Close

Taxes & Impôts en statut Autonomo et S.L.

Bonjour mimosa
Je donnais ce que môn avocate ma donné en information.
Et pour un prévisionnel vaut mieux pas compter les aides. Les peuvent être bien et tuer une entreprise.
Mes vos infos sont souvent meilleurs que l avocate que j ai payé 1000€ lol
Un gros petou a vous

lacaperucita :

Bonjour,

Récemment installé à Barcelone, je compte poursuivre mon activité de conseil aux entreprises que j'exerçais jusqu'ici en France.

J'ai une question concernant le montant d'impôts et taxes à payer, selon que l'on exerce sous le statut Autonomo ou Sociedad Limitada (S.L.)

Pour faire court, en France, en EURL, lorsque je réalise 100K€ de chiffre d'affaires HT, je sais qu'au final il me reste environ 60K€ dans la poche (dans le détail, je me reverse quasi-intégralement le CA sous forme de rémunération, je ne paye donc pas d'IS, mais environ 30 de cotisations sociales et 10 d'impôt sur le revenu. Solde 100 - 20 - 15 = 65)

En Espagne, pour 100 de chiffre d'affaires, combien reste-t-il dans ma poche d'autonomo ? et de gérant de S.L. ? Et quelles sont les principaux impôts et taxes à prendre en compte ?

Merci

.

Difficile de répondre à votre question.
Les impôts que paie en cours d’année A l’autonomo en Espagne sont une avance sur son compte final qui est établi selon sa déclaration fiscale de juin l’année A+1.
Contrairement à la France et en Belgique, la règle générale est que l’impôt est individuel. Il est cependant possible d’effectuer une déclaration conjointe, ce qui vous donne droit à un abattement du revenu imposable de 3.500 euros, une misère en comparaison avec le système de parts en France et du quotient familial en Belgique.
Il en résulte que les impôts sur les revenus du travail sont bien plus élevés qu’en France et dans une moindre mesure qu’en Belgique.
Pour le surplus, je vous invite à lire l’article que j’ai rédigé pour comparer les systèmes fiscaux belge, espagnol et français, ainsi qu’au tableau comparatif que j’ai rédigé.

ANTANA12 :

Bonjour mimosa
Je donnais ce que môn avocate ma donné en information.
Et pour un prévisionnel vaut mieux pas compter les aides. Les peuvent être bien et tuer une entreprise.
Mes vos infos sont souvent meilleurs que l avocate que j ai payé 1000€ lol
Un gros petou a vous

L'avocate, c'est bien pour se défendre.......une gestoria, c'est mieux pour la gestion et la compta.

J'ai du bol, ma gestoria fait les 2, le fondateur du cabinet qui était gestor à la base a aussi passé son diplôme d'avocat, ça m'évite de devoir contacter 2 personnes. Pour un même sujet, j'ai la version gestoria et avocat.

Je suis d'accord avec vous, il ne faut pas compter sur les aides. Mais si ça existe, pourquoi pas, c'est un petit coup de pouce.
Parfois, c'est pas une aide en "dineros" (de toute façon jamais très élevée) mais indirecte : être présenté directement aux bons interlocuteurs avec une petite recommandation, obtenir des informations sur des locaux à louer sur la commune, une opportunité, etc.... Evidemment, personne ne nous attend nulle part, restons les pieds sur terre. Mais parfois, parmi les contacts que l'on multiplie dans la vie professionnelle ou privée, on peut rencontrer des personnes qui nous aident à franchir plus facilement une étape parce qu'on a des points communs, parce qu'on parait sympathique, etc...

Bonjour à tous,

J'ai relu vos commentaires sur le sujet et j'aimerais rééquilibrer un peu le débat.

- Les charges :
Micro-entrepreneur : environ 26% de vos revenus tout compris
https://www.afecreation.fr/pid11436/cal … es-ae.html
Autonomo : 50€/mois les 6 premiers mois, puis 134€ les 6 mois suivants, puis 187€ les six mois d’après. Ensuite taux fixe de 267€/mois. *base minimum, peut varier selon l’âge.

