remboursement de billets d'avion

Bonjour,

Au vu du bordel qui règne à l'aéroport d'Ivato, je souhaite crée une discussion pour une fois très utile, à savoir la possibilité de se faire dédommager par la compagnie en cas de retard, surbooking etc..
Je suis très expérimenté en la matière ( dommage qu'on puisse pas surligner sur ce site ! ), disons très très expérimenté : au cours de ces 3 dernières années, je me suis fais dédommager 3 fois.
Si certains sont concernés, qu'ils me le fassent savoir ( je parle des vols internationaux exclusivement ), je leur expliquerai la marche à suivre.

:/ moi cela fait 6 mois que je suis rn litige avec air Madagascar? Pour   un retard de 12 h a l alller et une annulation de vol au retour?
J ai déposé en Janvier un recours auprès de l  aviation civile comme il est recommandé de le faire et depuis aucunes nlles je commence à désespérer? que puis je faire d autre que d être mora mora?
Merci!

Bonjour

A chaque fois je me dis "encore un ! "
Que ceux qui font le voyage pour la première fois se fassent avoir c'est bien compréhensible mais que cela arrive à des "connaisseurs" du pays........
Pourquoi s'obstiner à voler sur "Air Peut'être" en sachant que ce genre de déconvenue pend au nez ?
Maso ? Amoureux de la roulette russe ? Je souhaite que ces victimes nous disent leur raison qui les a fait choisir cette compagnie car, je l'avoue, je suis du genre à aimer comprendre et là un point d'interrogation.......
lecastor, je crains fort que vous deviez vous "asseoir dessus".......

Si ça peut vous consoler, il y a bien pire. Voici ce qui est arrivé à un couple l'an dernier:

Parti de Corse, premier avion sur Paris étudié pour correspondance avec un Paris-Tana.
Ce n'est qu'un fois à l'aéroport, donc au dernier moment, qu'ils ont appris que l'avion était purement et simplement annulé. Prévenir les passagers ? Vous plaisantez voyons !
Quand le prochain ?...................
Heureusement que ce couple avait les moyens financiers suffisants car ils ont pris l'avion suivant........2 jours plus tard !
Venant de si loin et ne sachant pas quand serait l'avion de remplacement (évidemment, ils ont du se tenir informé sans arrêt car Air PET ne faisait (encore) aucun effort d'information: c'était aux clients de se renseigner !
Non seulement pris de cours le soir vu que c'était un vol de nuit (trouver un hébergement à Paris au dernier moment et quand on ne connait pas...) mais en plus ils ont eu à "s'offrir" 2 jours d'hôtel + repas.
Je vous laisse imaginer la note finale.....
Dans leur cas c'est vraiment "pas de pot" car ils faisaient partie des voyageurs non informés de ce risque.

Autre cas que je ne comprends pas du tout: J'ai conversé avec des gens qui m'ont dit s'être fait bloquer 3 fois et alors pourquoi s'être obstiné ainsi avant (enfin) rayer cette compagnie ?

Enfin, inutile de préciser que la belle facture que ce couple a eu grâce à eux est restée lettre morte....depuis bien un an et demi.......

Bonjour,

Je vais essayé de faire simple : j'ai été indemnisé à 4 reprises ces dernières années, et de manière imparable.
Il s'agit d'une jurisprudence européenne émanant de la Cour de Justice de Luxembourg; cette dernière a rendu ces dernières années plusieurs arrêts favorables aux consommateurs, d'abord pour ceux dont les vols ont été annulés en édictant un barème fonction de la durée et du kilométrage du vol. Dans un 2nd arrêt, la CJUE a étendu cette indemnisation aux victimes de retards aériens, puis dans un 3ème arrêt de février 2013, cette juridiction a décrété que l'appréciation du retard ne se faisait pas au départ mais à l'arrivée.
Pour prendre un ex. concret, sur un vol Paris / Tana, le barème  prévoit un dédommagement de 600 € si le retard à l'arrivée est supérieur à 4 h. S'agissant d'une jurisprudence européenne, elle ne s'applique que sur le territoire européen ou aux compagnies de droit européen. En d'autres termes, si le vol en l'exemple choisi a du retard au départ de Paris, elle s'appliquera à toutes les compagnies, y compris Air Mad; si le vol a du retard au départ de Tana, elle ne s'appliquera qu'aux compagnies européennes  ( Air France, Air Austral, Corsair ).

