Découverte et coût de la vie à Mamoudzou

Bonsoir,

Jeune assistante sociale, j'ai postulé à une offre dans le service public (je ne suis pas fonctionnaire) et ai mon entretien d'embauche très prochainement, c'est pourquoi j'aimerais avoir quelques infos concernant:
- le coût de la vie à Mamoudzou (juste pour avoir quelques "billes" lorsque la question "prétention salariale" sera abordée)
- l'accueil des personnes (métro et mahorais)
- les conditions de vie (recherche d'appart, changements administratifs, déménagement, ..., et désolée mais également au niveau de la sécurité, svp? excusez moi mais c'est vrai qu'ici on dit "que Mayotte n'est pas très sûr"... Après ce sont des personnes qui, pour la plupart, n'y ont jamais mis les pieds alors comment peuvent ils savoir, me direz vous...??? je suis d'accord et à vrai dire, sceptique lorsque j'entends cela... ). Bref, j'arriverais toute seule et ne connaîtrais personne là bas, that's why.. Mais je suis sociable et m'adapte très vite (ce n'est pas la première fois que je partirais quasi du jour au lendemain)

Voilà quelques petites questions ... Sachant que si j'ai postulé, c'est tout simplement parce que je souhaite profondément découvrir un autre pays (même si c'est "la France"!!) et surtout rencontrer de nouvelles cultures et de nouvelles personnes, en exerçant mon métier d'assistante sociale.

Si je suis prise, ce serait une expérience de deux ans et je pense que ce serait deux ans incroyables!

Comme vous l'aurez compris, j'ai très envie d'être embauchée et de connaître ce dépaysement! Mais ce message est envoyé simplement pour avoir quelques clés lors de mon entretien (dans 1 semaine).

Je vous remercie par avance pour vos réponses.

Ensoleillement vôtre

Ariane

~ Message supprimé ~

Pour la 1ère partie, je suis d'accord avec Zitoun, par contre pour la seconde partie alors là pas du tout du tout du tout  :D

zitoun speaking : Oui, Mayotte n'est pas très sûre,

Sujet polémique et réponse en fonction de la personne, Ariane je te conseil de voir par toi même, Mayotte c'est comme ça :   :top:

zitoun speaking :  les magasins ferment tôt, il y a une sorte de couvre-feu tacite.

Il ne s'agit en aucun cas d'un couvre-feu et aucun rapport avec la sécurité  ;)  Mère nature à fait que la nuit tombe entre 18 & 19h, l'horaire choisi par la population locale pour ce retrouver en famille autour du repas, les boutiques ferment donc à 17h30 pour la plupart (sauf les supermarchés qui restent ouverts jusqu'à 19h30/20h).
Ensuite, la culture locale, fait qu'à partir de 19h, bon nombre de petites boutiques (les doukas) ré-ouvrent, il y a moins de 10 ans la population ce retrouvait autour de ces boutiques pour y regarder le journal tv local de 19h30...
Le rythme de vie étant auparavant complètement calqué sur la nature, toute la population se retrouvait dans la rue à partir de 19h et en général juqu'à 21h, car c'est la fin de la journée, l'heure de retrouver ses amis, l'heure aussi ou le vent s'arrête et ou il fait chaud dans les maisons, il fait donc meilleur dehors...
Après les grandes grèves de 2011 ou tout le monde à eu l'esprit troublé et suite à la démocratisation de la tv, et du satellite chez les particuliers, cette habitude nocturne c'est un peu perdu, mais la nature est plus forte que la télé et aujourd'hui les gens ressortent, les hommes vont à la mosquée, puis se retrouvent entre eux pour jouer ou discuter, les femmes et les enfants retrouvent également leurs amis et voisins dans les rues de leur quartier, les "doukas" ré-ouvrent et proposent boissons fraîches, produits de 1ère nécessité, tissus et autres vêtements.
Bien entendu, ce rythme de vie n'est pas palpable dans les quartiers "sim" et dans les quartiers comme "les hauts vallons".

zitoun speaking :  Les femmes seules s'orientent vers l'habitat en immeuble à Majicavo ou vers la colocation, le colocataire idéal étant l'ancien légionnaire serbe ou russe. Reste le mariage avec un mahorais. Bon, le plus simple c'est quand même le petit appartement haut perché derrière Jumbo ou le logement avec les propriétaires mahorais à proximité.

Je dirais que ce paragraphe me donne un tantinet envie de vomir,  :joking:  mais comme ce paragraphe termine par une vérité  :thanks:  je ne rebondirais que sur celle-ci, oui le meilleur conseil est de vivre dans un quartier local, avec des voisins Mahorais et/ou Comoriens,  ou de louer un logement à l'étage d'une maison mahoraise avec les propriétaires en dessous.

Ne voyez aucunes animosités de ma part dans ce message, juste une autre vision, d'autres informations  :par:
la preuve ont fini en accord ! : "merde" pour ton entretien Ariane

~ Message supprimé ~

Je vous remercie tous les deux pour vos réponses.
Maintenant, j'ai vraiment envie de découvrir cette île qui me parle à travers ma profession.
Concernant le lieu et mode d'habitation, j'opterais plus pour une colocation (et pas du tout  avec un légionnaire ;) j'ai testé à Saint Martin, c'était l'Enfer!!) ...
Bref, je vais déjà passer l'entretien et nous verrons par la suite...

Merci encore

Nouvelle discussion