Close

ouvrir un restaurant/friterie en Espagne

Pour ma part je cherche à vivre en Espagne mais surtout ouvrir un restaurant/friterie en Espagne, je pensais Benidorm...

Malheureusement la personne avec qui je devais faire ça m'a laché :(

Bonjour Nathann,

Une nouvelle discussion a été créée avec votre post sur le forum Espagne pour plus de visibilité.

Vous pouvez trouvez des informations utiles sur cet article : Créer une entreprise en Espagne.

Nous avons aussi une rubrique Recherche de partenaires, d'associés en Espagne , n'hésitez pas à y poster une annonce si vous le souhaitez.

Merci et tous mes voeux de réussite,
Christine
Équipe Expat.com

Salut Nathan,

Je vis en Espagne depuis bientôt 2 ans et j'habite entre Estepona et Gribraltar je suis née à Bruxelles y est vécu 45 ans... et ton concept est très intéressant j'aurai voulu en savoir un peu plus car j'ai souvent pensé ouvrir une friterie j'ai même essayé de vendre les sauces "Williams" ici en Espagne

Tu peux me joindre en me laissant un message ici si ça t'intéresse toujours le projet bien sûr!

Cordialement.

Hassan.

Bonjour

je viens de voir votre annonce et j'ai pensé que je pourrais vous donner quelques conseils.
Bien que je suis Architecte allemand je connais bien la Belgique et ses friteries, car j´ai beaucoup des amis en Wallonie.
Je suis inscrit dans l´ordre des architectes en Espagne et depuis quelque temps on a mis les bases d'une petite entreprise qui est dédiée surtout à conseiller nos clients pour trouver leurs maisons et  pouvoir s'installer à vivre ou bien pour démarrer une affaire. On peut aussi faciliter les démarches administratives et surtout organiser des projets individuels (par example: récontructions, réamenagements...)
On peut chercher des immeubles à louer ou à acheter partout en Espagne, bien que  pour le moment on se concentre sur les régions  Malaga et Murcia.
[Modéré: pas de pub gratuite svp]


Bonne journée

andreas boden
www  spainhouse-now  com

Salut Nathan,

Ton projet est il tjrs d'actualité?
Car moi aussi je veux ouvrir une friterie en Espagne sur la costa brava.

Merci de me laisser un message.

A bientôt

Laurent

Pour se faire plus de blé, il faut sortir un peu de la même chose... donc les mêmes villes! Costa ceci Costa cela, Barcelona... où vous aurez déjà pleins de concurrents sans compter la mafia qui raquette.
Allez dans d'autres villes tel que, Marbella, Calahonda, San pedro de Alcantara... ne vous concentrez pas toujours sur les mêmes endroits, allez voir ailleurs où des espagnols attendent avec impatience de manger autres choses que des tapas

Merci pour le conseil!!

Bonjour,
Ça vous dit d'être associe pour ouvrir une boulangerie française a Fes au Maroc.
On a un magasin aménage 469m2 au centre ville bien situe.
On cherche associe.

"attendent avec impatience de manger autres choses que des tapas...."
de Ghostface
 
Ben j'en suis moins sur que vous,
il est très difficile de les faire sortir de leurs habitudes alimentaires
(Source mes nombreux amis restaurateurs installées depuis des lustres ici.)
qu'il considèrent comme
cuisine méditerranéenne même si des fois on en est loin.

Pour info le plat préféré de  nos amis ibère est?

Courage

Madrid   source http://www.lepetitjournal.com
MALNUTRITION - Les enfants espagnols ont de mauvaises habitudes alimentaires.

77% des Espagnols auraient changé leurs habitudes de consommation par rapport à lannée dernière dans le but de faire des économies.



LEspagne est la cible dun triple constat : ses enfants mangent mal, peu, voire pas de fruits et ne font pas suffisamment de sport. Faute à la précarité des ménages ? Aux mauvaises habitudes et au sacre de lenfant-roi ? Quelles conséquences sur la santé ? Quid du rôle de lEcole ? Décryptage de la malnutrition à lespagnole avec laide de Patricia Weissend, directrice générale de Materne Espagne.


