Close

Elever des enfants a Montreal; quelques inquietudes

Bonjour,
Je suis arrivee a Montreal il y a 9 mois, mari et enfants ont suivi 4 mois apres. On a chacun un boulot, qui nous plait pas forcement, mais chaque chose en son temps.
Les enfants ont enfin chacun leur chambre, et quelle joie pour eux!
Tres vite, des moments de doute et de rage aussi: l ecole commence a 6 ans au 30 sept, mes enfants (jumeaux de 5 ans) sont nes en novembre, dommage...donc apres 2 ans de maternelle en France, de jolis poemes, chansons et alphabet, ils doivent retourner en garderie sans aucun encadrement pour leur faire apprendre quoi que ce soit. Un parent a pose la question: Ah non, madame, on est pas la pour ca!
Inscription en maternelle 4 ans (mais toutes les maternelles ne le proposent pas), inscription en gardeie a 50 CAD par jour, RDV chez la psy a 200$ la seance pour avoir une derogation et les envoyer a l ecole. finalemene, la chance m a souri, j ai eu 2 places en CPE 4 ans, c est l age ideal, les enfants s en vont a l ecole. Je reconnais que j ai eu une chance hallucinante!

Les discussions que j ai avec des quebecois et des expat me donnent un sentiment bizrre sur le systeme scolaire. Si tu habites la mauvaise rue, tu depends de la mauvaise ecole, et pan, tes enfants vont dans l ecole dont le niveau est bas, avec des enfants qui ne parlent pas francais et passent la moitie de l annee a l etranger. Fabuleux...
Alors on cherche un autre logement, mais attention au quartier et a la rue!! La solution; l ecole privee ou semi privee, qui coute un peu moins cher, mais les frais d inscriptions sont de 3000 dollars par an + les frais de cantine + frais de garde + uniforme + ++++... on en arrive a 6000 ou 7000 dollars par enfants, x2, et tout ca pour de la maternelle, je trouve ca un peu fort...
Donc il faudra habiter un quartier bien aise, pour les envoyer a l ecole publique, une bonne prise de tete

Autre sujet, la sante. Ces petits bambins tombent malade, des nuit et de sjours de fievre, et mon RDV chez la pediatre ? une semiane apres, j etais deja simplement heureuse d avoir un RDV! mais le jour du RDV, a 14h, 15 personnes dans cette salle d attente. Pas le courage d attendre, d autant plus que bambino se porte mieux.
Mais que se serait il passe si on n avait pas pu attendre? Que se passerait il si on se fait une fracture, on entend des histoires assez folles de personnes qui se sont fait soigner des jours et des jours apres la fracture ou a l inverse, qui ont reussi a se faire soigner grace a des connaissances, et heureusement, car a 2 mois pres, le cancer etait installe et le chirurgien lui a promis que c etait le cercueil assure!

Nous avons quitte la France et plus les jours passent, et on se dit qu on a bien fait de partir. C es clair qu un niveau securite, greve, metro, mauvaise humeur, on est loin de la France!
Mais ces 2 preoccupations sont aussi presentes. Et bien d autres encore...
On s est aussi bcp questionne pour savoir ou habiter l an prochain, Montreal ou rive sud, finalement on va tester la vie sur la rive sud en location, et apres, on verra!
Je vois bcp de temoignages de celibataires mais peu de famille, j aurai voulu avoir le temoignage de personnes qui ont des enfants, et qui vivent un peu la meme experience.


Merci

Le problème des garderies n'est pas nouveau au Québec.
Mais vaut mieux le savoir avant de partir.
Pour ne pas ensuite, tomber de haut.

coucou tous,

comment ça se passe pour les + grands ? Mes enfants ont 8 ans et 11 ans à ce jour ?
Comment connaître les quartiers ou il vaut mieux aller par rapport aux écoles ?
merci :)

Dans toutes les villes il y a des quartiers UP et des quartiers DOWN. Le prix des loyers vous donnera déjà une bonne indication.

Bonjour Prunette94,

Nous partons dans 6mois pour Montréal et la question des enfants pour nous est importante.

