création d'un restaurant en floride

Bonjour,

Je suis actuellement restaurateur et propriétaire avec mon meilleur ami de 2 restaurants et 1 service traiteur dans le nord de la France depuis 10 ans. Nos affaires marchent bien mais on en a un peu ras le bol de travailler 50-60 heures semaines pour être tjs taxé par l'état et pour payer les assistés du système.

Nous cherchons à vendre nos affaires pour nous expatrier en Floride, plus particulièrement dans la région d'Orlando, tampa et alentour pour ouvrir un restaurant français..
Pouvez vous nous conseiller sur les endroits où la clientèle serait la plus présente (client français et américain demandeuse de restaurants français, endroit touristique...) pour implanter notre restaurant.

L'endroit également où il y a des fonds de commerce à vendre et pour des bons prix...

Je regarde beaucoup les sites mais j'en trouve aucun avec des annonces de commerces à vendre... Peut être que ça marche beaucoup au bouche à oreilles ???
Est ce qu'il y a aussi un endroit en Floride où est référencé les entreprises en difficulté ou à céder (du type tribunal des commerces en France)???

On cherche également une ville à taille humaine et familiale pour vivre avec nos familles (moi marié avec 3 enfants et lui marié avec 1 enfant) et offrant de bonnes écoles et où la communauté française est présente ???

Si certains on vaicu ce type d'expérience (partir pour créer un restau en floride) je suis curieux d'avoir votre retour.

Merci d'avance de votre aide.

Bertrand

Le seul endroit de Floride ou on trouve des ecoles bilingues gratuites est a Miami, je crois. Ailleurs on doit pouvoir trouver de bonnes ecoles publiques (non bilingues) ou de bonnes ecoles privees bilingues. Miami est deja assez saturé de francais voulant ouvrir un restaurant me semble--t-il  :lol: aussi c'est une bonne idée de chercher ailleurs  :/

IL y a aussi pas mal de francais vers Tampa, Sarasota et Orlando. A part ça je ne saurais vous dire ce qui marche en matiere de restaurants. Je sais juste qu'il y en a BEAUCOUP qui ouvrent et aussi beaucoup qui ferment apres un an....et pourtant Miami est tres touristique. Donc ce n'est pas  une question de quantité mais de qualité, de prix et d'originalité, je dirais. Le marché de la restauration est tres concurrentiel. Je pense que les locaux veulent un endroit ou ils se sentent bien, pas snob, pas cher et avec une carte qui se renouvelle.

Plus je cotoient les americains, plus je pense qu'un restaurant de burger ou pizza est ce qui marche le mieux ! Ou un restau mexicain...Ou un nail salon ( mais la rien a voir avec la bouffe   :offtopic: )

Les restaurants de specialite francaise ou autres, ils vont y aller, mais de temps en temps, et ca ne pese pas lourd dans les recettes...enfin c'est mon constat en floride ...et effectivement, beaucoup de restaurants ferment

kimmie :

Plus je cotoient les americains, plus je pense qu'un restaurant de burger ou pizza est ce qui marche le mieux !

Un restau de burgers francais? ou de pizzas francaises?  :whistle:  :rolleyes:

:D

bertrand252 :

Nos affaires marchent bien mais on en a un peu ras le bol de travailler 50-60 heures semaines pour être tjs taxé par l'état et pour payer les assistés du système.

Si vous en avez ras-le-bol de travailler 50-60 heures par semaine et de payer des impôts ce n'est pas aux États-Unis qu'il faut venir. Il faut arrêter avec cette croyance qu'il n'y a presque pas d'impôts aux États-Unis. De plus aux États-Unis vous devez payer pour votre assurance santé, frais de scolarité, etc... C'est un jeu à somme égale.

