Close

Créer une entreprise en Argentine

Bonjour à toutes et à tous,

est-il difficile de créer une entreprise en Argentine ?

Quelles sont les formalités pour monter une société en Argentine ?

Les investissements étrangers sont-ils les bienvenus ?

Vous qui avez créé une entreprise en Argentine, racontez-nous comment cela se passe au quotidien: les difficultés, les avantages, votre ressenti ...

Merci d'avance pour votre participation !

bonjour tout dépend de la nature de la société : monotributo, sa, sarl, etc ...
ce qu'il te faut c'est avoir un NI argentin ou une pesonne de la société qui a un DNI argentin

Bonjour,
Info très utile au demeurant...
Cela veut'il dire que sans DNI argentine l'aventure est impossible?
Pas de DNI pas de compte en banque c'est vrai.
Nous sommes ma femme et moi dans ce beau pays pour quelques mois et nous aimerions vivement investir ici.
Mais sur le papier cela n'a pas l'air d'être simple.
Restons à l'écoute de toutes autres informations utiles dans ce domaine.

Merci d'avance.

Bonjour,
Une  autre info disponible sur le site du consulat de france en argentine :
Pour acquerir le visa investisseur il faut investir un minimum de 1500 000 pesos (en gros 300 000 €) !!!!
ou il faut ne pas être déclaré, certaine personnes fonctionnent comme cela ou il faut disposer de ce capital
en fond propre.
Autant dire qu'investir en argentine de nos jours est à la fois difficile et risqué (inflation non maitrisée).
Dommage...

l'investissement en Argentine n'est pas une galère.
j'ai moi même investi dans de la terre et j'ai deux autres projets trés abordables. Le tout, pour vivre trés bien en Argentine mais surtout mieux qu'en France pour mon cas . Tout dépend du type de négoce que vous envisager de faire.
Pour ma part, une bonne part de la recette se paie en dollar alors l'inflation en Argentine n'a aucune influence.
L'inflation est aussi valable dans les deux sens, si vous êtes investisseur, vous augmenterez vos tarifs de la même manière, toutdépend si vous importez ou exportez. Si vos revenus ne sont qu'en pesos argentins, alors là c'est autre chose et un risque à mesurer.
Je ne connais aucun investissement sans aucun risque, par contre en limiter les risques c'est autre chose et une bonne chose.

L'atgentine est un pays où l'investissement est une chose à faire , le tout est de savoir dans quoi.
Les argentins n'investissent pas à moyen ou long terme, un européen peut facilement sortir son épingle du jeu car nous voyons un peu plus loin dans le temps et en ayant fait au préalable une bonne analyse.

En résumé, je crois sèrieusement dans un investissement en Argentine car tout est à faire et le libre d'entreprendre aussi.
Pour monter une société sans DNI, cela est faisable avec un actionnaire qui est dans le pays. il ya différentes formules qui sont intéressantes.

cordialement
johanny

Merci johanny pour ces informations.
Notre souhait était d'investir dans le tourisme, mais ma curiosité me pousse à vous
demander dans quel produit précisément vous avez investi et quels sont vos clients?

Quelles sont les formules auxquelles vous faîtes allusions?

Merci d'avance de faire partager vos expériences.

bonjour,
Je ne me suis pas mis dans le tourisme du jour au lendemain.
J'ai été au Conseil national du Tourisme du gouvernement français pendant 11 ans ( de 1997 à 2008, date de mon arrivée en argentine)et membre du Consel d'orientation du Conseil national du tourisme Français pendant 5 ans.
J'ai pu durant toutes ces années, voyager dans tous ces pays, participer à tous les Congrés et réunions internationales du tourisme international.
Ce qui m'a fait me mettre comme consulant en argentine dans le domaine économique et social et particulièrement le Tourisme que je pense bien connaître.
je peux vous répondre dans les détails, ayant fait plusieurs études sur le sujet en Argentine dans le cadre professionel.
Et croyez-moi il y a de la place pour tout le monde en Argentine et cela en vaut la peine maintenant.
Si vous voulez conaître plus avant la situation et quels sont les projets prometteurs en Argentine dans le domaine du Tourisme, je me ferai un plaisir de vous aider professionnellement en ma qualité de consultant et d'expert enregistrer à l'AFIP Argentine.
Dans l'attente de vous lire. Cordialement
johanny

