Close

LEs salaires des vazahas/expat à MAda

Je reprends un texte de Crusaders qui je pense mérite un topis à lui tout seul

Crusaders :
Salsera :

Quant aux salaires d'expatriés, c'est normalement environ le double d'un salaire en Europe, p.ex. pour les grands projets internationaux:

Il y a une espèce de "indemnité pour être éloigné de son pays et de sa famille", un certain nombre de vols entre le pays de mission et son pays natal chaque année. Certains projets et/ou grandes compagnies internationales paient aussi le personnel de la maison et/ou la villa, il y a une voiture de service, souvent avec chauffeur et autres avantages.

Et si le salaire est versé par une compagnie française sur un compte à l'étranger, on ne paie pas d'impôts - je crois (à confirmer).

Je crois que l'on se leurre beaucoup - et que l'on fantasme un peu - sur les salaires et les avantages généralement accordés aux expatriés.

Hors le cas de "pointures" qui offrent des compétences et des expériences très recherchées, ou de pays "sensibles" pour lesquels il convient de "motiver" les candidats à l'expatriation, les "packages dorés" offerts aux expatriés ne sont plus légion.

Pour ne citer que le cas de MADAGASCAR, les entreprises qui continuent à proposer un package "complet" - salaire "bonifié", prise en charge du logement, véhicule de fonction, domesticité, protection sociale, scolarité des enfants, ..... - doivent se compter sur les doigts des deux mains.

Et encore, ce type de packages est, le plus souvent, réservé au Staff de Direction.

La tendance est, de plus, en plus, à proposer un statut équivalent à ce que l'expatrié touchait en FRANCE avec, généralement, quelques petits "à-côtés" - véhicule de fonction, par exemple -.

J'ai été également assez surpris de découvrir que la très grande majorité des expatriés travaillant à MADAGASCAR pour des ONG - qui constituent une proportion sans cesse croissante du contingent d'expatriés - étaient payés à des niveaux de salaire globalement similaires à ceux d'un agent de maîtrise en FRANCE.

Il en est de même concernant la fonction publique étrangère.

Ainsi, la proportion d'enseignants français en "contrats expatriés" représente, tout au plus, 5 % du nombre total des enseignants, le plus grand nombre étant en "contrat résident" ou "local". Idem pour le personnel consulaire ou celui des Ambassades.

Je serais, personnellement, surpris que la rémunération moyenne des expatriés travaillant à MADAGASCAR soit supérieure à 2.000,00 Euros par mois.

Je dirais même moins.

Je plussoie sa version.

On se retrouve devant deux constats :

- Les entreprises Malgache (j'inclus les Karana dedans bien sur, et celles de droit Malgache ouvertes par des vazaha) ont besoin de personnels qualifiés de l'extérieur, mais au vue de la conjoncture économique, n'ont pas les moyens de payer des salaires dit d'expat (salaires européen X 2 + logement + voiture + sécu + billets d'avion pour la famille + frais de scolarité des enfants etc ...)

- Madagascar n'est pas un pays très attrayants pour s'expatrier. D'autant plus que 99% des emplois se trouvent à Tana qui cumulent la pollution, les embouteillages, la saleté, la misère, une offre culturelle quasi inexistante etc...Et donc il est très difficile de faire venir ici des gens qualifiés n'ayant aucun lien avec le pays sans une compensation financière attractive qui ne peut pas généralement être offerte (voir le point 1)

Les sociétés ici font donc avec les vazaha déjà sur place.

Il en existent selon moi 3 catégories "d'expats" :

- Les vazahas n'ayant aucun métier utiles ou recherchés à Madagascar. Ceux-ci en général trouvent des emplois payés entre 500 et 1000 €, embauchés souvent par des Karanas qui ne font pas confiance au Gasy (vol, désinvolture, etc...) pour certains postes sensibles ne nécessitant pas de compétences particulières (surveillance etc...).

- Les Vazahas ayant entre les mains un métier utiles ou recherchés à Madagascar. Ceux-ci arrivent à trouver un travail avec un salaire équivalent à ce qu'ils touchaient en Europe + quelques avantages, mais avec des responsabilité bien plus étendues qu'en Europe et un poste plus haut dans la hiérarchie (ce qui n'est pas forcément un cadeau).

