Close

Présentation et prise de contact sur Tokyo

Bonjour à toute la communauté !

Je lance une discussion pour me présenter, de façon plus concrète que sur ce lien: http://www.expat.com/forum/viewtopic.php?id=529819

Et ça me permettra, éventuellement, de faire une prise de contact avec ceux qui le souhaitent.

Alors je m'appelle Cyrille, j'ai 26 ans et je suis ouvrier dans le département de l'Ain, à Oyonnax.

********************

Mon Histoire et vécu:

J'ai comme chance, d'avoir une famille multiculturelle et donc, d'avoir baigner dans l'Asie (et l'Afrique), très jeune. Mais c'est l'Asie qui l'a emporté ^^. J'étais attiré par tout ce qui concernait de prêt ou de loin, à l'Asie. Principalement, la culture et la langue.
C'est pour cela, que dès le collège (merci l'arrivé d'internet), je me suis lancé en autodidacte, à l'apprentissage du coréen. Un pays qui m'intéressait et surtout la "facilité", de la langue. Lorsque l'on débute dans une langue asiatique, certaines règles de grammaire peuvent être, déstabilisantes.

Après plusieurs années, d'apprentissage (collège/lycée), j'ai complété mon parcours avec la fac, avec cette fois-ci de vrai cours. C'était un peu de la triche, mais les cours étaient faciles ;)
Enfin, la concrétisation, un voyage à Séoul.
C'est suite à ce voyage que j'ai voulu exploré un autre pays, le Japon. Bien que le Japon, m'appelait culturellement parlant, à mes yeux, il me paraissait sujet de phénomène de mode. (manga par ci, manga par là, désolé si je choque, mais lisez juste la suite ^^)
Les cours de coréen étaient devenus insipides, à mon retour de voyage. La Corée du sud, était devenu une vitrine à K-pop et autres clips lobotomisants. Les étudiants venaient pour apprendre à chanter et n'avaient aucunes motivations. La culture coréenne a beaucoup perdu, pendant les guerres et je ne voyais plus la Corée, du même regard. (d'autant que j'ai eu une mauvaise expérience sur place, avec des français, autant dire, regrettable).

L'eau a coulé sous les ponts et après plusieurs années de travail, j'avais assez d'économie pour partir, au Japon. J'avais organisé mon séjour, pour éviter un maximum de français (navré) et même si j'en croisait, je ne restait pas avec eux.
Et là, la révélation ! la culture, l'histoire (si si, j'ai fait des musées à Tokyo, à Ueno par exemple)  et la langue, m'ont fasciné.

(ps: je ne suis pas anti-manga ^^, j'en ai lu et j'en lis encore, mais la culture générale, passe avant, juste mon point de vue)

********************

J'en viens à mon projet:

Après mon coups de foudre, j'ai repris le travail, mais il me manquait la passion, dans ce que je faisais. Je ne trouvais plus l'intérêt de travailler.
J'ai été licencié et j'ai enchainé l'intérim à droite et à gauche. Un bouche trou, qui ne trouvait plus rien d'intéressant. Je sentais que je m'enfonçais. Et c'est par hasard que j'ai découvert, ce qui allait faire un nouveau projet. Un nouveau but.

Je pense (à 99%) partir pour Tokyo, en avril 2016. Et rester sur place pendant un an, avec un visa adapté. J'ai trouvé une école, qui peut donner des cours, avec un programme intéressant et plonger en immersion totale. Je l'avais pratiqué à Séoul, alors à Tokyo, je devrais me débrouiller. ^.^
Le but étant de me concentrer sur la langue et découvrir ou redécouvrir Tokyo et ces alentours.

Ensuite, se serait de trouver un petit boulot, en parallèle.

*Je compte réaliser des petites vidéos sur place, déjà pour ma famille (pour dire que je vais bien :D) et pourquoi pas des petits tuto pour ceux qui aimerait partir après, mais se sera en fonction du temps, qu'il me restera.*

J'ai lu beaucoup de renseignements sur votre forum:
-Alien card
-création d'un compte bancaire
-où postuler
-le logement
-assurances

Donc un grand merci, pour vos informations !
  :top:

Ce que je compte faire de tout ça ?