Bonjour Johanny,
Ce que nous constatons aujourd'hui c'est que l'argentine à beaucoup
changé depuis 2005 (date de notre 1er voyage).
Nous sommes alors tombé sous le charme de ce pays, un peuple d'une rare gentillesse, ses paysages
d'une diversité presque sans égale mais surtout l'opportunité d'investir avec un
capital de moins de 50000€.
Notre idée était de racheter ou transformer une grande maison pour y accueillir
des touristes (hosteria, hospedaje).
Nous sommes tous les deux des professionnels du tourisme.
Bien évidemment nous ne disposons pas de 300000€.
Tout compléments d'informations ou conseils seront les bienvenus.
Merci encore Johanny.

Salut

Moi je suis ici comme etudiant, c'est à dire inscrit dans un cours à l'unif (qu'il faut suivre, presenter les exams etc...). Ceci te permet d'avoir un DNI temporaire et donc de demander le cuit (= idem statut d'indépendant) qui devrait je pense te permettre de demander les papiers necessaires(permet de la facturation mais jusqu'un montant bien défini).
Maintenant tout dépend ou vous allez vous installer... il existe aussi une autre possibilité de rentrer comme rentier, envoie un mail car comme c'est un peu jouer sur une info que n'a pas l'immigration argentine, mieux vaut ne pas la publier dès fois que cela arrive à leurs oreilles (en tous les cas cela fonctionnait encore l'année passée).
a+

je ne sais pas si l'Argentine a changé depuis 2005 mais avec 50.000 euros c'est certain que les possibilités sont réduites de monter ton affaire. Par contre tu peux t'associer dans un projet ou une entreprise existante avec cette somme mais monter un projet toursistique dans une région touristique ...
Il ta des possibilités dans les régions les plus pauvres d'argentine mais pour un projet touristique cela demande des clients et là, c'est une autre pair de manche si tu es dans une région où pratiquement personne va.cela dépendra aussi de tes prétentions en matière de revenu annuel.
Par contre ce qui a changé c'est le nombre de jours fèriés qui a sèrieusement augmenté pour justement le tourisme et ça c'est une bonne chose, crois-moi.

Bonjour Johanny,
c'est le consulat d'argentine en france qui nous a confirmé recemment (dans ces derniers jours) par mail ce chiffre.
Je peux te transmettre la copie du mail en MP si tu le souhaites.
Il y a à peine deux ans ce montant était fixé à 60000€ (300 000 pesos).
Cela paraît assez invraisemblable, mais je reste sur cette idée.
Si tu peux démentir je n'en serais qu'agréablement surpris et cela pourrait changer ma vision des choses.
Je pourrais avoir une capacité d'investissement autour de 100000€ voir un peu plus.

Je reste à ton écoute pour toutes autres infos.

Merci encore.

Bonjour johanny,
Voici les liens pour le document (2 pages).

http://cl.ly/0C2a1A1P0v0p130S2p1D

http://cl.ly/213R2U2H1C1I1n1R393B



Cordialement.

C est la loi de 2007 qui a été publiée seulement en aout 2010...
investissement c'est environ 300 000 dollars

Quien ingrese en esta subcategoría deberá realizar una inversión productiva, comercial o de servicios de interés para el país, por un mínimo de PESOS UN MILLÓN QUINIENTOS MIL ($ 1.500.000). El interesado presentará ante la DIRECCIÓN NACIONAL DE MIGRACIONES el proyecto de inversión, debiendo acreditar el origen y legalidad de los fondos, y su ingreso al país, por medio de instituciones bancarias o financieras autorizadas por el BANCO CENTRAL DE LA REPUBLICA ARGENTINA. Con la aprobación de la Autoridad referenciada en el párrafo precedente, el MINISTERIO DE INDUSTRIA Y TURISMO analizará el proyecto, plazo de ejecución y elaborará un dictamen no vinculante, teniendo en cuenta los siguientes parámetros:
1. Naturaleza de la inversión;
2. Viabilidad legal del proyecto;
3. Sustentabilidad económico-financiera del proyecto.

voir le site de migraciones: http://www.migraciones.gov.ar/accesible … temporaria

C'est une somme tout de même énorme, pourquoi une telle politique???