Bonjour,

Plutot vrai, ce qui marche c'est plutot restau abordable pour tous, burger, pizzaria, mexicain, middle eastern (j'adore), .... après si une touche française est apporté ça peut avoir du potentiel, le quartier aussi est clefs.

concernant le commentaire, "on en marre de payer pour les assistés", je suis pas d'accord c'est tous le monde qui sort de sa poche, c'est la régle et point, faut plus de solidarité. Cela reste mon avis.
Meme quand on a pas des hauts revenu, la classe moyenne payent cher aussi niveau taxe et parfois meme classe faible à moyenne.

concernant les sites de recherches, vous avez par exemple:
loopnet.com
realtytrac.com
...... et dautres il faut filtré commercial et non residential pour trouver. Faites vos recherche en anglais sur le moteur de recherche.

Question clientele, visé clientele de tout horizons, français, americain, latino..... plus vous mettez des prix conccurentiel avec les commerces environnant, plus vos chances seront là, différencier vous sur la touch french et qualité. ( exemple: pizza saumon creme fraiche, j'en ai pas vu ici lol et jadore) Mais attention les prix doivent etre abordable.

Voilà Bonne chance, avec un peu de recherche vous y arrverai si cest votre but.

Ximboy :
bertrand252 :

Nos affaires marchent bien mais on en a un peu ras le bol de travailler 50-60 heures semaines pour être tjs taxé par l'état et pour payer les assistés du système.

Si vous en avez ras-le-bol de travailler 50-60 heures par semaine et de payer des impôts ce n'est pas aux États-Unis qu'il faut venir. Il faut arrêter avec cette croyance qu'il n'y a presque pas d'impôts aux États-Unis. De plus aux États-Unis vous devez payer pour votre assurance santé, frais de scolarité, etc... C'est un jeu à somme égale.

En effet ici c'est le pays du travail...on travaille mais on est recompenses (peut-être) par rapport à la France. Si on reussit, c'est NOTRE réussite. Si on se plante, il n'y a pas de filet social pour nous rattraper et on peut se retrouver ruiné....il faut savoir economiser (pour la retraite, pour les etudes, en cas de coup dur, pour payer l'assurance santé...). Bref il faut être prêt à troquer certains avantages pour des inconvénients et vice versa. C'est sur que les US sont moins sclérosés que la France mais ça a un prix.

Vous trouverez les commerces à vendre sur des sites tel www.bizquest.com ou www.bizbuysell.com ou www.businessmart.com ou plus particulièrement pour les restaurants www.restaurantrealty.com

(modéré: pas de publicité gratuite ici svp)

Hello,

Bonne idée pour le webinar , c'est vrai que parfois il suffit de bien lire toutes les instructions pour l'obtention d'un visa en particulier sans passer par un avocat, sa demande du temps, bien comprendre ce qui est attendu par l'immigration ( les conditions exacts) pour obtenir tel ou tel visa et c'est sur les reponse y sont.
Mais si des gens font appels à des avocats c'est aussi parce que il ne comprennent pas ces instructions, ces conditions demandé, c'est de la logique pourtant ( mais faut lire tous les details).
Finallement tout est fait en sortes à ce qu'une personne lambda est accés de maniere ( plus ou moins clair) à ces informations, l'avocat va apportait plus du reconfort et une assurance dêtre " under the law".

Franchement, moi si je sais que l'avocat n'est pas obligatoire pour un visa, ça sous entend c'est accessible sans avocat et jvais donc chercher des infos. Seulement si il est bien indiquer "avocat obligatoire" alors jai pas le choix.
Mais oui dite vous bien que si l'avocat est une option, c'est que c'est abordable si vous repondez au critères, et qu'on peu sans passer.

cdt.

Bonjour, nous sommes basés  en Floride ( Sarasota) où nous possédons 2 restaurants .
Depuis 1 an, mon frère s'est spécialisé dans le développement de bistrot français à travers les États Unis.
Je pense que vous devriez le contacter ...
ericleglas[at]gmail.com

C'est exactement ça, Challengegirl, très bien résumé. 

Et bien entendu qu'il y a des cas plus compliqués que d'autres. Mais nous partons de l'idée qu'un entrepreneur a à priori les capacités de faire ça seul, car l'apport de l'avocat d'immigration est vraiment surtout administratif.