L'arrêt le plus récent est particulièrement intéressant, car le retard minime au départ ( par ex. décollage avec 1 heure de retard ) peut engendrer un ratage de correspondance : pour la CJUE, le retard s'apprécie désormais à l'arrivée. Ce fut exactement le cas lors de mon dernier vol avec Air France : le vol de 1 h 40 du matin a décollé avec un retard d'une heure, donc arrivée à Roissy avec 1 heure de retard, donc ratage de la correspondance pour Biarritz; j'ai été reporté ( gratuitement ) par Air France sur l'avion suivant, et suis arrivé à Biarritz avec plus de 4 h de retard par rapport à l'horaire initial.

Marche à suivre pour l'indemnisation : conserver les justificatifs ( billets, carte d'embarquement etc. ) et envoyer une LR à la compagnie. Air France paie sur le champ si les faits sont exacts. Les autres se font tirer l'oreille, notamment Air Mad. Si on est sûr de son cas, il faut immédiatement saisir le Juge de proximité ( c'est gratuit, pas besoin d'avocat ) qui convoque les parties 1 mois après : 8 jours avant la date d'audience, vous recevez votre chèque. Air Mad étant plus bête que méchant m'a dédommagé avec un billet AR gratuit, les autres ( Kenya Airways, Air Austral ) m'ont envoyé le chèque.
La saisine de la DGAC n'apporte rien.
Si vous le souhaitez, je peux vous envoyer une lettre-type.

Ce sont des couillons, ayant eu les mêmes déboires avec Kenya Airways et Air Austral, j'ai été hébergé dans des palaces à Nairobi et St Denis ( le Belpierre pour ceux qui connaissent ) aux frais de la princesse, et une fois à Paris je leur ai extorqué 600 € selon le mode opératoire ce-dessus décrit.

merci goufy54

ces infos précieuses vont être utiles à pas mal de gens par contre il manque juste un autre détail:
de combien de temps après le vol les gens disposent pour envoyer leur LR ?

goufy54 :

Ce sont des couillons, ayant eu les mêmes déboires avec Kenya Airways et Air Austral, j'ai été hébergé dans des palaces à Nairobi et St Denis ( le Belpierre pour ceux qui connaissent ) aux frais de la princesse, et une fois à Paris je leur ai extorqué 600 € selon le mode opératoire ce-dessus décrit.

couillons ?  pas forcément.

J'ai eu aussi une fois (une seule) ce genre de problème mais je volais sur corsair et en effet ils avaient tout organisé avant même qu'on se pose à Paris.
On a mis les pieds sur le sol français en pleine nuit, 4h du matin. Evidemment, on avait été dérouté sur CDG vu qu'Orly était fermé. Tout nous attendait et on avait plusieurs choix.
De nombreux cars avaient été appelés en urgence afin de transporter ceux qui voulaient aller dans Paris, d'autres pour en déposer en hôtel (nombreuses chambres bloquées par la compagnie, petit déj et repas éventuel compris), d'autres encore pour déposer les gens à des bouches de métro et sur demande, ils remettaient des attestations de retard.

