Bilan au bout d’un an…

Ola la troupe !

Ben voilà, on y arrive, dans quelques jours 1 an sur le Caillou !
Un an et l’heure de faire un premier bilan…pas du tout objectif bien évidemment, à ne pas faire de généralités, mais plutôt vous faire partager notre expérience personnelle.

D’ailleurs, j’invite les serials expats à en faire de même, sur la même trame ou pas, à vous de voir !

L’histoire :
On a donc débarqué avec ma douce en octobre 2009, un billet A/R en poche, 10 jours de réservation à l’AJ, sans boulot, sac à dos et avec de belles économies pour tenir 6 mois, et un couple de connaissances sur le territoire.
Moi chargé de projet eau/assainissement, elle chargée de projet énergie et développement durable, aimant la mer, le soleil, les ballades, le surf, la chasse sous-marine, la mer, la mer, et la mer.

Le boulot :
Pour moi, en 4 jours, à la reportage style Capital (ouuuuuh, j’en entends déjà crier !!!). J’avais postulé et rencontré sur Perpignan la directrice de mon BE en vacances, mais sans proposition à l’époque. 2 mails quelques jours avant de partir, 2 entretiens, 2 propositions de CDI. Irréaliste, ou plus exactement, au bon moment et au bon endroit, comme tout coup de chance.
Pour ma douce, en 7 mois. L’attente fut longue, la vie quotidienne difficile, avec tous les mauvais côtés que cela comporte : ne rien faire, difficile d’occuper ses journées, être de mauvaise humeur, penser à sa famille...
Par contre, il est faux de dire qu’on se la coule douce ici !!! En tout cas, pour nous, le rythme de boulot n’a pas changé, c'est-à-dire : dur dur… Les RTT me manquent !!!
Même ma douce qui est fonctionnaire fait des heures pas possible… Si si, j’vous jure, ça existe ! :lol:
Bilan :
Quand on débarque sans boulot, plus que des compétences (même si cela peut faciliter grandement les choses !!), c’est une bonne dose de confiance et de la patience qu’il faut, et surtout pouvoir financièrement se le permettre.

Le logement :
Un stress en arrivant, me demandez pas pourquoi. On avait 10 jours d’AJ, pas un de plus, pour trouver une collocation. Pour nous la collocation, c’est un choix financier, mais surtout un choix social, pour rencontrer du monde, se faire des potes, etc.
Par contre, au bout de 6 mois, pour un couple c’est quand même pas la joie la colloc !
Une fois les boulots en poche, on a donc pris un appart Vallée des Colons, F3 duplex dans un immeuble neuf pour 130 000 F/mois sans charge.
Bilan :
Se loger ici, c’est cher, et surtout compliqué quand on a pas de boulot, d’où la solution de collocation, qui peut être vraiment géniale sur plein de points, comme catastrophique (quelques mauvaises expériences racontées ici et là).

La vie sociale :
Ma première préoccupation avant de débarquer ici, vu notre vie sociale débordante qu’on avait en France, et le fait qu’à l’origine, on devait débarquer tout seul.
Le fait de connaître quelqu’un ici à notre arrivée a été indéniablement un énorme avantage, sachant qu’à la base, on ne devait connaître personne ! Ils nous ont bien aidés le premier mois, comme « assistance technique », mais surtout pour les apéros et les rencontres qu’ils nous ont permis de faire, dont Louise notre star locale, qui nous a fait découvrir le bougna de sa mémé en plein milieu d’un squat de Nouméa… :D
La collocation aussi a été un super avantage pour la vie sociale. On est super bien tombés, dans une villa avec un autre couple et un célibataire. Avec leurs potes, ils nous ont fait partager beaucoup de choses, des sorties sur des ilôts, une visite de la mine de Népoui, une fête sur le ponton de la passe de Dumbéa, la création d’un groupe de musique, et j’en passe.
Au niveau du boulot aussi, on a la chance de bosser avec des gens de notre âge, ça facilite les rencontres ! Mais bon, ça c’est pas spécifique à la NC ! C’est d’ailleurs avec ma collègue de bureau que je me suis mis au raid, dont la Transcal.
Par contre, à 99% on se retrouve entre zoreilles. Ben je dirai un peu forcément, vu que les gens qu’on a rencontré ici, ce sont tous des zor : le couple d’amis qui nous a accueillis (marins), les collocs et leurs groupes de potes, les gens avec qui on bosse.
Autre point un peu compliqué, en 1 an on a déjà vu partir 3 potes d’ici, et il y en a d’autres en prévision, dont le couple qui nous a accueilli. Ben oui, ici ça va et ça vient facilement, et c’est jamais agréable de voir partir des gens avec lesquels on a tissé des liens. Je sais pas si c’est vrai, mais ça serait une des raisons pour lesquelles les gens d’ici ne se lient pas trop avec les zor fraîchement débarqués…
Bilan :
La NC c’est super joli itou itou, mais profiter tout seul de ces plaisirs, ben ça doit pas être marrant… C’est pas tout d’être ouvert, faut aussi avoir ou se donner la chance et l’occasion de rencontrer des gens, et le feeling aidant, ça permet de faire de belles rencontres… je suppose que c’est ce qu’il se passe au BDM, et ça c’est vraiment une belle occasion !!! À ce sujet, on aura plaisir à revoir certaines bouilles et à en découvrir d’autres, on se repointera bien un de ses 4 à ce rendez-vous inconditionnel des fans des happy hour… :D