- Les Vazahas ayant un métier très très technique entre les mains et dont certaines sociétés ne peuvent se passer (notamment dans le domaine minier, ou les grandes sociétés de BTP). Ceux-ci touchent effectivement les salaires expats avec tous les avantages, mais sont très peu nombreux.

Une nouvelle catégorie apparait depuis quelques temps, ce sont les expats Marocain, avec de bons CV et qui coutent bien moins chers que des Vazahas.

J'ai personnellement la chance de toucher le salaire que je toucherai en Europe et avec quelques avantages tel que la voiture de fonction, la CFE, une mutuelle etc...

Cela me permet effectivement de vivre plus confortablement vu le niveau de vie du pays (restau quand je veux, grand appartement central, épargner plus), mais ca compense (à peine ?) des conditions de travail beaucoup plus difficile qu'en Europe (horaire à rallonge, grande responsabilité, manager des gens qui n'ont pas forcément ni les compétences, ni l'envie de travailer etc...)

Il n'y a rien a rajouter. Bon résumé de la situation.

Vous oubliez les chercheurs qui viennent en expat' en partenariat avec des organismes malgaches

moi c'est juste une question???
pourquoi quand c'est un vazah qui quitte leur pays on les appellent expat???
mais quand c'est quelqu'un du tiers monde on les appellent les immigrés ???
je ne sais pas mais peut etre que j'ai mal compris....désolé

randrianoelison :

moi c'est juste une question???
pourquoi quand c'est un vazah qui quitte leur pays on les appellent expat???
mais quand c'est quelqu'un du tiers monde on les appellent les immigrés ???
je ne sais pas mais peut etre que j'ai mal compris....désolé

Un expat, on le fait venir, un immigré, il s'invite tout seul.

Certains vazaha pourraient être plus défini comme des immigrés ici (fuir leur misère en France pour vivre un peu mieux à Madagascar)

Oui et si pas de travail et non marié(e) à un malgache, a la fin de validité de la carte de séjour, retour au bercail.
Les expats viennent car ils ont un travail, sinon on ne les accepte pas.

Attention, tu vas en froisser quelques uns....mais le pays n'a pas les moyens de prendre des décisions souveraines...et tu connais les raisons...et tu peux lire souvent que la venue de ces populations oisives , tahaka NY kongona na dita, est une aubaine pour le peuple malgache....que ces gentils autochtones seront éternellement redevables et reconnaissants...tss'e!

Après pour moi, il n'y a pas de honte à avoir à bosser pour 1000 € / mois à Mada pour un Francais.

Tout dépend de la situation. Quelqu'un qui gagnait le SMIC en France doit vivre mieux à Mada avec plus ou moins la même somme et voit son statut social progressé ce qui n'est pas rien.

Après gagner 1000 € par moi en province est différent de gagner la même somme à Tana. La vie y est quand même plus douce, les loyers bien moins chers qu'à Tana.

Donc tout est relatif.

a bon , c'est suffisant comme réponse pour moi!
le mot français tellement dificille car leur dictionnaire grossit tous les an....
merci

randrianoelison :

c'est juste une question???
pourquoi quand c'est un vazah qui quitte leur pays on les appellent expat???
mais quand c'est quelqu'un du tiers monde on les appellent les immigrés ???
je ne sais pas mais peut etre que j'ai mal compris....désolé

"Un expatrié est un individu résidant dans un autre pays que le sien (sa patrie). Le mot vient des mots grecs exo (« en dehors de ») et patrida (« le pays »). Dans le langage courant il sert généralement à désigner des professionnels hautement qualifiés s'établissant à l'étranger pour des raisons professionnelles.

Contrairement à l'émigré, l'expatrié n'a typiquement pas l'intention de s'installer à long terme dans le pays de résidence (mais peut toutefois en obtenir la citoyenneté) et provient d'un pays ayant un niveau de développement économique égal ou supérieur à celui du pays de résidence."

c'est vrai, désolé car le mot français est tellement difficile c'est pour ça que j'avais besoin d'éclaircissement.
merciiiiiii

randrianoelison :

c'est vrai, désolé car le mot français est tellement difficile c'est pour ça que j'avais besoin d'éclaircissement.
merciiiiiii

En malgache c'est un même terme pour désigner les personnes étrangères vivant à l'étranger ?

