Close

mada, hypocrisie, arnaque, et violence sourde

Je vous informe que vous répondez une nouvelle fois pour le compte d'autrui : la dernière fois vous avez répondu pour le compte de Laurence L. , là vous répondez en lieu et place de Malala, une Malgache qui  du reste partage mes analyses.

Vous n'avez pas à exercer de magistère intellectuel sur ce forum, en répondant comme un tuteur à la place de ceux à qui les posts sont adressés, et de plus pour nous administrer vos fausses valeurs de gauche : votre expérience de "grand reporter" et vos formations auto-décernées d'anthropologue et d'ethnologue ne vous le permettent pas.  Pour ce que vos valeurs intéressent, il y a suffisamment de torchons consultables sur le net : Le Monde, Libé, Inrockuptibles etc...

Lys de Diego :

Ah !!! Monsieur "Il faut"...
Qui donc appellerait à l'ordre les dirigeants de ce pays tout de même souverain ?
Comment pouvez vous écrire que la caractéristique des dirigeants malgaches c'est être malgache, hélas ? Comment osez vous ?
Comment osez vous encore dire que le manque d'éthique est consubstantielle à la mentalité malgache ?
An ben oui, vous êtes du genre à dire aussi  :
" - ne jamais tourner le dos à un arabe de peur qu'il vous plante un couteau"..."
Ce genre de ritournelles racistes... pouahhh !!!
Un malgache dirait le centième sur le peuple français sur un forum que vous le trucideriez...

Pour info, les Malgaches disent bien pire sur la France et les Francais sur les différents forum internet....mais ils le disent en Malgache. Ils font pareil sur les Sinoa et les Karana. Ils critiquent aussi les ethnies qui ne sont pas les leurs (les Merina critiquent les côtiers et vice et versa).

D'ailleurs, les responsables de leur malheur, ce sont "tous" les autres quels qu'ils soient.

Vous vivez dans un pays profondément plus raciste que la France. Même si vous vous en êtes pas encore rendue compte.

Est-ce que la mentalité Malgache est responsable du fiasco de ce pays ?

Clairement oui, il suffit de regarder le résultat. Il faut être pragmatique.

Bien entendu, vous pouvez faire comme eux et tout mettre sur le dos de "l'autre".

Tous comme la mentalité actuelle des Français est responsable de ce qui se passe aujourd'hui en France (on a encore voté comme des moutons pour l'UMPS).

Assumer sa responsabilité, c'est déjà faire un grand pas en avant.

lord2laze :

Tous comme la mentalité actuelle des Français est responsable de ce qui se passe aujourd'hui en France (on a encore voté comme des moutons pour l'UMPS).

Assumer sa responsabilité, c'est déjà faire un grand pas en avant.

hééé  oui les français donnent des avertissements mais, baissent le pantalon au lieux d'agir " en france aussi il y a des chicotes a distribuer  :mad:

Bonjour à toutes et à tous

Pour rappel :

Évitons la généralisation ainsi que de mal parler de son pays d'accueil ici sur le forum s'il vous plait.

Nous comprenons que ce fil a été initié pour que d'autres expatriés puissent faire part de leurs expériences à tinajuju.

Merci de rester uniquement dans ce sujet du fil afin d'éviter tous débordements :

tinajuju :

D'abord, en lisant les forums je me disais que les expat forcaient le trait sur l'incivisme à tous les étages de la société gasy, puis je me suis installé sur la cote est.

Un an que je suis ici, volé une dixaine de fois par mes employés ( bouuuu vilain exploiteur ! ) extorqué plusieurs fois par les gendarmes et notamment un CB... Je tairais les détails.

Dès que l'on a des démarches administratives, sur facturation démantes... on va au marché, 3 fois le prix normal....

Le cheminement dans ce pays est à mon avis de devenir complètement paranoiaque, personnellement je me suis vu taguer en bleu tout mes outils quand dernierement un employe du jirama est parti 'tete en l'air' avec une clef mollette et un siphon pour lavabo....
Tout est a l'avenant quoi...

Le sujet n'est pas de lister les exactions à répétition, mais de demander comment les autres expat font sur place.

Personnellement je suis fatigué, la vie quotidienne devient un combat pour la sécurité.

Mon cas est sans doute différent des retraités, car moi je travaille et emploi de nombreuse personnes.

Vos avis ?

En fait ce post est un coup de gueulle et un coup d epe dans l eau, parce que rien ne changera dans ce pays tant que les instituteur seront payés 70k ar, quand ils sont payés...

