Aller simple pour le Pérou, cas particulier

Bonjour à toutes et à tous,

ma question est la suivante:

J'ai déjà fait plusieurs voyages Europe-Pérou en prenant à chaque fois des aller-retour (sans forcément utiliser le retour) mais cette fois je souhaite venir pour y rester plus de 6 mois et j'ai trouvé 2 billets aller simple à prix vraiment intéressants.

Je suis actuellement en France avec ma fille (je suis séparé de sa maman). Notre fille est donc franco-péruvienne et nous allons revenir à la fin de son année scolaire ensemble au Pérou. Elle aura ses 2 passeports à jour et en tant que péruvienne je pense que pour elle aucun soucis.

Par contre pour moi je crains un soucis à l'entrée au Pérou voir même à l'embarquement. Selon le consul du Pérou en France venir avec un aller simple au Pérou ne pose "normalement" pas de problèmes (personne n'aime ce genre de terme...) mais plusieurs personnes parlent de problèmes: soit à l'embarquement soit à l'entrée au Pérou. En effet j'ai cru comprendre que si la compagnie laisse monter dans l'avion quelqu'un qui ensuite se fait "refouler" au Pérou, c'est elle qui doit payer le retour du voyageur. A l'entrée de certains pays il faut avoir une preuve de sortie du territoire dans les 6 mois (billet de bus ou d'avion) mais ce n'est apparemment pas le cas au Pérou.

Ce que je souhaite est venir avec l'aller simple et expliquer à mon entrée que je souhaite le maximum autorisé (183 jours) car je viens ramener ma fille à sa mère et qu'ensuite je régulariserai ma situation dans les délais (demande de visa ou sortie du territoire) en fonction de ma situation professionnelle.

Que pensez vous de ma situation, suis-je parano ou devrais-je prendre des précautions supplémentaires? dans tous les cas je vais aussi me renseigner auprès de la compagnie aérienne dès demain. Je suis aussi conscient qu'en prenant des vols aller retour je m'épargnerai tous ces doutes mais j'ai vraiment une différence de tarifs importante entre les 2 aller simple et 2 aller retour.

ps: je suis divorcé en France mais ce n'est pas encore transcris au Pérou, cela ne permettrait-il de rentrer en tant qu'une sorte de regroupement familial?


Merci d'avance,

Salut , y a un "truc" imparable , c'est disons...un léger détournement du système . Je t'explique :

L'idée c'est de trouver une agence de voyage (de préférence spécialisée sur l'amérique latine) . Tu prends ton billet pour le pérou en aller simple . Ensuite , tu prends un deuxième billet (toujours en aller simple)pour une destination "proche" (genre Quito)mais extérieure au Pérou (genre ton billet pour Quito tu le prends pour deux semaines après ton entrée au Pérou) . L'astuce est la suivante : quand tu prends ton billet d'avion pour Quito , tu t'assures que c'est un billet avec une assurance annulation TOTALE , et dès que t'entres au Pérou et que t'es sorti de l'aéroport, t'appelles ton agence en France et tu fais annuler le billet vers Quito , au total tout ce que ça te coutera c'est la franchise pour l'annulation de ton billet (ça n'excède pas les 100 euros) et là , tu sera absolument certain qu'on te laissera entrer au Pérou sans aucun problème .

Voilà , en espérant avoir pu t'aider .

Salut El renegado, merci pour ta réponse,

j'ai encore eu le consul hier et j'ai parlé avec la compagnie aérienne Lan. Dans tous les cas on me dit pas de soucis! donc ça y est j'ai pris mes billets aller simple. Je garde ta solution "sous la main" sachant que dans le cas ou je n'ai vraiment pas de chance je ne vois pas pourquoi il ne serait pas possible de réserver ce billet à l'aéroport avec les bornes internet mises à disposition :)

merci encore

bonjour a tous je compare souvent les compagnies aeriennes comme iberia, lan, alitalia et air europa et je trouve que air europa est le moins cher pour un aller simple et j'aimerais prendre cette compagnie air europa comme aller simple et je me demande si il ny a pas de probleme ,
car les autre son cheres comme aller simple ,
ET Je voudrais savoir il ya des personnes qui on pris la compagie AIR EUROPA