Bonjour à tous
Johanny le montant du visa investisseur a changé (comme le montant pour le visa rentista en juillet 2010)
8000 pesos par mois pour le rentista et 300.000 euros pour l'investisseur (1.500.000 pesos exactement)
Pour moi qui vis ici depuis 2008, investir dans un pays où les textes et leur application changent d'un jour à l'autre est de la pure folie... Actuellement on est à 25% d'inflation par an, toutes les importations sont contrôlées et quasi interdites depuis plusieurs mois, les entreprises qui ne conviennent pas sont muselées ou menacées de nationalisation..
Je ne parle pas de la justice, ni des divers "problèmes" reliés au pouvoir en place
Si je devais investir j'irais au Brésil si je choisissais l'Amérique du Sud mais sûrement pas ici.. et beaucoup sont de mon avis car les investissements au Brésil sont au top depuis au moins 2 ans alors qu'ici ils se réduisent comme peau de chagrin notamment depuis 2 ans
Bonne fin de semaine à tous

Bonjour

Je suppose qu'il s'agit de vendre un produit.. importé.. Si c'est le cas on oublie car les importations ici sont interdites.. ou au moins très strictement réglementées et limitées
Bonne journée

Bonjour,

Effectivement concernant l'importation de produits en Argentine c'est très très compliqué. Cela dit la Société est déjà installé dans le pays et il est tout à fait possible de développer son activité sur place. je pourrai si vous le désirez vous donner un complément d'information sur son statut en Argentine.
Cordialement

Bonjour

OK.. je transmettrai dans ce cas à mon fils....mais le fait que la société soit déjà ici n'aide en rien.. Je vous précise quand même qu'après bien d'autres marques étrangères frappées pas la fermeture des importations (Calvin Klein etc..)Louis Vuitton ferme ses portes ce soir, et Cartier le mois prochain.. Si des marques emblématiques n'importent pas.. on se doute ce qu'il en est des autres
Bonne fin de semaine

Bonjour

Je suis vos conversations sur l'investissement en Argentine .Je suis actuellement en France et je souhaite investir en Amerique latine .
Pouvez vous m'indiquer si il existe en Argentine des secteurs ou l'investissement peut etre rentable rapidement

Cordialement

bonjour l,agriculture mais il faut connaitre le secteur et immobilier a buenos aires les prix sont a la baisse ne manieres significatives si quelqu,un a des informations supplementaires et connais le marches sur l,immobilier a buenos aires et en argentine

Bonjour à tous,

Les prix de l'immobilier ne sont pas beaucoup à la baisse.. Ce qui baisse beaucoup est le nombre de transactions car les propriétaires ne veulent pas vendre en pesos et les acheteurs pour beaucoup n'ont pas accès au dollar pour vendre.. La baisse de prix intervenue est relativement marginale, les gens préfèrent retirer leur bien de la vente et le louer..Cela peut être une opportunité pour quelqu'un voulant acheter en devises étrangères..
Dans le domaine du tourisme il y a des hotels et des ensembles touristiques à vendre et qui fonctionnent bien.
Pour investir en Argentine il faut savoir qu'il n'y a pas de stabilité juridique et que l'avenir de l'investissement est donc incertain car les règles changent du jour au lendemain. Un autre point handicapant ici en fonction de l'investissement choisi est le problème du personnel. Si le projet est grand demandeur d'employés, commencent les problèmes. Les textes sont extrêmement favorables aux salariés et je prendrai l'exemple de Vale la grande entreprise brésilienne qui a décidé en début d'année de se retirer, le ministère du travail lui a interdit pendant un mois de licencier et elle doit continuer à payer les salaires de 6800 employés.. Le ministère a renouvelé cette disposition pour un mois de plus fin de semaine dernière. Ceci est à considérer aussi dans le cadre d'un investissement..
Comparez sur les sites divers le taux d'investissement étranger en Argentine et dans les autres pays d'Amérique Latine, l'investissement étranger ici a dramatiquement baissé ces 2 dernières années et est inférieur à ce qui se passe non seulement au Brésil, mais aussi au Chili, au Pérou etc..ce qui est dramatique pour le pays.
Bonne semaine à tous

