Close

Est-il possible quand on a 68 ans de vivre en Toscane ?

Eh bien bonsoir et merci pour cette possibilité de glaner quelques conseils liés à notre projet.
Nous connaissons un peu la Toscane, deux séjours à Florence et deux autres séjours touristiques Toscane et Ombrie réunies nous ont permis d'ouvrir nos deux cœurs à cette Italie si belle et attachante. L'idée de nous expatrier est venue d'un constat : l'hiver normand blême et humide. Sur ce constat se sont greffés des soifs de culture. Avez-vous remarqué que dès lors où vous gommez un peu de votre ignorance, arts et littérature se fraient en vous un chemin de plus en plus exigeant ? C'est ce qui nous étreint. L'hiver passé, nous avons séjourné deux mois à Rome. Et dès le 05 janvier prochain, nous déposons nos valises à Florence jusque début mars. Mais après tout, pourquoi deux maisons, pourquoi nous priver d'autres saisons qui chantent en Toscane ? L'idée à laquelle, amis expatriés, vous allez peut-être contribué, est lancée, est-il possible quand on a 68 ans de vivre en Toscane ? Vivre dans une grande ville nous paraît étouffant durant les fortes chaleurs et c'est pour cela que nous pointons Lucca sur la carte. Ville moyenne, proximité de la mer et de la montagne, aéroport (Pise) à proximité, sites culturels sous peu de distance, n'est-ce pas là un endroit idéal pour poser notre sac ? Nous espérons les suggestions et notre prochain séjour à Florence sera peut-être l'occasion de vous rencontrer. Bien à vous, toutes et tous.

Bonjour,

Je vous conseillerais plutôt les environs de Sinné ou bien Volterra.

Bien Cordialement

Bonjour,...
Personnellement je trouve Lucca un tres beau choix. Moi j'ai opté pour la moyenne montagne dns le sud de l'ombrie,... L'imprtant je pense est la prodimité d'une ville qui puisse vous offrir tous les services necessaires à une vie tranquille.  Il faut en 20 minutes pouvoir arriver dans un hopital de qualité. Un centre commercial digne de ce nom,...  Pour ce choisissez un chef-lieu de Province.

Bonjour à tous,

Bienvenue sur Expat.com  :)

Juste pour vous informer qu'une nouvelle discussion a été créée à partir de vos posts sur le forum Toscane.

Bonne continuation,
Bhavna

Bonjour Nicolas et merci pour votre message. Peut-être avez-vous raison dans votre orientation vers Volterra, qu'est-ce qui guide votre préférence en ce choix ?
Par avance merci.

Bonjour Piero et merci pour votre réponse. Ah l'Ombrie, vertes vallées ! Vos propos sont pleins de bon sens, en effet l'âge arrivant, il est important que les commodités notamment de santé soient proches. J'ignore encore à l'aube de mes recherches si Lucca dispose d'un centre hospitalier ou de cliniques de bonne réputation. Il en va en Italie comme en France. Quant à la proximité des infrastructures, administrations, commerces et art de vivre, elle a son importance. Vivre à Lucca même peut-être car les kilomètres s'étirent en vieillissant, puis viendra le moment où prendre la voiture deviendra une corvée, alors visiter les commerces au pas du flâneur, humer le parfum apaisant des piazzas, se rendre en cheminant chez le boucher ou bien à la pharmacie, c'est dans l'idée. Oui mais la campagne est belle, j'aime les arbres et les oiseaux et ce dilemme me donne à réfléchir. Nous donne à réfléchir. Lucca ou sa proche campagne nous apparaît comme un bon compromis d'autant que nous vivons pour et par l'art. Florence et ses satellites sont à proximité. Voudriez-vous me parler de l'Ombrie, de votre ville ou région, rien n'est figé dans notre esprit. Merci Piero.