Déjà me retrouver, j'en ai besoin. Je ne le cache pas, je fuis un peu, ma condition actuelle.
Ensuite, pourquoi pas, si mon employeur veut me garder (à condition que je trouve un boulot, qui me permet d'obtenir un visa travail) et si, je m'y sens bien (ça me semble l'essentiel), alors pourquoi pas m'installer au Japon (beaucoup de si).
Enfin, revenir en France et essayer d'ouvrir un commerce ou autre, avec l'expérience que j'aurai acquis ou trouver un job, en lien avec la langue japonaise, parce que sortir de licence de japonais ou avoir un an de langue de japonais pur et dur, il y a pas photo sur l'expérience :D. (navré pour les universitaires, mais je sais de quoi je parle en coréen, donc en japonais, c'est la même chose ^^)

********************

Ce que je sais:

J'ai lu (sur le forum) beaucoup de critiques bonnes comme mauvaises et j'en tient compte.  :top:

Je sais ce qu'il m'attend. J'ai été confronté à la population coréenne et japonaise, de ce côté là, pas de soucis. J'ai même eu droit à des regards noirs en Corée, parce que je discutais avec ma correspondante et qu'ils croyaient que l'on sortait ensemble. J'ai eu droit aux fanatiques religieux et aux caractères bornés des personnes âgés. ^^'
Je sais aussi, qu'ils ne sont pas "méchants" mais réservés dans leurs sentiments, peu démonstratifs et la notion d'ami est différente de la notre. Mais ça me convient, car, j'ai toujours été un solitaire.

En faite, je suis plutôt japonais dans ma façon de faire. C'est pour ça, que je n'ai pas d'"amis" en France et que je subis la moquerie au boulot, parce que je rentre en contradiction avec mes collègues (j'enchaine les heures sup, je ne réclame rien, je me tais, la recherche de la perfection, ...) . J'ai même eu droit à la réflexion, "tu t'es trompé de pays à la naissance" (comme c'est mignon ^^) ... sans doute, j'avais pas encore de visa à l'époque :p.

********************

Maintenant, si vous avez réussi à lire mon pavé, je vous félicite dans un premier temps ^^ et enfin, si vous voulez en savoir plus sur mon sujet (j'ai entendu un "non merci" :p), me donner des conseils ou me rencontrer quand même, à Tokyo, je suis disponible.

Bien amicalement !  :)

Salut Cyrille,

Content de voir que je ne suis pas le seul à pondre des pavés. ^^

Ensuite je dois dire que je me suis tout à fait retrouvé dans ce que tu as dis(écrit), je pense d'ailleurs que la plupart des expatriés de coeur (voir mon post) sont dans le même cas que nous.

Ce que tu as pu ressentir(subir) en France est commun à beaucoup de personnes, qui comme nous, tendent à avoir une vie droite et respectueuse, nous ne sommes tout simplement pas au bon endroit, et au bout d'un moment il faut bien s'en rendre compte et partir (soit dans une région calme, soit à l'étranger), quoi qu'il en coûte, ou prendre le risque de devenir comme la plupart des gens; agressifs et idiots ou résignés et dépressifs, les deux pouvant créer des mélanges parfois assez hétéroclites...

Les opportunités de travail au Japon sont nombreuses pour un français, surtout si tu es polyvalent, il faut souvent être au bon endroit au bon moment (purée on dirait du Jean-Claude Van damme) mais il y a moyen, surtout si tu es motivé.

Par contre une fois que tu seras dans le bain et établi (je vais un peu vite en besogne, mais pas tant que ça finalement...), il y a de grandes chances que tu ne veuilles plus être au contact de français en France(alors ouvrir un commerce...), j'ai des contacts à Tokyo qui ont des boulots durs et qui ne roulent pas sur l'or, mais pour rien au monde ils ne reviendraient ici.

Pour moi, un des gros problème de Tokyo ce sont les étrangers(toutes nationalités confondues), qui n'ont aucune connaissance de la culture japonaise ou asiatique en général(ou qui en font fi) et qui font comme chez eux; parler fort à tout bout de champs, bousculer dans les rayons étroits des magasins, voler et j'en passe.
Alors je sais, tous ne sont pas comme ça mais il faut bien avouer que du coup c'est ceux qu'on remarque le plus, et ça fait franchement tâche.

