Close

Habiter dans une favela à Rio

REINOS :

encore du boboisme importé......y en a marre......

C'est ce que vous étes vous memes puisque vous rallez sur le Brésil dans toutes vos interventions.
Partez a la fin... allez ouste...
Le Bŕésil est un très beau pays ou il fait bon y vivre.
Fallait pas rester, repartez SVP
Vous polluez

votre niveau m'afflige
il ne mérite même pas réponse....pourtant je le ferai
relisez mes posts sur mes envies de vivre sur l'île de Mosqueiro qui fut mon désir le plus cher
bref vous êtes dans une période de béatitude.....continuez....vous atterrirez
pour finir modérez vos propos.......vous n'avez pas la science infuse que je sache....vous vivez où ????
comme beaucoup d'intervenants novices nous rencontrons ici des gens sans experience parfois sans être venus au BRESIL qui savent tout sur tout
c'est fatigant.....usant pour ma part je les laisse à leur certitude et désormais j'éviterai de revenir sur ce post qui me semble désormais partir sans raison du mauvais côté des trolls

Rubens.costa.da :

Recalcado porquê? Je touche à un sujet sensible? Simplement parce que j'ai dis que les français émigrent et personne en parle? Haha

Bonne continuation !!! ;-)

il y a autant de Français qui émigrent que de Français qui reviennent, et donc  les chiffres s'équilibrent depuis 2015,2016 et pour 2017, voir 2018, les retours seront plus nombreux que les départs et oui comme quoi la France n'est pas si mal que cela......

Je conseillerai aux interessés de regarder plus sur le guide du routard ce genre d'infos.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/ … taires.php

Les favelas pacifiés ne sont plus sûr et ceux qui achetaient des maisons dans ces favelas doivent s'en mordre les doigts..

https://www.opinion-internationale.com/ … 41880.html

Un climat de plus en plus tendu

Il faut dire qu’au cours des derniers mois, les brèves traitant de « tiroteios » (fusillades) survenues dans les favelas pacifiées noircissent les pages du journal O Globo, le plus grand quotidien de Rio. « Dans beaucoup de favelas pacifiées les échanges de tirs sont redevenus constants, et les trafiquants armés circulent de nouveau » constate Leandro Augusto. « Dans certaines favelas, avec des armes légères, précise-t-il, et dans d’autres avec des armes lourdes comme c’est le cas au Cantagalo/Pavão/Pavãozinho [un complexe de favelas qui surplombe le quartier de Copacabana, Ndlr]. »

À bien des égards, la situation des favelas pacifiées apparaît aujourd’hui nettement moins stable qu’avant le Mondial 2014. À l’époque, les témoignages des habitants étaient très encourageants, presque enthousiastes. « La pacification est très positive » clamait-on alors. Mais peu à peu, le doute s’est installé : « Les dernières nouvelles nous effraient car nous voyons le projet de pacification s’affaiblir en raison notamment de la multiplication des scandales de corruption de certains responsables de la police », explique Leandro, avant de déclarer : « Après huit ans, on observe finalement le rapprochement des méthodes entre la police de proximité et l’ancienne police : les deux vont à l’affrontement ».

Le vent serait-il définitivement en train de tourner ? « Nous vivons probablement un moment crucial » avance Rafael Soares Gonçalves, historien des favelas et maître de conférences à l’université catholique de Rio de Janeiro. « La situation est de plus en plus compliquée depuis 2014. On observe des cas de retour des narcotrafiquants fortement armés même dans les petites favelas. Bien que le trafic n’ait jamais pris fin, la présence d’armes avait diminué de beaucoup avec la pacification. […] Soit nous repensons les politiques actuelles – et, j’insiste, cela doit passer par un changement profond au sein de la police –, soit nous risquons un retour en arrière. »