Bonjour,

Je reviens vers vous concernant vos interrogations sur votre choix géographique pour votre futur déménagement.
Nous avons un petit pied à terre en Ombrie, entre Orvieto et Chiusi et quand nous avons prospecté, notre choix devait absolument se porter sur :
- un accès proche à une autoroute (5 à 10 kms maxi) : attention aux maisons situées dans des endroits idylliques mais difficiles ou contraignants d'accès ;
- un accès proche d'une gare pour pouvoir se passer d'une voiture pour venir à notre maison (idéale 2/3 kms) ;
- un accès proche aux commodités courantes (idéale 2/3 kms) ;
- une maison située dans un petit bourg afin de ne pas s'isoler et de pouvoir bien s'intégrer au sein de la population.

La ville de Lucca est un bon choix car c'est une très jolie ville, bien située et pas très loin de Florence.
Mais en étant situé sur Sienne et ses environs, vous ne seriez pas très loin de Florence et pas très loin non plus de Rome, avec un accès routier et ferroviaire intéressant et fonctionnel. Et si vous aimez l'art, vous ne serez pas déçu avec Rome et sa région. Sans parler de Sienne et des paysages incroyables, qui sont peut-être les plus beaux d'Europe. Si notre budget l'avait permis, nous nous serions installés sur Chiusi ou Monterrigionni à coté de Sienne.
Concernant Volterra et ses environs, c'est que vous n'êtes pas très loin de Florence, de Sienne, de Pise (pour l'aéroport) et de la mer. Par contre, pour les accès routiers et ferroviaires, je serais un peu plus nuancé.

Voilà mes quelques arguments pour vous faire avancer dans votre réflexion.

(P.S. : nos points de vue sont ceux de personnes qui ont entre 40 et 50 ans !!!)

Bien Cordialement.

Nous avons fait le même choix que vous il y a sept ans (janvier 2009). J'avais soixante-sept ans à ce moment.
Comme il s'agissait d'un choix prévu depuis plus de cinq ans, je parlais déjà bien l'italien à notre arrivée et j'avais suivi deux années de cours "à distance" d'histoire de l'art à l'Université Lille 3 - Charles de Gaulle.
Pendant un an et demi, nous avons fait des recherches sur internet pour trouver la maison de nos rêves. La chance nous a finalement souri puisque nous sommes tombés sur une grande maison (utile pour recevoir des amis attirés par le soleil et donc ne pas se sentir trop isolés) en bon état général et un beau jardin. Ce jardin se termine au bord du lac Trasimène (nous résidons en fait sur l'Isola Maggiore).
Un des avantages de l'Ombrie réside dans des prix moins élevés de l'habitat.
Nous avons également ici les éléments que vous cherchez : pas la mer mais un lac de 122km-carré, la montagne pas trop loin dans les Marches (une centaine de kilomètres), un aéroport à Perugia.

Pour en savoir plus, visitez notre blog :
www.jeanwilmotte.it

En vous remerciant, Nicolas Ferron, je suis heureux de constater que la discussion n'est pas close. Oui, vous avez raison concernant la proximité des commodités, commerces, pharmacies, docteur, petits centres commerciaux, aéroport et gare. Nous sommes parvenus à un âge où tout ceci prend de l'importance tout autant que le choix d'une maison dans un village, voire une ville de sorte à n'être pas éloigné de ces points névralgiques. Lucca est une idée,  nous avons par deux fois visité cette ville bien agréable mais nous ne sommes évidemment pas fermés à la réflexion. Demeurez-vous en Italie de façon permanente ?
Bien cordialement.