Si on pouvait fermer cet apparté pour éviter le HS.

c'est pour ça que le dictionnaire français augmente de volume chaque année pour ajouter les nouveaux mots

Lord2laze, laissez la parole aux malgaches ! Et cet aparté peut intéresser tout le monde ! Même si cette définition a déjà été abordée, elle n'est pas hors sujet et peut expliquer les différences de salaires : gros salaires et avantages des "expatriés", experts de grandes entreprises, les contrats locaux pour des européens qui touchent un salaire équivalent à celui de leur pays d'origine et les salaires malgaches encore peu élevés même pour des salariés diplômés de l'enseignement supérieur : 500 à 600 000 ariary par mois. Un débutant aura 200 000 ar puis 400 000 au bout de quelques années (5 ans environ).
Un bachelier instituteur dans le privé plafonne à 200 000 ...

Je vois as le rapport d'une aparté sémantique dans ce sujet.

Vous pouvez ouvrir un topic à part pour discuter du pourquoi "immigré" ou "expat", ou pourquoi les Gasy ont des salaires bas, mais le topic la a été fait pour avoir des retours sur les salaires et prétentions salariales des étrangers ayant une vie active à Mada.

Ok ok ! Vous avez souvent vu vous des européens qui acceptent de donner leur salaire ?
Par exemple dans les enquêtes sur les salaires des cadres,
Ils trichent : s'ils estiment être
trop peu payés, ils "gonflent"leur
salaire pour ne pas avoir honte et
s'ils pensent avoir un salaire très
élevé pour leur fonction,  ils
diminuent le montant pour éviter
de choquer ou d'avoir des
remarques. Ca fait une moyenne :-)

tigresse :

Ok ok ! Vous avez souvent vu vous des européens qui acceptent de donner leur salaire ?
Par exemple dans les enquêtes sur les salaires des cadres,
Ils trichent : s'ils estiment être
trop peu payés, ils "gonflent"leur
salaire pour ne pas avoir honte et
s'ils pensent avoir un salaire très
élevé pour leur fonction,  ils
diminuent le montant pour éviter
de choquer ou d'avoir des
remarques. Ca fait une moyenne :-)

On ne demande à personne de donner son salaire, on parle des échelles de salaires des expat à Mada, combien est-il raisonnable d'accepter ou de demander. La présentation de sa fiche de paie n'est pas exigée.

Personnellement, quand j'ai commencé à chercher du boulot, je n'avais aucune idée de combien demander.

eh oui!
si on demande trop pendant l'entretien, on a peur d'être ne pas rappelé
et si on demande peu alors quand tu apprend que les autres on plus de salaire que toi là tu serras démotivé...
je croix que c'est bien de demander l'avis des autres....

Je ne vois pas où il y a honte de dévoiler son salaire, on connait très bien les différents salaires des différents salariés en Europe et leurs pourcentages, alors pourquoi avoir peur de connaitre et dire combien gagne un expatrié envoyé pour une société à Madagascar, finalement les vazaha sont toujours à vouloir savoir ce que les malgaches gagnent dans leur pays, comment ils vivent..., mais n osent rien dévoiler de leur coté !

JacquesVB. :

Je ne vois pas où il y a honte de dévoiler son salaire, on connait très bien les différents salaires des différents salariés en Europe et leurs pourcentages, alors pourquoi avoir peur de connaitre et dire combien gagne un expatrié envoyé pour une société à Madagascar, finalement les vazaha sont toujours à vouloir savoir ce que les malgaches gagnent dans leur pays, comment ils vivent..., mais n osent rien dévoiler de leur coté !

Une des premières précautions à prendre, lorsque vous êtres en charge d'une société à MADAGASCAR, c'est de veiller à la confidentialité des informations liées aux salaires et aux avantages divers.

Les malgaches ont, en effet, une certaine inclinaison - curiosité - à chercher à savoir ce que gagnent leurs collègues et cela alimente régulièrement des débats aussi animés que stériles au sein des entreprises.