RiP

Bien à vous
Kenjee
Expat.com

Vous vivez en Dordogne goufy54 ;)

A l'attention de Laurence L

Non, dans le 64

« Le discours de l'Ambassadeur »

L'ambassadeur n'avait sans doute pas de bonnes lectures ( le Figaro ou le Point ), à ses heures perdues  René Girard ou Ph. Muray, voire horreur ! E. Zemmour ( « le suicide français » 500 000 ex. vendus ) ; sûrement un copain à Sarkozy, un « brun ». Il n'était ni « ethnologue » ni « anthropologue » ni « sociologue » ou autres disciplines tournées vers l'avenir, sûrement une formation ringarde genre « économie politique » ou « droit ».

Il devait avant sa déclaration s'appuyer sur les perfides rapports de synthèse du FMI, de la Banque Mondiale ou d'autres organismes malveillants comme « Doing Business » ou « Transparency International » faisant état de mauvais classements du pays.

Bien que diplomate, il n'avait pas d'avantage accès au « Monde diplomatique », autre dispensateur de Bonnes Nouvelles, de La Havane à Caracas.

Enfermé dans sa tour d'ivoire, il n'avait pas entendu les complaintes altermondialistes de Manu Chao ou José Bové ( « les damnés de l'alter » de Ph. Muray ).

Ne fréquentant pas ce site, il n'a pas non plus du lire les posts lénifiants de la Mère Pedro, notamment l'inénarrable « le dur quotidien de la réalité malgache» dans lequel sont pourtant expliqués tout les bénéfices à tirer d'une main-d'oeuvre laborieuse, dynamique, assidue, innovante, acharnée à la réussite mais d'une grande probité.

De par les lacunes de son cursus universitaire, sûrement très court, il n'a pas davantage eu accès à l'analyse marxiste, « indépassable » ( Sartre ) qui décrit les rapports économiques en termes d'exploitation  : il ne saura donc jamais, le pôvre, que si ce pays est dans cet état, c'est bien sûr en raison de l' « exploitation » d'abord coloniale  ( le colonisateur français ayant pressé le pays comme un citron avant de l'abandonner aux autochtones dans un état de total délabrement comme en attestent les vidéos de you tube ), ensuite par les Karanes, Chinois et les quelques Blancs dont le foie n'a pas été ravagé par le rhum bon marché, qui ont tous extorqué une « plus-value »  à cette population dotée d'une grande culture technique et d'un savoir-faire commercial avancé.

Par manque d'information, il n'a pas tenu compte de la productivité exemplaire de la fonction publique malgache, comme celle des Impôts, intransigeante dans le recouvrement des taxes ( 9 % du PIB, record mondial ), ni du contrôle rigoureux des frontières exercé par celle des Douanes pour les marchandises illégales, tant à l'importation ( kalachnikov ) qu'à l'exportation ( or, bois de rose, tortues radiées, hippocampes etc. ), ni de la fidélité de l'Armée à tous les régimes politiques successifs, ni du zèle mis par la Police et la Gendarmerie à sécuriser le pays et à élucider les rares affaires criminelles.

Son manque de culture économique lui aura fait passer sous silence la productivité des fleurons de l'économie que sont la Jirama et Air Mad ( 120 salariés par avion contre 32 pour Air France ).

Mais l'histoire finit bien : ce vieux croûton incapable de positiver a été remplacé par son antithèse, une femme, jeune, incarnant les valeurs féminines ( empathie, respect des cultures, amitié entre les peuples, partage, solidarité )  sûrement de gôche puisque nommée par Fabius.

Son premier discours après sa nomination a été d'affirmer la souveraineté française sur les Iles Eparses.

Vous avez dit néo-colonialisme ?

Je vie depuis 40ans en république bananière Asie Afrique et 15 ans de mada , mon analyse à mada ce sont des voleurs de poules!!!! Rien de comparable avec l Afrique et puis si vous choisissez de vivre en dehors de la France il faut choisir ou être volé par l état français ou par vos employés et a mon avis qq clé à molette ... C est pas cher à côté de la qualitee de vie que nous avons ici
Alors décompresses le vol existe partout si vous en doutez partez ailleurs pour voir...let vous reviendrez vite à mada salutations

goufy54 :

A l'attention de Laurence L

Non, dans le 64

goufy, 2 détails me chiffonnent.

1/ Si je ne m'abuse, vous marquez sur votre fiche que vous vivez à Mada en ce moment alors comment peut'on vivre à 2 endroits à la fois à moins de faire le 6 mois + 1 jour d'un coté et 6 mois - 1 jour de l'autre (et dans ce cas, quelle jonglette !) ? Quel est votre lieu de vie principal ?
Je crois que les membres s'y perdent un peu......

