travailler comme juriste à São Paulo

Bonjour,

je viens de finir un stage de 6mois dans un cabinet d'avocat à São Paulo.
Je parle courament le Portugais et l'anglais.

J'aimerais savoir s'il y a vraiment des possibilités d'emploi pour des juristes français. J'ai rencontré des avocats français qui travaillent là-bas , masi les places sont chères.

Je sais que pour pouvoir être avocat brésilien il faut revalider les diplômes français dans une fac fédéral là-bas pour ensuite pouvoir passer l'examen de l'equivalent du barreaux français, l'OAB.( ce qui est long et dificil à obtenir).

C'est pourquoi paraléllement à ces démarche j'aimerais pourquoi pas, travailler dans un service juridique d'une entreprise français, ayant un siège au Brésil.

Trouvez-vous mon projet utopique?
Seriez-vous me renseigner sur l'expatriation en elle même? Puis intégrer ce type de poste en Francxe et être rapidement expatr^éee au Brésil ou dois-je directement prendre contact avec les services installées au Brésil?

Merci pour vos réponses.

Atencionamente,

Lazuli

Bonjour,

Pour avoir des conditions d' expatriation d' une entreprise française au brésil, il faudrait que ce soit de la France, de la maison mère, qu' émanne la proposition et la mise en place des visas, etc....

Curiosité : quel est votre age ?

Il vous faudrait alors leur démontrer le "plus" que vous leur apporterez, car dans tous les cas il faudra le justifier au Brésil.

De quel spécialité de droit s' agit il?  Quelle est votre formation? quels sont vos diplomes? Votre degré de connaissance du droit brésilien dans votre spécialité?  Votre expérience professionnelle?  Autant de critères qui seront passés au crible avant le sésame. une dernière : connais-je suffisament la mentalité locale, les us et coutumes pour me lancer là dedans?

Bon, il vous reste les cabinets locaux, mais je pense que là aussi il faudra se vendre et attention, vous devez aussi le savoir, au Brésil les avocats ne travaillent pas comme en France, mais plutôt comme les américains(facturation dès le "bonjour comment ça va?", on ne s' attarde pas, le Client lui, ne fait pas dans la douceur.... il faut supporter quand même une certaine pression...

De plus il me semble qu' il faut avoir tenu le poste durant 2 ans minimum en France avant de solliciter un visa de détaché expatrié..

Sur place, (sauf cas particuliers internes à l' entreprise) vous n' auriez qu' un contrat local. Mais il vous faudra vous occuper de vos visas (sauf si accords internes). Les filiales (dont certaines avec un siège au brésil, et agences sur le territoire) sont soumises au droit local (vous devez le savoir),maintenant les contrats d' expatriations sont mixtes sur certains points. à compulser....

Votre visa aujourd' hui n' est plus valable pour poursuivre sur un emploi ferme. Vous devrez refaire la papelada si vous changez de statut et avoir le visa adequat.

Voyez avec, si vous êtes toujours sur place, les cabinets d' avocats recommandé par le Consulat, peut être que quelqu' un pourra vous répondre. Ou bien sur ce forum, moi je ne donne que les grandes lignes, les détails aux experts....

Bonjour,

Merci beaucoup de votre réponse.

je viens d'avoir 27ans.
J'ai un Master 2 juriste d'affaires international et européen.
Au Brésil, j'ai fait deux stages, en cabinet davocat spécialisé en commerce international ( en tout 8mois).
Je parle trés bien le portugais et j'ai travailler dans cette langue pendant mon stage.

Bien évidemment cette experience m'a premise de me familiariser également avce la culture et les méthodes de travail, bien que je ne prétend pas avoir tout assimiler en 8 mois.

Je sais que les avocats français sont consultants de droit français généralement au Brésil. Mais aimerais savoir si un "simple juriste" a ses chances également.

Aux vues de vos remarques , il me semble que projet de rentrer dans une entreprise pour ensuite être expatriée semble bien complexe mais pas impossible..

Bonjour,
Je vais être "brut de fonderie"...:lol:
C'est vrai que quand on a une formation d'ingénieur, on est cartésien et on va droit au but !
Et puis, je ne m'adresse qu'à un "avatar", pas à une personne.

Alors, voici ce que je pense en toute franchise (même si c'est désagréable), sans hypocrisie, ni tergiversations.