C'est particulièrement sensible au niveau des cadres supérieurs malgaches qui "lorgnent" souvent sur le traitement des expatriés non sans une certaine frustration et une certaine jalousie - qui peuvent d'ailleurs, dans certains cas, être pleinement justifiées -.

lord2laze :

Je reprends un texte de Crusaders qui je pense m¨¦rite un topis ¨¤ lui tout seul

Crusaders :
Salsera :

Quant aux salaires d'expatri¨¦s, c'est normalement environ le double d'un salaire en Europe, p.ex. pour les grands projets internationaux:

Il y a une esp¨¨ce de "indemnit¨¦ pour ¨ºtre ¨¦loign¨¦ de son pays et de sa famille", un certain nombre de vols entre le pays de mission et son pays natal chaque ann¨¦e. Certains projets et/ou grandes compagnies internationales paient aussi le personnel de la maison et/ou la villa, il y a une voiture de service, souvent avec chauffeur et autres avantages.

Et si le salaire est vers¨¦ par une compagnie fran 0Š4aise sur un compte ¨¤ l'¨¦tranger, on ne paie pas d'imp 0‹0ts - je crois (¨¤ confirmer).

Je crois que l'on se leurre beaucoup - et que l'on fantasme un peu - sur les salaires et les avantages g¨¦n¨¦ralement accord¨¦s aux expatri¨¦s.

Hors le cas de "pointures" qui offrent des comp¨¦tences et des exp¨¦riences tr¨¨s recherch¨¦es, ou de pays "sensibles" pour lesquels il convient de "motiver" les candidats ¨¤ l'expatriation, les "packages dor¨¦s" offerts aux expatri¨¦s ne sont plus l¨¦gion.

Pour ne citer que le cas de MADAGASCAR, les entreprises qui continuent ¨¤ proposer un package "complet" - salaire "bonifi¨¦", prise en charge du logement, v¨¦hicule de fonction, domesticit¨¦, protection sociale, scolarit¨¦ des enfants, ..... - doivent se compter sur les doigts des deux mains.

Et encore, ce type de packages est, le plus souvent, r¨¦serv¨¦ au Staff de Direction.

La tendance est, de plus, en plus, ¨¤ proposer un statut ¨¦quivalent ¨¤ ce que l'expatri¨¦ touchait en FRANCE avec, g¨¦n¨¦ralement, quelques petits "¨¤-c 0‹0t¨¦s" - v¨¦hicule de fonction, par exemple -.

J'ai ¨¦t¨¦ ¨¦galement assez surpris de d¨¦couvrir que la tr¨¨s grande majorit¨¦ des expatri¨¦s travaillant ¨¤ MADAGASCAR pour des ONG - qui constituent une proportion sans cesse croissante du contingent d'expatri¨¦s - ¨¦taient pay¨¦s ¨¤ des niveaux de salaire globalement similaires ¨¤ ceux d'un agent de ma 0Š6trise en FRANCE.

Il en est de m¨ºme concernant la fonction publique ¨¦trang¨¨re.

Ainsi, la proportion d'enseignants fran 0Š4ais en "contrats expatri¨¦s" repr¨¦sente, tout au plus, 5 % du nombre total des enseignants, le plus grand nombre ¨¦tant en "contrat r¨¦sident" ou "local". Idem pour le personnel consulaire ou celui des Ambassades.

Je serais, personnellement, surpris que la r¨¦mun¨¦ration moyenne des expatri¨¦s travaillant ¨¤ MADAGASCAR soit sup¨¦rieure ¨¤ 2.000,00 Euros par mois.

Je dirais m¨ºme moins.

Je plussoie sa version.

On se retrouve devant deux constats :

- Les entreprises Malgache (j'inclus les Karana dedans bien sur, et celles de droit Malgache ouvertes par des vazaha) ont besoin de personnels qualifi¨¦s de l'ext¨¦rieur, mais au vue de la conjoncture ¨¦conomique, n'ont pas les moyens de payer des salaires dit d'expat (salaires europ¨¦en X 2   logement   voiture   s¨¦cu   billets d'avion pour la famille   frais de scolarit¨¦ des enfants etc ...)

