Close

visa pour la France en Février 2016 pour mon amie Thaï

Bonjour,

Je suis retraité visa longue durée renouvelable tous les 3 mois sans problèmes pour ma situation en Thaïlande, je suis expatrié depuis 2 ans heureux de l'être.
J'ai une amie Thaï je voudrais qu'elle m'accompagne en France en février 2016 j'ai lu sur les forums
avec qu'elles difficultés certains des expats ont des difficultés pour obtenir ces visas touristiques en direction de la France.
On m'a conseillé de passer par un pays espace Schengen ambassade de Pologne à Bangkok et d'obtenir un visa C valable pour tous les pays de l'espace Schengen, ce qui permettrait de faire un séjour légal en France avec ce visa C Il faudrait passer par la Pologne pour le voyage je suppose.

Est ce que l'immigration en France accepterait ce visa


Je suis assez perplexe sur cette combine légale.

Est ce que quelqu'un peut me renseigner sur ce sujet.

Merci de votre réponse

Bonjour,
Un visa Schengen est valable pour tous les pays de l'espace Schengen. Plutôt que de choisir l'ambassade de Pologne, pourquoi ne pas essayer l'ambassade de Suisse, les formalités sont a priori relativement simples.

La loi est claire à ce sujet : C'est le pays où le plus long séjour a lieu qui doit émettre le visa, peu importe par où on arrive...

Bonjour Captaine  :D
Prend le temps de bien te renseigner de façon à monter un dossier "complet" et surtout les astuces nécessaire pour l'obtention du visa pour ton amie fais simple directement le visa pour la France, tous ceux qui ont un dossier cohérant non pas de soucis pour l’avoir. Effectivement un visa peu importe le pays de l'espace Schengen est valable du moment où tu as une adresse a donné dans le pays ou tu fais ta demande, après tu es libre de te déplacer partout comme bon te semble le temps que tu le désire (c'est comme cela que font la plupart des asiatiques qui veulent venir en France ou Angleterre)   ;)
après pourquoi faire compliquer quand cela peut être très simple humm quoique je suis un adepte du contraire  :D
Mais bon la fait simple renseigne toi bien 
Bon courage    :)
Thai.No.One

Merci à tous

Pour la dernière réponse si j'ai bien compris ce doit être la France qui doit émettre le visa, mais alors à quoi sert l'espace schengen.

capitaine58 :

Merci à tous

Pour la dernière réponse si j'ai bien compris ce doit être la France qui doit émettre le visa, mais alors à quoi sert l'espace schengen.

Bonjour,
Je pense que vu que vous êtes expatrié en Thaïlande il sera peut -être plus aisé d'obtenir un visa pour votre amie contrairement aux Français non encore expatrié en Thaïlande au vu du risque que la dame ne reparte pas au pays.
Si certains ( donc déjà expat) ont des retours d'expérience ce serait sympa de nous en faire profiter.

OK   pour la suite je donnerais des nouvelles

Thai.No.one :

... tous ceux qui ont un dossier cohérant non pas de soucis pour l’avoir.

C'est totalement faux.. Dossier "béton" ou pas, l'attribution du visa est arbitraire (pouvoir discrétionnaire) et les refus n'ont pas à être justifiés par les services consulaires. J'ai déjà relaté mon expérience à ce sujet. Visiblement, il y a eu beaucoup de refus ces derniers mois, même pour des visas Schengen. Il vaut mieux s'attendre à un refus, afin de ne pas être déçu. C'est un coup de chance (ou peut-être une question de quotas ou peut-être que la sécrétaire était bien lunée ou ... )

Bonsoir,
Oui, il semblerait a priori que les refus de visa soient assez nombreux ces derniers temps, et cela sans qu'il soit besoin de justifier le refus de la demande.
C'est en partie pour cela que j'ai opté pour la solution "mariage" qui m'a permis d'obtenir sans coup férir un visa pour la France, pays où nous serons dans deux jours avec ma femme.

Sur la dernière session d'apprentissage du français à l'Alliance Française de Bangkok, il y a avait 6 stagiaires dont le visa schengen avait été déjà refusé au minimum 2 fois sans justification, malgré toutes les garanties requises.

Cette attitude arbitraire du Consulat français à Bangkok donne une image détestable de la France. Les demandeuses de visa faisaient ce type de remarques "On ne comprend pas : c'est le pays de la liberté, on est en règle et on nous refuse" ou "J'aimais la France, mais je n'ai plus envie d'y aller", "La France n'aime pas les thaïlandais", etc...

Le bouche à oreille va très vite... On s'étonne après que la France ait une mauvaise image à l'étranger.

capitaine58 :

Merci à tous

Pour la dernière réponse si j'ai bien compris ce doit être la France qui doit émettre le visa, mais alors à quoi sert l'espace schengen.