Loin de la famille :
Ah ça… De mon côté, issu d’une famille de baroudeur (mes parents s’installent dans quelques jours en Indonésie !!), ça a été une joie quand ils ont appris notre départ. On peut pas vraiment en dire de même du côté de ma douce ! Ils l’acceptent, mais avec tristesse.
De notre côté, pour l’instant, ça pèse de temps en temps, plus pour mes parents qui se font vieux que pour la flopée de nièces et neveux que je ne vois pas grandir.
Bilan :
Voilà un côté compliqué de l’expatriation ! C’est vrai que ça peut nous rendre triste, mais pas au point de nous faire regretter notre choix. Par contre, si un jour il doit arriver malheur, là on appréhende parfois un peu… Ca pourrait être un (le seul ?) motif de retour au bercail…

Les mauvais côtés du Caillou :
Je dirais d’abord la cherté de la vie. Le logement, la nourriture, internet, l’électricité, c’est pas un mythe, c’est vraiment dément !
Ensuite, une certaine tension sociale. Tension est un bien grand mot, c’est tout sauf quotidien ! 2 anecdotes personnelles en 1 an... Mais bon, comme de partout, pas de généralités à faire, il y a des cons de partout, mais ça fait bizarre de pas se sentir « aimé ».
Sauf si vous venez de la campagne (sans moquerie aucune, ma douce vient du fin fond de la Lozère…:lol: ), vous n’aurez pas vraiment plus de « tension » que dans les villes françaises.
On suppose également qu’à l’approche de 2014, il y ait des chances pour que ça n’aille pas dans le bon sens...

Les beautés du Caillou :
Alors là !!! Mais alors là !! Que de coins sympas, magnifiques ici ! On pourrait faire une liste non exhaustive, mais ça serait compliqué :D
Nos principaux coups de cœur : plage de Mwara à Thio, Poé, le Phare Amédée, les ilôts, la côte Est, l’île des Pins, le camping de Netcha, le Parc de la Rivière Bleue, le Parc des Grandes Fougères, le Grand Sud en général, les trous bleus de Yaté… oui, bon, en fait tous les endroits qu’on a fait depuis qu’on est là !!! Et encore, il nous manque les Loyautés, la pointe Nord de l’île, etc. etc. et tous les trips à faire dans le « coin » : Vanuatu, Nouvelle Zélande, Australie, etc. (oui, bon, c’est pas la NC, ça, mais ça fait parti des avantages d’être ici !!)
On avait jamais trop fait de camping avant de débarquer ici, mais là on est fan ! Une tente, une grille pour les grillades, une bâche pour la pluie, une natte, une machette pour le bois, les PMT, le fusil de chasse pour ramener à manger, la glacière pleine de One, et la Hyundai Getz, ben avec ça t’es le roi du pétrole !
Bilan :
Ben faut vraiment être difficile pour ne pas apprécier ce que le Caillou peut offrir… enfin, sauf si on aime uniquement la neige et la haute montagne ! La plupart des sites sont accessibles quelque soit son budget, hors Loyauté, Île des Pins. Peut-on s’en lasser ? Baaah, c’est comme de partout où qu’on soit dans le monde, ça, une fois qu’on a fait le tour autour du lieu où l’on vit. Mais là j’avoue au bout d’un an que j’aurai du mal à me lasser de tout ça !!


Bon, je sais pas si j'ai pensé à tout, je complèterai au pire.
Difficile de résumer complètement ses impressions, mais vous en avez quand même là un bon aperçu!

:top: génial ce bilan!
Typhaineeteric avaient aussi posté le leur il ya a quelques temps, ja vais fouiner pour mettre le lien...
Quand à nous, he bah...pas très courageuse pour poster le bilan et puis un peu prématuré..quoi que, on arrive doucement à l'année passée ici aussi......pff ça passe vite!

Ceci étant, même si nos situations diffèrent, je crois que l'on se retrouve un peu tous dans ton bilan!

j'ai retrouvé le bilan de mes amis, le voici, un de plus qui peut donner une petite idée aux futurs expat..