Moi, j'ai payé pour l'avocat, le remplissage de formulaire (que j'aurais pu faire toute seule, mais il m'a un peu forcé la main) et le business plan pas loin de 10.000 USD et en plus il nous a fait investir bien trop d'argent et d'une manière pas forcement la plus maline ... Bref, on a appris, et on veut partager aujourd'hui notre expérience, car il y a plein de Français qui veulent tenter leur chance ici.

Par contre la vraie aide, est d'avoir du conseil pour bien choisir son secteur d'activité, son emplacement, savoir négocier le contrat de location, trouver la bonne formule pour acheter le stock ou les meubles pour son bureau ou restaurant, choisir la meilleure façon d'incorporer son entreprise, faire un branding et du marketing qui correspond au marché d'ici, etc. etc. etc.  Et pour tout cela, aucun avocat à l'horizon ....

Je vais envoyer des newsletters sous peu pour l'invitation au webinar (il y aura un en français, l'autre en anglais), il suffit de s'inscrire pour la newletter sur notre site www.L-and-F.us (ou sinon suivre le lien vers notre blog perso à gauche et lire le dernier article pour y arriver).

Oui je sais beaucoup prenne un avocat et payent énormement, c'est limite devenu normal alors que ça devrait pas, on peu sen passer ( sauf les cas hyper complexe mais je vois pas trop comment, puisque les instructions sont fait en sortes à traiter differents cas de figures) et un business plan sa se fait seul si on y connait ( ou avec plutot un comptable).

Bref en plus rien garantit que l'avocat fera mieu, il suit ce que les textes disent comme vous pouvez le faire vous meme.

Franchement, lisez, lisez! c'est de la logique et quand vous repondez juste, personne viendra vous refuser votre visa, c'est des lois, cest des instructions, et c'est pas insurmontable lorsqu'on maitrise son projet.

Bonne chance.

Alexandra93101 :

C'est exactement ça, Challengegirl, très bien résumé. 

Et bien entendu qu'il y a des cas plus compliqués que d'autres. Mais nous partons de l'idée qu'un entrepreneur a à priori les capacités de faire ça seul, car l'apport de l'avocat d'immigration est vraiment surtout administratif.

Moi, j'ai payé pour l'avocat, le remplissage de formulaire (que j'aurais pu faire toute seule, mais il m'a un peu forcé la main) et le business plan pas loin de 10.000 USD et en plus il nous a fait investir bien trop d'argent et d'une manière pas forcement la plus maline ... Bref, on a appris, et on veut partager aujourd'hui notre expérience, car il y a plein de Français qui veulent tenter leur chance ici.

Par contre la vraie aide, est d'avoir du conseil pour bien choisir son secteur d'activité, son emplacement, savoir négocier le contrat de location, trouver la bonne formule pour acheter le stock ou les meubles pour son bureau ou restaurant, choisir la meilleure façon d'incorporer son entreprise, faire un branding et du marketing qui correspond au marché d'ici, etc. etc. etc.  Et pour tout cela, aucun avocat à l'horizon ....

Je vais envoyer des newsletters sous peu pour l'invitation au webinar (il y aura un en français, l'autre en anglais), il suffit de s'inscrire pour la newletter sur notre site www.L-and-F.us (ou sinon suivre le lien vers notre blog perso à gauche et lire le dernier article pour y arriver).

Je pense qu'il y a des avocats meilleurs que d'autres et qu'il faut bien choisir
Et avoir un avocat ne dispense pas de faire ses propres recherches , bien au contraire, et de garder un esprit critique, de prendre plusieurs avis

Ce qui est intéressant avec un avocat chevroné et honnète, c'est qu'il peut vous éviter des erreurs en se basant sur son retour d'expérience, il connaît l'administration américaine mieux que perosnne surtout s'il est spécialisé en immigration...

Ximboy :
bertrand252 :

Nos affaires marchent bien mais on en a un peu ras le bol de travailler 50-60 heures semaines pour être tjs taxé par l'état et pour payer les assistés du système.