Les multinationales sur le secteur de la nutrition infantile en Espagne sont nombreuses mais la prise de conscience sur la nécessité dune bonne alimentation dès lenfance est encore lente. Le Français Materne tente de sinsérer depuis deux ans dans ce marché quil partage avec le Suisse Hero ou encore Danone, présent en Espagne depuis 2007, via ses produits laitiers majoritairement. Malgré ces acteurs incontournables de la nutrition infantile et les politiques publiques espagnoles, la nutrition peine à simposer comme nécessité.

Le fruit : parent pauvre de lalimentation des petits Espagnols
Materne se concentre, comme à son habitude, sur les fruits naturels. Un élément que lentreprise considère oublié de lalimentation des petits. Ce que corrobore létude de la Fundación Thao  en mars 2014 estimant que 32% des enfants [3-12 ans] ne mangent pas même un morceau de fruit par jour et 41% ne mangent pas de légumes de façon quotidienne. Ce qui place lEspagne loin de lobjectif des cinq fruits et légumes par jour fixé par lOMS, soit 400 grammes ce qui correspond à cinq rations de 80 grammes précise Patricia Weissend (Photo lepetitjournal.com). Selon elle, si lEurope en général sous-consomme du fruit, la France en consomme plus que lEspagne Mais nest pas non plus un exemple puisque lHexagone se place à la 9e place des pays européens consommateurs de fruits, loin derrière la Pologne, lItalie, lAllemagne ou encore lAutriche. LEspagne nest pas même dans les 20 premiers, déplore la directrice générale.

Cette dernière est rentrée chez Materne en juin 2013, après avoir élaboré léquivalent espagnol et international de notre Pompotes française, Gogo squeez. Au départ de cette implantation, le constat quen Espagne on ne mange pas de compote et la conviction que ce produit est élémentaire et profondément essentiel dans lalimentation des enfants. Quand cette maman est arrivée en Espagne, elle sest dabord rendu compte quil ny en navait pas. Je me suis dis : mais pourquoi il ny a pas de compote ? Et puis je voyais toutes mes copines françaises résidant dans le pays ramener des valises de Pompotes de France pour que leurs enfants puissent en avoir explique-t-elle. Elle y a vu un manque à palier. Depuis, il est désormais possible de trouver des Gogo squeez dans les supermarchés de la Péninsule. 

patricia weissend materne espagneLa direction de Materne dénonce entre autre- le principe de lenfant-roi. Pour Patricia Weissend les enfants espagnols consomment peu de fruits () et beaucoup de cochonneries. En cause : la volonté des mères espagnoles de faire plaisir à leur enfant. Si cela ne ressort pas de ses études, elle a observé au fil de ses rencontres quelles sont très permissives et que par conséquent, le moment du gouter représente le summum de la permissivité. Parmi les autres obstacles à la consommation du fruit, il y a également une histoire de paresse explique-t-elle. Et dajouter, préparer et manger des fruits suppose plus deffort. Sans oublier le rôle de léducation qui pèse fortement sur les habitudes alimentaires. Pour illustrer, elle évoque la notion de prime au diplôme, soit plus les enfants sont éduqués, plus ils savent quil faut bien manger. Et puis elle considère que sous la façade de lalimentation méditerranéenne, les Espagnols  nont pas une alimentation saine et consomment beaucoup de choses grasses comme des beignets sans forcément en être conscient.

Aux origines de cette malnutrition : la précarité des familles
Patricia Weissend considère que les facteurs de consommation de fruits sont liés au pouvoir dachat ce qui, avec la crise, ne doit pas sarranger. Et ce qui vaut pour les fruits vaut pour lalimentation en général. Daprès lagence Europa Press, lAlliance nationale contre la faim et la malnutrition dEspagne (ACHM-E), réunie pour la première fois à Oviedo en octobre dernier, a rendu son rapport final au mois de mars. Il relève un total de 16% de la population espagnole souffrant de malnutrition. Son directeur, Benito Alaez estime que ces données mettent en relief la relation entre la pauvreté et une alimentation inadéquate, plus quentre la pauvreté et la faim à proprement parler. La situation se serait sévèrement aggravée depuis les 10 dernières années et se reflète sur la consommation des ménages.

