Vivre à Naples... "Mieux" qu'en Belgique?

Bonjour à tous.

Je vous contacte pour vous avoir vos avis sur la vie à Naples et le fait de partir vivre la-bas.

En réalité, je suis belge donc, 26 ans et je travaille ici dans la région de Namur en tant que prof de math dans une bonne école de la région namuroise donc. Je suis en couple depuis 4 ans avec un napolitain de 26 ans lui aussi qui termine d'ici 2 ans ses études en médecine. Après cela, il doit se spécialiser dans une branche de son choix.
Le grand débat est évidemment de savoir si l'on vit en Belgique, à Naples ou ailleurs..

Lui est bien sur très attaché à Naples (la plus belle ville du monde selon lui) et, bien qu'il aime la Belgique, ma famille et mes amis, ne semble pas enclin à venir vivre et travailler ici. Il ne cesse de tenter de me convaincre de quitter ma vie ici pour partir vivre à Naples avec lui.

Je suis en effet assez réticente à l'idée d'aller vivre la bas, car je suis assez lucide et clairvoyante. La raison première est bien entendu le fait que je ne veille pas trop quitter ma famille et mes amis auxquels je suis très attachée, et la seconde raison est la situation économique du sud de l'Italie.

Je me rends à Naples environ 4 fois par an depuis plus de 6 ans et mes impressions sur cette villes sont assez noires. En effet, je trouve que :
- la ville est très sale (reste d'énormes tas de poubelles en périphéries et beaucoup de déchets au sol, même dans les beaux quartiers),

- qu'il y reigne l'insécurité (de drôles de gens qui nous tournent autour lorsqu'on s'éloigne des grands axes du centre pour visiter les petites ruelles par exemple),

- il y a un non respect de beaucoup de choses de la part des citoyens napolitains (non respect du code de la route (sans parler de toutes les simulations d'accidents pour essayer de grappiller un peu d'argent aux assurances pour tous ceux qui ont peu de moyens), de la propreté (énormément de déchets jetés par les fenêtre ou sur la voie publique dans la rue), pas de politesse (du style bonjour au revoir dans les commerces ou de personnes qui cèdent le passage lors des gros embouteillages),…),

- les enfants ne semblent pas très bien éduqués de ce que je peux voir dans la rue ou dans les commerces (des mamans débordées cédant à toute une série de crises de larmes ou de scènes en plein magasins, de petits enfants qui jouent dans la que jusque pas d'heure),

- les écoles semblent délabrées et les étudiants qui en sortes ont à peine un classeur avec eux,

- il y a ce problème de mafia (beaucoup de vols de voiture sous rançon : 3x dans la famille de mon copain, par exemple qqu emboutit légèrement la voiture et pendant que mon copain sort pour constater les débat, l'associé de l'autre voiture rentre dans celle de mon copain et lui embarque. 3 jours plus tard, les voleurs téléphonent et acceptent de rendre la voiture (14000euros) en échange d'une rançon de 4500 euros. La police est bien sûr impuissante face à ce problème devenu habituel et fait la sourde oreille. De plus, des menaces sont faites dans le cas d'une déposition à la police. Il faut donc jouer les hypocrites et faire une simple déclaration de vol. Ou! payer la rançon, ce que tous les citoyens font habituellement), sans parler des quartiers malfamés ou l'on ne peux meme pas se rendre (quartiers espagnol par exemple car risque d'agression si l'on croise le regard de quelqu'un, ou encore le marché noir devant la gare centrale ou l'on s'est fait arraché notre iPhone), ou encore quelqu'un qui se jette sur nous pour nous demander 2 à 5 euros pour garder notre voiture lorsque par miracle on trouve une place de parking dans la rue pour sortir manger ou boire un verre (si 'lin ne paye pas, on est sur de retrouver notre voiture abimée,

- et j'en passe...

Le but n'est évidemment pas de critiquer cette ville, car il est vrai qu'elle regorge de richesses archéologiques et que le panorama de la baie est splendide sous de nombreux angles. Les napolitains que je rencontres (familles et amis) sont très accueillants et bons vivants. Oui c'est sur, il y a des points positifs. Mais tellement de négatif implicite malgré tout pour la vie la-bas. Donc, je vous fais part ici de mes ressentis et de mes craintes par rapport à tout ce que j'ai vécu à Naples en presque 7 ans. Après, j'hésite pour faire le grand saut, car l'amour est là mais je ne voudrais pas faire un choix que je regretterais par la suite (ce qui arrive relativement souvent pour beaucoup de gens).

