Close

Eléve dyslexique en Nouvelle calédonie

Nous sommes arrivés depuis peu à Nouméa .Notre fille est dyslexique et elle bénéficiait d'un PAI lorsque nous étions à Tahiti .
Ici , je n'ai pas l'impression que la mise en place d'un PAI soit chose simple .Mais peut-être n'ai-je pas les bons renseignements ....
Quelqu'un a t-il été confronté à ce problème et peut-il me renseigner ?
Merci .

je sais qu'il y a des avs qui accompagnent les enfants..donc..je pense qu'il faut faire un dossier à la CEJH (équivalent MDPH), que ça passe en commission, et qu'une aode soit apportée pour la prochaine rentrée ! ;-)
sinon, essayez de contacter la province sud,service enseignement ou bien directement la direction de l'enseignement !

Merci . Je suis un peu étonnée tout de même de devoir passer par un dossier de handicap . Les troubles des apprentissages ne sont que rarement reconnus comme un handicap en métropole mais par contre comme une pathologie relevant de certains aménagements pédagogiques via un PAI .
Avez-vous eu cette expérience ( demande de handicap pour dyslexie ) ?

je pense que vous aurez toutes les info correctes en demandant au centre médico scolaire de Montravel.
Demandez le médecin chef de ma part et il vous fournira les renseignements en fonction de l'âge de votre enfant.
Tel 27 33 60 Dr Patrick Perraud
bonne soirée

j'ai travaillé en tant qu'avs dans un collège. Les enfants dyskexiques, pour avoir une avs devaient avoir une reconnaissance mdph.
apres pour le PAI il faut voir peut être avec l'adresse citée précédemment à montravel, ou comme je vous l'ai dit, la direction de l'enseignement, ou voire meme directement l'école !

bonjour,

Je suis en métropole, assistante sociale scolaire, maman d'une enfant dyspraxique et précoce. Elle bénéficie actuellement d'un PAI, mais devrait avoir une reconnaissance MDPH sous peu. En effet, de plus en plus d'enfant bénéficie de cette reconnaissance de handicap scolaire en primaire et collège.

Après renseignement pour ma fille, la même procédure est possible en Calédonie, de même que le PAI (en tout cas en théorie puisque je ne suis pas encore sur place).

Chère Marylou, ce n'est pas "peut être" !
Le CMS de Montravel à deux de ces 4 médecins qui sont à la CEJH.
Le médecin responsable de ce centre est aussi le chef des 5 orthophonistes de la DPASS.
Tous les enfants des écoles sont suivis par ces médecins de la province, dont fait partie la DES.
Prendre les renseignements au bon endroit fait gagner un temps fou, surtout si vous voulez un PAI pour la rentrée scolaire...
Merci de vos aides et de vos conseils, ils sont "sûrement" bons et judicieux.
Hervé

Cher Hervé,
ce "peut être" ne voulait pas remettre votre parole en doute, loin de moi cette idée..il signifiait juste le fait que je ne connais pas ce lieu, ni cette personne,d'où le peut être.
J'ai simplement tenté de répondre au mieux à cette personne, ou 11 personnes avaient vu son commentaire sans y répondre.
le "je pense" pouvait également laisser à penser que vous n'étiez pas sur !
en espérant que cette personne se dirige effectivement au bon endroit, au bon moment pour sa fille.
bonne soirée !

Merci à tous et toutes . Je ne pensais pas avoir de réponses si rapides ...malheureusement j'ai déjà posé la question à Patrick Perraud et le CMS de  Montravel ne s'occupe pas des PAI en NC . Il m'a donné les coordonnées d'un médecin qui s'occupe du handicap ( que je n'ai pas encore contacté , je l'avoue )...mais j'essayais d'avoir des retours concrets de parents avant .
Cela ne me choque pas forcément de faire une demande auprès de la MDPH mais dans la mesure où la dyslexie de ma fille est "mineure" ou "modérée" , j'ai bien peur que cela ne serve à rien . Elle ne relève pas d'une AVS mais d'adaptations telles que le tiers temps , le fait de limiter l'écriture et donner des cours polycopiés , etc ... A Tahiti , c'est effectivement la médecine scolaire qui s'occupe de cela mais pas en Nouvelle Calédonie ...tout du moins au collège .
Autre question : existe-t-il en NC une association telle que l'APEDYS en métropole ? ...