- Madagascar n'est pas un pays tr¨¨s attrayants pour s'expatrier. D'autant plus que 99% des emplois se trouvent ¨¤ Tana qui cumulent la pollution, les embouteillages, la salet¨¦, la mis¨¨re, une offre culturelle quasi inexistante etc...Et donc il est tr¨¨s difficile de faire venir ici des gens qualifi¨¦s n'ayant aucun lien avec le pays sans une compensation financi¨¨re attractive qui ne peut pas g¨¦n¨¦ralement ¨ºtre offerte (voir le point 1)

Les soci¨¦t¨¦s ici font donc avec les vazaha d¨¦j¨¤ sur place.

Il en existent selon moi 3 cat¨¦gories "d'expats" :

- Les vazahas n'ayant aucun m¨¦tier utiles ou recherch¨¦s ¨¤ Madagascar. Ceux-ci en g¨¦n¨¦ral trouvent des emplois pay¨¦s entre 500 et 1000 ¢ã, embauch¨¦s souvent par des Karanas qui ne font pas confiance au Gasy (vol, d¨¦sinvolture, etc...) pour certains postes sensibles ne n¨¦cessitant pas de comp¨¦tences particuli¨¨res (surveillance etc...).

- Les Vazahas ayant entre les mains un m¨¦tier utiles ou recherch¨¦s ¨¤ Madagascar. Ceux-ci arrivent ¨¤ trouver un travail avec un salaire ¨¦quivalent ¨¤ ce qu'ils touchaient en Europe   quelques avantages, mais avec des responsabilit¨¦ bien plus ¨¦tendues qu'en Europe et un poste plus haut dans la hi¨¦rarchie (ce qui n'est pas forc¨¦ment un cadeau).

- Les Vazahas ayant un m¨¦tier tr¨¨s tr¨¨s technique entre les mains et dont certaines soci¨¦t¨¦s ne peuvent se passer (notamment dans le domaine minier, ou les grandes soci¨¦t¨¦s de BTP). Ceux-ci touchent effectivement les salaires expats avec tous les avantages, mais sont tr¨¨s peu nombreux.

Une nouvelle cat¨¦gorie apparait depuis quelques temps, ce sont les expats Marocain, avec de bons CV et qui coutent bien moins chers que des Vazahas.

J'ai personnellement la chance de toucher le salaire que je toucherai en Europe et avec quelques avantages tel que la voiture de fonction, la CFE, une mutuelle etc...

Cela me permet effectivement de vivre plus confortablement vu le niveau de vie du pays (restau quand je veux, grand appartement central, ¨¦pargner plus), mais ca compense (¨¤ peine ?) des conditions de travail beaucoup plus difficile qu'en Europe (horaire ¨¤ rallonge, grande responsabilit¨¦, manager des gens qui n'ont pas forc¨¦ment ni les comp¨¦tences, ni l'envie de travailer etc...)

Il y a une 5eme categorie d'expat:ceux qui ont acquis une grande experience professionnelle a l'etranger qui sont payes a 40¢ã/mois (quarante) ici a Mada,et qui survivent sans aides ni de leur pays d'origine,ni du pays dans lequel il vive!et cela reste malheureusement  trop meconnu

Bonjour,
ce poste va m'être très utile, lors d'un entretien d'embauche on m'a demandé mes prétentions salariales et avantages... DURE question, car je n'ai été que stagiaire avec logement compris et salaire fixe mensuel ainsi que frais de déplacements et visas pris en charge.
Après diverse prises d'infos, je suis toujours perdue... Car, je suis tout juste diplômée, je ne peux pas connaître ma valeur réelle, j'ai donc proposé une rémunération en 2 temps, la 1ère année et les années suivantes ou je serais totalement compétente et autonome.
Le poste serait basé à Sambava avec déplacements réguliers, j'ai donc pris en compte mensuellement:
logement 500 000 MGA
nourriture 200 000 MGA
transport véhicule de fonction plus un vélo en ville (150 000 MGA en 1 fois)
téléphone 20 000 MGA
eau ?
électricité ?
frais divers 200 000 MGA
ce qui fait un total de 920 000MGA/mois minimum pour vivre soit 1 million d'ariary
Plus, je peux demander 1 billet d'avion tous les ans ou tous les 2 ans pour rentrer en vacances voir ma famille, je n'ai pas inclu les impôts ni frais de visa, ni encore le déménagement...