Bonjour oui c,est vrai dans l,immobilier si le proprietaire a besoin de vendre son bien et vous avez des devises etrangeres ils y,a des affaires a faire mais buenos aires c,est pas paris l,economie ici est trop incertaine pour connaitre l,evolution des prix et concernant le tourisme vous avez 4 bon mois pendant l,annees et ensuite c,est plutot calme le restes de l,annee

Bonjour Kasmir,
J'espère que tu vas bien et que ton projet avance.. Il est clair que le tourisme est quelque chose de saisonnier.. Néanmoins un projet bien géré, même s'il ne tourne pas à fond tout le temps, tourne plus que 4 mois... Je pense que Christophe pourrait intervenir là dessus et donner des éléments. Sauf erreur de ma part ils ont été pleins à 100% depuis novembre, ce qui fait quasiment 6 mois de pleine occupation, en plus sur le reste de l'année ils font je pense quasi le plein tous les week ends et ont souvent pendant cette saison des gens qui leur prennent une cabana pendant 5 à 6 mois, ce qui rend encore la basse saison bénéficiaire.. En parlant d'hotel je pensais par exemple à Carlos Paz pas loin de Cordoba où il y a beaucoup de tourisme le week end, les vacances et qui travaille beaucoup à l'année avec des tours opérators..
Il est clair que les propriétaires vendant en monnaie étrangère peuvent être amenés à consentir des "rabais" en ce moment notamment s'ils ont besoin de vendre..
J'ai par ailleurs constaté ici que les gens réajustent à la hausse les propriétés non vendues pour tenir compte de l'inflation et même si le prix est en dollar (il faut dire aussi que la "glissade" du peso est de 7% sur les dernières années avec une inflation partie de 20% pour arriver sans doute en 2013 à 30%, et une glissade anticipée cette année de 14% du peso versus dollar). Les gens augmentent donc le prix.. Nous, en France on a plutôt tendance quand on veut vraiment vendre à baisser le prix si on n'a pas vendu, même si cela se traduit par une perte vis à vis de l'inflation..
Bonne journée à tous

Bonjour vicomte29.
L'argentine est à ce jour toujours attractive pour investir mais dans certains domaines seuleument.

Dans ma région,provincia de  Entre Rios,l'agriculture, l'élevage et le tourisme fonctionne trés bien.

Investir dans des terres est trés rentable quand tu rentres dans un pool de ganaderia(élevage) par exemple. le gain est au minimum de 35 % par an de ton investissement et cela se fait par contrat devant notaire. Je connais des personnes ici qui vivent de cela ici. Je pourrai t'en dire un peu plus dans les détails en message privé si tu es intéressé pour voir comment cela fonctione.

Pour l'agriculture, toujours en Entre Rios, il y a les coopératives, comme en France, qui t'achètent et vendent ta production. Nous avons le port de Rosario tout proche d'ailleurs, ce qui facilite le négoce et baisse les prix du transport.

Il y a aussi la location de tes terres à des gros agriculteurs qui viennent même de la Province de Buenos Aires ou de Santa Fé pour te demander de leurs louer tes terres et les exploiter avec leurs propres machines et main-d'oeuvre.
Un contrat se fait devant notaire et tu es payé à l'hectare. il n'y a donc pas de surprise pour toi car tout est dans le contrat.
On trouvent des terres à vendre ici, car quand un propriétaire décède, les héritiers préfèrent le cash et ne pas travailler en agriculture. Et cela est trés fréquent.
La ville de Concordia où je vis est trés florissante au point de vue éconimique grâce à l'aide de la province et du gouvernement, ce qui n'est pas le cas pour toutes les provinces. J'ai d'ailleurs mis des sujets dans des forums ici sur cela, tu peux les voir.
Voilà un peu ce que je peux te dire pour l'instant.
johanny

julien

excuser moi pour ma reponse tardive car votre question es de 2012.bien sur que maintenant il y a probleme pour monter son entreprise mais celui qui veut peut.( ATTENTION ) crise oblige voir a 2 fois.pour moi il n'y a pas mieux que l'ARGENTINA.bon moi j'ai une fabrique de textil prov.bs.as.depuis x temps je prefere vendre des citron que de revenir en france ( attention je parle seulement pour moi )

