Close

J'ai quitté Madagascar

Je commence ce fil, car je trouve qu'il existe de tas de discussions sur le fait de venir et de vivre à Madagascar, mais rarement sur les raisons pour lesquelles on quitte Madagascar.

J'ai une longue expérience d'expatrié. Depuis bientôt 25 ans, je vis essentiellement hors de mon pays, la Belgique. J'ai vécu dans d'autres pays européens, en Afrique et en Asie. Madagascar, où je suis resté un an, est probablement l'endroit où je n'aurais pas dû aller. Evidemment, ma destination, Nosy Be, est probablement la raison de ce mécontentement, mais accompagné de mon fils, légèrement handicapé, je ne pouvais pas me permettre de changer de lieu facilement.

Je gagne ma vie au travers d'Internet, donc je gagne assez pour vivre à peu près n'importe où dans un pays en voie développement ou émergent. La différence est, dans mon cas, très importante. Un pays en voie de développement, comme l'est Madagascar, est une véritable catastrophe en matière d'Internet, la pire connexion, que je n'ai jamais rencontrée. Une connexion, dite pro, se situe entre 0,2 MBits et 1,2 MBits quand tout va bien et s'il ne pleut pas, donc plutôt du 0,5 Mbits de moyenne à l'international. Ne surtout pas se fier aux compagnies qui vantent des vitesses de 6 MBits, ça ne concerne que la vitesse intra-Madagascar ! Ce qui à mon sens est une publicité largement mensongère et qui a contribué beaucoup à mon départ puisque Internet est mon métier. J'ai eu beau dire être prêt à payer plus que mon abonnement (déjà 75 euros !)  pour avoir une connexion plus rapide et plus fiable. Rien n'y fit et ce sans compter les coupures de courant intempestives.

Le second point est l'infrastructure médicale. Si l'on ne dispose pas d'un capital santé ou d'un capital financier suffisant pour répondre à toutes les éventualités, il est à mes yeux dangereux de vivre à Madagascar. A Nosy Be, en un an, je n'ai pas vu un seul médecin ou dentiste. Mon entourage local me déconseillait fortement par exemple de me rendre chez un dentiste, si je ne voulais pas sentir l'odeur des autres patients sur les instruments des dentistes de l'île, où si je ne voulais pas avoir un piqûre digne d'un zébu, remède le plus facilement pratiqué. Mon entourage local, lui s'y rendait régulièrement, à mes frais, mais rarement avec un résultat. Ayant besoin de soins médicaux, notamment pour un oeil, ce même entourage local, m'a plutôt conseillé de quitter le pays si je ne voulais pas risquer mon oeil.

La troisième raison est l'économie en général. Elle affecte tout le reste. Moi, qui ai toujours eu l'habitude de visiter la région dans laquelle je me rendais, je n'ai quasi pas bougé de chez moi en un an à Nosy Be. Je comprends le touriste qui vient profiter des plages pendant une ou deux semaines, mais y vivre, a vraiment été pour moi, assez difficile. Il n'y a rien à faire à Nosy Be, en tous cas, rien dans les budgets que j'ai l'habitude de payer. Tout ce qui est destiné aux touristes ou aux résidents est particulièrement cher, dans la mesure où l'on trouve cette activité ou ces loisirs, car ils sont plutôt rares. Il en est de même pour les produits importés. Un autre exemple est le prix du billet d'avion Nosy Be Tana, de 5 à 10x plus cher qu'un vol régional en Asie ou en Europe. J'ai monté une entreprise à Madagascar, mais je suis tout juste parvenu à équilibrer les rentrées et les sorties et à ne dégager aucun bénéfice, ce qui dès lors ne sert pas à grand chose. Les entreprises, comme les particuliers n'ont pas d'argent.

J'ai l'habitude des pays et des gens qui n'ont pas d'argent, mais à Madagascar, j'ai le sentiment que l'on fait vraiment peu de choses pour que cela ne change. Je suis donc retourné aux Philippines, dans une ville appelée Agoo au bord de la mer et des montagnes. La population y vit aussi avec moins d'un euro par jour, mais l'Internet y est démocratique et à 10MBits (3MBits étant le stricte minimum à moins de 20euros/mois), l'infrastructure médicale largement soutenue par l'état y est particulièrement développée et y vivre bien est donc possible, pour un expatrié, à partir de 1000 euros par mois, voire moins. A titre de comparaison, à Nosy Be, nous vivions à 4 adultes + une femme de ménage temps plein, le revenu minimum pour vivre bien à Nosy Be tournait entre 1500 et 2500 euros par mois. Je sais qu'il est possible de vivre avec moins à Madagascar, mais dans quelles conditions.

Je garderai de Madagascar, un seul excellent souvenir, la femme qui a pu m'aider à m'y installer et à y vivre avec mon fils. Un femme d'organisation sur laquelle, j'ai pu compter à chaque instant, et qui, aussi s'est rendue compte comme moi, que rester à Madagascar était pour mon fils et moi, impossible. Dieu sait si je sais reconnaître les personnes qui ont du potentiel, mais à nouveau, ce pays ne sait pas utiliser les profils dont il dispose. Je me suis donc débrouillé pour continuer à la faire travailler pour moi, mais à distance.

Bonjour,

Suite à votre message, j'aimerais apporter une précision.

A Antananarivo, la fibre optique de Telma offre d'excellent débit.
En national, de l'ordre de 40 Mb en download et upload et de l'ordre de 5 - 10 Mb vers l'Europe.

L'ADSL offre des débits corrects en national et vers l'Europe.

Quant aux soins médicaux, il y a des généralistes suffisant sur Tana.
Par contre, pour les soins plus spécifiques (dentaires, interventions chirurgicales) un déplacement sur la réunion ou vers un pays mieux équipé est nécessaire.

Par contre, le cadre général de vie est nettement moins agréable à Tana.

J'ai entendu pareil pour certains endroits Nosy Be, mais Telma ne donnait rien comme information à ce sujet. Je suis un professionnel qui aime s'adresser à des professionnels, mais Telma est, à mes yeux, l'opposé absolu à un service professionnel. Ils ont une agrégation ISO pour leur service client, mais depuis que je leur ai souligné les énormes manquements aux règles ISO, ils ont retiré la mention de leur communication. Pour me démontrer que ma vitesse était correcte, ils ouvraient le débit au maximum avant de se rendre à mon bureau et le refermaient aussitôt la visite terminée et cela s'est produit 4 ou 5 fois. Ce fut vraiment pour moi un cauchemar. Je ne sais pas quel intérêt y-a-t-il, si ce n'est la publicité mensongère, de parler de vitesse au niveau national, alors que 99,9% des sites visités à Madagascar sont situés hors de Madagascar. Et tout cela pour un prix exorbitant ! A 75 euros pour une connexion soit-disant pro chez Telma, offrant du 0,5 Mb de moyenne, en Belgique on offre pour moins cher que ça du 100 Mb. Non, mais comme le souligne mon mail, Telma représente assez bien l'esprit général de Madagascar ; une ouverture sur le monde très chère et très aléatoire où la supercherie a une valeur plus importante que l'économie du pays elle-même.

Effectivement, ils sont très joueurs ;-)

A Tana, pas de soucis.
Par contre, en province, je doute de leur capacité à maintenir un service continu.

Après, Madagascar n'est pas reconnu comme étant la Silicon Valley de l'Océan Indien ...

