Close

Mexico (2) : y vivre

Note préalable: Pour un chômeur ou un salaire minimum la vie est chère dans le monde entier.  La seule question qui se pose est : vaut-il mieux être au Mexique ou en France (avec ou sans travail) ? Ce n'est pas l'endroit où l'on vit qui est en cause sinon la faiblesse ou l'absence de revenus. On l’oublie trop souvent.


Peut-on parler de cout de la vie à proprement parler ? Chacun,  en fonction de ses revenus, de ses besoins, de ses gouts élabore le sien. Attention au malentendu : ce qui est cher pour un salaire minimum mexicain ou un mini-salaire d’expatrié est somme toute très relatif puisque cela ne concerne pas l'immense majorité. Autre malentendu : on ne peut espérer que certains articles soient moins chers ici qu'en France (foie gras par exemple).

Alimentaire

Les prix des supermarchés sont plus élevés que ceux du marché (de 20 à 50%). Toutefois chaque supermarché offre une fois par semaine les fruits et légumes au prix du marché. L’ensemble des produits alimentaires est très abordable : les périssables, les lactés, la charcuterie, la boucherie, la poissonnerie. Exemples de prix maximaux : papaye : 0,75 euros -ou moins- le kg, filet  de bœuf a huit euros le kg, les œufs à 1,50 euros la douzaine, le filet de saumon du pacifique  à 18 euros le kg.(prix indicatifs)

Seuls quelques produits français se trouvent en supermarché : Danone, Yoplait, Président, Maille etc... plus une douzaine ou une vingtaine selon les endroits  de vins et alcools. Mais on peut s'y procurer d'excellents équivalents de nombreux pays. "La Naval" est une très grande épicerie ou l'on trouve  également fromages, charcuterie, vin, bières et produits du monde entier. C’est le plus grand choix à Mexico.(lanaval.com.mx) Sams et Cosco, des magasins du genre Métro, ont un grand choix de produits non mexicains.
Si les charcuteries espagnole et italienne sont présentes partout, la française ne l'est nulle part, si ce n'est des merguez fraiches (casher). Dans les magasins cités ci-dessus  les fromages français et européens (bleu danois et Maasdam à 11 euros) ont des prix semblables sinon à peine supérieurs à ceux de métropole (gruyère et roquefort).

Le marché San Juan est une véritable providence pour les gourmets. Sa partie poissonnerie, la volaille et les oiseaux (lapins, canards, faisons, perdrix) sont les fourniseurs de la bourgeoisie locale. On y trouve aussi de l’autruche et du crocodile. Enorme choix de fromages europens comme le pecorino,du gruyère suisse et du bleu des Causses (chers).
Enfin  pour les amateurs, on peut aussi acheter au marche San Juan du foie gras frais (mexicain), a un prix français. Comme on le voit peu d'articles manquent à l'appel à dix  mille kilomètres de la métropole.

Charges d'appartements

Les charges d'appartements sont très faibles. Pour un appartement de 60m2 et pour une personne on comptera : eau (7 euros), gaz (8 euros) sont  faibles. Le fait d'etre deux ne double pas la facture. Pour l'électricité, la règle est simple. Plus on consomme plus on paie, le prix du kWh augmente. Pour un 60m2 sans air-conditionne ni chauffage (le cas général à Mexico) la facture est inferieure a 10 euros pour deux mois. De très  grands appartements ou  des maisons individuelles avec chauffage et/ou air conditionne ont bien entendu des factures beaucoup plus importantes. Les charges de l'immeuble sont payables par le locataire : entre 10% et 20%  selon surveillance ou non.


Electroménager/ électronique

A la frontière des Etats-Unis, on trouve tout au Mexique. En ce qui concerne les prix il est difficile d'en parler en l'absence de toutes comparaisons dignes de ce nom. Les mêmes articles ont parfois des spécifications différentes et les droits d douanes existent toujours dans certains domaines. Mais une différence de prix même importante pour tout ce qui est électronique ou électroménager  sera largement et rapidement amortie avec par les prix plus avantageux au Mexique dans tous les domaines. ( je viens d'acheter un televisur Sony 32" pour 325 euros. Il y avait une marque generique a 250 euros)


Divers

Le mobilier est de mauvais gout et/ou cher. Pas d'Ikéa au Mexique. On peut faire avec des menuisiers en leur expliquant longtemps (et encore). Pas d fantaisies.

Vêtements :
Une paire de jeans levis en grand magasin genre Printemps coute  780 pesos  (50 euros) en temps normal, moitié durant les soldes. Il en est de même pour tous les vêtements grandes marques commerciales, moins pour les marques mode ou  tendance.

Culture et loisirs


Au Mexique et à Mexico bien sûr, à côté d’une occidentalisation de l’élite, même très imprégnée de mexicanitude, la culture a une véritable dimension populaire accessible à tous. Elle repose d'abord sur fêtes et traditions populaires reprises et amplifiées  par toutes les classes de la société. Jour des Morts, posadas, pastourelles, fêtes patronales des villes, des villages ou même de quartiers. Ici on ne renie pas le passé et même s’il y a séparation de l’Eglise et de l’Etat les grandes fêtes sont aussi religieuses : Pâques ou Noël parmi d’autres ainsi que les fêtes indigènes. Au Mexique la culture est populaire, une culture qui plonge ses racines dans le passé. Même dans une grande ville comme Mexico c’est flagrant et l’on peut y participer.

A cote des nombreux complexes de cinémas passant toujours un film mexicain au moins, on vient d'inaugurer une nouvelle et très belle cinémathèque -la Cineteca- tout pres de l'UNAM. L'Alliance française et l'IFAL présentent en permanence des films "art et essai". Le célèbre Museo Nacional propose en permanence des excursions d'une demi-journée à trois jours. Si l'on compte une dizaine de comédies musicales, la danse et l'opéra sont les parents pauvres du monde artistique mexicain.  Enfin Mexico est devenu une étape  incontournable dans la tournée des grands artistes ou groupes internationaux à des prix imbattables pour des européens.


Autres sorties : un aspect de la culture mexicaine est particulièrement vivant à Mexico, c'est celui de la culture promenade et detente dans les parcs et jardins publics, au demeurant (très) bien entretenus. Leur  fréquentation assidue par les familles, parfois même pour un pique-nique, ainsi que les promenades  dans le centre-ville en fin de semaine sont ici une chose courante. Un plaisir de s’y joindre.

Sorties restaurants : ils ne sont  pas chers à partir de quatre euros, et ils sont flores. On peut choisir ensuite des établissements a tous les prix, dont beaucoup de buffets chinois a la mode. Les Sanborns et Vips sont des chaines de grands cafétérias-restaurants à prix des relativement économiques, toujours ouverts tard le soir et parfois même tout la nuit. Qualité standard, sourire, et WIFI sans limite de temps.
Les restaurants les plus chics (les Moustaches par exemple), sont au même prix qu'une brasserie des grands boulevards parisiens. Trente à quarante euros.

[i]
Dans l'ensemble même s'il y a sans doute des faiblesses, sinon des points noirs comme les services, la vie à Mexico vaut vraiment la peine d'y être vécue.

PS :  Dans l’ensemble ces prix sont tres proches de ceux que l'on voitdans les grandes stations balnéaires du Mexique: Puerto Vallata, (vérifié), Acapulco (vérifié) Playa de Carmen  (selon plusieurs amis) et sans doute Cancun.

Superbe post, merci Lucien !

(Pour les nouveaux membres)

merci pour ces info

Nouvelle discussion