Donc oui, normalement tout est prévu mais avec Air Mad ??? D'après les "expériences" qui m'ont été rapportées, rien du tout !
Entre la loi qui va condamner et le fait qu'elle soit respectée, ça fait deux et ça ne me surprendrait pas qu'Air Peut'être soit le cancre de la classe.
Non seulement les gens ont du se débrouiller car rien de prévu pour assumer leurs clients, mais en plus je sais qu'ils ont réclamé et ensuite plus rien...malgré la loi.
Je penserais plutôt qu'ils en ont rien à foutre comme on dit et au point où ils en sont dans le fonctionnement de leur compagnie, être condamné ne les dérange pas plus que ça.........
Combien de gens iraient jusqu'à un procès international avec les lourds frais qu'ils auraient à assumer au fil du temps (sans certitude encore d'en être dédommagé au final et dans combien de temps) ?

Même en  France, j'ai vu des gens condamnés à payer et ils n'ont jamais versé le moindre centime. Facile parfois d'être insolvable...... surtout pour Air Mad. Comme on ne tond pas un oeuf, je souhaite bon courage à ceux qui tiennent absolument à faire valoir leurs droits, ce que je comprends très bien ayant été moi-même victime dans ma vie d'un insolvable.

Je ne connais pas le délai de prescription , n'étant pas avocat : ceci dit, je ne vois pas l'intérêt d'attendre 10 ans,
il faut battre le fer quand il est chaud !!!
J'ai obtenu en 3 ans environ 3 000 € au titre de cette jurisprudence, les 4 démarches ayant abouti. Pour une fois qu'un sujet de conversation sur ce site aborde des sujets concrets ...

goufy54 :

Je ne connais pas le délai de prescription , n'étant pas avocat : ceci dit, je ne vois pas l'intérêt d'attendre 10 ans,
il faut battre le fer quand il est chaud !!!
J'ai obtenu en 3 ans environ 3 000 € au titre de cette jurisprudence, les 4 démarches ayant abouti. Pour une fois qu'un sujet de conversation sur ce site aborde des sujets concrets ...

Mais c'est très bien !!!
(quand même pas "pour une fois", d'autres sujets ont tout autant d'importance)
Je pense que les gens concernés chercheront l'info du délai mais de toute façon c'est vrai qu'attendre ne sert à rien.

Non, il faut lire le texte que j'ai posté, chaque mot a été pesé : Air Mad ne pourra pas se soustraire aux règles
que j'ai exposées ( pour  preuve, ayant eu le même cas de figure, ils m'ont dédommagé avec un billet AR à plus de 1 000 € alors que l'indemnisation prévue n'est que de 600 € ! ). C'est l'ignorance et la couardise des consommateurs qui est en cause, seuls les plus déterminés seront indemnisés, mais je vous garantis que si les conditions sont réunies on est indemnisé dans 100 % des cas.
J' ajoute que cette indemnisation est un forfait, elle peut être beaucoup plus élevée si on amène la preuve d'un préjudice plus important ( dans la limite de 4 150 DTS ).
La compagnie ne peut se soustraire à ses obligations de ponctualité qu'en cas de force majeure ( grève, attentat... ); la maintenance de l'appareil n'est pas un cas de force majeure.
Pour en revenir à Air Mad, les vols internationaux ne posent  pas plus de problèmes que ceux des autres compagnies; par contre, les vols domestiques !!!
Le problème des retards est davantage du à l'aéroport d'Ivato, puisque j'ai eu les mêmes problèmes avec d'autres compagnies.

Bonjour Serge,
Quand vous dites que vous ne comprenez pas qu'on continue à choisir Air Peut-être pour voyager ...en vols intérieurs , nous n'avons pas le choix ...je prends le plus souvent la route à cause du prix très élevé mais nous avons une réduction sur les vols intérieurs avec le billet long courrier. Air Mad accepte 2 bagages et Air France un seul ; j'ai plus de kg avec Air Mad et en long courrier, les vols sont directs. J'ai vu que Kenyan Air Line est moins cher mais il y a déjà 11h de vol alors s'il faut ajouter une escale à Nairobi ...Air Austral, c'est bien mais souvent plus cher avec une escale de plusieurs heures à la Réunion . Corsair n'a pas de vol toute l'année.
Des amis français vont venir une 2de fois à Madagascar en septembre car leur retour à Paris l'année dernière a été retardé une journée, ils se sont manifestés et ils ont obtenu un dédommagement.