Alors que pensez-vous de cela? Je pense aussi bien sur à ma situation économique très confortable ici avec un salaire de 2000 euros/mois pour 22h/ semaine en tant que prof licencié, avec mes assurance et la sécurité sociale qui sont inexistants la-bas (C'est aussi certainement pour cela que la criminalité ne cesse d'augmenter à Naples. Mais ça, c'est un autre débat.). Et puis cette difficulté de trouver un travail stable à Naples et surtout dans une bonne école avec des élèves adorables comme j'ai ici. Pas dans des écoles style ZEP ou D+ (que certains adorent mais dans lesquelles il m'est inconcevable de travailler car problème d'autorité).

Il est vrai que nous nous aimons énormément, sinon la question ne se poserait pas. Mais il est difficile de se mettre d'accord. Mon copain fait la sourde oreille et me dit toujours que j'exagère et que Naples est géniale, qu'il y a tout à proximité et que c'est bien plus merveilleux de vivre la-bas où il fait souvent beau et ou la montagne, la mer, les magasins, tout se trouve dans les environs. Dans la région de Namur, la vie et les citoyens sont plus tristes selon lui et la vie est moins pétillante, qu'il s'y ennui et qu'il y a mois de choses à faire que chez lui (alors que bien sur, c'est à Namur que nous sortons le plus et que nous faisons toutes sortes d'activités comme du paintball, bowling, karting, 2j à Knokke, Bruxelles, Bruges, en Ardenne,… mais pour lui ce n'est pas la même chose.)

Donc, je vous demande à vous qui avez vécu ou qui vivez dans cette ville ce que vous en pensez et ce que vous feriez dans ma situation…
Merci pour vos avis précieux et merci de prendre le temps de me répondre.

Au plaisir de Vous lire…

Cordialement'

tu a raison la vie ici est différente de la notre France ou en Belgique et moi je suis dans un quartier compliquer à ponticelli
par contre j'ai une petite résidence sympa mais je vis cloitrer et mon épouse vient me rejoindre définitivement fin mars 2014 pour vivre ici, mais je ne veut pas lui faire vivre au quotidien, ce style de vie alors j'ai trouver un appartement à coté de Salerno les pieds dans l'eau, c'est jolie et très calme par rapport à Naples cela implique que je fasse des kms avec le trafic de tous les jours mais peu importe, la qualité de vie est meilleur, et surtout nous serons ensemble car depuis deux ans nous passons à des moments entre un moi et un mois et demi sans ce voir et cela est trop difficile, et moi aussi j'ai ma famille et mes amis en France que nous verrons une semaine tous les deux mois, voila pour t'éclairer un peu. bonne chance à toi.gilles

bonjour,
tu devrais déjà te rassurer la sécu et l'assurance maladie existe comme dans tout le reste de l'europe.
les ecoles privées pour trouver du travail existent aussi et t'engagent avec un contrat, tu gagnes moins c'est sûr mais la vie est moins chère à Naples qu'en Belgique, beaucoup moins chère.
il y a aussi des écoles françaises, 2 exclusives et très célèbres et toutes les autres, autour de Naples, ça fait très chic de mettre ses enfants dans une école bilingue.
Naples est pleine de contradiction mais tu es à 1 heure de Rome, de 2 heures de Florence, l'aéroport de Rome est international et te permet des vols directs un peu partout, tu es sur la côte Amalfitaine.
il y a pire comme situation non?
et je pense sincèrement, vu les "castes" italiennes, que la femme d'un médecin côtoie peu souvent les "pauves" et la "mafia" de Naples.
et de toute façon i quartieri spagnoli sont à éviter, qui va dans les quartiers nords de Marseille???
réfléchis bien ne te donne pas forcément des limites, à 26 ans, tu peux toujours repartir en Belgique si ça ne te plait pas.

bon courage pour ton choix
dorothée
per la cronaca io vivo in Sicilia.

Bonjour à tous.

Je suis un peu dans cette même situation sauf que je ne me met pas de limite. J'ai également 26ans et j'ai rencontrer ma copine qui est Napolitaine. J'ai décidé de lâcher mon travaille pourtant stable avec une évolution possible...
Mais j'adore cette ville. Et si je veux tenter l'expérience d'une nouvelle vie hors de france c'est maintenant.

Cependant reste la question de l'emploie car je ne parle pas vraiment italien. Je souhaite trouver des cours la bas si vous connaissez du monde et peut être des infos et conseil sur du travail pour quelqu'un comme moi...

salut monsieur, je pense que la meilleure chose pour vous faire en premier est d'apprendre la langue italienne. il est assez difficile de postuler pour un emploi si vous ne parlez pas leur langue en premier lieu. alors si vous apprenez la langue un peu, essayer de faire quelques tutoriels payés parce que de nombreux Italiens, spécialement Napolitains veulent apprendre la langue française.

Nouvelle discussion