TiphainEric :

UN TEMOIGNAGE TRES TRES PERSO DE +, rentrer en France, ba pourquoi ?

Nous sommes arrivés sur le caillou en janvier 2010 avec l'intention de nous installer pour le + longtemps possible, à la campagne (évidement pour nous),au Mont-Dore à 40klm de Nouméa, ou presque tout, y est concentré (boutique,entreprise,métropolitains).La grande ville quoi.

BESOIN DE CHANGEMENT,meme si nous étions trés heureux.
Notre priorité était le bon choix des écoles, nous aviserons dans quelques années, selon les etudes que ferons nos 2 enfants, qui, de bon élèves sont, ici, devenus trés bon élèves,une bonne chose pour leur moral qui est au beau fixe ( mon fil en 6e, va au college de Plum en car). Beaucoups, vont étudier seul en métropole (ici on dit "en France"),après ils reviennent, ou pas!(pensez-y).

Partir, demande des motivations sérieuses, de la réflexion, de l'organisation et certains sacrifices(surtout affectifs).Pour moi, il était hors de question de bouger à 500 klm.

Grands bricoleurs, nous avons tout apporté, les perceuses, les échelles, les établis, les machines à coudre, les meubles, les livres,les jouets et les couettes, bref tout nos objets et outils perso, soit un containeur de 40 pied, blindé avec les copains jusqu'au plafond (en 2H45,ouf).
je n'étais pas du tout prête à  abandonner mes affaires, choix trés personnel, certains arrivent avec trés peu de choses.

Nous avons vendu notre maison de village en essonne, avant de partir, et en achetons une nouvelle ici + grande, entièrement à rénover bien sur avec dans le jardin: bananes, mangues, litchis,énormes pamplemousses, citrons, pommes- lianes,superbe flamboyant et futur potager...(prets bancaires difficiles a obtenir)

Par contre, pour la nourriture, les voitures, les fringues, les sorties,les transports etc, je n'éprouve absolument aucun manque? Serais-je la seule? Nous arrivons de région parisienne pleine de moches zones industrielles. Sont déja trop bien implantés sur le caillou à mon gout: carrefour, casino, mac donald, okaidi, gémo, jouet club, super sport, mr bricolage, ducati et plein plein d'autres encore, tous à Nouméa ou dans la zone industriel crado de ducos, berk, mais bien pratique quand meme!

J'écrit cela pour rassurer certains, si vous en voulez encore, ouvrez les pages jaunes Calédoniennes,personnellement, je n'en demandais pas tant.
Le nutella est rare, mais le coca,la biere et les pique-up sont légion ici. Canal sat(plus jamais pour nous) est présent 70 euros par mois comme l'abonnement au serveur internet. Il y a pleins de portables partout, meme dans les poches des mome, comme en France, dis donc!
A ce sujet prenez garde,nous avons dépensé des fortunes en courriers recommandés et perdu beaucoup de cheveux arrachés de colere pour réussir à nous désabonné avec tout les justificatifs exigés aux abonnements de portables, satellite et serveur internet en France.Ils sont tous hyper malhonnêtes,pour rester correcte. C'est pour moi, le point le + négatif de notre déménagement. Je vous conseil de tout arreter avant de partir et bon courage.

Bien sur,ici, un retroviseur de voiture cassé et pas en stock, il faut attendre qu'il arrive, et cela peux prendre quelques mois.
Aucun regrets pour nous, beaucoup de projets, de nouveaux copains, du boulot (pour acheter a mangé, mais aussi un petit bateau, des kayaks ), de futurs rencontres de toutes origines j'espère,des baignades,des piques-niques tout les w-e, des apéros sur le pouce, des coups de fete, des coups de peches à venir, des randos d'enfer dérriere la maison, la mer et les palmiers partout, du nouveau quoi!

Certains restent définitivement, d'autre repartent, toutes les expériences sont trés personnelles et trés variées.
Il faut savoir ce documenter prendre du recul et ne pas croire tout ce que l'on peut lire, rester septique, motivé, tolérant, ouvert et prévoir un bon budget d'installation.
Nous avons pris 2 mois de vacances en arrivant et payé 6 mois de loyer d'avance(n'ayant pas contrat de travail), à 145 000 francs divisés par 120, soit 1208 euros par mois pour un F5 de 130m2 avec 1500m2 de jardin arboré. C'est + cher en ville bien sur.

Tout n'est pas rose bien sure, mais je trouve les gens ouverts et serviables.
Pour moi,l'insécurité est surtout restée dans certains quartiers de France, malheureusement les ghettos se construisent ici aussi!
Nous construirons un bungalow pour accueillir tout nos copains et famille en visite, qui je l'espere, viendront nombreux.