Bonjour

J ai eu du plaisir a vous  lire; tout d abord pour l orthographe et la clarté.
Un peu comme vous, j ai vecu hors de France ( particulierement au Costa Rica qui  n a rien a envier a Madagascar sur le plan touristique et qui a opté pour ne plus avoir d armée nationale "ce que je recommande ailleurs")
Sinon;   donner  en pature le resultat d une experience non concluante ne se fait que bien peu souvent et je suis heureux de pouvoir lire sur ce blog votre chemin a Madagascar.
Comme vous avez  bourlingué pas mal (25 ans ) vous avez je pense  , acquis ce qu on appelle l intuition et le ressenti social lorsque vous etes en contact d autres personnes.
Ce qui domine  ici est l hypocrisie  a un niveau inégalable et, a mon avis ..toujours........ Constitutionnel!
De ce fait pas grand chose a faire.
Quant a moi , Madagascar est un choix de la periode des annees 50 et  cela induit (age) que je suis arrivé a la fin d un parcours.

Pour la sante...........J habite pres d Ivato et reprendrai l avion des qu un probleme tres "tres" important surviendrait de nouveau.
Internet............. de meme pour moi  le debit augmente apres reclamation   j ai (pratiquement) une ligne directe avec l operateur.  Fastidieux

J ai aussi monté une sociéte  (en regle!!) et il y a beaucoup plus de batons que de roues . Mais cela est .....

Donc   bon vent dans ce nouveau paysage et aussi   tres sympa (+) d avoir laisse les moyens de vivre (par leur travail) a ceux que vous avez côtoyé

PS  ici  l insécurité  limite au maximum les sorties sur Tana  et internet   m aide a garder une culture (pas toujours choisie) et me tenir au courant;     Je ne parle pas de la circulation

Disons que ceux qui repartent de Madagascar le font souvent la queue entre les jambes après avoir perdu beaucoup.

Donc ils ne s'en vantent pas trop, surtout qu'en général à leur arrivée, c'était des "moi je...y'a qu'à...faut qu'on...vous avez rien compris...vous êtes des jaloux..."

Donc on en voit régulièrement débarqué a grand fracas sur la grande île avec des rêves pleins la tête, des étoiles pleins les yeux, et puis d'un coup on se rend compte qu'on ne les voit plus et qu'on entends plus parler d'eux et on ne sait pas trop ce qu'ils sont devenus.

Merci d'avoir commencé ce fil - moi aussi je viens de quitter Madagascar, après 11 ans.

J'avais visité d'autres pays avant de m'émigrer à Madagascar, aussi en Afrique, mais jamais vécu quelquepart comme expatriée. En 2004 j'avais l'impression qu'à Madagascar c'est plus "civilisé" que dans des pays sur le continent africain, où tous mangent avec la main dans un seul bol.

J'étais venue toute seule - à l'âge de plus de 50 ans - et j'avais fondé une compagnie dans un domaine où je n'étais même pas spécialisée (le solaire, mais en plus la production vidéo où j'ai beaucoup d'expérience). La première année fut très difficile, mais après un an j'avais trouvé un jeune homme qui a commencé comme "l'homme pour tout" chez moi (cuisine, nettoyage, jardin), mais à qui j'ai financé une formation d'électricien et plus tard aussi le permis de conduire, cours d'ordinateur, et comme il n'avait jamais pu faire des études, il était comme une éponge et adorait apprendre toutes ces nouvelles choses.

Quant à la connexion internet et la TELMA, je ne peux pas tout à fait confirmer ce que vous écrivez: Vivant à Mahajanga, j'ai pu télécharger des vidéos et grands fichiers sans aucun problème. Que c'est plus cher qu'en Europe est normal, car le prix diminue avec le nombre d'utilisateurs - et à Madagascar peu de gens peuvent se permettre une ligne fixe. Le service (hotline et techniciens) de TELMA est mieux qu'en Europe! Je déteste les hotlines, car ils font attendre les clients pendant des minutes avec une musique horrible, et chaque fois on doit répéter toute son histoire, car c'est chaque fois qn d'autre. Tandis que chez TELMA Madagascar, j'ai toujours été très bien servie et conseillée!

Qu-il y a des coupures de courant et donc aussi d'internet est normal dans un pays en voie de développement - bien que j'avoue que suite à la situation catastrophique de la JIRAMA et le manque total de vision pour un meilleur avenir (avec des Energies Renouvelables) la situation a vraiment empiré ces dernières années.

Situation médicale: Je suis dans la situation heureuse d'avoir une très bonne santé et condition - pendant toutes ces 10 annés, je n'avais même pas d'assurance médicale. Le peu de traitements (à 90% homéopathique - ces médicaments naturels sont excellents) dont j'avais besoin, je les ai payés moi-même. J'avais passé une semaine à l'hôpital pour une infection de staphylococques qu'on a bien traitée. Le palu que j'ai attrapé suite à cette faiblesse a été tout de suite reconnu par une infirmière - si le personnel médical en Afrique connaît qc, c'est le palu!
Par contre, j'avais la chance de ne jamais avoir un accident à Madagascar, et je n'aurais jamais voulu être dans cette situation!

Pour décrire mes expériences dans le pays, je dois séparer très clairement le temps avant et après 2009. Avant j'ai pu réaliser tous mes rêves avec le soutien de mes 3 employés et quelques autres gens et acteurs de mon entourage: partir en brousse pour tourner des films (j'ai vu presque toutes les régions en travaillant), sensibiliser la population sur l'énergie solaire, organiser plusieurs expositions et autres évènements - bref, j'ai vraiment pu m'épanouir pleinement et d'une façon qui n'aurait jamais été possible en Europe. En plus c'est grâce à moi que mes employés ont pu gagner leur vie, ont acquéri beaucoup d'expériences professionnelles et on bénéficié d'une grande stabilité dans leur vie.

Ce qui m'a finalement incitée à partir est la dégradation incessante dans tous les domaines de la vie depuis le "changement inconstitutionnel du pouvoir" en 2009: Déjà nous n'avions aucune commande pendant 8 mois, j'ai payé les salaires et frais sociaux de mes employés de ma poche privée pour ne pas les envoyer dans la rue sans un sou, en 2010 nous étions confrontés à une corruption mafieuse d'un juge d'instruction et dans les années suivantes, la situation politique et économique, mais aussi la mentalité, l'incivisme grandissant (qui est à mon avis une conséquence directe du mauvais exemple donné par les politiciens malagasy) eurent pour conséquence que je pensais de plus en plus souvent à changer de pays.

L'argument final m'avait donné un "redressement fiscal" par une inspecteur du fisc qui voulait avoir 4,000 €, sans jamais vouloir jeter un regard dans notre comptabilité. Et ceci après que le Président nous avait promis une "relance économique"! Finalement c'était une tentative de corruption, et elle a fini par payer très cher sa cupidité.

Je suis partie pour toujours, laissant derrière moi mes 3 employés et une entreprise fermée qui s'etait faite une bonne réputation pendant toutes ces années. Entretemps il y a beaucoup de compagnies qui vendent des systèmes solaires, mais nous étions les pionniers à Mahajanga - les gens ne connaissaient pas du tout cette énergie.

Je suis maintenant sur l'autre côté du monde, en Amérique Centrale où je suis en train de fonder de nouveau une compagnie. Tout est beaucoup mieux organisé ici, le pays produit son électricité à >50% à partir d'Energies Renouvelables, vise à 80% pour cette année et veut vendre de l'électricté à ses voisins l'année prochaine.
Les gens sont responsables et solidaires et ont beaucoup de civisme.

Lisant les nouvelles de Madagascar ces jours, je peux dire que je ne regrette pas d'y avoir passé 11 ans de ma vie, je suis fière d'avoir contribué au développement et j'aime vivre dans un pays en voie de développement - mais mon intuition me dit que je suis partie au bon moment (à temps).

Pour moi le développement doit aller en avant - et pas en arrière. Je suis partie parce que je ne supportais plus cette dégradation permanente et ce manque total de vision vers un avenir meilleur pour la population, non plus la dégradation désastreuse de l'environnement, avec des vastes terrains calcinés en saison sèche.

S'il n'y pas un miracle (qui serait pour moi que les Malagasy se lèvent et crèvent enfin cet abscès d'égoisme, de corruption et d'irresponsabilité de leurs "élus"), ce pays n'aura pas d'avenir. La situation est en train de s'empirer de plus en plus, et aucune sortie du tunnel ne se profile à l'horizon.