Si vous en avez ras-le-bol de travailler 50-60 heures par semaine et de payer des impôts ce n'est pas aux États-Unis qu'il faut venir. Il faut arrêter avec cette croyance qu'il n'y a presque pas d'impôts aux États-Unis. De plus aux États-Unis vous devez payer pour votre assurance santé, frais de scolarité, etc... C'est un jeu à somme égale.

Ximboy : je m'informe beaucoup sur les fiscalités des différents pays du monde et désolé il y a moins d'impôts aux Etats-Unis qu'en France (en particulier en Floride). J'en ai pas ras le bol de travailler 50-60 heures, je le fais depuis 10 ans en travaillant 7jours/7 et en ayant 2/3 semaines de congés par an et le ferai encore 15-20 ans voir plus.
Il y a juste que lorsque je rapporte mon temps de travail à mon salaire (de 2000 à 3000 euros par mois selon les mois) je gagne pas lourd et qu'en plus on me pointe du doigt parce que je suis un "patron" et que donc les patrons se gavent sur le dos des salariés... c'est faux...sans parler des sacrifices familiaux que je fais en étant même pas sûr qu'à la fin je récolterai les fruits de mon travail....
Pour les impôts en France as tu entendu parlé du RSI (l'urssaf des commerçants et indépendants), on me prend chaque mois 1600 euros de charge pour sois disant ma retraite et ma sécu (50 % de mon salaire en charge) sans me garantir qu'à la fin j'aurai une retraite convenable... des charges sociales sur les salariés, du CFE (ancienne taxe pro), des impôts sur les sociétés ou les bénéfices... En France tu n'as même pas le temps de dégager du bénéfice ou de te verser un salaire convenable qu'on te demande déjà de l'argent... Ce n'est pas le cas dans la pluparts des autres pays.

challengirl :

concernant le commentaire, "on en marre de payer pour les assistés", je suis pas d'accord c'est tous le monde qui sort de sa poche, c'est la régle et point, faut plus de solidarité. Cela reste mon avis.
Meme quand on a pas des hauts revenu, la classe moyenne payent cher aussi niveau taxe et parfois meme classe faible à moyenne.
.

Bonjour challengirl,

Merci pour votre commentaire, quand je dis on en a marre de payer pour les assistés, je suis juste exaspéré de devoir recruter et d'avoir en face des personnes envoyé par pole emploi soit disant en recherche d'emploi qui me demandent un tampon et qui réclame un salaire minimum de 12 euros par mois parce que si le travail est payé au smic il préfère rester chez eux car il gagne plus à rester chez eux avec les allocs et le travail au noir.
Et je peux vous dire c'est plus de 1 sur 2 que je rencontre, même au niveau des organismes sociaux ils nous répondent aujourd'hui qu'on est mieux payer à rien faire qu'à travailler...
Idem ayant un service traiteur d'organisation d'évènements, je galère à trouver des salariés qui veulent bien être déclaré pour des extras parce qu'ils ne veulent pas payer plus d'impôts...le système français ne tourne pas rond
Un autre exemple : aujourd'hui pour payer un apprenti en formation présent 1 semaine sur 2 en entreprise on me demande 800 euros par mois de salaire sans diplôme et sans expérience quand en face un salarié de 40 ans avec 20 ans d'expérience dans le métier embauché à temps plein n'est payé qu'entre 1250 et 1600 euros par mois hors charge.
Je ne suis pas pour exploiter les gens, au contraire j'aimerai les augmenter mais il y a tout de suite les charges sociales qui vous plombent.
Alors oui je suis pour la solidarité et la redistribution, mes salariés me considèrent d'ailleurs comme un bon patron car je leur offre des cadeaux à noel, aux anniversaires, des primes de résultats, des repas entre salariés 2 fois par an pour avoir un état d'esprit familial dans mes entreprises mais l'état d'esprit actuel français de dire moins vous avez d'argent plus le système vous en donnera ne me convient pas et il convient de moins en moins à beaucoup de français (même mes salariés en ont ras le bol)
Je ne suis peut être pas tout à fait d'accord avec le système américain qui est l'extrême inverse mais je suis pour le salaire au mérite.