1) vous me faites mauvaise impression: je vous explique pourquoi: je traite depuis de nombreuses années de dossiers d'avocats, une chose est fondamentale: écrire en français correct sans la moindre faute d'orthographe ou de grammaire. Soignez votre français. Si vous répondez que vous ne l'avez pas fait parce que c'est seulement une intervention sur un forum, c'est pire encore car cela laisse croire que vous êtes "je m'en foutiste".
Si un de mes avocats devait m'écrire avec autant de fautes de français que vous, je changerais d'avocat immédiatement.
Alors, premier conseil, soignez votre français !

2) Une chose m'interpelle: vous avez fait deux stages au Brésil (félicitations !) pour une durée totale de 8 mois.
Vous devez donc connaître plus que tout intervenant de ce forum la situation du marché de l'emploi comme juriste au Brésil.
Pourquoi posez-vous cette question alors que, d'une part, vous êtes certainement vous-même la plus qualifiée pour y répondre, et que d'autre part, vous avez certainement beaucoup de contacts et relations dans les deux cabinets où vous avez fait un stage et à qui vous pourriez vous adresser directement.

3) Enfin, une question "désagréable", mais que tous les éventuels futurs employeurs se poseront: un stage permet à l'employeur de tester les compétences du stagiaire.
Comme nous l'avons souvent dit sur ce forum, un employeur brésilien n'engagera un étranger sans visa permanent ou de travail que si celui-ci fait réellement preuve de compétences tout à fait exceptionnelles qui justifient les coûts et pertes de temps provoqués par les formalités d'obtention du visa.
Alors la question pénible qu'on se posera certainement si vous postulez à un emploi au Brésil:
Pourquoi aucun de ces deux cabinets d'avocats ne vous a-t-il pas engagé?

Désolé pour vous dire cela, mais je crois qu'il vaut mieux l'apprendre par ce forum, de manière anonyme, que de l'entendre dans la vie réelle.

Pour le surplus, je vous conseille d'utiliser le mieux possible les contacts que vous avez eu au Brésil, ils peuvent vous recommander auprès d'autres cabinets d'avocats; au Brésil, l'emploi à un certain niveau de qualifications se résout plus par "piston" qu'autrement.

En ce qui concerne l'équivalence des diplômes, c'est une procédure longue et pénible: je vous recommande plutôt de vous inscrire dans une faculté particulière de droit et d'obtenir un diplôme brésilien, c'est plus facile et plus rapide. (ces écoles particulières sont chères, mais elles sont beaucoup moins exigeantes que les universités fédérales!)

Bonjour,

Vous êtes toujours en recherche d'un emploi de juriste à Sao Paulo? Vous êtes juriste française de formation? Vous cherchez en cabinet ou en entreprise?

Cordialement

Bonjour lex138 -> A noter que cette discussion date d'un an. ;)

Merci,
Aurélie

Aurélie,

Si vous êtes juriste française de formation, que vous êtes basée hors de France et que vous recherchez en entreprise hors de France également, je vous recommande le Groupe des Juristes d'Entreprise Français de l'Etranger sur LinkedIn.

Le lien est:

linkedin.com/groups/Juristes-dEntreprise-Francais-lEtranger-2186527/about?trk=anet_ug_grp

A bientôt!

Cordialement

Stéphane

Vieux post, je l'avais zappé, donc si notre ami internaute "Lazuli" est encore "présent", un petit bonjour pour nous rendre compte si son projet a abouti serait sympa de sa part, malgré la "brutalité" de certaines réponses qui ont dû à l'époque le vexer, chose que je comprend parfaitement ;)

Oui Lazuli, où en êtes-vous dans votre projet ? J'en suis au même stade de questionnement que vous l'année dernière. Peut-être pourrions-nous échanger ensemble à ce sujet ?
J'espère vous lire bientôt,
:)

OLA!

Vous pouvez aussi ouvrir une nouvelle discussion! il n'est pas nécessairement utile de remonter un vieux nanard pour se mettre à jour!

Donc, vous présenter, cordialement dans un premier temps,  exposer votre recherche et poser des questions. Tous ceci après avoir bien entendu consulté les différentes discussions, l'épinglé en tête de forum sur les conditions d'admissions au Brésil,  et nous sommes à dispositions pour plus de renseignements.

Merci de votre compréhension, bon courage!

Déjà, travailler au Brésil. (lien)

D'une façon générale.

Ensuite comme "juriste" si on n'est pas parfaitement au fait du système judiciaire brésilien au sens large (droit commercial, des affaires, pénal, civil etc.) et si on n'est pas parfaitement lusophone, c'est comme le Pygmée en pagne qui demanderait s'il peut aller chasser l'ours polaire au Groenland.
En théorie, bien sûr, je suis sûr qu'aucune loi ne l'interdit explicitement :)

Nouvelle discussion