Selon le quotidien français Libération, lassociation des pédiatres espagnols a quant à elle relevé que les difficultés financières des familles affectent non pas la quantité mais la qualité et la variété des aliments donnés aux enfants. En effet, selon le récent rapport Nielsen (lire notre article à ce sujet) 77% des Espagnols auraient changé leurs habitudes de consommation par rapport à lannée dernière dans le but de faire des économies.

Un récent rapport du parlement européen paru en mars 2014 dénonce le poids de la pauvreté des enfants sur les problèmes de nutrition infantile et prend pour exemple le cas de lAndalousie - et à moindre échelle de lEstrémadure et des Canaries - qui ont ouvert leurs écoles et cantines lété dernier. Lobjectif : apporter un soutien aux enfants vivant dans des conditions précaires. Cette initiative espagnole débutée en juillet 2013 a profité à 8.000 enfants dans 132 collèges dEspagne. Elle faisait alors suite à la publication par Eurostat dune étude recensant près de 2.2 millions denfants espagnols encourant le risque de souffrir de malnutrition. Le Secrétaire général du Parti Socialiste de Madrid, Tomás Gómez, a interpelé il y a quelques semaine à lAssemblée madrilène le Président de la Communauté, Ignacio González, lui demandant que perdure linitiative cet été, a rapporté le site espagnol La Información.

Le rapport européen va encore plus loin et pointe du doigt les liens entre alimentation et difficultés scolaires : des enseignants ont remarqué que des enfants sendormaient de fatigue et parce quils navaient pas une alimentation appropriée. Pendant les cours dété, un petit-déjeuner, un déjeuner et un goûter composés de fruits frais, de poisson, de viande et de légumes ont été servis aux enfants. De lavis du rapport, la pauvreté des familles espagnoles est la cause principale. En 2013, lUnicef a constaté que 20 % des enfants espagnols âgés de 0 à 7 ans vivaient dans des ménages dont le revenu équivalent était inférieur à 50 % du revenu médian rapporte létude.

Maux et solutions : quand malnutrition rime avec obésité
LAgence Espagnole de Sécurité Alimentaire et de Nutrition a depuis 2006 intégré à ses fonctions la promotion de la santé dans le domaine de la nutrition et dans la prévention de lobésité. Cet élargissement des compétences nest pas sans lien avec les chiffres de lobésité qui ne cessent daugmenter ces dernières années. Selon létude de la Fundación Thao, rapportée par le quotidien ABC, lobésité (7.1%) et le surpoids (21.2%) toucheraient en 2013, 28.3% des 3-12 ans en Espagne. Soit 5.835 enfants. Pour Patricia Weissend, il sagit avant tout dun problème de santé publique. Le rapport de mars 2014 évoque une situation préoccupante où plus dun enfant sur quatre âgé de la même tranche dâge serait atteint de surpoids (21.3%) voire dobésité (7.2%). En cause également le manque déducation physique et sportive. Le rapport démontre que 36.5% des enfants neffectuent aucune activité physique durant le week-end. Et parmi eux 10% ne font pas de sport du tout.

A la question des solutions, Patricia Weissend pense au programme de sensibilisation des enfants au sein des écoles lancé en 2012. Cest pour elle un premier pas vers la prise de conscience. Il y a donc dun côté des démarches gouvernementales comme le programme NAOS (Estrategia para la Nutrición, Actividad Física y Prevención de la Obesidad) qui préconise les mêmes choses que le Programme National Nutrition Santé en France basé sur le principe de manger-bouger. Sauf quen Espagne, il ny a pas de légifération comme en France et les entreprises y adhérent sans obligation, ce que déplore la directrice générale de Materne Espagne. 