A+ A TOUS ET A TOUTE

franchute48

Bonjour,

Un article intéressant avant de se lancer dans la viticulture en Argentine sur la chute des exportations de vin depuis 3 ans (chute continue les parts de marché perdues par l'Argentine sont gagnées par le Chli)..
Maintenant ton projet est peut être rentable comme tu le dis.. et se concentre peut être sur le marché local
Des infos exactement comparables sont parues dans quasi tous les journaux écconomiques mais j'ai choisi ce lien car si je mets un lien Clarin ou Nacion, on va dire que ce sont des journaux d'opposition..

http://www.losandes.com.ar/notas/2013/5 … 711914.asp

A souligner également que les bénéfices doivent être utilisés ou réemployés ici mais ne peuvent être rapatriés.

Bon week end à tous

Salut Belino, je te donne les chiffres récents du président de l'institut national de la viticulture d'argentine qui est quand même la référence en viticulture en Argentine.

Ce qui vient de paraître la semaine dernière mais en espagnol :
El presidente del Instituto Nacional de Vitivinicultura (INV), Guillermo García dijo el 14 de Mayo 2013 :
" El presidente del Instituto Nacional de Vitivinicultura (INV), Guillermo García, estuvo en San Juan esta semana y dijo a Diario de Cuyo que se produjo un repunte del 11% en la comercialización al mundo de los vinos fraccionados y del 29,9% en el volumen de mosto en abril.
Para García, este crecimiento se obtuvo gracias al equilibrio de precio y calidad de los vinos argentinos.ha comenzado la recuperación felizmente de los vinos fraccionados. En el cuatrimestre hemos terminado prácticamente igual que el año pasado, pero contando abril del 2013 contra abril del 2012 estamos un 11% arriba en las exportaciones de fraccionado.En cuanto a las exportaciones de mostos, el titular del organismo anticipó que en abril se comercializaron unas 11 mil toneladas, superando en 29.9 % las 8.468 toneladas de marzo; estimando llegar a los 130-150 mil toneladas a fin de año”.

Voilà de ce qui est d'une information un peu plus certaine que celle du rapport de " Caucasia Wine Thinking" pris en référence par le lien de la personne qui en parlait.

johanny

Merci Johanny, de tes précisions, je vois que comme en France il faut ici aussi se méfier des chiffres et des personnes qui les donnent. Je me prendrai le temps de répondre plus longuement à Domdom plus tard, mais juste sur le points des rapatriements de fonds, j'aimerai lui préciser que si lui ne connait les moyens légaux de rapatrier les fonds, on pourrra lui expliquer de vive voix lors d'une rencontre, personnellemnet j'en vois pas l'intéret(de la rencontre). Merci des renseignements sur la dni pour les investisseurs, et surement à bientot pour déguster un bon pastis(j'apporterai la bouteille). En attendant profitez bien de votre qualité de vie, ici on se demende tous les jours quelle conneries ils vont nous pondrent pour cacher la misère!!!
Belino

julien

tu veut monter une entreprise en Argentine mais quoi.
il faut bien calculer sont cout maintenant qu'il y a crise
en Argentine il y a tout a re-faire et plein de possibilité
mais il faut savoir d'en quoi tu te lance.
les capitaux etranger sont les bien venue mais si 1 jour du decide de revendre ou de partir cela va faire presque impossible car se sera pesos.
mais qui veut peut
dit moi dans quoi tu veut te lancer


   A+ chance

Bonjour Franchute,
Julien est le webmaster.. Il crée des sujets pour que les gens s'expriment et ne veut pas fonder d'entreprise en Argentine
Pour Johanny quand on veut citer des chiffres on n'extrait pas une phrase mais on donne les chiffres..
Même source que toi
Exportations vin 1er timestre 2013 versus 2012 - 5,08%
Voici le lien et les chiffres

http://www.inv.gov.ar/PDF/Estadisticas/ … 122013.pdf

Tous les chiffres sont disponibles sur le site.. On constate ainsi une faible augmentation des exportations en chiffre sur les dernières années mais l'inflation mange cette augmentation et on peut constater également que la proportion de moût exporté est en forte augmentation ce qui veut dire que ce qui s'exporte bien n'est plus un produit fini mais un produit à faible valeur ajoutée.. outre le fait que pour les vins il y a un creusement entre les ventes "granel" (cubitainer) par rapport aux vins embouteillés.. Là encore ce qui s'exporte sont les biens à faible valeur ajoutée..
Bonne journée à tous