En conclusion,actuellement, notre bonheur est sous les palmiers,a la campagne,en bord de mer.
Notre retour n'est pas du tout à l'ordre du jour, pour les vacances, nous préférons la nouvelle-Zélande et L'Australie, projets à confirmer dans quelques années?
Je retourne coudre ma future collection sur la térrasse(avec les moustiques)et vous souhaite une bonne journée ensoleillée.
Ici, le mot d'ordre est cool-cool, mais faut bosser quand meme!

Oui oui! L'idée m'est venue en relisant ce post!! :D
Bon faut pas se sentir obligé de publier un roman non plus :lol: c'est juste que pour une fois je m'emmerdais au taf... ou plutôt pas l'envie de bosser!!! :lol:

L'avantage, c'est de voir un panel de sentiments vis-à-vis de la NC, et de voir que tout n'est pas rose, ni noir, ni blanc d'ailleurs!

À vos claviers!!

Merci à vous pour ces bilans ! c'est toujours  agréable de vous lire et d'apprécier tout ce que vous avez réalisé, subi, apprécié, moins aimé lors de ce périple au bout du monde !

bien évidemment chaque histoire est personnelle et ne vaut que pour celui qui l'a vit...le contexte de chaque expatriation variant d'un individu à l'autre selon le fait d'avoir ou non du travail à l'arrivée, d'avoir ou non des enfants, de venir seul, l'importance des économies, le mode de vie, de pensée...mais en tout cas quoi qu'il en soit merci !

Merci et Bravo Niakbow pour ton témoignage :one

Bonsoir à tous,
Merci pour vos "bilans". Ces retours d'expérience apportent réellement un plus au forum. Si d'autres intervenants peuvent prendre le temps d'apporter les leurs, ce sera parfait!! Cette demarche de synthèse me parait particulièrement constructive. Encore bravo!
Toujours dans notre démarche d'évaluation d'une installation sur le caillou, nous souhaiterions quelques précisions supplémentaires: Champagne à rempli un container, notamment avec de l'outillage; était ce une bonne option financière?
Autre question concernant l'immobilier; j'observe les annonces avec assiduité et commence à avoir une idée du fonctionnement du marché; cependant j'aimerai connaître les pratiques en matière de commissions. Existe-t-il un barème degressif des commissions comme en métropôle? Quelle est la marge de négociation usuelle, hors commission de l'agence?
Merci de vos réponses et à bientôt sur le forum.
Tata.

Ola ! Franchement de rien ;)
Simple précision, knacki, tu devrais plutôt ouvrir un nouveau sujet spécifique à tes questions ! ;)

Néanmoins, ça me permet de compléter :

Container :
Une fois la décision prise de rester, on a pris la décision de faire venir une partie de nos meubles. De retour pour 2 semaines en avril (histoire d’utiliser le billet retour), on s’est organisé à la va-vite pour mettre en location l’appart, et organiser un peu à l’arrache il faut le dire notre container.
En fait, les meubles qu’on avait en métropole étaient pour la plupart récents voire neufs, donc plutôt que de tout vendre (brader serait plus juste) en 2 semaines, on a préféré l’option container, qui nous évitait aussi de tout racheter sur le Caillou.
Pour 3500 € avec 10 m³ en container de groupage avec CODI, avec emballage des colis et livraison à domicile à Nouméa, on a pu prendre : frigo (taille moyenne), congélateur (petit), lave-linge, canapé 3 places, banquette 3 places, sommier + matelas 160, table, 6 (grosses) chaises, une table basse, 2 cartons de broutilles.
Pour tout ce qui est ustensile de cuisine, on avait profité du container d’un couple d’amis venu s’installer ici, soit 4 cartons + 2 vélos.
Par contre, on ne compte bien évidemment pas ramener tout ça si on doit partir, donc si le cas se présente, on revendra je pense tout ici.
Avec le recul, pour cette somme, je pense qu’on aurait pu racheter la plupart des choses qu’on a amené, de même qualité peut-être pas, mais bon… Ca nous emmerdait vraiment de demander à la famille ou amis de nous vendre nos trucs en notre absence, ou de laisser « moisir » nos affaires dans notre garage (que nous n’avons pas loué).

Le marché de l’occasion :
Simple conseil : soyez super réactif !!!
Ici, et en ce moment peut-être, dès qu’un truc en occasion vous plait, ne tardez pas !
On a raté 3 voitures tout ça parce qu’on avait mis 24 h à rappeler le vendeur !!
Pour tout ce qui est meuble, électroménager, etc, on peut vraiment faire de super affaires en occasion, faut guetter les annonces tous les jours, être les premiers à visiter, et réfléchir pas plus d’une heure !!! Bon, ptêt que j’exagère un tout petit peu ;)
Des amis viennent d’acheter un canapé d’angle état neuf et de taille astronomique pour 70000 F par exemple. L’annonce est sortie à 8.00, ils ont appris par la vendeuse qu’une visite avait lieu à 18.00, ils se sont pointés à 17.30…

Merci pour ta réponse; elle correspond à mes attentes et me parait un bon complément à ton "bilan". A plus, sur le forum!