2/ Même si ce tableau noir (si noir) que vous brossez est réel, pourquoi vous intéresser à ce pays au lieu d'aller voir ailleurs ?

voleur de poule...... et tous ces agressions et ces meutre.......Effectués par des petit ange???

serge45 :
goufy54 :

A l'attention de Laurence L

Non, dans le 64

goufy, 2 détails me chiffonnent.

1/ Si je ne m'abuse, vous marquez sur votre fiche que vous vivez à Mada en ce moment alors comment peut'on vivre à 2 endroits à la fois à moins de faire le 6 mois + 1 jour d'un coté et 6 mois - 1 jour de l'autre (et dans ce cas, quelle jonglette !) ? Quel est votre lieu de vie principal ?
Je crois que les membres s'y perdent un peu......

2/ Même si ce tableau noir (si noir) que vous brossez est réel, pourquoi vous intéresser à ce pays au lieu d'aller voir ailleurs ?

Attention... il va dire que tu as des méthodes de KGB !!!  :lol:
Alors... rentier ? Chômeur ? Tête pensante de "Génération Identitaire" ? Attaché de presse de la mémoire de Philippe Muray ?
Le suspense est à son comble !!!!

Le 64 !!! Rohhh un département bien rose aux dernières élections.. j'espère que votre détresse ne vous pousseras pas à devenir un migrant politique fuyant les hordes bolcheviques à vos portes !!! ahahah !!!

chez Cathicia et Alain :

voleur de poule...... et tous ces agressions et ces meutre.......Effectués par des petit ange???

Et combien d'agressions et de meurtres tous les jours en France ?

à l'attention de Serge 45

J'ai une carte de résident,  demeure une partie de l'année à Antsirabe, et ai un pied à terre près de Biarritz.

La carte de résident ressemble à un permis de chasse : c'est une autorisation administrative, rien ne vous oblige à chasser.

Quand au post incriminé, le but était d'opposer sur un mode ironique et pamphlétaire le discours lucide de l'ambassadeur, sans doute le Français le mieux informé du pays, et les postures "positives" que certain(e)s veulent adopter ou inculquer aux autres.

Pour la carte de résidence, vous avez obligation de vivre au moins 6 mois + 1 jours dans le pays. Sinon elle peut vous être retiré.

C'est pour cela qu'a chaque fois que l'on sort du pays, il mettent un tamon avec la date de sortie, idem quand on revient avec un tampon avec la date d'entrée.

Si vous subissez une contrôle et que vous avez passé moins de 6 mois dans l'année à Mada, votre carte de résident peut vous être retirée et votre visa annulé.

La carte de résident et un pied à terre en France...
Grâce à la carte de résident plus de csg sur la retraite, plus d'obligation de payer des impôts en France... mais en jouant sur les dates on peut encore bénéficier de la sécu française... et de tous les avantages qu'offre la France...
Chapeau bas Monsieur Gouffy...

Vous avez eu raison de choisir Madagascar et ses incivismes... son manque de contrôle et les tours de passe passe qu'on peut y faire... au pire en graissant quelques pattes grâce à la corruption qui y règne... en fait un pays à votre mesure...
Vous disiez quoi déjà ? Ah oui :
"l'absence d'éthique est consubstantielle à la mentalité malgache"
La question qui se pose alors est la suivante :
"Votre absence d'éthique est elle consubstantielle à la "malgachisation" de votre mentalité... ou à votre profonde nature" ?

Essayez donc désormais de moins dénigrer ce Madagascar qui vous offre toutes ces possibilités de contourner et les lois et les valeurs dont vous vous faites le champion ici...
Et quand vous roulerez sur vos belles voies du 64... prenez conscience que vous êtes aussi un "voleur de poule"... pas plus... pas moins... juste çà !
Bien à vous !

Modéré par Priscilla il y a 2 ans
Raison : Banni : pas d'insulte svp

Malala21
la question, n'est pas là !!!!! combien, d'agression, de Malgaches en France par des Français ! la question aussi, c'est la paririté, dans certain domaine; accession à la propriété, justice, droit, aide sociale, droit à la nationalité, etc...... c'est d'ailleur pour celà, que les Malgaches sont en Frances! si non......ILs resteraient à Mada, donc.....***

Modéré par Priscilla il y a 2 ans
Raison : pas d'insulte svp
chez Cathicia et Alain :

Malala21
la question, n'est pas là !!!!! combien, d'agression, de Malgaches en France par des Français ! la question aussi, c'est la paririté, dans certain domaine; accession à la propriété, justice, droit, aide sociale, droit à la nationalité, etc...... c'est d'ailleur pour celà, que les Malgaches sont en Frances! si non......ILs resteraient à Mada, donc..... ***!

