement ses propres ressortissants résidant à l'Étranger ?

Vous me decevez avec votre anti question Crusaders, jamais vous n accepteriez de vivre dans les conditions des réfugiés politiques ou économiques qui n ont certainement pas choisi de quitter leur pays, famille, amis par envie mais par besoin, ce qui n est pas le cas des européens installés à Mada.

JacquesVB. :
Crusaders :
JacquesVB. :

En même temps le temps des colonies est fini et en tant qu’étranger voulant s'expatrier hors France/Europe de son plein gré il est normal qu'il n y ai pas d accompagnement type social.

On pourrait tout aussi bien inverser la question.

Est-il normal que la FRANCE consacre de tels budgets à l'aide sociale de réfugiés - au demeurant "faux" réfugiés pour la plupart - alors que, dans le même temps, elle ignore totalement ses propres ressortissants résidant à l'Étranger ?

Vous me decevez avec votre anti question Crusaders, jamais vous n accepteriez de vivre dans les conditions des réfugiés politiques ou économiques qui n ont certainement pas choisi de quitter leur pays, famille, amis par envie mais par besoin, ce qui n est pas le cas des européens installés à Mada.

Vous n'avez sans doute pas entendu la dernière déclaration de Mr Donald TUSK, Président du Conseil Européen, invitant "les réfugiés à ne plus venir en EUROPE".

La vérité oblige en effet à dire que les mouvements migratoires qui continuent de s'opérer à destination de l'EUROPE sont, depuis  plusieurs mois, largement sortis du "caractère humanitaire" qui pouvait les caractériser à l'origine.

Le très grande majorité des personnes qui affluent aujourd'hui aux frontières de l'EUROPE ne sont plus des réfugiés "politiques" au sens juridique du terme mais de simples migrants. La Communauté Européenne y a ainsi recensé plus de 80 nationalités différentes.

Y-a-t-il plus de 80 pays en situation de guerre actuellement dans le monde ?

Sachez aussi que ces mouvements migratoires constituent, purement et  simplement, une des principales nouvelles formes de "criminalité moderne", le trafic d'être humains.

Bonjour,

On fait quoi pour refouler les migrants ? On construit un mur de plusieurs  (dizaines de ) milliers de kilomètres aux frontières de l'Europe et en Afrique du Nord ? On les remet dans des wagons à bestiaux comme dans les années 40 ? Ou mieux encore ...
L'amalgame est quelque chose que je supporte mal. C'est vrai qu'il y a des Iraniens, des Africains de l'Ouest, des gens de Mongolie ou des Magrébins. Mais avez vous une seule fois imaginé, assis tranquillement dans votre canapé (comme moi d'ailleurs) la situation qu'on pu vivre des ÊTRES HUMAINS en Syrie depuis plusieurs années ? Le quotidien des bombes, le manque d'alimentation, les hôpitazux où on ne va plus car ils sont systématiquement bombardés, les représailles de EI, etc...
Ces gens payent en moyenne 2000 euros par personne aux passeurs, risquent leurt vie dans des traversées hasardeuses (en mer ou entassés dans des camions), vous pensez que c'est uniquement pour le plaisir de gagner mieux leur vie en Europe ?

rick06 :

Ces gens payent en moyenne 2000 euros par personne aux passeurs, risquent leurt vie dans des traversées hasardeuses (en mer ou entassés dans des camions), vous pensez que c'est uniquement pour le plaisir de gagner mieux leur vie en Europe ?

"Ces gens" affluent vers l'EUROPE, en espérant y gagner mieux leur vie, attirés par les salaires que "nos" pays, légalement, sont censés leur offrir.

Dans le même temps, nombre de retraités - français en premier lieu - aspirent à émigrer vers des "pays en  développement", estimant que leurs "petites" pensions de retraite ne leur permettent plus de vivre décemment en EUROPE.

Voilà encore un des nombreux paradoxes de la mondialisation !!!!!

Bonjour à tous,

Si nous pouvions revenir au sujet s'il vous plait, nous nous écartons sur cette discussion.

Si vous avez autre chose à ajouter sur les écoles françaises pour les français à Madagascar, vous êtes les bienvenus.

Bonne continuation
Bhavna

Crusaders :
Lys de Diego :

La façon malgache est très "descendante"... le prof dispense, les élèves reçoivent. Il n'y a pas d'interaction entre le prof et les élèves... ni entre les élèves d'ailleurs. On demande aux enfants d'être des éponges, d'apprendre par coeur la leçon qui est donnée telle qu'elle... elle n'est pas adaptée à l'individu mais au groupe... donc il vaut mieux être bon et comprendre du premier coup.

Et je ne vous parle pas des écoles "malgaches" où l'enseignement n'est construit qu'autour d'un seul principe ..... "l'apprentissage par cœur".

Tout à fait d'accord avec vous Crusaders... et l'on peut aussi ajouter les châtiments corporels et humiliations en tout genre qui sont de mises dans les écoles malgaches... histoire d'apprendre la vie et l'obéissance aveugle aux petits écoliers... et les parents qui trouvent çà pas trop grave ou encore pire... plutôt bien comme type d'éducation !