Salsera :

Je suis partie pour toujours, laissant derrière moi mes 3 employés et une entreprise fermée qui s'etait faite une bonne réputation pendant toutes ces années.

Je suis triste de lire ça Salsera... à travers votre expérience certain entrepreneur se feront une idée (ou pas) de la situation à Mada   ;) 
Au fil du temps et des échanges sur le forum je vous ais croisé et apprécié virtuellement...
Grâce à vos expériences, nous avons pu réfléchir au bien fondé de notre installation sur l'île, sans le savoir vous avez influencé pour une petite part sur notre décision.
Comme quoi un forum comme Expat peut être utile (ou lourd de conséquence) et qu'il est important de "causer de tout"  ;)  juste savoir avec qui...
Je vous souhaite beaucoup de réussite dans votre nouvelle vie.

Laurence  :)

Merci beaucoup LaurenceL!

Cela me fait plaisir de lire que j'ai pu contribuer un peu à mieux évaluer la situation - finalement c'est ce qu'on cherche dans un forum! Moi aussi, j'ai beaucoup pu profiter des contributions des autres forumistes, et j'ai aussi fréquenté des forums où je trouve des informations précieuses sur mon nouveau pays "élu".

De toute façon, je continuerai de jeter de temps en temps un regard dans ce forum sur Madagascar, pour revoir virtuellement l'un ou l'autre et voir comment la situation évolue.

Je souhaite le mieux pour chacun ici, tenez vous bien et gardez toujours un peu de prudence dans toutes vos actions! :kiss:

Bonjour,

Internet est votre métier....c'est à dire?

Philippe

Je suis programmeur depuis plus de 30 ans, devenu webmaster par la force des choses et donc, je travaille sur/via Internet a peu près 24h/24. Mais la qualité des services Internet à Madagascar est l'une des pires que je n'ai pu rencontrée parmi les pays que j'ai pu visiter. Il y a bien entendu des exceptions, mais pour celui qui doit compter sur Internet pour gagner sa vie, c'est proche de l'impossible, sans compter le prix exorbitant que l'on doit payer pour avoir un service Internet et une rapidité de communication, comparables à ceux d' y a 20 ans en Europe. 

Mais Internet, n'est qu'un aspect bien visible de la pauvreté du pays, car il nous concerne tous et tous les jours, mais cette pauvreté touche tous les domaines de communication, de l'économie, de vie du pays, et notamment ses infrastructures médicales et sanitaires.

Pour moi, et apparemment pour d'autres, Madagascar est un pays à conseiller pour des vacances, mais à déconseiller, actuellement, pour s'y installer.  Le plus souvent, "on passe ou on visite Mada", mais on ne reste pas. Le Sud Est Asiatique et particulièrement les Philippines où je suis retourné actuellement, offre une qualité de vie très largement supérieure, à tous points de vue, pour un coût de la vie 30% moins cher à celui de Madagascar, mais bien sûr, il faut y parler au moins l'anglais. Contrairement à Madagascar, on aurait tendance à visiter ces pays asiatiques, mais souvent, on décide d'y revenir et même d'y rester.  La première fois que j'ai décidé de rester en Asie (il y a 10 ans), je pouvais être sûr de n'avoir en poche que 700 euros par mois et j'y suis resté 3 ans tout en montant ma propre petite entreprise. Aujourd'hui, ce ne serait plus possible en Thaïlande. Ce pays est le plus cher de sa région, mais cela l'est encore dans d'autres pays asiatiques.

En pratique, un pensionné, à 1200 euros par mois, sait aujourd'hui difficilement vivre en couple (voire avec enfants) à Mada, par contre, il peut vivre très confortablement en Asie du Sud Est. Il y a peut-être d'autres régions du monde où cela est possible, mais je parle de mon expérience d'avoir vécu et travaillé dans une bonne dizaine de pays sur trois continents.

Alors, j ai vécu 7ans à Madagascar, dont 4 dans le nord.  Dentiste nosy be: Dr mika,  au dispensaire,  excellent,  il nous a suivis régulièrement,  et rien à redire. Soins médicaux,  à Ambanja,  sur la grande terre: la clinique St Damien, gérée par le père stephane, prêtre italien. Il m à sauvée d une grave allergie aux piqûres de mokafohy,  avec oedèmes,  de même pour une bronchite aiguë.  Une excellente ophtalmo exerce également à cette clinique.  L internet,  évidemment..... si c est pour le boulot....  De toutes façons,  on sait qu on vient pas là pour faire fortune,  mais pour une qualité de vie..

Au niveau qualité de vie ? Qu'appelez vous qualité de vie ?

Je crois n'avoir pas connu pire et pourtant j'en ai vu des pays. Je vivais mieux en plein milieu des rizières en Thaïlande qu'à Nosy Be, Franchement, je préfère vivre aux côté des scorpions et des serpents, faune naturelle, que d'habiter une maison de bon niveau à Nosy Be et entourée de rats. Un jour, j'en ai même vu un se promener sur les baguettes de pain de l'une des boulangeries les plus connues de Nosy Be.
 
Je ne sais pas où vous avez vu un bon dentiste à Nosy Be. Nous vivions avec 3 femmes malgaches de Nosy Be, dont je finançais, les soins et qui chacune a un vrai abonnement chez des dentistes différents et des problèmes dentaires qu'elles ne sont jamais parvenues à faire soigner (de simples caries). L'une d'elles a un gros problème interne depuis des mois. Elle a vu 3 prétendus spécialistes à Nosy Be, Chacun a un avis différent et conseille des soins différents, jusqu'au dernier qui lui a proposé une opération, il y a quelques semaines, seulement dans le but de faire de l'argent.  Dites à ces jeunes femmes qu'elles sont en bonnes mains. Elles n'ont aucune confiance dans les soins médicaux qu'elles peuvent trouver dans leur pays. Je pense que c'est le principal grief qu'elles lui portent en plus d'avoir peur de la stabilité politique de leur pays.

C'est ainsi. Probablement qu'à Tana, les soins et l'environnement serait peut-être meilleurs en matière sanitaire et de santé, mais les étrangers qui se donnent le temps de se prononcer, sur ce genre de forum semblent plutôt dire qu'il vaut mieux avoir les moyens de quitter Mada pour chercher ces soins ailleurs. Mais au prix des billets Nosy Be-Tana (5 à 10 fois plus cher qu'un vol régional en Asie ou en Europe), il vaut tout simplement mieux, ne pas y résider si on n'est pas prêt de dépenser ce genre de somme.

Je le répète, je ne vise ici que le fait de résider à Mada et particulièrement à Nosy Be. Le touriste n'est pas vraiment concerné par ces considérations, puisqu'il a de fortes chances de vivre dans un hôtel qui fera l'impossible pour son confort.

à l'attention de Ray 61

Tout est juste dans votre analyse, on est malheureusement obligé de décerner des récompenses à ceux qui à la fois s'expriment correctement en français ne se croient pas tenus de positiver sur le pays.
Juste 2 précisions :
- vous avez commis une première erreur en vous installant dans le pire endroit du pays ( Nosy Be ); c'est un écosystème d'inspiration italienne, on y sent plus le parmesan que la vanille; les prix sont en effet 2 fois plus élevés que sur l'île-mère; vous auriez pu vivre à Antsirabe avec moitié moins; certes il n'y a pas de plages !
- vous avez commis une seconde erreur avec Telma comme opérateur; s'il est vrai que le haut débit n'existe pas à Mada, c'est le plus mauvais choix, dirigé par un baratineur à la Freddy Heineken,  M. Hiridjee ( il est vrai que son nom signifie "talisman" en hindi, on aura compris qu'on est plutôt dans le domaine de l'incantation et de la magie ).

Merci Goufi54 !

