Close

insécurité à Mayotte: Mythe et/ou réalité

Angiie78 :

Cigsol vous n'êtes jamais content quoi que je dise ce n'est jamais bien, vous avez réponse à tout ! Vous vous devriez vraiment commencer à réfléchir et vous remettre en question !
Arrêtez de bannir les mahorais. D'où vient cette haine de l'inconnu (peut-être de votre enfance)?
Moi au moins j'suis positive et déterminée!
Oui je reste devant mes écrans et alors?!
Ce n'est pas ce que vous faites vous aussi en c'moment !
Avant de juger regarder vous bien dans un miroir.
Merci mais franch'ment votre petit jeu ne marche pas avec moi.
Voila encore une fois ce forum est hors sujet, y'en a toujours pour s'attaquer aux gentils, me parlez plus de respect ce mot m'est inconnu avec certains.

donc, si je comprends bien, avant que je m'exprime publiquement, je devrais t'adresser ma version en MP ?
pour la censure ? pour savoir si le ton te plait ? et si la forme te parait trop négative, je devrais la retoucher avant de te la reproposer ?

dans une réponse, il y a le fond et la forme.
La forme que j'emploie ne te plait pas ....(il n'empeche que le fond me parait le plus important, m'enfin)
et que penses tu du fond ?
que penses tu d'une manifestation dont on ne connait meme pas la raison ? le texte soit disant en cause n'est jamais paru : ce n'est qu'un document de travail et il n'a jamais été présenté à personne, ni aux députés d'ici ou d'ailleurs, ni aux sénateurs... Meme Thani le dit (dans le lien que j'ai donné plus haut) !
mais, toi, tu es pour les manifs, quelqu'en soit la cause...parce que tu penses qu'etre dans la rue, ça fait bouger les choses ???
la rue, c'est pour les révolutions, les lois se font à l'assemblée nationale, devant et avec la représentation.

tu raisonnes comme un tambour : tu fais du bruit mais tu ne reflechis pas.

quant à ma pseudo haine de l'inconnu, avec entre 5 et 6 ans de Mayotte et ça continue.. ce n'est pas le mot que j'aurai utilisé (sous entendu, quand tu ne connais pas les gens, ne dis rien, ça t'évite de te disqualifier).
Et, pour le hors sujet, cela ne fait que quelques sujets où tu contribues qui partent en biberine...
y a t il un lien de cause à effet ? (je dirai, au hasard, que tu annonces tellement d'erreurs qu'il est impossible de rester stoique)

le respect est inconnu à certains ?
tu en veux combien de kilos ?
tu crois que ça se donne, le respect ? que ça s'achete ?
non, ça se gagne et ça se perd tres vite.


qu'en penses tu ?

Vous devez être prof?!? Toujours réponse à tout. J'avais beaucoup de mal à l'école surtout avec l'autorité j'aime pas.
Quel est votre but a Mayotte, pourquoi rester si beaucoup de choses vous dérange!
Je ne suis pas là pour semer la zizanie mais lorsque je vois tous ces posts méprisants sur Mayotte et ses habitants ca me met hors de moi ! Effectivement on se rejoint sur un point, les mahorais sont trop gentils et beaucoup abusent de leur gentillesse.

Le scepticisme  peut être  de rigueur  mais  déjà  la critique?!?! Halalaaa
Je ne comprendrais jamais cet éternel cassure entre certains et les  mahorais.  Cette critique  à  tord et à  travers. Et si personne n'était  descendu  on aurait aussi  pu lire "après  vous  allez vous  plaindre  qu on prend des décisions  sans  vous" osez dire le contraire.
Ici ce qui me gêne  c est qu on  vit tous ici et pourtant  certains  prennent un malin plaisir  à  séparer  dissocier les évènements  les personnes.
Beaucoup  de gens lisent  ce forum et viennent après  les "tous les metropos sont ainsi tous les mahorais  sont comme ça.
Aucune unité  ici bravo

mams976 :