J je connais aussi bien la France que Madagascar
Des  Malgaches se font agresser en France, par des Français , oui, ça existe - ma fille s'est fait agresser à Paris par exemple
Non ! Les Malgaches ne vont pas en France que pour les prestations sociales, nombreux sont ceux qui y vont pour leurs études (j'ai effectué mes études supérieures à Paris)
Et il y a ceux qui y vont accompagnées de Français âgés , donnant/donnant : une jeunette contre une vie en France
Et d'autres raisons etc...
Accession à la propriété, il me semble que des pays comme l'Angleterre applique aussi le bail emphytéotique ...
Justice, vous pensez qu'en France c'est mieux ? Ces assassins, ces chauffards qui ne vont même pas en prison ? Les chapardeurs qui vous volent sans aucune impunité et que l'on relâche car ils sont mineurs ? Et bien d'autres exemples encore....
Droit à la nationalité , c'est aussi le parcours du combattant en France
Vous savez ce que j'ai fait en France pour la remercier de m'avoir accueilli ? J'ai travaillé bénévolement pendant un an pour une grande association française que je ne nommerai pas .... Tous les jours à temps plein , jusqu'à ce que je trouve du travail
Pour finir,  Je suis rentrée au pays depuis un an pour y rester en me disant que je serai plus utile ici que là-bas ....
Alors, de grâce, ne venez pas me faire la morale

Bonsoir Malala21...
" Accession à la propriété, il me semble que des pays comme l'Angleterre applique aussi le bail emphytéotique ..."
en France aussi cela existe, mais je ne vois pas très bien le rapport avec la discussion.
Laurence  :)

Bonsoir Laurence,
C'est juste pour dire que le problème d'accession à la propriété ne se pose pas qu'à Madagascar pour un Français

@ Cathicia et Alain

1/ à vous de penser ce que vous voulez mais vous vous devez de respecter la liberté de pensée des autres
2/ pas d'insultes et ça aussi vous le savez.

Moralité ?
Vous avez (à nouveau) dépassé la ligne rouge, c'est clair ????
Second avertissement il me semble...donc......

@ serge > Je vous remercie pour votre aide à recentrer cette discussion. :)


----------------


Bonjour à tous,

Je vous informe que le membre  Cathicia et Alain a été banni pour mauvaise conduite sur le site.

Pouvons-nous sil vous plaît éviter des prises de tête sur cette discussion?

Merci

Priscilla  :cheers:

Quand je suis arrivé à Madagascar en 1997, le pays était déjà plein de contraste. Un jour c'était l'enfer, ensuite une période assez longue de paradis. L'enfer venait surtout de l'administration qui était très tatillone (style pays communiste dont ils avaient gardé les habitudes semble t il) Et souvent aussi le problème du tsy misy. on ne trouvait pas grand chose en province et même à Tana ce n'était pas toujours facile. Mais depuis environ 2007 nous avions moins de problème avec l'administration , au moins au niveau des visas, mais en revanche, tout le reste c'était devenu un jour de paradis et une longue période d'enfer.C ' est pour cela que je suis rentré en France avec ma femme malgache et ma fille. Aujourd'hui, je n' ai même plus envie de revenir dans ce pays où j'ai une maison qui n'attendait plus que notre venue. Cela me fait un peu mal au cœur pour notre gardien et quelques personnes que j'estimais, mais je n'ai plus la passion qui m'animait pour ce pays. J' ai rendu beaucoup de services à la famille et à d'autres personnes, mais moi quand j'ai eu besoin de quelqu'un, cela a toujours été payant!! Ces gens ne savent pas renvoyer l'ascenseur, tout leur est dû et si vous avez besoin d'eux, ils y voient de suite un moyen de se faire de l'argent. Je pense que Goufy a raison quand il dit que Madagascar est un pays en voie de sous développement. C' est malheureux, mais ne pouvant influer sur cette situation, j' ai préféré rentrer .

Ben alors Gouffy, vous qui êtes si prompt à répondre... vous boudez ? :/
Sur ce forum on se titille, on se chercher et on se trouve... mais rien n'est grave... d'autant qu'un forum ne saurait être un confessionnal...
Allez, revenez... ! Tout cela n'est qu'un jeu finalement qui maintient notre verve épistolaire... notre sens de la répartie... et notre esprit critique en éveil...

Allez hop, on s'y remet ? ;)

lord2laze :

Pour la carte de résidence, vous avez obligation de vivre au moins 6 mois + 1 jours dans le pays. Sinon elle peut vous être retiré.

