Votre expérience du choc culturel en Norvège

Bonjour à tous,

Vivre dans un autre pays implique de découvrir les différents éléments de sa culture. La maîtrise de tous les codes culturels est parfois le fruit d'un long apprentissage.

Comment cela s'est passé pour vous? Racontez-nous vos expériences du choc culturel en Norvège, vos anecdotes, que vous ayez vécu un moment drôle ou embarrassant.

Quels sont vos conseils pour vivre en douceur cette transition?

Merci d'avance pour vos témoignages,

Christine

Je ne pensais pas qu'un jours je serai jugé par la couleur de ma peau. J'ai vécu cette triste expérience pour la première fois en Norvège.

Depuis, je regarde avec beaucoup de mepris ces gens qui se croient supérieur à moi pour le simple fait que je viens d'un continent que beaucoups croient pauvre et souvent se permetten d'identifier comme un pays ayant une seule langue "l'africain", une seule culture:"africaine" et une seule croyance:"islamiste".

la meilleur facon de surmonter ces dures épreuves c'est de garder confiance en soi même et ne jamais renier sa culture.

L'isolement que la société norvégienne m'a imposé m'a permi de connaitre d'avantage ma culture et ses valeurs les plus profondes: la solidarité et la tolérence par example.

Aujourdhui j'invite tout le monde à venir chez moi, même les norvégien (croyez moi il en existe des formidables), pour découvrir nos villages et nos familles. Des gens qui n'ont rien mais qui savent donner.

Bonjour Rubusisi !

J'aime bien vos façons de voir le monde. Des remarques justes ..
.
Pour la 1° (ligne) il aurait été bon de noter que cela n'est pas à sens unique, ce que laissait sous-entendre la suite. Je veux dire que l'on est de plus en plus souvent confronté au même comportement de rejet ou d'ostracisme, du à l"apparence simplement. Le "type physique" , "ethnique" pour être clair.
Ca ne marche pas que dans un sens ce genre d'a priori.

C'est dû il me semble à la vague récente, d'une pensée pas assez "macérée" / digérée : celle du "communautarisme" qui a envahit la planète. et qui y fait des ravages, à mon sens . on paiera cher ces "errements intellectuels" et on en voit déjà les effets un peu partout. On revient à des comportements "claniques" , "ethniques" et "foin (!) des lumières" on arase tout ça au ras du sol ! d'un revers de main on jette aux orties des siècles de construction intellectuelle ardue.
A la poubelle la D.D.H ( Déclaration Universelle des Droits de l'Homme) ... mouais , on voit ce que ça donne par endroit. et on sait ce que cela a donné dans un passé pas si éloigné.( je parle de l'europe)
Bref...

"Regarder ceux qui se croient supérieur avec mépris" - nul besoin, même si je peux comprendre ... il y a une meilleure stratégie il me semble c'est de devenir meilleur qu'eux et l'air de rien leur faire doucement comprendre ... gentiment ! parce que ... que voulez vous faire contre l'intelligence ? c'est la stratégie dans laquelle j'ai vu mes parents engager nombre d'immigrés dans mon propre pays et ça a fort bien marché - J'ai repris ça à mon compte ... certains comprennent... d'autres pas. . C'est un peu comme à une époque les gens de "la haute" regardaient les "simples"... jusqu'à ce que à une certaine époque ceux-ci leur montrent qu'ils n'étaient pas "moins" qu'eux. Par l'intelligence et les connaissances. Ils se sont fait une place au soleil et ont fait "fermer leur clapet" aux tenants d'une société de privilèges. C'est sur que c'est difficile... un combat de chaque jour et qui n'est jamais définitif, mais chacun peut se "mettre en piste" pour se réaliser et ceux qui sont dans une stratégie de "victimisation" resteront frustrés toute leur vie... pas besoin d'être "devin" ( ou d'avoir un doctorat en psycho)  pour en comprendre les raisons.
Bref ... restons "ouverts" et "pédagogiques" ( à propos de notre culture)  ... empathiques, lucides aussi face aux "agressifs". Ca aide ... pour vivre soi-même et pour les autres alentour. Et ce, quelque soit le degré d'adversité. Et attention à ne pas désespérer ceux qui font des efforts - dans un sens d'ouverture - en leur renvoyant nos "rancoeurs" à la figure -  ... ça use , ça "lime" la trame des fils qui nous relient . attention, donc à ne pas s'isoler soi-même au nom de combats qui tournent à l'affrontement inter-ethnique (blanc / noir ou autres...) contre des gens qui justement sont pris pour cible... injustement.

Ah ! ( pour en finir) un point que j'ai bien apprécié et qui est finement observé : "... L'isolement m'a imposé de connaître davantage ma propre culture" - c'est un effet "boomerang" dont on entend peu parler en fait - ce côté " mais dans le fond qu'est-ce qui me différencie de ces gens-là, ceux chez qui j'habite et je suis "étranger" ? ma culture c'est quoi, en fait ?" et en effet cela oblige parfois à se rendre compte de ses propres lacunes au sujet d'une culture dans laquelle on baigne sans en connaître vraiment les contours et sans se poser donc plus de questions à son sujet. ses origines, son passé, etc...c'était bien "vu" cet aspect.

Dernier point : heureusement que vous avez trouvé des norvégiens ouverts ! le contraire serait pour le moins inquiétant ... mais même remarque qu'au début : j'imagine qu'au Rwanda également il s'y trouve des gens "obtus" , fermés et particulièrement hostiles à tous échanges avec les autres.
je ne parlerais pas même ici, de ce que l'on sait de la tragèdie qui s'y est déroulée ...mais de façon générale sur l'ouverture d'esprit. Quelques soient les pays et les circonstances.

Enfin bref ... la vie est belle quand on veut bien s'en donner la peine....et on en connait les recettes depuis ... depuis ... si longtemps en fait que l'on ne sait même plus qui a commencé à introduire les germes de la discorde.

C'est un peu comme les langues ; qui est l'imbécile qui a commencé devant une troupe de compagnons revenus de chasse, - joyeux, et assis autour d'un feu , bien à l'abri au fond d'une caverne, à déguster une tranche de couille de mammouth - à faire le malin , raconter des blagues ...et utiliser un langage que les autres ne comprenaient pas ? - hein...qui ? "wanted" ! Et puis les autres pour ne pas être en reste, se sont mis à faire pareil et puis de fil en aiguille on se retrouve quelques siècles plus tard avec Babylone ...la foire d'empoigne et les massues qui volent un peu partout. On voit ce que çà a donné aujourd'hui  ce genre de comportement "arrogant"' ... alors un zeste d'empathie et de générosité quotidien ça ne tue personne et ...ça aide à vivre ! comme le sourire... et tant d'autres choses !

Nouvelle discussion