Et puis, pour en rajouter un peu plus à l'article et aux réflexions de Chicobrasil, Aventureiro et Reinos, il faut bien dire que la politique de "pacification", avant de se préoccuper du bien-être des habitants des favelas, avait pour but essentiel de préparer le terrain pour que le Mondial et les Jeux Para Olympiques se passent bien et attirent le plus de tourisme possible, sans oublier les stratégies de rejet des pauvres vivant dans des lieux à la vue paradisiaque dans les périphéries les plus hards de la ville, à des fins de spéculation immobilière. Deux ans après, les scandales de corruption et de sur-facturage des "éléphants blancs" qui ont entraîné la démission de plus en plus visible des politiques vis-à-vis de leurs concitoyens les plus pauvres; la difficulté de plus en plus importante pour les institutions d'éducation et de maintient de l'ordre et de la sécurité - surtout quand on reçoit son salaire diminué et plusieurs mois après - font que le problème de la sécurité dans les favelas est renvoyé à l'arrière plan, laissant la place libre à des trafiquants qui ne se sont jamais bien éloignés des lieux privilégiés de leur contrôle et "petites" affaires.
Certains me diront que je fais partie de ces "négatifs" qui ne trouvent rien de bon au Brésil.... ce qui est faux... et n'empêche pas d'avoir une autre vision, plus réaliste, d'un pays qu'on aime et qu'on connaît mieux, sans céder au "bisounoursmisme" de certains prétendants du dimanche (ou velléitaires) à l'expatriation au pays de la samba et "do crioulo doido"

J'ai des amis qui reviennent de Rio et qui ont étés tres satisfaits de leur séjour et qui ont fréquentés de très très bons restaurants et pas si chers que ça.

Tout le monde ne souhaite pas visiter de favelas.
Tout comme tous les français ou touristes ne visitent pas les 4 000 á la Courneuve ou garges les Gonesses ou Grigny la Grande Borne ni les tarterêts a Corbeil.

https://www.statista.com/chart/10529/wh … east-safe/

Aventureiro :

J'ai des amis qui reviennent de Rio et qui ont étés tres satisfaits de leur séjour et qui ont fréquentés de très très bons restaurants et pas si chers que ça.

Tout le monde ne souhaite pas visiter de favelas.
Tout comme tous les français ou touristes ne visitent pas les 4 000 á la Courneuve ou garges les Gonesses ou Grigny la Grande Borne ni les tarterêts a Corbeil.

Bizarre un ami qui fait un stage à BH à passé 1 semaine à Rio de Janeiro et il m'a pas dit "putain cela craint" et ses chères.

Aventureiro, la seule personne qui n'a jamais vécu plus d'une heure au Brésil.

arnaudbh :

Bizarre un ami qui fait un stage à BH à passé 1 semaine à Rio de Janeiro et il m'a pas dit "putain cela craint" et ses chères.

Aventureiro, la seule personne qui n'a jamais vécu plus d'une heure au Brésil.

C'est dommage que ton ami se soit comme toi trompé de destination.
Je ne lis jamais les trolls qui de plus, ne savent pas écrire le français.
Tu as un problème, la solution est que tu rentres en France, on te l'a maintrs fois dit.

Rio, je confirme est une ville très chère. Aussi cher que Paris.

Ensuite, son avantage, elle est liée à la condition du pays. On peut, malgré tout, vivre mieux et pour moins cher, tous dépend son expérience et ses besoins.

Ipanem-Leblon et zone ouest ; Barra da Tijuca et Recreio vous pouvez vivre en toute tranquillité et sécurité mieux que nul part ailleurs.
Par contre, si vous allez dans des endroits tel que la "Baixada Fluminese, Duque de Caixia, Madureira, Marachal Hermes .., c'est plus la même musique.

Aventureiro :
arnaudbh :

Bizarre un ami qui fait un stage à BH à passé 1 semaine à Rio de Janeiro et il m'a pas dit "putain cela craint" et ses chères.

Aventureiro, la seule personne qui n'a jamais vécu plus d'une heure au Brésil.

C'est dommage que ton ami se soit comme toi trompé de destination.
Je ne lis jamais les trolls qui de plus, ne savent pas écrire le français.
Tu as un problème, la solution est que tu rentres en France, on te l'a maintrs fois dit.

Personnellement, je n'ai pas trop à me plaindre, une bonne voiture pajero full qui me coûte que la modeste somme de 4% de sa valeur chaque année, Un condomine pas trop chère juste un salaire minimum Brésilien, encore je suis à Belo. Alors à Rio, les prix flambent.


Aventureiro au Brésil tu as deux choix de vie, riche ou pauvre.