C'est pour cela qu'a chaque fois que l'on sort du pays, il mettent un tamon avec la date de sortie, idem quand on revient avec un tampon avec la date d'entrée.

Si vous subissez une contrôle et que vous avez passé moins de 6 mois dans l'année à Mada, votre carte de résident peut vous être retirée et votre visa annulé.

Je suis très étonné de cette règle, étant en RF, depuis 2010 je ne passe plus que quelques mois à Mada, bien loin des 6 mois, et jamais un douanier, police des frontières, services des visas, service immigration, ou ministère intérieur ne m a dit quoi que ce soit !

Parce que c'est Mada et qu'ils ne regardent pas. Mais la règle existe et les controles possibles. Un ami résident à la RUN et passant 3-4 mois à Mada s'est vu annulé so visa à l'aéroport après un controle.

A mon avis, la question intéresse surtout la France et sa voracité fiscale : Jacques VB a raison quand à l'indifférence des autorités malgaches sur la question.
C'est le pays le plus laxiste du monde pour la fiscalité, bien plus que les "paradis fiscaux" comme Maurice et cette question est la plus importante à résoudre dans le pays, bien avant la corruption et les détournements de fonds publics.
Je viens encore de vivre un exemple concret : ayant acheté un micro-onde dans un magasin d'électro-ménager de Tana ( Ankorondrana ) j'ai eu la surprise de me voir préciser que le prix était 20 % moins cher si je payais en billets !! Ou plus exactement, les prix étaient affichés en HT, en payant avec la CB le prix était majoré de 20 % ( je précise qu'il ne s'agissait pas d'un boui boui mais d'un magasin genre Darty ).

ON VIT DANS UN PAYS OU LA TVA EST UNE OPTION ! Quand on sait qu'en Europe la TVA représente 40 à 50 % de recettes d'un état, on ne s'étonnera plus de l'état des routes, des écoles etc... Sans compter que le secteur informel est lui aussi exempté de presque tous les impôts et charges.

Fort heureusement, le pays est en train de passer sous la tutelle du FMI qui ne débloque plus les fonds sans réformes ( toute ressemblance avec la Grèce est évidemment fortuite ).

De toute façon le système de la TVA est complètement débile car un commerçant paye la TVA sur ses ventes, mais il ne récupére  la TVA que sur les achats effectués auprès de grossistes. Donc tous les achats hors achats de marchandises que ce soit investissements ou biens d équipements ou frais divers vous ne récupérez pas la TVA.

Les problèmes de la TVA à Madagascar sont :

- Très très difficile de la récupérer si on a un crédit de TVA (L'Etat doit 150 millions de dollars à Ambatovy de crédit de TVA qu'ils ne payent pas par exemple). Essayer de récuérer votre TVA si vous importez quelques choses. Si on a un compte de TVA, ca peut aller, on déduit la TVA que l'on doit récupérer de celle que que l'on doit versé. Mais si le solde est positif a notre avantage, vous pouvez toujours vous gratter pour récupérer l'argent.

- Les sociétés déclarant moins de 90 millions MGA de CA annuel (chiffre à confirmé) sont exemptés de TVA, ce qui créé une concurrence déloyale pour les entreprises soumises et qui donc essaye de s'en affranchir pour rester compétitive.

La question n'est pas celle de la technique de la TVA, mais celle de la quasi-absence de fiscalité : le problème est le même pour l'IR, pour les taxes foncières etc... : les taxes immobilières sont dérisoires alors qu'un appart à Tana est aussi cher que dans une ville de province française.

Le FMI est en train de mettre de l'ordre dans la porcherie ( cf Moov ce jour où sont listées les réformes préalables au déblocage de fonds ).

goufy54 :

La question n'est pas celle de la technique de la TVA, mais celle de la quasi-absence de fiscalité : le problème est le même pour l'IR, pour les taxes foncières etc... : les taxes immobilières sont dérisoires alors qu'un appart à Tana est aussi cher que dans une ville de province française.

Le FMI est en train de mettre de l'ordre dans la porcherie ( cf Moov ce jour où sont listées les réformes préalables au déblocage de fonds ).

Le problème n'est pas que la pression fiscale est trop faible.

C'est qu'elle n'est pas appliquée à tout le monde (90% d'informels) et qu'en cas de contrôle (très fréquent), les entreprises formelles sont rackettées et l'argent ne rentre pas dans les caisses de l'Etat.

Augmenter les impôts ?

Ce ne sera que pénaliser les entreprises qui respectent les règles du jeu. La majorité des informels s'en foutent vu qu'ils ne payent aucun impôts.