En cas de demande d'asile dans un pays de l'espace Schengen, c'est le pays émetteur du visa qui doit traiter la demande et éventuellement accueillir le réfugié.

AnonymeB :

Cette attitude arbitraire du Consulat français à Bangkok donne une image détestable de la France. .

Ce n'est pas parce qu'on ne comprend pas une décision et les critères qui y ont contribué qu'il faut qualifier cela d'arbitraire.

Tamerlan   :  Félicitations et bon séjour en France

Bonjour à tous   :)
Pour ne pas dévier dans le sujet de départ, je dis et valide le faite d'avoir un dossier béton fais la différence, le problème étant que le "falang" pense tout savoir sur tous et dois avoir raison.

Et c'est là le problème, à mon avis depuis le temps que je vis ici, j'ai vue beaucoup d'ami faire des demandes apriori « béton »( puis par la suite étant donné que je vie ici on me demandait conseil).

Effectivement je pensais en savoir un peu plus, car je sais bien lire le français, même si je ne l'écris pas correctement pour être lisible par tous, mais je travaille là-dessus et je reste toujours à l'écoute loin d'être borne ......   :D
AnonymeB j'ai lu ton histoire quand tu as eu le souci pour ta demande et vue ta colère également que je comprends vraiment car un refus est toujours frustrant.
Mais comme le dis PAKAM
Je cite "Ce n'est pas parce qu'on ne comprend pas une décision et les critères qui y ont contribué qu'il faut qualifier cela d'arbitraire." et sa c'est une réponse honorable.   :thanks:

Effectivement à force de voir des dossiers, il y a une certaine logique qui nous est très mal expliqué , il y a beaucoup de chose qui sont pourtant lisible et qui ne sont pas respecter , j'ai vue des dossiers fais seul par des français et des dossiers fais par agence qui ont déjà une « réputation » et cela n'a rien avoir, il y a pas photos , le vrai problème est comme pour tous, veux-t-on payer un service et le comprendre ou pas ?   :whistle:  (je ne dis pas que les francais on la mauvaise reputation de ky kio) mais il a rareent de fumer sans flamme   :lol:

Ma voiture est en panne bien sûr je peux voir pour la réparer seul, mais je ne suis pas garagiste et je ne sais pas tous ce que ma réparation peux engendrer ou même suivre la directive du constructeur et pas réussir à la faire fonctionné.

Et là je parle d'un sujet ou la voiture, elle ne change pas chaque année contrairement aux lois Thaï et leurs nouvelles exigences, car les demandes de dossier son sous traité et avant même de suivre les références demander par la France, la Thaïlande fais le tri et heureusement.
Car on voit toujours son propre intérêt, mais on oublie que les trottoirs parisien ne sont pas border de prostitué thaïs (mais plutôt chinoise du fait des accords un peu comme ceux attribues aux pays du magreb ) et oui le pétrole facilite les accords entre les pays , mais sa c'est loin d'être de notre ressort….    :sosad:
Je pense qu’un "saint sujet ne ferai pas de mal", mais le problème reste toujours le même au lieu de le faire en partage et en réflexion communautaire, il devis au bout de trois post ; sois les mécontents du systemes sois ceux qui savent tous mieux que les autres. Sinon j’aurais déjà contribué à alimenté de mes toutes petites connaissances  ce genre de post ,car il est à coups sur important pour nos expat français.   :idontagree:
Effestivement ce marié pour « juste » aller en France et trouver cela plus simple (deja vue) , sa fais chère le billet d’avion (attention je ne doute pas du tout de la raison de ton mariage et je conçois que tu es trouvé cela plus facile par la suite, mais tout le monde n’a pas la chance comme toi Tamerlan de trouvé son âme sœur (tu fais partie certainement des chanceux).    :cheers:
Du coup je le fais par MP et après on prend ou on ne prend pas, mais je ne prends pas de réflexion, et pour le moment les retours sont bons.
Bon courage a toi pour ta demande mon Capitaine
Thai.No.One   :dumbom:

Thai.no.one

je comprends ton point de vue, mais moi j'ai abandonné l'idée de faire venir ma copine en France, maintenant si tu es une personne qui peut aider dans ce genre de démarche,, je me retournerai vers toi avec plaisir

Pakam :
AnonymeB :

Cette attitude arbitraire du Consulat français à Bangkok donne une image détestable de la France. .

Ce n'est pas parce qu'on ne comprend pas une décision et les critères qui y ont contribué qu'il faut qualifier cela d'arbitraire.

Je persiste sur le mot arbitraire ;)
En effet, la définition d'arbitraire que j'utilise ici est donnée par le Larousse...
Arbitraire : Qui résulte d'un libre choix et ne répond à aucune nécessité logique

Le consulat indique clairement les conditions requises pour obtenir un visa, mais aussi qu'il se réserve le droit de l'accorder ou de le refuser, sans explications. C'est donc bien une décision arbitraire.