Le scepticisme  peut être  de rigueur  mais  déjà  la critique?!?! Halalaaa
Je ne comprendrais jamais cet éternel cassure entre certains et les  mahorais.  Cette critique  à  tord et à  travers. Et si personne n'était  descendu  on aurait aussi  pu lire "après  vous  allez vous  plaindre  qu on prend des décisions  sans  vous" osez dire le contraire.
Ici ce qui me gêne  c est qu on  vit tous ici et pourtant  certains  prennent un malin plaisir  à  séparer  dissocier les évènements  les personnes.
Beaucoup  de gens lisent  ce forum et viennent après  les "tous les metropos sont ainsi tous les mahorais  sont comme ça.
Aucune unité  ici bravo

bonsoir,

en ce qui me concerne, je suis attentif ; je ne critique pas dans un sens ou dans l'autre pour faire du bruit et (me ?) prouver que j'existe..
A la base, concernant le projet de loi, personne ne l'a lu, personne ne connait le contenu et, en plus, c'est un document de travail.
Je comprends que les Mahorais veulent être associés, mais, dans la finesse des textes, des arguties juridiques, qui maitrise (mieux que ceux qui rédigent les textes) les détails qui vont faire que la proposition soit légale ?
Que des arguments soient développés par Mansour Kamardine qui fait beaucoup de bruit .... ne me rassure (surtout) pas : quand on voit le respect qu'il a marqué devant Younoussa BAMANA, le vrai père du rattachement de Mayotte à la France, qui aurait du etre le premier prefet, qui était un grand Homme, et qui a été écarté au profit de MK... cela ne me rassure pas du tout (meme lors de l'anniversaire de sa mort).
Quant à l'unité (supposée), j'aime bien connaitre les tenants et aboutissants pour me faire une idée, avant de manifester. (Là, la discrétion me fait, bien sur, penser qu'il peut y avoir un loup, d'où ma vigilance sur la chose, mais, j'attends pour savoir avant de la ramener sur le sujet).

Enfin, s'agissant de visas pour le regroupement familial, personnellement, je le vois surtout concernant des étrangers avec papiers qui font venir leurs proches (pas des clandos qui font venir le reste de leur famille).
Je note, bien sur, que les Mahorais sont contre cette invasion ...
Je leur pose la simple question suivante :
Où dorment les 250 ou 300 000 clandestins qui peuplent l'ile ? sur les plages ? sur les routes ?  dans des foyers ?
ou alors sont ils logés ? et par qui ?
et comment donc faire la différence entre le bon clandestin et le mauvais clandestin ? (je sais : le bon, c'est celui de ma famille et les mauvais, ce sont les autres).
M'enfin, à un moment, il va falloir cesser l'hypocrisie : un clandestin n'a pas vocation à s'installer : un visa, c'est pour venir et pour repartir ! on ne s'installe pas dans un pays étranger comme chez soi, nulle part dans un pays civilisé et quand on n'a pas de visa ou qu'il est terminé, on a vocation a etre reconduit (ce qui coute des centaines de millions d'euros (de nos impots) à l'état français).

Quant à ceux qui ne veulent pas entendre parler de l'ile comorienne de Mayotte, comment peut on entendre qu'une ile, qu'un pays ait plus de clandestins que de légaux, ou pire de nationaux et qu'on soit encore chez soi ?
ah, si l'hospitalité aux cousins, si, j'avais oublié (voir le bon et le mauvais clandestin)

et, pour les inquiets, j'en suis à mon troisième séjour dans ma vie d'adulte, ici, à Mayotte et à l'issue de celui ci, j'aurai vécu 10 ans dans l'ile. J'ai donc vu des choses (pas inventé) et je peux donc en parler en connaissance de cause.

Merci pour cet argumentaire

Boulot oblige, je n'ai pas pu me rendre à la grande marche aujourd'hui.
Mais d'après les images, il y avait un monde fou.
La France est obligée d'en prendre compte.
Sinon ça va vraiment exploser!