Effectivement en ayant visité des garderies, (environs 5, je ne me souvient plus exactement) je suis tombée un peu de haut. La petite aura presque 3ans... c'est donc garderie pour elle... et là... même en garderie privé pourtant avec projet éducatif d'état... je n'ai pas eu de bonnes impressions, les éducatrices sont souvent étrangères et parle parfois difficilement le français. (pour l'apprentissage de la langue pour les petits, c'est un gros frein) Et sortant d'une école Montessori en France, la différence éducative est vraiment grande. Nous l'avons inscrite sur liste d'attente d'une garderie Montessori, mais il n'est pas sur qu'elle est de la place. ainsi que dans une petite garderie correct dans laquelle elle pourrai être à mis temps. Sinon, pour l'instant, nous n'avons pas d'autre solution.
Pour la plus grande, elle aura 5 ans et rentrera en pré scolaire. Nous n'avons pas été pris au tirage au sort (oui, oui tirage au sort:)...) dans une école ou nous avions pu l'inscrire, mais avons repéré une école qui nous plait bien... nous chercherons un logement près de celle ci, on verra bien.

Tes Jumeaux peuvent être pris à 5 ans dans une école... dans la section préscolaire justement... Elle ont quasiment toute cette classe là, non? Et certaine école mais très peu... accueil à 4 ans en préscolaire.

Question santé, nous ne nous y sommes pas encore plongé mais à chaque pays son fonctionnement... C'est là qu'on se dit que le système Français est vraiment bien... Mais c'est pas non plus les Etats Unis... On est plutôt médecine douce et nous allons voir le médecin juste pour les certificats médicaux une fois par an, donc, c'est vrai que je ne suis pas trop stressé pour ce point là... pour les urgences, je ne sais pas encore comment ça se passe.

C'est une expérience familiale à distance pour le moment, mais c'est notre vu d'ensemble à nous. Après, on change de pays alors, on sait qu'on ne va pas retrouver la même chose que chez nous... c'est un peu le chalenge aussi, il faut en être conscient. C'est un choix que nous faisons et dans tout choix, on essai d'accueillir les conséquences, bonnes ou mauvaise avec sérénité. Ca restera une belle aventure dans tous les cas pour nous.

J'espère que tu auras d'autres réponses qui te permettrons d'y voir plus clair et de trouver un endroit ou tu te sentes bien.

A bientôt!
Déborah

ginielu&lo :

coucou tous,

comment ça se passe pour les + grands ? Mes enfants ont 8 ans et 11 ans à ce jour ?
Comment connaître les quartiers ou il vaut mieux aller par rapport aux écoles ?
merci :)

Il y a les site des commissions scolaires (équivalent des académies en France). Lancer la recherche "commission scolaire" + le nom de la ville où vous pensez vous installer.
Ceci dit, ça ne garantit rien. Selon l'achaladange des écoles, vos enfant peuvent être transférés dans une autre école...
Concernant vos grands, c'est comme n'importe quel changement d'école, incluant la curiosité et la tolérance plus ou moins grande des "nouveaux"...

L ecole du quartier doit de toute facon prendre tes enfants.
Toutes les ecoles n ont pas de classe prescolaire, c est en general dans les quartiers pauvres qu on en trouve le plus.

Par contre, je suis tout de meme etonnee et effrayee qu une grande partie des gens que je croise envoie ses enfants a l ecole privee  a 5 ans. Et pas seulement des francais; des quebecois aussi.

Bonjour Prunette,

Je comprends vos interrogations et vos angoisses. Je suis québécoise et ma meilleure amie, québécoise aussi, vit depuis 30 ans sur le Plateau. Pour le primaire, pas de problème pour sa fille. C'est le secondaire qui est devenu un véritable casse-tête, car, aussi bizarre que cela puisse paraître, malgré la qualité des gens qui habitent le Plateau, l'école secondaire de son quartier a une des pires réputations à Montréal.

Donc, il n'y avait pas beaucoup de choix. Les autres écoles publiques un peu plus loin ne valaient pas tellement mieux. C'est ainsi que ma copine a mis sa fille au privé, assez loin de chez elle d'ailleurs. Et la plupart des amies de sa fille sont toutes aussi allées au privé.