@Thai.No.One
Tout d'abord, vos messages sont en grande partie incompréhensibles.
.
Sur le peu que j'ai compris, je vous ferai la même réponse qu'à un autre post.

Je persiste sur le mot arbitraire ;)
En effet, la définition d'arbitraire que j'utilise ici est donnée par le Larousse...
Arbitraire : Qui résulte d'un libre choix et ne répond à aucune nécessité logique

Le consulat indique clairement les conditions requises pour obtenir un visa, mais aussi qu'il se réserve le droit de l'accorder ou de le refuser, sans explications. C'est donc bien une décision arbitraire.

Je ne suis pas en colère contre la décision du Consulat, parce que je m'y attendais. En effet, il est clairement annoncé qu'une décision négative arbitraire peut être formulée. C'est juste frustrant de devoir faire 4 à 5 demandes avec les mêmes pièces pour obtenir enfin un visa...  Perte de temps et d'argent. C'est d'autant plus frustrant qu'on voit beaucoup d'africains et de nord-africains entrer en France sans aucun problème.

Concernant les "conseils" en matière de visas pour la France (ou pour la Thaïlande), les cas personnels sont tellement différents qu'il est bien difficile de répondre ou de généraliser. Et là, encore, le pouvoir discrétionnaire des consulats et l'arbitraire des décisions auront toujours le dernier mot.

Enfin, en ce qui concerne les "solutions" données en M.P., je m'en méfie comme de la peste : trop souvent, çà relève d'intérêts personnels et parfois de dessous de table ou de commissions. Une solution simple et légale qui fonctionne n'a pas à se cacher dans les M.P.

AnonymeB :
Pakam :
AnonymeB :

Cette attitude arbitraire du Consulat français à Bangkok donne une image détestable de la France. .

Ce n'est pas parce qu'on ne comprend pas une décision et les critères qui y ont contribué qu'il faut qualifier cela d'arbitraire.

Je persiste sur le mot arbitraire ;)
En effet, la définition d'arbitraire que j'utilise ici est donnée par le Larousse...
Arbitraire : Qui résulte d'un libre choix et ne répond à aucune nécessité logique

Le consulat indique clairement les conditions requises pour obtenir un visa, mais aussi qu'il se réserve le droit de l'accorder ou de le refuser, sans explications. C'est donc bien une décision arbitraire.

Non, le consulat indique que la délivrance du visa est subordonnée aux ressources du demandeur par exemple. tu peux fournir des justificatifs de ressources, le dossier sera complet mais si les ressources sont jugées insuffisantes, le visa sera refusé. Quant aux explications elles figurent sur la feuille de refus où 9 cases résument les principaux motifs de refus. Il est aussi mentionné que tu peux faire appel de la décision à la CRRV à Nantes.

Tout d'abord, aucune justification n'est généralement fournie par le Consulat qui n'a, malheureusement aucune obligation légale d'en fournir.

Ensuite, pour avoir fait le parcours complet, y compris des recours gracieux et des recours administratif à Nantes : aucune justification, aucune réponse (valant donc réponse négative). Aller plus loin (Conseil d'Etat) pour faire valoir ses droits.. Très diffcile.

Enfin, comment expliquer qu'un dossier contenant strictement les mêmes pièces donnent un résultat négatif et un résultat positif à quelques mois d'intervalle ?

Je vous livre cet article (il y en a bien d'autres) qui relate en détail le côté arbitraire (discrétionnaire) et totalement flou de l'attribution des visas par les Consulats de France.

Je rejoins Denis sur le côté arbitraire. Je m'explique : bien que la délivrance du visa soit plus "simple" pour un visa pour la Belgique, le dossier doit être très bien ficelé. Dans notre cas, mon épouse a introduit une demande de visa de regroupement familial. Lors de l'introduction de ma demande de certificat de non empêchement au mariage, il y a eu enquête de l'ambassade et interview de mon épouse et moi-même. Or, il faut savoir que, si enquête il y a eu, l'Office des Etrangers ne peut plus procéder à une nouvelle enquête lors du dépôt de la demande de visa, c'est dans la loi et le visa ne peut donc pas être refusé si les conditions imposées sont remplies (revenus suffisants de l'époux en Belgique, logement suffisant, emploi stables, etc ...). Dans mon cas je remplis toutes les conditions.
Seulement voilà, 4 mois après le dépôt de la demande de visa, je reçois l'information de l'Office des Etrangers qu'ils sont en attente de documents étayant la demande de visa. L'ambassade convoque mon épouse et elle doit s'y rendre avec un traducteur anglais/thai. Heureusement que nous avons une amie parfaitement bilingue. Et là, bingo, nouvelle interview avec des questions relativement pointues voire même parfois intimes!
Ma réaction : je contacte le médiateur (je pense que vous appelez ça prud'homme en France) en lui expliquant la situation et le fait que l'OE pratique une nouvelle enquête. Etrangement, sans m'inviter à subir la même interview que mon épouse, 4 jours plus tard le visa était accordé! Ils étaient dans leur tort et savaient pertinemment qu'ils ne pouvaient pas procéder à une nouvelle enquête, mais ils tentent et si les gens ne réagissent pas et se plantent à une question, il n'auront pas à se justifier et refuseront le visa pour suspicion de mariage blanc ou gris. Heureusement que nous avons ce recours au médiateur pour surveiller un peu leurs démarches, en effet, je suis persuadé que c'est son intervention qui a débloqué la situation, sinon quel aurait été leur intérêt à interviewer mon épouse sans me questionner par la suite? Avec uniquement ses réponses  ils ne pouvaient les comparer à rien, elle aurait pu dire n'importe quoi!