Bon allez, il ne faut pas que ce post parte aux oubliettes car il a son importance! Donc, je fais un effort, Niakbow et tente un petit bilan...mais vu que tu as presque tout dit car on se retrouve tous dans tes propos, je vais aborder ce sujet en parlant aussi du pré-départ...

Nous sommes arrivés en janvier 2010 après un an de préparatifs:
- Epreuve n°1: annonce du départ aux enfants à l'époque agés de 12, 14 et 16 ans, GROSSE EPREUVE! Ils nous ont fait veritablement "la gueule" pendant de longs mois avec des "non, j'irai pas", "vous nous imposez votre choix, vous vous moquez de ce qu'on ressent, c'est pas normal", "c'est pas parceque vous êtes les parents que vous pouvez tout vous permettre", "je vais habiter chez papi et mami", "là bas, y'a rien, c'est perdu", "le soleil, on s'en fou, ce qu'on veut, c'est garder nos copains" et j'en passe des pires et des meilleurs...
Bon autant le dire: nuits blanches garanties, culpabilité en alerte rouge ecarlate assurée, là on se dit...pas facile d'être parents jusqu'au jour où, ça suffit... on arrive enfin à prendre un peu de recul, on ne les écoute plus, ne les rassure plus car nous sommes saturés. En effet, c'est notre choix et encore heureux qu'on ne leur a pas demandé leur avis, sinon, on serait resté bien tranquillement dans notre jolie petite vie bien rassurante!

- Epreuve n°2 : annonce du départ aux proches....pfff, re-grosse épreuve! larmes pendant un an durant chaque retrouvailles pour certains proches(enfin, certaines)
"vous allez nous manquer, comment on va faire sans vous, mais c'est formidable pour vous, on le sait mais on ne peut s'empêcher d'être tristes..."
Et les fêtes de fin d'année, durs moments puisqu'on décollait début janvier...

-Epreuve n°3: l'organisation du départ à proprement dite. Tout penser: déménagement, containeur, qu'est ce qu'on emmene? inscriptions écoles, radiations écoles, impôts, assurances, electricité, gaz, telephone... dossiers medicaux, vendre les voitures et la maison, qu'est-ce qu'on fait de la maison?! et du chien, du lapin, de la tortue? Trouver les billets au meilleur tarif, et puis tient si on en profitait pour s'offrir un stop au Japon? allez, hop, un truc de plus à organiser...
Zut, les passeports, bon dieu, les passeports à refaire! ouf, pas de panique, on est dans les temps...

-Epreuve n°4: Le départ...ha le départ et tous nos potes et quelques proches qui passent à tour de rôle jusqu'au matin, sans parler des coups de fils, des sms, certe que des bonnes intentions qui nous ont veritablement touchés, ça c'est certain, mais faut nous laisser partir maintenant, hein...soyez sympas...
Et puis, ça y'est c'est le moment de fermer la maison....pfff, 10 ans qu'on la retape et qu'elle est enfin terminée...10 ans que les enfants y grandissent, bref, un coup de clés sur 10 ans de notre vie, et là gros relachement, les nerfs lâchent, normal, à force de se contenir pour ne pas flancher devant les enfants, fallait s'y attendre...et là, 3 paires d'yeux ecarquillés, bah pourqoui tu es dans cet état maman? Allez, viens, tu verras ça va être super...heu, arrêt sur image, je ne comprend plus là, ce sont eux qui me rassurent...premiere victoire?...

Et puis ensuite, nous voici à l'éaroport avec nos quasi 30 à 40 kg de baggages chacun...ouf, hôtesse sympa, pas de surplus facturés...sensation étrange, on est entre deux eaux...
Décollage pour Tokyo et 10 jours fabuleux au Japon.

Et puis enfin, nous voici à Nouméa le 19 janvier, le conatineur nous attend mais la maison n'est pas prête, du coups une semaine à l'hôtel très appréciée, les vacances continuent...

Finit les épreuves?...pas tout à fait, une nouvelle adaptation commence, on emmenage, on decartonne, on a chaud, on ne connait quasiement personne, plus de repères, démarches administratives, les enfants tournent en rond car vacances scolaires et ils ne connaissent personne...mari très pris par le boulot, je me sens un peu seule pour le coups...
ET puis, les choses avancent, on sort de sa coquille, les cours reprennent, les enfants commencent à connaître du monde, les activités reprennent.
Les enfants ont tout de même un peu de mal, ils sont aussi un peu perdus...l'aîné a même fait un calendrier sur lequel il coche les jours qui le séparent de son retour en métrople pour les vacances en decembre...gloups...