expatimmigre :

En effet ici c'est le pays du travail...on travaille mais on est recompenses (peut-être) par rapport à la France. Si on reussit, c'est NOTRE réussite. Si on se plante, il n'y a pas de filet social pour nous rattraper et on peut se retrouver ruiné....il faut savoir economiser (pour la retraite, pour les etudes, en cas de coup dur, pour payer l'assurance santé...). Bref il faut être prêt à troquer certains avantages pour des inconvénients et vice versa. C'est sur que les US sont moins sclérosés que la France mais ça a un prix.

Tout à fait d'accord avec vous, mais en France en tant que chef d'entreprise si mon entreprise se plante, je n'ai pas de filet social, pas le droit au chômage ou autre et je suis ruiné aussi car maintenant on te demande souvent des cautions personnel quand tu crées ton entreprise... Pour économiser si l'état français m'en prenait moins je pourrai sans problème mettre de côté 20 000 euros par an (rien qu'avec le RSI en moins j'économise 80 % de la somme)

Excellente idée et la même motivation que nous. Sans commencer une discussion politique, en Belgique, on nous explique chaque année que notre génération devra considérer la pension à 71 ans (comme c'est déjà le cas en Allemagne) et pas sur que il y aura encore assez des cotisants pour payer notre pension, comme nous payons maintenant pour nos aïeuls
Donc oui, allez y, mais ne prenez surtout pas la visa E. Ne vendez pas tout en France et faites une demande de visa L1.
A bientôt en Floride

Le Visa L1 ne semble pas adapté au cas présent, à moins de développer le concept du restaurant en tant que marque et je ne sais pas si le secteur de la restauration est éligible au L1 (à valider). Bien sûr et si c'est possible, investir une partie seulement des actifs disponibles dans le projet d'investissement. A NY, le secteur de la restauration a continué de créer des emplois.

Bonjour,
J'ignore qui vous êtes mais votre réponse est tout a fait exacte je confirme.
merci pour votre exactitude.
Camille

Bonjour,je suis restaurateur en france depuis 15 ans,bravo,je suis d'accord avec tout.
Merci.

Bonjour,

Je me permets de relancer des questions interressantes de Bertrand et d'en rajouter quelques unes...
-Pouvez-vous nous conseiller sur les endroits où la clientèle serait la plus présente (clients français et américains demandeurs de restaurants français, endroit touristique...) pour implanter notre restaurant.
- ou se situe la communauté Française + cbien de personnes en tout dans la region de tampa, saratosa, clearwater?
- existent ils des fournisseurs orientés restauration francaise comme cela peut exister du coté Miami?
- combien de restaurants francais dans la region qui traversent les années? Quelles sont les tables les plus réputées?
- les expats francais ont-ils des difficultés à trouver des produits pour faire de bons petits plats à la maison, ou non pas de problème on trouve de tout pour cuisiner comme en France? Dans ce cas où faut-il aller faire nos achats?
- qu'est ce qu'il manque le plus a un expat francais gourmand et fins gourmets sur la côte  ouest de Floride?
Merci d'avance à  tous ceux qui prendront un peu de temps pour repondre.

Hello, bonne étude de marché. Le mieux est de venir sur place en vacances pour faire des recherches, Cela vaut plus que n'importe quel conseil sur Internet pour voir quelle est la réalité et rencontrer des professionnels, des fournisseurs (et même négocier avec eux). Sinon, à NY, ce qui me manque le plus, c'est une cuisine familiale de qualité (la cuisine de ma maman en fait) a des prix raisonnables, avec des produits frais et de qualité.  Et aussi le Caprice des Dieux, un Suprême, un bon jambon,....