De lautre côté, il y a les mesures concrètes. Cest ce que réclament les associations de parents, syndicats de professeurs et détudiants à lorigine de la Plateforme étatique pour lEcole Publique. Cette initiative a mis  en place le mois dernier une campagne contre la malnutrition infantile, rapporte lagence Europa Press. Elle a fait des cantines scolaires son cheval de bataille et lance un appel aux administrations éducatives pour que le problème de laccès aux cantines soit géré de façon urgente et adéquate. Parmi leurs revendications : des bourses pour couvrir les coûts de la demi-pension pour les élèves dont au moins un des deux parents est au chômage ainsi que la réouverture des cantines fermées.

Laura LAVENNE (www.lepetitjournal.com  Espagne) mercredi 14 mai 2014
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

= un bon fast food bien gras peu cher  a beaucoup de chance de triompher ...

:(

le plat préfére des espagnol est:
la croquette    ....
Croquetas    un truc aux pommes de terres panées remplie d'huile.

Nono, OUI et NON en ce qui concerne la nourriture et leur habitudes.

Pour le reste, faut pas venir non plus avec un restaurant luxe dans un village de pêcheurs hein! Mais une bonne baraque à frites, snack Durums... ça, franchement ils sont friands! Suffit de voir les anglais, ils ramènent leur Fish and chips, et c'est tout le temps pleins mais eux, misent plus sur leur clientèles (Anglais)

Bonne journée les gars.

Bonne approche.

Bonjour,
Je m'immisce dans votre conversation car je souhaite aussi reprendre un restaurant en Espagne.
Actuellement, je suis restaurateur en France et pour tout dire, en tant que petit entrepreneur, je ne me sens plus du tout en phase avec l'évolution de la société Française. Ceux qui bossent, se retroussent les manches  ne sont bons qu'à financer un système en faillite tout en étant considérés comme des voleurs alors que bon nombre des petits patrons en France ne touchent même pas le smic.
Je sais que l'Espagne est touchée par une crise sans précédent mais la mentalité est tout autre en espagne et je suis confiant pour la suite contrairement à la France.
Je n'ai pas encore de projet précis, ni de région précise pour notre installation ; ce n'est qu'une première approche. Je connais assez bien l'Espagne, mon père était andalou de la région de Huelva et j'ai donc passé pas mal de séjours en Andalousie et en Catalogne, Barcelona et Tarragona principalement. Lorsque j'étais gamin, je comprenais l'espagnol couramment mais j'ai perdu un peu de vocabulaire mais je pense que je pourrai m'y remettre assez facilement.
J'ai par contre quelques interrogations sur le fonctionnement du commerce en espagne par rapport à la France :
1) la reprise d'un commerce
J'ai cru comprendre qu'en Espagne contrairement à la France, la notion de fond de commerce n'existait pas mais que l'on achetait un traspaso qui correspond au rachat de la partie matériel d'un fond français qui lui comprend matériel + clientèle + droit au bail.
J'imagine que c'est pour cela que la valorisation des commerces est bien inférieure aux commerces français qui incluent une clientèle hypothétique et que le système me semble plus souple qu'en France. Est ce que ma vision est correcte?
2) la location
En France, il existe un bail commercial qu'on appelle 3/6/9 qui garanti au commerçant de pouvoir rester dans les lieux pendant 9 ans et donne la possibilité chaque 3 ans de se désengager.
Qu'en est -il en espagne? quelles sont les règles, j'imagine qu'il y en a

Existe -il des sites ou des livres qui expliquent le fonctionnement du système espagnol ?
Existe t'il des sites comme infogreffe ou societe.com qui permettent de se faire une idée de la situation comptable des entreprises même si j'ai bien compris que c'était un peu aléatoire.