Il y a aussi la solution d'acheter un aller-retour qui est souvent moins cher qu'un aller simple (va savoir pourquoi...), personnellement c'est ce que j'avais fait.
Mais je ne crois pas qu'un aller simple pose de problème, il y a plein de touristes qui arrivent à Lima et repartent de La Paz, Quito, Santiago, etc. ils sortent alors par voie terrestre et donc sans aucune garantie de sortie.

Plutôt que la compagnie aérienne il faudrait peut être contacter las migraciones ...

Remercions le Pérou qui jusqu´à présent est à contre courant du comportement global à savoir tout faire pour compliquer les entrées et sorties des étrangers.

Bonjour,
Tu es père d'enfant(s) péruvien(s), donc tu as un statut un peu particulier et assez bien protégé ici: Tu as droit a un contrat de travail CDI au meme titre que n' importe quel citoyen péruvien, tu as droit a un carnet d'étranger, avec renouvellement annuel de résidence. Pour l' entrée au Pérou, je te conseille d' entrer avec les preuves de nationalité de ta fille et d' expliquer que tu comptes travailler ici sous l' article 3 (inciso a) du décret nº689 ainsi que des art. 2,3 et 4 du réglement décrit par la loi de contratation de travailleurs étrangers, decreto supremo 014-92-TR (trabajador extranjero exceptuado por motivo de tener conyugue, o ascendientes o descendientes o hermanos Peruanos.) Il te suffit de trouver un contrat de travail en bonne et due forme et qui doit etre legalise par le ministere du travail, (mentionner ledit article dans l'introduction du contrat a joindre obligatoirement a une copie des documents legalisés et traduits au préalable justificant l´existence et la nationalité Péruvienne de la petite.
Si tu me donnes ton email je te passe copie en PDF des articles de loi en question. et te donnerais de petits conseils utiles a ce sujet. Un autre avantage est que ton employeur n' a pas a justifier dans ce cas particulier de quotas d' employes étrangers, et dans ce cas précis la légalisation par le ministere du travail Péruvien est une procédure simplifiée, il faudra peut etre leur expliquer, mais pas de bobos. Je te passerais aussi copie de mon contrat si tu veux pour le faire établir par ton employeur.
Ne reste pas au Pérou sans maintenir ta situation en regle, car c'est préjudiciable a toute demande de résidence.

Cordialement
JF Duhamel

merci pour votre réponse, je vous envoie mon mail en message privé.

cdt

Salut à tous,

Cette discussion m'a fait légèrement réfléchir. J'explique rapidement mon problème...
Je prépare mon arrivée au Pérou courant juin avec un aller simple. Je rejoins ma petite amie péruvienne et compte
trouver un emploi sur place (malheureusement dans mon domaine d'emploi c'est quit ou double...)
Je n'ai donc rien de certain, aucun lien de parenté et pas de travail.
Pensez-vous que cela pose problème au passage de la douane et de l'immigration?

Merci d'avance pour vos réponses,

G.

