Close

Fonction publique au Brésil

Bonjour à tous !

Je souhaiterais avoir quelques informations sur la fonction publique au Brésil car j'en trouve peu sur internet. J'espère que vous pourrez m'éclairer et que la question n'a pas déjà été posée.

Je passe actuellement des concours dans la fonction publique en France. Je sais qu'il est possible, par voie de détachement, d'aller à l'international. Cette pratique est-elle possible au Brésil ? Autrement dit, un fonctionnaire en France peut-il accéder,  par voie de détachement, à la fonction publique au Brésil ?

J'hésite en effet actuellement entre pratiquer le droit là-bas (j'ai un bac + 5 dans ce domaine), obtenir un diplôme FLE ou "passer" par la fonction publique.

Que me conseillez-vous le plus ? Sachant que ces trois options me plaisent et que je souhaite aller vers un domaine où les besoins au Brésil sont les plus importants.

Je vous remercie !

Salut, de ce que je sais ici tout se fait sur concours
Et TOUT le monde veut être fonctionnaire publique surtout a cause des salaires qui sont en général élevé, enfin par rapport au salaire minimum.
C'est vrai que je vis dans le DF alors les gens viennent ici pour ça aussi, par contre élevé ici ne veut pas dire élevé pour toi, pour rappel l'euro est a plus de R$4 et le salaire minimum est de R$800 environ

Je vous remercie pour votre réponse. Savez vous néanmoins si le fait d'avoir le concours en France, de travailler en tant que fonctionnaire en France, permet par la suite d'exercer ce détachement au Brésil ?

Toute info est bonne à prendre pour moi !

Non pas a ma connaissance

Pensez-vous qu'il existe une merveilleuse confraternité des fonctionnaires publics du monde entier qui permet des détachements d'un pays à l'autre?  Non en effet.
Vos meilleures chances sont les administration, agences ou services publics français qui ont des antennes au Brésil.
Sans doute, des fonctionnaures français sont détachés mais ils doivent être des spécialistes, experts ou consultants dans le cadre de contrats de coopérations. Par exemple, j'imaginé des policiers et des juges antiterrorista actuellement pour préparer Rio 2016.

L'accès à la fonction publique brésilienne se fait par concours......pour les Brésiliens.  SEULE EXCEPTION les concours pour être professeur d'université qui sont ouverts aux "non-nationaux".
Donc à priori dans tous les cas il faut passer un concours ce qui implique une excellente maîtrise de la langue.

Confirmation,  il faut être Brésilien pour être fonctionnaire.
Ne pas oublier le peu de poids de la FP fédérale par rapport aux estaduais

Merci à tous pour vos réponses ! Au moins, je suis fixée sur ce point  ;)

bonjour, 

pour commencer pour etre fonctionnaire public au bresil, il faut etre de nationalitee bresileinne.

donc si vous n'etes pas de nationalitee bresilienne c'est foutu d'avance.

si vous n'avez pas de visas permanent vous ne pourrez memes pas pretendre a un empois dans le prive, a moins d'etre detache d'une entreprise etrangere.

et oui le bresil est tres protectioniste

cordialement

Merci pour cette réponse précise. Je vais donc me renseigner sur le droit et sur le diplôme FLE. J'ai vu que des discussions existaient déjà a ce sujet sur le forum  ;)

Ce n'est pas du protectionnisme. Je ne connais pas de pays qui admettent des fonctionnaires d'état étrangers (pas la France en tout cas! Sauf des contractuels dans certaines branches s'ils viennent de l'UE)
Et même un détachement dans le cadre du privé présuppose qu'on demande le visa adéquat

Effectivement chaque état réserve les postes de la fonction publique à ses nationaux.......cela semble logique puisqu'ils sont au service de la population.....de cet état.
L'accès de la fonction publique se fait exclusivement sur concours.....donc en portugais et par exemple en droit il conviendra avant de postuler de s'être imprégné de la législation locale.
Seule exception notable l'accés sur concours est ouvert aux non-brésiliens pour les poste de professeur de l'enseignement supérieur; exception qui ne devrait pas perdurer longtemps le nombre de doctorants ayant connu une croissance exponentielle il ne devrait plus y avoir de difficultés de recrutement .