Rentrer en France, on y pense mais pour que mon épouse puisse soigner ses patients avec des moyens comme des médicaments, les dernières technologies.

Il y a des gens qui se définissent uniquement parce qu'ils ont au lieu d'être tout simplement. Mais on avait compris le malaise.

Aventureiro :

Il y a des gens qui se définissent uniquement parce qu'ils ont au lieu d'être tout simplement. Mais on avait compris le malaise.

Le truc de bien avec toi, c'est que tu vas mordre tout le temps. ;)

Après, je peux te dire une chose, au Brésil il vaut mieux être producteur rural que d'être employé ou prof de français

arnaudbh :
Aventureiro :

J'ai des amis qui reviennent de Rio et qui ont étés tres satisfaits de leur séjour et qui ont fréquentés de très très bons restaurants et pas si chers que ça.

Tout le monde ne souhaite pas visiter de favelas.
Tout comme tous les français ou touristes ne visitent pas les 4 000 á la Courneuve ou garges les Gonesses ou Grigny la Grande Borne ni les tarterêts a Corbeil.

Bizarre un ami qui fait un stage à BH à passé 1 semaine à Rio de Janeiro et il m'a pas dit "putain cela craint" et ses chères.

Aventureiro, la seule personne qui n'a jamais vécu plus d'une heure au Brésil.

Rio cher ?  violent ?   
j'ai pas eu cette impression et pourtant je suis resté à Rio une semaine dans le quartier de Lapa...Hotel avec clim , chambre spacieuse et parking  (hotel vila rica) à 40€ la nuit, caipirinha de 750ml à 5R$, nourriture dans une lanchonnette/restaurant dans les 15 -25R$ par personne....promenade le soir  jusqu'à minuit à Copacabana, Ipanema, Lapa.... visite de tous les sites en passant par la favela de Santa Teresa en redescendant du Corcovado en voiture.... après tout dépend de ce que ton ami recherchait en prix et en confort :)  sans parler s'il traînait proche des favela

chicobrasil :
arnaudbh :
Aventureiro :

J'ai des amis qui reviennent de Rio et qui ont étés tres satisfaits de leur séjour et qui ont fréquentés de très très bons restaurants et pas si chers que ça.

Tout le monde ne souhaite pas visiter de favelas.
Tout comme tous les français ou touristes ne visitent pas les 4 000 á la Courneuve ou garges les Gonesses ou Grigny la Grande Borne ni les tarterêts a Corbeil.

Bizarre un ami qui fait un stage à BH à passé 1 semaine à Rio de Janeiro et il m'a pas dit "putain cela craint" et ses chères.

Aventureiro, la seule personne qui n'a jamais vécu plus d'une heure au Brésil.

Rio cher ?  violent ?   
j'ai pas eu cette impression et pourtant je suis resté à Rio une semaine dans le quartier de Lapa...Hotel avec clim , chambre spacieuse et parking  (hotel vila rica) à 40€ la nuit, caipirinha de 750ml à 5R$, nourriture dans une lanchonnette/restaurant dans les 15 -25R$ par personne....promenade le soir  jusqu'à minuit à Copacabana, Ipanema, Lapa.... visite de tous les sites en passant par la favela de Santa Teresa en redescendant du Corcovado en voiture.... après tout dépend de ce que ton ami recherchait en prix et en confort :)  sans parler s'il traînait proche des favela

L'armée vient d'être déployé dans rio pour assurer la sécurité, j'y vais une fois par mois, on ne peut par dire que s'est assurance tout risque.

Après chacun à son point de vu, mais dire que Rio est une ville tranquille est absurde:
https://oglobo.globo.com/rio/pontos-tur … o-21570040

https://oglobo.globo.com/rio/levantamen … o-21624221
http://g1.globo.com/rio-de-janeiro/noti … ares.ghtml


Rio est tellement sécurisé qu'on ne fait pas tourner le métro jusqu'à la Barra le Dimanche.

Après mon ami loge à Copa et il a vraiment eu une sensation d'insécurité pourtant étant marocain. Surtout vivant du côté Lille Sud pour ses études il connait bien le mot insécurité.