Et maintenant, au bout de bientôt 9 mois?
L'aîné a fichu son calendrier à la poubelle et ne veut plus rentrer en métropole sauf pour les vacances, hors de question pour lui de retourner vivre là bas.
Nous avons redéménagé, nous rapprochant ainsi du centre et des établissements scolaires, du coups, tout le monde y trouve son compte, les potes de chacun y ont trouvé leur place!

On s'est acheté un bateau à moteur, quel plaisir! Kite surf, wake board, planche à voile, équitations sont les principales
occupations..dur dur!
Sinon, pour le reste, adaptation à la vie locale, etc..
on a le même sentiment que Niakbow, rien à ajouter!

Pour rien au monde, on ne rentrerai!!!

En fait, c'est trop bon ce genre de récit!! :thanks:

Une autre, une autre!!! :lol:

Malheureusement je n'ai rien à dire puisque je n'y suis pas encore mais je pense que tu as eu raison champagne de décrire l'avant arrivée et là je m'y retrouve à 100 % hormis pour les enfants n'en ayant pas...notre départ approche : moins d'un mois...on commence à réunir et voir la familles, les amis, et c'est dur...les larmes montent vite...on déménage la semaine prochaine, donc dans les cartons...l'appart se vide cela fait très bizarre...certes ce n'est qu'une location mais on y a vécu...une page se tourne...

concernant les sentiments bizarre bizarre : en ce moment je suis à la fois dans le stress, la panique de se dire  faut faire tous les cartons, être clean avec toutes les administrations, impots, sécu, mutuelle, résiliation...

qu'est ce qu'on emmène avec nous dans les valises ? qu'emmène t'on dans le container ?

et puis les doutes aussi est ce le bon choix, n'est ce pas une folie (un peu tard d'y penser puisque le choix est fait...) mais je pense que tant qu'on aura pas décollé je continuerai de stresser, de m'inquiéter, d'avoir ces mix d'angoisses de stress...

mais aussi paradoxalement envie que tout soit fini, d'y être...ca voudra dire que toute la paerasse, les cartions,les aux revoirs seront passés...envie enfin de voir ce qui s'y passe au BDM !

donc comme vous le constatez à la fois de la peur, de la hâte, du stress, ...et aussi bcp de tristesse quant à dire au revoir à ceux qu'on aime...dimanche grosse épreuve car toute la famille sera réunie et elle ne l'a jamais été autant...des gens que je ne reverrai sans doute pas souvent mais bon...

voilà pour ma part, certes cela ne rentre pas complètement dans le sujet du post mais cela n'est que la 1ere partie !!!!!!!!

sympatique les petits bilan comme ça.
Donc---------->globalement positif :cool:

Faudrait mettre ce sujet en post It :)

On suppose également qu’à l’approche de 2014, il y ait des chances pour que ça n’aille pas dans le bon sens...
Pourquoi tu dis cela?

Super sujet (utile à tout point de vue).
Merci à Niakbow et Champagne.

C'est à la fois rassurant de voir qu'il est difficile pour tout le monde de partir et effrayant pour les semaines qu'il nous reste à vivre avant notre arrivée.

Allez, hauts les cœurs !

Maxime.

Super! Merci pour vos bilans, c'est apaisant de se retrouver dans vos phrases... Apaisant car en pleine phase d'annonce aux proches pour ma part, et pas facile entre ceux qui sont heureux pour toi et ceux qui te mette dans le doute d'une réelle "bonne décision".

Champagne, dans le bilan de tes amis, ils écrivent: "Besoin d'évasion alors qu'on étaient très heureux",c'est exactement ce que je ressens, mais tellement difficile à faire comprendre aux gens qu'on aime...

Pour moi le mois d'Avril est encore loin, encore beaucoup de chemin à faire, mais tellement proche à la fois.

Vos commentaires redonnent confiance à ceux qui veulent se lancer dans cette aventure!
Merci :)

Hier c'etait mon anniversaire Calédonien ;) 1 an pile poil
j'avoue qu'au début j'ai quand même eu quelques mois d'adaptation mais au final aujourd'hui faudrait pas me dire que demain je retourne en "Fronce" HORS DE QUESTION ! quoiqu'il arrive je reste dans le Pacific Sud :D
Bilan court mais suffisant :cool:

cyberange :

Bilan court mais suffisant :cool:

:lol: Personne n'a demandé d'écrire un roman!!!
Ca c'est du bilan !! Court, concis, l'essentiel, quoi!

:D yep !

J'ai vraiment très envie de partie en Nouvelle Calédonie, mais c'est sur que sa demande beaucoup de courage ! et vos bilans me confortent dans le choix d'un nouveau départ là-bas ! Merci beaucoup !