Je rajouterais ce texte, extrait d'une thèse de l'ENA, qui met en évidence le droit souverain des Etats en matière d'attribution des visas et le pouvoir quasi illimité des Consulats en la matière.

Le contrôle de l’entrée sur le territoire de la République est un des éléments inhérents du concept de souveraineté, d’où un droit exorbitant marqué par de fortes prérogatives régaliennes . Toutefois, les droits fondamentaux dont peuvent se prévaloir les étrangers situés hors du territoire français limitent le pouvoir discrétionnaire de l’administration consulaire.

1.1. Le droit des visas consacre un déséquilibre marqué entre l’administration consulaire et l’étranger
Etroitement liée au contrôle par l’Etat de son territoire, le droit des visas est l’expression d’une prérogative de souveraineté. En effet, le droit international laissant une marge de manœuvre presque absolue aux Etats pour réglementer et limiter l’accès à leur territoire, le Conseil constitutionnel estime que le droit des visas est essentiellement rattaché au concept d’Etat souverain. L’état du droit national qui en résulte est encore profondément marqué par l’idée d’un pouvoir souverain de l’administration consulaire.

1.1.1. Le droit international public consacre le droit souverain de l’Etat à contrôler l’entrée des étrangers sur son territoire

Si la doctrine classique du droit international estimait que la prérogative étatique de contrôle des frontières devait être conciliée avec le droit naturel à la libre circulation internationale, un tel droit n’a jamais été reconnu par le droit international, qui laisse donc à l’Etat une grande liberté de limitation de l’accès à son territoire. Le Conseil constitutionnel a dès lors pu estimer qu’une telle prérogative était un élément inhérent à la souveraineté.

@DavidP1973

Malheureusement, pour la France, le parcours est un peu différent et je n'ai pas trouvé de plan B.

Voilà le parcours..
1) Inscription sur le site du sous-traitant TLS Contact en Thaïlande
2) Récupération de la liste des pièces constitutives du dossier de demande de visa
3) Montage du dossier de demande de visa
4) RDV et vérification de la conformité du dossier par TLS
5) Demande de visa auprès du Consulat dans le pays d'origine du demandeur par TLS
6) Instruction du dossier par le Consulat
7) Transmission de la décision du Consulat par TLS au demandeur

En cas de refus...
8) Possibilité de demande de recours gracieux auprès du Consulat
9) Possibilité dedemande de recours administratifauprès des services concernés à Nantes

En cas de refus...
10) Introduire une demande de recours auprès du Conseil d'Etat

bon et bien je délivre et je refuse des visas tous les jours, je ne pensais pas prendre des décisions arbitraires. Je ferai attention dès demain.  ;)

Et bien OUI, vous prenez des décisions arbitraires :) mais sans le savoir

Adresse de la Commission de recours administratifs contre les décisions de refus de visa d'entrée en France

11 rue de la Maison-Blanche
BP 83609
44036 Nantes Cedex 1

Fax : +33 (0)2 51 77 27 96
Email : recours-crv.iminidco-sdv [ à ] diplomatie.gouv.fr

La demande de Recours Gracieux

Objectif : Le recours gracieux a pour but de contester la décision de refus de visa émanant du Consulat ou de l'administration qui a pris la décision

Délai pour former le recours : 2 mois maximum à compter de la notification du refus de visa ou à partir la date figurant sur l'accusé de réception du dossier de demande de visa, dans le cas ù le Consulat n'a donné aucune réponse

Destinataire : Consulat ou administration qui a pris la décision

Forme : Lettre recommandée avec accusé de réception

Documents à fournir :
- Une lettre qui argumente les raisons de la demande initiale de visa et rappele les pièces, documents et justificatifs qui ont été adressées et qui appuient la demande ;
- En cas de refus explicite : la copie de la notification de refus de visa
- En cas de refus implicite : la copie de la demande ou tout autre justificatif attestant du dépôt de la demande

La demande de Recours Administratif

Objectif : Le recours administratif a pour but de contester la décision de refus de visa émanant du Consulat ou de l'administration qui a pris la décision. Le cas est donc soumis à une commission.