Le 31 octobre 2015, j'écrivais sur le fil " Qui a été cambriolé à Mayotte?" qui n'a toujours pas été supprimé et peut donc être consulté:

A Mayotte depuis dix ans, j’ai habité Bandrélé où j’ai eu une paix relative pendant 7 ans. Mon « gardien » m’a volé mon hors –bord de 15 ans  de 10 cv, on a essayé de me voler ma clio de 94 et ma polo de 92 sans succès, ma petite 125 chinoise aussi, à Mayotte les signes extérieurs de richesse attirent du monde, c’est paraît-il normal. J’ai été agressé 2 fois car je sors dehors la nuit quand il y a du bruit. Forcément ça déplait. Une amie a été l’objet d’une tentative de viol à Musicale plage, une autre a été violée à M’tsanga beach, une voisine aussi à Bandrélé. Les derniers faits sont assez atroces pour des raisons différentes qui n’ont pas à être expliquées ici.
Par contre depuis que j’habite Dembéni, ça se passe moins bien pour moi. Deux tentatives d’intrusions nocturnes l’an dernier en coupant la porte au sabre en notre présence. Deux cambriolages des annexes avec portes métalliques, un vieux véhicule utilitaire volé, deux hors –bords. Je ne suis pourtant ni riche, ni peureux. Ma femme et moi-même dormions à tour de rôle, la période nocturne critique se situant entre minuit et  3 heures du matin. Nous ne sommes pas du genre à faire du bruit en cas d’intrusion, à nous cacher sous le lit, à menacer les voleurs d’appeler les gendarmes. Non, on se lève sans faire le moindre bruit, on se chausse idem, on prend un manche de pioche,  une bombe au poivre et on  va au baston. Ils jettent des pierres mais avec l’effet de surprise ça va, ils ne vont pas au contact et filent comme des anguilles dans la brousse.
Ça évite jusqu’ici les viols mais pas les vols. Au moins on a le sentiment de ne pas se laisser faire, c’est bon pour l’amour propre. Certains jeunes du village pratiquent volontiers ces activités avant les occasions où il est important d’avoir un peu d’argent, mariages et fêtes. Ils renseignent aussi les passeurs qui n’aiment pas repartir à vide et sont friands de fret bon marché. C’est pourquoi il y a tant d’épaves de voitures de marques françaises dans les coins où elles peuvent être désossées tranquillement, de préférence près du littoral par commodité logistique.  Un ami à qui je tenais ce discours il y a trois ans, originaire du 9.3, mais ayant également goûté à l’air méditerranéen des quartiers nord de Marseille pensais que j’exagérais sur l’insécurité. Il m’a récemment confié qu’il dormait désormais avec un sabre. Il part bientôt se remettre à l’abri en banlieue.
Alors pourquoi rester ?  Parce qu’il y a plein de bonnes choses aussi, des opportunités professionnelles, un perpétuel été, des sourires, un lagon encore merveilleux. Mais il vaut mieux savoir où on arrive, c’est le sens de ce post. Les grilles, l’éclairage nocturne des abords des habitation, la vidéosurveillance, les alarmes sont des aides. On peut aussi opter pour la vie dans une cabane, sans rien à voler. Eviter dans ce cas de la couvrir de tôles ondulées, ça peut tenter quelqu’un et un coup de sabre est vite donné.
Certains passent leur séjour comme dans un rêve et ne voient rien de tout ça, je les envie beaucoup, ils ont beaucoup de chance mais ne sont pas de bon conseil, aucune précaution n’est suffisante. Le commissaire a été cambriolé cette année. On peut pourtant penser qu’il  est au courant des précautions à prendre. Bonne chance, car c’est de cela qu’il s’agit.

Au passage, un petit conseil destiné à Concombre Masqué, qui je l'espère n'en sera pas outragé:
http://marilynblog.canalblog.com/images/boucq_concombre_11.jpg
Le sentiment de sécurité, comme celui d'insécurité ne sont que des sentiments qui reflètent l'état intérieur et non le niveau de sécurité réel; d'où des discussions sans fin et des passages d'un état à l'autre au gré des circonstances.
Réunion de quartier demain mercredi 03 octobre à 18h 30 où un point sera fait sur la situation préoccupante des trois dernières semaines. Tout le monde est convié, bienvenus aux nouveaux, généralement peu au fait des pratiques défensives collectives du quartier.
Comme d'habitude les voleurs ne viendront pas à la réunion, c'est dommage, ils auraient été reçus comme ils le méritent.