A l'attention de lecastor

Vous obtiendrez 1 200 € si vous suivez la démarche que je vous indique sur ce site.

J'ai oublié de préciser que je parlais de vols internationaux, bien sur qu'en intérieur il n'y a pas le choix....

Puisque l'on parle "avion", j'en suis à 4 voyages en moins de 3 ans (je vais me calmer !) et sur corsair que je commence à bien connaître.
Je voudrais en profiter pour donner une info à ceux qui ne sont pas au courant au sujet des bagages en soute chez corsair. Pour une raison que j'ignore (j'ai juste mon idée), on a droit à 2 de 23 kg maxi si on achète le billet à mada mais seulement à un seul bagage si on l'achète en France. C'est comme ça.
Détails importants pour l"achat:
Pas besoin d'aller à l'agence de corsair à Tana. Perso, j'achète les billets par internet mais attention: vous devez faire l'opération à partir d'un ordi à mada. J'en sais quelque chose, je me suis fait avoir récemment à ce sujet !!
Ce qui s'est passé ?
Très simple: Au lieu de revenir seul à Mada, j'ai décidé de faire venir mon épouse pour que l'on passe un peu de "bon temps" en France puis retour ensemble.
Ne sachant pas (de toute façon je n'avais pas le choix non plus), j'ai acheté son billet par internet et là surprise: elle n'a droit qu'à un seul bagage et cela aller comme retour. Voyant ça, avant d'acheter j'ai téléphoné à la compagnie à Paris et j'ai eu la même réponse donc même par eux en direct, c'est pareil....avec en plus 20€ de frais de "gestion" (il faut bien payer leur travail).
Je ne parle pas du prix des bagages supplémentaires (70€ la première puis le double si +...par valise).

Voila l'info, évitez de vous faire piéger.
:cheers:

Eh oui, le transport aérien est un des domaines ou le consommateur est le plus malmené; raison supplémentaire pour "se venger" quand est dans ses droits.

goufy54 :

Je ne connais pas le délai de prescription , n'étant pas avocat : ceci dit, je ne vois pas l'intérêt d'attendre 10 ans,
il faut battre le fer quand il est chaud !!!
J'ai obtenu en 3 ans environ 3 000 € au titre de cette jurisprudence, les 4 démarches ayant abouti. Pour une fois qu'un sujet de conversation sur ce site aborde des sujets concrets ...

Combien de fois avec Air Mad ?

J'ai été dédommagé une fois par Air Mad, comme indiqué ci-dessus : un AR Paris/Tana gratuit.

Dans votre superbe exposé, sacrément utile sans aucun doute, vous avez parlé de dédommagement financier comme le billet AR mais savez-vous si la législation autorise que ce soit par un voyage gratuit  ou si c'est une liberté, une sorte d'arrangement ?
Cela a son importance car on peut dire que c'est "forcer la main" à un voyageur car cela l'oblige à utiliser ce billet dans le délai de un an sinon tout est perdu. De plus, un billet n'est pas cessible, donc impossible d'en faire profiter qui que ce soit.
Je trouve ce procédé..........

Il s'agissait d'une suggestion d'Air Mad, qui y trouvait peut être son compte. J'ai accepté car je fais des AR fréquents.
Cependant, les textes sont précis : c'est 600 € pour + 4 h de retard sur + de 3 000 kms de distance; si vous n'avez pas  besoin d'un billet, vous pouvez demander les 600 € ( ou davantage, si votre préjudice est + élevé ).

goufy54 :

Il s'agissait d'une suggestion d'Air Mad, qui y trouvait peut être son compte. J'ai accepté car je fais des AR fréquents.
Cependant, les textes sont précis : c'est 600 € pour + 4 h de retard sur + de 3 000 kms de distance; si vous n'avez pas  besoin d'un billet, vous pouvez demander les 600 € ( ou davantage, si votre préjudice est + élevé ).