Bonjour Stevenmika, merci pour votre réponse.
Oui c'est vrai qu'il est préférable de venir sur place  pour étudier le marché, ce que nous avons prévu de faire dans quelques mois. Toutefois dégrossir à distance grâce aux conseils et avis de personnes qui connaissent bien la région peut s'avérer utile pour mieux orienter ses recherches une fois sur place.

Cécile972 :

Bonjour,

- les expats francais ont-ils des difficultés à trouver des produits pour faire de bons petits plats à la maison, ou non pas de problème on trouve de tout pour cuisiner comme en France? Dans ce cas où faut-il aller faire nos achats?

Merci d'avance à  tous ceux qui prendront un peu de temps pour repondre.

On trouve tout ce qu'il faut en Floride pour cuisiner, entre les supermarches locaux et les supermarche plus internationaux ( whole food, fresh market...)
Perso, il ne me manque pas grand chose...du bon saucisson peut etre, mais peut etre qu'en cherchant bien on peut en trouver

Parce que vous croyez qu'être chef d'entreprise en France, en cas de problème nous avons un "filet" ??!
essayez vous verrez...nous payons effectivement pour tous les assistés et il y en a, RSI, SACEM et compagnie..et nous n'avons droit a rien, qu'a payer... j'en passe et des meilleurs. je suis aussi restaurateur Français et ras le bol de toucher même pas un SMIC pour 15h par jour avec toutes les responsabilités qui vont avec, j'envisage aussi de m'expatrier en Californie, cela fait 3 ans der suite que j'y vais en exploration, je n'ai pas rencontrer un compatriotes voulant refaire le chemin inverse!!
La France c'est de pire en pire, je parle même pas du climat politique, économique et puis...non ça suffit.
Vous avez raison, sauf qu'en Floride le climat peut-être plus humide qu'ailleurs, enfin chacun son rêve, n'est ce pas ?

bertrand252 :
challengirl :

concernant le commentaire, "on en marre de payer pour les assistés", je suis pas d'accord c'est tous le monde qui sort de sa poche, c'est la régle et point, faut plus de solidarité. Cela reste mon avis.
Meme quand on a pas des hauts revenu, la classe moyenne payent cher aussi niveau taxe et parfois meme classe faible à moyenne.
.

Je suis entièrement d'accord.
Bonjour challengirl,

Merci pour votre commentaire, quand je dis on en a marre de payer pour les assistés, je suis juste exaspéré de devoir recruter et d'avoir en face des personnes envoyé par pole emploi soit disant en recherche d'emploi qui me demandent un tampon et qui réclame un salaire minimum de 12 euros par mois parce que si le travail est payé au smic il préfère rester chez eux car il gagne plus à rester chez eux avec les allocs et le travail au noir.
Et je peux vous dire c'est plus de 1 sur 2 que je rencontre, même au niveau des organismes sociaux ils nous répondent aujourd'hui qu'on est mieux payer à rien faire qu'à travailler...
Idem ayant un service traiteur d'organisation d'évènements, je galère à trouver des salariés qui veulent bien être déclaré pour des extras parce qu'ils ne veulent pas payer plus d'impôts...le système français ne tourne pas rond
Un autre exemple : aujourd'hui pour payer un apprenti en formation présent 1 semaine sur 2 en entreprise on me demande 800 euros par mois de salaire sans diplôme et sans expérience quand en face un salarié de 40 ans avec 20 ans d'expérience dans le métier embauché à temps plein n'est payé qu'entre 1250 et 1600 euros par mois hors charge.
Je ne suis pas pour exploiter les gens, au contraire j'aimerai les augmenter mais il y a tout de suite les charges sociales qui vous plombent.
Alors oui je suis pour la solidarité et la redistribution, mes salariés me considèrent d'ailleurs comme un bon patron car je leur offre des cadeaux à noel, aux anniversaires, des primes de résultats, des repas entre salariés 2 fois par an pour avoir un état d'esprit familial dans mes entreprises mais l'état d'esprit actuel français de dire moins vous avez d'argent plus le système vous en donnera ne me convient pas et il convient de moins en moins à beaucoup de français (même mes salariés en ont ras le bol)
Je ne suis peut être pas tout à fait d'accord avec le système américain qui est l'extrême inverse mais je suis pour le salaire au mérite.