Pour info, ma fille ne recquiert pas d'avs non plus, juste des adaptations scolaires du type photocopies, peu d'écriture, support d'aide en maths, tiers temps, interrogation orale,...

Le handicap scolaire concerne en fait les difficultés d'apprentissage et les aménagements. La MDPH (métropole) est un soutien technique pour les enseignants, matériels pour l'enfant (de type ordi si besoin, ou prise en charge des frais de rééducation par ex). Le PAI n'a pas de valeur obligatoire pour l'enseignant ( c'est à son bon vouloir, pas toujours facile ici), le PPS si...

Voilà, maintenant suis les conseils d'Hervé, ils sont toujours judicieux...

Bonjour,

Originaire de la Réunion, j'ai vécu les 8 premières années en NC et vit actuellement depuis 9 mois au Québec.
Confronté également au "problème" de dyslexie dans mon entourage, je m'intéresse d'assez loin (je l'avoue !) car non concerné directement.
Cependant, j'ai entendu dire que le Canada était en pointe dans ce domaine et qu'un logiciel québécois récent (LEXIBAR ?) donnait d'assez bons résultats. Je vous file l'info comme je l'ai eue.
Bye.
Bonne journée.

Merci !!
Je sais qu'il existe effectivement un logiciel permettant de rendre le travail plus facile pour les dyslexiques ...mais le pbe reste de faire admettre l'utilisation de l'ordinateur en classe sans PAI ou mieux PPS ( dont ma fille ne relève pas car dyslexique dite mineure )...
et si on ne l'utilise qu'à la maison , il y a ensuite tout un travail d'organisation et de classement à faire à partir des cours scannés .
Pour le moment , ma fille a la chance d'avoir certains profs compréhensifs et qui appliquent en partie les aménagements qui auraient pu être demandés sur un PAI .
Merci pour l'info tout de meme .

