Close

Ecole française à cotonou

Merci locooben pour ces informations.
:top:

locooben :

il y a des profs qui font des cours particuliers, mais je pense que vu qu'ils sont béninois la méthode reste béninoise aussi comme disait Draguivar18 c'est du par coeur.

J'ai un doute sur le bac de Français ici en 1ere et le reste en Terminale. Un autre avis est le bienvenu. De toute façon le système béninois n'est pas un BAC ES, S ou L c'est encore le BAC A, B , G ... ( je ne connais pas toutes les lettres et leurs significations) c'est aussi ça qui me fait penser que peut-être à partir de la seconde ou première je mettrais mes enfants aussi à Montaigne. Je pense mais je ne me suis pas encore bien renseigner dessus, qu'une mise à niveau des compétences est possible, arrivée en France.

peut-être faudrait-il aussi se renseigner en France sur le retour après un BAC Béninois, si l'acceptation dans les écoles supérieurs sont faciles. Mon mari et ses amis ont tous eu un BAC ici et s'en sont très bien sorti en Belgique ou en France jusqu'à avoir un Master, mieux même que les Belges ou Français.

Vraiment changer de pays n'est pas si facile. je me dis si tu partais au USA, est ce que tu te poserais toutes ses questions? je ne pense pas tu mettrais ta fille sans hésiter dans une école américaine, avec en plus la difficulté de la langue. si tu te pose la question est-ce que ce n'est pas seulement par peur d'un mauvais enseignement? si c'est ça alors y a pas a hésiter y a de très bonnes écoles béninoises, c'est tout.

mon point de vu est surement aussi différant du tien vu que mes enfants sont nés ici. Leurs cousins, amis sont béninois ils n'ont pas d'ami blanc (et un cousin blanc qu'ils ont vu une fois l'été passé). aussi depuis leur 2 ans ils suivent l'enseignement béninois, donc je trouve normal qu'ils continuent dans cette voie.

bonne journée
aude

Le bac Béninois est reconnu en France. Il a d'ailleurs été observé que les niveaux des bacheliers Béninois dans les disciplines scientifiques sont beaucoup plus élevés qu'en France. Par contre les difficultés en Français naissent et les défavorisent lorsqu'ils viennent continuer leurs études en France, ce qui a d'incidence sur leurs orientations professionnelles. Il n'est donc pas rare de les voir dans les études de médecine, dans des grandes écoles de mine (S Etienne), dans des classes préparatoires, et aussi dans les domaines des techniques quantitatives de gestion ;  très peu ont la chance de devenir prof de Français, avocat, psychologue etc. S'agissant des différents Bac au Bénin, il est bien vrai que  le Bénin a gardé l'ancien système Français des Bacs, à savoir : A(littéraire),B(économie),C(scientifique),G(gestion).

(Moi j'aurais plutôt conseillé l'école Montaigne dès les premières entrées dans la vie scolaire des enfants à cause surtout de cette méthode du par coeur et des chicotes. Vous observerez d'ailleurs dans le quotidien au Bénin que beaucoup de jeunes donnent l'impression de maîtriser les gros mots de la vielle langue Française alors que dans le fond,  ils ne connaissent pas vraiment les maîtrises et l'étendu de leurs significations et usages.)

wgactu :
locooben :

il y a des profs qui font des cours particuliers, mais je pense que vu qu'ils sont béninois la méthode reste béninoise aussi comme disait Draguivar18 c'est du par coeur.

J'ai un doute sur le bac de Français ici en 1ere et le reste en Terminale. Un autre avis est le bienvenu. De toute façon le système béninois n'est pas un BAC ES, S ou L c'est encore le BAC A, B , G ... ( je ne connais pas toutes les lettres et leurs significations) c'est aussi ça qui me fait penser que peut-être à partir de la seconde ou première je mettrais mes enfants aussi à Montaigne. Je pense mais je ne me suis pas encore bien renseigner dessus, qu'une mise à niveau des compétences est possible, arrivée en France.

peut-être faudrait-il aussi se renseigner en France sur le retour après un BAC Béninois, si l'acceptation dans les écoles supérieurs sont faciles. Mon mari et ses amis ont tous eu un BAC ici et s'en sont très bien sorti en Belgique ou en France jusqu'à avoir un Master, mieux même que les Belges ou Français.

