Close

"vacances à Montréal" pour trouver du travail et revenir (?)

Bonjour,

Je vous expose le pourquoi de cette discutions, je souhaite découvrir le Québec et pourquoi pas m'y installer. Comme tout le monde je me suis renseigné sur toute les façons de s'expatrier (PVT,PRO, etc..), seulement j'ai pas envie d'attendre, surtout qu'il y a d'autres moyens de partir!.

J'en suis venu à penser que, venir en vacance et habiter chez l'habitant, qui comporte pleins d'avantages (au plus vrai de la vie au Québec, rencontre etc). Et profiter de ces vacances pour chercher du travail en direct. Je vais commencer par regarder les offres d'emplois sur Internet, mais quoi de mieux que d'être sur place?

Dans le cas ou je trouverais un employeur, j'aurais l'obligation de retourner en France et de commencer les procédures pour un visa de travail mais j'aurais du travail Aha! Que pensez vous de cette idée?

Kévin Wolff :

Bonjour,

Je vous expose le pourquoi de cette discutions, je souhaite découvrir le Québec et pourquoi pas m'y installer. Comme tout le monde je me suis renseigné sur toute les façons de s'expatrier (PVT,PRO, etc..), seulement j'ai pas envie d'attendre, surtout qu'il y a d'autres moyens de partir!.

J'en suis venu à penser que, venir en vacance et habiter chez l'habitant, qui comporte pleins d'avantages (au plus vrai de la vie au Québec, rencontre etc). Et profiter de ces vacances pour chercher du travail en direct. Je vais commencer par regarder les offres d'emplois sur Internet, mais quoi de mieux que d'être sur place?

Dans le cas ou je trouverais un employeur, j'aurais l'obligation de retourner en France et de commencer les procédures pour un visa de travail mais j'aurais du travail Aha! Que pensez vous de cette idée?

On vous l'a déjà dit.
Sans Visa, personne ne vous engagera.

Bonne idée, c'est exactement ce que je vais faire dès le 19 août... et me renseigner!
Oui l'histoire du visa est compliquée oui, mais on le sait !
Et impossible n'est pas français à mes yeux!
Alors je dis : bonne idée et go !!!
Ouvrez les portes, osez et bougez ! C'est seulement en essayant qu'on peut ensuite savoir!
Belle journée!
Séverine

severine et un rêve :

Bonne idée, c'est exactement ce que je vais faire dès le 19 août... et me renseigner!
Oui l'histoire du visa est compliquée oui, mais on le sait !
Et impossible n'est pas français à mes yeux!
Alors je dis : bonne idée et go !!!
Ouvrez les portes, osez et bougez ! C'est seulement en essayant qu'on peut ensuite savoir!
Belle journée!
Séverine

Bonne chance

Kévin Wolff :

Bonjour,

Je vous expose le pourquoi de cette discutions, je souhaite découvrir le Québec et pourquoi pas m'y installer. Comme tout le monde je me suis renseigné sur toute les façons de s'expatrier (PVT,PRO, etc..), seulement j'ai pas envie d'attendre, surtout qu'il y a d'autres moyens de partir!.

J'en suis venu à penser que, venir en vacance et habiter chez l'habitant, qui comporte pleins d'avantages (au plus vrai de la vie au Québec, rencontre etc). Et profiter de ces vacances pour chercher du travail en direct. Je vais commencer par regarder les offres d'emplois sur Internet, mais quoi de mieux que d'être sur place?

Dans le cas ou je trouverais un employeur, j'aurais l'obligation de retourner en France et de commencer les procédures pour un visa de travail mais j'aurais du travail Aha! Que pensez vous de cette idée?

Quitte ne tente rien n'a rien, alors oui : pourquoi pas ! :) Ça ne te coûte rien de jumeler vacances et prospection professionnelle, on ne sait jamais. Et pour le coup, il n'y a rien d'illégal non plus puisque tu es avant tout en vacances. Je dirai même au contraire, ce sera un plus : si tu peux rester un minimum de 15 jours, sache que tu pourras ajouter des points en plus sur ton éventuelle future demande de résident permanent.
C'est ce que j'avais à l'époque : j'étais venu en vacances pour voir si le pays me plaisait (j'étais venu en hiver pour goûter au célèbre froid canadien), je logeais chez l'habitant (à l'époque, c'était juste 10$/nuit) ce qui me permettait de discuter concrètement de la vie sur place, et j'en ai profité pour me balader en voiture et faire le tour des compagnies qui m'intéressaient, discuter avec des patrons, etc. Ce fut très constructif et je ne peux que te conseiller de faire la même chose. Je n'ai pas trouvé de boulot sur place, mais ça m'a permis de monter un dossier professionnel solide.
Alors je te dis : fonce ! Et ça se trouve, tu pourras peut-être te faire signer un contrat de travail (autant être honnête, les chances seront très maigres, mais je connais quelques rares cas chanceux). Et au pire, tu auras passé de bonnes vacances.
:)

Torontois :

...tu pourras peut-être te faire signer un contrat de travail (autant être honnête, les chances seront très maigres...
:)

Là, je suis d'accord avec toi à 100 %.
Les chances sont très maigres...  mais heureusement, l'espoir fait vivre.