Cher Jean Wilmotte, merci pour votre nouveau message. Evidemment vous me tentez l'ami, ce lac est un second souffle pour moi ancien capitaine au long cours, c'est également lorsque l'on peut le contempler depuis chez soi une formidable source d'accompagnement à l'écriture puisque romancier je suis également. La spiritualité n'est pas absente avec le séjour de François d'assise sur votre île et ce saint moderne, écologiste, humble  accroît  mes pensées moi le vieux fossile pourtant amateur de bonne chère et de vins généreux et francs mais non dénués d'élégance ... Evidemment je bénis le vin tout proche de Montepulciano. Mais ce n'est pas tout ! Vous avez suivi des cours d'histoire de l'art, vous m'intéressez bougrement l'ami, je rêve de marcher dans vos pas, l'art me passionne et ne suis qu'autodidacte. Si vous avez quelques utiles conseils à ce propos, je suis preneur. Quant à ma compagne elle est céramiste et sculpteur depuis quarante ans, c'est dire que l'art tient une place importante dans nos existences. J'ai visité votre blog, très impressionné par le gros temps lacustre et par la quantité de personnes qui vous entourent, apparemment vous fûtes bien accueillis sur l'isola Maggiore, je serais ravi que vous m'en parliez. Concernant l'éventualité de soins d'urgence ou d'hospitalisation, quelles sont les solutions depuis votre ancrage ?
Vous avez ouvert une brèche quant à la recherche de notre refuge. 
Bien cordialement.

Re-Bonjour,

Pour votre épouse, je vous signale qu'un isolano  a été un peintre-sculpteur, le regretté Gildo Bartocci  (1925-1984) et qu'une native de l'île, Maria Letizia Bittoni est céramiste (elle exerce son art à Florence, mais en expose au musée de l'Isola Maggiore) et aimerait animer des ateliers d'initiation à l'Isola.
Voir : http://www.jeanwilmotte.it/art/

En ce qui concerne les soins d'urgence, j'ai du faire appel au "Pronto Soccorso" de Castiglione del Lago pour une insulaire âgée qui avait fait une perte de connaissance. Ils sont arrivé sur l'Isola en 12-15 minutes avec un médecin urgentiste. Il y a une grande solidarité entre les quelques habitants de l'île et il y en a toujours prêt à partir en barque rapide pour chercher le personnel médical à Tuoro (traversée de 1,1 km; 3'15'' par temps normal).

J'ai aussi eu un invité qui semblait avoir fait un infarctus du myocarde. Je l'ai immédiatement conduit aux soins d'urgence de l'hôpital de Castiglione et j'ai vraiment été impressionné par la rapidité et l'efficacité de la prise charge (entièrement gratuite une fois le caractère de véritable urgence attesté).
Pour la médecine générale, il y a un médecin attitré qui vient faire ses visites à l'Isola une semaine sur deux.

Par contre, pour des examens ou soins plus spécialisés en service public, les délais d'attente sont souvent inacceptables.
Personnellement, je suis rentré en Belgique pour une symptomatologie sciatique qui s'est terminée par une opération neurochirurgicale.
En Belgique, vu l'urgence, le bilan a été réalisé en 2 jours et on m'a opéré le troisième jour.
En Italie, j'aurais attendre de nombreuses semaines !

Le lac est très navigable et j'ai d'ailleurs au port de plaisance de Tuoro-Navaccia un BOXER 24.
Voir :
http://www.jeanwilmotte.it/2011/07/pour … -autonome/
http://www.jeanwilmotte.it/2014/08/navi … asimene-1/
http://www.jeanwilmotte.it/2014/08/navi … asimene-2/

Pour l'histoire de l'art, je ne vous conseille pas de vous lancer dans le cursus complet comme je l'ai fait (toujours mon fichu "jusqu'au-boutisme"). Voyez plutôt s'il n'y a pas des cours à la carte où vous pourriez mieux cibler vos désirs.
Voir : http://www.univ-lille3.fr/fr/universite … pratiques/

Une autre possibilité séduisante se trouve à "L'Università di Stranieri" à Perugia.
Cours de langue et de culture italienne (art compris).
Voir :
http://www.universita.it/universita-per … i-perugia/
https://webclass.unistrapg.it/


Voilà, j'espère que ce complément d'information répond au mieux à vos questionnements.