Pourquoi recommande-t-on de ne plus faire de bivouacs sur les plages en dehors des îlots et de faire quoiqu'il en soit une veille constante?
Samedi soir, plusieurs individus organisaient une soirée de départ entre amis sur la plage de Sohoa. Durant la nuit, des personnes étrangères au groupe sont venues à plusieurs reprises afin de se mêler aux festivités. Très entreprenants avec les jeunes femmes, ils ont été sommés d’aller voir ailleurs mais sans grand succès.

À l’aube, alors qu’une demoiselle du groupe était endormie sur la plage, l’un des trouble-fête a profité de son sommeil pour la déshabiller avant de mettre son visage sur son sexe. Fort heureusement un ami de la victime a rapidement vu la scène et fait fuir l’agresseur, qui s’apprêtait à violer la jeune femme.
Kwézi 10 octobre.

Zitoun, c'est quoi ces grandes oreilles ? J't'ai jamais vu à Sohoa...

Ah c'était toi? Tu n'as même pas honte? C'est de pire en pire sur le forum Mayotte!

haha...

Bonjour mon mari devrait etre mute d ici sept 2018 il a obtenu un poste sur petite terre et souhaitons nous y installer.J etais ravie a la base de cette expatriation et ne m attendais pas a vivre en metropolitaine loin de la....mais aujourdhui j ai peur tout ce que j ai pu voir et entendre m effraye d autant que je suis sence gardervmon emploi et travailler de chez moi a distance donc seule une partie de la journee.G deux enfants 15 et 9ans puis un qui restera en france pour ces etudes .Pour moi je pensai que nous allions vivre une experience unique mais au final et ac tout ce que j ai pu lire je vais laisser ma maison mon fils mes parents mes collegues pour vivre dans une maison ac des barreaux un gros chien de garde et avoir peur que quelqu un vienne m agresser durant ma journee de travail😞je ne sais plus...

En Petite-Terre, tu dois éviter d'aller seule à la plage, du moins aux heures de faible fréquentation, de promener ton sac à main et ton téléphone portable.
Tu peux aller à la supérette ou manger une corne de gazelle sans danger, faire du vélo, tu n'iras pas faire ton jogging toute seule dans la brousse,mais sur la digue, tu le peux, de jour.
Vivre sur une île c'est de toutes façons apprendre à limiter ses déplacements terrestres.
Ici, il faut en plus apprendre à éviter les lieux, les heures et les personnes à risques. En Petite Terre, porte close et avec un chien, tu ne risques rien dans la journée. La présence de nombreux militaires et de leurs familles fait que les délinquants savent avoir à faire avec une population blanche réactive. Il y a tout de même beaucoup de cambriolages. Comme partout bien sûr...

Merci pour votre reponse cela me rassure un peu...

nduarte :

Merci pour votre reponse cela me rassure un peu...

en complément de ce qu'écrit Zitoun, on vit (et non pas "on survit" sur petite terre).

Par contre, du haut de mon metre 80, je ferme la porte derriere moi (à clé) et je ne suis pas dans un optimisme beat ; mes voisins, clandestins, comme mahorais, me connaissent, mais, les petits cons qui viendront n'en ont rien à faire, de ma personne ; je ne suis qu'un cible.
à moi de ne pas etre trop attractif.

Je voudrais savoir si vous pouvez me decrire en gros vos journees sur petite terre en france nous sommes deja sensible a la securite mais a ce point...j ai une fille de 15ans et un garcon de 9ans que font les expat en general avant et apres le travail...merci de vos reponses

Perso, les seules choses que j'ai appréciées lors de mes 2 mois à petite terre, c'est les restaus (3 valables)...le lac Dziani et la plage de moya. sinon, RAS...mais je n'ai pas d'enfants ...