UP

Je vais déjà essayer de trouver du travail via internet, le temps de mettre de l'argent de coté. Mais j'aimerais réaliser mon projet avant la fin de l'année, je ne vais pas non plus me précipiter mais cette idée me semble viable :)

Bonjour,
J'ai moi même commencer a chercher du travail par internet ( dans un domaine très rechercher ). Les entreprises ne prennent pour la plupart même pas la peine de me répondre.
Sur place tu pourras avoir les entretiens ce sera déjà mieu ! Ou bien te faire des contacts, malheureusement entre toi qui ne pourra travailler avant plusieurs mois, les québecois qui cherche du boulot, et les immigrés qui arrivent, tu penses avoir une chance ?
L'espoir fait vivre, mais la c'est plus que de l'espoir...
Bon courage quand même !.

Taeghen :

Bonjour,
J'ai moi même commencer a chercher du travail par internet ( dans un domaine très rechercher ). Les entreprises ne prennent pour la plupart même pas la peine de me répondre.
Sur place tu pourras avoir les entretiens ce sera déjà mieu ! Ou bien te faire des contacts, malheureusement entre toi qui ne pourra travailler avant plusieurs mois, les québecois qui cherche du boulot, et les immigrés qui arrivent, tu penses avoir une chance ?
L'espoir fait vivre, mais la c'est plus que de l'espoir...
Bon courage quand même !.

Bonjour, ce que vous avancez est exact,  le fait que les employeurs ne répondent pas, ca n'est pas seulement lié au fait que vous soyez à létranger c'est surtout que vous n'ayez pas de visa...

Comme un visa est très long et fastidieux, l'employeur va se tourner vers un autre processus de recrutement.

Ceci dit, ca n'est pas seulement lié au Québec )

Tu cherches dans qu'elle domaine?

Dans l'informatique, développement web ou de logiciel.

Taeghen :

Dans l'informatique, développement web ou de logiciel.

C'est un excellent domaine.
On en demande partout.

C'est bien là le soucis, tellement en demande, beaucoup pensent être sûrs de trouver, sauf que les candidats affluent et bien le principe de l'offre et la demande est encore plus vrai.....

je pense que des que je serais sur le territoire, et que j'irais directement voir les entreprises avec mon CV ( et une preuve que je peux directement travailler sur le territoire canadien ), j'aurais des entretiens et autre.
Par contre j'ai des doutes sur le fait de venir comme l'auteur du sujet compte faire, avec un CV et une simple ambition. Après un entretien ou ils comprendront qu'il faut attendre plusieurs mois, ils ne prendront peut être même pas la peine de dire non.

Par contre le fait de partir en vacance dans sa "futur" ville, permet de localiser les entreprises, d'avoir des noms, des contacts peut être. Et surtout leur emplacement, pour pouvoir choisir soit la ligne de métro a focaliser, soit une zone précise ou habiter. Donc ce n'est pas non plus un mal d'essayer !

@francknathalie05, comme l'a dit tarbais, on en demande, c'est l'offre qui est supérieur a la demande ! Malheureusement les offres d'emploi visent surtout les personnes avec expériences.

Taeghen :

...
@francknathalie05, comme l'a dit tarbais, on en demande, c'est l'offre qui est supérieur a la demande ! Malheureusement les offres d'emploi visent surtout les personnes avec expériences.

Bonjour,
Je suis au Québec depuis 15 ans, responsable informatique et je fais des embauches (et des licenciements).
Aucune chance qu'on embauche une personne sans ses papiers de résident permanent et son NAS: c'est une perte de temps et d'argent (formation, fiabilité, sécurité, etc...) sans compter les risques de se voir ficher/condamné par Immigration-Canada comme employeur illégal, si le dossier ressemble à une entourloupe après-coup.
Même un VISA de travail n'est pas un sésame, car il a une fin.

Pour ceux qui basent leur émigration sur un stratagème qui oscille entre l'illégalité et le bricolage hasardeux, prennent un très mauvais départ ; faites-les choses dans les règles, ça prend déjà assez de temps comme ça en étant légal pour ne pas vous retrouvez le bec dans l'eau (et tout ceux que vous aurez mêlés de près ou de loin) si ça tourne mal.