Bien cordialement,

Jean Wilmotte

Bonsoir,j'ai 66 ans et je suis partie vivre ma retraite en Italie. J'ai choisi la Ligurie. Plus exactement pres de Savona .C'est a 140 km de Nice.Et comme la vie en ville ,surtout en été, ne me plais pas ,je suis montée a 15 km du bord de mer dans les petites montagnes.C'est magnifique la Ligurie ,c'est sauvage a perte de vue et on est si près de la ville.Dans les petits villages il y a des généralistes aussi bons qu'en France.Mais les gens on l'air de faire plus confiance aux hôpitaux.Dans presque toutes les petites villes ou villages il y a un système de SAMU qui s'appelle croix rouge,croix verte ou blanche et qui sont prêts a vous emmener a l'hôpital.Le temps d'attente est très court. Pour les examens médicaux c'est l'hôpital, il y a tous les spécialistes.Je pense que les cliniques privées sont pour les très riches.A titre indicatif le généraliste c'est 10 euros.La nourriture est beaucoup mois chère qu'en France.Les italiens sont moins stressés et moins stressants.Quand je descend au port,je vois tous ces bateaux qui desservent la Corse,la Sardaigne et la Sicile.Que de belles choses a voir.Donc 66 ans ou 68 ans c'est possible.Il faut avoir le courage de se lancer ,même si on ne parle pas l'italien ,ce qui était notre cas a mon mari et moi .BONNE RETRAITE

ah ! un autre Belge.... :)   Je lis avec intérêt tous ces articles....Après quelques mois en Italie, j'ai dû me faire une prothèse du genou…évidemment j’étais à pagamento….car je ne serai pensionnée que dans 2 mois…très très cher les visites médicales….en fait,  facilement plus du double du prix en Belgique…Je ne suis pas super impressionnée par les soins de santé en Italie.
Je vis actuellement à la côte Adriatique, Cesenatico. Très jolie petite ville, dessinée par Leonardo da Vinci, mais ennuyeuse à mourir en hiver. J’ai aussi trouvé qu’ici les gens parlaient beaucoup le dialecte, ce qui n’aide pas.  Avez-vous eu des problèmes pour comprendre les Toscans car ils ont aussi un accent très poussé avec beaucoup de « GHI » …
Enfin, je vais continuer à lire ce blog….

Personnellement ,j'ai un peu réfléchi et prospecté  ,et Lucca me semble être l'endroit idéal pour moi ....qui ai 68 ans ...
Lucca  est une grande ville ,qui a une gare routière et ferroviaire  .
II y a un bus  ,environ toutes les heures ,qui relie l’aéroport  de Pise à Lucca en moins d'une heure ,en passant par la gare ferroviaire  de Pise - qui se trouve à environ 1 km de l’aéroport -le billet  coûte 3 euros (billet pris à la billetterie ).
Le train est un peu plus cher et je n'ai pas eu l'occasion de le prendre .

Je souhaiterais d'ailleurs prendre contact avec des personnes qui  vivent à Lucca ou aux alentours .J'ai cru en voir passer sur le forum .
J'ai parlé dernierement avec une américaine qui est installée depuis quelques mois à Lucca .Elle m'a dit qu'il y avait une certaine communauté internationale ...l'important est évidemment d'apprendre la langue et de ne pas s'isoler des italiens , mais je trouve qu'il n'est pas inutile de pouvoir compter sur des compatriotes , surtout quand on part seul (e)

Christianedh :

ah ! un autre Belge.... :)   Je lis avec intérêt tous ces articles....Après quelques mois en Italie, j'ai dû me faire une prothèse du genou…évidemment j’étais à pagamento….car je ne serai pensionnée que dans 2 mois…très très cher les visites médicales….en fait,  facilement plus du double du prix en Belgique…Je ne suis pas super impressionnée par les soins de santé en Italie.
Je vis actuellement à la côte Adriatique, Cesenatico. Très jolie petite ville, dessinée par Leonardo da Vinci, mais ennuyeuse à mourir en hiver. J’ai aussi trouvé qu’ici les gens parlaient beaucoup le dialecte, ce qui n’aide pas.  Avez-vous eu des problèmes pour comprendre les Toscans car ils ont aussi un accent très poussé avec beaucoup de « GHI » …
Enfin, je vais continuer à lire ce blog….