Vraiment changer de pays n'est pas si facile. je me dis si tu partais au USA, est ce que tu te poserais toutes ses questions? je ne pense pas tu mettrais ta fille sans hésiter dans une école américaine, avec en plus la difficulté de la langue. si tu te pose la question est-ce que ce n'est pas seulement par peur d'un mauvais enseignement? si c'est ça alors y a pas a hésiter y a de très bonnes écoles béninoises, c'est tout.

mon point de vu est surement aussi différant du tien vu que mes enfants sont nés ici. Leurs cousins, amis sont béninois ils n'ont pas d'ami blanc (et un cousin blanc qu'ils ont vu une fois l'été passé). aussi depuis leur 2 ans ils suivent l'enseignement béninois, donc je trouve normal qu'ils continuent dans cette voie.

bonne journée
aude

Le bac Béninois est reconnu en France. Il a d'ailleurs été observé que les niveaux des bacheliers Béninois dans les disciplines scientifiques sont beaucoup plus élevés qu'en France. Par contre les difficultés en Français naissent et les défavorisent lorsqu'ils viennent continuer leurs études en France, ce qui a d'incidence sur leurs orientations professionnelles. Il n'est donc pas rare de les voir dans les études de médecine, dans des grandes écoles de mine (S Etienne), dans des classes préparatoires, et aussi dans les domaines des techniques quantitatives de gestion ;  très peu ont la chance de devenir prof de Français, avocat, psychologue etc. S'agissant des différents Bac au Bénin, il est bien vrai que  le Bénin a gardé l'ancien système Français des Bacs, à savoir : A(littéraire),B(économie),C(scientifique),G(gestion).

(Moi j'aurais plutôt conseillé l'école Montaigne dès les premières entrées dans la vie scolaire des enfants à cause surtout de cette méthode du par coeur et des chicotes. Vous observerez d'ailleurs dans le quotidien au Bénin que beaucoup de jeunes donnent l'impression de maîtriser les gros mots de la vielle langue Française alors que dans le fond,  ils ne connaissent pas vraiment les maîtrises et l'étendu de leurs significations et usages.)

Bonjour wgactu

Merci pour votre témoignage , ...... le problème est que l'école Montaigne est tres chère pour les personnes qui ne sont pas expatriés professionnels ..... et les places sont limitées ......

A votre avis , quelles sont les écoles primaires et secondaires , qui pourraient  être une bonne opportunité d'équivalence ou même d'un meilleur  niveau  à Cotonou ? ..... le problème de l'orthographe existe malheureusement  aussi en France ,   depuis plusieurs années déjà , c'est une catastrophe  .....

DraguiVar18 :
wgactu :
locooben :

il y a des profs qui font des cours particuliers, mais je pense que vu qu'ils sont béninois la méthode reste béninoise aussi comme disait Draguivar18 c'est du par coeur.

J'ai un doute sur le bac de Français ici en 1ere et le reste en Terminale. Un autre avis est le bienvenu. De toute façon le système béninois n'est pas un BAC ES, S ou L c'est encore le BAC A, B , G ... ( je ne connais pas toutes les lettres et leurs significations) c'est aussi ça qui me fait penser que peut-être à partir de la seconde ou première je mettrais mes enfants aussi à Montaigne. Je pense mais je ne me suis pas encore bien renseigner dessus, qu'une mise à niveau des compétences est possible, arrivée en France.

peut-être faudrait-il aussi se renseigner en France sur le retour après un BAC Béninois, si l'acceptation dans les écoles supérieurs sont faciles. Mon mari et ses amis ont tous eu un BAC ici et s'en sont très bien sorti en Belgique ou en France jusqu'à avoir un Master, mieux même que les Belges ou Français.