Je ne veux pas polémiquer, mais la gestion est la clé. Bien traiter les employés et une nourriture fraiche, c'est le jackpot sur le long terme (ne pas oublier la baisse de TVA dans la restauration qui ne s'est pas transformé en emploi, en qualité, en emplois,...). Perso, mon modèle serait Xavier Denamur à Paris. Le personnel reste est bien payé , la nourriture est excellent, c'est très rentable et il est parti de rien.

Bonjour,

Vous payé pour des assité rien du tous oui! c'est pour tous le monde les impots.
Quand quelqu'un n'a pas d'impot , c'est qu'il est nécessiteux et c'est normale. Il faut s'estimer heureux de ne pas être dans cette catégorie et etre chef  d'entreprise.
Comme on sait qu'on va pas refaire les lois, les taxes, dans ce cas peut etre faut il se poser la question "comment gérer mieux mon commerce pour faire du profit?" et arrêter de toujours trouver une excuse.

Et pour finir, je dirais il faut continuer à plus de solidarité dans ce monde capitaliste. Et chacun son opinion.

Pas de polémique, on va y passer la nuit mais au fait ..vous, que faites vous à NY, c'est indiscret ?

Je suis en Freelance (consultant). Sinon, tous les restaurateurs que je connais sont content de leur sort. Ils arrivent à investir dans l'immbilier, à monter des petits groupes. Ils travaillent dur, mais ont des moyens financiers supérieurs à la moyenne des français.

Bonjour,vous dites posséder 2 restaurants a Sarasota avec votre frère et dans votre  profil vous dites etre installé en France et vouloir vous expatrié.

Stevenmika

Je suis chef d entreprise depuis 2004 et possède 2 restaurants. Je suis maitre restaurateur et propose une cuisine traditionnel a base de produits frais. Ça nous demande avec mon associé beaucoup de travail. J ai suivi aussi une formation de comptable donc la gestion je connais. Juste que depuis 10 ans mon CA ne cesse d augmenter mais ce n est pas pour ça que j ai plus a la fin dans ma poche ... Au contraire. Et la tva baisser c une belle arnaque car elle a augmenté depuis et avec les charges qui ont augmenté aussi on est revenu au point de départ. Vouloir se développer et grandir en France c'est mission impossible car si vous avez le moindre problème: Baisse de CA, salarié invirable vous êtes mort.

Challengirl

C est pour cela que vous êtes parti a Miami pour aider les nécessiteux.

Je paie tt mes impôts et tt mes charges et en face de chez j'ai des personnes qui en paie pas du tout et qui sont au chômage. Et ils ont le même train de vie que moi voir mieux parce au il voit leur enfant grandir eux.

Ce n est pas le sujet du blog svp alors ne parler pas de social. On nous en parle assez chaque jour en France.

Merci

Challengirl

C est pour cela que vous êtes parti a Miami pour aider les nécessiteux.

Je paie tt mes impôts et tt mes charges et en face de chez j'ai des personnes qui en paie pas du tout et qui sont au chômage. Et ils ont le même train de vie que moi voir mieux parce que il voit leur enfant grandir eux.

Ce n est pas le sujet du blog svp alors ne parler pas de social. On nous en parle assez chaque jour en France.

Merci

J'ai jamais dit que je suis venu à Miami aider les necissiteux.
J'ai donné le fond de ma pensé et ma façon de voir les choses, c'est tout.

Je suis aussi pour la liberté de créer, le libre arbitre et la creation d'entreprise, mais je serais plutot du coté du patronnat socialiste.
Maintenant c'était pas dans le but de faire genre plus de social, c'est just realiste ce que j'ai dit, vous n'arrivez pas à le concevoir c'est tout.

