Close

avis sur les études supérieurs HES

Bonjour,

je viens de Bruxelles (Belgique) et j'aimerai continuer mes études en Suisse; pour le moment je suis en 2em bachelier (bachelor) en électromécanique et maintenance (études supérieures à Bruxelles).
Mes études durent 3 ans , mais après cela j'aimerai continuer mes études en ingénieur Hes en génie thermique ou génie mécanique (j'hésite beaucoup).
J'ai quelques questions à vous poser concernant le fonctionnement du système supérieur HES:

- est-ce que le système fonctionne un peu comme les secondaires c'est-à-dire qu'il y a des contrôles tout au long de l'année?
Sont-ils dispensatoires?
-les examens sont-ils plus orientés exercices ou théorie (ou 50% chacun)
-le taux de réussite est-il élevé pour chaque année?
-Si après échec de mes examens en première session, organise t'on une deuxième session en aout,septembre?
-pour un étudiant pas très studieux pendant l'année , peut-il réussir sans problème ses examens?(en sachant qu'il va préparer ses examens quelques semaines avant la session) :p
-quelles sont les conditions de réussite? (60% dans chaque branche ou 60% au total de toutes les branche)
-est ce que le travail demandé en dehors de école , c'est-à-dire effectuer des travaux, des rapports de labo,... est énorme , à t'elle point que j'ai peu de temps pour revoir mes cours chaque jour?
-concernant les frais, combien approximativement devrais-je débourser en 1an pour un loyer,nourriture, transport, inscription à la heig-vd,taxe...?


Si je vous pose ce genre de questions c'est que j'ai commencé mes études d'ingénieur (industriel) et c'était une très mauvaise expérience, car je me suis retrouvé avec beaucoup de matières à quelques semaines de l'examen. Pendant l'année j'ai eu beaucoup de rapports à préparer, beaucoup de travaux à remettre, et avec tout cela j'ai eu peu de temps pour préparer mes cours pendant l'année.

Je vous remercie

Bonjour audiq!

Bienvenue sur Expat.com!
J'espère que le forum vous aidera à répondre à ces questions.

Cordialement
Armand

Salut audiq, je suis moi-meme ingénieur HES en télécommunications diplomé de l'école d'ingénieurs et d'architectes de Fribourg (EIA-FR).
Avant de te répondre, il y a une chose que je ne comprends pas tout à fait. Une fois terminé ton bachelor, tu veux continuer en master? Car en suisse, un ingénieur HES n'a en général qu'un bachelor. Autrefois, il n'y avait meme pas la possibilité de continuer en master. Depuis quelques années, on peut toutefois continuer avec un master en ingénierie, ce que je fais en ce moment mais c'est encore assez nouveau et un peu compliqué.
Si ton école est plutot théorique en bachelor comme dans une polytechnique, tu devrais plutot aller à l'EPFL. Peut-etre devras-tu faire une passerelle. C'est à voir.

Salut,un grand merci de m'avoir répondu.
Alors en faite je ne compte pas faire de master mais simplement me spécialiser en génie thermique HES ,c'est-à-dire que je compte rester en bachelor. En belgique nous avons deux type de haute-école , la première est du type court (3 ans:bachelor) et la deuxième du type long (5 ans: bachelor+master)
J'ai commencé mes études en haute-école du type long (en ingénieur industriel option électromécanique) mais je n'ai fait que 2 années en bachelor. Après l'échec de ma 2em année j'ai décidé d'aller en haute-école du type court (technicien supérieur en électromécanique). Juste précision le bachelor de la HE du type court est plus professionnalisant(il nous mène directement vers le métier) que un bachelor de la HE du type long qui est plus général et ouvre la voie vers le master qui est plus professionnalisant.
Dans le système études supérieurs nous retrouvons aussi les universités (dont les écoles polytechniques(5 ans:bachelor+master)).
N'aimant peu le théorique , j'ai décidé de faire un bachelier de la HE du type court, ou le théorique est vraiment minimum, par exemple les examens sont essentiellement des exercices,la théorie vaut en général 30%. Mais déjà quand j’étais étudiant en HE type long le théorique ne valais que 40-50% des examens, ce qui diffère des universités qui eux sont beaucoup plus théorique (environs 60-80%)
Et une de mes questions était de savoir si les HES sont plus pratiques que théorique (du style +/- 30%)
Sinon ton bachelor en HES s'est-il  bien passé, sans difficultés?
Ce type d'étude est-il compliqué, la charge demandé à l'étudiant est énorme?L'étudiant a-t-il le temps de respirer, d'avoir des activités en dehors des études?

Merci pour ces précisions, je comprends à présent mieux ton parcours qui ressemble un peu au mien. J'ai commencé dans une polytechnique et ai aussi arrêté car je trouvais les cours trop théoriques.

D'habitude, les étudiants dans les HES ont un apprentissage avec une maturité technique. Les gens faisant une maturité gymnasiale sont destinés aux universités et polytechniques, mais peuvent aussi s'inscrire en HES après un an de stage, ce que j'ai fait.