Oui, Pour Nosy Be, je pressens qu'en effet, il n'aurait pas été de même, si j'avais choisi une autre destination, mais étant accompagné de mon fils, il nous fallait un endroit avec des plages. De plus, moi aussi, j'aime bien le weekend pouvoir me détendre, mais à Nosy Be, ce fut rarement la cas. Il faut dire aussi que j'avais du mal à trouver une information rationnelle sur Madagascar et ses régions.  J'ai donc commis une erreur par manque d'information et j'ai donc commencé ce post pour répondre, en partie, à ce manque.

Quant à Telma, je rejoins tout à fait votre propos. A Nosy Be, ils ont mis le directeur de la Jirama en prison, je trouve, qu'ils devraient en mettre quelques autres, car c'est toute l'image de leur pays qu'ils détériorent et les conséquences sont vraiment désastreuses.

Madagascar ce n'est pas que Nosy Be...

bernika :

Madagascar ce n'est pas que Nosy Be...

Mais NOSY BE est bien à MADAGASCAR.

C.Q.F.D.

Oui Nosy Be est à Madagascar, comme la Terre est dans le système solaire... je n'en demeure pas moins plus positif que bon nombre sur ce post. Je suis à Mada depuis le 13 janvier 1996, alors il est vrai que ma démarche est différente de certains voire beaucoup, je suis venu ici avec l'idée de servir et non d'être servi, je n'ai jamais mis en avant mon statut de vazaha, et je me suis efforcé d'apprendre la langue malagasy pour communiquer autant que se peut avec les gens dans mes contacts quotidiens. Je ne renie pas mes racines européennes mais je fais l'effort aussi de voir ce qui est positif chez les uns comme chez les autres. Donc voilà je crois qu'on peut parler de qualité de vie, ça dépend de plusieurs facteurs il est vrai, mais un est essentiel, la façon d'appréhender les gens. Je suis au regret de dire que parfois  j'ai honte d'être européen, vu la façon dont certains se comportent, ça va de la personne hautaine à celle qui croit que Madagascar est un vivier où il n'y a qu'à venir pour se servir. Alors, c'est vrai qu'une approche juste (autant que se peut) des gens ne va pas arranger le réseau wi-fi où les services de santé, mais avant de venir dans un pays pour y vivre il vaut mieux se renseigner et se dire que de toute façon que ce ne sera pas et jamais "comme chez nous", parce qu'on est pas chez nous de toute façon et mieux vaut arborer un sourire qu'une mine renfrognée et s'en prendre au premier gasy qui passe... Oui j'ose le dire et je le répète on peut trouver une qualité de vie à Madagascar que nous n'avons pas ou plus "chez nous", il faut juste parfois commencer par mettre les bonnes lunettes...

Tout à fait d'accord avec vous ! Je suis de passage à Paris et je peux dire que la vie à Mada est plus simple au sens noble de l'adjectif : les préoccupations sont moins superficielles, les Français n'ont plus de désirs, ils ont tout et sont malheureux, pessimistes ... A mon retour, je vais prendre des cours de malgache à l'Alliance française pour progresser plus vite :-) Comment avez-vous appris vous-même ? Quelle est votre activité ? En ce qui me concerne, retraitée, avec quelques interventions à l'Alliance française - je me sens bien à Madagascar.

En réponse à Bernika

Si votre démarche d'intégration vous honore ( notamment quand à l'apprentissage de la langue ), si le portrait façon "rade terminus" de certains vazahas est exact, la démarche qui consiste à avoir une approche  positive du pays à partir de votre expérience personnelle est par contre sans issue.

S'il était possible de "positiver" sur le pays jusqu'en 2009 comme le font les Bienveillantes qui répondent à mes posts en me censurant si besoin est, ce n'est plus possible depuis cette date : tous les indicateurs  depuis sont passés au rouge en  économie ( notamment le tourisme, ou les chiffres sont devenus dérisoires ), politique, insécurité, trafics en tous genre, blocage de l'aide internationale due à l'instabilité politique, stagnation du niveau de vie, recul du niveau d'éducation et j'en passe.

Il y suffisamment de classements en tous genres ( Ide, Idh, Doing Business, Transparency International, Jeune Afrique etc... ) pour ne pas être dupe. La seule approche qui vaille est celle qui résulte de ces classements, et elle ne rejoint pas votre analyse de la situation.

Bonjour Bernika, Oui, je pense que vous n'êtes ni comme une vazaha, ni comme une Malgache. Vous faites peut-être partie des gens qui, animés de la foi de Dieu pensent que Madagascar est une terre sainte, un pays qui a besoin de vous car il y a des centaines de milliers de gens à sauver à Madagascar. Ou êtes vous peut-être suffisamment argentée pour partager votre fortune avec les plus démunis. Dans les deux cas, vous semblez être généreuse, mais cela ne vous permet pas de faire des généralités sur votre vie à vous.

Je terminais mon premier Post en faisant référence à une Malgache d'exception, qui m'a beaucoup aidé tant à comprendre Madagascar qu'à y travailler et voilà le message que je viens de recevoir de sa part :

Je suis malade très malade. J'ai la typhoïde le docteur viens de le confirmer. J'ai failli m’évanouir l'après midi mais heureusement on m'a amené directement ici a l'hôpital. Maintenant je suis sous sérums 2 en mm temps a la main. On m'hospitalise pour 72h le docteur a confirmé que c'est très très grave et qu'il me donne au moins 12 sérum dans 3 jours. Mais ici l'hôpital est tellement dégueulasse que ça donne envie de vomir. Mais je peux rien. J’espère que je vais pas mourir ça me fait peur.


La veille de ce message, elle me disait :

ici l'air mad fait gréve, bcp de vols annulés, bcp des hôtels en faillite car les clients ne viennent plus faute de vols annulés, c'est la merde totale. et en plus rajouter des coupures de courant, on s'enfonce vers le gouffre. heureusement que tu es parti car a tamatave on dit que y a coupure pendant 1 semaine entière. et on dit que ça va venir dans toutes les provinces... Je ne reconnais plus mon pays. On va vers la catastrophe, peut-être vers la guerre civile...


J'ai choisi de vous donner la copie intégrale de ces deux messages. Cette femme est vraiment d'un très bon niveau (universitaire et culture générale) et elle suit aussi l'actualité de son pays. Voilà, qu'elle se trouve maintenant entre le vie et la mort, et que pense-t-elle à dire ? c'est d'écrire que l'hôpital dans lequel elle se trouve est à vomir... et que son pays l'est quasi autant. Dois-je lui conseiller de s'en remettre au jugement de Dieu tant pour elle que pour son pays ? Car ces 2 extraits sont authentiques et venant d'une 100% Malgache à qui j'avais proposé de me suivre et qui a préféré rester dans son pays pour prendre soin de sa mère, mais que tous les médecins de l'île ne parviennent pas à guérir.  Elle voulait rester ! Par contre, elle m'avait conseillé et même aidé à partir, alors qu'elle voulait rester sur ce vieux rafiot  qui est en train de couler, et qui s'appelle Madagascar.

Je ne sais pas ce que vous lui répondriez, mais à mes yeux, je ne peux en effet que faire une prière ! Et c'est vraiment sincère, car cette personne est réellement la seule chose d'extraordinaire que j'ai pu rencontrer à Nosy Be.

Que celui ou celle qui oserait prétendre que Madagascar est une qualité de vie, que Madagascar soigne bien sa population, que si Madagascar est le pays le plus pauvre du monde, sa population n'en subit pas les conséquences ! Que ces illuminés, qui feraient de n'importe quelle île, le paradis sur terre (la grande ou la petite île), se taisent et montrent du respect face à ceux qui paient le prix fort de leurs incompétences.