Bref c'était pas dans le but de vous embetez et bien sur ya pas mieu que d'avoir sa propre entreprise, il faut continuer à créer.

Merci de votre réponse.

Mon envie de créer et de me développer reste intact mais plus en France.

Nous ne sommes pas récompenser a hauteur de notre travail et de notre investissement.

Je m estime aussi être un patron socialiste. Je ne suis pas du tout capitaliste.

Mais bon je ne vois plus d avenir en France pour les pme et mes enfants.

Tu peux trouver toutes sortes d'affaires à reprendre sur bizbuysell.com. Cependant, une création te coûtera moins chère. Après, concernant les endroits, je te conseille de te renseigner auprès des agents immobiliers par exemple ( site realtor.com  par exemple te donne les prix dles maisons, leur quartier, la cotation des écoles environnantes, les commerces, etc...) . Pour créer une société en Floride rapproche toi d'un avocat qui te montera l'affaire sans les tracas administratifs ( je peux te donner des adresses). Il te faudra un visa investisseur en tant que non résident. Bon courage.

20 ans que je connais Orlando, 12 ans que j'y vie a plein temps, 2 millions d'habitants, 50 millions de touristes/an...... j'ai vu nombre de restos francais et patissier s'installer, 1 seul perdure, mais il est la depuis toujours, je crois qu'il est proprietaire de ses murs, petit resto d'une trentaine de couverts qu'il tient avec son epouse, le samedi il va vendre des croissant au marché pour mettre du beurre dans les epinards........tout les autres se sont planté au bout de max 2 ans et sans exception, certain ont survécuent 6 mois avant de tirer la lourde.
Je pense qu'en Floride Centrale il n'y a que 2 options pour la restauration a connotation Francaise: investir 2 millions de dollars et faire LE restaurant, dans le quartier le plus aisé, faire les chose en grand , avec voiturier, sommelier, chef de renom, etc......etre membre des country club huppés, et avoir les critiques gastronomique locaux dans la poche, critiques qui ont autant de connaissance culinaire qu'un jardinier mexicain, mais qui noteront le resto d'apres les couverts Guy Degrenne emballé dans une serviette blanche en tissus,  pour peu que vous lui portiez un rince doigt avec des serviettes chaudes a la fin du repas, vous avez forcement vos 5 etoiles, et si vous avez un article de Scott Joseph dans Orlando Sentinel ventant les qualités gustatives de vos crepes suzette, vous serez complet pour le mois a venir. Mais cela reste neanmoins un pari, Le dernier en date a avoir tenté est Christian Karambeu, 1.5 million de $ dans un resto Francais sur l'avenue la plus en vue d'Orlando,qui a tenu 18 mois.......
La deuxieme solution est de monter un resto de cuisine familliale avec des nappes vichy dans un bled ou il n'y a rien ou pas grand chose et a au moins 45 minutes de route de l'Olive Garden, Cracker barrel ou autre Carrabas le plus proche, sinon vous etes mort. Quiche lorraine, Saucisse purée, boeuf bourguignons, soupe a l'oignons et bisque de homard ( en sac de 4 litres, chez Sysco) pourront trouver une place parmis les traditionels onion rings, burger, ribs et Tbones ( served with french fries)  cheesecake industriel pour le dessert,  eventuellement creme brulé mais n'en faite pas trop d'avance.
Minimum 2 TV acrochées au mur, une pour le foot , l'autre pour le baseball..
L'americain fortuné va se faire un gastro parce qu'il veut s'y faire voir, il va vouloir épater ses convives avec un traiteur Français et du champagne , mais rare sont ceux qui aprecient vraiment la gastronomie Francaises, quand a l'Americain moyen, il se délectera certainement d'un gratin dauphinois mais reviendra obligatoirement a la purée et au poulet frit, chassé le cow boy, il revient au galop,  il ne frequentera un etablissement avec des tables nappées et des serviettes en tissus que pour la St Valentin, son anniversaire de mariage ou le bapteme de son enfant........

Nouvelle discussion