Je vis justement sur la rive-sud et n'eut été une petite école secondaire de quartier accueillant environ 600 élèves maximum (et non 2000 comme dans les polyvalentes autour), nous n'aurions eu d'autre choix que d'envoyer notre fille au privé. Je vous avoue que c'est même au privé que nous voulions l'envoyer. Elle a passé les tests et a été acceptée d'emblée, mais elle angoissait terriblement à l'idée de perdre ses amies.

Aussi avons-nous respecté son choix. Son école est ... correcte. Il y a quelques moins, mais quelques plus aussi pour contrebalancer. Et en 3e secondaire, elle a plus de travail qu'en 1re et 2e, où elle a réussi ces deux années sans pratiquement faire de devoirs, les « deux doigts dans le nez » et avec des notes au-dessus de 90%.

Cette année, il y a plus de travail, plus de recherche à faire et j'aime mieux ça. Au premier trimestre, ses notes on légèrement baissé car elle a dû s'adapter au fait qu'elle devait désormais travailler (:)), mais maintenant, ça va.

Je sais que quand vient le temps de trouver une école secondaire, c'est une période de « magasinage » intense et fastidieuse pour bien des parents.

Pour ce qui est de la santé, je ne sais trop quoi vous dire. J'ai un médecin qui fait 2 jours de cabinet par mois et mon mari et ma fille n'ont pas de médecin de famille. Ils sont sur une liste... et on attend, on attend ... Un petit conseil : si un de vos enfants est malade, demandez un avis à votre pharmacien. Ils sont très précieux et leurs conseils peut vous éviter une visite à l'urgence et 5-6 heures d'attente sur une chaise dure... et collée à celle de votre voisin qui éternue et crache ses poumons *LOL*. Personne ne va à l'urgence pour se payer une petite sortie du dimanche. On n'y va vraiment quand on n'a plus le choix... et on attend. Cependant, si vos enfants sont jeunes, selon les symptômes qu'ils présentent, ils peuvent être pris en charge plus rapidement.

Merci Ensemaida pour ton message, cela me 'rassure' de voir qu on est pas les seuls a galérer. Ce probleme scolaire n est pas souvent evoque et si certains me disaient que c est surtout en secondaire que la question se pose, j ai l'impression que le problème a empire et se pose des le primaire! Partout des affiches contre le décrochage scolaire, c est tres ancre ici et symptomatique d'un grave sysfonctionnement! Et pas encourageant du tout...
Nous hesitions a nous installer sur le Plateau en se disant que la au moins, on serait assure d avoir de bonnes ecoles et merci, ton information est tres utile, c'est pas la peine de payer 2500$ pour devoir en plus les envoyer dans le privé!
Ce n est même pas seulement un problème de niveau, c'est aussi un problème de sécurité physique des enfants. Déjà en France, mes enfants étaient parmi les plus petits et se faisaient parfois 'agresses' par des plus grands, je n'ose pas imaginer ici, en plus, des petits français qui débarquent!
Certes nous sommes heureux d'avoir quitte ce fichu RER A et la racaille qui traine partout en France, mais que de soucis pour nos petits.

Nous pensons a present a nous installer du cote de Brossard. Nous visitions des maisons hier, et en demandant a l'un des vendeurs, il nous a dit qu'il envoyait ses enfants de l'autre cote de la ville parce que son école de secteur n'est pas 'bonne'. Donc meme a Brossard, il faudra se méfier!

Sais tu comment faire pour savoir quelle école est correcte ou non? Il y a t il un classement ou des évaluations faites par la commission scolaire?
A part jouer a la roulette l'avenir de nos enfants, j'ai du mal a voir comment déterminer notre futur point de chute.
Et s'il faut acheter ou non...

Merci pour ta précieuse aide.

Ensemaida, est ce que la situation scolaire est aussi defaillante dans d'autres provinces?
Merci mille fois!

Bonjour,

Pour les autres provinces, j'avoue que je n'ai aucune idée.