Bonjour,
je suis malgache et je ne suis pas d'accord avec votre point de vue concernant la pédagogie malgache qui est certes sévère mais d'une qualité exceptionnelle, la preuve en est donnée lors des rallyes mathématiques, il n'y a que les élèves malgaches qui gagnent jamais un français n'a gagné ce genre de concours. Demandez à un élève malgache de raisonner et démontrer un problème de mathématique je vais vous dire que c'est élémentaire pour lui pas pour votre petit français.Votre problème c'est que vous êtes jaloux, mais ici à madagascar, c'est ça le vrai problème, les étudiants qui ont été formés à l'étranger sont beaucoup plus privilégiés en matière de recherche d'emploi , c'est normal car les sociétés étrangères ont reçues les consignes qu'il faudra embaucher les étudiants ayant fait leurs études à l'étranger pour ne pas dévaloriser le diplôme étranger peu importe s'ils sont cancre ou ignorants mais il faut tout simplement les embaucher. Il faut surtout préciser que si quelqu'un était cancre ou nul en étudiant ici, il restera cancre ou nul même en étudiant à l'étranger.
Pour moi, ce que vous avez dit ce sont des propos racistes et regardez vous dans la glace avant de dire quoi que ce soit sur les malgaches.

Ahlala, ca faisait longtemps.

"On est les meilleurs mais si on y arrive pas, c'est parce tous les autres sont contre nous ! cépanotfote célafoteozotres !!!"

Sinon, moi qui suis dans l'obligation de recruter mes employés, force est de constater que même ceux issus des grandes écoles ont pour la plupart du temps un niveau assez lamentable.

Combien de "Master" incapables de résoudre des problèmes simples ?

Bien sur il y a des bons, mais vu que les bons comme les mauvais ont le même diplôme avec les mêmes notes, comment faire pour reconnaitre les bons dans l'océan de mauvais sans perdre des journées entières à faire des entretiens ?

On a eu des stagiaires, consigne donnée par l'école à la soutenance "on note entre 18 et 20". Peu importe le niveau de l'élève. Ils ont payé, il leur faut le diplôme avec mention, c'était dans le contrat.

Ça n'a pas toujours été le cas apparemment. Selon mon boss qui est la depuis bcp plus longtemps que moi, cette tendance a commencé il y a 10 ans. Il y a 10 ans les diplômés d'université ou de grandes écoles avaient de bonnes bases, une bonne réflexion et un esprit de synthèse.

Aujourd'hui le diplôme ne veut plus rien dire. C'est devenu une marchandise comme une autre.

Anecdote, en arrivant à Madagascar, j'ai vu qu'une formation était donnée sur une période de 8 semaines à raison de 4h de cours par samedi. Par curiosité je m'y suis inscrit.

Le premier cours nous étions 12.

Les cours suivants nous n'étions jamais plus de 4, et jamais les mêmes. J'étais le seul à être la tous les samedis.

Le dernier cours, pour recevoir le certificat de formation, nous étions à nouveau 12.

Et pourtant, ils ont payé pour suivre ces cours et connaissant le métier, le prof était franchement bon et expliquait bien

Donc ils n'ont pas payé pour apprendre mais pour avoir un certificat à mettre sur leur CV.

PS : Outre le fait que je n'ai pas vu une seule note de racisme tout le long du topic, même pas un truc anti-chinois (à moins que d'apporter la moindre critique sur Madagascar ou son système scolaire soit considéré comme du racisme), quand je vois un Malgache hurler au racisme, ce me fait toujours sourire :) )

" la pédagogie malgache qui est certes sévère mais d'une qualité exceptionnelle"

Sur un forum toutes les opinions sont permises, mais celle-ci ressemble à de la provocation ( on se demande d'ailleurs s'il ne s'agit pas d'un faux, une des bienveillantes ayant pris un pseudo pour faire passer ses théories... ).

Je ne vois pas comment on pourrait dégager une élite dans un système d'enseignement ou il y a une moyenne de 80 enfants par classe... Vous avez juste 50 ans de retard, c'était vrai dans les années 60, quand les Réunionnais venaient étudier au Gallieni. 

Ceux qui sortent du lot essayent en général de s'échapper à l'étranger, grâce aux bourses.

Ne connaissant rien aux maths, je ne  pourrais vérifier le niveau, mais j'ai excellent niveau de français ( la preuve, je corrige même les fôtes de Crusader ! ), et je peux vous certifier que ce niveau est très faible. Je confirme l'opinion de Lordlaze sur une grande absence de motivation à progresser, qui provient sûrement du "système" ( ce qui est rémunérateur à Mada, ce n'est pas le talent, mais la corruption que permettent des emplois subalternes dans la fonction publique... alors, pourquoi aller décrocher un doctorat de 3ème cycle en maths, qui débouchera sur un emploi de prof sous-payé ).

goufy54 :

Sur un forum toutes les opinions sont permises, mais celle-ci ressemble à de la provocation ( on se demande d'ailleurs s'il ne s'agit pas d'un faux, une des bienveillantes ayant pris un pseudo pour faire passer ses théories... )

Enfin Goufy !
Votre acharnement à mon égard... votre permanence à m'évoquer dans quasi chacun de vos posts...  sont dignes d'un amoureux éconduit !!! Jusqu'à vous faire perdre votre perspicacité ?
Allez... je ne suis pas de celles qui s'inventerait un pseudo pour dire l'inverse de ce qu'elle exposait 3 posts plus haut....