Bonjour, je viens de lire votre message de votre expérience 1 année aprés,j'envisage pour la retraite de partir sur la NC.
je regarde , je me renseigne , je suis allée à St Martin cet hiver et comme toutes les iles je pense la vie ,le logement est onéreux, mais bon si la NC à moins de soucis au niveau sécurité c'est important pour moi. Je pense dans un premier temps y aller 2 mois.
je vous souhaite une bonne année, bonne chance pour la suite.

Cordialement.


Nikki

salut ,
notre histoire est un peu similaire ,
on débarque fin janv pour 6 mois 1 an avec mon copain , pour trouver du boulot , on est de jeunes dentistes)
On a une petite question , est ce que tu sais si il faut un telephone biband ? triband ? quadri band ?
parcque je dois m'acheter un portable avnt de partir,
peut etre à bientot
Peggy

peglb :

salut ,
notre histoire est un peu similaire ,
on débarque fin janv pour 6 mois 1 an avec mon copain , pour trouver du boulot , on est de jeunes dentistes)
On a une petite question , est ce que tu sais si il faut un telephone biband ? triband ? quadri band ?
parcque je dois m'acheter un portable avnt de partir,
peut etre à bientot
Peggy

Bonjour Bonsoir Peggy,

Pour le bi-bande je ne sais pas, mais mon portable tri-bande ramené de métropole fonctionne ici !
Bon préparatif !

Bonjour à tous,
merci pour vos bilans, notamment champagne car j'ai le meme souci avec de ma fille de 11 ans qui ne veut pas partir (mon mari sera en Nc vers avril et nous le rejoindrons en septembre)
j'avais deja à l'idée de c'étaient nous les parents qui devions prendre les decisions cela me conforte
Je lui ai d'ailleurs fait lire le message.
A bientot sur le caillou alors!

sympa ton message et le résumé de tes sensations et sentiments . On débarque de metro depuis octobre  pour monter une affaire qui commence à décoller ...pas facile beaucoup de portes aprés nous avoir écouté se sont fermées ..mais bon on y arrivera
Bonne route peu être un de c4

Bonjour à tous,

et merci pour vos témoignages.

Nous envisageons de partir sur la NC, comme formateurs indépendants. Mon mari dans le domaine industriel ( maintenance, méca, sécurité) et moi dans le tertiaire ( banques, administrations) pour le management et la gestion d'équipes.

Avez-vous le sentiment qu'il existe des besoins en formation professionnelle en NC ?

Bien à vous et meilleurs voeux pour 2011,
Béa

voici un petit complément à mon bilan...
nous l'avions promis à la famille, nous sommes rentrés en métropole pour les fêtes, chouettes retrouvailles et bons moments. Cependant, très rapidement une furieuse envie de rentrer nous a gagné, idem pour nos ados, mêmes s'ils étaient ravis de revoir leurs potes et qu'ils ont passé un super séjour.
Donc franchement, Valoch et tous ceux qui s'inquiètent pour leurs enfants, soyez rassurés car à moins de détester la mer, le soleil, la vie au grand air et j'en passe, ces derniers s'adapteront avant que vous ayez le temps de dire ouf!

Bonjour Champagne,
Merci pour tes infos et tes conseils qui me semblent très judicieux et pertinents !
Ca va beaucoup mieux depuis début janvier avec les enfants, car mon fils trouve que c'est " trop " d'avoir cinq mois de vacances ! et ma fille est ravie depuis qu'elle sait qu'il y a des chevaux partout sur l'île.
En attendant nous avons déjà commencé le tri, le rangement, les ventes d'objets et de meubles etc.....
Halte à la consommation !
A bientôt sans doute.
Val

hé bien bons préparatifs!
Par contre, quand tu dis que ton fils est ravi à l'idée d'avoir 5 mois de vacances c'est que visiblement, vous ne comptez pas réinscrire vos enfants en septembre...et là, très honnêtement, mauvaise idée... Les établissements sont habitués à accueillir des enfants en sept, bien sur, vu qu'il reste un trimestre ici,  ils recommencent le niveau dans lequel ils étaient en métropole mais d'avis général, c'est surtout un fabuleux moyen de s'insérer socialement. Il y a pas mal de discussions sur les écoles, je pense qu'il y a quelques retour d'expériences à ce sujet (il faut fouiller dans le moteur de recherche en haut à droite).
Mais bon, c'est juste mon ressenti. Quoi qu'il en soit, je suis heureuse de voir que tout le monde semble heureux de partir et oui, rassure ta fille, c'est le grand bonheur ici pour ceux qui aiment les chevaux! Ma fille est une mordue et son plaisir d'en pratiquer ici est incomparable avec celui qu'elle éprouvait en métropole!
;)