Selon vous, est-ce un bon calcul?

chevalounette14 :

Bonjour,
ce poste va m'être très utile, lors d'un entretien d'embauche on m'a demandé mes prétentions salariales et avantages... DURE question, car je n'ai été que stagiaire avec logement compris et salaire fixe mensuel ainsi que frais de déplacements et visas pris en charge.
Après diverse prises d'infos, je suis toujours perdue... Car, je suis tout juste diplômée, je ne peux pas connaître ma valeur réelle, j'ai donc proposé une rémunération en 2 temps, la 1ère année et les années suivantes ou je serais totalement compétente et autonome.
Le poste serait basé à Sambava avec déplacements réguliers, j'ai donc pris en compte mensuellement:
logement 500 000 MGA
nourriture 200 000 MGA
transport véhicule de fonction plus un vélo en ville (150 000 MGA en 1 fois)
téléphone 20 000 MGA
eau ?
électricité ?
frais divers 200 000 MGA
ce qui fait un total de 920 000MGA/mois minimum pour vivre soit 1 million d'ariary
Plus, je peux demander 1 billet d'avion tous les ans ou tous les 2 ans pour rentrer en vacances voir ma famille, je n'ai pas inclu les impôts ni frais de visa, ni encore le déménagement...

Selon vous, est-ce un bon calcul?

Très mauvais calcul qui ne laisse aucune marge de manouevre et qui ne sera d'ailleurs pas suffisant

Pour votre voyage en France, vous comptez ne rien dépensez ?

Vous mangerez tous les jours du riz et un peu de viande ? Sans aucun écart à ce régime ?

Vu votre budget téléphone, vous ne comptez pas avoir d'ami ? Vous ne comptez as avoir de contact avec votre famille ?

Vous avez décidez de vous passer définitivement d'internet ?

Vous ne comptez plus vous habiller ? Vous soigner ?

Vous abandonnez définitivement toute idée d'avoir des loisirs ?

Etc....

Faut arrêter de rêver, on ne vit pas à Mada d'amour et d'eau fraiche.

On ne va pas à 10 000 km de chez soi dans un pays des plus pauvre pour demander moins de 300 €. Des cadres locaux qui sont eux chez eux, connaissent le pays et ont leurs familles autour peuvent gagner plus.

Mauvais calcul pour un vazaha, mais sans aucun doute le patron va donc accepter votre demande. Bon courage

Bon, après d'autres recherches concernant les dépenses santé et CFE (environ 6 millions méga /an), internet, j'ai revu ma demande à la hausse histoire d'éviter les gros coups durs.
J'ai également demande à plusieurs personnes de ma promo combien ils étaient payés où ils se vendaient et on m'a dit de fixer 2000€ bruts mensuels, ce que j'ai demandé car je sais que l'employeur négociera à la baisse.
Concernant la nourriture je mange déjà beaucoup de riz et légumes et très peu de viande et à Tuléar, tous les midis en gargotte pour 3500-4000 ariary

Je m'étais vraiment basée sur un minimum de vie mais clairement pas de possibilité d'épargner ni de coup dur...

Je m'excuse de mon ignorance, c'est aussi pour cela que j'ai posté...

chevalounette14 :

Je m'excuse de mon ignorance, c'est aussi pour cela que j'ai posté...

Aucune raison de vous excuser. Certaines réactions sont plutôt ironiques sur ce forum, mais cela se comprend à force de répéter tout le temps la même chose, surtout quand l'on sait que souvent cela ne sert à rien. ,-)
Beaucoup de nouveaux venus sont complètement déconnecté de la réalité locale, et pose des questions qui peuvent nous sembler insensés;
Le plus important, c'est que ce forum vous aura permis de prendre conscience de votre sous-estimation concernant le coût de la vie à Mada, et surtout de revoir à la hausse vos prétentions salariales. Ce qui devrait largement améliorer vos conditions de vie sur place et vous permettre d'envisager un long séjour voire un très long séjour.