Vraiment changer de pays n'est pas si facile. je me dis si tu partais au USA, est ce que tu te poserais toutes ses questions? je ne pense pas tu mettrais ta fille sans hésiter dans une école américaine, avec en plus la difficulté de la langue. si tu te pose la question est-ce que ce n'est pas seulement par peur d'un mauvais enseignement? si c'est ça alors y a pas a hésiter y a de très bonnes écoles béninoises, c'est tout.

mon point de vu est surement aussi différant du tien vu que mes enfants sont nés ici. Leurs cousins, amis sont béninois ils n'ont pas d'ami blanc (et un cousin blanc qu'ils ont vu une fois l'été passé). aussi depuis leur 2 ans ils suivent l'enseignement béninois, donc je trouve normal qu'ils continuent dans cette voie.

bonne journée
aude

Le bac Béninois est reconnu en France. Il a d'ailleurs été observé que les niveaux des bacheliers Béninois dans les disciplines scientifiques sont beaucoup plus élevés qu'en France. Par contre les difficultés en Français naissent et les défavorisent lorsqu'ils viennent continuer leurs études en France, ce qui a d'incidence sur leurs orientations professionnelles. Il n'est donc pas rare de les voir dans les études de médecine, dans des grandes écoles de mine (S Etienne), dans des classes préparatoires, et aussi dans les domaines des techniques quantitatives de gestion ;  très peu ont la chance de devenir prof de Français, avocat, psychologue etc. S'agissant des différents Bac au Bénin, il est bien vrai que  le Bénin a gardé l'ancien système Français des Bacs, à savoir : A(littéraire),B(économie),C(scientifique),G(gestion).

(Moi j'aurais plutôt conseillé l'école Montaigne dès les premières entrées dans la vie scolaire des enfants à cause surtout de cette méthode du par coeur et des chicotes. Vous observerez d'ailleurs dans le quotidien au Bénin que beaucoup de jeunes donnent l'impression de maîtriser les gros mots de la vielle langue Française alors que dans le fond,  ils ne connaissent pas vraiment les maîtrises et l'étendu de leurs significations et usages.)

Bonjour wgactu

Merci pour votre témoignage , ...... le problème est que l'école Montaigne est tres chère pour les personnes qui ne sont pas expatriés professionnels ..... et les places sont limitées ......

A votre avis , quelles sont les écoles primaires et secondaires , qui pourraient  être une bonne opportunité d'équivalence ou même d'un meilleur  niveau  à Cotonou ? ..... le problème de l'orthographe existe malheureusement  aussi en France ,   depuis plusieurs années déjà , c'est une catastrophe  .....

Bonjour DraguiVar18

Vous me posez une colle car j'ai quitté le Bénin à l'âge de 6 ans et je n'ai gardé aucun souvenir positif des écoles Béninois pour les raisons que vous avez avec une juste appréciation déjà  bien mentionné dans vos précédents post. J'ai passé 8 mois en l'an 2010 au Bénin et étais comme un étranger dans mon propre pays.

J'étais surpris récemment d'entendre le ministre de l'éducation nationale Béninoise parler des retours aux dictés et des chicotes dans les écoles primaires. J'étais choqué car ce ministre minimise à mon sens,  les traumatismes à long terme sur les enfants violentés au nom de l'éducation.

L'Article 19 de la Convention Internationale des droits de l'enfant (20 novembre 1989), précise que la maltraitance renvoie à "toutes formes de violences, d'atteintes ou de brutalités physiques et mentales, d'abandon ou de négligences, de mauvais traitements ou d'exploitation". Donc pour ce qui me concerne, je ne conseillerai aucune école Béninoise si telle menace des autorités viennent à être mise en application (si elle ne l'ai déjà pas secrètement  !)

- L'apprentissage  du " par coeur " retarde le développement psycho-intellectuel de l'enfant et prive l'enfant de tout raisonnement logique et spontané (Ce qu'on observe déjà dans la société sociale Béninoise).