Taeghen :

je pense que des que je serais sur le territoire, et que j'irais directement voir les entreprises avec mon CV ( et une preuve que je peux directement travailler sur le territoire canadien ), j'aurais des entretiens et autre.
...
Par contre le fait de partir en vacance dans sa "futur" ville, permet de localiser les entreprises, d'avoir des noms, des contacts peut être. Et surtout leur emplacement, pour pouvoir choisir soit la ligne de métro a focaliser, soit une zone précise ou habiter. Donc ce n'est pas non plus un mal d'essayer !
...

Vous croyez vraiment que vous allez pouvoir vous présenter dans une entreprise pour un emploi dans l'informatique, votre CV à la main et qu'un responsable va vous recevoir ? Sérieusement ?
Vous aurez un entretien, seulement si votre CV est retenu après que vous ayez postulé librement ou en réponse à une annonce. Décrocher un emploi n'est pas différent au Canada qu'en France.

Pour les contacts, j'ai un gros doute. Il faut ne pas connaître la mentalité québécoise (canadienne) pour croire qu'on peut nouer des relations en quelques jours qui vont vous mener à un réseau de contacts. Ça prend des années.
Les Québécois, les canadiens, sont en général très gentils et polis, parce qu'ils détestent la controverse et les conflits, mais ce ne sont pas vos amis, ne vous y trompez pas.

Bonne chance, mais ne croyez pa trop au miracle....

Vous comprendrez vite ce qu'est le vrai marche de l'emploi ici.... Affiche et cache sans omettre le principes des agences et des banques de données.

Ok, merci de vos réponses :)

Pour ajouter quelques remarques:

TF1 et d'autres chaînes TV présentent souvent le Québec comme un eldorado où on trouve du travail dès la sortie de l'avion, mais ce n'est pas le cas. Certes, le marché du travail est beaucoup plus flexible qu'en France: les préavis sont de 2 semaines, voire inexistants mais ce n'est pas facile d'être embauché comme immigrant. Les entreprises demandent souvent une première expérience québécoise et des références d'anciens employeurs (autant dire qu'ils vont rarement appeler à l'étranger pour en avoir = expérience québécoise IMPORTANTE). De plus, les immigrants qui disposent d'un visa temporaire ont beaucoup plus de difficultés à trouver un emploi que les résidents permanents car les employeurs recherchent des employés pour du long terme...

A cela s'ajoute le marché "caché" de l'emploi: en gros 80% des offres d'emploi ne sont jamais diffusées sur des sites d'emploi mais via les réseaux des personnes impliquées et le bouche-à-oreille. Exemple: dans mon entreprise, lorsqu'un poste est à combler, chacun diffuse l'info sur son profil LinkedIn. Ce qui veut montre que se créer un réseau est très important pour pouvoir accéder à ces offres "cachées".
De plus, on dit que 80% des chercheurs d'emploi se concentrent sur le marché "ouvert" (offres d'emploi en ligne), donc grosse concurrence.

Bref, tout ça pour dire que c'est bien de venir prendre le pouls de la ville mais de là à se dire que vous serez accueilli bras ouverts par un entreprise...
D'ailleurs, être embauché avant d'avoir votre visa va vous lier à l'entreprise: vous aurez un visa temporaire mais vous ne pourrez pas changer d'entreprise sans perdre votre visa...J'ai déjà entendu des histoires de personnes qui ont été embauchées pour faire les pires tâches et qui se sont senties obligées de tout accepter pour ne pas devoir retourner dans leur pays.

Donc, en conclusion, une expatriation se prépare et ça prend du temps. :)

Bon courage pour les démarches!!

Salut Marttta,

Merci pour ta réponse. Au cours de mes recherches j'ai bien compris que le Québec n'était pas un eldorado. J'ai toujours pour projet de venir "prend le pouls" du pays mais se sera sans doute pour plus tard, en tant qu'expat' ou de touriste ;)

Kévin Wolff :

Salut Marttta,

Merci pour ta réponse. Au cours de mes recherches j'ai bien compris que le Québec n'était pas un eldorado. J'ai toujours pour projet de venir "prend le pouls" du pays mais se sera sans doute pour plus tard, en tant qu'expat' ou de touriste ;)

C'est comme partout.
Il faut bosser dur pour réussir. :D

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Montréal

Conseils pour bien choisir votre assurance santé à Montréal.

Déménagement à Montréal

Conseils pour préparer votre déménagement à Montréal

Assurance voyage Montréal

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage à Montréal