Bernika est un homme, même s'il raisonne comme une Bienveillante !

tigresse :

Tout à fait d'accord avec vous ! Je suis de passage à Paris et je peux dire que la vie à Mada est plus simple au sens noble de l'adjectif : les préoccupations sont moins superficielles, les Français n'ont plus de désirs, ils ont tout et sont malheureux, pessimistes ... A mon retour, je vais prendre des cours de malgache à l'Alliance française pour progresser plus vite :-) Comment avez-vous appris vous-même ? Quelle est votre activité ? En ce qui me concerne, retraitée, avec quelques interventions à l'Alliance française - je me sens bien à Madagascar.

On avait déjà eu cette conversation ou vous disiez que la vie est plus douce à Madagascar qu'en France, et je réitère qu'elle est plus douce pour vous à Madagascar parce que vous êtes Française et retraitée, et pas parce qu'elle est plus douce à Madagascar en général

Pour rappel :

Tigresse le 01 aout 2013 :

C'est bien de "mettre en garde" en fonction de votre expérience mais rien ne remplacera pour chacun "sa propre expérience" de la vie à Madagascar.
Selon son histoire de vie et ce que l'on vient chercher à Madagascar en tant qu'étranger, on y trouvera ou non son bonheur.

C'est un pays magnifique, sa population est ce qu'elle est avec sa gentillesse, son pacifisme qui s'apparente parfois à un certain "laisser-faire" et son évolution encore lente mais on s'y adapte ou non, c'est une question de choix.
Toute situation est réversible ... A chacune de voir ce qui lui convient ou non : la vie chère et stressante en France, son froid et sa neige ou la vie douce de Madagascar avec son instabilité politique chronique.
On a toujours le choix !

Et j'avais répondu

Lord2laze le 01 aout 2013 :

Si je suis à Madagascar, c'est que je m'y plais.

Mais il y a des chses qui sont indépendantes de l'expérience de chacun :

Vous resterez un vazaha, vous ne serez pas intégrer dans le sens ou on l'entends en Europe. D'ailleurs Madagascar est un pays très communautariste, même entre Malgache.

Un vazaha est considéré comme quelqu'un de très riche, à tort ou à raison, dans un pays très pauvre, vous serez donc source de convoitise

- La vie douce à Madagascar ? Pensez-vous vraiment que la vie soit douce pour le Malgache qui travaille sur un chantier debout sur une planche de bois à 8 mètres du sol sans harnais pendant 9h pour gagner de quoi se payer sa ration de riz ? Pensez-vous que la vie est douce pour le Malgache qui travaille tous les jours pour gagner de quoi survivre, avec le stress permanent de perdre son emploi et de se retrouver du jour au lendemain avec sa famille à la rue sans rien à manger  ? Pensez-vous que la vie est douce pour un Malgache pour qui le moindre petit problème de santé peut se transformer en drame parce que les médicaments coutent cher et qu'il n'y a aucune couverture sociale ? Pensez-vous que la vie est douce pour le vazaha qui a investit et qui peut se faire spolier par l'état ou tout autre organisme étatique sans raison, ou se faire voler par ses employés ou se faire trainer en justice par n'importe qui, du jour au lendemain ?

La vie douce à Madagascar est une image d'Epinal. C'est un pays pauvre, très pauvre. Et c'est un pays dur, très dur. Les relations humaines y sont très dures, très castées, des rapports de dominants à dominés, le tout dilué par des sourires et une diplomatie très particulière à ce pays. Les uns luttent pour leur survie, les autres luttent pour garder leur niveau de vie. La gentillesse est considéré comme une faiblesse ici (ne pas confondre être gentil et être respectueux).

La vie est douce pour les touristes et les retraités avec de gros moyens. Mais elle est aussi douce pour des gens qui gagnent des milliers d'Euros sans travailler et qui vivent dans les quartiers huppés de Paris, Londres ou Berlin.

L'illusion de la vie douce vient du fait que quand on débarque, on change de statut social par rapport à l'Europe. On passe de personne lambda à personnes de la haute avec de gros moyens. Mais cette sensation se dissipera vite une fois que vous vivrez ici. Surtout si vous devez y gagner votre vie ou que vous n'avez pas beaucoup de moyens.

Je vis dans ce pays, je l'aime beaucoup. J'y ai vécu de sacrées aventures. Mais croire que vivre ici c'est une sinécure (la plage, le soleil, les cocotiers, des gens adorables qui vous accueillent à bras ouvert et plus de stress) c'est se tromper lourdement et aller vers de sévères désillusions.

Si on y va pour vivre une aventure humaine et unique, mais en sachant que cela ne va pas être facile, alors j'encourage fortement à sauter le pas et à venir vivre ici.

Apparemment on en est toujours au même point

A l'attention de Ray61

Je me pose la question suivante, à vous lire :
Pourquoi après votre échec à Madagascar... n'êtes vous pas rentré en France pour y vivre ?
Là bas vous auriez pu faire soigner votre fils, travailler avec un internet qui marche bien... et ne plus vous retrouver dans un pays pauvre dont vous ne supportez plus "la qualité de vie" qu'y trouvent les étrangers...

Oui  mieux vaut sourire!!
le quotidien..... s ameliore   pour tous !
Comme un vaza (ca va plus vite a ecrire) a du voler le transfo haute tension du coin  Pas d elec pendant 3 jours
Pas grave  j ai un groupe Mais les artisans du coin sans travail et pas de paie pour leurs ouvrieres et ouvriers!
petites hausses de presque 10 % des carburants  !!! ( concertés) le 27 au matin !!   le GO plus cher qu a la reunion bientot ( ou il y a 78 % de taxes.. )
Ce qui me sidere un peu c 'est les risques pris pour demonter ce transfo en charge avec 10.000 volt ou 2000 (pas verifié!!!!) au primaire  et de nuit   ( 1  H 30 )
(pas de " s" aux noms propres meme transformés)
30 .000.000 Ar pour  jirama.  et du cuivre pour les inois? de l alu pour les casseroles etc .
c est ce qu on appelle œuvrer pour l avenir en exportant.

..
Toujours les meme propos gnangnans a bord !!   

Il est une chose que l on ne peut pas enlever ici : ce sont les lumieres!! ( les vraies)

Permettez moi, mais c'est une question idiote !

Il y a une multitude de pays pauvres et j''ai vécu plusieurs années dans un certain nombre d'entre-eux. Mais Madagascar est le pire des pays pauvres que je n'ai jamais rencontrés. Je hais la vie de stress de nos pays européens et mon fils aurait atterri dans une institution.  Il est donc bien mieux avec son père. Les Philippines, dans la région où je vis actuellement, les gens vivent aussi avec moins un euro par jour ! Mais en Asie du Sud Est, la majorité des pays se battent pour conserver un semblant de démocratie et de dignité pour leur population. Cela n'existe nullement pas à Madagascar !  En Asie du SE et aux Philippines en particulier, les gens ont accès au soins, même aux meilleurs soins. Ils ont accès au monde et à l'enseignement. On les appelle des pays émergents. Ils sont aussi pauvres que Madagascar. Dans le classement de la pauvreté, les Philippines ne sont pas très loin de Madagascar, mais c'est un pays qui se bat pour devenir quelque chose autour de règles strictes. Prenez en exemple, Pour étendre mon VISA à Mada, j'ai du payer 2500 euros, en corruption, jusqu'au Ministre. Aux Philippines, je l'ai fait la semaine passée, cela m'a coûté 120 euros, sans aucune corruption. Quand la corruption est tellement, généralisée, il ne peut y avoir de pays saint ! ET d'avoir dû payé des fonctionnaires de l'Etat à 2500 euros me donne je crois le droit, de faire un coup de gueule.
Franchement, je ne supporte pas les gens qui parlent de qualité de vie à Madagascar, alors que la meilleure collaboratrice que j'y avais est toujours entre la vie et la mort car son pays, n'a pas les soins adaptés. 
Vous vous donnez probablement une qualité de vie car vous avez décidé de consacrer un capital à cette nouvelle ville et d'avoir des assurance en cas de coup dur, mais dites vous bien que c'est ni le cas de la majorité de des Vazahas et de très loin le cadre de vie de la population qui y vit.