Investissements en Argentine : Informations pratiques à savoir sur le Taux de change officiel de l'Euro et cours devises étrangères en pesos argentins actualisé pour jour par jour si vous voulez investir ou venir en Argentine pour créer votre entreprise.
Voici le lien officiel de la banque de la nacion Argentine :

http://www.bna.com.ar/bp/bp_cotizaciones.asp?op=m

Pour comprendre le tableau.
Si vous voulez changer vos euros ou autres monnaies en pesos argentins il vous faut regarder la colonne intitulée " COMPRA ".

Cordialement.

Johanny

C'est avec intérêt que j'ai lu la présente file et les contributions respectives, dont celles de Johanny dont voici un extrait :
"Investir dans des terres est trés rentable quand tu rentres dans un pool de ganaderia(élevage) par exemple. le gain est au minimum de 35 % par an de ton investissement et cela se fait par contrat devant notaire. Je connais des personnes ici qui vivent de cela ici. Je pourrai t'en dire un peu plus dans les détails en message privé si tu es intéressé pour voir comment cela fonctione."
Johanny un "gain"(définition d'un gain ?) de 35% au minimum existe peut-être au casino, à la loterie, dans les sociétés pyramidales type Madoff, mais pas dans le monde réel de manière durable.
J'inviterai tout lecteur qui veut profiter des conseils parfois intéressants et utiles de Johanny à une certaine prudence.
Pour ma part je tente d'acheter un "campo" au modeste prix de 60 euros par hectare, il est vrai qu'il se trouve dans une zone de steppe (en Patagonie) ce qui explique le prix peu élevé. On peut trouver encore moins cher en Patagonie mais le problème est toujours celui de l'absence d'eau.
Enfin si cela peut aider au débat, je connais au moins un cas dans lequel la sortie du capital investi en Argentine est possible : un peu comme pour les Argentins qui veulent voyager à l'étranger, il faut obtenir l'accord de l'AFIP (le fisc argentin) et le produire auprès de sa banque en Argentine qui autorise alors le transfert des fonds. Cet accord est donné si le Français (par exemple) résident en Argentine peut faire la preuve qu'il quitte ce pays définitivement, grâce à un certificat établi par le consulat de France.

Cher Minimus,

   Je partage votre opinion mais permettez moi d'ajouter un petit commentaire. A la loterie et au casino, c'est toujours la banque qui gagne et dans le système type Madoff c'est toujours lui qui perd à un moment donné..... enfin surtout ceux qui ont eu la mauvaise idée de croire en une mariée bien trop belle pour être vraie !!!!!

Bonsoir,

Merci pour cette information intéressante sur la possibilité de rapatriement de fonds que j'ignorais.. Une question cependant, tous les achats étant "minimisés" dans les actes de vente et l'Argentine imposant la plus value... est ce que le fait de solliciter ce rapatriement n'oblige pas à acquitter la plus value ???? (je rappelle que la plus value ici est dûe sauf si tu réinvestis dans le délai d'un an..  ce qui fait que beaucoup de gens ne paient pas car leur 1ère opération est tombée dans l'oubli..)
Autre chose pour les campos, cela va tellement bien que le campo vient de se mettre en grève pour une semaine..
Je rappelle par ailleurs que depuis 2 ans les prix de location de campos sont en forte chute.. Il y a eu de nombreux articles sur ce sujet.. J'en mets un au hasard. Il vient d'un journal espagnol et ne sera donc pas soupçonné d'être influencé par l'opposition (j'espère)

http://noticias.terra.es/mundo/latinoam … aRCRD.html

Bonne fin de semaine à tous

Bonjour Minimus je te remercie de tes commentaires sur un pool de ganaderia.
J'ai investi dans un pool de ganaderia sur Entre Rios. Et mes gains sont conséquents comme je le dis.
Ceci dit, il serait intéressant en effet que nous nous mettions en contact privé pour partager sur ce sujet que je connais bien comme toi certainement.

J'en parle dans le sujet qui s'appelle : Investir en agriculture en Argentine. On pourrait partager notre connaissance sur le sujet du forumindiqué ci-dessus. Cela serait intéressant pour les visiteurs, je pense.