REINOS :

Seule exception notable l'accés sur concours est ouvert aux non-brésiliens pour les poste de professeur de l'enseignement supérieur; exception qui ne devrait pas perdurer longtemps le nombre de doctorants ayant connu une croissance exponentielle il ne devrait plus y avoir de difficultés de recrutement .

Ca, c'est encore le cas de pas mal de pays donc ça devrait perdurer au Brésil (FHC a enseigné à la Sorbonne)  :)

Sans parler qu'il y a de moins en moins de fonctionnaire avec la tertiarisation et la catastrophe qui v avec, j'ai eu une carte rne totalement bancale.

Sans nationalité tu ne pourra pas accéder et je me demande si le bresil ne demande pas de rompre avec une nationalité

Oui normalement il y a choix de la nationalité.......mais un principe intangible un fraçais ou une française conservera toujours SA NATIONALITE DE NAISSANCE.....sauf déchéance de nationalité française pour cas grave pour le binationaux qui auraient attenté à la sûreté de l'état français.

Donc si une personne de nationalité française acquiert la nationalité brésilienne elle sera considérée comme ressortissant brésilien  au BRESIL....mais pourra exciper de sa nationalité française en dehors.

Une précision pour les bi nationaux
Le Brésil ne demande pas de rompre avec sa nationalité d'origine, mais il fait tout simplement comme si elle n'existe pas: vous êtes brésilien pour le meilleur et pour le pire
Si vous êtes franco brésilien (par exemple) pas question de solliciter le consul de France, de tenter (en théorie) d'entrer sortir avec des papiers français, etc
Au moins, c'est clair!    :)



.

Car pour la politique au brésil, certain italien on du rompre avec leur nationalité.

La française est la seul nationalité qu'on ne peut pas perdre. Il faut un décret du président de la république et que cela soit inscrit en conseil des minitres et même avec cela une simple procédure devant le tribunal administratif et on on récupère.


C'est un peu comme pour la française. Par contre quand on voit l'appui du consulat en cas de problème, il nous sert pas pas grand chose.

Réellement je déconseille fortement l'immigration au brésil actuellement. Il y a de moins en moins de fonctionnaire exemple à l'aéroport de confins à belo horizonte c'est une société extérieur qui contrôle les passeports avec 1 agent de la dpf dans son bureau.les personnes sont payer au lance pierre et ont accès à des données sensible. Le pays part en vrille total.

arnaudbh :

Car pour la politique au brésil, certain italien on du rompre avec leur nationalité.

La française est la seul nationalité qu'on ne peut pas perdre. Il faut un décret du président de la république et que cela soit inscrit en conseil des minitres et même avec cela une simple procédure devant le tribunal administratif et on on récupère.


C'est un peu comme pour la française. Par contre quand on voit l'appui du consulat en cas de problème, il nous sert pas pas grand chose.

Réellement je déconseille fortement l'immigration au brésil actuellement. Il y a de moins en moins de fonctionnaire exemple à l'aéroport de confins à belo horizonte c'est une société extérieur qui contrôle les passeports avec 1 agent de la dpf dans son bureau.les personnes sont payer au lance pierre et ont accès à des données sensible. Le pays part en vrille total.

Intéressante analyse aux antipodes de ce que tu disais du Brésil il y a qq mois quand tu le portais aux nues et qu'on signalait les orages qui venaient   :)  (je ne me moque pas: pour moi, évoluer est une preuve d'intelligence)    ;) Cela dit en 30a j'ai vu ce pays plonger plusieurs fois et il a un don certain pour remonter une fois au fond...
Pour le reste c'est comme aux USA: pour postuler à des postes politiques majeurs il faut effectivement être brésilien pur sang. Schwarzneger pouvait gouverner la Californie, il n'aurait pas pu diriger d'autres états et en aucun cas être à la Maison blanche (pour comparer)
Pour Schengen, avec les passeports numérisés, on remplace peu à peu les policiers par des... automates! Est ce un mal? Pas forcément, si les policiers sont dégagés pour enquêter réellement au lieu de gratter du papier
Il m'a été signalé que des clandestins étaient chopés dans le pays, alors qu'il y a qq années une fois rentré tu y étais à vie ou peu s'en faut - sauf ennuis avec la police ou tentative de travailler régulièrement. Dpf mieux employée?



.