Et le racket des contrôles fiscaux seront encore pour la pomme de ceux qui respectent les règles, vu que ceux qui sont informels n'auront jamais de contrôle vu qu'il ne déclare aucun impôt.

Le FMI ne met pas de l'ordre, il est entrain d'enterrer les 10% d'entreprises formelles qui restent et qui arrivent à garder la tête hors de l'eau. Certaines d'entre elles fermeront sous cette pression fiscale et d'autres passeront à leur tour dans l'informel....et ça fera encore de l'argent en moins dans les caisses de lÉtat.

Vous voulez remplir les caisses de lÉtat ?

Faire la chasse à l'informel (et l'informel ce n'est pas que le petit vendeur de rue croyez-moi) et faire le ménage dans les services fiscaux.

Commencer par le commencement.

lord2laze :
goufy54 :

La question n'est pas celle de la technique de la TVA, mais celle de la quasi-absence de fiscalité : le problème est le même pour l'IR, pour les taxes foncières etc... : les taxes immobilières sont dérisoires alors qu'un appart à Tana est aussi cher que dans une ville de province française.

Le FMI est en train de mettre de l'ordre dans la porcherie ( cf Moov ce jour où sont listées les réformes préalables au déblocage de fonds ).

Le problème n'est pas que la pression fiscale est trop faible.

C'est qu'elle n'est pas appliquée à tout le monde (90% d'informels) et qu'en cas de contrôle (très fréquent), les entreprises formelles sont rackettées et l'argent ne rentre pas dans les caisses de l'Etat.

Augmenter les impôts ?

Ce ne sera que pénaliser les entreprises qui respectent les règles du jeu. La majorité des informels s'en foutent vu qu'ils ne payent aucun impôts.

Et le racket des contrôles fiscaux seront encore pour la pomme de ceux qui respectent les règles, vu que ceux qui sont informels n'auront jamais de contrôle vu qu'il ne déclare aucun impôt.

Le FMI ne met pas de l'ordre, il est entrain d'enterrer les 10% d'entreprises formelles qui restent et qui arrivent à garder la tête hors de l'eau. Certaines d'entre elles fermeront sous cette pression fiscale et d'autres passeront à leur tour dans l'informel....et ça fera encore de l'argent en moins dans les caisses de lÉtat.

Vous voulez remplir les caisses de lÉtat ?

Faire la chasse à l'informel (et l'informel ce n'est pas que le petit vendeur de rue croyez-moi) et faire le ménage dans les services fiscaux.

Commencer par le commencement.

Exact !
J'ai ouvert ma toute petite entreprise l'année dernière en décembre.
Je vais aller payer mes impôts en début d'année : c'est le Centre fiscal qui m'a imposé mon chiffre d'affaires équivalent à une année d'activité. Je n'était pas du tout d'accord surtout sur le montant et l'on m'a expliqué (le directeur) que je payais pour tous ceux qui ne paient pas (l'informel) !!!! Et que c'est un forfait obligatoire (alors que je n'avais ouvert que trois semaines !!!! )
Je trouve cela injuste et parfois , j'ai vraiment envie de tout abandonner
Il,me semblait qu'avant , tous les petits commerçants avaient une patente, une carte rouge , une carte statistique délivrées par les services des contributions directes

Il y a un mouvement réel pour légaliser le secteur informel, qui représente environ 70 % du PIB du pays et non 90%.

Le FMI ne propose d'étrangler les entreprises, ce n'est pas le genre de la maison, il est plutôt de tendance "néo-libérale" pour utiliser la terminologie de la mère Pedro.

On demande à un pays extrêmement laxiste de mettre en place certains outils fiscaux permettant de faire rentrer l'argent dans les caisses, et en aucun cas de substituer les contrôles fiscaux à l'IS et à la TVA ( cf. Moov ce jour où la liste est détaillée ).

Avez-vous vu une station-service ou un hôtelier proposer un paiement CB à ses clients ?! Trouvez-vous normal que le taux de remplissage officiel de l'hôtellerie soit de 6 % ? ( contre 62 % à l'île Maurice ! ). Outre le problème de la fiscalité,l'énorme masse d'argent liquide en circulation favorise les trafics de l'économie mafieuse ( le bois de rose et la kalachnikovs ne se paient pas avec des chèques !! )

Des réformes des instruments de paiements ont été faites en Grèce et en Italie par le gouvernement Monti, avec des résultats spectaculaires ( CB et chèques ont cours forcé au-delà d'un certain montant ).

De telles mesures ne nécessitent pas d'argent mais de la volonté : cela prouve un peu plus que l'actuel président est une banane sans envergure.

a l'attention de Malala21

Un tel impôt existait également en France ( l'IFA, impôt forfaitaire annuel ) : il a été supprimé par Sarkozy.