Délai pour former le recours : 2 mois maximum à compter de la notification du refus de visa ou à partir la date figurant sur l'accusé de réception du dossier de demande de visa, dans le cas où le Consulat n'a donné aucune réponse

Destinataire :
Commission de recours contre les refus de visas
BP 83609
44036 NANTES CEDEX 1

Forme : Lettre recommandée avec accusé de réception (voir modèle ci-dessous)

Documents à fournir :
- Une lettre qui argumente les raisons de la demande initiale de visa et rappele les pièces, documents et justificatifs qui ont été adressées et qui appuient la demande ;
- En cas de refus explicite : la copie de la notification de refus de visa ;
- En cas de refus implicite : la copie de la demande ou tout autre justificatif attestant du dépôt de la demande ;
- Un maximum de justificatifs (inscription / pré-inscription, justificatifs de ressources,etc..) susceptibles d'appuyer  vos arguments.

Issue possible du recours
La commission a 2 mois pour statuer. Sans réponse, la décision est présumée négative.
Rejet : Dans ce cas, l’étranger ne peut saisir que le tribunal administratif de Nantes ou le Conseil d'Etat
Acceptation : La commision adresse une recommandation au Ministre des affaires étrangères et au Ministre de l'intérieur afin d’accorder le visa. La décison finale appartient à ces ministères.


Exemple de lettre de demande de recours administratif : Visa Etudiant

NOM
Prénom
Né le
de nationalité
adresse complète

Lieu et date

Commission de recours contre les refus de visa d’entrée en France
BP 83609
44036 Nantes Cedex 1

Objet : Recours contre la décision du consul général de France rejetant ma demande de délivrance d’un visa de long séjour « étudiant ».

Madame ou Monsieur le Président,

Par la présente, je conteste la décision du consul général de France à ………, en date du ………, notifiée le ………, rejetant ma demande de délivrance d’un visa de long séjour « étudiant ».

[Ou si le consulat n’a pas répondu à la demande dans les quatre mois : je conteste la décision implicite de rejet résultant du silence gardé pendant plus de quatre mois par le consul général de France à ……… sur ma demande adressée le ……… et tendant à la délivrance d’un visa de long séjour « étudiant »].

I. FAITS

Exposez précisément votre situation et vos démarches pour obtenir un visa de long séjour « étudiant » (date du retrait du formulaire, date du dépôt de la demande, date du refus implicite ou explicite, éventuellement motivation alléguée dans ce refus, etc.). Précisez également le cursus scolaire et universitaire suivi dans le pays d’origine, les démarches effectuées en vue d’obtenir une inscription en France (admission préalable, retrait de dossier, pré-inscription, concours, etc.), l’inscription ou la pré-inscription obtenue (année d’étude, université, etc.), mentionnez l’ensemble de justificatifs produits pour demander le visa (certificat d’inscription, justificatifs de ressources, etc.) et, éventuellement, les attaches familiales et/ou personnelles en France.

II . DISCUSSION

Vous n’êtes pas obligés de reprendre tous les trois arguments suivants dans votre recours. Il faut choisir celui ou ceux qui correspondre le mieux à votre situation.

1) La décision est entachée d’une erreur de droit

En faisant un contrôle sur le caractère sérieux de mon projet d’études (OU : en opposant le fait que la formation demandée existe dans mon pays d’origine) le consul général a entaché sa décision d’une erreur de droit.

En effet, en faisant ce contrôle, les services consulaires portent une appréciation pédagogique sur mon projet d’études, pouvoir qu’il ne détient pas.

De plus, l’article L 612-3 du Code de l’Éducation du 26 janvier 1984 prohibe toute sélection à l’entrée de l’université française. Cette attitude est également contraire au principe d’autonomie administrative des universités. Les textes régissant l’accès des étudiants étrangers dans les établissements d’enseignement supérieur français (décret de 1971 modifié par celui du 31 décembre 1981) ne prévoient également pas une telle condition.

Enfin, dans sa décision du 26 juillet 1982 Gisti et Sgen-CFDT, le Conseil d’État a considéré que la seule différence de traitement justifiée entre étudiants français et étrangers est celle relative au contrôle du niveau de connaissance de langue française.

Opposer de tels motifs dans une décision rejetant une demande de visa consiste donc à rajouter une condition non prévue par les textes et à traiter différemment les étrangers dans l’accès à l’enseignement supérieur français Or, aucune considération d’intérêt général en rapport avec le service, ni aucune loi ne justifient une telle différence de traitement à l’égard des étrangers, même résidant à l’étranger au moment de leur demande.