Merci d'avoir éclairçi ce point.
Cdt
:cheers:

Moi suis une vahazette...
Mon avis compte ? :cool:

Lys de Diego :

Moi suis une vahazette...
Mon avis compte ? :cool:

????? Là je ne suis pas.......

J'ai pas posté au bon endroit je crois.... mille excuses... :cool:

Bonjour Serge,

cela fait suite au message de serge du (30 Avril 2015 09:25:17), oui je veux bien recevoir une lettre type.
Ces jurisprudences sont elles applicables aux compagnies Low Cost comme Raynair?
Merci
Cdt
Lieparis

Si tu es en France tu déposé ton dossier au tribunal de proximité c très simple et gratuit et de toute façon quand Air Mad reçoit la convocation au tribunal leur avocate Nathalie je sais plus comment t envoie un mail pour tout arrêter et te propose même plus que 600 euros si tu as pris la précaution de demander 200 euros de dommages et intérêts. Ils te font une proposition dans les 48h après avoir reçu la convocation

Lieparis :

Bonjour Serge,

cela fait suite au message de serge du (30 Avril 2015 09:25:17), oui je veux bien recevoir une lettre type.
Ces jurisprudences sont elles applicables aux compagnies Low Cost comme Raynair?
Merci
Cdt
Lieparis

Bonjour Lieparis,

Je crois que c'est plutôt suite au message de goufy54 du 30 avril (10:39:06) qui donne entre autres éléments:
"Marche à suivre pour l'indemnisation : conserver les justificatifs ( billets, carte d'embarquement etc. ) ..."
Cdt
:cheers:

:dumbom: oui effectivement
Désolé serge45 et merci je reformule donc
Bonjour Goufy54
cela fait suite au message de Goufy54 du 30 Avril 2015 09:25:17, oui je veux bien recevoir une lettre type.
Ces jurisprudences sont elles applicables aux compagnies Low Cost comme Raynair?
Merci
Cdt
Lieparis
:dumbom:

Bonjour à tous , :)

Voici  la  "petite aventure"   :( que  j'ai eu  récemment  avec Air Mada , 90 mn de retard  à l'allée ( CDG / TANA)  :mad:  et  90 mn de retard dans  l'autre sens 10 jours  plus tard  :mad:  , en conséquence  j'ai  loupé  ma  correspondance  ferroviaire , j' ai du changé  de  billet de train  ce qui  ma  coûté 150 € !!!  :mad:
J'ai expédié à Air Mada , au service  réclamation une lettre  R/AR ... pas de  nouvelles ... :/
Selon vous que  peut on espérer ? j'ai demandé  le  remboursement de mon billet  d'avion , affaire à  suivre ...
@++  :cheers:

Bonjour,
je vais chaque année à Mada pour voir mon fils.Je prends la compagnie Air-Mada qui me convient bien pour les horaires. L'aller se passe toujours bien (Roissy-Ivato-Tuléar) mais le retour est à chaque fois une galère autant dés le départ de Tuléar qu'à Tana (retard, suppression de vol qui entraînent correspondance ratée, majoration pour changer de train ou d'avion...etc!)  Je serais très heureuse de recevoir des conseils pour le prochain voyage. je pars le 18 juin et je reviens le 14 juillet.
merci d'avance