A l'attention de Ray61 et Lordlaze

Vos réflexions quasiment similaires sont évidemment justes et vont dans le bon sens, mais ne feront pas évoluer d'un pouce les raisonnements tronqués de certain(e)s vazahas ( parce que justement ce ne sont pas des raisonnements ).
La plupart des Européens qui vivent dans ce pays ont la lucidité des passagers du Titanic : le bateau ne peut pas couler parce que sur le billet vendu, il y a écrit "insubmersible".
Le même sujet  avait été abordé dans la rubrique "tourisme à Madagascar"  : j'ai été contesté, vilipendé,  et on a fini par me demander comme à vous aujourd'hui de rentrer en France !
Les Bienveillantes ont la foi des nouveaux convertis, elles reflètent un état d'esprit répandu chez les Européens, fait d'étroitesse de vue, de satisfaction de type petit-bourgeois comme ce Bernika qui estime que ça va bien pour le pays parce que ça va bien pour lui; on se refuse aux comparaisons ( si Ray61 continue à prendre l'exemple des Philippines, il sera flingué par les Bienveillantes ), on refuse d'analyser les  leçons du passé ou de se projeter dans l'avenir, qui est chargé de nuages, en préférant la  politique de l'autruche.
Pourtant, le passé nous renseigne sur l'avenir proche : si vous discutez avec des Malgaches ou Vazahas âgés ( mettons de plus de 80 ans ) , ils vous décriront le pays dans les années 70 comme une annexe du paradis ( Tana était alors appelée "le petit Paris de l'Océan indien" : personne ne se hasarderait aujourd'hui à  comparer l'atroce-cité ne serait-ce qu'avec la Seine St Denis ! )
Au rythme ou vont les choses, il faudra beaucoup mois de 40 ans pour que le pays soit totalement inhabitable pour les Européens, comme beaucoup de pays du tiers-monde ( Liberia, Zimbabwe, Somalie, Haïti...on ne nul Occidental ne réside s'il n'y est  tenu ) : au delà d'un certain niveau de délabrement, les problèmes économiques, écologiques, sanitaires et sécuritaires deviennent ingérables.
Depuis 2009, le pays n'est pas en voie de développement mais de sous-développement ( ce qui explique la différence avec les Philippines ressentie par  Ray61, même s'il ne l'explique pas ) : pour  donner une validation scientifique à ce ressenti, je vais ouvrir une parenthèse pour vous expliquer la différence entre les deux, même si certain(e)s sur ce blog n'aiment pas les raisonnements scientifiques, en préférant s'extasier sur l'élevage de concombres de mer, en m'appuyant notamment sur les démonstrations du prix Nobel de sciences économiques 2009 Paul Krugman :
- il y a développement chaque fois que la croissance économique dépasse la croissance démographique; il faut en effet opérer une soustraction entre les 2; si la croissance économique est de 8 % / an ( c'est courant en Afrique ) et la croissance démographique de 5 %, il y a une croissance nette de 3 % , le pays sera dit "en voie de développement"; s'il y a 5 % de croissance économique et 5 % de croissance démographique, il y a stagnation, l'économie devient un jeu à somme nulle; si la croissance économique est de 3 %, et la croissance démographique de 5 %, il y a récession. C'est une fausse croissance, que Krugman appelle "croissance par transpiration", l'augmentation du PIB est induite par l'augmentation de la population,  le pays régresse, l'appauvrissement s'accélère.
- on aura compris que depuis le coup d'état de 2009 Madagascar se trouve dans le 3ème chapeau, si tant est qu'on puisse faire des statistiques dans un pays ou 5% des naissances ne sont pas déclarées et ou 75 % du PIB  relève du secteur informel.
La raison principale de cette glissade est due :
1 ) à la politique catastrophique menée quasiment sans interruption depuis l'indépendance;
2 ) à la mentalité des habitants, à la fois africaine et insulaire, totalement inadaptée au développement d'une économie de marché ( la mentalité malgache est à Madagascar ce que le tremblement de terre est à Haïti, le tsunami à l'Indonésie  : le pays n'est pas structurellement un pays "pauvre", sans ressources, il est pauvre parce que ses habitants le veulent bien, la pauvreté a un fondement parfaitement démocratique, elle est acceptée, voulue, consentie ).
Les raisons d'être optimiste sont minces : on ne peut compter sur une évolution rapide des mentalités, du fait de l'isolement total du pays; la situation politique pourrait par contre s'améliorer, notamment grâce à l'actuel président, le premier du pays à avoir une mentalité d'Occidental du fait de son cursus.

Je dis une immense BRAVO à Goufy54 pour sa synthèse. Elle a le mérite d'être claire, mais comme il le dit, ce genre d'analyse ne peut-être compris que par des gens qui ont les pieds sur terre d'autant que de ne pas les avoir est vraiment contraire à la vérité et aux intérêts du pays.
Encore bravo !

Lys de Diego :

A l'attention de Ray61

Je me pose la question suivante, à vous lire :
Pourquoi après votre échec à Madagascar... n'êtes vous pas rentré en France pour y vivre ?
Là bas vous auriez pu faire soigner votre fils, travailler avec un internet qui marche bien... et ne plus vous retrouver dans un pays pauvre dont vous ne supportez plus "la qualité de vie" qu'y trouvent les étrangers...

Je trouve, personnellement, la décision de "Ray61" à la fois lucide et courageuse.

Lucide quant à son analyse d'un pays clairement "à la dérive" et courageuse parce qu'elle détonne dans le concert des propos "style méthode COUE" de certains "vazaha" qui, n'en doutons pas, "couleront avec le navire".

"Ray61" a, apparemment, la chance de pouvoir exercer son activité sans distinction de frontières - ce que, honnêtement, je lui envie - et trouvera, je pense, aux PHILIPPINES un bien meilleur compromis mariant tout à la fois un environnement professionnel plus conforme à ses besoins et une qualité de vie qui ne se dément pas.

goufy54 :