Un classement des écoles est fait chaque année (mais fait beaucoup jaser). Le voici :

http://kiosquemedias.wordpress.com/2010 … au-quebec/

J'habite Greenfield-Park, tu dois connaître. Et c'est vrai qu'à Brossard aussi, les écoles polyvalentes ne sont pas extras. Il faut bien le dire : la rive-sud (dont Brossard) est devenue très multiculturelle. Même si l'école de ma fille nous convient, la 2e langue parlée dans sa classe est l'arabe, suivi de l'espagnol... Cela donne des enfants qui ont des difficultés en français et qui (ce n'est pas vraiment leur faute), font en sorte que le programme est de plus en plus fait en fonction de ceux qui ont des difficultés. Il y a donc nivellement par le bas pour les autres.

Un prof nous avait d'ailleurs confié, au primaire, qu'en voyant les différentes nationalités dans sa classe, il a été obligé de revoir complètement son programme à la baisse, sinon une grande partie de la classe aurait échoué.

Quant au décrochage scolaire, vous êtes ici et vous le voyez, vous en avez conscience et c'est une réalité. Le décrochage scolaire est trés élevé, surtout chez les garçons.

Bonjour,
Nous sommes installés au Québec depuis un peu plus d'un an.Nous avons habité Valleyfield,nous avons détesté cet endroit,notre fils en école publique, a été agressé verbalement et physiquement.Le niveau scolaire était à pleurer....Désolée..Je suis encore un peu en colère..Nous avons déménagé à Saint Lazare près de Vaudreuil Dorion.En ce qui concerne les familles,c'est un endroit charmant.Notre fils est inscrit dans le privé et y est parfaitement heureux.Le seul hic,c'est qu'il faut payer....  Nous étions partis au Québec plein de rêves,pensant que l'éducation et la santé étaient les points forts de ce pays....Le système de santé du Québec est plus que vacillant.Il existe un réel manque de médecins et beaucoup de québecois de ce fait,n'ont pas de médecins traitants.Rien n'est totalement blanc!!sauf la neige!!Cependant,nous aimons ce pays et cela même avec ses insuffisances.Le pays idéal n'existe pas ,enfin c'est ce que je crois.

sylvieco :

Bonjour,
Nous sommes installés au Québec depuis un peu plus d'un an.Nous avons habité Valleyfield,nous avons détesté cet endroit,notre fils en école publique, a été agressé verbalement et physiquement.Le niveau scolaire était à pleurer....Désolée..Je suis encore un peu en colère..Nous avons déménagé à Saint Lazare près de Vaudreuil Dorion.En ce qui concerne les familles,c'est un endroit charmant.Notre fils est inscrit dans le privé et y est parfaitement heureux.Le seul hic,c'est qu'il faut payer....  Nous étions partis au Québec plein de rêves,pensant que l'éducation et la santé étaient les points forts de ce pays....Le système de santé du Québec est plus que vacillant.Il existe un réel manque de médecins et beaucoup de québecois de ce fait,n'ont pas de médecins traitants.Rien n'est totalement blanc!!sauf la neige!!Cependant,nous aimons ce pays et cela même avec ses insuffisances.Le pays idéal n'existe pas ,enfin c'est ce que je crois.

Non, disons que la santé est sans doute le point le plus noir au Québec. Trouver un médecin de famille est un parcours du combattant. Pour voir un spécialiste, il faut un médecin de famille, alors c'est un cercle vicieux.

Lorsqu'on accède finalement aux soins, ils sont bons, mais encore faut-il y accéder, et ce, dans un délai raisonnable.

Deux millions de Québécois n'ont pas de médecin de famille; c'est à pleurer pour un endroit comme le Québec où nous payons énormément d'impôts.

Je suis contente que vous soyez au moins plus heureuse là où vous vivez présentement... et pour votre enfant aussi. Il faut dire que dans les écoles privées, c'est tolérance zéro en ce qui a trait à l'intimidation. Généralement aussi, le cas échéant, ces écoles ont davantage de ressources qu'au public pour faire face à ces problèmes.