merci pour votre éclairage

François

salut,
Albatros,
pour ces différents problèmes j'ai contacté http://www.tas-consultoria.com/ a Barcelone,
ils ont été d'un grand secours possédant bien les arcanes d système, ou un gestor tout simplement;
attention toutefois au mirage Es, 
un ami restaurateur Franco Espagnol, a du mettre son menu a 7,90 pour re ...capter clientèle,
auparavant cétait un menu a 15 et/ou carte a midi...
A ce tarif il faut une gestion serré...
Courage
Courage

Merci beaucoup, j'ai bien conscience que l'Espagne n'est pas un Eldorado et que l'herbe n'est pas forcément plus verte ailleurs ; en France aussi tout est tiré vers le bas, j'ai débuté avec un menu à 16,50 et j'ai été obligé de m'aligner avec mes confrêres à 13 pour pouvoir survivre ; ce qui me sauve c'est le fait de faire du tout maison.Ce qui m'horripile c'est la mentalité française qui se dégrade à la vitesse grand V et la non reconnaissance du travail d'autrui.
Je vous tiendrai au courant de la suite de mon projet
@plus

:)

Friterie en Espagne intéresser

Le problème est comment ça provisionnées il a toutes les marchandises tel comme les fricadelles hamburger et des bonnes sauce William ?

bonjour,

Oui toujours interessé!
Quelle region visez vous?
Avez vous déjà prospecté?
Quelle est votre idée?
Cherchez vous un partenariat?

Le problème est comment ça provisionnées il a toutes les marchandises tel comme les fricadelles hamburger et des bonnes sauce William ? Et quelques bonnes bières belges

Je ne suis pas inquiet pour l'approvisionnement. Ce qui me parait plus compliqué est la legislation ainsi que les autorisation.

Pour converser plus facilement mon email : kashiapa08[at]gmail.com

Il suffit d'avoir une chambre froide et on peut stocker pleins de choses! je suis entrain de faire mon étude pour la friterie que j'ai envie d'ouvrir! Pas facile avec les banques espagnoles ils deviennent de plus en plus intraitables!

Et au niveaux legislatif? comment faites vous?
Est ce compliqué?

Non! pas trop compliqué, suffit de prendre un comptable ça coute entre 50 et 60 par mois!

Merci pour la réponse!!
Est il difficile d'obtenir des autorisations avec un camion snack par exemple?
J'ai aussi entendu dire qu'il existait un système mafieux, est ce vrai?

Système mafieux, Non pour ma part jamais entendu faut juste faire un peu plus attention du côté de Marbella! un camion Snack, ça peut se faire si vous apporter de bons arguments! Ceci dit, il faut passer un petit examen qu'on appelle "Autorizacion para manipular alimentos" suffit d'étudier un petit livre et passer un petit examen assez facile!

Bien à vous

Rafatere :

Le problème est comment ça provisionnées il a toutes les marchandises tel comme les fricadelles hamburger et des bonnes sauce William ?

Bonjour à tous comme je vous le disais en parlant de l'approvisionnement Des Marchandise C'était de sa vouar le prix du transport ´ Et connaître quelques adresses de fournisseur  an  Belgique ou France

Les transports ne sont pas exorbitant, l'Espagne étant limitrophe à la France, tu dois pouvoir trouver de bons prix.
D'ailleurs par un transporteur Espagnol c'est certainement moins cher.

Pour les fournisseurs, tu en trouveras en cherchant sur le net.
Ce site par exemple http://qualityfood.fr/fr/produits/listi … .17-0.html

Salut à toi j'ai bien lu ton message et c'est aussi mon projet.                           Je voulais savoir cavai-tu déjà préparé et qu'elles étaient les démarches Que tu as déjà pris

Je suis actuellement qu'au début du projet.
Je compte m'installer en espagne avec ma famille l'année prochaine.
Je suis déjà aller au mois de Mai et je compte y retourner prochainement pour prendre des contacts avec l'administration, un comptable......;
Le plus délicat est de trouver un très bon emplacement et là je ne sais pas si c'est facile (je doute), pour le reste je ne m'en fais pas trop.

Et toi où en es tu? As tu déjà bien avancé? es tu sur place?