A l'attention de Ray61 et Lordlaze

Vos réflexions quasiment similaires sont évidemment justes et vont dans le bon sens, mais ne feront pas évoluer d'un pouce les raisonnements tronqués de certain(e)s vazahas ( parce que justement ce ne sont pas des raisonnements ).
La plupart des Européens qui vivent dans ce pays ont la lucidité des passagers du Titanic : le bateau ne peut pas couler parce que sur le billet vendu, il y a écrit "insubmersible".
Le même sujet  avait été abordé dans la rubrique "tourisme à Madagascar"  : j'ai été contesté, vilipendé,  et on a fini par me demander comme à vous aujourd'hui de rentrer en France !
Les Bienveillantes ont la foi des nouveaux convertis, elles reflètent un état d'esprit répandu chez les Européens, fait d'étroitesse de vue, de satisfaction de type petit-bourgeois comme ce Bernika qui estime que ça va bien pour le pays parce que ça va bien pour lui; on se refuse aux comparaisons ( si Ray61 continue à prendre l'exemple des Philippines, il sera flingué par les Bienveillantes ), on refuse d'analyser les  leçons du passé ou de se projeter dans l'avenir, qui est chargé de nuages, en préférant la  politique de l'autruche.
Pourtant, le passé nous renseigne sur l'avenir proche : si vous discutez avec des Malgaches ou Vazahas âgés ( mettons de plus de 80 ans ) , ils vous décriront le pays dans les années 70 comme une annexe du paradis ( Tana était alors appelée "le petit Paris de l'Océan indien" : personne ne se hasarderait aujourd'hui à  comparer l'atroce-cité ne serait-ce qu'avec la Seine St Denis ! )
Au rythme ou vont les choses, il faudra beaucoup mois de 40 ans pour que le pays soit totalement inhabitable pour les Européens, comme beaucoup de pays du tiers-monde ( Liberia, Zimbabwe, Somalie, Haïti...on ne nul Occidental ne réside s'il n'y est  tenu ) : au delà d'un certain niveau de délabrement, les problèmes économiques, écologiques, sanitaires et sécuritaires deviennent ingérables.
Depuis 2009, le pays n'est pas en voie de développement mais de sous-développement ( ce qui explique la différence avec les Philippines ressentie par  Ray61, même s'il ne l'explique pas ) : pour  donner une validation scientifique à ce ressenti, je vais ouvrir une parenthèse pour vous expliquer la différence entre les deux, même si certain(e)s sur ce blog n'aiment pas les raisonnements scientifiques, en préférant s'extasier sur l'élevage de concombres de mer, en m'appuyant notamment sur les démonstrations du prix Nobel de sciences économiques 2009 Paul Krugman :
- il y a développement chaque fois que la croissance économique dépasse la croissance démographique; il faut en effet opérer une soustraction entre les 2; si la croissance économique est de 8 % / an ( c'est courant en Afrique ) et la croissance démographique de 5 %, il y a une croissance nette de 3 % , le pays sera dit "en voie de développement"; s'il y a 5 % de croissance économique et 5 % de croissance démographique, il y a stagnation, l'économie devient un jeu à somme nulle; si la croissance économique est de 3 %, et la croissance démographique de 5 %, il y a récession. C'est une fausse croissance, que Krugman appelle "croissance par transpiration", l'augmentation du PIB est induite par l'augmentation de la population,  le pays régresse, l'appauvrissement s'accélère.
- on aura compris que depuis le coup d'état de 2009 Madagascar se trouve dans le 3ème chapeau, si tant est qu'on puisse faire des statistiques dans un pays ou 5% des naissances ne sont pas déclarées et ou 75 % du PIB  relève du secteur informel.
La raison principale de cette glissade est due :
1 ) à la politique catastrophique menée quasiment sans interruption depuis l'indépendance;
2 ) à la mentalité des habitants, à la fois africaine et insulaire, totalement inadaptée au développement d'une économie de marché ( la mentalité malgache est à Madagascar ce que le tremblement de terre est à Haïti, le tsunami à l'Indonésie  : le pays n'est pas structurellement un pays "pauvre", sans ressources, il est pauvre parce que ses habitants le veulent bien, la pauvreté a un fondement parfaitement démocratique, elle est acceptée, voulue, consentie ).
Les raisons d'être optimiste sont minces : on ne peut compter sur une évolution rapide des mentalités, du fait de l'isolement total du pays; la situation politique pourrait par contre s'améliorer, notamment grâce à l'actuel président, le premier du pays à avoir une mentalité d'Occidental du fait de son cursus.

....................................................................
Les raisons d'être optimiste sont minces : on ne peut compter sur une évolution rapide des mentalités, du fait de l'isolement total du pays; la situation politique pourrait par contre s'améliorer, notamment grâce à l'actuel président, le premier du pays à avoir une mentalité d'Occidental du fait de son cursus.

..................................................................
Non .............le pdm N°  1  Tsiranana a ete depute français. a l epoque de De Gaulle

Ratsi  raka a ete enseigne dans la marine francaise (et amiral !!!!!!!!!  faux bien sur!!....... ) Mais bien eduqué e n France  Zafi de meme medecin montpellier  et empeche en 96  j etais a Tzimbazaza a l epoque et me rappelle tres bien....
Depuis et apres le retour de Ratsiraka qui n a pu  rien changer deja trop tard pour se reprendre untout petit peu!!et s est fait jeter de la meme maniere qu il avait jete son precedent en 73. (appel a l armee)
Donc beaucoup de gens d education occidentale et francaise le plus souvent au pouvoir  a l epoque ou c etait encore gouvernable economiquement dans ce pays........
quelles conclusions en tirer?

Quand le ver nait avec le fruit .. Que faire?

Ratsiraka était militaire, Zafy médecin : ce n'est pas la formation idéale, la plupart des pays sont dirigés par des chefs d'état ayant des formations en Droit / économie / Sciences Po ( Obama, Mitterrand, Sarkozy etc... )
L'actuel président était professeur d'université en France et au Canada ( il est président de l'ordre des experts-comptables )  : quand on connaît le cursus pour devenir professeur d'université en France, on est en droit d'espérer qu'il ne développera pas la mentalité de prévaricateur qui a caractérisé tous ses prédécesseurs; on lui aura forcément enseigné les notions d'état de droit, service public, bien public... tout au long de son parcours.
Je pense que son action est entravée par ses adversaires politiques, eux-mêmes représentant les lobbys affairistes de l'économie mafieuse qui gangrène le pays, sans compter la menace que représente l'armée, ce qui explique peut-être le peu de réformes.

Tout d'abord un grand merci à Crusaders pour son appréciation.

A Sanois : Ce forum est apolitique et nous ne sommes pas là pour changer les choses. Ce n'est d'ailleurs pas notre but. Celui-ci est simplement d'informer sur une situation que chacun nous, analyse, comprend et surtout synthétise selon son vécu et ses compétences, notamment en écriture.... Si j'ai pu me tromper en choisissant Nosy Be et Madagascar de manière générale, c'est notamment, car je n'avais pas trouvé ce genre de discussion. Je n'avais peut-être pas été voir au bon endroit, Donc, aujourd'hui, si un futur expat sur Mada, nous lit, il réfléchira sans doute beaucoup plus, avant de faire ce grand saut sur un Titanic en train de sombrer (pour faire référence aux allusions ci-dessus) et où il devra se battre pour trouver une barque de secours, car les premiers à le jeter à l'eau seront certainement ces vasahas "bienveillants", pratiquant la méthode Coué et qui recouvront en une fraction de seconde leur instinct primaire, le chacun pour soi ! L’auto hypnose a ses limites une fois qu'on a déjà les pieds dans l'eau, ou que l'on voit une foule affamée vous foncer dessus. Pour tous, ce sera surtout une question de survie et j'ai préféré partir avant qu'il ne soit trop tard et croyez-moi, vasahas "bienveillants", je ne suis pas en train de me demander ce que j'aurais pu faire pour sauver Madagascar du gouffre dans lequel il s'enfonce. Ce n'est pas mon rôle et je pense pas que cela soit le vôtre non plus. J'ai tenté d'y créer une entreprise. J'y emploie encore du personnel informatique et cela s'arrête là et ce n'est déjà pas rien quand il faut rassurer ce même personnel quant à leur état de santé, la leur et celle de leur pays. C'est comme si je recevais des appels de détresse du Titanic et que je ne peux pas y répondre. Ce que nous faisons donc ici, c'est informer pour que ce désastre ne crée pas davantage de victimes !

A l'attention de Ray64, Crusader, Sanois

On a réussi a clouer le bec aux Bienveillantes, c'est déjà ça de gagné ! Il est vrai que quand le niveau s'élève au-dessus des recettes de cuisine et des clichés "carte postale", le nombre de participants s'amenuise !!

Exact Goufy !  Je refuse d'être un violon du Titanic en détresse.

Mais je vous souhaite à tous bon courage pour la suite et si vous voulez des pistes de vraies qualités de vie... envoyez moi un MP...

Ray61 :

Exact Goufy !  Je refuse d'être un violon du Titanic en détresse.

Mais je vous souhaite à tous bon courage pour la suite et si vous voulez des pistes de vraies qualités de vie... envoyez moi un MP...

Tout le monde n'a pas la chance de pouvoir travailler partout ou il le souhaiterait.

goufy54 :

A l'attention de Ray64, Crusader, Sanois

On a réussi a clouer le bec aux Bienveillantes, c'est déjà ça de gagné ! Il est vrai que quand le niveau s'élève au-dessus des recettes de cuisine et des clichés "carte postale", le nombre de participants s'amenuise !!