Pour en revenir au favelas que certains envisagent d'y acheter un logement sans titre de propriété  voir cet article

http://www.bfmtv.com/breves-et-depeches … xtor=AL-68

Et pour confirmer que la maitrise du Portugais est importante avant de voyager au Brésil...la famille voulait acheter de l'eau et a été guidé vers le quartier de "Agua Santa"...

10.000 membres des forces de sécurité, dont 8.500 militaires, déployés dans les rues de RDJ.....c'est certainement pour le fun !
et il n'y a pas que RIO......dans le nordeste déjà bien connu malheureusement pour sa violence le nombre de meurtres journaliers est en augmentation

J'adore les personnes qui disent Rio de Janeiro c'est totalement tranquille. Réellement l'Etat de Rio ne maitrise plus rien

je viens de voir il y a 2 ou 3 jours WORLCOOKER une émission de la télé française.....alors bien sûr à RIO l'animateur va dans un bar à jus....cool.....à SAO PAULO chez un japonais....cool dans le sud chez les gauchos et à BELEM visite du VERO PESO le plus grand mercado du BRESIL et sur l'île juste en face où l'on ramasse l'ACAI
il se trouve que je connais parfaitement cette dernière destination pour y aller 1 à 2 fois par an alors je comprends que les gens qui ne sont jamais venus au BRESIL soient enthousiastes MAIS CE N EST QU UNE CARTE POSTALE

oyé oyé brave gens,

il paraîtrais que bisounours c'est égare, malencontreusement dans une favela a Rio, suite a une erreure  de gps, il a essuyer une salve ak47 et est decede suite a ses blessures.

les obseques de bisounour auront lieu a disney land floride dans la plus stricte intimitée

Personnellement, je n'ai jamais entendu un brésilien me dire :
"Jai super envie d'aller habiter dans une cité craignos de Marseille ou banlieue parisienne"

Bonjour Caroline,

J'ai vécu à Leme, sous Babilônia e Chapéu Mangueira, que j'ai pu fréquenter un peu.

Les deux communautés ont pas mal d'initiatives, d'ailleurs ces montagnes ont été reboisées et sont entretenues par des personnes de la communauté, qui y organisent aussi des randonnées.

Il y a plusieurs "pousadas", des petits hôtels pour jeunes, dans les deux communautés et donc beaucoup de jeunes filles étrangères qui se baladent sans aucun soucis, car les habitants se connaissent tous et savent de tout ce qui se passe. Puis les étrangers sont source de revenus, donc, si vous y habitez, vous avez la sécurité pratiquement assurée par les habitants. Vous pouvez même réserver sur Airbnb pour quelques jours. En chambre commune, il a à 11euros la nuit. Et essayer de trouver sur place après.

Il y a aussi un très bon Restaurant, Chez David (pour monter en moto c'est moins chère si tu dit : "vou pra padaria"... Car c'est les touristes plus aisés qui vont chez David...). David est née et as grandi dans cette communauté. Aujourd'hui il est un sérieux employeur de la communauté. C'est aussi quelqu'un de très sympa et communicant, en portugais bien sur, qui pourrais éventuellement vous éclairer sur es possibilités de trouver un logement dans la communauté.

Je sais qu'il y a pas mal de studio à environ 1.000reais/mois.

Par contre, il y toujours le danger liés  aux descentes policières et le trafic... Pas tout les jours. J'y était ces quinze premiers jours d'août 2017 et il y a eu deux fois des confrontations avec beaucoup de coups de feux... Souvent vers 05:00... Je n'ai pas suivi dans les médias, mais l'armée était dans les rues, pour "pacifier" les communautés... Avec des armes... Car il y a encore un grand évènement tout le mois de septembre: "Rock in Rio". Avec des milliers de spectateurs venus du monde entier. Alors les forces de l'ordre sont extrêmement renforcées. Pour avoir moins de soucis pendant ces jours de festivités internationales.

Bonne chance à Rio, qui est toujours la "cidade maravilhosa", même si elle a été complétement sacagée par la corruption...

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Rio de Janeiro

Conseils pour bien choisir votre assurance santé à Rio de Janeiro.

Déménagement à Rio de Janeiro

Conseils pour préparer votre déménagement à Rio de Janeiro

Assurance voyage Rio de Janeiro

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage à Rio de Janeiro

Billet d'avion Rio de Janeiro

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour Rio de Janeiro