Non pour le moment je suis encore en Belgique et j'essaye de me renseigner à gauche et à droite de toutes les petites choses . Car je voudrais savoir où je mets Les  Pier d'abord  Pour le projet  ji croua et le travaille ne me vai pa peur

Pour ma part je ne sais pas s'il est preferable de prendre un camion ou de louer dirctement un local!!
Sachant qu'un camion, c'est un cout important d'entré mais ca a l'avantage de bouger et de tester un peu partout.

:( MadridNono  Cela ne donne pas envie de manger des "croquetas" par contre un bon foie gras poëlé avec des figues roties ou une crême brulée au foie gras, même si c'est un peu gras ou tout autre plat régional même espagnol, Miam Miam Miam   :joking: Jacqueline

Lol dans las croquetas il y a du poulet, ma mère les fait très bien c'est une espagnole elle hihi !!

Bonjour Hassan, 

votre commentaire m'a interpellée, vous dites que vous avez essayé de vendre les sauces Williams, mais de quelle façon, à qui les vendiez-vous et avez vous eu des contacts avec la société Williams. Cela a t-il fonctionné?
Mon idée serait d'ouvrir une friterie sur la costa brava.

Dans l'attente de votre réponse, bien à vous.

Isabelle

Bonjour,

J'ai bien dit essayé! Mais la société n'a rien voulu savoir elle dit qu'elle n'a pas besoin de commercial en Espagne donc voilà.
Disons que les Belges enfin les produits, ne veulent pas aller plus loin que leur pays c'est à dire, la Belgique.

Costa Brava c'est un coin un peu pourrit pour ma part, j'aime pas trop, je préfère la Costa Del Sol c'est mieux et j'attends toujours pour ouvrir une friterie aussi, je cherchais des collaborateurs ou autres pour essayer de lancer ça à deux ou plusieurs.

Bonne journée

Ghostface :

Bonjour,

J'ai bien dit essayé! Mais la société n'a rien voulu savoir elle dit qu'elle n'a pas besoin de commercial en Espagne donc voilà.
Disons que les Belges enfin les produits, ne veulent pas aller plus loin que leur pays c'est à dire, la Belgique.

Costa Brava c'est un coin un peu pourrit pour ma part, j'aime pas trop, je préfère la Costa Del Sol c'est mieux et j'attends toujours pour ouvrir une friterie aussi, je cherchais des collaborateurs ou autres pour essayer de lancer ça à deux ou plusieurs.

Bonne journée

Bonjour,
Ce n'est pas parce que vous n'aimez pas la Costa Brava qu'il faut pour autant dire que c'est "un coin un peu pourri"....non mais !!!!!
Nous on y vit et on y est très bien....un vrai paradis.
ça ne me viendrait pas à l'idée de dire qu'un coin est pourri quelle que soit la région ou quel que soit le pays !! C'est inconvenant.

C'est un coin pourri et je sais de quoi je parle je suis Espagnol et je parle de mon pays comme je le souhaite que ça vous plaise ou pas! Normal, un vrai paradis quand on vient d'ailleurs!.

Ghostface :

C'est un coin pourri et je sais de quoi je parle je suis Espagnol et je parle de mon pays comme je le souhaite que ça vous plaise ou pas! Normal, un vrai paradis quand on vient d'ailleurs!.

Soit, je vous laisse penser ce que bon vous semble.....pas de problème.... mais quand je lis ce qu'il se passe dans le sud de l'Espagne, ça me conforte ! Ici, tout est bien plus réglo quoi que vous en pensiez. Pour avoir visité une bonne quarantaine de pays différents, la Costa Brava et la Catalogne en général ne méritent absolument pas les qualificatifs que vous employez. Pour moi, ce n'est pas une exagération mais un dénigrement sans justification.

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Espagne

Conseils pour bien choisir votre assurance santé en Espagne.

Déménagement en Espagne

Conseils pour préparer votre déménagement en Espagne

Assurance voyage Espagne

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage en Espagne