Vous me voyez flattée d'occuper à ce point vos pensées... d'autant que de me voir traitée de "bienveillante" plutôt que de "mémère frustrée" me convient assez... Je le prends comme un compliment !

Allez... je ne vous hais point ! :lol:  :kiss:

erickrazafi :

Bonjour,
je suis malgache et je ne suis pas d'accord avec votre point de vue concernant la pédagogie malgache qui est certes sévère mais d'une qualité exceptionnelle, la preuve en est donnée lors des rallyes mathématiques, il n'y a que les élèves malgaches qui gagnent jamais un français n'a gagné ce genre de concours. Demandez à un élève malgache de raisonner et démontrer un problème de mathématique je vais vous dire que c'est élémentaire pour lui pas pour votre petit français.Votre problème c'est que vous êtes jaloux, mais ici à madagascar, c'est ça le vrai problème, les étudiants qui ont été formés à l'étranger sont beaucoup plus privilégiés en matière de recherche d'emploi , c'est normal car les sociétés étrangères ont reçues les consignes qu'il faudra embaucher les étudiants ayant fait leurs études à l'étranger pour ne pas dévaloriser le diplôme étranger peu importe s'ils sont cancre ou ignorants mais il faut tout simplement les embaucher. Il faut surtout préciser que si quelqu'un était cancre ou nul en étudiant ici, il restera cancre ou nul même en étudiant à l'étranger.
Pour moi, ce que vous avez dit ce sont des propos racistes et regardez vous dans la glace avant de dire quoi que ce soit sur les malgaches.

Je ne vois pas en quoi exposer une différenciation entre la pédagogie qui est pratiquée en France et celle qui est commune à Madagascar relèverait d'une forme de racisme ou d'une jalousie quelconque !
La pédagogie malgache est celle qui était pratiquée dans les écoles françaises avant 1968... et a certes ses résultats...  mais pour avoir subi à mon grand âge les deux, permettez que je préfère celle de la "participation" à celle de la "baguette" pour ma fille actuellement collégienne.
Votre évocation du "rallye de mathématiques" m'a fait penser à une réflexion d'un professeur du collège de Sainte Thérèse d'Antsiranana lors de la course de la francophonie...
Elle a dit tel quel :
"Un français ne peut être dans les 12 premiers de la course car les 12 premières places sont réservées aux malgaches !"
Que pensez vous de cet élégant esprit sportif ?
Pour votre information... ma fille vahasa n'a pas gagné le rallye mathématiques mais a été première de la course aux nombres... ce qui n'est pas si mal pour une petite franco-française... !

Je ne peux quelque part que donner raison à Gouffy... déjà le nombre des élèves par classe empêche toute pédagogie participative... et invite à l'enseignement uniquement descendant élève-professeur !
Je pense qu'au lieu de vous battre contre de faux moulins et je vous cite :
"les sociétés étrangères ont reçues les consignes qu'il faudra embaucher les étudiants ayant fait leurs études à l'étranger pour ne pas dévaloriser le diplôme étranger peu importe s'ils sont cancre ou ignorants"...
Vous devriez réserver votre énergie à peser sur vos hommes d'état afin qu'ils améliorent la situation dans votre système scolaire, à savoir :
- des équipements dignes de ce nom
- des bâtiments en nombre suffisant avec ce qu'il faut de bureaux et de chaises
- de professeurs en nombre suffisant et régulièrement payés... et mieux payés sans doute aussi...
Allez, la gratuité de l'école serait une excellente idée à défendre aussi... et la gratuité de son futur poste dans l'administration... car il est convenu qu'après de longues études payantes, l'on doive aussi de s'acquitter de grosses oboles pour espérer avoir un poste quelque part ... Non ?

Je vous souhaite un bon combat...

erickrazafi :

Le vrai problème, les étudiants qui ont été formés à l'étranger sont beaucoup plus privilégiés en matière de recherche d'emploi , c'est normal car les sociétés étrangères ont reçues les consignes qu'il faudra embaucher les étudiants ayant fait leurs études à l'étranger pour ne pas dévaloriser le diplôme étranger peu importe s'ils sont cancre ou ignorants mais il faut tout simplement les embaucher.

Que de préjugés - pour ne pas dire de sottises - !!!!!

Je n'ai, personnellement, jamais reçu de telles consignes.

Je recrute donc en mon "âme et conscience", nonobstant la nationalité, l'origine ethnique et le sexe des candidats (tes).

Nouvelle discussion