Bonjour,
L'Emilia-Romagna est un très bon choix. Moi aussi je l'aime beaucoup.
Je reviens sur vos mots concernant le système de santé et vous signaler que l'Ospedale Infermi di Rimini est classé parmi les meilleurs d'Italie et je ne saurait que de vous le conseiller.
Je vous recommande aussi la ville de Rimini pour y séjourner. Elle est plus animée que Cesenatico.
Enfin voilà quelques petites idées, mais comme tout un chacun a ses critères et fait ses propres choix ....
Au plaisir de vous lire prochainement,
Cordialement,
Livio

Cher Livio. Je me suis fait opérer d'une prothèse de genou à Rizzoli di Bologna par un des grands professeurs. Pour ma revalidation j'ai été a Sol et Salus, de Rimini. Un désastre total !!! Des gens en revalidation m'ont dit pire que prendre de l’hôpital de Rimini ! Vu les mauvais traitements, mon professeur de Rizzoli m'a fait entrer en urgence à Bologna pour 20 jours de réparation dus aux mauvais services de Rimini ! Par contre, je suis d'accord avec vous que Rimini est beaucoup plus vivant que Cesenatico. Et puis, Rimini a 2 patisseries RINALDINI !!!!

Chère Christianedh,
Dommage pour votre parcours médical douloureux dans cet hôpital, qui me semble privé. Heureusement que vous avez été prise en main par ce centre Orthopédique fort connu. Haaaa, la pasticceria Rinaldini, mmhhhh 'na vera bontà.
Meilleurs messages,
Livio

Jolî post, vous trouverez tout à Lucca la ville est pleine de vie et commerces divers et les rues piétonnes sont légions, de plus la campagne y est à deux pas, pour les hôpitaux la Toscane n’est pas Reggio Calabria ou même la Campania ou les hôpitaux sont des horreurs. Non de Lucca vous serrez a quelques kilomètres de Livourne....j’ai adoré votre post de présentation .....
Si vous cherchez un logement et si faire dix minutes de voiture de vous rebute pas, un ami loue des maisons de caractères en pleine campagne, avec jardin, sans routes ou vue sur autre chose que la verdure de la Toscane. Un endroit à donc dix minutes de Lucca ou il est agréable de marcher, vraiment un endroit magnifique si vous le souhaitez je peux vous mettre en contact avec Sergio et Sylvia les propriétaires.

Et encore je pense qu’un hôpital moyen en Toscane doit être l’equivalent d’un hôpital au top dans le sud, pour donner un exemple simple et concret je n’arrive toujours pas a me soigner ( Maladie génétique ) en Italie. Avant en Campania par obligation pro entre cliniques douteuses et hopitaux  délabrés j’ai cru faire un retour de 50 ans en arrière. Il est important pour les hommes et les’ femmes seniors de penser à ce point.

Autre exemple en Calabre les cliniques sont au choix pas qualifiées dans tous les domaines ou aussi dangereuses qu’une grave maladie sans exagérer. Si mon beau père n’avais pas eu un médecin de famille influant un cancer déclaré était sur une liste d’attente d’un an dans le seul hôpital à 250 kilomètres à la ronde pour commencer une chimio.

A savoir qu’il est inutile de compter sur une aide de l’ambassade, un homme dans la force de l’age Se verrà répondre «  il fallait pas venir «  oubliez les bonnes paroles sur les aides en cas de pépins sur les brochures glacées de l’amabssade. Oui l’Italie c’est l’Europe de plus un des pays fondateurs, mais le Nord est riche en cliniques et hôpitaux, mais sous la ligne de Rome vous évoluez sans filets

Nouvelle discussion