Bonjour,

Je viens de tomber par hasard sur cette conversation,et étant moi aussi issue de métropole et ayant des enfants "dys" - praxiques, je viens rajouter mon petit grain de sel… Tout d'abord, c'est très gentil de la part des autres membres de répondre et d'essayer d'aider en fonction de leurs connaissances et expériences sur le territoire, c'est toujours précieux  pour ceux qui arrivent, donc merci mille fois !
Je voulais préciser que les troubles "dys" ne sont jamais "légers", ce sont des handicaps INVISIBLES, c'est-à-dire qu'ils entraînent des problèmes dans la vie quotidienne et en particulier à l'école que les enfants (ou adultes d'ailleurs aussi) tentent de contourner ou de compenser en permanence…Même si cela ne se voit pas ! Il en résulte une fatigue et une fatigabilité redoutable, et méconnue par l'entourage.
Donc, oui il s'agit d'un handicap, et à ce mot, il n'est pas approprié de rajouter "léger", mais "invisible" pour une meilleure compréhension de ce que vivent nos enfants au quotidien, qui est lourd et solitaire si l'entourage n'en prend pas conscience.
L'autre remarque est que la dyslexie comme les autres "dys" ne guérissent jamais, il faut faire avec, ou autour… C'est la définition même du handicap.
Pour ce qui est de la reconnaissance de handicap, il faut savoir qu'en France, la prise en charge est très variable, déjà elle est différente d'une MDPH à l'autre. Les MDPH sont des organismes mis en place par le gouvernement français pour simplement faire appliquer la Loi… En particulier celle du 11 février 2005 "pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées"(qui a cours en Nouvelle Calédonie, mais différemment). Oui, les lois existent, mais les faire appliquer reste toujours un exercice compliqué, alors on met en place des organismes qui vont statuer sur la prise en charge …ou non… des personnes handicapées, au cas par cas. Évidemment on est pas obligés de passer par les MDPH, mais alors les aménagements nécessaires à nos enfants seront appliqués en fonction du bon vouloir du chef d'établissement et des professeurs… Et là, c'est le parcours du combattant à chaque rentrée !
C'est un autre débat.
Ensuite, toujours en métropole, il faut savoir que dans certains départements, la reconnaissance n'est valide qu'à un taux de 50%, en dessous duquel, il n'y a pas de reconnaissance. Explication : un taux de 50% débloque systématiquement le droit à une allocation pour enfant handicapé (qui soit dit entre nous est bien utile quand l'usage d'un ordinateur et d'autres aménagements onéreux sont préconisés).
Résultat, la plupart des "dys" ont un handicap qui va être évalué en dessous de ce taux d'incapacité, et ne sont donc pas reconnus, simple et de bon goût. C'est peut-être de là que vient l'idée que les troubles "dys" ne nécessitent pas de dossier MDPH.
Donc je reviens à ce que je disais," pas de bras pas de chocolat", pas de reconnaissance… il faut faire, à chaque rentrée scolaire, le siège des chefs d'établissement pour obtenir des aménagements, avec parfois un échec retentissant et un enfant au milieu de tout cela qui souffre en silence et ne pourra bénéficier d'une scolarité sereine, adaptée à ses difficultés afin qu'il puisse rendre le même travail que ses camarade, mais par des voies différentes.
C'est le vécu de notre petite famille, je ne vous le souhaite pas.
Les gens sont très partagés sur cette reconnaissance par la MDPH ou le CEJH (qui reconnait des taux de handicap inférieurs à 50%, c'est un plus) ici, mais l'avantage que j'y vois est que l'on a plus à se soucier, à chaque rentrée, de savoir si le trouble "dys" va être pris en compte, mais simplement de savoir comment il va se gérer, et croyez-moi c'est déjà un gros travail suivant l'établissement. C'est un facteur stress en moins pour nos enfants, et c'est un combat de moins à mener chaque année…Ça compte dans l'épanouissement des familles !
Alors oui, je vous recommande de faire un dossier auprès de la CEJH, avec un bilan orthophonique, l'avis d'un médecin référent si possible (voir le CHS de Nouville, et il existe maintenant au moins un pédiatre spécialisé dans les troubles dys en libéral proche de Nouméa).
Le petit moins c'est que les professionnels de santé spécialisés dans ce domaine ne sont pas nombreux sur le territoire mais ils sont concentrés sur la province sud, Nouméa en particulier.
Le petit plus, c'est qu'il y a des orthophonistes en nombre important par rapport aux autres spécialités actrices dans les troubles dys.
Pour info, il y a une association qui vient juste de voir le jour ici : DYS.NC. Vous pouvez les contacter par mail : assodys.nc[at]gmail.com
Cette association est en cours de construction, si l'on peut dire, et donc pas encore très fonctionnelle pour le moment, mais vous trouverez sans doute avec elle des pistes de prises en charge spécifiques à la Nouvelle Calédonie.
Voilà, j'ai été un peu longue, mais ces précisions me paraissaient importantes.
Je me rends compte que votre post date déjà… Peut-être avez-vous trouvé des solutions satisfaisantes depuis ? C'est ce que je vous souhaite à votre fille et à vous.
Bien amicalement.

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Nouvelle Calédonie

Conseils pour bien choisir votre assurance santé en Nouvelle Calédonie.

Déménagement en Nouvelle Calédonie

Conseils pour préparer votre déménagement en Nouvelle Calédonie

Assurance voyage Nouvelle Calédonie

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage en Nouvelle Calédonie

Billet d'avion Nouvelle Calédonie

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour la Nouvelle Calédonie