Je voudrais savoir si vous pouvez me decrire en gros vos journees sur petite terre en france nous sommes deja sensible a la securite mais a ce point...j ai une fille de 15ans et un garcon de 9ans que font les expat en general avant et apres le travail...merci de vos réponses
Avant le travail, rien, enfin si, le petit déjeuner. Le travail c'est 7h/12h pour moi, oui, je sais... après il reste à peine le temps de déjeuner, de faire la sieste et d'aller faire un tour à la plage. Retour à la case à 18h. On peut aussi écrire sur Blog-expat pour passer le temps.
A quinze ans les filles ont plutôt envie de quitter Mayotte que d'y venir et on les comprend. Curieusement, elles sont plus attirées par les lumières des villes européennes que par les bidonvilles africains. Mais il y a des ambiances sympas d'ados autour du lycée de Pamandzi.

Sur PT, beaucoup de 5 à 7 organisés entre adultes consentants.
On passe le temps comme on peut.

nduarte :

Je voudrais savoir si vous pouvez me decrire en gros vos journees sur petite terre en france nous sommes deja sensible a la securite mais a ce point...j ai une fille de 15ans et un garcon de 9ans que font les expat en general avant et apres le travail...merci de vos reponses

bonsoir


déjà, à la base, tu essaies de mettre un peu de ponctuation dans ton texte, ça le rend plus facilement lisible et compréhensible.

que faisons nous avant le travail ?
en gros, je me leve, je me lave et me rase, je déjeune et je me mets en route pour aller au travail.
comme je finis normalement à 18h00, apres le travail, je rentre chez moi en faisant éventuellement un crochet dans un magasin si j'ai besoin d'une course.

le week end, c'est loisir.
Alors, là, je vais te surprendre, mais, je n'ai pas escalade, ni aqua pottock ; je me contente du lagon (baignade, plongée ou peche).
ça pourrait etre pire.

ironie mise à part, les journées commencent tot ; la classe,  parfois, commence à 07h30.
Pour rappel, le soleil se leve vers 05h45 et se couche 12 heures plus tard (c'est à dire tot, selon les habitudes métro).
avec le futur décalage horaire (heure d'hiver dans une semaine), on s'organise sans etre collé au rythme métro)

Sur PT, beaucoup de 5 à 7 organisés entre adultes consentants.
On passe le temps comme on peut.

Un certain Concombre Masqué s'est d'ailleurs fait remarquer récemment en de semblables occasions.http://www.mandryka.fr/bd4/bax1/img94/Couv_4eme_CONCOMBRE_T2.jpg

L'épidémie de peste progresse à Madagascar. 30 décès il y a une semaine, 54 aujourd'hui.
Elle n'est pas sous contrôle, comme dit l'Oms, c'est à dire que l'on ne sait pas qui est malade et où sont les malades. Des vahazas commencent à se rapatrier ici pour se mettre à l'abri des puces qui sont de vraies pestes. De nombreux enseignants passent leurs vacances à Madagascar et une rumeur tenace les accuse de fumer dans les lieux publics, car cette pratique est interdite en France donc aussi à Mayotte. Personnellement, je n'en crois rien.
Toujours est-il qu'il vont rentrer dimanche prochain, les poches pleines de bonbons à la menthe, pour dissimuler leur mauvaise haleine à leurs épouses.
Il n'est pas sûr que les bonbons à la menthe préservent de la peste.
Fort heureusement, les conditions sanitaires à Mayotte rendent impossible la propagation d'une semblable épidémie.
http://images.slideplayer.fr/3/1214671/slides/slide_7.jpg

Madagascar est passé à 74 décès, l'épidémie s'étend. On remarque à Mayotte quelques familles malgaches de la bourgeoisie venus se mettre à l'abri. Des contrôles sont effectués à l'arrivée des passagers en provenance de Mada. Normalement rien à craindre de ce côté-là. Les arrivées de Kwassas, par nature incontrôlées pour partie d'entre elles sont plus inquiétantes.
Si vous avez en projet de venir, pensez à vous faire vacciner contre la peste avant . On m'a dit ce matin au dispensaire qu'il n'y a pas de vaccin à Mayotte.
J'ai donc acheté des colliers antipuces pour mettre aux rats du quartier, si chacun fait de même, nous pourrons éviter l'épidémie.http://www.codah.fr/sites/default/files/Rat_Fotolia_45895020_L.jpg

C'est vrai qu'il s'en passe aussi de pas belles en métropole, même en Charente, tiens!