La décision contestée est donc illégale, car entachée d’une erreur de droit.

2) La décision est entachée d’une erreur de fait

Le consul fonde sa décision de refus de visa sur le fait que ……… [mentionnez le ou les motif(s), par exemple : incohérence du cursus, insuffisance des ressources, formation demandée existante dans le pays d’origine, rupture dans le cursus universitaire, connaissance insuffisante de la langue française...].

Or, il n’en est rien puisque [expliquer votre situation. Démontrez par exemple la cohérence du cursus, la suffisance des ressources, la stabilité de la situation du demandeur, l’inexistence d’une formation équivalente dans le pays d’origine...].

En conséquence, M. le Consul a commis une erreur de fait.

3) Erreur manifeste d’appréciation

En estimant dans sa décision que mes études présentent une absence de sérieux (OU : que l’instabilité de ma situation démontrait un risque sérieux de faire un usage illégal du visa demandé, etc), le consul général a commis une erreur manifeste d’appréciation.

En effet, [expliquez concrètement en quoi les études suivies avant de solliciter un visa sont cohérentes, réelles et sérieuses, et le cas échéant, les raisons pour lesquelles elles n’ont pas progressé (grève de l’université, trouble dans le pays, etc.)].

La décision du consul général a donc commis une erreur manifeste d’appréciation.

En conséquence, je vous demande de bien vouloir émettre un avis positif à ma demande de visa de long séjour « étudiant » et de recommander à M. le ministre des Affaires étrangères de me l’accorder.

NOM Prénom

Signature

Je suis très surpris de constater que plusieurs posts informatifs tout à fait en rapport avec le sujet ont été effacés sans notifications du fil de discussion.

S'agit-il d'un problème technique ou dois-je comprendre que çà ne sert à rien de prendre le temps de préparer et poster des infos techniques ?

capitaine58 :

Tamerlan   :  Félicitations et bon séjour en France

Bonsoir,
Et merci pour tes bons vœux, trois semaines en France, cela va passer très vite

AnonymeB :

Je suis très surpris de constater que plusieurs posts informatifs tout à fait en rapport avec le sujet ont été effacés sans notifications du fil de discussion.

S'agit-il d'un problème technique ou dois-je comprendre que çà ne sert à rien de prendre le temps de préparer et poster des infos techniques ?

je fais le même constat.

Je constate cela également et je m'interroge :

Tous les arguments, liens, adresses sont intéressants , et je ne comprend pas le pourquoi de cette brutale disparition !
Censure ?

Tous ces renseignements avaient pour but d'aider et d'informer ceux qui , confrontés à ces problèmes , ne savaient pas ou peu comment procéder face à ces refus de visa notamment.....

Merci

Bonjour tout le monde,

A noter qu'uniquement quelques posts hors sujet ont été déplacés ( nous avons informé les initiateurs en privé ).

Pour les autres posts qui ont disparu, il s'agit tout simplement d'une erreur, je viens de les remettre sur la discussion.

Désolée pour les inconvénients et bonne journée à tous,

Priscilla  :cheers:

Bonjour à tous    :)
DavidP1973 j’ai lu ton post avec attention, car tu fais partie des rares personnes qui ont raison de ne rien lâcher jusqu’à l’obtention du visa de leur compagne.   :top:
Tu as bien fait d’expliquer le recours et nos droits .J’espère bien que cela redonnera de la motivation a certains et ne prendrons pas des solutions plus « facile ».
Je donne un avis a une de tes citations :
« il y a eu enquête de l'ambassade et interview de mon épouse et moi-même. »

Un refus n’est pas normal, mais peux être vue différemment par d’autres. Je m’explique….
Cette enquête qui est vrai parfois limite intime .
Mais que de surprise parfois, je parle de fais récent qui est arrivé à un ami (plus une connaissance mais bon car ami en thailand est un bien grand MOT) en janvier.
Alors après on l’accepte, on le comprend dans le sens que l’on veut ;mais pendant cette interview qui est d’ordre administratifs (les thaïs face à l’autorité font rarement de faux pas) ; il a eu la surprise d’apprendre que sa « futur » femme avais déjà des enfants , mais cela n’est pas grave (peur, peut être de perdre cette « AMOUR » et cela peut être compréhensible non ?) par la suite l’interview c’est plutôt bien passé , en tous cas de son point de vue.   :idontagree:

Du coup lors du refus, il n’a pas compris et à trouver cela regrettable, car il remplissait « toute » les conditions demander, suit le dégout, le regret, et de la colère envers son pays qui reçoit temps d’étrangers non désirez…..réaction souvent entendue et controversé.