Pour ma part je suis sur le départ avec ma petite famille (~15 février 2016), et je règle mes affaires depuis un an déjà, donc je devrait être sur place lorsque tu arriveras, et ce sera avec plaisir qu'on pourra se rencontrer, si tu le souhaite, entre franponais. ;)

@++
David.

Coucou David,

Désolé, je me sentais d'humeur écrivain, hier soir. :)
Quoi que, je l'avoue, j'aime écrire des pavés. Mais je vais tâcher de ne pas trop exagérer non plus.

Je parcours tes posts et effectivement, ce que tu as observé, je l'ai ressenti durant mes voyages.
Même en Corée, quoi que l'atmosphère était légèrement différente là bas.


Ce que tu as pu ressentir(subir) en France est commun à beaucoup de personnes, qui comme nous, tendent à avoir une vie droite et respectueuse, nous ne sommes tout simplement pas au bon endroit, et au bout d'un moment il faut bien s'en rendre compte et partir (soit dans une région calme, soit à l'étranger), quoi qu'il en coûte, ou prendre le risque de devenir comme la plupart des gens; agressifs et idiots ou résignés et dépressifs, les deux pouvant créer des mélanges parfois assez hétéroclites...

Je ne suis pas le seul mordu d'Asie, surtout du Japon. La personne que j'ai en tête, est aujourd'hui lycéenne. Elle passe exactement comme moi, à l'époque, un mauvais quart d'heure dans ces cours. Juger pour ces passions, sa culture, incomprise parce qu'elle pense autrement, plus d'une façon asiatique que française.
Ma seule bouée de sauvetage, a été ma famille, parce qu'ils ne m'ont pas trop jugé (quoi que là, pour certains, ça les inquiète ^^). Et comme tu l'as très bien dit, où je m'isolais (encore d'avantage) dans un village paumé, ou je partais. L'option numéro 2 s'imposait :D.


Pour ce qui est de mon parcours, j'ai plusieurs diplômes, du bac ou CAP, avec quelques années de fac.
J'ai travaillé comme agent d'entretien, manutentionnaire, mise en rayon et boulanger. J'espère me trouver un petit quelque chose avec ça. :)

il y a de grandes chances que tu ne veuilles plus être au contact de français en France

J'ai eu beaucoup de mal à revenir en France après mon séjour au Japon. Je n'ai pas de honte à l'avouer, j'avais ma petite larme, en quittant Tokyo. Mais je préfère viser un objectif de retour. Dans l'idéal, se serait de rester mais si, je ne peux pas. Je devrais quand même replonger dans le bain.


Pour moi, un des gros problème de Tokyo ce sont les étrangers(toutes nationalités confondues), qui n'ont aucune connaissance de la culture japonaise ou asiatique en général(ou qui en font fi) et qui font comme chez eux

A l'inverse, ceux qui ont des connaissances sur l'Asie et le Japon, sont souvent au aguets pour ne pas paraitre grossier. Je me souviens, à chaque fois que je faisais quelque chose, au restaurant, une sorti, un musée, me renseigner, ... je me posais toujours des questions: "comment faire ?" "et là, ai-je respecté le protocole" "ai-je utilisé le bon degré de politesse (en Corée surtout, seul langue que j'ai officiellement étudié)".

Mais j'avoue que ceux qui débarque pour prendre une photo puis courir au prochain point de visite, en braillant comme des bœufs, je me sens mal.

Petite anecdote: c'était au musée d'Ueno, je parcourais une salle tranquillement, pas un bruit, quand soudain, un boucan arrivait rapidement. C'était un groupe d'Espagnol, qui beuglait dans le musée et essayait de prendre des photos, là où c'était interdit. La pauvre gardienne, leur courait après, pour qu'ils ne prennent pas de photos.
Je me suis senti gêné. J'ai attendu plusieurs minutes, qu'ils se tirent, pour éviter d'être mit dans le même lot qu'eux. 


Quoi qu'il en soit, je serait heureux de te rencontrer sur place. Je vous souhaite une bonne installation, à toi et ta petite famille. :)

A la prochaine

Cyrille

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Tokyo

Conseils pour bien choisir votre assurance santé à Tokyo.

Déménagement à Tokyo

Conseils pour préparer votre déménagement à Tokyo

Assurance voyage Tokyo

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage à Tokyo

Billet d'avion Tokyo

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour Tokyo

2 millions de membres !

Regarder plus tard