- La discipline à coup de baguette ou de tuyau de jardin et obligation punitive de l'enfant à prendre des postures , de type , brouette sur un seul  doigt avec tete vers le bas et une jambe en l'air comme vous le dites bien, sont ce que je me rappelle le plus de mes deux années à l'école Yamadjaco(place de l'étoile rouge) au Bénin et les traumatismes qui se sont suivis ne s'effacent jamais.

Au regard de tout cela, j'estime ne pas pouvoir humblement conseiller mais m'orienter collegialement dans les conseils de ceux qui ont l'expérience autrement constituée dans ce domaine aujourd'hui. Cependant, j'ai aussi entendu parler de l'école Française des milles pattes qui serait une école agrémentée par l'éducation nationale Française et qui semble être une bonne référence.

En effet, l'école Montaigne pratique des tarifs exorbitants non justifiés et c'est là que le bas blesse car tout le monde n'est pas fils de diplomate et des institutions internationales ou des ministres Béninois.

TARIFS 2014  2015 PAR AN EN FCFA   (1=655,95)

                       Maternelle      Elémentaire      Collège             Lycée
Français            1 440 000    1 512 000    1 956 000    2 289 000
Nationaux    1 878 000    1 983 000    2 574 000    3 018 000
Tiers            2 262 000    2 313 000    3 030 000    3 585 000

Les frais de scolarité sont établis forfaitairement et payables en trois fractions au début de chaque trimestre,
selon les montants ci-dessus

PAR TRIMESTRE

FCFA    Maternelle    Elémentaire    Collège      Lycée

Français     480 000             504 000           652 000     763 000

Nationaux  626 000      661 000           858 000    1006 000

Tiers    754 000            771 000          1010 000    1195 000

C'est honteux car même avec les bourses de l'éducation nationale, cela reste exorbitant pour le Français lambda.

Est-ce que les épreuves anticipées du Bac en première existe dans les lycées sous le système Béninois ?
Personnellement, je laisserai mon fils passer tranquillement son bac en France comme est actuellement le cas : J'attends les résultats Mardi prochain d'ailleurs.

Bonne journée à vous tous et surtout à l'animatrice qui fait du bon boulot au service de ceux qui sont loin de chez eux. J'arrive en février au Bénin pour 6 mois et espère que nous nous retrouverons dans un maquis si l'Ebola n'a pas encore traversé la frontière Béninoise.

DD

Bonjour wgatu  :)

Un grand merci , pour votre commentaire très complet et intéressant ......
Je ne suis pas surprise d'apprendre que vous avez ,  vous-même subi ce genre de violence scolaire et "éducative" ..... j'ai vu récemment une maman à la sortie de l'école découvrir sur la cuisse de sa petite fille 2 grandes marques de coups , rouges de sang ..... c'est scandaleux !
A l'inscription de ma fille , j'ai prévenu  enseignants et directeur , que je n'hésiterais pas à déposer plainte si quelqu'un avait ce genre de comportement ...... et la yovo qui a fait peur a été tranquille .....   je n'aurais pas accepté  ce genre de procédé violent et humiliant pour l'enfant !
Mais je constate que ça fait partie de la culture et que ces attitudes familiales et scolaires sont bien ancrées dans les moeurs  :(

Un grand merci pour votre gentillesse qui me touche , ainsi que votre humour  ;)

N'hésitez pas à apporter votre sympathique contribution sur les différents sujets de discussions , du forum ....  :)

Je souhaite bonne chance à votre fils pour demain .... :idontagree:

A bientôt de faire votre connaissance à Cotonou

Wgactu,

je suis d'accord avec toi que la chicote n'est pas une solution pour la discipline. la maîtresse de mon fils a essayé, il a tellement pleurer tout le reste de l'après-midi jusqu'à arriver chez sa tante que elle a vu que ça ne servait à rien. Je suis pas partisane de cette méthode mais au contraire, la suppression des punitions sérieuses dans les écoles (et les foyers) français donnent des enfants "trop libres" de faire n'importe quoi. Rien qu'à en voir les actualités en France, il serait aussi temps de réagir.