Bien cordialement et au plaisir de te connaître.

Johanny

Tout à fait d'accord escondido.
D'une manière générale j'inviterai tous les investisseurs en mal de placer leur argent à une prudence encore plus grande lorsqu'ils le font dans un pays étranger. J'ai remarqué combien les nouveaux arrivants étaient souvent convaincus qu'ils sauraient mieux que tout le monde, nationaux et étrangers résidents, faire des profits. Dans la grande majorité des cas ils se trompent, c'est encore plus difficile à l'étranger.
Pour ce qui concerne plus particulièrement l'Argentine, l'incertitude actuelle (prix, lois, règlements, régime des importations-exportations de biens et services, contrôle des changes etc.) rend les investissements délicats. Dans le domaine des énergies renouvelables qui m'intéresse, des sociétés étrangères sont implantées depuis des années à fonds perdus car elles n'ont pu développer aucun projet à ce jour.
Pour ma part, je considère que l'achat d'un terrain en Argentine ne peut se faire qu'en acceptant l'idée de perdre tout son investissement. En d'autres termes il ne faut pas espérer un profit immobilier, il peut exister mais il est aléatoire et surtout les Argentins et les résidents de longue date sont en bien meilleure position pour réaliser des plus-values immobilières ici.
Sur la question de domdom, il est vrai qu'il y a une différence quasi systématique entre la valeur fiscale, base d'établissement de l'impôt foncier, et la valeur de marché à laquelle se fait la transaction. Il me parait probable que l'AFIP voudra taxer les plus-values, mais je n'ai pas de lumières là dessus (je crois cependant qu'on peut distinguer le régime douanier - entrée et sortie de devises - du régime fiscal de taxation, il n'est pas certain que ce soient les mêmes services de l'AFIP qui traitent de ces questions).
Pour ma part et pour éviter ce genre de complication future, le terrain que je tente d'acheter est au prix réel et non à sa valeur fiscale actuelle. Outre le problème signalé par domdom, et du fait du contrôle des changes, il peut-être compliqué de payer un terrain 500 alors qu'on déclare qu'il vaut 100. En effet selon mon expérience les banques n'acceptent de virement depuis l'extérieur qu'au vu du contrat de vente. Si ce contrat de vente indique une somme de 100 le virement sera limité à ce montant, il faudra trouver d'autres moyens de payer les 400 restants. Donc compliqué à l'achat et compliqué à la vente.
Enfin pour revenir au thème initial de la création d'entreprise, je recommande ce site très instructif, peut-être a-t-il déjà été signalé ici :
http://www.vivre-a-buenos-aires.net/ent … ntine.html

Bonjour Minimus,
Tout à fait OK avec toi sur l'ensemble des commentaires.. Pour faire entrer les fonds ici, ceci étant aucun problème. On peut passer "hors" le secteur bancaire et cela se fait couramment (c'est pas pour autant légal.. mais qu'est ce qui l'est ici quand on voit la nouvelle loi sur le blanchiment et le scandale Baez avec les millions d'euros sortis par sacs du pays en espèces..)
Bref, restons en à notre discussion
Bien amicalement à tous

Bonjour,

Minimus indique fort justement : (je le cite)" J'ai remarqué combien les nouveaux arrivants étaient souvent convaincus qu'ils sauraient mieux que tout le monde, nationaux et étrangers résidents, faire des profits. Dans la grande majorité des cas ils se trompent, c'est encore plus difficile à l'étranger."

Ceci est tout à fait vrai et me rappelle l'observation d'un expatrié en Thaïlande, Raymond Vergé dit "Manao" témoin des nombreuses tentatives de pousser les nouveaux arrivants éblouis par le pays et ses "charmantes hôtesse" à acheter des bars soit disant hyper rentables, ce qui l'a amené à écrire la maintenant fameuse recette du "pigeon à la pattayaise" que souhaite partager avec vous car c'est bien tourné, amusant, tellement vrai et sous certaines variantes, adaptable à tous les pays. Bonne lecture