Et en passant, vous n'avez pas à être désolée d'être en colère. Un immigrant qui vit, travaille et paie des impôts ici à son mot à dire. Il a le droit de critiquer ;)

On quitte tout en bercant l espoir d offrir a nos petits un bel avenir. La sante, je m y attendais mais pas l education. Je suis heureuse de voir que vous aimez ce pays malgre ses travers.
En effet,le pays parfait n existe pas et il nous faut apprendre a composer avec ce qu on a.

prunette94 :

On quitte tout en bercant l espoir d offrir a nos petits un bel avenir. La sante, je m y attendais mais pas l education. Je suis heureuse de voir que vous aimez ce pays malgre ses travers.
En effet,le pays parfait n existe pas et il nous faut apprendre a composer avec ce qu on a.

Je suis québécoise, vous savez. Mes racines sont ici, mais cela ne m'empêche pas de voir tout ce qui va mal ;)

Gloups, 1 ecole a Brossard dnas le classement...et j adore, derniere des dernieres, l ecole Perspectives 2, qui porte incroyablement bien son nom :D

Il y a des écoles qui ont en effet mauvaises réputation, mais ces classements sont à prendre avec des pincettes. Rien ne vaut une discussion avec les parents du quartier où vous vous éablirez

sylvieco :

Je suis encore un peu en colère..Nous avons déménagé à Saint Lazare près de Vaudreuil Dorion.En ce qui concerne les familles,c'est un endroit charmant.Notre fils est inscrit dans le privé et y est parfaitement heureux.Le seul hic,c'est qu'il faut payer....

On envisage d'aller vivre dans ce coin. J'ai justement repéré l'école Montessori de Saint Lazare. Ton fils est là bas ?
Ma fille est déjà en Montessori en France.

Bonjour à tous, je viens de m'nscrire sur le site. je suis en cours de procédure, j'ai déjà déposé ma demande de certificat de sélection québec et j'attends. Ben 4 mois après le dépôt de la demande je suis enceinte. Comment faire pour une maman célibataire avec un bébé. structure d'accueil. Je pense partir d'abord sans lui et le laisser avec ma famille le temps de prendre des repères, et puis après des mois je le ferai venir, est-ce une bonne idée? est-ce faisable? A noter que le papa de mon enfant m'encourage dans mes démarches d'immigration. Lui est marié et bien installé ici donc n'envisage pas d'immigrer. j'attends vos conseils.

Bonjours à tous,

Je suis en train de faire mon dossier de demande de visa en tant que travailleur permanent.
Ce sont des sujets importants (santé et éducation).

Juste merci pour vos retours, je tache de me renseigner sur les quartiers en question pour les écoles.

La france souffre du meme problème entre les écoles privés et publique. De plus en plus d'enfant vont dans le privé.
Donc pour avoir une éducation correct, soit on va dans un bon quartier assez aisé soit on va dans le privé. Dans les 2 cas, ca se paie.
Je pensais éviter cela en immigrant au Quebec... moi qui vient de la bonne banlieue du 93, ca va mais je veux pas que mes enfants vivent ce que j'ai pu vivre.

québecoisedechoix :

Bonjour à tous, je viens de m'nscrire sur le site. je suis en cours de procédure, j'ai déjà déposé ma demande de certificat de sélection québec et j'attends. Ben 4 mois après le dépôt de la demande je suis enceinte. Comment faire pour une maman célibataire avec un bébé. structure d'accueil. Je pense partir d'abord sans lui et le laisser avec ma famille le temps de prendre des repères, et puis après des mois je le ferai venir, est-ce une bonne idée? est-ce faisable? A noter que le papa de mon enfant m'encourage dans mes démarches d'immigration. Lui est marié et bien installé ici donc n'envisage pas d'immigrer. j'attends vos conseils.

Bonjour et bienvenue,

Tout d'abord, il faut que tu saches que si tu as un projet d'immigration en solo, il faudra que tu déclares ton bébé dans ta demande de CSQ, même s'il ne vient pas immédiatement. Dans le cas contraire, il risquerait de ne jamais pouvoir te rejoindre. Ensuite, il faudra que tu aies dans ton dossier une autorisation pour laisser l'enfant émigrer, signée du papa biologique devant un notaire.
Enfin, oui, tu peux faire cela. Si c'est une bonne idée? Je ne sais pas. Disons que cela n'est pas dans notre culture et que c'est assez choquant pour nous de voir qu'une maman accepte aussi facilement de se séparer de son enfant pendant de nombreux mois, quelle que soit la raison. (attention, ce n'est absolument pas un jugement, juste ce qui est perçu ici).
Ici, un enfant n'est pas scolarisé avant l'âge de 6 ans. Avant, il va en garderie publique (CPE) ou en garderie privée.
On a quand même de bonnes structures prévues pour cela.
Bonne réflexion  :)

Raldo :

Bonjours à tous,

Je suis en train de faire mon dossier de demande de visa en tant que travailleur permanent.
Ce sont des sujets importants (santé et éducation).