Que je sache l'apprentissage par cur autrefois en France donnait des résultats incroyables pour des enfants de 12 ans qu'un adulte sorti avec BAC +5 serait incapable de réaliser aujourd'hui. Sans compter les fautes d'orthographe que je suis la première à déplorer. Je ne dis pas que ce système est très bon, c'est vrai que laisser libre court à l'imagination de l'enfant est essentiel dans sa création. Le développement du bénin aujourd'hui, restent celui d'autrefois en France ou le chemin de la majorité des enfants est tracé avec le père qui choisit le métier de son enfant (même si ce n'est pas toutes les familles, ça existe encore beaucoup trop).

Le bénin se développe et se libère des chaines ou des apprentissages des colons, mais il faudra encore du temps avant qu'il ait leur propre façon se penser et de se développer. Et ça passera par l'école mais pas française, Béninoise. L'école où sont mes enfants est déjà une école très ouverte sur le dessin, le coloriage, l'écriture, l'anglais ect c'est une école béninoise qui enseigne le respect de l'adulte, la discipline et l'amusement.

Le bénin n'est plus le bénin de tes 6 ans, la chicote est d'ailleurs interdite même si les esprits des enseignants l'apprécient toujours. Moi même de temps en temps la chicote est sortie à la maison plus comme moyen de pression que de "torture".

c'est tellement vrai a Los Angeles  Même probléme  a casa dito........no comment

oui ..oui  c'est partout pareil en Afrique.......ils ne font que répéter  notre langage ..a nous de ne plus utiliser les mots vulgaire en leur présence.......

En lisant les commentaires de Locooben et Draguivar18 sur le lycée Montaigne je me dois d'intervenir pour défendre la réputation de cet établissement et de leurs enseignants dont j'ai moi même fait partie, avec ma femme, entre 2010 et 2013.

Il est calomnieux de dire que les professeurs de Montaigne sont corrompus, "qu'ils se croient au Club Med" ou encore "qu'ils parlent mal"!
Dans ma carrière je n'ai jamais autant travaillé que durant ces 3 année passés au Bénin pour offrir le meilleur de moi même à mes élèves. Des élèves motivés, sérieux, respectueux des enseignants, qui ont des projets, à la différence de nombreux de mes élèves en France qui ne travaillent pas et ne respectent pas le professeur. J'avais quitté la France car le niveau et l'attitude de mes élèves me démotivait. En France, tous les jours je mettais des punitions, des retenues, très souvent des exclusions de cours. A Montaigne je n'ai pas mis une seule retenue en 3 ans! J'ai pu vraiment y exercer mon métier, dans une ambiance très familiale.
Je préfère de loin avec des collègues "cool" plutôt que des profs usés, stressés, aigris et démotivés ! La proximité prof/élève/parents était un plus pour tous, car on avait le temps de discuter, de parler d'avenir, d'orientation, d'approfondir les leçons. Les professeurs sont en quelque sorte les grands frères des élèves. Ici en France les cours s'enchainent, nous n'avons pas le temps de discuter avec les élèves qui ne nous connaissent qu'à l'intérieur des murs de l'établissement. Au Bénin, nos élèves n'étaient pas surpris de nous rencontrer à la plage ou dans un supermarché. Il y avait beaucoup de complicité et cela, je ne le retrouve pas en France.

Contrairement à ce qui est dit dans ce forum, les classes surchargées de 40 élèves n'existent pas à Montaigne! Au maximum nous avions des classes de 25 élèves! Avec ma femme nous ne serions jamais partis enseigner au Bénin si nous avions eu des classes de 40 élèves, autant rester en France où la moyenne est de 30 élèves par classe!
Le lycée donne un enseignement de qualité, d'un niveau qui est supérieur à beaucoup de lycées en France. Nombreux sont nos élèves qui ont continué leurs études supérieures en France ou aux USA. Il est vrai que l'entrée est chère, mais, excepté l'école primaire, je déconseille fortement de placer vos enfants dans un collège ou lycée du système béninois. Je vous renvoie vers les commentaires de Gnola qui sont tout à fait justes.
Si en France beaucoup de gens critiquent et envient les enseignants, ces fonctionnaires toujours en vacances, alors ce n'est pas surprenant que leurs enfants ne respectent plus leurs professeurs et que la situation se dégrade. Alors je m'adresse aux parents qui contribue à cette situation à travers ce forum : s'il vous plait, cessez de vouloir exporter le non respect de l'enseignant à l'étranger!