Bonsoir,
pour entrer comme touriste, il te faut en vertu des lois migratoires en vigueur ici justifier de moyens te permettant de sortir du Pérou, en l'occurrence un billet d' avion ou de bus te permettant de sortir. En principe ils s' en foutent un peu, mais on ne sait jamais. Il te faut demander le maximum d'extension possible à l'entrée pour ton séjour. (183 jours/année calendaire).
Pour du travail, c' est plus compliqué, car un employeur potentiel Péruvien est tenu de démontrer un quota de travailleurs étrangers pour un certain nombre de travailleurs Péruviens, de plus il doit prouver qu' aucun national ne s'est présenté en réponse à son annonce, et que les compétences à l'embauche ne soient pas accessibles au Pérou.
Pour les autres conditions, soit tu peux être détaché par une boite Française, soit tu peux te marier avec ta petite amie si elle le souhaite, puis ensuite procéder à la résidence pour être marié a une péruvienne (mais là, attention,  car se marier avec un gringo, dans les mentalités d'ici, c'est toucher le gros lot et on le balance quand on lui a tout pris, et il y a beaucoup d'arnaques (ce fut mon cas, et il m' a fallu 13 ans pour le découvrir, et crois moi, je peux le dire, la justice ici ça n'existe pas et elle est complètement pourrie), tu peux aussi voir avec une ONG qui bosse sur le Pérou.
Moi à ta place, sans un plan bien préparé sachant ce que je sais maintenant, et sans vouloir te décourager, je pense que je ne me risquerait pas dans ce pays. Je refais ma vie avec une femme digne de ce nom, et nous envisageons de quitter ce pays ou les seuls gagnants sont les pourris, dès que mon divorce sera prononcé. Dommage pour les 3 ou 4 personnes correctes que j' y connais.
cordialement.
JF Duhamel

Bonjour JFDuhamel,

Merci beaucoup pour la réponse, c'est très apprécié.

Ce qui est sûr c'est que je viens en juin, mais il est vrai que je n'ai pas encore pris mon billet. J'ai donc encore un peu de marge.De plus, j'ai beaucoup voyagé ces dernières années et je connais bien tout les risques que cela peut engendrer.
Du côté de l'emploi, j'assure mes arrières avec des contacts au Pérou qui vont me pistonner un peu. Si jamais ça ne marche pas j'essayerais autre chose, peut être que certains bloggeurs ont des idées ou cherchent un nouvel arrivant sur Lima?

Du côté de ma petite amie je ne m'inquiète pas trop, le plan à la base était de s'installer au Canada, où nous nous
sommes rencontrés. Mais pour des histoires de papiers elle a dû rentrer au Pérou et moi je suis resté ici.
Elle ne compte pas rester éternellement au Pérou, je peux donc déjà me préparer à une prochaine escapade :) .
C'est marrant, c'est pas la première fois que quelqu'un se soucis de ma vie amoureuse avec une péruvienne, à croire qu'elles sont horribles et ont un don pour l'arnaque à long terme.  :/

En tout cas, ton récit m'a fait réfléchir, ce qui est plutôt bon! Je ne pense pas que ça va être facile mais il faut être un peu joueur de temps en temps. Espérons que le coup de poker va fonctionner!

Merci,

G

Bonjour,
Pas de pBms, ici on doit tous être un peu fous ou joueurs ou têtes brûlées, je ne sais pas, mais par moments c'est très dur, même saignant.
Dis moi, je vois que tu as fait 2 séjours en Allemagne. Ou? moi pour ma part j'ai été à Trêves pendant 5 ans, au bon vieux temps des FFA, puis après je n'ai plus fait que voyager comme ingé télécoms avant d'atterrir (ou plutôt de me crasher) au Pérou, en passant par plusieurs pays d'Afrique, Russie, Mongolie, Chine, et le Koweit..entre autres.
Cordialement
JF duhamel

JfDuhamel,

Héhé, je suis né en Allemagne à Berlin. J'ai vécu à Munich aussi. Ca remonte un peu!!!
T'as l'air d'avoir pas mal voyagé, je connais ça! :)
Si jamais t'as d'autres expériences a partager sur le Pérou: pradel.georges[at]yahoo.com, je n'aimerai pas saccager la discussion avec des choses qui n'ont rien à y faire.
En tout cas, je suis preneur de toutes idées.

G.

JF Duhamel,je vois que tu es a Tarapoto,pourrais-tu nous passer quelques informations sur la ville et région,j´y suis passé en Mars mais j´ai préféré visiter la région(Moyobamba,llamas,Sao Roque) et n´ai pas osé rester plus ]a Tarapoto..