Bonjour,

oui c'était un argument de départ mais évidemment qu'ils vont finir l'année scolaire en Nc de façon très cool c'est ce que je voulais dire.
D'ailleurs ils ont eux même proposé de s'inscrire au collège pour se faire des copains et je t'avoue que les avoir tous les deux sur le dos pendant cinq mois, ouille ! même si on les adore nos mômes !
Concernant le cheval peut être vais je m'y mettre  aussi !
Merci à bientôt
Val

.........à 44 jours de l'arrivée à Nouméa , si Dieu veut comme on dit chez moi , Incha'Allah !
je lis avec joie vos bilans !

en effet, vous avez l'air, globalement ,d'avoir fait le bon choix : ça rassure !

pour ma part, je débarque sans mes enfants : ils sont grands , mais j'ai encore quelques bonnes années de boulot devant moi , je suis "prise en charge" par une amie à l'arrivée , un stress en moins
mais je pense, quoi qu'il arrive , ne jamais avoir de regrets de quitter Paris où je vis depuis ....8 ans déjà !
Vos conseils sont précieux et judicieux
Vos ressentis m'ont permis de ne pas "fantasmer" mais de me dire que JE FAIS BIEN DE QUITTER L'HEXAGONE

Merci encore .......J'ARRIVE !!!  ;)

Bonjour tout le monde!

C'est déjà dit plein de fois mais j'en remets une couche : ça fait beaucoup de bien de lire vos bilans!!! Merci particulièrement à Champagne et Niakbow. Se reconnaitre dans toutes ces phases et ces émotions diverses et pouvoir se dire "finalement c'est pas de ma faute si j'ai un peu de mal, c'est normal..." moins culpabiliser de ne pas s'adapter aussi vite et facilement qu'on l'a cru..
Donc c'est rassurant :)

Mais oui, c'est tout à fait normal, on ne s'adapte pas à un nouveau mode de vie par un simple claquement de doigts.
Tes repères vont se matérialiser petit à petit, tu vas passer par des moments de doutes, plus ou moins difficiles à gérer mais franchement c'est une belle remise en question!
Par contre, il faut aller de l'avant, rencontrer du monde, la vie sociale a son importance ici donc il ne faut aucun à priori sur qui ou quoi que ce soit.
Viens nous voir lors du café comme te l'a suggéré O2là si l'apéro te fait peu peur, on est rarement plus de 4 ou 5 le vendredi matin, et comme c'est tôt, tu as peut-être le temps de passer avant de bosser?(on y est vers 7h15)

Merci Champagne :)
oui c'est une bonne idée de commencer par le petit café du vendredi matin :p surtout que je ne bosse pas encore...je tenterai d'y être la semaine prochaine!
Bon dimanche!

ça y est j'ai fini j'ai tout lu et sincèrement ............. MERCI c'est super vos bilans sont vraiment bien décrit j'avais l'impression d'y être :D

pour ma part je suis encore dans l'attente d'une réponse favorable pour un post pour mon cher et tendre mais de vous lire fait de l'attente ........... plus attendu ;)

au plaisir et encore d'autre lecture merci  :D

A 5  mois du départ, de vous lire me rassure sur ces sentiments ultra partagés qui peuvent m'envahir d'une minute à l'autre...
Je pars seule pour ma part, sans promesses d'embauches mais avec des amis qui me logent, un diplôme de sage-femme et une furieuse envie de grand air, de grand bleu...
La famille et les amis ne comprennent pas, ceux qui pleurent, ceux qui sont contents pour moi, ceux qui ne me prennent pas au sérieux.. Dur dur de gérér ça toute seule mais j'ai bon espoir d'élargir rapidement mon cercle de connaissances grâce à celles que j'ai déjà pu rencontrer lors de mon passage l'hiver dernier..
Un container? Pas sûre, trop cher et besoin de presque rien.. Des économies à mort depuis déjà de nombreux mois.
merci pour tous vos témoignages, et rdv début novembre à l'apéro du mercredi! Ici j'avais les MCP : "mardi c'est permis" un concept bien sympa en perspective au bout du monde!
Au plaisir de vous lire bientôt!
Tata

je te souhaite de bons préparatifs, et bonne acclimatation en nouvelle calédonie:D

Merci Themaxyo,
et pour toi c'en est où alors? des réponses? une date?
Bon courage et plein de bonheur en perspective alors

pfff toujours rien ils ont dit 15j et ça fera 2 semaines demain alors patience, en plus avec le pont de la semaine dernière ça à un peu ralentit, mais bon mon mari continue d'y croire et de regarder le journal de la nouvelle Calédonie !!!

patience n'est pas vraiment une des premières qualité de la femme lol

Nouvelle discussion