Par charentelibre.fr, publié le 18 septembre 2017 à 21h33.
La session d’assises de la Charente s’est ouverte ce lundi avec l’examen d’un sordide dossier de viols sur des mineures à Angoulême.
Les jurés de la cour d’assises de la Charente, dont la session s’est ouverte ce lundi, viennent de plonger, jusqu’à mercredi soir, dans un autre monde. Dans le box des accusés, un homme de 38 ans, domicilié à Angoulême, originaire de Mayotte. Il est accusé de plusieurs viols sur mineures. Accusé d’avoir abusé de sa propre fille alors qu’elle n’avait que 13 ans, dans le huis clos familial. Puis d’une fillette du même âge hébergée par la famille.


L’adolescente n’avait rien dit. Jusqu’à ce qu’elle tombe enceinte, à l’automne 2014, que sa mère comprenne à demi-mot que son mari était à l’origine de cette situation. L’adolescente avait pourtant affirmé qu’elle n’avait eu de relations qu’avec son petit ami, «pour protéger son père», avait envisagé la mère de famille. Ses cinq frères et sœurs n’avaient rien remarqué. L’adolescente a avorté et une analyse ADN du fœtus avait désigné avec une forte probabilité de 99,99% le père de famille.
L’homme a fini par reconnaître les relations avec la jeune fille. Pour indiquer qu’elles étaient consenties, que l’ado était même demandeuse... Dans son ordinateur, les enquêteurs ont retrouvé des images et des vidéos des relations entre le père et sa fille.
L’enquête, le témoignage d’une sœur ont aussi permis de mettre en cause le père de famille dans une autre histoire de viols et d’agressions sexuelles, perpétrés à plusieurs reprises sur une adolescente de la famille, hébergée dans l’appartement depuis son arrivée en France. Une enquête était même toujours en cours au commissariat de police d’Angoulême à la suite d’un signalement des services sociaux et d’une plainte de cette autre adolescente, en 2009. Elle a raconté que tout avait commencé lorsqu’elle n’avait que 11 ans, que les relations avaient été répétées et régulières, qu’il lui aurait même promis le mariage...
Ancien militaire, parachutiste, déserteur, décrit «gentil et bienveillant» ou «monstrueux et violent», l’homme, passé par une période de délinquance, est jugé jusqu’à mercredi. Il est défendu par Me Ophélie Tardieux. François-Xavier Lapeyronnie représentera l’une des victimes. Ministère public: Marion Vauquelin.

Zitoun, on te voit plus?!
La Komandatur t'as exclu?

bonsoir à tous
je m'interroge sur l'opportunité de me positionner sur un poste à Mayotte mais tout ce que j'en entends est la violence et l'insécurité.
qu'en est-il vraiment?

chtilim87 :

bonsoir à tous
je m'interroge sur l'opportunité de me positionner sur un poste à Mayotte mais tout ce que j'en entends est la violence et l'insécurité.
qu'en est-il vraiment?

Je ne suis pas sur place mais j'ai d'autres échos. Je pense que si l'insécurité est bien réelle elle est surtout amplifiée sur ce forum par quelques personnes.
Ma petite histoire : ça fait presque 20 ans que je vis dans un tout petit village du sud de la France. J'y ai connu des incivilités assez grave et un vol de véhicule et les maisons autour ont bcp été visitées. Personne n'est parti et la vie continue ...

D'accord avec Jean-Alain.
Moi aussi en Vendée on m'avait piqué mon autoradio.
Et une fois aussi mon parapluie que j'avais laissé à lentrée de Leclerc.