merci pour votre message .Mais je me charge de de la scolarité d'une petite Burkinabé de 7ans sourde de naissance ce que je cherche est une école spécialisé  pour elle et si vous avez des renseignements sur ce que je pourrais trouver à Cotonou ou au Benin près de la cote je vous serais reconnaissant ,et elle aussi,si vous vouliez bien me mes communiquer

Ces discussions ont été particulièrement informatives pour moi qui suis parti du Benin en 1988. Etant franco-Béninois, j’ai vécu au Benin avec mes parents et y ai fréquenté l’école publique (L’école Nouvelle de Kérékou et sa clique). Il vaut mieux ne pas en parler…système éducatif ??? C’est vrai il y a très longtemps et je ne suis resté qu’un an mais je m’en souviendrais toute ma vie. J’ai été scolarisé à Montaigne jusqu’en Seconde...puis je suis retourné en France …cette fois-ci seul (sans les parents). J’ai fait la plupart de mes études (3eme cycle) en France (différentes universités à Paris). En 2002, je me suis expatrié (à nouveau) pour m’installer à Londres avec pour projet d’apprendre l’anglais mais je m’y suis éternisé et j’ai fait d’autres études dont un MBA, une qualification d’enseignant (enseignement supérieur) et un doctorat….J’enseigne à la fac (jusqu’au Bac+5)….Quand je pense que j’étais le dernier en Anglais à Montaigne …..haha ! Anyway …
Mon rêve serait de pouvoir contribuer au développement du Benin directement ou indirectement. J’ai pensé plusieurs fois créer une superbe école (bilingue…peut être même trilingue) à Cotonou. Je vois par l’intermédiaire de vos propos que la demande est immense. Il y a énormément de challenges – programme français ? Béninois un peu comme l’école Turque, ou Anglaise? L’emplacement…faire construire ? Louer ? (Prix exorbitants  avec des cautions à n’en plus finir). Les enseignants et leur formation…expatries ou locaux ? La scolarité – éviter les prix exorbitants de Montaigne et de l’école Anglaise de la Haie-vive de préférence…  mais les mille pattes ne sont pas non plus donnés (je crois?). Y-a-t-il encore de la place pour une école de ce genre ? Cordialement, Wil

Bonjour

Je recherche une école pour ma fille de 7 ans pour la rentrée scolaire 2018/2019.

J'ai du retourner en france en septembre car elle n'avait pas de place à Montaigne et j'ai visité l'école "des lapins bleus" qui ne m'a pas convaincu.

Si vous connaissez des bonnes écoles moins coûteuses que Montaigne je serais ravie de les visiter en février car je retourne à Cotonou pour essayer de trouver une école

Bonjour,

En visite à Cotonou prochainement (fin novembre) pour trouver les écoles de nos enfants (primaire et collège), je suis preneuse de toute information et impression (récente) sur le sujet.
Je serais aussi contente de pouvoir échanger avec des parents au sujet de leur expérience d'installation et de nouvelle vie en famille à Cotonou.

par avance, merci.

bsr, Aude je me nomme linda je vis actullement a Libreville au Gabon et mon mari est aussi Beninois et  travaille ici au gabon mais on a decide de s installer au Benin a partir de fin juin 2018 . J ai trois enfants une fille de 13 ans , un graçon de 7ans et la plus petite a 3 ans svp et je cherche des bonnes écoles vous disiez que vous avez trouve une bonne ecole pour vos enfants ou vous payer 200.000 l annee

Nouvelle discussion