"Tu as droit a un contrat de travail CDI au meme titre que n' importe quel citoyen péruvien, tu as droit a un carnet d'étranger, avec renouvellement annuel de résidence"

Pas vraiment d'accord, avoir un enfant péruvien ou pas pour avoir un carnet extranjeria il faut un contrat de travail.


"Remercions le Pérou qui jusqu´à présent est à contre courant du comportement global à savoir tout faire pour compliquer les entrées et sorties des étrangers"

c'est surement ironique

Bonsoir,
@Teoian:
Oui, je me suis peut-être mal expliqué, mais le texte de loi est très clair: le fait d'avoir un ou des descendants, un ou des ascendants ou un conjoint ayant la nationalité péruvienne, au regard du droit du travail Péruvien te donne le droit a un contrat de travail en CDI et non limité à 3 ans, et surtout ton employeur potentiel est exempté de conditions limitatives (art. 689) et celui-ci n'aura pas besoin de s'engager a te rapatrier en cas de cessation de contrat de travail. Sur ce point tu es considéré comme n'importe quel travailleur Péruvien, avec ses avantages et inconvénients bien sur, mais ça il faut l'accepter bien sur. Si tu perds ton emploi tu peux en chercher un autre, il te suffit de faire approuver le nouveau contrat au ministère du travail et de le déclarer à la DIGEMIN.

Si tu n'as pas de lien de sang dans ce pays, les limitations de rapports Péruviens/Étrangers existent bel et bien et le contrat se limite a 3 ans reconductibles annuellement, de plus ton employeur est tenu de s'engager à te remettre un billet d'avion de rapatriement le jour de la fin de ton contrat de travail, toujours selon les textes, et le travailleur doit s'engager à former un travailleur Péruvien au même poste et responsabilités qu'il occupe.

Pour un employeur Péruvien, le premier cas est beaucoup plus facile à gérer et bien plus attrayant dans certains cas, car beaucoup d'étrangers peuvent constituer un "pont" de relations internationales par la domination de plusieurs langues étrangères ou un acquit pour la domination de certaines techniques et technologies peu ou mal développées au Pérou.

Le carnet de extranjeria est quant à lui donné suite à l'établissement et la légalisation de ton contrat et la preuve de paternité assouplit les démarches. La résidence dans TOUS les cas de NIR (Non Inmigrante Residente) se renouvelle annuellement, (même en cas de mariage). Dans tous les cas, l'emploi ne peut commencer qu'après l'établissement du titre de résidence, et je n'ai jamais prétendu le contraire.

C' est mon cas, car j'étais marié (et le suis lamentablement encore) avec une péruvienne qui m'a escroqué et mis à la porte fin 2009, et quand je suis allé expliquer mon cas à la DIGEMIN, un officier (un type bien et particulièrement humain) m'a remis photocopie de ces textes de lois et m'a tout expliqué en long, en large et en travers. De plus je suis relativement expérimenté dans le domaine migratoire, ayant travaillé en freelance ou non et en longue durée dans divers pays de ce bas monde ou j'ai eu à obtenir la résidence pour pouvoir y travailler, les règles de base sont partout à peu près les mêmes, la variation venant de la sévérité de traitement des flux migratoires (USA, UE, etc...).

Si tu veux le texte de loi, envoie moi ton courrier électronique à jfduhamel[at]inbox.com, mais il pèse 11MB
bien cordialement.
JF Duhamel

Bonsoir,
excusez moi de tarder à vous répondre, mais que voulez vous au juste savoir au sujet de Tarapoto, car c'est une ville à peu près comme les autres, vous y êtes passé pour aller à Lamas, à San Roque de Cumbaza ou à Moyobamba, sinon que le climat y est plus chaud que ces endroits qui sont tous en altitude par rapport à Tarapoto. (Bien sur, pas aussi chaud que Pucallpa ou Iquitos). La ville que je préfère pour son climat est Moyobamba.