PS: si vous pouvez nous proposer de la vanille de bonne qualité à des prix raisonnable , on est preneur ;-)
Bon séjour à Mada.....

Chevalounette14
Difficile d'évaluer vos prétentions salariales car vous ne nous donnez aucun élément sur le type de poste que l'on peut vous proposer ni quels sont vos diplômes fraîchement acquis...ni pour quel type d'entreprise...
Par contre, le manque d'assurance qu'on peut lire à travers vos lignes vont faire de vous une proie de choix pour certains employeurs qui vous rendront corvéable à merci... et pas chère payée...
Un petit conseil : ne vous dévaluez jamais... surtout pour un emploi à l'étranger...
Dans vos futures négociations, sachez que l'employeur en face de vous, s'il fait la démarche de faire venir une personne à 10 000 km de chez elle, à besoin d'une personne telle que vous et que donc il envisage d'y mettre le prix... et que l'expatriation obéit encore à quelques règles...

Mon grand père disait :
"Vise haut, le médiocre te rattrapera toujours trop vite"...

Bonjour Lys,
Chevalounette en dit plus sur sa situation dans sa présentation.
J'en ai discuté en privé avec elle, mais comme elle l'indique sur sa présentation elle est ingénieure agronome, elle est déjà à Mada (stage) et on lui a proposé un emploi dans la région de sambava. Ses prétentions salariales sont passée de 1 à 6 millions par mois. Je ne sais pas si elle aurait pu obtenir plus, mais 6 millions par mois, c'est déjà plus raisonnable ;-)

loicpty :

Bonjour Lys,
Chevalounette en dit plus sur sa situation dans sa présentation.
J'en ai discuté en privé avec elle, mais comme elle l'indique sur sa présentation elle est ingénieure agronome, elle est déjà à Mada (stage) et on lui a proposé un emploi dans la région de sambava. Ses prétentions salariales sont passée de 1 à 6 millions par mois. Je ne sais pas si elle aurait pu obtenir plus, mais 6 millions par mois, c'est déjà plus raisonnable ;-)

Merci Loicpty pour ces précisions... en effet, je n'avais pas lu sa présentation...
Sur le secteur de Sambava, j'imagine donc la vanille, je pense qu'elle peut monter ses prétentions salariales sans soucis... J'ai connu il y a 3 ans la vanille à 30/40 euros le kilo... aujourd'hui on atteint 400 euros voire 500 quand elle est "bio"...
Six millions c'est mieux qu'un... effectivement... après elle peut y ajouter des avantages en nature type logement, véhicule (j'ai lu qu'elle aurait des déplacements à faire)... par contre si c'est un emploi local, pas sûr que l'employeur offre la couverture santé et le voyage pour des vacances en France....

En tous cas nous espérons tous qu'elle réussira à décrocher le job et dans les meilleures conditions possibles...

Ingénieur agronome....faudrait essayer de postuler chez le groupe BASAN.

Bonjour, j'ai déjà postulé chez lecofruit... Mais on m'a fait comprendre que le sexe féminin n'était pas le bienvenu.
Mais oui, c'est pour un poste d'ingénieur agronome dans la vanille et les épices.
Par contre, je suis actuellement en France (car mon visa de stage à expiré...) Et j'ai donc terminé mon stage de 6 mois qui était du côté de Tuléar.
Merci pour vos réponses

Bonjour,,
après un 2nd entretien positif, je devrais signer mon contrat en début de semaine prochaine. Mes prétentions ont été réhaussées par l'entreprise qui doit peiner à trouver le personnel qu'elle recherche. Je devrais partir début mars pour Sambava pour un CDD de 6 mois renouvelable par la suite en tant que responsable qualité.
Merci à tous pour votre aide qui m'a permis d'ouvrir les yeux et d'obtenir (j'espère) ce poste.

Ne jamais oublier que si vous arrivez milliardaires à Madagascar, vous repartirez millionnaires...

madagaston :

Ne jamais oublier que si vous arrivez milliardaires à Madagascar, vous repartirez millionnaires...

C'est pour des investisseurs rêveurs.