Juste merci pour vos retours, je tache de me renseigner sur les quartiers en question pour les écoles.

La france souffre du meme problème entre les écoles privés et publique. De plus en plus d'enfant vont dans le privé.
Donc pour avoir une éducation correct, soit on va dans un bon quartier assez aisé soit on va dans le privé. Dans les 2 cas, ca se paie.
Je pensais éviter cela en immigrant au Quebec... moi qui vient de la bonne banlieue du 93, ca va mais je veux pas que mes enfants vivent ce que j'ai pu vivre.

Eh oui, c'est partout pareil. Pareil ?  Non, quand même. Vous ne vivrez jamais les conditions que vous connaissez dans le 93, je te rassure. Nous sommes encore assez tranquilles au Québec :).
Mais pourquoi dis-tu "dans les 2 cas ça se paie", si tu penses choisir un quartier avec de bonnes écoles publiques?

Cherrybee :

Mais pourquoi dis-tu "dans les 2 cas ça se paie", si tu penses choisir un quartier avec de bonnes écoles publiques?

Je m'explique. Je vis dans la banlieue parisienne en Seine saint denis (93). Par expérience je sais que le niveau est très bas et que certains élèves entraînent leurs camarades vers le bas et je ne parle même pas de violence.

Si je souhaite que mes enfants aient une scolarisation correct, soit je scolarise mes enfants dans le privé soit 2000€/enfant/an soit je déménage pour pouvoir les scolarisé dans une école avec un niveau correct.
Mais le déménagement, ca veut dire logement plus cher et tout ce qui s'en suit, alimentation, frais de santé et loisir.

La, je ne parle que de scolarité privé/publique et le cout de la vie dans les différentes situations

Raldo :
Cherrybee :

Mais pourquoi dis-tu "dans les 2 cas ça se paie", si tu penses choisir un quartier avec de bonnes écoles publiques?

Je m'explique. Je vis dans la banlieue parisienne en Seine saint denis (93). Par expérience je sais que le niveau est très bas et que certains élèves entraînent leurs camarades vers le bas et je ne parle même pas de violence.

Si je souhaite que mes enfants aient une scolarisation correct, soit je scolarise mes enfants dans le privé soit 2000€/enfant/an soit je déménage pour pouvoir les scolarisé dans une école avec un niveau correct.
Mais le déménagement, ca veut dire logement plus cher et tout ce qui s'en suit, alimentation, frais de santé et loisir.

La, je ne parle que de scolarité privé/publique et le cout de la vie dans les différentes situations

Ben oui, mais si tu ne t'installes pas dans des quartiers décents, même ici,  tu rencontreras le même problème. Je pense néanmoins que l'on peut trouver de bonnes petites structures dans des quartiers tout à fait modestes.

merci Cherrybee pour ta réponse. Mais seulement si mon CSQ est délivré avant la naissance de mon bébé, devrais-je attendre sa naissance avant d'envoyer la demande de visa? Et qu'en est il pour une femme qui enfante après avoir achevé les étapes. Doit elle reprendre la demande depuis le début? je ne souhaite pas me séparer de mon enfant pendant longtemps. je veux juste m'avancer et me trouver logement et boulot avant de le faire venir.