Mais il a réussi a obtenir la véritable raison de son refus et la encore une grosse surprise, madame avait déjà été dans l’espace Schengen , beaucoup de surprise en peu de temps surtout, qu’elle lui avait dit que « premier falang » bref vous connaissez le discours……

Souvent on oublie d’écouter son entourage et l’administration peut être un bon moyen d’ouvrir les yeux (par chance il voulait se marie)

Vue d’une autre situation, il y a souvent de bonne raison de rendre un peu plus difficile l’obtention des visas pour la population féminines Thaï qui cherchent à s’évaporer de la Thaïlande légalement.

Cela a bien sûr un effet NEGATIF pour ceux qui sont déjà marie ou leur femme déjà parti a plusieurs reprises dans le pays de son époux ou dossier claire « honnête » et plus que complet.   :dumbom:
OUI il faut le dire les dossiers ne sont pas forcément bien vérifier et il peut y avoir des erreurs de commises mais comme le dis David il ne faut pas lâcher, car les Vrais dossiers son acceptés a tous les coups.
Arrêtons de broyer du noir les amis
Pour donner un coup de main à toutes les premières demandes et qui ne sont pas marié, il faut comprendre que votre situation est importante, mais celle de votre « AMI(E) »  est toute aussi importante et bien trop souvent négligé.  ;)
Partez du principe ou elle vient en tant que touriste et que si elle était touriste que lui faudrait-elle pour vivre (en France) ?
Si cette questions en pris en compte et correctement gère l’obtention est souvent accordé plus facilement.

PS Chère Priscilla peux-tu répondre a mon MP cordialement

Thai.No.One   :D

Même si la démarche de DavidP1973 montre qu'il faut aller jusqu'au bout de la procédure, il est hasardeux de comparer un exemple "Belge' avec des expériences "Françaises". En matière d'atribution de visa, chaque état à un pouvoir de décision, une politique d'immigration et des procédures spécifiques. Même si nous sommes dans le même espace Schengen, la France, c'est la France et la Belgique, c'est la Belgique...

Il faut arrêter de faire rêver dans les chaumières françaises sur l'obtention des visas pour les "thaïlandaises". Que le dossier de demande de visa soit complet ou non, c'est au bon vouloir de l'autorité consulaire : ce n'est pas du "on-dit", c'est une pratique légale discrétionnaire (peut-être une des seules qui reste aux états). Demander un visa pour la France, c'est un peu comme jouer à un jeu de hasard.

Priscilla :

Bonjour tout le monde,
A noter qu'uniquement quelques posts hors sujet ont été déplacés ( nous avons informé les initiateurs en privé ).
Pour les autres posts qui ont disparu, il s'agit tout simplement d'une erreur, je viens de les remettre sur la discussion.
Désolée pour les inconvénients et bonne journée à tous,
Priscilla  :cheers:

Merci à vous, Priscilla

Concernant la demande initiale de capitaine58... Voilà une compilation d'infos à compléter par les expériences personnelles.

Source[/i]

Qu'est-ce que l'Espace Schengen ?

Il est important de noter que tous les pays de l’Union Européenne ne sont pas concernés par les accords de Schengen (et inversement d’ailleurs si on prend le cas de l’Islande ou de la Norvège).

Les Accords de Schengen ont pour objectif la libre circulation des personnes au sein de l’espace Schengen. Par conséquent tout visa Schengen délivré par un état membre des Accords de Schengen est valable pour l’ensemble du territoire Schengen. Il est délivré pour des séjours d’une durée maximale de 90 jours par semestre.

Tout ressortissant étranger résidant légalement dans l’un des Etats Schengen peut effectuer des courts séjours dans tout autre Etat membre dans la mesure où il est titulaire d’un passeport en cours de validité reconnu par tous les états Schengen et d’un permis de séjour délivré par les autorités du pays de résidence.

Les différents types de visa Schengen

Visa de transit
Ce visa vous permet de vous rendre d’un Etat tiers (hors Schengen) à un autre Etat tiers (hors Schengen) en traversant l’Espace Schengen, chaque transit ne pouvant excéder une période de cinq jours. Durée : 1 à 5 jours Nombres d’entrées autorisées pendant ce laps de temps : 1 ou plusieurs entrées

Visa de transit aéroportuaire
Ce visa vous permet de passer par la zone internationale de transit d’un aéroport français sans donner accès à son titulaire au territoire des pays de l’espace Schengen. Durée : relative à la durée du voyage Nombres d’entrées autorisées pendant ce laps de temps : 1 ou 2 entrées

Visa de court séjour
Ce visa vous permet de vous rendre dans un ou plusieurs pays de l’Espace Schengen pour une durée inférieure à 90 jours. Durée du séjour : 1 à 90 jours (sur une période de 6 mois) Nombres d’entrées autorisées pendant ce laps de temps : 1 entrée / ou « entrées multiples »