Pour en revenir au sujet, cet impôt n'est pas forcément injuste, ce qui est injuste c'est le laxisme vis à vis du secteur informel : quand les contrôleurs arrivent dans un quartier populaire pour taxer les gargotes et les bouibouis, les commerçants se donnent le mot et ferment boutique.
En France, on utilise le bulldozer ( genre paillotes en Corse ).

Madagascar est un pays ou il n'y a pas de sanctions, c'est une tendance lourde, qui fait partie de la mentalité malgache, et dont profitent les politiciens, affairistes en tout genre et criminels

Qu'on m'explique la réussite des réforme en Grèce  !!Et quand gouffy parle de la père Pédro... i parle de moi ? :/

goufy54 :

( cf Moov ce jour où sont listées les réformes préalables au déblocage de fonds ).

Bonjour tu pourrais fournir le lien
je ne trouve pas  merci

goufy54 :

a l'attention de Malala21

Un tel impôt existait également en France ( l'IFA, impôt forfaitaire annuel ) : il a été supprimé par Sarkozy.

Pour en revenir au sujet, cet impôt n'est pas forcément injuste, ce qui est injuste c'est le laxisme vis à vis du secteur informel : quand les contrôleurs arrivent dans un quartier populaire pour taxer les gargotes et les bouibouis, les commerçants se donnent le mot et ferment boutique.
En France, on utilise le bulldozer ( genre paillotes en Corse ).

Madagascar est un pays ou il n'y a pas de sanctions, c'est une tendance lourde, qui fait partie de la mentalité malgache, et dont profitent les politiciens, affairistes en tout genre et criminels

En France - e n Corse en l'occurrence-  on utilise aussi parfois les préfets ( Bonnet) pour aller mettre le feu aux paillotes illégales... :lol: et en plus on se fait choper la main dans le brasier !!!
Comme quoi on peut se permettre de donner des leçons !!!
arfff, on va dire encore que je fais du mauvais esprit...

Concernant la Grèce, voici un lien intéressant sur les "réussites" occasionnées dans ce malheureux pays...
Pour ceux que çà intéresse !
https://france.attac.org/nos-publicatio … et-2015-le

Bien entendu je ne le propose pas à Gouffy... il ne vient pas du Figaro magazine !!!
Et son auteur n'est que Directeur détudes à l' Écoles des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) à Paris... Encore un gauchiste certainement !!!

à l'attention de RVG


Actualité en direct avec L'Express de Madagascar  Politique, Economie, Social, Culture, Sport, Faits Divers, Monde, Océan indien

   
Budget de lEtat  De multiples réformes recommandées par le FMI
Le représentant résident du FMI, Patrick Imam, voit dun il réaliste la loi des finances 2016

Un taux de croissance de 4,5%, un taux dinflation estimé à 7,2% et un taux de pression fiscale de 10,4% du Produit intérieur brut. « LÉtat prévoit un budget réaliste et soutenable, en faveur de la croissance économique et pouvant réduire la pauvreté », souligne lexposé des motifs de la loi de finances 2016. Mais cela peut-il réellement être le cas   Oui, estime le représentant résident du FMI, Patrick Imam, mais sous quelques conditions. Les recommandations du FMI en exclusivité pour LExpress de Madagascar.

«Le taux de croissance de 4,5% est réaliste et pourrait même être supérieur, si lon tient compte des nombreuses potentialités du pays. Il peut donc être réalisable ». Les propos sont du représentant résident du Fonds monétaire international (FMI), Patrick Imam. Mais celui-ci met très vite un bémol et énumère un certain nombre de conditions pour que Madagascar puisse atteindre le taux de croissance escompté.

« Il (le taux de croissance) est réalisable si toutes les mesures de réformes destinées à rattraper le retard de croissance sont réalisées, notamment lamélioration du climat des affaires et le rétablissement de la bonne gouvernance », indique-t-il. A ces réformes sajoute « la disponibilité des ressources financières nécessaires, que ce soit interne ou externe », ainsi que leur
« utilisation efficiente dans des dépenses considérées comme porteur pour la croissance économique telles que les infrastructures ».

Or, selon le représentant résident du FMI, à Madagascar, les ressources ne sont pas seulement insuffisantes, leur utilisation est aussi inefficiente. Patrick Imam parle notamment des subventions accordées aux sociétés dEtat ayant des difficultés financières. Les dépenses sociales et dinvestissements qui servent mieux les objectifs de réduction de la pauvreté et de croissance économique se trouvent de ce fait évincées, regrette-t-il. « Il est impératif que les réformes saccélèrent », recommande-t-il alors. Lobjectif étant de « continuer à surmonter les défis et bénéficier au maximum du potentiel dont dispose le pays ».