               RECETTE DU PIGEON A LA PATTAYAISE

Voici une recette [pourtant] éculée mais qui marche encore de temps en temps comme une vieille paire de godasses que l’on ressort du placard pour partir en chasse guetter le bon coup de fusil.
Condition sine qua non: il est absolument indispensable de posséder, comme miroir aux alouettes, un acte notarié (authentique si possible) qui vous permet d’exploiter un établissement de la catégorie la plus commune et d’avoir effectivement l’usufruit, pour ne pas dire la jouissance, des lieux. Cela ne s’adresse qu’aux fonds de commerce plutôt déficitaires et dont il faut relever la sauce avec un peu de poudre de perlinpin. Pour ce faire, prenez un bleu bite de volontaire à l’expatriation n’ayant pas été nourri au grain d’ellébore et qui débarque la gueule enfarinée, pas encore dessalé malgré son âge mûr et déjà farci de belles liasses de biftons qui vous le rendent fort appétissant, surtout lorsqu’il annonce qu’il est prêt à mettre toutes ses éconocroques dans une affaire saine, car il est bien décidé à casser la baraque dans le but déclaré de se payer une retraite dorée au milieu d’un cheptel sans cesse renouvelé. Et une affaire saine, justement vous en connaissez une, la vôtre, que vous avez mis tant d’années à faire prospérer mais qu’il vous faut revendre maintenant pour acheter plus grand afin de mieux pouvoir assurer le train de vie auquel vous vous êtes gentiment habitué grâce aux bénéfices plus que confortables que vous accumulez quotidiennement derrière votre comptoir, livre de comptes à l’appui, tout en surveillant les « bons employés » d’un œil paternaliste, car en plus c’est devenu une affaire de famille et vous ne la céderiez certainement pas à un malotru qui ne prendrait pas bien soin du personnel. Oui, vous l’avouez, vous avez du mal à choisir parmi tous ces prétendants au trône [de votre petit royaume] et vous recherchez celui qui aura en plus cette généreuse touche d’humanité, ce petit supplément d’âme comme on dit à quelqu’un pour être sûr qu’il se reconnaisse.
C’est ce qu’on appelle passer la viande à l’attendrisseur. Ensuite, vous n'avez plus qu’à la faire mariner dans les aromates les plus subtils, et de la fumer au parfum du profit immédiat, savoureusement rehaussé par les douces fragrances d’un beau bouquet garni d’oseille et d’épinards au beurre frais. Pour que la sauce prenne, il vous suffit d’inviter une belle brochette de “barons” assoiffés que vous régalerez gratis pendant quelques soirées en présence de l’heureux élu. A l'occasion du verre de fermeture, vous lui accorderez l’honneur de faire la caisse lui-même, puisque il est “virtuellement” le nouveau patron, et avant la fin de la semaine, il viendra de bon matin avec une mallette de billets vous supplier de le suivre chez le notaire avec qui il a déjà pris rendez-vous pour conclure l’affaire du siècle, ou du moins de sa petite vie de labeur. Et vous avez eu juste le temps de récupérer deux ou trois objets personnels que déjà il se la joue big boss. Puis, les semaines, les mois passent, et les clients fidèles, ces ingrats, ne sont jamais revenus. Pas encore inquiet, notre nouveau caïd change toute la décoration et se ruine en publicité afin d’attirer le chaland, mais rien n’y fait, plus le temps passe, plus les comptes sont désastreux.
Un beau jour, il est “al dente”, et comme par hasard, vous lui rendez visite pour prendre de ses nouvelles; au moment où il commence à pleurer sur votre épaule, vous lui “sauvez la mise” en proposant de racheter ses parts. Devant ce geste magnanime, il est absolument confondu et n’aura aucune peine à comprendre qu’au taux de l’inflation locale et compte tenu de la baisse de l’euro, vous ne pouvez lui offrir que le tiers de ce qu’il vous a versé. Un peu de braise suffit pour rôtir les étourneaux… Lorsque vous avez réintégré votre palombière, il ne vous reste plus qu’à attendre le prochain passage, et d’ailleurs en cette saison les vols sont complets…

Johanny relis mon message, tu verras que c'est toi qui disais cela, tu cites ton texte que j'ai mis entre guillemets.

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Argentine

Conseils pour bien choisir votre assurance santé en Argentine.

Déménagement en Argentine

Conseils pour préparer votre déménagement en Argentine

Assurance voyage Argentine

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage en Argentine