Durant le bachelor, j'ai trouvé que la 1e année était plutot facile et je n'ai pas eu beaucoup à faire. J'avais déjà vu la plupart de la théorie (analyse, algèbre linéaire, ...) en secondaire et durant mon année en polytechnique. Je dirais que 1e année est plutot théorique, avec un ou deux petits projets mais rien de très conséquent. Par contre, j'ai eu beaucoup de travail en 2e et 3e année avec les examens et des rapports de laboratoire et des projets à rendre. Comme en secondaire, les classes sont petites et les contrôles se font tout au long de l'année, et il y a souvent aussi une session de 2-3 d'examens après chaque fin de semestre qui ont une pondération plus importante (souvent des oraux). Il y a deux semaines sans cours prévues pour les préparer, ce qui est suffisant. Seuls ceux-là peuvent être rattrapés. Tous les contrôles sont bien sûr obligatoires. Selon le type de cours, l'examen sera plutôt orienté théorique ou pratique, mais les cours pratiques ont généralement des contrôles pratiques. Sur les 3 ans j'estime en gros à (%théorie/pratique) 65/35 en 1e, 40/60 en 2e et 30/70 en 3e. Je dirais que plus on s'approche de la fin, plus il y a de pratique et plus c'est intéressant. La plupart de mes projets ont eu lieu entre les semestres 4 et 6.
J'estime le taux de réussite à environ 65% en 1e année, puis juste une ou deux personnes par classe en 2e et souvent 0 en 3e.

Les notes en Suisse suivent une échelle linéaire avec un maximum de 6, au dixième près (ou au demi-point, ca dépend). Pour réussir, il faut une moyenne générale d'au moins 4 (ou 3.95 :P). Souvent, les branches sont regroupées par catégories et il faut également 4 dans la moyenne de ces groupes. J'imagine que c'est pour que les étudiants soient aussi bons dans les branches théoriques que pratiques.

Sinon, j'ai quand même pu exercer d'autres activités pendant ces 3 ans. Je faisais du sport 2x par semaine quand c'était possible et j'ai réussi à jouer d'un instrument un jour sur deux pendant au moins une heure. Et j'ai aussi pu sortir quelques fois, bien que beaucoup moins souvent que les universitaires qui n'avaient pas de controles ou de travaux à rendre durant l'année. Après, c'est sûr que ca dépend des gens. Je pense que j'étais parmi les gens plus actifs en dehors.

Voilà, j'espère que ca t'aura aidé. Je te souhaite bonne chance dans tes études.
Dernière question: Je voulais savoir pourquoi tu avais choisi la HEIG-VD? J'ai choisi l'EIA-FR car elle offrait des bachelors bilingues (francais-allemand). En suisse-romande, les meilleures sont je pense l'HEIG-VD (Yverdon) et l'EIA-FR (Fribourg).

Cool que tu ais eu le temps de faire des activités en dehors de tes études , pour ma part cette année j'ai largement le temps de faire d'autre activités comme faire du sport mais aussi travailler comme job d'étudiant .

Pourquoi j'ai décidé de suivre une formation à la HEIG-VD? C'est tout simplement mon école qui m'en a parler, car il collabore ensemble au niveau des échanges européens (Erasmus). Mais par contre mon responsable n'avait pas l'air de connaitre aux systèmes Suisse.:D
Sinon la Heig-Vd est la seule école supérieur en Suisse romande à donner la formation de génie thermique.
Mais sinon à l'EIA-FR, les cours se donnent que en bilingue? Où il y a la possibilité de suivre les cours que en Français, car bien que l'Allemand soit la 3em langue officiel en Belgique, elle n'est pas obligatoire de l'apprendre à Bruxelles en tout cas, mais par contre le Néerlandais ainsi que l'anglais a une grande importance.
Sinon tu m'as dit que tu faisait un master en ingénieur, est ce que le système est le même que en bachelor? Il y a-t-il toujours des contrôles de connaissance, des laboratoires,... ou tout à fait différent, beaucoup de boulot,...?

Quand tu disais "J'estime le taux de réussite à environ 65% en 1e année, puis juste une ou deux personnes par classe en 2e et souvent 0 en 3e."
Pour la 2e je présume que tu veux dire qu'il y a 1 ou 2 qui échoue et en 3e 0 qui échoue?

Dernière question:

"Les notes en Suisse suivent une échelle linéaire avec un maximum de 6, au dixième près (ou au demi-point, ca dépend). Pour réussir, il faut une moyenne générale d'au moins 4 (ou 3.95 tongue)."
Donc pour réussir un module comprenant quelques cours +travaux pratiques+exercices c'est-à-dire formant un module , je dois au final obtenir 4 sur 6 .
Mais pour réussir un cours faisant parti du module je dois obtenir combien? 10/20 ou 12/20?

Moi aussi je te souhaite une bonne continuation dans tes études.
@+

Quand je dis module, je veux dire un cours (avec examen théorique, exercices, etc). Toutes les notes sont sur 6. Donc si un groupe est composé de 4 cours, on peut avoir un cours à moins de 4 tant que la moyenne du groupe est d'au moins 4.

Nouvelle discussion