Visa de circulation
Ce visa peut être éventuellement accordé aux résidents du Royaume-Uni effectuant plusieurs voyages au cours de l’année pour des raisons professionnelles ou personnelles. Durée du séjour : 1 à 90 jours tous les semestres sur une période pouvant aller de 1 à 3 ans. Nombres d’entrées autorisées pendant ce laps de temps : « entrées multiples »


Lire un visa Schengen

http://contact.dmc.free.fr/visa_c.jpg


   
Voyager dans l’espace Schengen

En tant que citoyen d’un pays tiers, vous pouvez pénétrer et circuler sur le territoire des États membres appliquant les dispositions de Schengen pendant une période d’au maximum trois mois, pour autant que vous remplissiez les conditions d'entrée fixées dans l'acquis de Schengen, à savoir :

- être en possession d’un titre de transport valide,
- être en possession d’un visa pour un séjour de courte durée si cela est exigé;
- être en mesure de démontrer l’objet du déplacement;
- être en possession de moyens de subsistance suffisants pour la période du séjour et le retour,
- être assuré par une assurance voyage,
- en outre, vous ne devez pas figurer dans le système d’information de Schengen aux fins d’un refoulement et vous ne devez pas être considéré comme une menace pour l’ordre public ou la sécurité nationale pour tous les États de Schengen.

A noter que si vous souhaitez séjourner plus de trois mois, il vous faut toujours un visa national de longue durée ou un permis de séjour. Il appartient aux différents pays de fixer leurs propres exigences.

Sur la base de l’acquis de Schengen, un permis de séjour valide émis par un État membre de Schengen, accompagné d'un titre de transport, peut remplacer un visa. Ainsi, un ressortissant d’un pays tiers présentant son passeport et un permis de séjour valide délivré par un État membre de Schengen est autorisé à pénétrer sur le territoire d'un autre État membre de Schengen pour un séjour de courte durée sans avoir besoin de visa.

Bonjour
merci Denis pour toutes ces précisions sur l'espace Schengen....Je cherche des informations, pour une invitée thaï venant en France, avec visa valide  et souhaitant se rendre en visite (1 journée) en Grande Bretagne ? qui elle ne fait pas partie de l'espace...
Cdlt

Bonjour,

Pour le Royaume-Uni, il faut demander un Visa à l'Ambassade Anglaise à Paris !!!

Encore des démarches !

Bon courage

JCB77 :

Bonjour
merci Denis pour toutes ces précisions sur l'espace Schengen....Je cherche des informations, pour une invitée thaï venant en France, avec visa valide  et souhaitant se rendre en visite (1 journée) en Grande Bretagne ? qui elle ne fait pas partie de l'espace...
Cdlt

Comme (trop) souvent, le Royaume-Uni et l'Irlande ont un statut particulier au sein de l'espace Schengen. Ils ne collaborent qu'à certaines dispositions Schengen (S.I.S, coopération policière, pénale, lutte contre le narcotrafic). Ces deux états conservent ainsi leur souveraineté  en ce qui concerne l'immigration : contrôle aux frontières, visas, asile.

En conclusion, les citoyens de l'Espace Economique Européen n'ont pas besoin de permission pour entrer au Royaume-Uni. Cela inclut tous les pays de l'UE, y compris la Norvège, le Liechtenstein, l'Islande et même la Suisse.

MAIS..., pour une visite "touriste" d'un citoyen thaïlandais déjà en Europe, il faudra quand même demander un visa type "Standard Visitor visa" pour faire une visite en Angleterre :  Voir ici

AnonymeB :

@DavidP1973

Malheureusement, pour la France, le parcours est un peu différent et je n'ai pas trouvé de plan B.

Voilà le parcours..
1) Inscription sur le site du sous-traitant TLS Contact en Thaïlande
2) Récupération de la liste des pièces constitutives du dossier de demande de visa
3) Montage du dossier de demande de visa
4) RDV et vérification de la conformité du dossier par TLS
5) Demande de visa auprès du Consulat dans le pays d'origine du demandeur par TLS
6) Instruction du dossier par le Consulat
7) Transmission de la décision du Consulat par TLS au demandeur

En cas de refus...
8) Possibilité de demande de recours gracieux auprès du Consulat
9) Possibilité dedemande de recours administratifauprès des services concernés à Nantes

En cas de refus...
10) Introduire une demande de recours auprès du Conseil d'Etat

Denis, je donnais juste un exemple pour dire qu'il fallait parfois être vigilant, et dans cet exemple je parle bien de visa pour regroupement familial, pas de visa touristique.

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Thailande

Conseils pour bien choisir votre assurance santé en Thailande.

Déménagement en Thailande

Conseils pour préparer votre déménagement en Thailande

Assurance voyage Thailande

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage en Thailande