Bonjour,

Quand j'avais proposé la lettre type, j'étais en France avec la lettre sur mon ordi : entre temps, je suis arrivé
sur place et sans mon ordi.
Cependant, si je n'ai pas mémorisé les textes, le raisonnement est simple : il faut envoyer une LR à la compagnie en exposant les faits ( dates, n° de vol , retard ) et en argumentant sur la jurisprudence de la CJUE qui prévoit le dédommagement des victimes de retard aérien. Le tarif est de 600 € pour les vols supérieurs à 3 000 kms et les retards sup. à 4 h à l'arrivée ( il s'agit de l'arrivée finale, c. à d. à la correspondance ). L'arrêt le plus important date de février 2013 .
Bien vérifier que que les conditions sont réunies. La saisine du Juge de Proximité ( gratuite et facile, une page à remplir ) permet surtout de ne pas perdre de temps ( la compagnie a tendance à décourager les récalcitrants en traînant les pieds ).
Les conditions de l'indemnisation sont celles que j'ai définies dans les posts précédents, à savoir que le droit européen s'applique aux compagnies européennes ( y compris low cost ) et aux aéroports européens : Air Mad n'est concerné que pour les retards de France vers Mada, et non l'inverse : par contre, Air France, Air Austral etc.
seront sanctionnés pour les retards de Tana vers la France, à cause de leur nationalité.
Voila, si ça suffit pas , je pourrai éventuellement vous trouver les références exactes des textes de loi ( n° de règlement européen et noms des arrêts ), ceci dit Air Mad connait très bien la musique.

Je me dois d apporter une précision. En fait que le retard concerne l aller où le retour il est indemnisable. Seule condition que le billet soit acheté à partir de l Europe.

Après recherches, la décision de référence de la CJUE est la suivante :
- Air France c. Folkerts du 26 / 02 / 13 n° C 11/11; le retard à l'arrivée du vol final doit être de 3 h et non de 4 comme
indiqué précédemment. Le vol doit être sup. à 3 500 kms.
La décision est publiée in extenso sur le site curia.europa.eu C 11/11

Merci Goufy54 pour toutes ces précisions bien utiles
Cordialement LieParis

jcf20 :

Je me dois d apporter une précision. En fait que le retard concerne l aller où le retour il est indemnisable. Seule condition que le billet soit acheté à partir de l Europe.

D'après ce que je sais, je n'ai vu nulle part le fait d'avoir acheté ou non son billet à partir de l'Europe.
En toute logique aussi, qu'est'ce que ça peut faire le lieu d'achat vu que le problème est concret: le retard lors du vol est une réalité et n'est pas une incidence du lieu d'achat de ce fameux billet.
Si vous parlez d'annulation de vol, là je ne sais pas et je ne m'avancerais pas sur ce point.
Ma question concerne donc uniquement le retard.

Merci de nous donner un lien pour voir quand même sur la précision que vous avez soulevé.

serge45 :
jcf20 :

Je me dois d apporter une précision. En fait que le retard concerne l aller où le retour il est indemnisable. Seule condition que le billet soit acheté à partir de l Europe.

D'après ce que je sais, je n'ai vu nulle part le fait d'avoir acheté ou non son billet à partir de l'Europe.
En toute logique aussi, qu'est'ce que ça peut faire le lieu d'achat vu que le problème est concret: le retard lors du vol est une réalité et n'est pas une conséquence du lieu d'achat de ce fameux billet.
Si vous parlez d'annulation de vol, là je ne sais pas et je ne m'avancerais pas sur ce point.
Ma question concerne donc uniquement le retard.

Merci de nous donner un lien pour voir quand même sur la précision que vous avez soulevé.

Tout simplement parce que c une loi Européenne qui accorde des indemnités et que seuls les billets au départ de l Europe sont concernés par cette jurisprudence.

jcf20 :

Tout simplement parce que c une loi Européenne qui accorde des indemnités et que seuls les billets au départ de l Europe sont concernés par cette jurisprudence.

Désolé mais il y a du faux dans ce que vous dites.
"seuls les billets au départ de l Europe sont concernés".....Non, au départ de l'étranger aussi dans certains contextes. Lisez bien ce qui a déjà été écrit précédemment.