- IRPF 2016 vs IR 2016 :
Micro-entrepreneur : Entre 1 et 2,2% (sous condition de revenus et situation familiale)
Autonomo : de 19 à 45%, bien moins intéressant qu'en France sauf que :
Personne n'a mis le doigt sur le fait que cet IRPF est calculé sur la base du CA moins les charges déductibles. Il est facile d'imaginer tout ce que l'on peut déduire de ce chiffre d'affaire (charges sociales, gestor, mutuelle, frais de locaux pro, véhicule, carburant, ...) Sortez vos calculettes et vous allez vite vous rendre compte que le montant de votre IRPF peut vite fondre comme neige au soleil  :D

- Plafond de CA :
Limité à 22 900€ en France (prest. de service) et illimité en Autonomo en Espagne  :D

- Frais et TVA :
Micro-entrepreneur : Aucun frais déductible de vos cotisations, juste les 10% d'abattement sur votre feuille d'imposition chaque année si vous n'êtes pas prélevé à la source (sauf frais de débours et autres complications dans certains cas   arrangement avec votre client)
Aucune récupération de tva puisque vous facturez en HT. Adieu les % de récup de tva sur vos déplacements, matériel, restauration, machines pro, etc ..
Autonomo : Tous les frais sont déductibles  :D et vous récupérez IVA sur vos frais  :cool:

- Double imposition ?
Tout se paie en Espagne puisque vous êtes obligatoirement résident Espagnol, vous pensez que l'état Français va réclamer un quelconque impôt à un Espagnol qui va faire du business en France  :joking: 

- Comptabilité :
Reste à estimer les frais mensuels de comptabilité via un Gestor. Seule différence majeure par rapport au statut de micro-entrepreneur Français, pour qui la seule formalité à accomplir, reste de faire une déclaration mensuelle via le web.

Pour conclure, comme bien souvent, l'intérêt de cette démarche est exponentiel à son CA et à sa rémunération. A vous de calculer le delta en fonction de votre prévisionnel.
Si l'on compte dépasser 32 900 euros de rémunération brute, les gérants majoritaires de sociétés qui savent ce que RSI veut dire, verrons vite l'intérêt de passer (ou faire semblant de passer) la frontière.  :gloria 

Bonjour
Et on ne parle pas de la déduction des intérêts de leasing qui permettent de rouler avec des véhicules haut de game car les sons un élément déductible qu on multiplie donc 100 suivant le véhicule passé en déduction à 500
Frais de dossier pour création de l autonomo de 350 à 500 et comptabilité
De 100 à 250 pour une structure avec +ou- 40 lignes
Prix donné par une avocate
Cdlt
Stéphane

Clavier intuitif je te maudis
Les sons ces ils sont
Désolé

Bonjour,

j'ai pas mal épluché les différents sites et blogs pour obtenir une réponse entre ce fameux choix de statut, voulant moi même me lancer en Espagne et ce thread de discussion me parait un des plus complet.

Malheureusement comme toujours les infos présentes sur le net sont diverses et variés et se contredisent une fois sur deux mais en recoupant le tout on arrive a peu près à y comprendre quelque chose.

Cependant je suis encore dans l'incertitude parce qu'en voyant tous les posts de cette discussion j'en conclue que votre avis final est qu'il vaut mieux se pencher sur l'option du statut "autonomo" plutot que celui de la S.L à part si le Résultat dépasse les 60K€ environ? je ne comprend pas non plus ce montant.

après mes recherches je pensais vraiment opter pour la solution de la SL. Chose évidemment non négligeable la responsabilité est bien entendu limité alors qu'en autonomo pas du tout.
Mais au dela de ca, meme après avoir lu ça dans 1001 posts ou articles, je ne vois pas en quoi le statut autonomo est réellement avantageux fiscalement.

Mis a part ca il n ya pas de taxe pro en espagne, et la cotisation en autonomo m'a l'air très proche de la cotisation d'un gérant. (200-300€).

Un salarié gérant de SL payera donc l'IRPF et sa cotisation de la meme maniere qu'un autonomo sauf que sa société sera responsable de sa dette?

Merci beaucoup pour votre aide.

Bonjour, Tom,
Vous avez tout dis et la solution, ces comme en France, tout depand du résultat et de la prise de risque.
autonomo est plus une prestation de service avec un chiffre d affaire restreint, faible prise de risque.
SL est une société a développement avec un chiffre d affaire évolutif,
Au niveau des charges, de fonctionnement, sa se tient l'un est l autre.
Ces a vous de voir si votre  résultat sera supérieur à 50 000€
Le jeux de compte est plus facile avec une SL pour cela.
En Espagne ces l individu qui règle l impôt, l entreprise est pas énormément taxé
Cordialement

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Espagne

Conseils pour bien choisir votre assurance santé en Espagne.

Déménagement en Espagne

Conseils pour préparer votre déménagement en Espagne

Assurance voyage Espagne

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage en Espagne

Billet d'avion Espagne

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour l'Espagne