Je vais essayer d'être objectif pour que chacun puisse se faire son opinion. je suis a Mayotte depuis un peu plus d'un an. je fais attention à ce que je fais. je ne sors pas la nuit. Mon logement est ultra sécurisé.
En métropole je me suis fait agresser une seule fois en 45 ans (j'ai habite dans le 93), et j'ai connu personnellement très peu de gens qui se sont fait agresser.
Or à Mayotte je me suis fait agressé et menacé à 12h15 prés d'un rond point connu. Une collègue s'est fait agresser et voler son sac à la même heure.
Mon directeur adjoint et sa femme  agressés devant chez eux et poignardés dans le dos par des gamins.
Ma femme malgache à Mayotte depuis deux mois a aussi été agressée en plein jour et vit mal l’insécurité qu'elle ressent plus fortement qu'à Tana..
Alors je veux bien que l'on dise que c'est comme ailleurs, mais moi je partage l'avis de ceux qui disent qu'ici il faut faire attention et que la violence peut venir n’importe où , n'importe quand, et c'est cela qui peut être usant.
40% environ des gens ici sont en situation irrégulière et donc en théorie ne peuvent travailler légalement... que chacun en tire ses propres conclusions.
Après j'ai l'impression à l'instar d'un banni célèbre de ce forum, que l'on doit rester ici, dans le politiquement correct...Le but de ce forum n'est il pas d’échanger les points de vues ? Après je dois dire que je n'ai pas été surpris par la situation car je m’étais bien documenté sur l’ile et j'assume mon choix. Après bien évidemment si je prends un coup de chombo qui me laisse invalide ou pire, j'aurai des regrets peut être même éternels.

Jean-Aalain :
chtilim87 :

bonsoir à tous
je m'interroge sur l'opportunité de me positionner sur un poste à Mayotte mais tout ce que j'en entends est la violence et l'insécurité.
qu'en est-il vraiment?

Je ne suis pas sur place mais j'ai d'autres échos. Je pense que si l'insécurité est bien réelle elle est surtout amplifiée sur ce forum par quelques personnes.
Ma petite histoire : ça fait presque 20 ans que je vis dans un tout petit village du sud de la France. J'y ai connu des incivilités assez grave et un vol de véhicule et les maisons autour ont bcp été visitées. Personne n'est parti et la vie continue ...

Bonjour



la question n'est pas tant que l'insécurité serait amplifiée par quelques contributeurs sur ce forum et dans ce fil qui traite de l'insécurité...

mais plutot : est ce vrai ?

comme tous ici, tu as un morceau de matiere rosatre entre les 2 oreilles. Ton vocabulaire a l'air de faire plus de 100 mots et tu sais lire et écrire.
Tu peux donc aussi faire des recherches de ton coté, et surtout pas que sur ce forum, pour savoir si c'est vrai ou faux.

Me concernant, j'ai mis des liens, il y a quelques temps, qui renvoient vers la presse mahoraise en ligne.
D'autre part, les mots clés "insécurité mayotte" donnent ceci sur un moteur de recherche : https://www.google.com/search?q=ins%C3% … =firefox-b
https://www.google.com/search?client=fi … mp;bih=919

https://www.zinfos974.com/Mayotte-Le-dr … 12705.html
http://mayotte.orange.fr/actu/mayotte/o … stres.html
https://www.senat.fr/questions/base/201 … 0771G.html


enfin, je ne t'agresse pas, mais il me semble que ce n'est pas un métropolitain (qui y est) qui va nous dire comment est la vie dans un endroit où nous habitons depuis plusieurs années.
c'est une simple question de cohérence.


En résumé, des recherches depuis plusieurs sources, presse, état, forum, qui vont dans le même sens ne devraient pas laisser de doute.
Avoir un esprit critique, c'est bien, nier la réalité, ça craint.