Les principaux défis portent évidemment sur lamélioration des recettes fiscales et de laffectation des dépenses. « Il sagit daccroître impérativement les ressources fiscales et daméliorer la composition des dépenses publiques », souligne Patrick Imam. Pour ce qui est des dépenses, le Conseil dadministration du FMI, dans son dernier communiqué, a souligné les engagements de Madagascar pour améliorer la qualité des dépenses. « Les autorités vont éliminer les subventions inefficaces aux carburants et réduire la nécessité de recourir aux transferts aux entreprises publiques déficitaires, notamment la compagnie dénergie Jirama, et Air Madagascar », rapporte le communiqué.
Éviter les arriérés
Lors de sa conférence de presse, samedi, le ministre des Finances avait effectivement parlé dune réduction des subventions versées à la Jirama. Pour Air Madagascar, le gouvernement a choisi deffectuer le transfert sous forme de recapitalisation pour permettre à la compagnie nationale de transport aérien de reprendre pied.

En termes de ressources, Patrick Imam reconnaît que des efforts ont été faits. Mais « lefficacité des réformes pour augmenter les recettes a été freinée par un manque de ressources humaines dans les administrations fiscales et douanières, ainsi que par des obstacles juridiques et réglementaires limitant lutilisation efficace des sanctions contre les fraudeurs fiscaux », déplore-t-il. Le FMI attend ainsi beaucoup des « nouvelles mesures prises pour renforcer ladministration de limpôt (qui) consistent essentiellement à améliorer le respect des obligations fiscales, décourager les fraudes, éliminer certaines exonérations et sattaquer à la grande taille du secteur informel ».

Le FMI souhaite également que lÉtat prenne « des mesures pour éviter laccumulation des nouveaux arriérés et pour apurer les arriérés existants dans les plus brefs délais ». « La gestion et le règlement des arriérés peuvent évincer lutilisation des ressources à des fins plus productives », explique son représentant résident. « Laccumulation des arriérés est une pratique qui nest pas saine pour une bonne gestion des finances publiques », insiste-t-il. Parmi ces arriérés, on peut, entre autres, citer les factures des compagnies de distribution pétrolière qui se font payer par chèque carburant et lubrifiant, ainsi que le remboursement des TVA.

LES EXONÉRATIONS FISCALES EN QUESTION
Le ministre des Finances et du budget, Gervais Rakotoarimanana, et le président du conseil dadministration dAir Madagascar, Léon Rajaobelina, sont optimistes quant au redressement de la situation de la compagnie nationale aérienne.

Le ministre des Finances et du budget, Gervais Rakotoarimanana, et le président du conseil dadministration
dAir Madagascar, Léon Rajaobelina, sont optimistes quant au redressement de la situation de la compagnie nationale aérienne.

Lélimination de certaines exonérations fiscales figurant parmi les principales recommandations du FMI, le gouvernement a décidé, dès la loi de finances rectificative, de prendre des mesures en ce sens. Cest ainsi que les salaires de moins de 250 000 ariary se voient à nouveau frappés dun minimum de perception de 2 000 ariary. Les entreprises nouvellement créées qui avaient également été exonérées de certaines obligations fiscales durant les deux ans suivant leur constitution se voient ainsi à nouveau frappées dimpôts sur le revenu.

« Il faut également penser aux effets distorsifs quune telle mesure aurait générés si elle est maintenue », souligne Patrick Imam. Il met, notamment en avant deux risques : les gens malintentionnés qui essaieront de profiter de cette opportunité pour ne pas payer des taxes, mais aussi le lobbying dautres entreprises pour ne pas non plus verser des impôts. « Des entreprises existantes pourraient être tentées de déclarer faillite, de fermer puis de rouvrir sous dautres noms afin de bénéficier de lexonération », anticipe-t-il. « Ce qui engendre des pertes pour ladministration fiscale sans pour autant créer de nouvelles entreprises », souligne-t-il encore. Patrick Imam craint également que les exonérations accordées fassent tâches dhuile et finissent par « un élargissement du champ dexonération ». « Les entreprises qui nen bénéficient pas vont forcément faire des actes de lobbying pour obtenir également des exonérations », craint-il. À lentendre, celles-ci pourraient même verser dans des activités informelles ou dans la fraude fiscale. « Ce qui ne serait pas du tout rations et sattaquer à la grande taille du secteur informel » ( Manala manisy ny FMI fa misy fahamarinany ihany ny azy )

merci!!!!goufy54

Nouvelle discussion