Vous avez dit aussi que le billet doit être acheté à partir de l'Europe, ce qui est faux. Vous confondez. Ce qui compte c'est le lieu de départ du vol et non celui de l'achat du billet.
(on parle toujours de retard de vol uniquement)

Bonjour,
Je suis très intéressée par votre "lettre type" pouvez-vous me l'envoyer?
Merci d'avance

J'apporte une nouvelle fois des précisions car certains ne semblent pas tout capter : l'indemnisation est due dans 2 cas de figure
- départ d'un aéroport européen ( par ex. Roissy ) quelle que soit la nationalité de la compagnie ( y compris Air Mad ); c'est le principe de territorialité;
- compagnie européenne, quel que soit le trajet; c'est le principe de nationalité.
L'endroit ou l'on achète le billet n'a évidemment aucune importance, d'autant qu'aujourd'hui l'achat peut se faire par internet !
Il faut qu'il y ait un retard de 3 h à l'arrivée par rapport à l'horaire initial, ou alors qu'un retard moins important ait entraîné un ratage de correspondance d' ou retard à l'arrivée de la correspondance + 3 heures.
Ex concret n° 1 : Paris / Tana avec n'importe quelle compagnie : 600 € si + 3 h de retard à Tana
Ex concret n° 2 : Paris / Tana / Tuléar avec Air Mad : le vol Paris / Tana arrive à l'heure, mais le vol vers Tuléar est décalé de quelques heures ou jours, Air Mad doit 600 € si arrivée à Tuléar + 3 h après l'horaire vendu;
Ex concret n° 3 : Tana / Paris départ de Tana "contrarié" et arrivée à Paris + avec 3 h de retard; seules les compagnies européennes doivent l'indemnisation.S'il y a correspondance en France ( par ex. vers Marseille ), un retard minime ( par ex. une heure sur le Tana / Paris ) ayant entraîné un retard de 3 h à Marseille ouvre droit à indemnisation.
L'heure d'arrivée s'apprécie au moment ou les portes de l'avion s'ouvrent. 
La saisine de la DGAC ne sert à rien.
La saisine du Juge de proximité n'est utile que pour Air Mad et Air Austral, qui se font tirer l'oreille, et non pour Air France qui paie spontanément si les faits sont établis.
On aura compris qu'il vaut mieux voyager avec des compagnies européennes.
Les statistiques sont les suivantes : au niveau mondial, 22 pour cent des vols sont affectés d'un retard.

J'aimerais bien que des gens nous parlent de soucis éventuels avec Corsair et je n'ai vu aucun post jusqu'à présent.
Comme dit par goufy, l'indemnisation marchera mais qui peut nous dire si il a eu des soucis avec eux et comment ça s'est passé. Pour l'instant, je pense que leurs retards sont très rares vu que personne ne râle sur eux alors qu'ils sont une compagnie très active sur le Paris/Tana AR.

à l'attention d' Ebiau

ainsi qu'expliqué ci-dessus, je suis entre temps arrivé à Mada, sans mon ordi et donc sans la lettre-type. Ceci dit, il suffit d'écrire au siège de la Cie en LR ( pour Air Mad l'adresse est à Paris dans l'annuaire, pour Air Austral à St Denis ) en relatant les faits : "j'ai pris tel jour le vol n°... de ... à  ..., pour une heure d'arrivée prévue à ... Du fait d'un retard au départ de ... je suis arrivé à ... à ... heures, au lieu de ... heures, horaire prévu sur mon billet. La règlementation et la jurisprudence européennes, notamment l'arrêt de la CJUE du 26 / 02 / 13 prévoient une indemnisation de 600 € par passager en cas de retard de + de 3 h sur un vol de + de 3 500 kms. Les conditions étant remplies, je vous serais reconnaissant de me faire parvenir cette somme par tout moyen à votre convenance + formule de politesse".
Il faut évidemment vérifier à  la lecture des posts ci-dessus si les conditions sont remplies.

P.S. : joindre copie des justificatifs ( billets, carte d'embarquement, mail de la Cie informant du retard ... )

Nouvelle discussion