Il existe 2 cas de figures:
1) Tu obtiens ton CSQ mais pas encore ton visa et ton enfant nait. Il faut absolument déclarer la naissance pour l'inclure dans la demande d'immigration. Il recevra alors son CSQ et ensuite vous aurez vos visas tous ensemble. Cela ne retardera ton dossier que de 2 ou 3 mois.
2) Tu as obtenu ton CSQ et ton visa, puis ton enfant nait 1 mois après.
- Si tu ne comptes pas immigrer immédiatement, tu déclares la naissance et tout se passe comme plus haut.
-Si tu veux partir, tu immigres comme résident permanent et ton bébé entrera comme touriste. Une fois arrivés ici, tu feras une demande de parrainage de ton bébé et il recevra directement son CSQ et sa RP au Canada. Il ne restera plus qu'à aller faire "le tour du poteau", c'est à dire un petit tour à la frontière américaine AR pour valider son visa. Bien entendu, on ne sépare jamais un bébé de sa maman :)

merci cherrybee pour ta disponibilité et ta sincérité. Continues comme çà.

bonjour,
je suis maman de 02 enfants en bas age, au vu de toute la lecture précedente, je me pose la question si je devrais d'abord immigrer toute seule et parrainer mes enfants apres.
j'ai peur de galerer avec eux au debut et de ne pas m'en sortir avec un systeme nouveaux (garderie, systeme scolaire..) et puis qui parait un peux couteux...
mais d'autres parts, je ne voudrais pas me separer de mes enfants, ça sera dur pour moi de les laisser ... je suis dans l'impasse.
y a t il des mamans qui sont ou qui ont connu cette situation?
et comment vous en etes vous sorties?

merci

rtannie :

bonjour,
je suis maman de 02 enfants en bas age, au vu de toute la lecture précedente, je me pose la question si je devrais d'abord immigrer toute seule et parrainer mes enfants apres.
j'ai peur de galerer avec eux au debut et de ne pas m'en sortir avec un systeme nouveaux (garderie, systeme scolaire..) et puis qui parait un peux couteux...
mais d'autres parts, je ne voudrais pas me separer de mes enfants, ça sera dur pour moi de les laisser ... je suis dans l'impasse.
y a t il des mamans qui sont ou qui ont connu cette situation?
et comment vous en etes vous sorties?

merci

j'avais la même inquiétude que toi au départ, ce qui fais que j'avais d'abord envoyé une demande pour moi et un de mes enfants seulement. Mais tous les forumistes m'ont conseillé le contraire car d'après eux la procédure de parrainage est encore plus stressante et ne vas pas faciliter notre intégration. Du coup j'ai fais le rajout des trois autres et maintenant je m'efforce d'amasser le plus d'argent possible pour que tout se passe bien. Du courage, tu auras les avis des autres incessamement.

Bonjour Prunette
2 ans après ce message que tu as ecrit qui m'a interpelé parceque je me pose les memes questions . nous arrivons en été 2015 et je dois scolariser mon fils en maternelle.
Ou ? qul quartier ? ah bon toutes les ecoles ne sont pas bien à Montreal ? pfff Bref je lis de tout et rien n'est rassurant. 2 ans après quel est ton constat de ton expérience et finalement quel quartier avez vous choisi ?
merci à toi

En effet en banlieue, il y a moins de problèmes. Nous, on habite en banlieue et l'éducation des enfants s'est bien déroulée. Il n'y a pas eu de problèmes majeurs.

On a apprécié les cours de rattrapages durant l'été qui se faisaient dans une école à part..
Il n'y a pas de bac, seulement un diplôme de secondaire 5 qui est équivalent au bac.

Personnellement je trouve qu'il y a moins de pression qu'en France.
Il y a beaucoup d'absentéisme chez les professeurs, heureusement il y a des remplaçants

Pour les enfants qui ont de la difficulté, il y a des orthopédagogues.
.
Qu’est-ce qu’un orthopédagogue?
L'orthopédagogue est un pédagogue spécialisé dans le domaine des sciences de l'éducation qui évalue et qui intervient auprès des apprenants qui sont susceptibles de présenter, ou qui présentent, des difficultés d'apprentissage scolaire, en lecture, en écriture ou en mathématique, incluant les troubles d'apprentissage.

En ce moment, on fait beaucoup d'efforts pour lutter contre l'intimidation.
Campagnes publicitaires, interventions en milieu scolaire.
C'est un fléau qui existe en France également.

Il y a aussi beaucoup de parents qui droguent leurs enfants avec du ritalin, pour avoir la paix.
Nous, on est totalement contre le ritalin.

Nouvelle discussion