Je rejoins mon compatriote de petite terre, les plus anciens sur ce forum ne sont pas là pour que les nouveaux ne viennent pas, ou pour entretenir une certaine psychose dans je ne sais quel but. J’ai un poste de direction ici et je suis là depuis 3 ans, en famille avec enfants en bas âge, donc pas en colocation New âge, pas de vie effrénée après la tombée de la nuit, et maison ultra sécurisée. 3 cambriolages, une tentative d’agression, plusieurs copains/collègues agresses, tous visites au moins une fois chacun(e). Non, ce n’est pas « moins pire » qu’a Marseille, Toulon, Grenoble ou la Seine saint Denis, les chiffres sont éloquents, ici c’est plus dangereux. Alors désolé, oui des nanas blanches, pas assez méfiantes et touteseule se sont fait violees sur les plages, oui, c’est vrai. Oui on peut se faire voler son portable avec violence en plein milieu de la journée dans un endroit frequnete, oui, on met l’alarme quand on est chez soi en pleine journée, et oui, on évite de parler avec les amis gendarmes qui,ont des infos en H24, car sinon on déprime. Le plus dur reste de voir ses copains, copines partir vite, au bout de 1 ou 2 ans, car ils ne supportent plus de rester ici, car on en parle pas, mais bcp, bcp partent en moins de deux ans, pourtant des gens qui,pensaient rester plusieurs années. Ceux qui hantent le forum vivent sur mayotte depuis plus longtemps’ écoutez les avant de laisser une paranoïa vous envahir en pensant qu’ils tiennent ces propos juste pour effrayer vos petites personnes et garder ce coin de paradis pour eux.
Moi je pars bientôt, 3 ans c’est la durée de vie moyenne pour un directeur, sans regret professionnel ou personnel, mais j’ai hâte. Je vends une voiture au fait...

Je confirme c'est dangereux. Autour de moi pratiquement tout le monde c'est fait cambrioler ou agresser au moins une fois et c'est souvent très traumatisant.

bon alors je ne vais pas chanter plus fort que le coq....pas de problème en 6 ans ! mais des tentatives ... je surveille ...j'observe ...j'ai le sommeil leger ...quoique ! je boucle tout mème en journée ...  je sors toujours accompagnée  jamais seule ..voilà! on fait çà à mayotte ! pas top ! mais plus de situation de psychose depuis longtemps ...on s'adapte ..ou pas :(  :cool:

ensp1 :

bon alors je ne vais pas chanter plus fort que le coq....pas de problème en 6 ans ! mais des tentatives ... je surveille ...j'observe ...j'ai le sommeil leger ...quoique ! je boucle tout mème en journée ...  je sors toujours accompagnée  jamais seule ..voilà! on fait çà à mayotte ! pas top ! mais plus de situation de psychose depuis longtemps ...on s'adapte ..ou pas :(  :cool:

un peu pareil.

je ne peux pas en dire autant de mes collegues de travail, entre cambriolages et viols..

ce qui me fait dire que, comme toi, je suis passé entre les gouttes pour le moment.
Pourvu que ça dure.

N'exagerez pas!
En une décennie, je ne me suis pas fait voler d'autoradio à Mayotte.

Petite précision importante : je roule en scooter.

En deux ans et demi une tentative de cambriolage mais en pleine journée et j'étais dans la maison. Pourtant on n'habitait pas dans un mzunguland et on est dans le Nord, coin réputé tranquille. On a déménagé à la suite de cette tentative. Depuis je suis plus rassurée. Je ne m'enferme pas dans la maison, tout est ouvert en journée. Mais effectivement la configuration du quartier s'y prête, tjs un voisin devant chez lui par ex. Et l'accès par derrière la maison est impossible.
Dans le village je sors seule avec les enfants même quand la nuit est tombée. Je prends aussi la voiture la nuit, mais je m'enferme.
Mais si j habitais Mdz ou PT je ne sortirais pas la nuit tombée et je ne laisserais pas la maison grande ouverte...

En 3 ans et demi  un cambriolage et rien d'autre.  Pas d'agression pas d'insultes etc....
Je me dis avoir de la chance de vivre dans  le sud.
J'ai le sentiment que Mamoudzou  et banlieue sont des secteurs  qui concentrent ces violences.
Ici on peut  bien  vivre tout comme mal vivre. La chance?  Je ne saurai le dire

Passer entre les gouttes tout est dit, Mayotte c pas la région parisienne ni les quartiers nord de Marseille pas plus que le paisible village en vendée, ça peut être pire et le nier est irresponsable.

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Mayotte

Conseils pour bien choisir votre assurance santé à Mayotte.

Déménagement à Mayotte

Conseils pour préparer votre déménagement à Mayotte

Assurance voyage Mayotte

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage à Mayotte