En tant que salarié non.

lord2laze :
madagaston :

Ne jamais oublier que si vous arrivez milliardaires à Madagascar, vous repartirez millionnaires...

C'est pour des investisseurs rêveurs.

En tant que salarié non.

A priori ça ne concerne pas non plus tous ceux qui ont monter des affaires à Mada (surtout resto, hôtels) il y a 10 ou  15 ans voire plus avec 20 ou 30 000 euros en poche (et même parfois moins) et qui ont réussi à les revendre 2 ou 3 fois plus cher quand ce n'est pas plus quelques années plus tard. Il y a quand même beaucoup de restos dans ce cas là sur les côtes dont le prix de vente avoisinait les 100 000 euros du moins jusqu'à la transition, même si ces montants n'étaient absolument pas justifiés.

Mais c'est vrai que parmi ceux qui les ont racheté à cette période beaucoup ont perdus une partie importante de leur investissement quand ce n'est pas tout;

Mais comme la discussion concerne les salaires, je dirais qu’avant de faire de gros bénéfices sur la revente, ils ont quand même pût s'attribuer de bons salaires.  :D

Mais c'était à une certaine époque et plus du tout envisageable de nos jours. Même si il est toujours préférable de créer soi-même sa propre affaire plutôt que de racheter un établissement vendu 10 fois sa valeur.

Personnellement je connais des vahazas expatriés qui ont construit des bars-restos et qui n'ont qu'un ou deux clients par jour. je pense qu'ils regrettent amèrement leur investissement car même les repreneurs éventuels n'achèteront jamais sans connaître le chiffre d'affaire mais bon, là encore, dans les "bonnes affaires" il y a toujours un pigeon, celui qui ne sait pas qui c'est, il y a de bonnes chances que ce soit lui.
En ce qui concerne les emplois à Madagascar, bien entendu qu'ils existent également pour les vahazas et j'en connais un par exemple qui a été embauché dans une fabrique de peinture comme chimiste pour l'équivalent de 1000€ par mois.
Bien entendu il n'a pas de chauffage à payer, peu de PV, mais les 1000€ seront dépensés d'une manière où d'une autre et si jamais il tombe malade ou s'il se blesse grièvement, ce sera la galère car s'il n'a pas un bon sac garni de billets dans son matelas, il mettra en jeu ce qu'il a de plus précieux: sa vie. Heureusement que l'île de la Réunion n'est pas très loin et que si on est près d'un aéroport, de Tana ou Tamatave, on peut espérer s'en tirer. La carte vitale n'a aucune valeur à Madagascar car il n'y a pas de convention entre la France et Madagascar en ce qui concerne la prise en charge.

Tout fini par se savoir.
Lord2laze, vous nous l'aviez bien caché, qu'en fait comme tout les travailleurs expatriés à Mada vous ne touchiez pas plus de 1000 euros. :lol: Je plaisante, je sais qu'avec certains intervenants il est préférable de ne pas répondre. ;-)

Et Chevalounette14 sera la seule dans tout Madagascar à toucher plus du double pour un 1er emploi juste après sa formation. Quelle chance elle a quand même  :lol:

@Madagaston

Rien n'empêche l'employé de négocier son salaire et une couverture santé.

Personnellement, j'ai la CFE + mutuelle + Assurance rapatriement dans le package.

Parce que même si la RUN n'est pas loin, si le transport doit être médicalisé et urgent, il y en a pour quelques milliers d'Euro.

Il y a aussi quelques établissements médicaux d'honnêtes factures à Mada (dans le privé bien sur)

@Loicpty,

Certains professionnels ont réussi de belles affaires à Mada. D'autres ont réussi à trouver le bon pigeon pour refiler la patate chaude aussi.

Mais cette patate chaude est beaucoup plus difficile à refiler aujourd'hui qu'avant 2009 ou tout le monde y croyait et ou bon nombre de Francais qui ont pu revendre leur bien immobilier avec belle plus value due au boom immobilier des années 2000 ont pu se rêver entrepreneur.

Aujourd'hui l'immobilier va mal en Europe, et peu d'amateur peuvent sortir des dizines de k€ en cash pour pour pouvoir rêver d'être patron...

Nouvelle discussion