Cordialement
JF Duhamel

oui, je suis d'accord avec toi,  JF .
Avoir un enfant péruvien facilite l'obtention du contrat de travail et facilite ensuite les démarches avec les "migraciones" (encore faut il tomber sur un fonctionnaire honnête et juste, car il y en a qui font du zèle et te conseillent mal)
Mais pour avoir le carné il faut ce contrat de travail. Si tu es père d'un enfant péruvien, et sans contrat de travail il ne te donne pas de carné. Et en ce sens tu n'es pas traité comme un péruvien.
Donc l'objectif pour pouvoir se stabiliser au Pérou est l'obtention d'un contrat de travail ou création d'entreprise,  investisseur.

Teoian :

"Tu as droit a un contrat de travail CDI au meme titre que n' importe quel citoyen péruvien, tu as droit a un carnet d'étranger, avec renouvellement annuel de résidence"

Pas vraiment d'accord, avoir un enfant péruvien ou pas pour avoir un carnet extranjeria il faut un contrat de travail.


"Remercions le Pérou qui jusqu´à présent est à contre courant du comportement global à savoir tout faire pour compliquer les entrées et sorties des étrangers"



c'est surement ironique

Non ce n´est pas ironique.Prenez l´exemple du voisin (Brésil) et essayez d´y faire toutes les élucubrations que font de nombreux voyageurs ou résidents provisoires ici et vous comprendrez le bien fondé de mon observation.

perso j'ai eu deux fois des problèmes pour sortir du Pérou, et une fois j'ai failli loupé mon vol, pour un tampon sur un document qui n'était pas réglementaire, j'ai du faire une attestation sur l'honneur que je n'avais pas de dettes au Pérou.
C'est très lourd parfois d'un point de vu administratif. Mais il y a beaucoup de zèle.
Et la foi d'après ça passe sans problème, ça dépend vraiment du fonctionnaire.

effectivement le zèle et les tentatives implicites de corruption peuvent exister... il y a quelques années mon ex femme s'est fait embêtée au passage de la douane à Lima lors qu'elle était pourtant parfaitement en règle et avec notre fille qui a l'époque était un bébé... en réalité la personne voulait probablement un bakchich mais difficile à prouver et mon ex n'a pas compris la situation. Quand la fonctionnaire l'a enfin laisser embarquer on lui a dit que les portes étaient fermées depuis 5 mns et impossible de faire quoi que ce soit, je vous laisse imaginer la galère...

Finalement grâce à un super consul (consul du Pérou à Lyon) et la compréhension de la compagnie j'ai réussi à avoir 2 nouveaux billets Lima-Barcelone (oui pas possible pour Lyon car je ne pouvais pas attendre une semaine de plus) sans payer, j'ai "juste" du faire la route Lyon Barcelone en voiture pour les récupérer mais clairement sans son aide j'étais bon pour racheter 2 billets...

Et malheureusement ce cas n'est pas isolé, attention particulièrement en Espagne. Un jour une amie péruvienne de mon ex qui devait faire Lima-Madrid-Paris s'est fait renvoyer à Madrid pour une histoire de papier encore louche (dans ce cas c'était probablement plus du racisme que de la corruption), résultat elle a été renvoyé vers le Mexique pour enfin arriver à Paris, elle n'a rien payé de plus mais elle aussi était avec un bébé, un vrai scandale...

OK avec l'idée de Quito. Une fois je me suis vu refusé l'accès dans l'avion car je n'avais pas de retour. Il m'a donc été aussi proposé d'acheter un billet remboursable 100/100 pour le retour, mais :  Sao Paulo/ Lisbonne car selon la compagnie, ce n'est pas une sortie du territoire que le Pérou demandait, mais du continent.
J'ai marché dans la combine et tout à très bien fonctionné.
Le billet Sao Paulo/Lisbonne était aussi de faible prix..

Nouvelle discussion