Vous n'avez réussi qu'à me faire bien rigoler Monsieur le "IL FAUT"...
J'ai bien compris vos démonstrations... et croyez bien qu'à mon grand dam ce n'est pas en cuisine que j’exerce mes meilleurs talents... ne vous en déplaise...
Par contre vos recettes à vous pourraient justes servir à y mettre des épluchures... parce qu'au final on trouve quoi ?
Que Madagascar redevienne française... comme au temps des colonies...
Waouhhhh !!!

Pour me clouer le bec il faudrait vous élever un peu plus haut que Sanois que vous avez tendance à rejoindre par le bas malgré le grand renfort que vous faites de citations et d'extraits choisis...
Allons Goufy, vous pouvez mieux faire que le misogyne de base non ?

A l'attention de Ray61...
Vous avez pris ma question simple pour une agression... alors qu'elle était sans à priori... et surtout lié à votre fils... pour qui vous recherchez une certaine qualité de vie... mais sans les soins...
Nous, parents, sommes très souvent les plus impuissants pour la santé de nos enfants "hors-normes"... nous avons l'amour mais pas la méthode... et pourtant la méthode est essentielle pour leur assurer un avenir "hors" nous...
Au Canada, ils me semblent très au point pour intervenir sur la "particularité" de votre enfant.. qui a une forme d'autisme... si je me souviens bien...
Y avez vous pensé ?

Au fait, je ne vois aucun mal à être bienveillante... j'ai connu bien pire comme nom d'oiseaux... ahahah !

Moi aussi j'adore Crusaders !!!!  :par:  :thanks:

Mais j'aime aussi Gouffy54 et lord2laze parce que je suis Bienveillante !!! :heart:  :heart:  :gloria
Mouahhhh !!

Encore un petit effort dans la caricature sanois, et je vous aimerais aussi !!!

Bonjour Lys,

Je n'aime pas utiliser de noms d'oiseau, mais il est vrai que je supporte difficilement les gens qui disent que "tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil". Vous vous êtes certainement créé un univers qui n'est pas celui de Madagascar, bien qu'il s'y trouve. A la lecture de ce forum, je suppose que vous vous rendez compte d'être très loin de l'avis de la majorité. Vous voudriez que nous apportions des solutions, ou émettions des idées, du genre revenir au temps des colonies... Personne n'a jamais dit cela. C'est vous qui le mentionnez et en lisant vos différents posts, je vous associerais bien à une neocolonialiste. Vos parents n'étaient pas des coloniaux ? Quant à nous, pour vous rappeler notre condition, nous sommes des expats et non des coloniaux. Nous parlons donc sur ce site, de situations propres aux régions, même si ce genre de description de Madagascar vous déplaît. Nous n'écrivons pas ici pour vous plaire ou pour donner une information faussement enjolivée à de potentiels lecteurs, mais pour décrire notre vécu !

Je vous remercie pour votre intérêt pour mon fils, qui je le rappelle a 23 ans et qui les parait comme tels, mais qui agit souvent comme s'il avait entre 5 et 10 ans. En plus de cela, il ne garde son équilibre, qu'en étant connecté à Youtube. C'est ainsi et en 20 ans, on n'a jamais rien su y changer. Dès lors, aucune institution de part le monde, lui fournira un pc avec Internet 24h/24 et évidemment les services et l'environnement nécessaires à son handicap. Par contre, étant moi-même connecté 24h/24 et équipés de plusieurs ordinateurs, je peux lui fournir de quoi trouver son équilibre et l'attention requise, sans parler de l'amour d'un père qu'aucune institution ne remplacera au monde. Avec moi, il a donc son Internet, et actuellement, la montagne et la plage et des gens à la maison pour s'occuper de lui. Le seul problème à ce genre de situation, c'est que nous ne sommes pas éternels et que je devrai quand même lui trouver une  présence ou une solution de remplacement.... pour mes vieux jours.  Mais il n'y a pas d'urgence. En cas d'urgence, j'ai encore une famille restée en Belgique, mais sa mère, a eu 3 crises cardiaques en un an, car elle le gardait en lui interdisant tout accès à Internet. Mais on ne choisi pas son autisme. Il doit avoir hérité de moi, ce besoin vital d'Internet.  De plus, connaissez-vous les prix en Europe pour des institutions ? +/- 1500 euros par mois et pour ce prix, il serait privé de vivre avec ses parents, et privé d'Internet, et donc probablement sous camisole chimique. Souhaiteriez vous cela pour votre enfant ? Dès lors, j'ai fais le choix difficile, de le prendre avec moi et aujourd'hui, il ne voudrait pas changer de vie.  Ce fut d'abord Mada, Maintenant, ce sont les Philippines, Je ne sais pas si beaucoup d'autistes ont une vie comme la sienne ! (Déjà que la mienne, n'est pas très courante non plus...)

Entre le début de mon message et maintenant, je vois que vous êtes en plein dans ce que je disais plus haut "tout le monde, il est beau. Tout le monde il est gentil, même Gouffy !"...

Si ce n'est pas dans la cuisine où vous excellez, vous devriez retourner à ce que vous savez bien faire, car un forum et plus spécialement, ce fil, au contenu plutôt grave, n'est pas vraiment un salon de thé, ou un sujet de plaisanteries. Expat Bblog, n'est pas Facebook. Essayez au minimum de rester dans le ton du fil. On y parle d'une situation grave, qui me touche personnellement, mais qui en touche des milliers d'autres, dont une collaboratrice qui m'est très proche, toujours entre la vie et la mort, car son pays n'a pas la structure médicale pour prendre soin d'elle. Alors, je trouve assez limite, pour par dire autre chose, que vous trouviez de quoi rire dans la description d'un tel désastre !

Merci Madame.

A l'attention de Lys de Diego

En parlant de "bienveillante", vous n'êtes pas celle visée au 1er chef, et je ne suis pas forcément misogyne : force  est quand même de constater à la  lecture des réactions qu'il y a  une attitude critique vis à vis du pays, majoritaire, qui est en général partagée par les hommes, et une attitude compréhensive voire angélique qui est l'apanage des femmes ( elle est chapeautée par une 2nde différence, entre ceux qui sont dans le pays à titre d"hôtes" souvent retraité(e)s, et ceux qui y investissent leurs billes ou ont essayé de le faire ).
Personne ne conteste la possibilité de faire son trou dans le pays et d'y mener une vie normale, compte tenu notamment de la satisfaction vaniteuse qu'apporte la certitude d'un niveau  plus élevé que ses voisins: votre intégration personnelle réussie dans le pays ne laisse pas préjuger pour autant d'un avenir radieux à celui-ci. Notre cerveau masculin est en droit de préférer les comparaisons avec d'autres pays ( Maurice, Maroc par moi-même, Philippines par Ray61, Costa-Rica par Salsera ) que vous vous refusez dans une démarche qu'on ne peut qualifier autrement que d'auto-censure, ainsi que  les statistiques, les chiffres , la lucidité effarante de l'Ambassadeur de France F. Goldblatt ( "c'est le pire pays du monde en dehors des pays en situation de conflit"), plutôt que la "cool attitude" qui ne fera que conforter chez les Malgaches un sentiment bien ancré de la nécessité d'un assistanat.
La compassion bienveillante que certains ( oui, au masculin, car c'est aussi le cas de beaucoup d'hommes ) utilisent quotidiennement dans leurs rapports avec les Malgaches n'est qu'une version modernisée du parler "petit nègre" utilisé au temps de la colonie : elle débouche sur une infantilisation des rapports avec les Malgaches, là ou une critique constructive ferait évoluer les mentalités dans un pays dépourvu par son isolement de tout point de repère ( 99 % des Malgaches ne verront de toute leur vie d'autres vazahas que ceux qui fréquentent le pays ).

Fermé
Nouvelle discussion