Salut ! Un petit bémol : les portugais ont la possibilité d'être fonctionnaires au Brésil (et du même pour les brésiliens au Portugal). Pas pour toutes les postes, bien-sûr.

http://www.cclb.org.br/noticias/jul08/jul02_05.htm

#1
Adelyne44 bonjour,
À ma connaissance, il n'existe que 02 solutions, en termes de fonction publique, qui permettent de travailler au Brésil (et ailleurs, du reste):
- une première, que je connais assez bien, et avec beaucoup de douleurs, est celle d'intégrer l'enseignement supérieur. Il existe une sorte de convention internationale qui fait qu'une université a tous les moyens pour contracter (par voie de concours ou de "cooptation") un enseignant/chercheur étranger. Personnellement, je trouve cela super... si effectivement cela obéissait à une réelle volonté d'ouverture sur le monde et les systèmes de pensée "dure" ou "humaine", pour résumer. J'ai quelques amis colombiens, brésiliens, marocains, algériens, argentins, etc. qui font partie des enseignants de "l'université française", comme je connais des français (âgés... et même assez âgés) qui font partie des enseignants de l'université brésilienne. Le problème est qu'en des temps de grande incertitude économique et politique, tout le monde commence à sortir les avirons et à ramer entre gens "du même monde"... ce qui explique (mais je sais que je résume +++ quelque chose de beaucoup plus complexe) qu'en ces temps d'incertitude (et de démagogie "anti-eurocêntrica"...) on se replie sur soi et on recrute essentiellement non seulement les locaux, mais les "locaux dont on a besoin" (pour asseoir sa politique...), type locaux du PT et autre obédience politique/éthnique/religieuse, etc. stratégique du moment... Ça c'est une réalité que je connais, bien, trop, et qui fait que, ce qui normalement se pratique se tourne de plus en plus exceptionnel: "a contração de membros estrangeiros no corpo docente universitário público brasileiro" (fonction publique). Dans ce cadre de l'enseignement supérieur, il reste souvent, pour l'expatrié, l'alternative d'intégrer une université privée ("particular", comme ils disent, par euphémisme) où les conditions de travail sont de plus en plus dégradées et précaires et se résument au leitmotiv "faire passer/transmettre le "savoir"... là, bien souvent, on entre dans le stakhanovisme éducatif à fort rendement pour l'entreprise et à grande dépréciation de soi  pour le prof. (je connais, j'ai déjá donné, bien, trop, dans ce domaine...)

- deuxième solution "publique": la diplomatie. Après avoir suivi des études de Sciences Pro/Droit International/Ecole de Diplomatie, etc. on peut, si l'on fait partie de la minorité des "élus", briguer pour un poste de "sous-sous fifre diplomatique" au Brésil. Même le poste de "sous-sous fifre diplomatique" au fin fond du Brésil est considéré comme une récompense en regard d'un poste de "sous fifre" en Afghanistan, Somalie, Syrie/Irak, etc. Ne crois pas que l'on expose le premier venu comme "sous-sous fifre" à la liesse solaire et bacchanale du Brésil. Cela ressort déjà d'un système de gestion de carrière savamment mené, avec un rare sens de l'opportunisme. Donc, oui, dans la diplomatie, que offre le double intérêt de la fonction publique nationale (française) et de l'exotisme torride, il y a des possibilités de travail au Brésil... mais à quel prix? Mais, objectivement, c'est possible.

A part ces deux alternatives "publiques" je ne vois rien d'autre pour le moment. Le Droit, et particulièrement le Droit International, le Droit Commercial International, la question de l'accompagnement des mesures des Droits de l'Homme, etc, peuvent offrir des opportunités, certainement. Mais il faut bien creuser le terrain... trouver les unités d'enseignements idoines, et surtout, les maîtres de recherches particulièrement indiqués pour entrer par une porte très très petite dont l'étroitesse ne fait que valoriser les compétences en termes d'articulation du-dit maître de recherche...
Comme on disait dans mon (assez lointaine) enfance: "à coeur vaillant, rien d'impossible"  :| . Mais nous savons, en grandissant, que la vaillance, aussi, a ses limites que le coeur n'a pas...
Bon courage donc Adelyne44! Et je crois que le plus important, c'est bien ceci, même si ça semble bien "populiste": ne jamais renoncer à ses rêves!  :D

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Brésil

Conseils pour bien choisir votre assurance santé au Brésil.

Déménagement au Brésil

Conseils pour préparer votre déménagement au Brésil

Assurance voyage Brésil

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage au Brésil